(18) Corendon-Circus, Tour de Suisse

Âme de journaliste ou simple envie de partager vos résultats ? Venez faire part de vos exploits sur PCM !

Modérateur: Animateurs récits

Re: (PCM2018) Corendon-Circus,une petite annonce...

Messagepar Wings » 30 Oct 2019, 22:54

Adramelech a écrit:
Warren Barguil a écrit:
Adramelech a écrit:
Warren Barguil a écrit:Fais gaffe c'est pixelisé ;)

Ouais je sais j'ai pas réussi à depixeliser :?

Dans ce cas là change d'image, fais toi-même un montage ou improvise avec un texte, car là ça donne vraiment pas envie ;)

je suis vraiment nul en montage, et c'est la seule image que j'ai trouvé :(

Alors mets pas d'image. Pas d'image > Une image degeu

Avatar de l’utilisateur
Wings
Directeur sportif
 
Messages: 32543
Localisation: Au Nord du Mur (d'Hadrien)

Re: (PCM2018) Corendon-Circus,une petite annonce...

Messagepar Adramelech » 30 Oct 2019, 23:26

Wings a écrit:
Adramelech a écrit:
Warren Barguil a écrit:
Adramelech a écrit:
Warren Barguil a écrit:Fais gaffe c'est pixelisé ;)

Ouais je sais j'ai pas réussi à depixeliser :?

Dans ce cas là change d'image, fais toi-même un montage ou improvise avec un texte, car là ça donne vraiment pas envie ;)

je suis vraiment nul en montage, et c'est la seule image que j'ai trouvé :(

Alors mets pas d'image. Pas d'image > Une image degeu

ok ;)

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Gregario
 
Messages: 2195
Localisation: À l'apéro avec Cerbère et Lucifer

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar Adramelech » 31 Oct 2019, 00:16

Image

Si la saison des classiques commence avec le Omloop Het Nieuwsblad, la saison des courses par étapes, quand à elle, démarre avec Paris-Nice et Tirreno-Adriatico. Pourtant, une très grande majorité des favoris a privilégié la course au soleil. En effet, seuls 4 coureurs se détachent du lot en Italie. Primoz Roglic (Jumbo-Visma), Alejandro Valverde (Movistar), David Gaudu (Groupama-FDJ) et Michal Kwiatkowski (INEOS). Nous pouvons pourquoi pas citer également Alexey Lutsenko (Astana), Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) et Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida), en outsiders.
L'absence des grands favoris s'explique probablement par le parcours de cette année. Pour l'édition 2019, les organisateurs ont voulu innover en ne mettant aucune étape de montagne contrairement aux autres années. Il y aura en revanche des étapes accidentées, qui pourraient se transformer en chantier, si les coureurs le veulent, avec notamment la 4ème étape, entre Narni et Chieti, où il n'y aura pas un mètre de plat sur les 229 kilomètres qu'offre l'étape.
Du côté de la Corendon, nous souhaitons préparer Milan-San Remo dans de bonnes conditions, en s'imprégnant de l'ambiance italienne, et de la ferveur des tifosis.
Le parcours risque d'être un peu trop dur pour Mathieu Van der Poel et ses coéquipiers.

Et ce Tirreno-Adriatico commence bien mal pour nous. Petter Fagerhaug, lâché dès les premiers kilomètres du chrono par équipe, finira 6 minutes après ses coéquipers. Malade, il ne repartira pas le lendemain.
Deux jours plus tard, lors de la troisième étape, c'est Jonas Rickaert qui chute lourdement dans une descente. Clavicule cassée. Terminé...
A 5, il sera donc très compliqué de peser sur la course.
Pendant ce temps là, l'équipe CCC remportait le contre-la-montre par équipe, faisant de Patrick Bevin, le premier leader.
Les deux étapes suivantes ont été remportées par Peter Sagan.
Lors de l'étape 4, une échappée de 26 coureurs se forment, suite à une cassure. Parmi ces 26 coureurs, Enrico Battaglin (Katusha-Alpecin), Casper Pedersen (Sunweb) ou encore Dion Smith (Mitchelton-Scott), Alexis Gougeard et Nico Denz (AG2R La Mondiale). De notre côté, Jimmy Janssens et Philipp Walsleben sont présents

Mais dans la première difficulté repertoriée, la Sella di Corno, le groupe de 26 explose. Au sommet, ils ne sont plus que 4: Walsleben et Navarro (Katusha-Alpecin), qui se sont disputés les points de la montagne (remportés par l'espagnol), Smith (Mitchelton) et Canola (Nippo-Vini Fantini). Derrière, les coureurs sont presque tous un par un et Jimmy Janssens s'est relevé pour aider notre leader. Les 4 hommes de tête se feront reprendre dans la montée précédant le deuxième Sprint Intermédiaire, remporté par ... Jimmy Janssens, qui s'amuse. Le final menant à Chieti est particulièrement accidenté, et un gros écrémage se fait. Conséquence de cela, Mathieu Van der Poel se retrouve esseulé à 30 kilomètres de l'arrivée. Patrick Bevin, quand à lui, faisait l'élastique depuis de nombreux kilomètres, mais était à chaque fois ramené dans le groupe des favoris par Serge Pauwels et Alessandro de Marchi.
La côte finale, très raide, allait convenir à des coureurs comme Roglic (Jumbo-Visma), Valverde (Movistar), Gaudu (Groupama-FDJ), ou encore Kwiatkowski (INEOS). Mathieu Van der Poel ne savait pas trop à quoi s'attendre, et ne savait pas s'il aurait les capacités pour accompagner les meilleurs jusqu'au bout. Le début de la côte, bien que monté modérement, est fatal au leader Patrick Bevin, et aux derniers équipiers restants des favoris. Jusqu'au 500 mètres, les favoris se toisent, se démontent du regard, prêt à degainer, comme dans un western. Puis à 500 mètres..PAN ! Valverde et Kwiatkowski laissent tout le monde sur place, et montrent qu'ils sont les plus forts. Les derniers mètres sont interminables, et finalement, le polonais battra l'espagnol au terme d'un sprint serré, qui se départagera à la photo-finish !
8 secondes plus tard (comme au Tour 1989), le sprint pour la 3ème place est réglé par Mathieu Van der Poel, devant Kreuziger (Dimension-Data), Gaudu et Roglic.

Image

Mathieu Van der Poel après l'étape: "Je n'ai aucun regret. Je pensais même que j'allais être distancé avant la montée finale, alors finir 3ème était inesperé. Mais Valverde et Kwiatkowski était trop forts, bravo à eux. Demain, c'est une étape un peu similaire, il va falloir être costaud"

Et costaud, Mathieu Van der Poel ne l'était pas. Essoufflé, et dans les dernières positions du groupe des favoris après une bosse un peu trop longue, il est resté pantois devant l'attaque de Valverde et Kwiatkowski, qui ont attaqué à 25 kilomètres de l'arrivée. Incapable de suivre les favoris, il perdra plus de deux minutes et terminera l'étape en compagnie de Amador (Movistar), Bevin et Zoidl (CCC Team).
En tête, Valverde a réussi à se débarasser de Kwiatkowski dans les derniers hectomètres, et endosse le maillot bleu de leader.
Après une 6ème étape sans encombre, c'était l'heure du traditionnel chrono individuel de 10 kilomètres à San Benedetto Del Tronto. Mathieu Van der Poel a tout donné pour accrocher le top 10, mais le chrono n'est pas une de ses forces, et cet objectif n'est pas atteint.
C'est donc un magnifique toponze pour MVDP. Ça doit être son côté français qui ressort :mrgreen:
Valverde remporte cette édition devant Kwiatkowski et Gaudu.

Classements et prestation de l'équipe:
Image
Image


Prochaine course : un Milan-San Remo incroyable et très plaisant à jouer :shock:
Modifié en dernier par Adramelech le 31 Oct 2019, 11:07, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Gregario
 
Messages: 2195
Localisation: À l'apéro avec Cerbère et Lucifer

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar locktar1989 » 31 Oct 2019, 06:33

Je dois avouer que je suis moyennement convaincu par le screen du profil pendant l'étape, c'est comme pour les ronds verts, ça rapproche du jeu et ça me fait m'éloigner de l'ambiance "récit".

Sinon, de jolis résultats même si c'est rageant de louper le top 10 de si peu

Avatar de l’utilisateur
locktar1989
Junior
 
Messages: 1391

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar Norway » 31 Oct 2019, 13:59

Il monte en puissance, une petite étape aurait été cool mais on ne va pas trop en demander pour le moment.

J'ai hâte pour MSR. Pour moi c'est une des classiques la "plus facile" à jouer, du moins j'ai la bonne tactique. Je l'ai gagné avec Naesen la première saison, mvdp passera au moins aussi bien le poggio et est plus rapide. Par contre tu n'as pas Cosnefroy et Gallopin pour replacer ton leader dans le poggio et faire la descente ensuite.

En tout cas ta partie me hype au plus au point. J'ai presque envie d'en faire une en parallèle de mon côté.
J'ai hâte de voir ton recrutement aussi mais ça va falloir être un peu plus patient. Peut être que l'on aura le droit à quelques rumeurs en juin/juillet à moins que tu suives le recrutement irl (mais tu n'as pas l'air de vouloir toucher à la DB) :niais:

Avatar de l’utilisateur
Norway
Gregario
 
Messages: 2133

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar Harry Stote » 31 Oct 2019, 18:04

Norway a écrit:Il monte en puissance, une petite étape aurait été cool mais on ne va pas trop en demander pour le moment.

J'ai hâte pour MSR. Pour moi c'est une des classiques la "plus facile" à jouer, du moins j'ai la bonne tactique. Je l'ai gagné avec Naesen la première saison, mvdp passera au moins aussi bien le poggio et est plus rapide. Par contre tu n'as pas Cosnefroy et Gallopin pour replacer ton leader dans le poggio et faire la descente ensuite.

En tout cas ta partie me hype au plus au point. J'ai presque envie d'en faire une en parallèle de mon côté.
J'ai hâte de voir ton recrutement aussi mais ça va falloir être un peu plus patient. Peut être que l'on aura le droit à quelques rumeurs en juin/juillet à moins que tu suives le recrutement irl (mais tu n'as pas l'air de vouloir toucher à la DB) :niais:


Ah c'est quoi ta tactique ? :niais:
Parce que perso j'ai jamais réussi à gagner MSR :?

Avatar de l’utilisateur
Harry Stote
Marlou
 
Messages: 34
Localisation: Oui

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar Adramelech » 31 Oct 2019, 18:16

Harry Stote a écrit:
Norway a écrit:Il monte en puissance, une petite étape aurait été cool mais on ne va pas trop en demander pour le moment.

J'ai hâte pour MSR. Pour moi c'est une des classiques la "plus facile" à jouer, du moins j'ai la bonne tactique. Je l'ai gagné avec Naesen la première saison, mvdp passera au moins aussi bien le poggio et est plus rapide. Par contre tu n'as pas Cosnefroy et Gallopin pour replacer ton leader dans le poggio et faire la descente ensuite.

En tout cas ta partie me hype au plus au point. J'ai presque envie d'en faire une en parallèle de mon côté.
J'ai hâte de voir ton recrutement aussi mais ça va falloir être un peu plus patient. Peut être que l'on aura le droit à quelques rumeurs en juin/juillet à moins que tu suives le recrutement irl (mais tu n'as pas l'air de vouloir toucher à la DB) :niais:


Ah c'est quoi ta tactique ? :niais:
Parce que perso j'ai jamais réussi à gagner MSR :?

Des fois c'est de la chance :o

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Gregario
 
Messages: 2195
Localisation: À l'apéro avec Cerbère et Lucifer

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar Adramelech » 31 Oct 2019, 22:55

locktar1989 a écrit:Je dois avouer que je suis moyennement convaincu par le screen du profil pendant l'étape, c'est comme pour les ronds verts, ça rapproche du jeu et ça me fait m'éloigner de l'ambiance "récit".

Sinon, de jolis résultats même si c'est rageant de louper le top 10 de si peu


pour les ronds verts, ça sera corrigé, mais faudra patienter un peu ;)

rageant oui et non
dans un sens oui parce que finir 11ème c'est toujours frustrant
mais dans un sens non, parce que je m'attendais pas à faire un aussi bon résultat.

Norway a écrit:Il monte en puissance, une petite étape aurait été cool mais on ne va pas trop en demander pour le moment.

J'ai hâte pour MSR. Pour moi c'est une des classiques la "plus facile" à jouer, du moins j'ai la bonne tactique. Je l'ai gagné avec Naesen la première saison, mvdp passera au moins aussi bien le poggio et est plus rapide. Par contre tu n'as pas Cosnefroy et Gallopin pour replacer ton leader dans le poggio et faire la descente ensuite.

En tout cas ta partie me hype au plus au point. J'ai presque envie d'en faire une en parallèle de mon côté.
J'ai hâte de voir ton recrutement aussi mais ça va falloir être un peu plus patient. Peut être que l'on aura le droit à quelques rumeurs en juin/juillet à moins que tu suives le recrutement irl (mais tu n'as pas l'air de vouloir toucher à la DB) :niais:


une petite étape aurait certes été cool mais c'était vraiment pas l'objectif :o

non ça c'est clair, j'ai un cruel manque d'équipiers, qui a mon avis sauteront tous dans la Cipressa voir même dans la côte de la Manie. MVDP devrait passer le Poggio sans problème oui, mais au sprint il se ferait fumer par Viviani et tout... donc à voir comment se déroulera la course

pour le recrutement, va falloir attendre oui, j'en suis même pas encore là :mrgreen:
mais avant de penser recrutement, il va falloir penser au renouvellement des coureurs. J'ai quand même 12 coureurs sans contrat ( :shock: ) dont MVDP, Hansen et Janssens, qui ont les 3 plus gros salaires de l'équipe. J'espère donc que nos résultats vont satisfaire le sponsor et que nous aurons une belle augmentation du budget pour réussir à faire un beau recrutement :heureux:

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Gregario
 
Messages: 2195
Localisation: À l'apéro avec Cerbère et Lucifer

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar Max1304 » 01 Nov 2019, 08:01

Beau Tirreno de MVDP, allez je parie Top 5 pour Milan San Remo :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Max1304
Maillot blanc
 
Messages: 2576
Localisation: Ici

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar Adramelech » 01 Nov 2019, 10:58

Max1304 a écrit:Beau Tirreno de MVDP, allez je parie Top 5 pour Milan San Remo :mrgreen:

Réponse ce soir ;)

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Gregario
 
Messages: 2195
Localisation: À l'apéro avec Cerbère et Lucifer

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar Warren Barguil » 01 Nov 2019, 14:32

Dommage le top 10 raté de peu, mais la forme sera présente sur MSR on espère :banana

PS : C'est volontaire l'avatar pixelisé ? :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Warren Barguil
Champion en devenir
 
Messages: 12841

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Tirreno-Adriatico

Messagepar Adramelech » 01 Nov 2019, 17:53

Warren Barguil a écrit:Dommage le top 10 raté de peu, mais la forme sera présente sur MSR on espère :banana

PS : C'est volontaire l'avatar pixelisé ? :mrgreen:


Le pic de forme de l'équipe est prévu pour le Tour des Flandres, mais c'est possible que certains soient déjà dans leur pic de forme.
Mais si c'est pas VDP qui a un pic de forme, on est dans la merde :lol:

C'est pas volontaire non. Je comprends pas pourquoi il est pixelisé :wtf

P.S: Je viens d'arriver au mois d'août, et le recrutement est terminé :ok:
Soyez patients :niais:

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Gregario
 
Messages: 2195
Localisation: À l'apéro avec Cerbère et Lucifer

Re: (PCM18) Corendon-Circus, Milan-San Remo !!

Messagepar Adramelech » 01 Nov 2019, 22:20

Image

Bienvenue en Italie pour une des courses les plus attendues de la première partie de saison, j'ai nommé Milan-San Remo, la plus longue course cycliste de l'ère moderne avec 293 kilomètres au compteur. Et cette année, les organisateurs ont corsé la difficulté en rajoutant la côte de la Manie (4.5 km à 6%) qui est certes situé à 80 kilomètres de l'arrivée, mais qui pourrait peser dans les jambes dans le final.
Malgré le rajout de cette ascension, les sprinteurs sont favoris.
Le champion d'Italie, Elia Viviani est le grandissime favori, mais méfions-nous également de Fernando Gaviria et Alexander Kristoff(UAE Team Emirates), Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Caleb Ewan (Lotto-Soudal) et John Degenkolb (Trek-Segafredo). Mathieu Van der Poel fait également très peur car il peut non seulement s'imposer au sprint, mais également en puncheur après une attaque dans le Poggio voire la Cipressa.
Des coureurs comme Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step), Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) ou Wout Van Aert (Jumbo-Visma) sont également cités parmis les favoris.

Comme chaque année, des courageux (ou des inconscients) partent dès le kilomètre 0. Et cette année, ils sont 8 à partir à l'aventure. Du côté de la Corendon, c'est Jimmy Janssens qui est parti.

Image

Mais cette année, la météo est capricieuse et des trombes d'eau s'abattent sur la course, par intermittence. Et ce qui devait arriver arriva. Les premières chutes interviennent très tôt et Mathieu Van der Poel chute lourdement, en compagnie de Philip Walsleben et Dries de Bondt. Tout le monde repartira et ils reviendront sans problème dans le peloton, mais quelques minutes plus tard, une autre chute jette une bonne partie du peloton à terre. Et cette fois, il y a du dégât. Mathieu Van der Poel, Michael Woods (EF Education First) et Alejandro Valverde (Movistar), entre autres, repartiront, mais une demi-douzaine de coureurs quittent la course. Finalement, tous les coureurs impliqués dans la chute réintegreront le peloton dans le Col du Turchino. La descente, détrempée, se passera heureusement sans encombre. Dans le peloton, on en profite pour souffler un peu.
Mais sur la Via Aurelia, le vent se lève, et on sent de la tension dans le peloton. Les coureurs les plus faibles lâcheront et il reste 100 kilomètres. La journée va être logue pour eux. Dans la côte de la Manie, d'autres coureurs lâchent et c'est dur pour De Bondt, qui s'accroche in extremis. A ce stade de la course, il reste 80 kilomètres, et les 8 hommes de tête n'ont plus que 2 minutes d'avance. A la Corendon, on essaie de récuperer le plus possible et De Bondt va ravitailler ses coéquipiers avant qu'il ne soit trop tard.
C'est finalement à 50 kilomètres de l'arrivée, dans les premiers capi que la tension va monter d'un cran, que ce soit dans l'échappée ou dans le peloton.
Dans l'échappée, certains coureurs attaquent, et au sommet du Capo Mele, l'échappée de 8 s'est scindée en 2 groupes de 4. Jimmy Janssens est dans le deuxième groupe, mais est d'un calme placidien. A raison, car quelques kilomètres plus tard, il y a regroupement entre les 8.
Jimmy Janssens montre alors qu'il est très costaud aujourd'hui. Il se retrouve seul en tête après avoir sorti tout le monde de la roue après un relais un peu trop appuyé.
30 kilomètres, 1 minute d'avance, mais la Cipressa approche.
Dès le début de cette difficulté, beaucoup de coureurs mettent le frein à main, et se garent violemment. Mathieu Van der Poel perd alors 4 coéquipiers. Marcel Meisen, Gianni Vermeersch et Philip Walsleben lâchent prise en même temps. Quelques hectomètres plus tard, Dries De Bondt est tellement à l'arrêt qu'on se demande s'il ne va pas repartir en marche arrière.
Et pendant ce temps-là, Jimmy Janssens résiste toujours, mais les dents acérées du peloton, le frôlent. Sa folle épopée est presque terminée.

Image

Après 275 kilomètres d'échappée, il se fera reprendre par les premiers attaquants. En effet, Michael Woods et Alejandro Valverde ont décidé de secouer le peloton. Mais ils n'ont que 50 mètres d'avance sur un peloton très étiré à cause de leur attaque. Lasse Norman Hansen est dans les premières positions du peloton, mais recule d'un coup, après avoir vu que Mathieu Van der Poel n'était pas bien positionné. Dans la voiture, nous sommes très inquiets, car MVDP ne paraît pas en forme. Il perd 50 mètres à chaque attaque, et même s'il parvient à chaque fois à revenir, ce n'est pas bon signe.
Heureusement pour nous, tout se calmera au sommet, et dans la partie plate reliant la Cipressa au Poggio, tout le monde ralentira. Jimmy Janssens, encore présent dans le peloton, va alors donner tous ses bidons et ses gels énergétiques à Mathieu Van der Poel.
Lasse Norman Hansen, profitant de l'attentisme du peloton, tente d'attaquer mais se relève immédiatement en voyant que tout le peloton a pris sa roue.

Image

Le Poggio est dans 5 kilomètres, le moment de vérité est proche.
Dans la voiture, nous sommes très stressés, et nous ne visons plus la victoire. Un top 10 serait déjà très bien. MVDP n'est pas en forme, alors même un top 10 allait être compliqué à accrocher. Il n'y avait plus qu'a espérer qu'il n'y ait pas trop d'attaque dans le Poggio.
Et le Poggio, nous y sommes ! 3,7 kilomètres à 4%, qui sont très difficiles après 290 kilomètres dans les jambes. Le traditionnel juge de paix de la Primavera. Et pour ne rien arranger, une tempête s'abat sur les coureurs. La route est détrempée, le vent souffle fort, la descente fait déjà peur. Attention au carnage...
C'est parti...

Sans surprise, Jimmy Janssens lâche prise dès le pied. Beaucoup d'équipiers lâchent prise, et plus surprenant, Woods, bientôt imité par Valverde. Ils sont donc 25 pour la victoire. Puis à 2 kilomètres du sommet, Philippe Gilbert et Oliver Naesen attaquent. Ils ne font pas le trou mais provoquent des cassures. Les sprinteurs ont suivi, ainsi que Lasse Norman Hansen, tandis que les moins bons sprinteurs comme Politt, Lampaert et Garcia Cortina n'ont pas suivi. Mathieu Van der Poel est dans le deuxième groupe. Par chance, le premier groupe a ralenti, et Mathieu Van der Poel ramène le deuxième groupe. Au passage, ils ont ramassé les morts du premier groupe, dont Lasse Norman Hansen, Dylan Groenewegen ou encore Alexander Kristoff. Ils sont donc toujours 25 au sommet du Poggio.
La fatigue se fait cruellement ressentir, mais il va falloir rester lucide pour ne pas chuter dans la descente complétement détrempée.
Lasse Norman Hansen commence alors à remonter pour pouvoir contrôler le peloton. Mais alors qu'il arrive dans les premières positions du peloton, Sven Erik Bystrom (UAE Team Emirates), qui emmenait le peloton, prend quelques longueurs, bien qu'il ne l'ait apparemment pas fait exprès. Hansen saute sur l'occasion et revient dans la roue du norvègien. Puis dans la voiture, c'est la stupéfaction... Hansen poursuit son effort. Prend quelques mètres, 10, 20, 50, 100 mètres. Il prend tous les risques et à chaque virage, nous serrons les fesses car nous avons peur d'une chute. Il manque la sortie de route deux ou trois fois, sa roue chasse dans les virages, et il se met dans une position aérodynamique, pédalant assis sur la barre. Il a complètement débranché le cerveau.

Image

Mais les risques pris font que Hansen se retrouve en bas de la descente avec 25 secondes d'avance sur le peloton. Derrière, la poursuite s'organise et Alexander Kristoff se sacrifie pour son coéquipier Gaviria et Yves Lampaert pour Elia Viviani. Mais Lasse Norman Hansen est un spécialiste du contre-la-montre et il résiste très bien. Cependant l'écart diminue très vite et il n'a plus que 10 secondes d'avance dans le dernier virage, à 1200 mètres de l'arrivée.
Par chance, les sprinteurs attendent trop longtemps pour lancer leur sprint et la pointe de vitesse de Hansen fait qu'il garde deux vélos d'avance sur la ligne d'arrivée.
Lasse Norman Hansen vainqueur de Milan-San Remo !

Image


Classements et prestation de l'équipe:
Image
Image


Prochaine course : Tour de Catalogne

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Gregario
 
Messages: 2195
Localisation: À l'apéro avec Cerbère et Lucifer

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Milan-San Remo !!

Messagepar Max1304 » 01 Nov 2019, 22:31

:moqueur: Ah bah alors ça belle surprise, énorme victoire pour une équipe de votre calibre :shock:

Avatar de l’utilisateur
Max1304
Maillot blanc
 
Messages: 2576
Localisation: Ici

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Milan-San Remo !!

Messagepar Norway » 01 Nov 2019, 22:44

Bordel cette surprise :moqueur: :moqueur:
Dire que je me sentais balèze après avoir fait gagner Naesen :niais:
Bravo champion 8)

Avatar de l’utilisateur
Norway
Gregario
 
Messages: 2133

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Milan-San Remo !!

Messagepar France » 02 Nov 2019, 08:35

Ce braquage à la Nibali :moqueur: :moqueur: :moqueur:
Bravo. :ok:

Avatar de l’utilisateur
France
Coureur pro
 
Messages: 1743

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Milan-San Remo !!

Messagepar Alessiocortez » 02 Nov 2019, 08:38

Complètement épique , même Hansen n'y croyait pas quand il est sorti je pense :moqueur:

Alessiocortez
Poisson-pilote
 
Messages: 3145
Localisation: Torture Bernard Canetti

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Milan-San Remo !!

Messagepar Adramelech » 02 Nov 2019, 10:35

Max1304 a écrit::moqueur: Ah bah alors ça belle surprise, énorme victoire pour une équipe de votre calibre :shock:


Oui, une victoire étonnante :lol:

Norway a écrit:Bordel cette surprise :moqueur: :moqueur:
Dire que je me sentais balèze après avoir fait gagner Naesen :niais:
Bravo champion 8)


Merci 8)
Mais j'ai pas fait exprès :niais:
Je serai incapable de le refaire deux fois ce coup là :mrgreen:
Quoique, le rendez vous est pris l'an prochain 8)

France a écrit:Ce braquage à la Nibali :moqueur: :moqueur: :moqueur:
Bravo. :ok:


C'est même un hold-up à ce niveau là 8)
Merci :ok:

Alessiocortez a écrit:Complètement épique , même Hansen n'y croyait pas quand il est sorti je pense :moqueur:


Mais moi non plus j'y croyais pas :moqueur:
Ça me paraissait tellement improbable que j'ai regardé si j'avais pas mis la difficulté en facile. J'étais bien en extrême :niais:
Izi 8)

-------------------------------------------------------------------

Il faut savoir que Hansen avait un bon +5 qui fait toujours plaisir. Et du coup, il avait +7, +8 en Vallon, Sprint, et +10, +11 voire +12 dans les notes résistance, récupération, etc.
Bref c'était un vrai monstre. Il aurait même pu attendre le sprint je pense. (Vu qu'il avait 79 sprint du coup).
En plus, MSR est sa course préférée, et il adore la pluie. C'était vraiment son jour. :o

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Gregario
 
Messages: 2195
Localisation: À l'apéro avec Cerbère et Lucifer

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Milan-San Remo !!

Messagepar ab63 » 02 Nov 2019, 14:08

C'est bizarre quand même que des coureurs lambdas puissent devenir des monstres sur une journée :louche:
En tout cas bien joué ! :up

Avatar de l’utilisateur
ab63
Contrôleur UCI
 
Messages: 5630

Re: (PCM2018) Corendon-Circus, Milan-San Remo !!

Messagepar Adramelech » 03 Nov 2019, 21:13

ab63 a écrit:C'est bizarre quand même que des coureurs lambdas puissent devenir des monstres sur une journée :louche:
En tout cas bien joué ! :up

Il a surtout bénéficié d'un gros manque d'équipiers du côté des sprinteurs.
Il y avait eu plus d'équipiers, il gagnait pas. :o
Et pis bon, c'est pas sa faute si ça se regarde au sommet du Poggio :niais:
Si ça se regardait pas, il ne revenait pas dans le groupe de tête. :)
Merci :up

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Gregario
 
Messages: 2195
Localisation: À l'apéro avec Cerbère et Lucifer


148 messages
Retourner vers Récits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : freds77, Nico32, Tyson et 2 invités