Carnets de route

Du grand champion confirmé au petit sportif du dimanche, matériel, vélo, courses, entraînement, technique & carnets de route

Modérateur: Animateurs pratique sportive

Carnets de route

Messagepar Akitsuki » 11 Juil 2013, 14:31

Image

Le Gruppetto vous propose de partager vos sorties sous différents angles à travers ce sujet. Que votre sortie soit abordée sous un angle sportif, culturel, historique, paysager ou gastronomique, venez nous conter vos découvertes içi même !


Sud-Ouest :


Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image


Sud-Est :


Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image


Nord et région parisienne :


Image Image


Classiques, challenge ou BR :


Image Image Image Image Image


À l'étranger :


Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
Akitsuki
Directeur sportif
 
Messages: 15361
Localisation: En prépa mentale pour Paris Roubaix

Re: Carnets de route

Messagepar Antoine_Blondin » 22 Juil 2013, 16:51

Kwiatkowski08 a écrit:Moi demain, je vais m"taper un petit malgré tout :mrgreen:
3,1 km a 9,1 % de moyenne. Soit le Mur de Huy 3 fois plus long.

Je me suis fait quasiment le même aussi :P

Grosse sortie ce matin donc : 120km en 4h39 seul (25,8km/h de moyenne), 1 160m de dénivelé positif pour 8 côtes. J'ai découvert de nouvelles routes, fait assez rare à force que j'écume les routes du département. Je me suis en effet légèrement éloigné vers le Tarn, le long des gorges de la Vère et de l'Aveyron.

Image
Image

Départ de Montauban (Tarn-et-Garonne) à 7h15, direction l'Aveyron que je longe jusqu'aux villages d'Albias et Réalville. C'est la campagne, mais on est encore dans une zone agricole active et vivante : champs, vergers, serres, fermes...Sportivement, la route est plate mais en mauvais état. Je ne prends pas l'ancienne N20 mais des petits chemins à travers les vergers, forts agréables avec la rosée du matin, mais aussi très durs pour les bras vu la piètre qualité du revêtement.

Image
© Cartesfrance.fr
Image
© Photo-Hedelin.com

Au kilomètre 20, direction l'Est vers le petit village de Bioule. Je longe l'Aveyron jusqu'à Montricoux. La route est granuleuse mais assez facile, c'est encore plat malgré quelques petits coups de cul. Il faut compter une heure pour arriver à Montricoux depuis Montauban, à 28-29km/h de moyenne.

Image
© Photo-Hedelin.com
Image
©Villagesdefrance.fr
Image
© chez-marlene.over-blog.com

A Montricoux, bourgade de 1 100 habitants en aval des gorges de l'Aveyron, les choses sérieuses commencent et la route s'élève dans toutes les directions. Je commence à me mettre en jambe avec une petite côte d'un kilomètre environ, autour de 5%. Puis demi-tour en direction du lac du Gouyre, retenue d'eau artificielle entre Vaïssac et Bruniquel.

Image
© lisezmoi.blogspace.fr
Image
© passion-tarn-et-garonne.info
Image
© panoramio.com

Là, c'est l'entrée dans la campagne profonde, dans un dédale de petits chemins boueux, sinueux et particulièrement étroits. Hormis quelques hameaux, on est seuls. La route est assez escarpée, rien de bien méchant mais ça monte lentement mais sûrement. Parfois au détour d'une ferme, quelques raidillons à plus de 15% font quand même monter les pulsations...Cap vers Puygaillard-de-Quercy, principal bourg de la zone avec 360 habitants.

Image
Image
© cartesfrance.fr / collioure59000

On est aux confins des départements du Tarn-et-Garonne et du Tarn. Je reprends enfin une départementale, direction les gorges de la Vère, affluent de l'Aveyron. Les gorges de la Vère s'étendent de Carmaux à Bruniquel. Au village de Larroque, après une petite cinquantaine de kilomètres, je suis dans le Tarn.

Image
© flickr.com / jpazam
Image
© survoldefrance.fr
Image
© tourisme-tarn.fr

Quelques kilomètres de faux-plat montant, et c'est le début de la montée vers Puycelsi (2,5km autour de 6%), village perché à 300m d'altitude, surplombant la Vère. Belle vue au sommet, traversée des ruelles du village puis légère descente et remontée vers la forêt domaniale de Grésigne.

Image
Image
© charlesdarwin.fr
Image
© tourisme-tarn.com

C'est une belle montée d'un peu plus de 3km à 6,5%, régulière. Son seul défaut c'est qu'il s'agit d'une impasse : on débouche sur une piste forestière, fort agréable à VTT mais impraticable avec le vélo de route. C'est dommage, car on pourrait faire de superbes boucles. La forêt domaniale de Grésigne est une forêt naturelle de chênes (plus de 60%) de plus de 3 600ha.

Forêt domaniale de Grésigne - Wikipédia a écrit:Plus grande des forêts de la Maîtrise de Toulouse, elle est visitée par l'expert forestier Louis De Froidour de Sérizy, envoyé de Colbert, dont les conclusions sont sans appel : exploitation anarchique, abus des verriers et exactions des ateliers de merrain clandestins. Selon Froidour, la forêt n’apporte aucun profit au roi compte tenu de son enclavement qui rend impossible son utilisation pour la marine de Colbert, mais profite au contraire aux populations locales qui en usent.

Le désenclavement de la forêt est envisagé à partir de 1748 grâce à la canalisation de la Vère. Après des querelles quant au tracé du canal, Louis XV en autorise le creusement en 1752, mais le projet fut abandonné en 1772. Le milieu du XVIIIe siècle voit une déforestation intensive de la région, qui inquiète les habitants et l'administration départementale ; ainsi le préfet Lamarque, écrivait il en 1789 : « Le prix du bois augmente chaque jour, et l'on s'aperçoit « qu'il devient rare (../..) Des genêts, des bourdaines remplacent les antiques chênes de la forêt de Grésigne, concédée à M. de Maillebois, et qu'il a fait défricher par des Saxons »

La forêt de Grésigne abritait un maquis pendant l'occupation allemande lors de la Seconde Guerre mondiale. Ce maquis international, commandé par Karl Matiszyk, était constitué de résistants essentiellement polonais et espagnols.

http://fr.wikipedia.org/wiki/For%C3%AAt ... C3%A9signe


Image
© diana.vaute.free.fr
Image
Licence CC - Wikimedia Commons Ataraxie
Image
© fontbonne-tarn.com
Image
© france-voyage.com

A la sortie de ces premières grosses difficultés du jour, le compteur affiche 65-70km. La forme est là, direction Bruniquel pour tester la Côte des Abriols, une montée de 3,7km à 7,8% qui culmine à 415m d'altitude. Le début de l'ascension est dans le Tarn-et-Garonne, la fin, au lieu-dit des Abriols (un gîte, une poterie et deux fermes), dans le Tarn. C'est une côte assez méconnue des cyclos car difficile d'accès et difficile à repérer depuis la départementale. Pourtant, tous les coureurs de bon niveau du Tarn, Tarn-et-Garonne et Lot la connaissent. C'est notamment sur cette montée que Mathieu Perget s'entraîne avant les grandes échéances 8) Pour ma part, je ne l'avais jamais faite. Je n'avais donc que cette citation et cette image dans la tête, tirés du blog de Perget en 2012 :

Mathieu Perget a écrit:pour ceux qui conaissent, cette côte laisse toujours des traces dans les jambes pour le reste de l'entrainement.

Image
© Mathieu Perget


Voici le profil de la montée. Les deux premiers kilomètres sont terribles. Malgré mes bonnes jambes du jour, ça n'est pas sans me rappeler des moments de galère du côté de Mijanès dans l'Ariège, au pied du Port de Pailhères. Niveau difficulté et route, c'est un peu pareil. Par chance on est à l'abri du soleil (37° au compteur à 11h30) dans les parties les plus coriaces (massif de chênes). Un virage offre une épingle à 22%, la roue avant se lève si l'on y prend pas garde :lol: Le dernier kilomètre est moins dur, on a l'impression de respirer lorsque la pente redescend à 7-8%. Le panorama sur les causses d'une part, et la vallée de l'Aveyron d'autre part, est superbe. Cette découverte est l'une des plus belles depuis longtemps.
Niveau sportif je grimpe les 3,7km à 7,8% en 20 minutes pile. 11,1km/h et 205 watts. Après quelques recherches, le record de l'ascension sur Strava est détenu par un cyclo aguerri en 16'42''. Le deuxième meilleur temps est à l'actif du coureur élite Guillaume Soula avec un temps de 17'23''. Montée très satisfaisante de mon côté (avec 80 bornes dans les jambes au pied), puisque je me prends seulement 2'30'' sur 4 kilomètres d'ascension :D
J'ai voulu prendre des photos avec mon portable mais malheureusement la batterie m'a lâché.

Image
Image
© as3r.fr

Descente périlleuse et donc prudente, puis retour dans les gorges de l'Aveyron au niveau de Bruniquel. Le compteur affiche alors 85km mais je suis motivé pour me faire une dernière montée, la côte de Bruniquel. Bruniquel est un village perché qui surplombe l'Aveyron, dont le château a été immortalisé au cinéma dans le film de Robert Enrico Le Vieux Fusil en 1975 (avec Romy Schneider et Philippe Noiret).

Image
© ecomaison.chez-alice.fr
Image
© chambres-bruniquel.fr

Voilà la rue principale par laquelle je suis monté, attention la pente (entre 15 et 20%) avec ce revêtement :mrgreen: Ca dure 600 à 800m, pas exceptionnel mais de quoi tirer un peu après presque 90 bornes.

Image
Licence CC Wikimedia Commons / Auteur anonyme (2005)
Image

La fin de la sortie se profile, reste encore une bonne heure dans la plaine pour regagner Montauban, le long de l'Aveyron jusqu'à Albias. Gros braquets et grosse allure (entre 30 et 35km/h en permanence), sous la canicule.

Au final, 4h39 d'effort
:heureux:

Avatar de l’utilisateur
Antoine_Blondin
Champion en devenir
 
Messages: 12302
Localisation: Dans le Midi

Re: Carnets de route

Messagepar Tilo » 22 Juil 2013, 16:58

Marrant que tu fais pas de boucle, plus la cote puis descente par le meme coté

Avatar de l’utilisateur
Tilo
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25241
Localisation: la "légende" du forum

Re: Carnets de route

Messagepar Antoine_Blondin » 22 Juil 2013, 16:59

Tilo a écrit:Marrant que tu fais pas de boucle, plus la cote puis descente par le meme coté

C'est un petit chemin forestier à peine goudronné de l'autre côté ;)

Avatar de l’utilisateur
Antoine_Blondin
Champion en devenir
 
Messages: 12302
Localisation: Dans le Midi

Re: Carnets de route

Messagepar Kwiatkowski08 » 22 Juil 2013, 17:07

En faite, les Ardennes et le Tarn c'est quasiment la même chose (l'ensoleillement continu en moins :mrgreen: )

Chez moi c'est souvent des côtes de 3-4 km a 7-8% mais dans mon coin c'est surtout 9% de moyenne ou des côtes de 6-7 km très roulante (4%)

Kwiatkowski08
Chasseur de prime
 
Messages: 498
Localisation: Ardennes, France.

Re: Carnets de route

Messagepar VDT » 22 Juil 2013, 17:24

Bienvenue a la maison, c'est magnifique le Tarn hein :mrgreen:
Bien sympa ses bosses !

VDT
Terreur de critérium
 
Messages: 616

Re: Carnets de route

Messagepar Antoine_Blondin » 22 Juil 2013, 21:23

VDT a écrit:Bienvenue a la maison, c'est magnifique le Tarn hein :mrgreen:
Bien sympa ses bosses !

J'aime bien les routes tarnaises effectivement. Le Lot est agréable aussi, l'Aude c'est le summum. En revanche pas convaincu par le Lot-et-Garonne, avec ses aménagements routiers dignes des années 70 (tout pour l'automobile).

Avatar de l’utilisateur
Antoine_Blondin
Champion en devenir
 
Messages: 12302
Localisation: Dans le Midi

Re: Carnets de route

Messagepar VDT » 22 Juil 2013, 22:04

Dommage que tu n'habites pas du bon coté pour venir rouler dans le Tarn mais quand tu montes dans les montagnesc'est juste :love:
En plus il y a quelques tres belles bosses :D

VDT
Terreur de critérium
 
Messages: 616

Re: Carnets de route

Messagepar VDT » 23 Juil 2013, 16:59

Bon j'ai repris ce matin, je suis parti de chez moi a 9h30, (alors que je devais partir a 8h15 :mrgreen: ).
Sorti de reprise donc avec des stats pitoyables (40 bornes, un peu plus de 500 m de d+, 21 de moyenne ...)

Image

Parcours avec seulement 2-3 Km de plats sinon c'est tres vallonée meme si il n'y a qu'une seule vrai bosse, la cote de Saint Sernin avec ses 2.5 Km a 3.1 %. Tout se fait sur des routes plus que secondaires donc tres etroite et en mauvais etat.

On notera qu'apres 26 Km j'ai croisé le grand Stephane Poulhies 8)
Deuxieme anecdote, il y avait un animal etrange sur la route a un moment sa ressemblait a un melange de ragondin, de sanglier et de furet :moqueur:

Sa fait quand meme mal de se retrouver à ce niveau, mais je suis quand meme satisfait car je pensais ne meme pas faire les 20 de moyenne.

VDT
Terreur de critérium
 
Messages: 616

Re: Carnets de route

Messagepar Kwiatkowski08 » 23 Juil 2013, 20:56

Travail de force ce soir.

1h57 59 km 700 d+ 30,45 de moyenne.


J'avais bien les jambes qui brûlent a la fin et je devais monter les bosses sur la plaque assis, ça faisait grave mal :mrgreen: mais au moins ça me servira pour mon objectif du 4 août.
Image

Kwiatkowski08
Chasseur de prime
 
Messages: 498
Localisation: Ardennes, France.

Re: Carnets de route

Messagepar Tyler » 24 Juil 2013, 11:01

Très intéressant à lire Blondin :o

Avatar de l’utilisateur
Tyler
Légende du Gruppetto
 
Messages: 35885
Localisation: Lyon

Re: Carnets de route

Messagepar Kwiatkowski08 » 24 Juil 2013, 11:04

Tyler a écrit:Très intéressant à lire Blondin :o



Blondin c'est la blondasse du Forum :noel: :noel: :noel: :noel: :noel: :noel: :noel:

Kwiatkowski08
Chasseur de prime
 
Messages: 498
Localisation: Ardennes, France.

Re: Carnets de route

Messagepar Akitsuki » 24 Juil 2013, 12:58

:doutes:

Sinon, superbe visite des routes que tu pratiques A_B ! J'essaierai de faire de même lors d'une de mes prochaines grosses sorties !

Avatar de l’utilisateur
Akitsuki
Directeur sportif
 
Messages: 15361
Localisation: En prépa mentale pour Paris Roubaix

Re: Carnets de route

Messagepar Leinhart » 28 Juil 2013, 11:11

Samedi 27 Juillet 2013

Levé à 5h30 pour se rendre à la gare une heure plus tard. Le but de la journée : enchainer le Col du Pradel, le Col de Pailhères et la montée d'Ax 3 Domaines.
Je descends du train à Tarascon, pour m'échauffer en douceur jusqu'à Ax-les-Thermes. IL fait déjà chaud, la journée s'annonce rude. Arrivée à Ax, je tourne sur la gauche pour me lancer à l'assaut des premières pentes communes aux cols de Chioula, Pailhères, et donc Pradel. Après quelques kilomètres et le passage du lac dont j'ai oublié le nom, je passe à Lavail, c'est là que ma route part sur la gauche et se dresse rapidement. Fini le bel asphalte, on est maintenant sur une route de campagne, avec petits cailloux, et bande de terre. Restent environ 8 kilomètres à gravir à plus de 7% de moyenne.

Image

Image

Image

Image

La pente est très irrégulière, la route est mauvaise, mais ce col est magnifique.Entre zones ombragés avec petit ruisseau, lacets très serrés et surtout à l'approche du sommet, une ouverture sur des paysages magnifiques. La route est complètement déserte. Pas une voiture, pas un cyclo. Je passe à côté d'une ferme vide. Ambiance fin du monde. Le temps s'est arrêté, il n'y a pas de bruits, et la seule présence est celle des papillons. Je termine l'ascension en 1h06' (13km/h de moyenne, environ 240W en prenant en compte le faible vent et l'état de la route). Le temps de profiter du paysage, de prendre quelques photos et de me lancer dans la descente.

Image

Image

Malheureusement, après 300 mètres dans la descente, j'entends un grand bruit au niveau de ma roue arrière. Pas de doute possible, j'ai crevé. Je regarde mon pneu, il est entaillé entièrement... Problématique. Je fais ce que je n'ai jamais fait (et je doute que ce soit utile), je rustine l'intérieur du pneu, histoire de finir la journée. Je change ensuite la chambre à air. Mais hors de question de repartir dans la descente de ce côté. Si ma roue ne tient pas, il faudrait ensuite que je retourne à Ax pour le train. Impossible de m'éloigner...
Je fais donc la descente dans le même sens que la montée. Arrivé au lac, je croise un homme d'une soixantaine d'année qui me dit partir pour le col du Chioula. Soit, j'irai aussi... Après Ascou, au lieu de redescendre vers Ax, nous tournons à droite et commençons la montée. Le rythme est très calme pour moi, je n'ai pas calculé mon temps de montée... Je fais les 3 derniers kilomètres à bloc tout de même. La route est bonne mais le col n'a que peu d'intérêt. Pas de très beau paysages, pas grand chose à voir.

Image

Image

Je redescends ensuite à Ax, un arrêt sandwich, et c'est parti pour la montée vers Ax 3 Domaines. Le vent se lève, et souffle très fort, le plus souvent de face. La montée est "courte" mais très dure, avec un seul moment de répit de 400-500 mètres sur toute la montée. En un sens, ça m'a un peu fait penser à un petit Plateau de Beille. A croire que les montées vers les stations se ressemblent. Autant le dire, j'en ai chié pas mal, mais je suis arrivé en haut en 46 minutes, soit un peu moins de 240W encore (et encore, j'ai un peu sous-estimé le vent dans le calcul je pense). Rien de fou, mais je suis content de voir qu'en 3 semaines (depuis ma première ascension de Pailhères avec seulement 600km dans les jambes) j'ai gagné 40W...

Image

Image

Image

Image

Image

En haut, je prend le temps de récupérer allongé dans l'herbe, et c'est parti pour la descente. Deuxième problème de la journée. Mon dérailleur reste bloqué sur le 39 dents (alors que je roule en triple). A priori, c'est la manette qui bloque :wtf . Soit, je fais la descente en roue libre (me permettant une petite pointe à 75km/h dans une ligne droite, sans pédaler, c'est pas mal). Arrivée en bas, ma manette s'est décoincée. Je monte dans le train. Arrivé à Toulouse, je constate que la manette est de nouveau bloqué. Je vais chez Décathlon acheter deux pneus neufs et demander conseil pour ma manette. Le blagueur me propose d'envoyer mon vélo à l'atelier et le récupérer dans 10 jours. Non merci.
Je rentre, ma manette s'est débloquée :sarcastic: On verra bien comment ça tourne, si nécessaire je l'amènerai chez le vélociste.
Bilan, 80Km seulement finalement (90 avec la descente d'Ax) mais trois cols comme prévu, bien que Chioula soit beaucoup moins dur que Pailhères.

Image

Prochain challenge dans les pyrénées : Saint-Gaudens -> Tarascon avec Portet d'Aspet-Core-Latrape-Agnès-Port. Quand ? Je ne sais pas encore...

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 7822
Localisation: Toulouse

Re: Carnets de route

Messagepar Antoine_Blondin » 28 Juil 2013, 12:52

Bien joué, sympathique le reportage :ok: Du coup t'as pu gonfler suffisamment la roue crevée ? Sinon la galère pour grimper ensuite :mrgreen:

Je ne connaissais pas très bien le col du Pradel, je crois que je l'ai fait en descente sur l'Ariégeoise mais je suis pas sûr. En revanche le Chioula n'a aucun espèce d'intérêt, ce col est moche et très roulant :mrgreen:

T'es descendu à Tarascon, t'as du courage parce que la RN20 jusqu'à Ax-les-Thermes est vraiment pas agréable, beaucoup de circulation et un faux plat montant assez pénible.

La montée de Bonascre vaut le détour par contre 8) Je vois qu'à l'arrivée tu n'as pas fait la boucle exacte empruntée sur le Tour de France, puisque t'as coupé par lé déviation ;) Cela dit, ça ne rajoute que 800m dont 2 à 300m de montée avant les virages de l'avenue du Bois des Planes (sous le télécabine).
La descente est très belle oui :ok: J'y ai déjà croisé des vaches à l'automne quand même :o

Et si le Décathlon dont tu parles c'est Décathlon Jeanne d'Arc, inutile d'y aller, y a rien pour le cyclisme et aucun réparateur :down

Avatar de l’utilisateur
Antoine_Blondin
Champion en devenir
 
Messages: 12302
Localisation: Dans le Midi

Re: Carnets de route

Messagepar Leinhart » 28 Juil 2013, 14:05

Gonflé avec une pompe à main, pas top mais ça a fait l'affaire. Au ressenti ça a été, après j'ai sans doute perdu un peu de puissance à cause de ça, mais rien de bien méchant.

Col du Pradel en descente ? Ça me parait dangereux de faire passer une cyclo ici alors qu'il y a Chioula ou Pailhères pour relier les deux valées... Mais si tu l'as fait en descente, tu l'as forcément monté aussi, peut-être pas du même côté ^^ En tout cas ce col est magnifique, un gros coup de coeur. Mais pour ceux qui iront, pas la peine de prendre vos plus beaux pneus :mrgreen:

A vrai dire je pensais descendre aux Cabannes, mais j'ai pas trop compris le trip de la sncf de mettre la clim à fond dans le ter. Je commençais vraiment à avoir froid en tenue cycliste, donc je suis descendu. C'est vrai que la nationale n'est pas terrible, surtout que dans ce sens là c'est majoritairement faux plat montant.

A bonascre, j'ai suivi les panneaux, mais c'est vrai que j'ai remarqué que je n'avais pas eu droit au petit replat comme les coureurs sur le TDF. D'un côté ça m'a permis de finir à bloc sur une portion montante, et de m'effondrer à l'arrivée. Ça aurait pas été pareil avec un replat 8)

Et oui, Décathlon Jeanne d'Arc... D'ailleurs si tu connais un bon vélociste en centre-ville, je suis preneur de conseils, j'ai peur que ça me serve très prochainement :cry:

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 7822
Localisation: Toulouse

Re: Carnets de route

Messagepar Antoine_Blondin » 28 Juil 2013, 14:10

Après vérification ce n'était pas le col du Pradel, mais les lacets ressemblent. C'était pour descendre vers Les Cabannes depuis la montagne en face le Plateau de Beille ;)

Pour le vélociste, je ne vais pas à Toulouse, mais je sais qu'il y en a un Avenue de Muret qui a l'air pas mal. Et pour les hipsters aux vélos à pignon fixe, il y en a un rue des Lois :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Antoine_Blondin
Champion en devenir
 
Messages: 12302
Localisation: Dans le Midi

Re: Carnets de route

Messagepar Leinhart » 28 Juil 2013, 14:24

Antoine_Blondin a écrit:Pour les hipsters aux vélos à pignon fixe, il y en a un rue des Lois :mrgreen:


:lol:
C'est vrai que j'en voie partout à Toulouse. J'habitais Rue Gambetta avant, il y avait une autre boutique qui s'était petit à petit spécialisée dans le fixe. Adaptation à la demande...
Au prix des machines, juste pour se déplacer en ville, ça me ferait mal au c**

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 7822
Localisation: Toulouse

Re: Carnets de route

Messagepar Tienou » 29 Juil 2013, 22:52

Petit compte rendu de ma sortie de Dimanche en vallée de Chevreuse. :heureux:

9h: départ du parking du Christ de Saclay, la bécanne est prête, je l'ai lavée et regraissée la veille:

Image

Premiers tours de roue sans forcer, petit plateau sur une grande ligne droite, le temps est idéal avec 24° et des éclaircies, plus un petit vent de sud.
Du plat, une descente puis un faux plat menant à Chateaufort et nous voici dans la première difficulté du jour, la côte de Chateaufort:

Image

Au bout d'un petit kilomètre de montée avec des pourcentages réguliers à 7-8%, on arrive à un replat salvateur.
Pas question de forcer dans cette côte, la digestion est encore présente. Ensuite, descente rapide sur St Rémy de Chevreuse puis cap au nord direction Milon La Chapelle.
Les paysages sont bucoliques, ça dépayse un peu de l'agglomération parisienne:

Image

A Milon, à droite toute et voici déjà le 2e taquet, en forêt un peu plus long et un peu moins bien revêtu.
Le coeur commence à chauffer. Au sommet, faux-plat et l'espace se dégage, grande ligne droite entourée de champs de blé.
Je m'imagine si le vent est de côté ou 3/4 face à ce moment-là, juste après la côte, bonjour les dégâts dans une course :up .
Bifurcation à gauche et je retrouve une grande route, laissant sur le côté l'abbaye de Port-royal. Descente sympathique avec un grand S puis on retrouve une route plus tranquille via St Lambert et... Milon la Chapelle.
Cap à droite de nouveau, mais cette fois en arrivant en sens inverse, et la, boum!!! Un mur..
500m à 12.5% de moyenne, dont un passage à plus de 20%! En plus la route est jonchée de branches d'arbres, sûrement à cause d'un orage la veille.
Un profil de cette côte que j'ai déniché:

Image

Au sommet un peu de répit puis on reprend une petite route en sous-bois, passant à côté du château de la Madeleine qui surplombe Chevreuse:

Image

La suite est plus tranquille avec des longs bouts droits de plat qui nous amènent au Mesnil Saint Denis. Je me fais doubler par un jeune avec mains posées sur les cocottes de contre la montre. Je prends sa roue, au Mesnil il tourne à gauche direction Levi St Nom puis Dampierre, finalement nous nous séparons à l'entrée de Dampierre mais j'aurai fait un petit coup de patinette qui m'aura bien requinqué pour aborder la fameuse côte des 17 tournants, à la sortie de Dampierre, une sorte d'Alpe d'Huez locale :mrgreen:

Image

Je monte cette bosse crescendo puis je continue à taper dedans sur le plat qui suit jusqu'au rond-point qui me ramène vers Chevreuse. Dans ce sympathique patelin, j'en profite pour refaire le plein de bidons et en avant Guingamp direction Dampierre. Cette fois je m'arrête tout de même pour prendre quelques photos du château (désolé, pas très bonne qualité..):

Image

Image

Ensuite, cap au Sud direction Cernay la ville, avec un petit vent de face qui use bien la socquette.
Un bref instant j'admire le lac de Cernay:

Image

avant de m'enfiler une nouvelle côte, assez roulante celle-là.
Au sommet j'arrive sur une nationale, direction Rambouillet. J'ai du mal à me faire à ces grandes routes pleines de bagnoles et je tourne rapidement à gauche, cap sur la Celle les bordes, encore des paysages magnifiques et un nouveau raidard à l'entrée du village, pas très long celui-là. Au sommet je prend une petite route communale qui m'amène à Bullion.
Si son église est fort sympathique:

Image

je ne m'y arrête point pour faire une prière à la sainte vierge, car le temps passe et il me faut penser à rentrer sur Saclay, qui rime plus que jamais avec "Pas si près" :angel .
Là je me tape des longs bouts droits (il en faut bien un peu), d'abord vent de dos puis de côté.
Je fais chauffer la plaque à plus de 30 de moyenne, ça déroule.
Arrivé aux Molières, je décide de faire un petit crochet par Boullay les Troux, dont je connais bien une petite côte pour y accéder (drôle de nom de village, je sais :lol: ). Je fais cette côte à bloc, si bien que j'en perds ma pompe que je dois aller ramasser. Retour aux Molières, où je n'ai pas le temps de m'arrêter au restaurant, bien que l'envie fût présente:

Image

Je file direction Gometz, nouveau bout droit avec vent de côté, je m'auto-bordure :mrgreen: non jdéconne.
A l'entrée de Gometz, à gauche toute, où je fais une grosse partie urbaine (pas super passionant via Chevry, Gif sur Yvette puis Orsay. Au niveau des universités, j'aborde l'ultime côte pour remonter sur le plateau de Saclay.
Aïe! Les jambes sont bien lourdes, 39x17, 39x19, 39x21, 39x23 etc...
En haut il ne me reste plus qu'à contourner la zone industrielle puis prendre un dernier bout droit de nationale, avec un petit vent de dos salvateur.

Résultat: 110km et des poussières, fait en un peu moins de 4h, soit environ 28 de moyenne, avec 1000m de dénivelé, c'est respectable et je suis complètement vidé.

Image

Image

L'effort et le réconfort étant tous deux liés, une petite tartine de pain d'épice au nutella en rentrant :mrgreen: :mrgreen:

Image

Avatar de l’utilisateur
Tienou
Junior
 
Messages: 1169

Re: Carnets de route

Messagepar Antoine_Blondin » 29 Juil 2013, 22:58

Belle sortie :heureux: La côte de Chateaufort a été empruntée sur la dernière étape du Tour de France 2013 non ?

Avatar de l’utilisateur
Antoine_Blondin
Champion en devenir
 
Messages: 12302
Localisation: Dans le Midi


1625 messages
Retourner vers Pratique sportive

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités