[2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Retrouvez les sujets des courses de l'année 2019.

Modérateur: Animateurs cyclisme pro

[2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar rthomazo » 06 Mar 2019, 21:31

Tirreno-Adriatico 2019

Image

Deux jours après la France avec la course au soleil, c'est au tour de l'Italie de lancer réellement sa campagne de courses par étapes avec la course des deux mers, Tirreno-Adriatico. Depuis quelques années, la course italienne attiré de plus en plus les stars grâce à la formule magique Strade Bianche - Tirreno-Adriatico - Milano-Sanremo trouvée par RCS. Cette année, le plateau est un peu moins flamboyant car le parcours ne propose pas de montagne, ce qui a poussé les grimpeurs à aller se préparer en France. Mais nul doute qu'avec ce parcours vallonné, la course constituera une parfaite préparation pour les classiques, et notamment pour Milano-Sanremo puisque c'est bien dans l'objectif de préparer les coureurs à la Primavera que la course des deux mers fut créée il y a 53 ans. Alors on espère que Julian Alaphilippe, Promos Roglic, Thibaut Pinot ou encore Tiesj Benoot, pour ne citer qu'eux, nous livreront une course pleine de spectacle du 12 au 18 Mars !

Sommaire

Post 1 :arrow: Introduction et sommaire
Post 2 :arrow: Histoire de la course, palmarès, statistiques et records
Post 3 :arrow: Parcours, règlement et diffusion TV
Post 4 :arrow: L'édition 2018
Post 5 :arrow: Startlist et favoris

Image
Modifié en dernier par rthomazo le 06 Mar 2019, 21:38, modifié 4 fois.

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14331
Localisation: Bretagne

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019

Messagepar rthomazo » 06 Mar 2019, 21:32

Histoire de la course

Au début des années 1960, les italiens ne parviennent plus à remporter la Primavera. Supplantés par les routiers français et belges mais aussi par le redoutable sprinteur espagnol Miguel Poblet ou encore l'anglais Tom SImpson, ils n'ont plus gagné l'épreuve depuis la victoire de Lorenzo Petrucci en 1953 ! Alors Franco Mealli crée en 1966 une nouvelle épreuve, Tirreno-Adriatico, vouée à préparer les italiens au mieux avant le premier monument de la saison. La première édition, qui a lieu sur trois jours entre Rome et Pescara, est remportée par Dino Zandegu et surnommée "les trois jours du Sud" car à l'époque toutes les grandes courses italiennes se disputaient dans le Nord du pays (c'est d'ailleurs toujours le cas aujourd'hui). Dès l'année suivante, la course ne se court plus sur trois mais cinq jours. Certes, Michele Dancelli remporte Milan - San Remo quatre ans plus tard en 1970, mais Tirreno-Adriatico devient finalement rapidement une course qui attire de nombreux grands noms du cyclisme international comme Roger de Vlaeminck qui asseoit sa domination sur l'épreuve pendant six ans ("Le gitan" a beaucoup couru dans des équipes italiennes, d'où son palmarès impressionnant sur les routes transalpines), Frans Verbeeck et même Eddy Merckx, qui préfère la course italienne à Paris-Nice en 1976 ! Le "Cannibale" remporte d'ailleurs son septième et dernier Milan - San Remo cette année-là.

Les éditions suivantes sont surtout le théâtre de la rivalité entre les deux coureurs phares italiens de la fin des années 1970 et du début des années 1980 : le très talentueux Giuseppe Saronni, qui obtient déjà des résultats exceptionnels à dix-neuf ans, et l'exceptionnel rouleur Francesco Moser. Ils remportent chacun deux fois l'épreuve, mais sont toutefois tous deux battus par le très bon rouleur norvégien Knut Knudsen en 1979. Ce dernier profite de l'ultime contre-la-montre autour de San Benedetto del Tronto pour devancer Saronni d'une seconde au classement final ! Deux ans plus tard, Moser remporte une course courue dans des conditions apocalyptiques : lors de l'avant-dernière étape dans les Abruzzes, Saronni abandonne et Hinault, Zoetemelk et Knetemann terminent hors délais ! Giuseppe Saronni aurait pu remporter la course une troisième fois en 1983, il était leader de la course à la veille du dernier chrono mais avait étonnamment choisi de ne pas le courir à fond.

La course grandit au cours des années 1980 et 1990. Passant de six à huit étapes, elle est déplacée un peu plus vers le Nord, elle s'internationalise toujours plus avec l'arrivée des suisses, danois, espagnols et néerlandais : en 1985, pour la première fois, aucun italien ne monte sur le podium (Joop Zoetemelk gagne l'épreuve devant Acacio da Silva et Stefan Mutter). Charly Mottet et Gilles Delion deviennent en 1989 et 1990 les deux seuls français de l'histoire à monter sur le podium de cette course. Dans les années 1990, alors que RCS prend la direction de l'épreuve en 1996, les coureurs italiens reprennent le pouvoir sur l'épreuve, comme sur de nombreuses courses par étapes italiennes de l'époque où ils dominent tous leurs rivaux. L'épreuve intègre le Pro Tour en 2005 mais RCS l'en retire en 2008 avant de la réintégrer en 2011. Depuis quelques années, l'épreuve a perdu sa vocation de préparation aux classiques avec un parcours plus montagneux dans les Appenins, attirant ainsi de nombreux coureurs de grands tours. Mais avec la Strade Bianche le week-end précédent et Milan - San Remo le suivant, les coureurs de classiques se pressent encore aux portes de la course des deux mers !


Le Palmarès

1966 : Dino Zandegu
1967 : Franco Bitossi
1968 : Claudio Michelotto
1969 : Carlo Chiappano
1970 : Antoon Houbrechts
1971 : Italo Zilioli
1972 : Roger De Vlaeminck
1973 : Roger De Vlaeminck
1974 : Roger De Vlaeminck
1975 : Roger De Vlaeminck
1976 : Roger De Vlaeminck
1977 : Roger De Vlaeminck
1978 : Giuseppe Saronni
1979 : Knut Knudsen
1980 : Francesco Moser
1981 : Francesco Moser
1982 : Giuseppe Saronni
1983 : Roberto Visentini
1984 : Tommy Prim
1985 : Joop Zoetmelk
1986 : Luciano Rabottini
1987 : Rolf Sørensen
1988 : Erich Maechler
1989 : Tony Rominger
1990 : Tony Rominger
1991 : Herminio Diaz Zabala
1992 : Rolf Sørensen
1993 : Maurizio Fondriest
1994 : Giorgio Furlan
1995 : Stefano Colagè
1996 : Francesco Casagrande
1997 : Roberto Petito
1998 : Rolf Jaermann
1999 : Michele Bartoli
2000 : Abraham Olano
2001 : Davide Rebellin
2002 : Erik Dekker
2003 : Filippo Pozzato
2004 : Paolo Bettini
2005 : Oscar Freire
2006 : Thomas Dekker
2007 : Andreas Klöden
2008 : Fabian Cancellara
2009 : Michele Scarponi
2010 : Stefano Garzelli
2011 : Cadel Evans
2012 : Vincenzo Nibali
2013 : Vincenzo Nibali
2014 : Alberto Contador
2015 : Nairo Quintana
2016 : Greg Van Avermaet
2017 : Nairo Quintana

Les Records

Coureurs ayant le plus remporté le classement général :

6 victoires : Roger De Vlaeminck (1972 à 1977)
2 victoires : Francesco Moser (1980 et 1981), Giuseppe Saronni (1978 et 1982), Tony Rominger (1989 et 1990), Rolf Sørensen (1987 et 1992), Vincenzo Nibali (2012 et 2013) et Nairo Quintana (2015 et 2017)

Image
Roger de Vlaeminck, six fois vainqueur de Tirreno-Adriatico

Victoires au classement général (et podiums) par pays :

PaysVictoiresPodiums
2444
86
58
44
35
22
21
16
13
12
12
03
03
03
02
02
02
01
01
01
01
01


Victoires d'Etapes :

Coureurs ayant remporté le plus d'étapes :

15 victoires : Roger De Vlaeminck
14 victoires : Oscar Freire
8 victoires : Moreno Argentin, Alessandro Petacchi et Giuseppe Saronni
7 victoires : Peter Sagan et Erik Zabel
6 victoires : Paolo Bettini, Franco Bitossi, Fabian Cancellara, Rolf Sørensen et Jan Svorada

Coureurs ayant réalisé le doublé Tirreno-Adriatico - Milan-San Remo :

Roger De Vlaeminck en 1973
Giorgio Furlan en 1994
Fabian Cancellara en 2008
Modifié en dernier par rthomazo le 06 Mar 2019, 21:33, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14331
Localisation: Bretagne

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019

Messagepar cadel evans » 06 Mar 2019, 21:32

Le Parcours


Du changement cette année puisque Tirreno renoue avec un parcours plus axé Puncheurs et classicmen et sera une préparation idéale pour Milan San Remo. Exit donc la traditionnelle arrivée au sommet de ces dernières années. Le traditionnel contre la montre par équipes inaugural et le contre la montre individuel final sont quand à eux conservés. Entre ces deux épreuves chronométrées on trouvera 2 étapes pour sprinteurs et 3 arrivées pour puncheurs dont deux avec de forts % qui devraient être les étapes clés pour le général. Si ce changement est plutôt rafraîchissant on peut craindre que les épreuves chronométrées occupent une trop grande place dans la constitution du classement général. De même on peut regretter l'absence d'une étape typée moyenne montagne.


Image


étape 1  Mercredi 13/03
21,5 kms
Image


Image


Le traditionnel contre la montre par équipes inaugural qui devraient permettre à une grosse formation à l'aise dans cette exercice de s'emparer du leadership.


étape 2  Jeudi 14/03
195 kms
Image


Image

Image


Une arrivée qui devrait ravir les puncheur-sprinteurs. Une étape initialement bien vallonnée dans son approche du final mais qui a été rabotée, tout devrait se jouer dans le final vers le joli village de Pomarance. Un bon entraînement pour les sprinteurs qui veulent briller durant le printemps. Geraint Thomas s'y était imposé en 2017 en surprenant le peloton.



étape 3  Vendredi 15/03
226 kms

Image


Image


Une étape de plaine relativement vallonnée dans sa première partie mais qui ne devrait pas échapper aux sprinteurs.


étape 4  Samedi 16/03
221 kms

Image


Image

Image

Image

Le premier gros rendez-vous des leaders avec cette arrivée à Fossombrone après deux passages par la montée de I Capuccini avec des pourcentages atteignant les 19%. Grosse bagarre à prévoir. Cette difficulté est en fait la montée menant au Santuario Beato Benedetto un couvent capucin. Avant cela un parcours plutôt vallonnée avec des montées souvent difficiles qui émaillent le parcours.


étape 5 Dimanche 17 Mars
180 kms

Image


Image

Image

Image

L'étape clé de cette édition avec son très difficile circuit final à emprunter trois fois. Une sacrée étape pour puncheurs. On peut cependant regretter que l'on finisse par l’ascension la plus dure des deux proposées dans le circuit.



étape 6  Lundi 18 Mars
195 kms

Image


Image


La deuxième étape pour sprinteurs. Encore une fois avec un début d'étape vallonnée (avec notamment le Pietro Rosa et ses 12,5 kilomètres à 3,3%) mais probalement une étape qui accouchera d'un sprint massif.




étape 7 Mardi 19 Mars
10,05 kms

Image


Image


Le traditionnel contre la montre final qui devrait décider du vainqueur.



Règlement


Classement général :
Bonifications aux arrivées : 10'' 6'' 4''

Classement par points :
Arrivée d'étapes (sauf clm/équipes) : 12-10-8-7-6-5-4-3-2-1
sprints intermédiaires : 5-3-2-1
Classement de la Montagne :
Catégorie 1 (Superior) : 15-10-7-5-3-2-1
Catégorie 2 : 5-3-2-1

Diffusion


L'équipe 21


Etape 1 : Mercredi 13/03 de 13h30 à 16h10
Etape 2 : Jeudi 14/03 de 13h30 à 16h40
Etape 3 : Vendredi 15/03 de 13h30 à 16h40
Etape 4 : Samedi 16/03 de 18h45 à 20h45 rediffusion
Etape 5 : Dimanche 17/03 de 18h à 21h rediffusion
Etape 6 : Lundi 18/03 de 13h30 à 16h40
Etape 7 : Mardi 19/03 de 13h30 à 16h40


Pour la troisième année consécutive Tirreno-Adriatico sera à suivre sur la chaine l'équipe. Cette année c'est pas moins de 3 heures en moyenne qui seront à suivre chaque jour. On peut regretter néanmoins que la coupe du monde de biathlon oblige l'équipe à diffuser les deux étapes les plus intéressantes sur le papier en décalé.
Modifié en dernier par cadel evans le 07 Mar 2019, 09:23, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
cadel evans
Chasseur de prime
 
Messages: 202

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019

Messagepar cadel evans » 06 Mar 2019, 21:33

Startlist


Image


Adam Yates Alex Edmonson Brent Bookwalter Luke Durbridge Michael Hepburn Christopher Juul-Jensen Damien Howson


Une belle équipe pour accompagner Adam Yates sur ce Tirreno. La composition d'équipe est un bon compromis entre de bons rouleurs pour le chrono inaugural et des équipiers solides pour les étapes accidentées.


Image


Peter Sagan Maciej Bodnar Marcus Burghardt Davide Formolo Oscar Gatto Rafal Majka Daniel Oss


L'ex triple champion du monde Peter Sagan sera l'une des principales stars présentes sur la course. Il sera là pour préparer efficacement Milan San Remo. Côté général la Bora devrait miser sur Davide Formolo 7ème l'an dernier et 11ème du dernier UAE Tour.


Image


Gianluca Brambilla Nicola Conci Fabio Felline Markel Irizar Mads Pedersen Toms Skujins Jasper Stuyven


Pas de grandes ambitions pour la trek sur cette course même si Brambilla tentera de jouer le général. Stuyven et Pedersen seront là pour préparer la saison des classiques.


Image


Tim Wellens Tiesj Benoot Victor Campanaerts Carl Fredik Hagen Jens Keukeleire Tomasz Marczynski Tosh Van der Sande


Un leadership bicéphale chez la Lotto avec Tiesj Benoot 4ème de la dernière édition et Tim Wellens auteur d'un très bon début de saison (3 victoires en Espagne dont 2 sur le Tour d'Andalousie et une 3ème place à l'OHN). L'équipe semble un peu légère pour le chrono mais leur duo de leaders pourrait bien être parmi les animateurs de la course Samedi et Dimanche sur des terrains leur convenant à merveille.


Image


Fernando Gaviria Tom Bohli Simone Consonni Valerio Conti Rui Costa Jan Polanc Olivero Troia


L'équipe jouera la carte de Fernando Gaviria pour les étapes de plaines. Tandis que Rui Costa, Valerio Conti et Jan Polanc tenteront d'exister sur les étapes vallonnées.



Image


Roman Kreuziger Michael Valgren Steve Cummings Reinardt Janse Van Rensburg Ben King Giacomo Nizzolo Tom-Jelte Slagter


La team Dimension Data s'aligne sur la course avec ses deux recrues phares du mercato. Si Michael Valgren sera probablement là pour se tester avant la saison des classiques, Kreuziger sera probablement le leader de la formation mais il n'a pas encore fait de résultats notables en début d'année.


Image


Vicenzo Nibali Phil Bauhaus Damiano Caruso Rohan Dennis Matej Mohoric Marcel Sieberg Jan Tratnik


Une équipe vraiment solide sur le papier qui devrait faire un résultat très honorable sur le chrono inaugural. S'il est difficile de présager du comportement du requin de Messine sur la course, Dennis et même Caruso (dauphin l'an dernier) peuvent très bien prendre le leadership de l'équipe.


Image


Sepp Vanmarcke Alberto Bettiol SImon Clarke Tanel Kangert Sebastian Langeveld Sacha Modolo Taylor Phinney


Une équipe avec beaucoup de coureurs là pour préparer des échéances plus lointaines. Leur meilleure arme sera leur sprinteur Modolo.



Image


Tom Dumoulin Chad Haga Soren Kragh Andersen Niklas Arndt Sam Oomen Robert Power Nicolas Roche


Une équipe très solide en vue du chrono inaugural. Tom Dumoulin se place parmi les favoris de la course tandis que SKA cherchera à confimer son joli début de saison au Portugal.


Image


Nico Denz Silvan Dillier Julien Duval Dorian Godon Nans Peters Clément Venturini Alexis Vuillermoz


Alexis Vuillermoz tentera de confirmer son bon début de saison sur un parcours qui lui convient à merveille. Même si l'équipe construite autour de lui réussira probablement à limiter quelque peu la casse sur le chrono par équipes, les épreuves chronométrées le desserviront dans sa quête d'un gros résultat.


Image


Jakob Fuglsang Davide Ballerini Zhandos Bizhigitov Dario Cataldo Dimitriy Gruzdev Alexey Lutsenko


Une très belle équipe Astana sur cette course qui espère capitaliser sur son très beau début de saison avec ces deux meilleurs coureurs jusque là: Fuglsang et Lutsenko.


Image


Enrico Battaglin Jenthe Biermans Ian Boswell José Gonçalves Ruben Guerreiro Vyacheslav Kutnetsov Mads Würtz Schmidt


Une équipe assez faible, à voir ce que peut faire Battaglin à Pommarance.


Image


Thibaut Pinot Stefan Küng Mathieu Lagdanous Steve Morabito Anthony Roux Miles Scotson Benjamin Thomas


Troisième en 2017 Thibaut Pinot arrive avec de l'ambition sur la course. Si les chronos le désavantageront malgré une équipe qui peut résister en clm/équipes, il a rarement déçu sur les routes italiennes. Reste à savoir comment l'affaire Preidler a été digérée.


Image


Jorge Arcas Richard Carapaz Lluis Mas Nelson Oliveira Eduard Prades José Joaquin Rojas Jasha Sütterlin


Pas d'armada movistar sur cette course. Plutôt à l'aise en Amérique du Sud, la rentrée de Carapaz en Europe sera attentivement scrutée.


Image


Julian Alaphilippe Kasper Asgreen Yves Lampaert Michael Morkov Maximiliamo Richeze Zdenek Stybar Elia Viviani


Parti sur les même bases que l'an dernier, l'équipe Deceunink vient sur ce Tirreno avec de très grosses ambitions. Leur leader sera le tout récent vainqueur des strade Julian Alaphilippe qui trouve içi un terrain tout à sa convenance. On peut regretter cependant que l'équipe n'est pas été plus construite autour de lui notamment en ce qui concerne le chrono par équipes (même si cela reste plus que correcte). Il est vrai que le meilleur sprinteur de la saison dernière est aussi aligné.


Image


Primoz Roglic Koen Bouwman Laurens De Plus Robert Gesink Tony Martin Paul Martens Jos Van Endem


Et on arrive à l'équipe de l'autre grand favori de la course, le tout récent vainqueur de l'UAE tour Primoz Roglic. L'équipe est totalement dévolue à lui et fait partie des grandes favorites du chrono inaugural.


Image


Geraint Thomas Jonathan Castroviejo Gianni Moscon Wout Poels Salvatore Puccio Filippo Ganna Ian Stannard


Encore une très grosse équipe. Le vainqueur en titre du Tour de France Geraint Thomas reste sur une série de très bon résultat sur la course des deux mers (victoire d'étape en 2017, 3ème l'an dernier) et sa douzième place au strade montre qu'il semble monter en puissance. A côté de lui le parcours convient parfaitement à l'italien Gianni Moscon qui avait gagné en leadership l'an dernier mais jusque là son début d'année semble bien poussive. Et comme si cela ne suffisait pas Wout Poels auteur d'un très bon début de saison pourrait très bien les suppléer en cas de pépin.


Image


Greg Van Avermaet Joey Rosskopf Michael Schär Gijs Van Hoeck Nathan Van Hooydonck Guillaume Van Keirsbulck Lukasz Wisniowski


Et si Greg Van Avermaet nous refaisait le coup de 2016? Avec l'absence de la montagne et accompagné par une équipe qui reste loin d'être ridicule en chrono collectif, il a cette année une vrai chance de récidiver. Il devra pour cela résister samedi et Dimanche ce qui ne va pas de soi.


Image


Ildar Arslanov Stepan Kurianov Igor Boev Alexander Porsev Ivan Rovny Egveny Shalunov Nikolay Cherkasov


Les russes essaieront de se montrer mais pas grand chose à espérer pour eux en terme de résultats.


Image


Enrico Barbin Michale Bresciani Mirco Maestri Marco Maronese Paolo Simion Alessandro Tonelli Luca Wackermann


Là encore cela devrait dur pour les italiens de Bardiani d'exister. À eux de se montrer!


Image


Ben Hermans Matthias Brändle Alexander Cataford Davide Cimolai Conor Dune Krists Neilands Tom Van Asbroeck


Une équipe pas ridicule pour ICA avec Ben Hermans comme leader et Cimolai et Van Asbroeck pour des placettes sur les sprints.


Image


Giovanni Visconti Davide Gabburo Luca Pacioni Dayer Quintana Sebastian Schönberger Simone Velasco Edoardo Zardini


La formation italienne a quelques armes pour exister avec le vieillissant Visconti et Dayer Quintana.


Image


Nacer Bouhanni Julien Simon Anthony Perez Dimitri Claeys kenneth Vanbilsen Natnaël Berhane Cyril Lemoine


Une équipe solide pour la cofidis qui est déjà engagé sur Paris-Nice et qui montre ainsi sa capacité à pouvoir prétendre dans les années à venir au World Tour. Nacer Bouhanni visera de bonnes places sur les deux arrivées massives tandis qu'on devrait voir le reste de l'équipe essayer d'être à l'avant sur les étapes plus vallonnées.


Favoris


Image


★★★
Primoz Roglic, Julian Alaphilippe, Tom Dumoulin
★★
Geraint Thomas, Jakob Fuglsang, Thibaut Pinot, Wout Poels, Adam Yates, Tim Wellens

Tiesj Benoot, Davide Formolo, Vicenzo Nibali, Rohan Dennis, Gianni Moscon, Richard Carapaz, Alexey Lutsenko, Alexis Vuillermoz, Greg Van Avermaet


Principaux sprinteurs:
Tiers 1: Gaviria, Viviani, Sagan
Tiers 2 et plus: Bouhanni, Modolo, Nizzolo, Arndt, Bauhaus, Venturini, Van Asbroeck, Cimolai
Modifié en dernier par cadel evans le 13 Mar 2019, 00:52, modifié 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
cadel evans
Chasseur de prime
 
Messages: 202

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019

Messagepar cadel evans » 06 Mar 2019, 21:34

L'édition précédente


Le chrono par équipes inaugural est remporté par les spécialistes de l'exercice de la team BMC. Seul Mitchelton-Scott et Sky finissent à moins de 10 secondes. Damiano Caruso prend le maillot bleu. La seconde étape est remporté au sprint par l'allemand Marcel Kittel. Grâce à sa 5ème place dans l'emballage final le néo-zélandais Patrick Bevin s'empare de maillot de leader. Dans le final en bosse de Trevi le slovène Primoz Roglic s'impose devant Adam Yates et Tiesj Benoot dans une arrivée qui crée déjà de beaux écarts entre les favoris. Geraint Thomas qui a réussi à prendre 3 secondes sur le groupe des principaux favoris (Uran, Bardet, Froome...) s'empare du maillot bleu juste devant Greg Van Avermaet, seul BMC à ne pas avoir perdu trop de temps.
Image

Le lendemain a lieu l'arrivée au sommet de Sarnano Sassosseto. Malgré la difficulté loin d'être ridicule de la montée finale l'étape accouche d'une souris puisque les 15 premiers se tiennent en 18 secondes et le 20ème n'arrive qu'à 40 secondes. Cela n'empêche pas certains favoris annoncés de perdre beaucoup de temps comme le maillot bleu Geraint Thomas (+40''), le colombien Miguel Angel Lopez (+1'03'') ou plus surprenant encore Christopher Froome dont c'était la course de reprise (+1'10''). Dans l'ultime kilomètre un trio composé de Landa, Majka et Bennett se détache et le premier nommé remporte cette étape.
Image

L'italien Damiano Caruso qui a réussi à rester dans le groupe des favoris en profite pour récupérer le maillot de leader. Mais il reste sous la menace du dernier sky à ne pas avoir perdu de temps le polonais Michal Kwiatowski.
Le lendemain grâce à une belle anticipation dans la partie difficile de la montée finale qui se fait en deux temps Adam Yates remporte l'étape 7 secondes devant un groupe de 10 où l'on retrouve les principaux acteurs du général. Grâce à sa troisième place Kwiatowski s'empare du maillot bleu. Lors de l'avant dernière étape Kittel l'emporte devant Peter Sagan dont c'est la troisième deuxième place après celle de la veille.
Image

Tout va donc se jouer lors de l'ultime épreuve chronométrée. Celle ci est remportée par Rohan Dennis. Grâce à sa douzième place à 20 secondes du vainqueur Kwiatowski l'emporte en repoussant Caruso à 24 secondes. Son coéquipier Geraint Thomas les accompagne sur le podium. Derrière les autres coureurs sont repoussés au delà de la minute.
Image

Le classement par points est remporté par le jeune Jacopo Mosca de l'équipe Willier. Celui ci est aussi deuxième du classement de la montagne remporté par le coureur de la Nippo Nicola Bagioli. Grâce à sa quatrième place Tiesj Benoot s'adjuge le classement de la jeunesse tandis que l'équipe Astana remporte celui par équipes.

Image


Rétrospectivement il est intéressant de se replonger dans cette course connaissant la suite de la saison. Marcel Kittel y semblait promis à une belle saison dans la lignée de la précédente, cependant ses deux victoires glanés ici constitueront ses seules victoires de la saison. Au contraire la méforme de coureurs comme Froome ou Miguel Angel Lopez ne préfigure en rien de la belle saison que ces coureurs vont connaître. On peut remarquer que chez Sky deux autres acteurs majeurs de la saison à venir se font remarquer : Thomas le futur vainqueur du tour qui en semble encore bien loin à cette date et Kwiatowski qui commence là sa belle année sur les course par étapes. Remarquons aussi pour finir la première victoire d'une belle année pour Primoz Roglic qui n'a néanmoins pas joué les premiers rôles au classement général.
Modifié en dernier par cadel evans le 07 Mar 2019, 01:37, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
cadel evans
Chasseur de prime
 
Messages: 202

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019

Messagepar cadel evans » 06 Mar 2019, 21:36

Merci à Rthomazo pour l'aide, j'espère que cette présentation vous plaira :)

Avatar de l’utilisateur
cadel evans
Chasseur de prime
 
Messages: 202

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019

Messagepar PCMilan » 06 Mar 2019, 22:27

Ca sent le remake du Pays Basque 18 avec les explications Roglic-Alaphilippe dans les murs.

Avatar de l’utilisateur
PCMilan
Maillot vert
 
Messages: 4696
Localisation: Côte de la Polytechnique

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019

Messagepar Bad_Neos » 06 Mar 2019, 22:28

Très belle présentation :up

Par contre c'est pas Jacopa Moscon mais Jacopo Mosca :niais:

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Directeur sportif
 
Messages: 5840
Localisation: Entre les Présentations, le Labo à Parcours et les Récits.

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019

Messagepar Chrisp » 06 Mar 2019, 23:22

Merci pour la présentation !

Par contre à moins que Tirreno ait été déplacé fin Juin les dates des étapes me semblent un peu étrange. :niais:

Super dure l'étape reine en fait, elle ressemble vachement au Tour d'Emilie, la distance en moins, ça peut être une boucherie,.

Avatar de l’utilisateur
Chrisp
Coureur pro
 
Messages: 1513

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar cadel evans » 07 Mar 2019, 01:38

Merci pour les retours positifs, ça fait plaisir :up
J'ai corrigé les petites coquilles :angel

Avatar de l’utilisateur
cadel evans
Chasseur de prime
 
Messages: 202

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar ThomasBMC » 07 Mar 2019, 15:53

Belle présentation ! :ok:
On sait qui sera le leader chez Sky ? Etant donné que Thomas et Poels sont alignés

Avatar de l’utilisateur
ThomasBMC
Cyclo du dimanche
 
Messages: 121
Localisation: Tarn

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar chrisroyer » 07 Mar 2019, 16:10

ThomasBMC a écrit:Belle présentation ! :ok:
On sait qui sera le leader chez Sky ? Etant donné que Thomas et Poels sont alignés


Moscon

chrisroyer
Espoir
 
Messages: 825

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar dicaprio » 07 Mar 2019, 16:53

https://www.procyclingstats.com/race/ti ... /startlist

la FDJ peut gagner le TTT, intéressant pour Pinot car ce TTT va conditionner le général final.

scotson,kung,ladagnous,thomas,roux,pinot,morabito

Ils ont tout misé la dessus. Me semble que Morabito est out,du coup reichenbach le remplacerait sans doute,ca va rouler vite.

Grosses équipes de la sunweb et jumbo,et aussi de la CCC et Sky sinon aussi

Alaphilippe devrait limiter la casse au TTT avec la présence de Asgreen et Lampaert même si Viviani a son train (Morkov, Richeze).

Astana n'envoie pas sa meilleure équipe, ca va hypothéquer les chances de Lutsenko au général, idem Pour Wellens qui perdra trop de temps au TTT

Avatar de l’utilisateur
dicaprio
Chasseur de prime
 
Messages: 375

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar dicaprio » 07 Mar 2019, 16:54

edit double mess sorry
Modifié en dernier par dicaprio le 07 Mar 2019, 16:56, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
dicaprio
Chasseur de prime
 
Messages: 375

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar rbl85 » 07 Mar 2019, 16:55

Les start list ne sont pas officielles

Avatar de l’utilisateur
rbl85
Maglia rosa
 
Messages: 9908

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar dicaprio » 07 Mar 2019, 17:08

Elles bougeront peu comme toujours

Pinot semble faire du général une priorité vu la compo, mais je crains qu'il perde 30sec à l'ITT final qui compromettra ses chances de victoire sur roglic ou Dumoulin

Je vois bien roglic,dumoulin,moscon,poels,Pinot van avermaert,alaphilippe pour le général final jouer la gagne. Alaph je le sentais pas à cause du TTT,alors certes Viviani a morkov et richeze,mais à part ca y a asgreen,lampaert,stybar ca va rouler à fond et ils perdront 20sec max je pense au TTT. Et Viviani sur un TTT il doit être pas mal lui qui fait de la poursuite par équipe sur piste avec l'italie.

Moscon a déclaré qu'il faisait du général un objectif

Avatar de l’utilisateur
dicaprio
Chasseur de prime
 
Messages: 375

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar Watteau » 07 Mar 2019, 17:25

Ce sont de vielles startlist prévisionnelles données il y a plusieurs semaines. Ben Swift était dans la startlist par exemple.

Avatar de l’utilisateur
Watteau
Maillot à pois
 
Messages: 3621

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar Peto » 08 Mar 2019, 11:27

Cofidis: Bouhanni, Simon, Perez, Claeys, Vanbilsen, Berhane et Lemoine.

L'affichage du tweet est bloqué par votre navigateur.
Voir le tweet de @TeamCOFIDIS sur Twitter

Avatar de l’utilisateur
Peto
Maillot blanc
 
Messages: 2870

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar cadel evans » 08 Mar 2019, 11:53

Peto a écrit:Cofidis: Bouhanni, Simon, Perez, Claeys, Vanbilsen, Berhane et Lemoine.

L'affichage du tweet est bloqué par votre navigateur.
Voir le tweet de @TeamCOFIDIS sur Twitter



Très bonne chose que cofidis réussisse à aligner deux équipes compétitives sur Paris-Nice et Tirreno. :ok:
En espérant de bons résultats.

Avatar de l’utilisateur
cadel evans
Chasseur de prime
 
Messages: 202

Re: [2.UWT] Tirreno-Adriatico 2019 (13-19/03)

Messagepar Geraldinho » 08 Mar 2019, 16:22

:lol:

C'est quoi le "train " de Bouhanni du coup :wtf

Avatar de l’utilisateur
Geraldinho
Directeur sportif
 
Messages: 9864
Localisation: Près des volcans d'Auvergne...


1213 messages
Retourner vers 2019

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité