['19] Team Vorarlberg Santic - Tour de Limpopo

Âme de journaliste ou simple envie de partager vos résultats ? Venez faire part de vos exploits sur PCM !

Modérateur: Animateurs récits

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Clássica da Arrábida

Messagepar Coach » 21 Aoû 2019, 17:40

Et ça fait 4 à la suite :banana

Belle course de la formation Start, qui laisse 2 SudAm dans le top 10 8)

Avatar de l’utilisateur
Coach
Maillot jaune
 
Messages: 10714

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Clássica da Arrábida

Messagepar Pink Panda » 24 Aoû 2019, 19:19

Coach a écrit:Et ça fait 4 à la suite :banana

Belle course de la formation Start, qui laisse 2 SudAm dans le top 10 8)

On est présent ou pas !? :mrgreen:
Oui ils étaient les mieux représentés avec Elkov dans le groupe de tête dans le final :)

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1610
Localisation: Quelque part en France

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Clássica da Arrábida

Messagepar Warren Barguil » 25 Aoû 2019, 23:28

Thalmann :banana Excellente page encore une fois :ok:

Avatar de l’utilisateur
Warren Barguil
Champion en devenir
 
Messages: 12869

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Clássica da Arrábida

Messagepar Pink Panda » 26 Aoû 2019, 10:51

Warren Barguil a écrit:Thalmann :banana Excellente page encore une fois :ok:

Merci :love:

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1610
Localisation: Quelque part en France

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Clássica da Arrábida

Messagepar locktar1989 » 26 Aoû 2019, 11:06

J'adore toujours ce "m.t" dans le jeu alors que les mecs finissent au moins 10 secondes derrière :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
locktar1989
Junior
 
Messages: 1415

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Istarsko Proljeće

Messagepar Pink Panda » 26 Aoû 2019, 11:21

ENFIN..

Depuis le début de la saison, notre sprinteur allemand, Jannik, n'a toujours pas réussi à ouvrir son compteur victoire, au contraire de ses équipiers suisses et co-leaders avec lui, Patrick et Roland. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé, malheureusement, il y a toujours un petit quelque chose, et cela commence à lui trotter dans la tête, du moins jusque-là..
Flashback.



Image

Fin janvier, Jannik effectuait ses premiers tours de roues de la saison sur les routes algériennes, mais il était encore trop juste face aux sprinteurs locaux comme Youcef REGUIGUI (TSG) ou aux Polonais, Maciej PATERSKI (WIB) en chef de file. Toutefois, on avait entrevu sa pointe de vitesse sur la troisième étape avec sa 3è place, mais on avait aussi pu noter que dès que la course est trop rapide, où que le final n'est pas plat, il est difficile pour notre jeune allemand de se mêler concrètement à la lutte, malgré ses quatre TOP10 sur l'épreuve. Plus en jambe fin février, il nous avait surpris en allant décrocher une belle sixième place sur le GP Izola, remettant ainsi en doute notre jugement sur ces capacités à d'une passer les bosses, de l'autre à être présent lorsque cela accélère.

Le mois d'avril devait alors lui permettre de décrocher sa première victoire de la saison. Afin de le débuter dans les meilleures conditions, nous avions engagé l'équipe sur le Tour of Fatih Sultan Mehmet en Turquie. L'occasion de retrouver des repères avant le début de ce prochain trimestre 2019. Sur la première étape, Jannik prenait la 8è place d'une course remportée par l'Italien Alberto DAINESE (SEG) dans un final en faux-plat montant. Le lendemain, dans un sprint dominé par le Belge Jens ADAMS (PSV), notre sprinteur décrochait une belle 6è place, nous confiant d'ailleurs ne pas avoir été dans un très bon jour ce jour-là. C'était avec une petite, mais belle, confiance que nous débutions le quatrième mois de l'année sur les routes du Tour of Mevlana, toujours sur le sol turc. Une semaine qui commençait bien avec la 4è place de Jannik sur le prologue inaugural à 11" du vainqueur, David BOUCHER (TIS). La seconde étape a quant à elle été plus stressante dans la voiture, la faute à une chute dans le peloton survenue à 13km de la ligne, et où se retrouvait quelques-uns de nos coureurs, dont notre sprinteur. Heureusement d'autres favoris s'étaient retrouvés piégés et tout le monde a finalement pu disputer le sprint, dans lequel notre Allemand allait une nouvelle fois finir à la plus mauvaise place, pour un podium, c'est-à-dire la 4è. Le lendemain, le relief allait donné du fil à retorde à notre équipe, mais comme lors du GP Izola, Jannik parvenait à s'accrocher avec les meilleurs pour basculer avec eux après le second GPM de la journée. Malheureusement, il n'était pas récompensé par la victoire, devancé uniquement par Michel KREDER (NLC). Toutefois, cette 2nde place lui permettait de se rapprocher à 5" du maillot jaune, avec l'espoir de le glaner sur la dernière étape. D'ailleurs, notre Allemand avait décidé de mettre toutes les chances de son côté, en allant chercher les secondes de bonifications derrière l'unique échappé, mais comme hier, et depuis le début de saison, Jannik ne parvenait pas à concrétiser le travail de ses équipiers en échouant, une nouvelle fois, à la 4è place. Certes, il terminait ce Tour of Mevlana avec le maillot de meilleur sprinteur sur les épaules, mais lui, comme nous, en voulions plus !

Image Image

Car oui, le problème ne pouvait venir du faite d'avoir une équipe assez compétitive dans le final à ses côtés, bien qu'elle ne soit pas construite pour épauler un sprinteur. En effet, malgré le très bon travail de ses équipiers, Jannik n'arrivait pas à sortir de sa boîte au bon moment. Soit trop tard, soit trop tôt. Surtout que pendant ce temps-là, les bons résultats continuaient pour ses coéquipiers, avec la 2nde place de Patrick sur le GP Adria Mobil, juste derrière l'Argentin Adrián RICHEZE (AVF).

Le GP Herning - Post Cup, de nouveau présent à l'échelle continentale après une période entre 2013 et 2018 uniquement dévolue aux Danois, représentait là une belle occasion de réellement connaitre la valeur de notre sprinteur, face à de nouveaux adversaires pour lui, qu'étaient les coureurs scandinaves. Présentant des secteurs pavés, s'était aussi l'opportunité pour nous de savoir ce que valait réellement Jannik sur ce type de parcours. Malheureusement, ces derniers allaient avoir raison de notre sprinteur, puisqu'il allait crever à 55kms de la ligne, moment qu'avaient choisi les équipes de favoris pour accélérer. Il finissait donc la course tranquillement, écoutant à travers ses oreillettes l'incroyable performance de Larry, 4è ce jour-là, derrière le podium Alexander KAMP (RIW) - František SISR (ELA) - Emil VINJEBO (RIW). On ne pouvait donc pas parler de contre-performance, mais plus de malchance, et nous n'avions pas pu voir ses possibles qualités de flandrien.

Le week-end suivant marquait la fin du mois d'avril, et Jannik n'était toujours pas parvenu à lever les bras. Dans l'équipe on commençait à ne plus savoir ce que faire pour l'aider à sortir de cette spirale négative, surtout qu'il finissait placé, il lui manquait juste ce petit chose, ce petit plus qui lui permettrait d'enfin réussir à l'emporter. Aligné sur le GP Viborg, Roland et Larry, nos deux meilleurs rouleurs, étaient présents à ses côtés pour l'aider dans sa quête. Le duo allait effectué un énorme boulot dans le final, en mettant à l'amende les équipes Bike AID, pour Lucas CARSTENSEN (BAI), et Riwal Readynez Cycling Team, pour Alexander KAMP (RIW). Notre Allemand sortait de sa boîte aux 200m, et filait vers la victoire. Pourtant, il échouait une énième fois, la faute cette fois-ci au retour du Néerlandais André LOOIJ (TMC).

Image Image

Le doute s'épaississait dans la tête de notre sprinteur et nous étions incapables de l'extirper de cette mauvaise passe alors que nous allions prendre le départ de notre dernière course du mois le lendemain, sur la Rutland - Melton Cicle Classic en Grande-Bretagne. Seulement, pas de Larry pour l'ultime sortie d'avril, remplacé par Colin. Jannik était privé de son meilleur équipier sur les secteurs pavés, mais après ses résultats loin de nos espérances, nous devions revoir les objectifs de certains de nos coureurs. Et, nous pouvons le dire maintenant, nous allons être dans l'obligation d'à nouveau reconsidérer le rôle de chacun. Le fait est, que sur l'une des épreuves où on ne l'attendait pas, tant d'un point de vue kilométrique avec 206,4kms à couvrir que d'un point de vue météorologique, la pluie étant tombée toute la journée, Jannik parachevait de la plus belle des manières le travail de Colin et Roland dans les dix derniers kilomètres, le premier comblant la minute d'écart avec l'échappée, le second l'emmenant jusqu'aux 250 derniers mètres. Enfin, notre sprinteur décrochait sa première victoire de l'année, et preuve en était de tout ce qui se passait dans sa tête, il ne prenait pas le temps de lever les bras envers le ciel, terrifié à l'idée de se faire à nouveau devancer sur la ligne. Dans la voiture c'était l'explosion de joie.

Image

Dorénavant nous n'espérons qu'une seule chose. Que ce succès en appelle d'autres.

Enfin Jannik lance ça saison, enfin..



RÉSULTATS

Tour of Fatih Sultan Mehmet
    Etape 1 : Alberto DAINESE (SEG)
    Etape 2 : Jens ADAMS (PSV)
    Classement général
    1 | Jens ADAMS (PSV) | en 6h31'49"
    2 | Alberto DAINESE (EUK) | m.t.
    3 | Christoffer LISSON (BHS) | à 2"
    4 | Raymond KREDER (UKO) | à 4"
    5 | Syver WAERSTED (UXT) | à 10"
    6 | Jonas ABRAHAMSEN (UXT) | m.t.
    7 | Jannik STEIMLE (VBG) | m.t.
    8 | Baas VAN DER KOOIJ (MTA) | m.t.
    9 | Markus HOELGAARD (UXT) | m.t.
    10 | Róbigzon Leandro OYOLA (MED) | m.t.


Tour of Mevlana
    Etape 1 | Prologue : David BOUCHER (TIS)
    Etape 2 : Riccardo STACCHIOTTI (GTV)
    Etape 3 : Michel KREDER (NLC)
    Etape 4 : Riccardo STACCHIOTTI (GTV)
    Classement général
    1 | David BOUCHER (TIS) | en 11h13'57"
    2 | Genki YAMAMOTO (KIN) | à 1"
    3 | Jannik STEIMLE (VBG) | à 3"
    4 | Adrian KUREK (THU) | m.t.
    5 | Leigh HOWARD (ACA) | à 7"
    6 | Ahmet ÖRKEN (SBB) | à 12"
    7 | Gabriel REGUERO (VIB) | m.t.
    8 | Cristian David PITA (MTE) | à 13"
    9 | Martin LAAS (ILU) | à 14"
    10 | Alexis Benjamin QUINTEROS (MTE) | à 17"


GP Adria Mobil
    1 | Adrián RICHEZE (AVF) | en 3h56'07"
    2 | Patrick SCHELLING (VBG) | m.t.
    3 | Adrian BANASZEK (VOS) |m.t.
    4 | Mateusz KOMAR (VOS) | m.t.
    5 | Sérgio PAULINHO (EFP) | m.t.
    6 | Paweł FRANCZAK (VOS) | m.t.
    7 | Lucas CARSTENSEN (BAI) | m.t.
    8 | Fabricio FERRARI (EFP) | m.t.
    9 | Joni BRANDÃO (EFP) | m.t.
    10 | Sylwester JANISZEWSKI (VOS) | m.t.


GP Herning - Post Cup
    1 | Alexander KAMP (RIW) | en 4h57'22"
    2 | František SISR (ELA) | m.t.
    3 | Emil VINJEBO (RIW) | m.t.
    4 | Larry VALVASORI (VBG) | m.t.
    5 | Herman DAHL (JFN) | m.t.
    6 | Patrick CLAUSEN (WAO) | m.t.
    7 | Jonas Iversby HVIDEBERG (UXT) | m.t.
    8 | Martin MORTENSEN (WAO) | m.t.
    9 | Mathias LARSEN (WAO) | à 1'33"
    10 | Rasmus QUAADE (RIW) | m.t.


GP Viborg
    1 | André LOOIJ (TMC) | en 4h58'55"
    2 | Jannik STEIMLE (VBG) | m.t.
    3 | Lucas CARSTENSEN (BAI) | m.t.
    4 | Federico ZURLO (GTV) | m.t.
    5 | Scott THWAITES (VIT) | m.t.
    6 | Yacine HAMZA (VIB) | m.t.
    7 | Jonas Aaen JØRGENSEN (RIW) | m.t.
    8 | Herman DALH (JFN) | m.t.
    9 | Stepan ASTAFYEV (VAM) | m.t.
    10 | Patrick CLAUSEN (WAO) | m.t.


Rutland - Melton Cicle Classic
    1 | Jannik STEIMLE (VBG) | en 5h02'40"
    2 | Connor SWIFT (MGT) | m.t.
    3 | Wouter WIPPERT (EVO) | m.t.
    4 | Ylber SEFA (TIS) | m.t.
    5 | Ulises Alfredo CASTILLO (ELV) | m.t.
    6 | Scott THWAITES (VIT) | m.t.
    7 | Tyler STITES (AEV) | m.t.
    8 | Jonathan MCEVOY (MGT) | m.t.
    9 | Jordi MEEUS (SEG) | m.t.
    10 | Thomas PIDCOCK (WGN) | m.t.
Modifié en dernier par Pink Panda le 26 Aoû 2019, 12:09, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1610
Localisation: Quelque part en France

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Clássica da Arrábida

Messagepar Pink Panda » 26 Aoû 2019, 11:22

J'ai tenté un petit truc. Je sais, le fait de réciter au passé ajoute une lourdeur à la lecture, mais c'était pour moi le seul moyen de le faire. J'ai quand même essayé de la réduire le plus possible. J'espère que ça vous plaira à la lecture :)

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1610
Localisation: Quelque part en France

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - ENFIN

Messagepar locktar1989 » 26 Aoû 2019, 11:56

C'est pas Wipper mais Wippert :prof: On n'écorche pas les Huawei :twisted:

Sinon, c'est à noter: pour que Jannik gagne, il faut qu'il pleuve :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
locktar1989
Junior
 
Messages: 1415

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - ENFIN

Messagepar Bad_Neos » 26 Aoû 2019, 15:06

Meuh non, c'est très agréable à lire ! ça commence à accumuler entre Thalmann, Schelling ou Steimle 8)

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Directeur sportif
 
Messages: 8218
Localisation: "Taulier", présentateur d'une Vuelta Orocambolesque

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - ENFIN

Messagepar Coach » 27 Aoû 2019, 20:06

J'aime bien l'idée d'avoir centré sur Jannik, ça dynamise le récit de changer le style de temps en temps :ok:

Avatar de l’utilisateur
Coach
Maillot jaune
 
Messages: 10714

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - ENFIN

Messagepar Pink Panda » 29 Aoû 2019, 10:39

locktar1989 a écrit:C'est pas Wipper mais Wippert :prof: On n'écorche pas les Huawei :twisted:

Sinon, c'est à noter: pour que Jannik gagne, il faut qu'il pleuve :mrgreen:

Désolé, c'est corrigé.
À voir dans le futur, car je n'ai pas rejoué depuis et il me reste un course courue durant le mois d'avril à narrer.

Bad_Neos a écrit:Meuh non, c'est très agréable à lire ! ça commence à accumuler entre Thalmann, Schelling ou Steimle 8)

Merci, j'avais un peu peur de la lourdeur du passé. Ça me rassure un peu ! :)
Ça accumule oui, même si je devrais lever plus souvent les bras au sprint. Je suis une calamité quand il s'agit de ces phases là. Je préfère nettement les parcours vallonnés ou en montagne :moqueur:
PS : Et je pense que ça ne va pas aller en s'arrangeant, néanmoins, petit info comme ça, je ne pense pas garder Schelling l'année prochaine, si il fait d'excellents résultats, je l'enverrais en WT via l'éditeur, si il reste en Conti, ça sera avec moi, car de toute façon, quasiment tous les coureurs des équipes continentales ont leur contrat qui expire à la fin de la saison.

Coach a écrit:J'aime bien l'idée d'avoir centré sur Jannik, ça dynamise le récit de changer le style de temps en temps :ok:

Merci :)
C'était le but, j'aime bien changer les styles ça me permet de prendre du plaisir à réciter plutôt que d'être assez monotone dans la forme. Et surtout, ça m'évite de me casser la tête à trouver des idées pour une page :moqueur:
Et puis je pense que le lecteur apprécie la diversité. Donc j'essaie des choses. :ok:

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1610
Localisation: Quelque part en France

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - ENFIN

Messagepar locktar1989 » 29 Aoû 2019, 11:11

Pink Panda a écrit:Ça accumule oui, même si je devrais lever plus souvent les bras au sprint. Je suis une calamité quand il s'agit de ces phases là. Je préfère nettement les parcours vallonnés ou en montagne :moqueur:


On fait un échange de bons procédés? Parce que moi, je suis bon quand il s'agit de gagner les sprints mais une calamité pour bien gérer en montagne :niais:

Avatar de l’utilisateur
locktar1989
Junior
 
Messages: 1415

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - ENFIN

Messagepar Pink Panda » 01 Sep 2019, 23:01

locktar1989 a écrit:[...]
On fait un échange de bons procédés? Parce que moi, je suis bon quand il s'agit de gagner les sprints mais une calamité pour bien gérer en montagne :niais:

C'est pourtant simple dès que la route s'élève. Après les sprints, dans toutes les équipes que j'ai récité, je n'avais pas de gros sprinteurs, donc je m'en fichais un peu de jouer les sprints, j'essaye juste d'être bien placé :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1610
Localisation: Quelque part en France

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - ENFIN

Messagepar locktar1989 » 02 Sep 2019, 05:35

Ah bah tu as de la chance de trouver ça facile dès que la route s'élève alors... Moi, j'ai beau avoir le meilleur grimpeur sur certaines épreuves, quand l'étape se fini au sommet, sa barre jaune est passée de moitié en bleue (dans le meilleur des cas) et quand les autres grimpeurs attaquent, si je suis l'attaque, je craque le premier et je perd du temps ou si je le fais monter à son rythme, il revient sur quelques grimpeurs mais il perd du temps sur les favoris... Pour les étapes de monter se finissant par du plat, ça passe encore.

Et pour le sprint, perso, je m'assure d'avoir toujours 3 mecs devant mon sprinteur et je place un bon rouleur à l'avant qui roule entre 80 et 85 effort curseur dans les derniers kilomètres (c'est à tester pour voir combien de temps le tien peut tenir) et les trois autres le suivent avec l'effort prêt pour du 99. Et ensuite, je fais en sorte que les trois autres fassent chacun 1 km de sprint et normalement ça passe (après si tu as un sprinteur qui est bon en sprint mais qui n'a aucune accélération, faut évidemment lancer un peu plus tôt.

Avatar de l’utilisateur
locktar1989
Junior
 
Messages: 1415

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - ENFIN

Messagepar Bad_Neos » 04 Sep 2019, 21:44

C'est plus facile car il n'y a pas de réelles étapes de montagne sur le circuit Conti :angel
Faut rester au moins à 3 dans les 3 derniers kilomètres.

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Directeur sportif
 
Messages: 8218
Localisation: "Taulier", présentateur d'une Vuelta Orocambolesque

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - ENFIN

Messagepar Pink Panda » 07 Sep 2019, 13:45

Tour de Limpopo
du 23/04 au 26/04 – Catégorie 2.2

  • Pays : Afrique du Sud
  • Date de création : 2018 (2nde édition en 2019)
  • Coureur le plus titré : Gustav BASSON | 1 succès (2018)
  • Tenant du titre : Gustav BASSON
Image Image Image Image
Les différents maillots distinctifs


➟ COMPOSITION : Dominik AMANN | Daniel FEDERSPIEL | Daniel GEISMAYR | Martin MEILER | Davide ORRICO | Patrick SCHELLING (L) | Colin STÜSSI
OBJECTIFS : TOP10 + victoire(s) d'étape


Image

Le Tour de Limpopo est un petit nouveau dans le peloton mondial, puisqu'il n'a qu'une seule année au compteur. Malgré cela, pour sa seconde édition de nombreuses formations européennes du troisième échelon ont fait le déplacement jusqu'en Afrique du Sud pour en découdre. Une des raisons à cela, la présence d'un contre-la-montre par équipes lors du troisième jour, le reste de l'épreuve étant réservé aux sprinteurs/puncheurs, sur un parcours accidenté mais loin d'être insurmontable pour les spécialistes de la dernière ligne droite. Pour citer brièvement les noms de quelques favoris, on peut nommer ceux de Maximilian STEDMAN (DHB), Patrick SCHELLING (VBG), Thiago MACHADO (STA), les trois leaders des seules formations venus avec six ou sept coureurs en vue de l'étape chronométrée, et donc grandement favorites à la victoire.

Les 86 coureurs qui composent le peloton de cette édition 2019 s'élance de Polokwane, appelée Pietersburg jusqu'en 2003, pour rejoindre Tzaneen au nord-est du pays avec à peine 100kms à parcourir. Wagner CHIQUITO (BSP) est le premier attaquant de ces quatre jours, et est rapidement pris en chasse par trois autres coureurs, dont Daniel GEISMAYR (VBG). Pourtant, le peloton ne leur laisse pas la moindre chance de prendre de l'avance, et malgré la réunion en tête de course, le quatuor est repris par l'avant-garde à l'orée de l'unique grimpeur répertorié de la journée. Micael ISIDORO (BSP) imite alors son coéquipier en prenant les devants de l'étape en compagnie de Ryan HARRIS (TEG). Mais le jeune Sud-Africain ne peut suivre le rythme du Portugais et doit lâcher prise, avant de carrément se faire distancer par le peloton quelques minutes plus tard, tout comme, Wagner CHIQUITO (BSP), qui paye là ses efforts du début d'étape. La pluie fait alors son apparition peu après la mi-course, et à 25kms de la ligne, alors que l'homme seul possède 31" d'avance, le peloton est scindé en deux par une chute. Le sprinteur allemand Lucas CARSTENSEN (BAI) est pris dedans, et ne pourra défendre ses chances de victoire, puisque la seconde partie du peloton ne reverra jamais le premier groupe. Pire, leur leader, Mekseb DEBESAY (BAI), perd sûrement le général dès la première étape. En tout cas, Maciej PATERSKI (WIB) n'en demandait pas tant, et vient prendre le maillot jaune de leader en s'imposant au sprint devant Maxililian STEDMAN (DHB) et Thomas MOSES (MGT), alors que le surprenant Colin STÜSSI (VBG) se glisse à la 4è position.

La seconde étape est une boucle de 175,2kms à parcourir autour de la ville arrivée de la veille. Et il faut noter qu'elle est un peu plus accidentée que hier. Sept hommes se glissent dans l'échappée du jour, dont l'Allemand Lukas MEILER (VBG), sorti à retardement en compagnie de Robin PLAMONDON (FPC). Le peloton les laisse filer puisqu'ils sont tous arrivés attardés lors de la première étape. L'écart monte donc rapidement au-delà des 5' d'avance, avant de se stabiliser sous l'impulsion de la formation du leader. Pendant ce temps, à l'avant, on se dispute les points de la montagne, et si tout le monde joue le jeu, c'est Hengyan ZHANG (KBS) qui en en sort victorieux et remporte, par la même occasion, le maillot de meilleur grimpeur de cette édition, puisque c'était la seule journée avec des points attribués pour ce classement annexe. Toutefois, ce petit passe-temps à ses conséquences, et à 100kms de l'arrivée, ils ne sont plus que cinq à l'avant de la course, avec un peu plus de 3' d'avance. Seulement la fin de parcours joue en leur faveur, et sous l'arche des 10kms, l'échappée possède encore 54" en sa faveur sur un peloton lancé à pleine vitesse. Voyant la possibilité de remporter l'étape, certains tentent de partir seul, mais sans pouvoir faire d'écart avec leurs compagnons du jour, pire même, cela sert le peloton qui parvient à rentrer sur l'échappée à l'aube du passage aux cinq derniers kilomètres. Les équipes de sprinteurs se mettent alors en ordre de marche, mais une montée sèche, 300m avant la flamme rouge bouleverse l'avant-garde du peloton, et des puncheurs-sprinteurs en profitent même pour faire parler leur explosivité. Tombé hier, Mekseb DEBESAY (BAI) saisit sa chance et s'impose le long des balustrades devant Abderrahmane MANSOURI (CCS) et le toujours aussi surprenant Colin STÜSSI (VBG), alors que Maciej PATERSKI (WIB) garde sa tunique de leader.

Image Image

L'heure du contre-la-montre par équipe arrive enfin au départ de cette troisième étape. L'équipe du maillot jaune s'élance en septième position, avec malheureusement seulement cinq hommes, soit le nombre de coureurs qui doivent franchir la ligne pour que le temps soit compté. Alors autant le dire, les chances pour Maciej PATERSKI (WIB) de converser son paletot sont quasi nulles. Cela s'avère vraie dès le premier intermédiaire, puisque la formation Canyon DHB P/B Bloor Homes, partie juste derrière la Wibatech Merx 7R et citée parmi les équipes favorites, colle plus de 1' aux Polonais. Seulement, une dizaine de minutes plus tard, la marque à l'intermédiaire est explosée pour 47" par Team Vorarlberg Santic. Les deux seules équipes alignant sept coureurs trustent les deux premières places à l'intermédiaire, et même si les Portugais de Sporting Clube de Portugal/Tavira donnent tout ce qu'ils ont, ils restent derrière ce duo. Ils réussissent tout de même à se rapprocher de la formation britannique sur le retour vers Tzaneen, mais pas sur la Team Vorarlberg Santic qui remporte aisément ce contre-la-montre en 52'15", soit 1'14" de mieux que sa dauphine. Du même coup, Colin STÜSSI (VBG) est le nouveau porteur du maillot de leader.

Un maillot que veut garder le Suisse lors de l'ultime étape de ce Tour de Limpopo, avec un retour vers Polokwane pour le cloturer. Toutefois c'est ce que l'on pouvait penser, mais au vue de la physionomie de course, on est plus en protection de Patrick SCHELLING (VBG) du côté des rangs autrichiens, lui qui pointe à 4" de son équipier. D'ailleurs, si une échappée de sept hommes s'est vite composée, le faible kilométrage de l'étape ne permet pas à cette dernière de prendre du champ. Pire encore, on a très vite stabilisé l'écart aux alentours des 2' du côté des équipiers du leader. Les fuyards sont logiquement repris avant la ligne d'arrivée dans un interminable faux-plat montant où la Team Vorarlberg Santic essaye un coup de force en imposant un tempo insoutenable. Un à un les équipiers du maillot jaune s'écartent, sans qu'il puisse être menacé, aucune équipe ne parvenant à remonter en tête de peloton. Davide ORRICO (VBG) effectue tambour battant les derniers hectomètres de ce faux-plat, avant que Colin STÜSSI (VBG) ne se dresse sur les pédales avec Patrick SCHELLING (VBG) sur son porte-bagage. Le duo prend cinq, puis dix, puis cinquante mètres d'avance sur des équipiers dans le rouge de leurs adversaires. Le dernier étage de la fusée autrichienne prend alors son envol à 4kms du but et continue d'accroitre sa légère avance sur un peloton lancé à sa poursuite. L'Helvète donne tout pendant que son compatriote se fait avaler par la meute, mais c'est trop tard. Patrick SCHELLING (VBG) savoure son succès alors que Mekseb DEBESAY (BAI) vient mourir sur ses talons. En remportant cette dernière étape, il remporte également ce Tour de Limpopo 2019 devant ses deux équipiers, Colin STÜSSI (VBG) et Davide ORRICO (VBG).

Image Image


Vainqueurs d'étapes

    Etape 1 : Maciej PATERSKI (WIB)
    Etape 2 : Mekseb DEBESAY (BAI)
    Etape 3 : TEAM VORARLBERG - SANTIC
    Etape 4 : Patrick SCHELLING (VBG)


Classements

    Image Classement général
    1 | Patrick SCHELLING (VBG) | en 10h34'32"
    2 | Colin STÜSSI (VBG) | à 6"
    3 | Davide ORRICO (VBG) | à 10"
    4 | Maximilian STEDMAN (DHB) | à 1'20"
    5 | Alex PATON (DHB) | à 1'24"
    6 | Jacob HENNESSY (DHB) | m.t.
    7 | Ryan CHRISTENSEN (DHB) | m.t.
    8 | Rory TOWNSEND (DHB) | à 1'27"
    9 | Frederico FIGUEIREDO (STA) | à 1'34"
    10 | Alexander GRIGORYEV (STA) | m.t.
    ...
    16 | Martin MEILER (VBG) | à 2'58"
    29 | Daniel GEISMAYR (VBG) | à 4'12"
    65 | Daniel FEDERSPIEL (VBG) | à 13'36"
    68 | Dominik AMANN (VBG) | à 14'43"

    Classements annexes
    Meilleur sprinteur : Mekseb DEBESAY (BAI) | 45pts
    Meilleur grimpeur : ZHANG Hengyan (KBS) | 12pts
    Meilleur jeune : Maximilian STEDMAN (DHB) | en 10h35'52"
    Meilleure équipe : Team Vorarlberg - Santic

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1610
Localisation: Quelque part en France

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Tour de Limpopo

Messagepar locktar1989 » 07 Sep 2019, 14:44

Jolie performance sur le chrono par équipes.

Et, c'est pas tout, mais avec cette victoire, Schelling est recordman du nombre de titre :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
locktar1989
Junior
 
Messages: 1415

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Tour de Limpopo

Messagepar Pink Panda » 09 Sep 2019, 19:21

locktar1989 a écrit:Jolie performance sur le chrono par équipes.

Et, c'est pas tout, mais avec cette victoire, Schelling est recordman du nombre de titre :mrgreen:

Assez facile au vue de l'adversité :moqueur:
Oui, une belle ligne à son palmarès :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1610
Localisation: Quelque part en France

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Tour de Limpopo

Messagepar Bad_Neos » 20 Sep 2019, 21:38

Qu'importe l'adversité, une victoire sur un chrono par équipes est toujours bonne à prendre sur PCM :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Directeur sportif
 
Messages: 8218
Localisation: "Taulier", présentateur d'une Vuelta Orocambolesque

Re: ['19] Team Vorarlberg Santic - Tour de Limpopo

Messagepar Pink Panda » 11 Oct 2019, 18:43

Bad_Neos a écrit:Qu'importe l'adversité, une victoire sur un chrono par équipes est toujours bonne à prendre sur PCM :mrgreen:

Ce n'est pas faux ! Je prends tous les jours ces victoires :D


Sinon, je ne suis pas mort, j'ai lancé la création de la prochaine page hier et j'aimerais bien la finir avant la fin de semaine prochaine en bossant dessus quelques minutes par-ci par-là. En tout cas, je réitère mes excuses si vous attendez impatiemment la suite, mais je préfère prendre mon temps et faire durer le récit ! Déjà j'ai dépassé le mois de mars, critique pour le réciteur que je suis. :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1610
Localisation: Quelque part en France


81 messages
Retourner vers Récits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Mumus et 4 invités