[Concours]Tour de France 2016

Échafaudez ici de grandes théories sur les parcours de courses cyclistes ou proposez les vôtres, courses réelles ou fictives

Modérateur: Animateurs labo à parcours

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar Klira » 13 Nov 2014, 21:26

Tout est plus au moins planifié, reste le plus compliqué maintenant néanmoins.

Il me semble avoir une étape assez similaire à Darth également. Une magnifique étape soit. :mrgreen:

Pour les catégories des grimpeurs et les sprints intermédiaires via Openrunner, faut-il enregistrer, se le faire via Paint ou autres et ré-héberger ? ...ou y'a quand même une méthode plus simple ?

Avatar de l’utilisateur
Klira
Directeur sportif
 
Messages: 18588
Localisation: Proserpina’s gardens

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar sisbos » 13 Nov 2014, 21:28

Ivan' a écrit:je vois que vous êtes tous plus ou moins aguerris ici :mrgreen:
Y'a un tutorial quelque part ou il faut se débrouiller seul? Car je vois mal comment connaitre toute les petites côtes de France (4/3 caté) sans avoir un site pour s'y référencer :o
J'aimerais vraiment y participer :mrgreen:

J'utilise Strava pour nommer les côtes que je ne connais pas. Il y a presque toujours le nom que les gens du coin lui donnent. Sinon, le bled d'à côté fait l'affaire.

Avatar de l’utilisateur
sisbos
Junior
 
Messages: 1310
Localisation: Lyon/Chambéry

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar bullomaniak » 13 Nov 2014, 22:07

Klira a écrit:Pour les catégories des grimpeurs et les sprints intermédiaires via Openrunner, faut-il enregistrer, se le faire via Paint ou autres et ré-héberger ? ...ou y'a quand même une méthode plus simple ?


Paint.

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Légende du Gruppetto
 
Messages: 24094
Localisation: MVP de la Gruppetto League.

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar AG2R » 13 Nov 2014, 22:08

Tazio a écrit:Pourquoi ne pas dévoiler votre parcours une fois celui-ci terminé au lieu de teaser étape après étape ? :lol: C'est plus lisible pour ceux qui voteront et ca permet de poster un avis sur la globalité du parcours plutôt qu'éparpiller tout ca !

Moi aussi j'ai un peu de mal à en comprendre l'intérêt mais bon :)

@ Klira : Il faut passer par Paint (Paint.NET de préférence) et pour rajouter des GPM etc. sur un profil Openrunner ;)

Avatar de l’utilisateur
AG2R
Manager
 
Messages: 23139
Localisation: PCM France

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar sisbos » 14 Nov 2014, 16:39

Image
Image

Image Prologue Cherbourg, 3.7km Samedi 2 juillet
Image Étape 1 Bricquebec - Saint-Martin-de-Landelles, 209.5km Dimanche 3 juillet
Image Étape 2 Le Mont-Saint-Michel - Mamers, 224.5km Lundi 4 juillet
Image Étape 3 Bonneval - Cosne-Cours-sur-Loire, 170.5km Mardi 5 juillet
Image Étape 4 Varennes-Vauzelles - Le Creusot, 132.5km Mercredi 6 juillet
Image Étape 5 Le Creusot - Besançon, 196.5km Jeudi 7 juillet
Image Étape 6 Besançon - Arc-et-Senans, 47.5km Vendredi 8 juillet
Image Étape 7 Ornans - Aigle, 186.5km Samedi 9 juillet
Image Étape 8 Martigny - La Plagne, 198km Dimanche 10 juillet
Image Étape 9 Épierre - Superdévoluy, 185km Lundi 11 juillet
Repos à Gap Mardi 12 juillet
Image Étape 10 Gap - Grasse, 225km Mercredi 13 juillet
Image Étape 11 Puget-sur-Argens - Marseille, 148km Jeudi 14 juillet
Image Étape 12 Miramas - Narbonne, 210km Vendredi 15 juillet
Image Étape 13 Narbonne - Les Angles, 159.5km Samedi 16 juillet
Image Étape 14 Mont-Louis - Lescure, 180km Dimanche 17 juillet
Repos à Pau Lundi 18 juillet
Image Étape 15 Saint-Jean-Pied-de-Port - Saint-Jean-Pied-de-Port, 104km Mardi 19 juillet
Image Étape 16 Bordeaux - Bayonne, 219,5km Mercredi 20 juillet
Image Étape 17 Langon - Rocamadour, 193.5km Jeudi 21 juillet
Image Étape 18 Souillac - Aurillac, 193km Vendredi 22 juillet
Image Étape 19 Brioude - Chalmazel, 160km Samedi 23 juillet
Image Étape 20 Jossigny - Paris-Champs-Élysées, 130km Dimanche 24 juillet


Samedi 2 juillet
Image Prologue Cherbourg, 3.7km
Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/1_carte1.jpg
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Le Tour 2016 s'ouvrira donc sur un court contre-la-montre en nocturne sur le bord de mer. Avec un format peu habituel, bien malin qui peut deviner qui sera le premier maillot jaune. Les purs rouleurs devraient buter dans le dernier kilomètre et la côte du cimetière, tandis que les puncheurs ne devront pas perdre de temps le long du port. Un exercice qui promet du spectacle et du suspense : le départ sera donné dans l'ordre inverse du classement UCI des coureurs.

Dimanche 3 juillet
Image Étape 1 Bricquebec - Saint-Martin-de-Landelles, 209.5km
Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/2_carte1.jpgCôte de Montpinchon (4th Category, 121 m, 1.6 Km at 4.0%, Km 75.2), Côte de Saint-Michel-de-Montjoie (3rd Category, 280 m, 7.8 Km at 2.7%, Km 137.2), Côte de la Graverie (3rd Category, 306 m, 3.5 Km at 5.4%, Km 152.7), Côte de Juvigny-le-Tertre (3rd Category, 253 m, 3.3 Km at 5.2%, Km 175.0), Côte de Chalandrey (4th Category, 139 m, 1.7 Km at 4.5%, Km 198.4), Côte de la Pigeonnière (4th Category, 170 m, 1.9 Km at 3.6%, Arrive).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Le département de la Manche sera à nouveau à l'honneur pour une première étape en ligne qui traverse le département du nord au sud. Le final visite les profils méconnus des collines de normandie, et devrait offrir une belle bagarre pour le premier maillot à pois... S'il ne donne pas des idées aux attaquants pour la victoire d'étape. L'arrivée, jugée au sommet de la côte de la Pigeonnière, habituel juge de paix de la Polynormande, sera sans doute trop difficile pour les sprinters.

Lundi 4 juillet
Image Étape 2 Le Mont-Saint-Michel - Mamers, 224.5km
Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/3_map.jpgCôte du Petit Tourmalet (4th Category, 199 m, 1.8 Km at 6.3%, Km 35.5), Côte de Saint-Clair (3rd Category, 294 m, 4.9 Km at 4.9%, Km 114.0), Col de la Croix de Médavy (3rd Category, 399 m, 2.6 Km at 5.0%, Km 180.9), Col des Quatre Gardes (3rd Category, 338 m, 2.9 Km at 5.4%, Km 213.0).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Le Mont-Saint-Michel acccueillera son premier départ d'étape, et les coureurs fileront en direction de l'Orne avec un passage en Suisse Normande, puis de la Sarthe, via la forêt d'Êcouves puis de Perseigne, où les coureurs auront à gravir deux des cols référencés de la région. Le dernier des deux, celui des Quatre Gardes au Belvédère de Perseigne, point culminant de la Sarthe, n'est situé qu'à 11km de l'arrivée à Mamers. Nous devrions assister à une belle lutte entre baroudeurs et sprinters.

Mardi 5 juillet
Image Étape 3 Bonneval - Cosne-Cours-sur-Loire, 170.5km
Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/4_map.jpg

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Les coureurs filent en direction de l'est, le long de la vallée de la Loire. Seules des conditions météo particulières, comme à Saint-Amand-Montrond en 2013, pourraient empêcher les sprinters de s'imposer à Cosne-Cours-sur-Loire.

Mercredi 6 juillet
Image Étape 4 Varennes-Vauzelles - Le Creusot, 132.5km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/5_map.jpgCôte du Puits (4th Category, 606 m, 6.9 Km at 3.8%, Km 77.6), Mont Beuvray (3rd Category, 793 m, 3.8 Km at 6.7%, Km 85.8), Col d'Uchon (2nd Category, 633 m, 1.6 Km at 11.6%, Km 115.0), Côte de Prix (4th Category, 449 m, 2.3 Km at 5.0%, Km 125.1).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
L'étape du Creusot est la première véritablement piégeuse pour les favoris. À travers le massif du Morvan, les coureurs auront à faire face à une étape courte, mais délicate : le col d'Uchon, dont le sommet est à 17 kilomètres de l'arrivée, présente deux kilomètres à 12% de pente moyenne. Un petit groupe devrait se présenter pour la victoire. Les meilleurs rouleurs devront passer s'ils veulent prétendre à s'emparer du maillot jaune avant le contre-la-montre d'Arc-et-Senans.

Jeudi 7 juillet
Image Étape 5 Le Creusot - Besançon, 196.5km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/6_map.jpg Côte de Saint-Martin-du-Tartre (4th Category, 396 m, 3.1 Km at 4.9%, Km 26.4), Col des Chèvres (3rd Category, 409 m, 2.9 Km at 6.8%, Km 48.3).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Une étape plus calme attend les favoris entre les deux rendez-vous de la première semaine. Ce sont les sprinters qui devraient chercher à verrouiller la course jusqu'à Besançon.

Vendredi 8 juillet
Image Étape 6 Besançon - Arc-et-Senans, 47.5km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/7_map.jpgINTERMEDIATE POINTS: Larnod (354 m, Km 13.4), Chay (298 m, Km 32.4).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Le seul contre-la-montre du Tour 2016 aura un fort goût de déjà-vu, puisqu'une épreuve individuelle a déjà relié les deux villes franc-comptoises. C'était en 2011 avec la victoire de Bradley Wiggins devant son coéquipier Christopher Froome. Mais cette fois-ci, le sens est contraire et les coureurs arriveront dans la majestueuse Saline royale d'Arc-et-Senans. Ce sont donc les rouleurs qui devraient reprendre l'avantage aujourd'hui, et leur intérêt est de se constituer un matelas conséquent avant les alpes qui se rapprochent à grands pas.

Samedi 9 juillet
Image Étape 7 Ornans - Aigle, 186.5km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/8_map.jpg Côte de Mouthier (3rd Category, 799 m, 9.9 Km at 4.2%, Km 23.1), Col du Mont d'Orzières (3rd Category, 1047 m, 6.6 Km at 4.4%, Km 77.8), Col du Marchairuz (2nd Category, 1421 m, 6.8 Km at 5.8%, Km 101.0), Côte de Chexbres (4th Category, 566 m, 7.7 Km at 2.5%, Km 152.7).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
La dernière occasion pour les sprinters avant les alpes aura lieu en Suisse, dans un décor somptueux : la traversée du Jura offrira un début d'étape relativement corsé, avec le passage du col du Marchairuz, mais surtout des paysages uniques, le long des lacs de Saint-Point et de Joux. Par la suite, les coureurs entreront en Suisse et plongeront vers la ville de Lausanne, le long du Léman. Dans le final, ils suivront les corniches de Lavaux, classées au patrimoine mondial de l'UNESCO. L'arrivée sera jugée devant le siège de l'UCI, à Aigle.

Dimanche 10 juillet
Image Étape 8 Martigny - La Plagne, 198km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/9_map.jpg Col du Grand Saint-Bernard (Hors Catégorie, 2435 m, 36.5 Km at 5.0%, Km 45.0), Colle San Carlo (1st Category, 1938 m, 10.5 Km at 9.7%, Km 119.8), Col du Petit Saint-Bernard (2nd Category, 2127 m, 12.8 Km at 5.2%, Km 139.0), La Plagne (Hors Catégorie, 2075 m, 17.1 Km at 7.4%, Arrive).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
La première étape de montagne du Tour de France 2016 s'élancera de Suisse, puis traversera l'Italie avant de rejoindre la Savoie. En cours d'étape, le piège viendra du très difficile Colle San Carlo, habitué du Giro mais relativement neuf sur le Tour de France. Il devrait participer à user les organismes avant la longue montée de La Plagne, mais si quelques grimpeurs ont perdu trop de temps sur le contre-la-montre individuel, ils trouveront ici un terrain tout à leur mesure pour prendre le risque de l'offensive. Enfin, la montée vers le sommet de La Plagne est interminable, et devrait réserver à coup sûr plusieurs défaillances parmi les favoris.

Lundi 11 juillet
Image Étape 9 Épierre - Superdévoluy, 185km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/10_map.jpg Col du Glandon (Hors Catégorie, 1897 m, 18.8 Km at 7.4%, Km 34.6), Col de la Morte (1st Category, 1324 m, 13.6 Km at 7.0%, Km 94.8), Col du Parquetout (1st Category, 1394 m, 6.8 Km at 9.7%, Km 132.3), Col du Noyer (1st Category, 1639 m, 11.0 Km at 7.0%, Km 173.7), Superdévoluy (3rd Category, 1451 m, 2.9 Km at 5.7%, Arrive).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Une seconde étape alpine viendra conclure la très longue première semaine du Tour. Le Glandon en apéritif devrait permettre à plusieurs costauds, pourquoi pas revanchards de la veille, d'intégrer l'échappée fleuve de la journée. Mais c'est surtout l'inédit Col de Parquetout qui atirrera l'attention. Certes placé à plus de 50 kilomètres de l'arrivée, ses pentes sont tellement raides qu'une sélection s'opérera naturellement. Les routes sinueuses du Trièves ne favoriseront pas le regroupement. C'est la doublette finale Col du Noyer/Superdévoluy qui devrait accueillir les grandes offensives. La montée finale n'étant longue que de trois kilomètres, il faudra attaquer dans le col du Noyer pour créer des écarts significatifs.

Repos à Gap Mardi 12 juillet


Mercredi 13 juillet
Image Étape 10 Gap - Grasse, 225km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/11_map.jpg Col des Garcinets (2nd Category, 1161 m, 11.5 Km at 4.5%, Km 34.0), Col du Fanget (3rd Category, 1443 m, 4.0 Km at 7.2%, Km 55.8), Col de Corobin (2nd Category, 1202 m, 9.7 Km at 5.1%, Km 105.6), Col des Lèques (3rd Category, 1135 m, 5.2 Km at 5.7%, Km 135.4), Col de Saint-Barnabé (2nd Category, 1345 m, 10.0 Km at 5.5%, Km 160.2), Col de Bleine (2nd Category, 1437 m, 5.8 Km at 5.8%, Km 183.7).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Une étape piégeuse que cette longue traversée de la haute-provence... Très longue, un lendemain de repos, les organismes pourraient accuser le coup si la bataille pour prendre l'échappée matinale s'éternise trop longtemps. Parce que cette étape reste tout de même destinée aux baroudeurs sur le papier. Avec un enchaînement de petits cols étroits et méconnus, sur des routes toujours compliquées à aborder, puis une longue descente vers Grasse, le final promet d'être indécis et tactique.

Image Étape 11 Puget-sur-Argens - Marseille, 148km Jeudi 14 juillet

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/12_map.jpg Côte de Taradeau (4th Category, 194 m, 3.2 Km at 4.1%, Km 27.1), Côte de Bézud (4th Category, 409 m, 2.0 Km at 5.6%, Km 76.5), Côte de Mauzargues (3rd Category, 702 m, 6.5 Km at 4.8%, Km 89.4), Côte du Régage (3rd Category, 425 m, 5.7 Km at 3.7%, Km 126.2).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Quoi de plus somptueux qu'une arrivée dans la cité Phocéenne un 14 juillet ? Les coureurs s'offriront une traversée varoise sous la chaleur de juillet avant de pénétrer les Bouches-du-Rhône. Ils longeront la Sainte-Baume, mais plongeront vers Marseille via la côte du Régage plutôt que par le col habituel de la Gineste, beaucoup moins propice aux offensives. Cette étape devrait autant intéresser les baroudeurs que les sprinters, et offrir un savoureux duel entre sprinters, puncheurs et baroudeurs.

Vendredi 15 juillet
Image Étape 12 Miramas - Narbonne, 210km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/13_map.jpg Mont Saint-Clair (4th Category, 111 m, 2.0 Km at 5.3%, Km 138.8).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Dernière occasion franche pour les sprinters avant Paris. À moins que ... ? Ce n'est pas du côté du relief que viendra le danger aujourd'hui, avec la seule ascension du Mont-Saint-Clair en début de course, mais plutôt du vent qui souffle toujours depuis la mer dans cette région. Et les coureurs ne la quitteront presque jamais, parfois en équilibre entre la plage et les étangs de camargue. Pas de transition tranquille pour les leaders avant les Pyrénées...

Samedi 16 juillet
Image Étape 13 Narbonne - Les Angles, 159.5km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/14_map.jpg Col de la Bataille (4th Category, 250 m, 4.3 Km at 3.6%, Km 80.7), Col de la Llose (1st Category, 1707 m, 22.5 Km at 4.8%, Km 151.4), Les Angles (4th Category, 1654 m, 4.7 Km at 3.3%, Arrive).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
C'est toujours la menace du vent qui devrait rythmer la première étape. Mais ce ne sont pas aujourd'hui que les sprinters verrouilleront le final. L'étape pourrait donc sourir aux échappées, à moins que... L'interminable montée vers le plateau de la Cerdagne pourrait leur être fatale si la bagarre se déclanche tôt entre les leaders. L'inédit Col de la Llosa ne sera peut-être pas assez dur pour éliminer tout le monde, mais assurément, seuls les meilleurs pourront se hisser en tête au terme des 23 kilomètres d'ascension.

Dimanche 17 juillet
Image Étape 14 Mont-Louis - Lescure, 180km
Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/15_map.jpg Port de Pailhères (Hors Catégorie, 1980 m, 15.3 Km at 7.6%, Km 52.8), Col de Chioula (2nd Category, 1404 m, 5.8 Km at 7.3%, Km 74.1), Port de Lers (1st Category, 1498 m, 10.9 Km at 7.2%, Km 135.2), Col de la Crouzette (1st Category, 1194 m, 6.9 Km at 8.2%, Km 163.4).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Tous les visages de l'Ariège seront explorés au cours de cette longue traversée. Le difficile Pailhères n'arrive qu'après 35 kilomètres de course. Mais c'est surtout le final, avec l'enchaînement Lers/Crouzette qui devrait attirer l'attention des leaders. Le jumeau de Péguère présente un final particulièrement corsé, avec trois kilomètres à plus de 11%. Personne ne pourra se cacher cette fois-ci, puisque l'arrivée ne sera distante que de 15 kilomètres.

Repos à Pau Lundi 18 juillet



Mercredi 20 juillet
Image Étape 15 Saint-Jean-Pied-de-Port - Saint-Jean-Pied-de-Port, 104km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/17_map.jpg Pic de Beillurti (1st Category, 1064 m, 7.0 Km at 11.4%, Km 14.9), Col d'Arthaburu (1st Category, 1125 m, 8.2 Km at 9.9%, Km 44.0), Col d'Ahusquy (1st Category, 1050 m, 10.2 Km at 7.5%, Km 79.9).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Le véritable inédit de ce Tour de France 2016, il est ici. Si la mode de ces dernières années était déjà aux étapes courtes et corsées en fin de massif pour favoriser les offensives de loin, le concept est porté ici à son paroxysme puisque les coureurs seront lâchés presque au pied d'un des cols les plus difficiles, mais aussi des plus méconnus de France : les cols basques et leurs pourcentages affolants. Le Tour n'est venu qu'une fois dans la région, en 2003, mais n'a jamais visité aucun des trois pointes de ce trident. Le Pic de Beillurti présente une pente moyenne de 18% dès son premier kilomètre. Le peloton explosera dès le kilomètre 6 et ne devrait jamais se reformer par la suite puisque l'ascension ne redescend jamais sous les 9,5% par la suite, jusqu'à son sommet 6 kilomètres plus loin. Les cols d'Arthaburu, puis d'Ahusquy dans le final ne seront pas plus faciles. Le maillot jaune aura le feu le 20 juillet, puisqu'il se retrouvera esseulé face à ses adversaires sur les routes sinueuses et escarpées des plateaux basques. L'étape clé de ce 104e Tour de France...

Mardi 19 juillet
Image Étape 16 Bayonne - Bordeaux, 219.5km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/21_map.jpg
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Une grande transversale des plus classiques du Tour de France, entre Bayonne et Bordeaux, le long de l'océan. Les coureurs passeront devant la dune du Pyla à quelques kilomètres de l'arrivée, avant un final royal pour sprinters, lesquels devraient pouvoir sans mal se disputer une victoire de prestige... A moins que la fatigue des Pyrénées ne vienne compromettre l'analyse des sprinters.

Jeudi 21 juillet
Image Étape 17 Langon - Rocamadour, 193.5km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/18_map.jpg Côte du Pech (4th Category, 284 m, 2.5 Km at 4.1%, Km 185.8), Côte de Rocamadour (4th Category, 250 m, 1.6 Km at 5.9%, Arrive).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Après une étape intense courrue le matin et un long transvert, les coureurs retrouveront une journée plus calme et pourront profiter des splendides paysages de la Dordogne. L'arrivée jugée au-dessus du célèbre village médiéval de Rocamadour devrait offrir des images magnifiques, et un vainqueur costaud, mais aussi malin...

Vendredi 22 juillet
Image Étape 18 Souillac - Aurillac, 193km
Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/19_map.jpgCôte d'Argentat (3rd Category, 494 m, 5.8 Km at 5.4%, Km 75.1), Côte de Salers (4th Category, 934 m, 2.5 Km at 4.0%, Km 125.2), Col de Néronne (3rd Category, 1218 m, 9.6 Km at 4.8%, Km 138.5), Pas de Peyrol (2nd Category, 1556 m, 8.5 Km at 6.9%, Km 153.8), Côte de Saint-Simon (4th Category, 817 m, 1.2 Km at 9.8%, Km 186.5).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Cette première étape du Massif Central n'est-elle qu'une étape pour baroudeurs ? L'enchaînement final Col de Néronne - Pas de Peyrol est certes loin de l'arrivée, mais le célèbre col cantalien est ici abordé par son versant le plus difficile, et à l'instar du col de la Crousette, présente un final de deux kilomètres à plus de 11%. Ce sont les coureurs qui détiennent la réponse...

Samedi 23 juillet
Image Étape 19 Brioude - Chalmazel, 160km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/20_map.jpgCôte de Cornille (4th Category, 691 m, 5.6 Km at 4.1%, Km 13.6), Col de la Vernède (3rd Category, 1017 m, 5.9 Km at 6.7%, Km 23.3), Col des Pradeaux (2nd Category, 1188 m, 10.6 Km at 5.8%, Km 77.5), Col des Supèyres (3rd Category, 1350 m, 10.0 Km at 3.5%, Km 99.3), Col du Chansert (2nd Category, 1229 m, 9.7 Km at 6.3%, Km 125.7), Col du Béal (1st Category, 1374 m, 10.6 Km at 6.9%, Km 150.2).

http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Pour la première fois de l'histoire récente du Tour de France, Puy-de-Dôme excepté, celui-ci se concluera par une étape de montagne en Massif Central la veille de l'arrivée à Paris. C'est le col du Béal, rendu célèbre par le Dauphiné Libéré en 2014 qui concluera l'étape mais il faudra cette fois-ci descendre jusqu'à la station ligérienne de Chalmazel. Attention cependant, l'étape est loin de se limiter au nouveau Ventoux ligérien. Il faudra avant cela enchaîner sans répit les cols des Pradeaux, des Supeyres et surtout du Chansert avant Saint-Pierre-la-Bourlhonne.

Dimanche 24 juillet
Image Étape 20 Jossigny - Paris-Champs-Élysées, 130km

Image
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/map_21.jpg
http://www.sisbos.fr/wp-content/uploads/2014/11/cprudhomme.jpg
Le mot de Christian Prudhomme
Comme chaque année, le Tour se concluera sur la plus belle avenue du monde. Les coureurs l'auront bien mérité !
Modifié en dernier par sisbos le 26 Nov 2014, 11:52, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
sisbos
Junior
 
Messages: 1310
Localisation: Lyon/Chambéry

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar bullomaniak » 14 Nov 2014, 18:11

On en parle du réalisme ? :mrgreen:

Des arrivées improbables, des chemins de chèvres (et l'étape du pays basque est à ce sens exemplaire, la quasi-intégralité de l'étape), et un final dans le Forez avec arrivée, non pas en haut du Béal, mais quelques kilomètres derrière (dont j'ai du mal à comprendre le but).

Sportivement, la première semaine est top (j'aurais durci sur le Creusot mais bon) jusqu'aux Alpes. L'arrivée à la Plagne est foireuse, réduisant le potentiel de l'enchaînement San Carlo/PSB à un simple rôle d'usure. Superdévoluy est très dure et le début d'étape fait bien mal et pourrait potentiellement déjouer la simple course de côte.

Pour le reste, il n'y a que l'étape basque que je trouve vraiment réussie. Lescure marchera sans doute pas mal mais c'est vachement long entre Chioula et le port de Lers. A ta place je sais que j'aurais fait plutôt un truc comme ça : http://www.openrunner.com/index.php?id=4237969. Par contre Les Angles et Oloron je les trouve plutôt foireuses et peu intéressantes.

Et pour le final dans le massif central, Rocamadour est super mais le Béal en fin, ça me botte pas plus que ça. J'aurais préféré soit un final sur Aurillac plus difficile, dans ce style là : http://www.openrunner.com/index.php?id=3753292, soit une utilisation du Forez sans le Béal en conclusion.

EDIT : J'avais pas fait gaffe mais seulement 50 km de chrono sur un parcours aussi dépendant de coureurs offensifs pour marcher, c'est un choix risqué.

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Légende du Gruppetto
 
Messages: 24094
Localisation: MVP de la Gruppetto League.

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar darth-minardi » 14 Nov 2014, 18:26

sisbos a écrit:darth, je viens de voir que j'avais une étape quasi identique à la tienne, hasard amusant, d'autant que je la trouve plutôt belle :o

Parquetout et Noyer, je viens de voir ça, de même que la Morte, mais la mienne commence par Laffrey et pas le Glandon :mrgreen:

Tazio a écrit:
Svam a écrit:Enfin, c'est pas comme si la Manche ne présentait pas de variétés au plan sportif. De plus le département est un des plus grands de France et sa forme allongée (Cherbourg-MSM 150km) permet justement de ne pas repasser au même endroit deux jours de suite :o

Svam a écrit:Je me répète mais pas forcément. On peut aisément faire une étape en boucle dans le Cotentin et une étape en boucle dans le Sud-Manche. Ou bien tracer une des deux en circuit :o

sisbos a écrit:J'ai un prologue, une étape et un départ. Mais c'est plutôt le fait de ne pas pouvoir sortir des frontières du département qui me gênait. L'étape en ligne aurait été légèrement différente.

Comme sisbos, ce qui me gêne le plus pour tracer mes étapes c'est le fait de ne pas pouvoir sortir du département pendant 2 jours. Ca aurait été un brin plus facile (surtout pour une étape en ligne) si on n'avait fait qu'imposer d'avoir le départ et l'arrivée de ces étapes dans le département.

En regardant les premières propositions, je pense qu'on risque de voir des parcours très similaires pour certains participants. Le département a beau être grand, sa forme allongée ainsi que l'interdiction d'en sortir font que pour tracer une étape en ligne avec de la variété, beaucoup risquent d'utiliser les mêmes routes et le même axe, à moins de vraiment se creuser la tête et de regarder toutes les petites routes.

On le voit déjà un peu avec les premiers parcours : il y aura fort probablement un CLM parmi ces deux étapes, le MSM sera utilisé car il est un lieu incontournable pour faire un beau début de Tour et l'étape en ligne risque de s'orienter sur le même axe Cherbourg - Avranches, dans un sens ou dans l'autre.

Le grand départ ne me botte pas des masses mais je compte sur les 19 autres étapes pour me rattraper :mrgreen:

Il y a énormément de possibilités pour des arrivées d'étape accidenté, avec Avranches, St-Lô, Coutances, Cherbourg, ou sur le plat avec le Mont-St-Michel, Granville, ou encore Cherbourg.
Vraiment, il y a de quoi faire dans tout le département. Le TT n'est pas obligatoire et rien n'empêche comme Strasbourg en 2006 d'avoir une première étape en ligne autour d'une ville Grand Départ, avec un long circuit autour de Cherbourg (ou d'une autre) pour ensuite prendre l'autre partie du département.

Et justement, aller chercher des petites routes est aussi le but de ces concours, pour découvrir et faire découvrir de nouvelles zones.
Si on limite la recherche à ce qu'on connait de la réalité, je ne trouve plus que ce jeu de créer des parcours est intéressant.
Si le parcours complet est tracé en moins de 2 heures, c'est qu'il est baclé.

Pour ma part, faire mon tracé, ça a été :
Une heure à choisir l'orientation générale du parcours cycliste(étapes de montagne courtes sans arrivée en altitude, un chrono le 2e jour après une ouveture accidenté) et géographique (Normandie, descendre un peu, remonter jusqu'en Lorraine, vers les Alpes par le Jura, puis le Massif Central vers la Charente, pour aller sur les Pyrénées via les Landes), ainsi que des villes clés (la ligne droite de Châteauroux, Verdun pour le centenaire, doubler le Gd Colombier et le Chat, le chrono juste avant une dernière étape de montagne où j'ai décidé les cols)
Ensuite, environ 3 heures pour fignoler le parcours. Chercher des zones intéressantes pour le final des étapes. Parcourir Google Maps / Street View, Cycleroute et Michelin à la recherche d'endroits particuliers et définir des "zones" pour les villes départ et les grands traits des étapes.
Et enfin environ 5 heures pour reprendre toutes les notes et faire les parcours en entier, en retrouvant éventuellement de nouvelles zones, me décider sur les points où j'hésitais encore.

Ensuite, restera toute la présentation graphique à faire.

C'est beaucoup, mais on a encore plus d'un mois et chaque étape peut être faite petit à petit pour faire un parcours qu'on trouve vraiment beau (même si, forcément, les avis divergeront).

Tazio a écrit:Pourquoi ne pas dévoiler votre parcours une fois celui-ci terminé au lieu de teaser étape après étape ? :lol: C'est plus lisible pour ceux qui voteront et ca permet de poster un avis sur la globalité du parcours plutôt qu'éparpiller tout ca !

Pour le côté "news", qui anime le topic.
Pour les votes, il y aura des liens en rappel vers les différents topics.

En revanche, il y a une règle tacite qui s'est installée : on n'éparpille pas le parcours dans plusieurs messages.
Tout se fait dans la mise à jour du premier.
Avec un lien dans le message évoquant les nouveautés, comme l'annonce des villes étapes et du kilométrage de mon épreuve en entier (sans profil ni carte pour l'instant) : posting.php?mode=edit&f=29&p=220345

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 31612
Localisation: WikiPavé

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar sisbos » 14 Nov 2014, 18:35

bullomaniak a écrit:On en parle du réalisme ? :mrgreen:

Des arrivées improbables, des chemins de chèvres (et l'étape du pays basque est à ce sens exemplaire, la quasi-intégralité de l'étape), et un final dans le Forez avec arrivée, non pas en haut du Béal, mais quelques kilomètres derrière (dont j'ai du mal à comprendre le but).

Sportivement, la première semaine est top (j'aurais durci sur le Creusot mais bon) jusqu'aux Alpes. L'arrivée à la Plagne est foireuse, réduisant le potentiel de l'enchaînement San Carlo/PSB à un simple rôle d'usure. Superdévoluy est très dure et le début d'étape fait bien mal et pourrait potentiellement déjouer la simple course de côte.

Pour le reste, il n'y a que l'étape basque que je trouve vraiment réussie. Lescure marchera sans doute pas mal mais c'est vachement long entre Chioula et le port de Lers. A ta place je sais que j'aurais fait plutôt un truc comme ça : http://www.openrunner.com/index.php?id=4237969. Par contre Les Angles et Oloron je les trouve plutôt foireuses et peu intéressantes.

Et pour le final dans le massif central, Rocamadour est super mais le Béal en fin, ça me botte pas plus que ça. J'aurais préféré soit un final sur Aurillac plus difficile, dans ce style là : http://www.openrunner.com/index.php?id=3753292, soit une utilisation du Forez sans le Béal en conclusion.

EDIT : J'avais pas fait gaffe mais seulement 50 km de chrono sur un parcours aussi dépendant de coureurs offensifs pour marcher, c'est un choix risqué.


Quoi de plus réaliste qu'une journée de repos à Gap et une autre à Saint-Girons (j'ai même failli la mettre à Pau :shock: ) J'aimerais que tu développes en ce qui concerne les arrivées improbables, elles sont quand même toutes plus ou moins ASO-like.

C'est parfaitement voulu et assumé que San Carlo/PSB joue un rôle d'usure. Il ne faut pas se voiler la face, qui attaquera dans San Carlo ? Il faut arrêter d'en attendre des montagnes et être un peu réaliste. Dans le genre course de côte, la Plagne met tout le monde d'accord. C'est d'ailleurs la seule véritable de mon parcours car je considère qu'il n'en faut pas plus si on veut des offensives par la suite justement. Si tu crois déjà que Superdévoluy peut éviter la simple bataille des chefs dans le final... Je considère plutôt que c'est réussi.

Tu trouves que le reste n'est pas vraiment réussi, mais Lescure est quand même pas mal, et puis l'étape basque est bien (ça fait déjà 2 des 3 étapes des Pyrénées :wtf ). Pour les Angles, ce n'est que de la semi-montagne, il ne faut pas en attendre plus, et encore plus pour l'étape de Marie-Blanque, qui pourrait bien carrément arriver au sprint. Je ne peux pas proposer des étapes-marathon tous les jours :? et difficile de faire plus diversifié.

Enfin sur le massif central, je dirais plutôt que c'est moi qui ne comprends pas pourquoi tout le monde s'obstine à vouloir finir au sommet du Béal. :wtf J'ai placé l'arrivée à Chalmazel en descente pour jouer sur l'enchaînement des cols plutôt que sur la simple montée finale, ça me paraissait plutôt couler de source. En ce qui concerne l'étape cantalienne, je trouve la mienne plus dure que la tienne. Aucun col des environs n'égale Peyrol par l'ouest, et puis de toute façon il ne faut rien attendre des leaders la veille du Béal.

J'aime bien l'idée de jouer sur l'étroitesse des routes également. L'étape basque, effectivement c'est du chemin de chèvre tout du long, mais quel problème puisque de toute façon tout va péter dès le kilomètre 6. Le pied de Beillurti est peut-être le plus dur de France alors avec un format pareil en sortie de massif je me fais guère d'illusions. Justement : des leaders esseulés dès le départ, des petites routes, des descentes qui tardent à arriver... Ca peut donner des situation tactiques très difficiles à gérer pour un maillot jaune.

Il n'y a que 50 kilomètres de chrono, mais il n'y a qu'une arrivée au sommet.

Avatar de l’utilisateur
sisbos
Junior
 
Messages: 1310
Localisation: Lyon/Chambéry

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar darth-minardi » 14 Nov 2014, 18:44

Pour Le Creusot, Beuvray et Uchon, ça rappelle une étape dans les variants de PCM06. Idem le final à Grasse 8)

Le TT long, c'est un peu du plagiat d'ASO :mrgreen:
Mais bon, reprendre le même dans l'autre sens, ils l'ont déjà fait en 98 et 02, donc pourquoi pas.

Pas fan de tes Pyrénées :?
Belle originalité de tenter de mettre le Massif Central à l'honneur pour finir ;)

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 31612
Localisation: WikiPavé

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar bullomaniak » 14 Nov 2014, 19:02

sisbos a écrit:C'est parfaitement voulu et assumé que San Carlo/PSB joue un rôle d'usure. Il ne faut pas se voiler la face, qui attaquera dans San Carlo ? Il faut arrêter d'en attendre des montagnes et être un peu réaliste. Dans le genre course de côte, la Plagne met tout le monde d'accord. C'est d'ailleurs la seule véritable de mon parcours car je considère qu'il n'en faut pas plus si on veut des offensives par la suite justement.


En 2009 sur l'enchaînement des deux Saint Bernard je trouve que déjà on sentait qu'il aurait fallu un petit truc en plus pour que ça se débride. Après ton étape ouvrant la haute montagne, c'est sûr qu'elle est mal placée pour que des attaques se produisent dans le San Carlo, mais l'enchaînement d'un col très raide (qui aurait du être HC) et d'un autre plus roulant à plus de 2000, je trouve qu'il y a largement de quoi faire attaquer les coureurs et donner une course intéressante sur une durée beaucoup plus longue qu'avec une course de côte (même si la Plagne n'est pas trop mal pour ça). Je pense au contraire, que même sans en attendre beaucoup des coureurs, l'enchaînement proposé si on met l'arrivée à Bourg Saint Maurice, ça peut donner une très belle étape.

Si tu crois déjà que Superdévoluy peut éviter la simple bataille des chefs dans le final... Je considère plutôt que c'est réussi.


J'ai pas dit que j'y croyais, j'ai dit que c'était possible. En ce sens l'étape annoncée par Darth est plus intéressante je trouve.

Enfin sur le massif central, je dirais plutôt que c'est moi qui ne comprends pas pourquoi tout le monde s'obstine à vouloir finir au sommet du Béal. :wtf J'ai placé l'arrivée à Chalmazel en descente pour jouer sur l'enchaînement des cols plutôt que sur la simple montée finale, ça me paraissait plutôt couler de source. En ce qui concerne l'étape cantalienne, je trouve la mienne plus dure que la tienne. Aucun col des environs n'égale Peyrol par l'ouest, et puis de toute façon il ne faut rien attendre des leaders la veille du Béal.


C'est pas parce que l'arrivée est en descente que tout d'un coup les coureurs vont éviter de réduire leurs efforts à la côte finale. 10 min de spectacle en plus certes, mais pour le même résultat, voire moins. Si les coureurs évitent la course de côte, de toute façon arriver au sommet du Béal ne changera rien, et si les coureurs sont attentiste, ils risquent même de limiter leurs attaques en haut du col, càd sur les parties roulantes et là pour faire les écarts, bonjour.

Mon étape cantalienne passe AUSSI par l'ouest de Peyrol. Simplement on rajoute le col de Perthus et on accède à la vallée en face, beaucoup plus intéressante que la tienne en ligne droite roulante faux-plat descendant où un peloton va s'organiser pépère en attendant la dernière ascension. Le mur de Péguère a bien montré que quelque soit les pourcentages, si le peloton est apathique il ne se passe rien. Et vu l'étape du lendemain, je vois mal des équipes faire le tempo.

J'aime bien l'idée de jouer sur l'étroitesse des routes également. L'étape basque, effectivement c'est du chemin de chèvre tout du long, mais quel problème puisque de toute façon tout va péter dès le kilomètre 6. Le pied de Beillurti est peut-être le plus dur de France alors avec un format pareil en sortie de massif je me fais guère d'illusions. Justement : des leaders esseulés dès le départ, des petites routes, des descentes qui tardent à arriver... Ca peut donner des situation tactiques très difficiles à gérer pour un maillot jaune.


Et si un leader crève à cause du revêtement dégueulasse, il perd 20 minutes le temps que sa voiture arrive, vu qu'il n'y a pas la place pour doubler. Je suis désolé mais c'est juste pas praticable en compétition.

Dans ce sens là on peut avoir d'autres idées qui animeraient la course : une étape sur routes forestières, une étape cyclo cross, une étape enduro, une étape avec une portion d'escalade le vélo sur le dos, un chrono en côte au Galibier par les chemins... :noel:

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Légende du Gruppetto
 
Messages: 24094
Localisation: MVP de la Gruppetto League.

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar darth-minardi » 14 Nov 2014, 19:10

bullomaniak a écrit:Et si un leader crève à cause du revêtement dégueulasse, il perd 20 minutes le temps que sa voiture arrive, vu qu'il n'y a pas la place pour doubler. Je suis désolé mais c'est juste pas praticable en compétition.

Motos de dépanage neutre, équipier qui laisse une roue. La solution est déjà trouvée :o
Sans oublier que ça tournicote et que ça ne fait que 100 bornes. Des voitures qui vont se placer sur le côté pour dépanner au cas où, ça peut le faire aussi ;)

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 31612
Localisation: WikiPavé

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar sisbos » 14 Nov 2014, 19:23

bullomaniak je t'aime bien mais là tu vas trop loin dans la contradiction gratuite :sarcastic:

bullomaniak a écrit:un col très raide (qui aurait du être HC) et d'un autre plus roulant à plus de 2000, je trouve qu'il y a largement de quoi faire attaquer les coureurs et donner une course intéressante sur une durée beaucoup plus longue qu'avec une course de côte (même si la Plagne n'est pas trop mal pour ça)

San Carlo n'est long que de 10 kilomètres, ce n'est pas un HC. Si je dois mettre San Carlo en HC, je dois aussi mettre les trois cols basques, le Parquetout, etc... Au bout d'un moment il faut s'arrêter. Je suis de ceux qui ont rigolé (nerveusement) quand ASO a classé les 3km des Chevrères en 1e caté.
Sois logique dans ce que tu dis. Un coup tu me reproches de manquer d'ambition dans mes étapes du genre les Angles ou Oloron, un coup tu me forces la main pour que je trace une étape basée sur une utopie. Je préfère assurer le coup en plaçant une belle course de côte irréprochable qui pourrait me surprendre plutôt que de placer une étape qui se base sur des suppositions et a toutes les chances de décevoir.

J'ai pas dit que j'y croyais, j'ai dit que c'était possible. En ce sens l'étape annoncée par Darth est plus intéressante je trouve.

C'est sur que Laffrey plutôt que le Glandon à 150 kilomètres de l'arrivée, ça change tout :shock:

C'est pas parce que l'arrivée est en descente que tout d'un coup les coureurs vont éviter de réduire leurs efforts à la côte finale. 10 min de spectacle en plus certes, mais pour le même résultat, voire moins. Si les coureurs évitent la course de côte, de toute façon arriver au sommet du Béal ne changera rien, et si les coureurs sont attentiste, ils risquent même de limiter leurs attaques en haut du col, càd sur les parties roulantes et là pour faire les écarts, bonjour.

C'est quoi cette fixette sur les attaques de loin ? Ce n'est pas le seul ingrédient pour avoir du spectacle, je suis las de cet espèce d'idéal Mercksien dont notre regretté Andy Schleck a relancé la mode ces dernières années. Une arrivée a sommet du Béal, c'est beaucoup plus artificiel qu'une arrivée à Chalmazel (oui je suis plus réaliste qu'ASO), point. Si je crois qu'il peut y avoir des attaques, c'est parce que j'ai sciemment tracé un tour qui en plaçait les conditions en amont et au pire s'il n'y en a pas, ça fera une belle étape novatrice quand même. Rien que le concept d'avoir une étape de montagne en massif central est novateur pour ASO.

beaucoup plus intéressante que la tienne en ligne droite roulante faux-plat descendant où un peloton va s'organiser pépère en attendant la dernière ascension. Le mur de Péguère a bien montré que quelque soit les pourcentages, si le peloton est apathique il ne se passe rien. Et vu l'étape du lendemain, je vois mal des équipes faire le tempo.

Tu ferais mieux de comparer Péguère avec l'étape de la Crouzette, plutôt qu'avec le Peyrol qui n'a rien à voir. C'est une étape de transition, bien évidemment qu'un favori ne va pas faire péter dans Peyrol et puis quoi encore, le Béal est là pour ça. C'est une étape pour baroudeurs, et dans une échappée il n'y a pas de peloton, donc un mec parti dans Peyrol retrouve dans la vallée de Saint-Simon une portion défavorable où il peut être mis en difficulté. Point, je trouve que ça fait sens. Si j'avais voulu faire le Tour le plus difficile possible j'aurais fait autrement mais je n'y trouve pas d'intérêt.

Et si un leader crève à cause du revêtement dégueulasse, il perd 20 minutes le temps que sa voiture arrive, vu qu'il n'y a pas la place pour doubler. Je suis désolé mais c'est juste pas praticable en compétition.

Dans ce sens là on peut avoir d'autres idées qui animeraient la course : une étape sur routes forestières, une étape cyclo cross, une étape enduro, une étape avec une portion d'escalade le vélo sur le dos, un chrono en côte au Galibier par les chemins... :noel:

J'ai donc couru des épreuves non praticables en compétition :louche: Si un leader crève, il est dans le buenz et c'est tout, c'est ça le vélo bordel, et encore c'est aux équipes de gérer, et il y a des motos d'assistance qui sont là pour ça. Tu connais Paris-Roubaix :question: Même ASO est capable de mettre des pavés sur un TDF et tu étais le premier à te branler devant ta télé.

Avatar de l’utilisateur
sisbos
Junior
 
Messages: 1310
Localisation: Lyon/Chambéry

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar bullomaniak » 14 Nov 2014, 20:22

sisbos a écrit:Sois logique dans ce que tu dis. Un coup tu me reproches de manquer d'ambition dans mes étapes du genre les Angles ou Oloron, un coup tu me forces la main pour que je trace une étape basée sur une utopie.


Bah oui, c'est logique non ? :question:

C'est n'est pas de la contradiction gratuite : j'ai commencé sur les critiques, je continue dessus. Les louanges sont plutôt prévues pour le vote.

Tu interprète bizarrement ce que je dis : à aucun moment je te demande de multiplier les difficultés ou je te reproche un manque d'innovation. Simplement nos point de vue s'opposent. Perso je suis plus optimiste que toi : si on met en place des conditions intéressantes sur le parcours, il y aura certes des ratés décevant de temps en temps, mais ça marchera aussi parfois, et quand ça marche ça peut être énorme. Si on met des côtes dures dans le final, on met dans la tête des coureurs l'idée d'attentisme. Si les dernières bosses sont faciles, les mecs seront moins réticents à prendre des risques. Et comme toujours ça ne veut pas dire attaquer en personne.

L'intérêt du cyclisme ne se limite pas aux attaques précoces, je suis d'accord. Un Milan San Remo vaut autant qu'un Paris-Roubaix. Seulement, malgré la diversité de tes étapes j'ai du mal à y trouver de quoi débloquer la tendance normale à l'attentisme. C'est toujours bien mieux qu'ASO, mais je te trouve trop résigné dans une vision "réaliste" du peloton, et à tort selon moi.

Quand à Paris-Roubaix, c'est une classique. Et les voitures ont la place pour passer entre les sections pavées. Sur le Tour des coureurs ayant connu des problèmes mécaniques n'ont pas perdu plus de 5 minutes. Il y a une différence entre une course courrue sur des routes souvent étroite, et une course courue sur un chemin de chèvre en pleine montagne. Sur ton étape basque, la route est hyper étroite tout du long : les voitures ont à peine la place de passer. Si un coureur a un problème : il est seul. La voiture arrive après le gruppetto, et le coureur ne peut pas redoubler : 3/4h au moins sur la ligne d'arrivée. Je trouve ça dommage que ta seule réponse pour une course débridée soit aussi radicale. Faire reposer toute l'étape sur des motos est pour le coup sacrément utopique.

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Légende du Gruppetto
 
Messages: 24094
Localisation: MVP de la Gruppetto League.

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar darth-minardi » 14 Nov 2014, 20:57

Si un coureur a un problème : il est seul.

Dans de telles conditions, A.S.O. prévoirait beaucoup plus de motos de dépannage neutre.

Et les crevaisons font partie de la course. Entre tous les favoris qui crèvent, celui qui est bien encadré et qui a des équipiers bons en mécanique, un changement de roue peut très vite se faire ;)
Après, l'équipier est sacrifié et c'est lui qui attend 10 minutes s'il le faut, mais c'est son rôle ;)

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 31612
Localisation: WikiPavé

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar bullomaniak » 14 Nov 2014, 21:11

150 motos neutres d'assistance ça va être fun. :?

Sans rire, je vois pas comment on peut défendre la faisabilité de cette étape sans être d'une hypocrisie totale.

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Légende du Gruppetto
 
Messages: 24094
Localisation: MVP de la Gruppetto League.

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar Svam » 14 Nov 2014, 21:14

Sortir les motos pour les chemins de chèvres, c'est quand même l'excuse facile. C'est une logistique énorme et couteuse et ça ne rétablit pas tant que ça l'équité sportive. :? Pour moi les cols basques en l'état sont impraticables pour une course pro 1.2, alors le Tour :sarcastic: Le seul des 3 ouverts c'est peut-être Arthaburu car la route y a été refaite de ce que j'ai lu. Pour Beillurti, ça pourrait devenir le Zoncolan basque avec des travaux... Ahusuy la descente est incroyablement dégueu et étroite :shock:

Je trouve que bullo va loin dans ses critiques mais je partage la base de quelques unes d'entre elles (un chrono, Oloron, Aurrillac). Mais le tracé propose quand même de belles choses comme l'étape de Superdévoluy, la Crouzette ou Rocamadour. Concernant, La Plagne, les Angles ou Chamazel, ça me dérange pas plus que ça ;)


J'ai commencé à imaginer un tracé, dans la même veine que sisbos puisque je compte finir par le Massif-Central. Mais je bloque sur les Pyrénées pour le moment :x

Avatar de l’utilisateur
Svam
Légende du Gruppetto
 
Messages: 27207
Localisation: Entre Vercors, Chartreuse & Belledonne

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar darth-minardi » 14 Nov 2014, 21:17

Mise à jour incluant la carte, pour mieux voir le parcours dans son ensemble.

Moins lisible à cause du redimensionnement forcé par le forum, mais le tracé dans l'ensemble rend bien.
Content d'avoir pu passer dans autant de zones différentes en France, pour couvrir un maximum de territoires.

viewtopic.php?f=29&t=1457&p=220345#p220345

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 31612
Localisation: WikiPavé

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar CSC_3187 » 14 Nov 2014, 21:30

Ca part sur de bonnes bases, ça promet pour la suite. Si les débats sont aussi agité jusqu'à la fin du concours, ce sera une grande réussite. 8)

Avatar de l’utilisateur
CSC_3187
Maillot jaune
 
Messages: 10833

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar sisbos » 14 Nov 2014, 21:35

Tu résumes bien la chose : j'ai une vision réaliste de la course, tu en as une vision idéaliste. Je préfère la vision réaliste, c'est moins douloureux, et c'est plus efficace pour raisonner.
Le gros problème, tu mets le doigt dessus : tu considères qu'il y a une "tendance normale à l'attentisme", je considère que non. Ou en tout cas, si c'est ainsi que ça doit s'appeler : je m'en accomode. Je n'ambitionne pas de révolutionner le vélo avec ce parcours, simplement d'offrir de la diversité et de la cohérence.

bullomaniak a écrit:Si un coureur a un problème : il est seul. La voiture arrive après le gruppetto, et le coureur ne peut pas redoubler : 3/4h au moins sur la ligne d'arrivée. Je trouve ça dommage que ta seule réponse pour une course débridée soit aussi radicale. Faire reposer toute l'étape sur des motos est pour le coup sacrément utopique.
150 motos neutres d'assistance ça va être fun. :?
Sans rire, je vois pas comment on peut défendre la faisabilité de cette étape sans être d'une hypocrisie totale.

Arrête la mauvaise foi, tu n'auras pas 150 crevaisons. Si un favori crève, c'est déjà pas de chance. N'en fais pas une montagne, je ne fais pas reposer toute l'étape sur des motos. Si tu as, disons, quatre motos pour les deux-trois premiers groupes, tu assures tout le monde pour 100 bornes. Et tu peux faire confiance aux directeurs sportifs pour doubler les coureurs, va. Je te souhaite de prendre place un jour dans la voiture d'une équipe WT sur une étape de montagne et d'accrocher bien fort ta ceinture.

Svam a écrit:Sortir les motos pour les chemins de chèvres, c'est quand même l'excuse facile. C'est une logistique énorme et couteuse et ça ne rétablit pas tant que ça l'équité sportive. :? Pour moi les cols basques en l'état sont impraticables pour une course pro 1.2, alors le Tour :sarcastic: Le seul des 3 ouverts c'est peut-être Arthaburu car la route y a été refaite de ce que j'ai lu.

Ce n'est pas moi qui ai parlé des motos. Si on m'avait demandé, j'aurais même dit qu'elles n'étaient pas nécessaires. Un petit renforcement suffit, il faut juste éviter le gros scandale au niveau des favoris dans les deux premiers groupes et ensuite, qui s'en fout de perdre 5 minutes ? Derrière la tête de course, ça ne serait pas un scoop que les coureurs se retrouvent sans assistance, c'est déjà le cas dans n'importe quelle étape.
En ce qui concerne les descentes, j'aurai toujours le même avis. Aucune descente n'est dangereuse, ce sont les coureurs qui le sont. Je sais très bien que c'est périlleux, mais c'est périlleux que de faire du vélo...

Svam a écrit:Je trouve que bullo va loin dans ses critiques mais je partage la base de quelques unes d'entre elles (un chrono, Oloron, Aurrillac). Mais le tracé propose quand même de belles choses comme l'étape de Superdévoluy, la Crouzette ou Rocamadour. Concernant, La Plagne, les Angles ou Chamazel, ça me dérange pas plus que ça ;)

Autant je suis plutôt d'accord sur le fait qu'on peut critiquer la présence d'un seul chrono (bien que d'en mettre un second m'aurait paru de trop) ainsi que celle d'Oloron (bien qu'en l'état, ça me semblait être le meilleur compromis). Autant je trouve que les autres critiques sont tirées par les cheveux, et qu'elles ne prennent pas en compte le côté positif que les mêmes aspects critiqués permettent. Il ne faut pas oublier que tout est une question d'équilibre et je considère que le fait d'avoir des critiques aussi ambitieuses reflète le fait qu'on attend beaucoup de mon parcours 8)

Avatar de l’utilisateur
sisbos
Junior
 
Messages: 1310
Localisation: Lyon/Chambéry

Re: [Concours]Tour de France 2016

Messagepar Tazio » 14 Nov 2014, 22:04

darth-minardi a écrit:Mise à jour incluant la carte, pour mieux voir le parcours dans son ensemble.

Moins lisible à cause du redimensionnement forcé par le forum, mais le tracé dans l'ensemble rend bien.
Content d'avoir pu passer dans autant de zones différentes en France, pour couvrir un maximum de territoires.

http://www.legruppetto.com/forum/viewto ... 45#p220345


Tu m'as piqué une partie de mes idées (Avranches, Verdun, Vaison-la-Romaine, Le Puy-en-Velay), coquin ! :x :mrgreen: Mais mon parcours est encore loin d'être finalisé.

Par contre, ce n'est qu'un détail, mais Fougères ca fait pas un peu trop ? 2013, 2015, 2016... Ca ferait 3 passages en 4 éditions pour une ville qui n'est pas particulièrement un passage "obligé" comme peuvent l'être Gap ou Luchon.

Avatar de l’utilisateur
Tazio
Baroudeur
 
Messages: 4130


502 messages
Retourner vers Le laboratoire à parcours

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité