[WT] Tour de Lombardie 2018 - [Débrief P.42]

Retrouvez les sujets des courses de l'année 2018.

Modérateur: Animateurs cyclisme pro

[WT] Tour de Lombardie 2018 - [Débrief P.42]

Messagepar rthomazo » 03 Oct 2018, 16:27

Il Lombardia 2018

Image

Le samedi 13 Octobre se tiendra la 112e édition du Tour de Lombardie. Créée en 1905 sous le nom de Milan-Milan, cette course a rapidement attiré les plus grands champions de l'époque, qu'ils soient italiens, français, belges, suisses ou même luxembourgeois. Elle s'est ainsi imposée comme une course phare du calendrier, en étant pendant une vingtaine d'années la seule grande course de fin de saison, avant que ne les championnats du monde ne soient ouverts aux professionnels puis que Paris-Tours soit déplacé au mois d'Octobre.

Désormais surnommé "Il Lombardia", ce monument du cyclisme est la course italienne qui a connu le plus d'éditions, mais c'est le monument le moins connu du public français. Il faut dire qu'en 2013, Thomas Voeckler était le seul tricolore à s'y aligner ! Mais entre les performances françaises récentes de Thibaut Pinot, Julian Alaphilippe, Romain Bardet, Warren Barguil ou encore Alexis Vuillermoz et la diffusion en clair de la course par la chaîne l'équipe depuis l'an dernier, la donne pourrait bien changer !

Post 1 :arrow: Introduction et sommaire
Post 2 :arrow: Histoire de la course
Post 3 :arrow: Le Parcours 2018
Post 4 :arrow: Startlist et favoris
Post 5 :arrow: Palmarès, statistiques et records
Post 6 :arrow: L'édition 2017
Post 7 :arrow: Bergame, Côme et la Lombardie
Modifié en dernier par rthomazo le 03 Oct 2018, 16:38, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Champion en devenir
 
Messages: 12213
Localisation: Bretagne

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar rthomazo » 03 Oct 2018, 16:27

Histoire de la course

1905 : Giovanni Gerbi remporte le premier Tour de Lombardie en partant seul dès le départ. L'italien avait étudié la route les jours précédents et savait que les traversées des villes l'avantageaient. Plusieurs des ses adversaires chuteront d'ailleurs lors de la traversée d'une voie de tramway.
1906 : Alors Carlo Galetti s'était isolé à 50 km de l'arrivée après avoir déjà provoqué la sélection, il connaît une grosse baisse de régime dans le final (sans doute due à une trop forte consommation de vin pendant la course) et laisse la victoire à Cesare Brambilla.
1907 : Gerbi se voit retirer sa deuxième victoire au profit de Garrigou, l'italien avait bénéficié de l'aide de son entraîneur et de clous semés après son passage.
1908 : François Faber profite du marquage entre les italiens Gerbi et Cuniolo pour partir à 40 km de l'arrivée et s'imposer en solitaire.
1909 : Record de participation avec 355 coureurs au départ.
1910 : Alors que Lapize avait pris plus d'un quart d'heure d'avance, il s'écroule de fatigue et abandonne, laissant Micheletto et Ganna se disputer la victoire.
1911 : Pour la première fois, la course se joue au sprint entre plus de dix coureurs.
1912 : Carlo Oriani règle au sprint un groupe de cinq alors que le français Maurice Brocco avait créé la sélection dès l'ascension du Brinzio puis à nouveau peu après Côme.
1913 : Henri Pélissier s'impose, mais les tifosi l'accusent d'avoir fait chuter Girardengo. Le français est assailli par les spectateurs, se réfugie dans la cabine des chronométreurs et ne doit son salut qu'à l'intervention des carabiniers.
1914 : Alors qu'Ugo Agostini semblait parti pour l'emporter, il est victime d'une fringale et ne termine que neuvième.
1915 : Le faible nombre de professionnels inscrits pousse les organisateurs à inviter des coureurs amateurs.
1916 : Après avoir attaqué sans cesse dans la première partie de la course, Belloni s'arrête épuisé dans une auberge, mais repart quelques minutes plus tard !
1917 : Première victoire belge avec Philippe Thys.
1919 : Les frères Pélissier lancent la course dès le départ puis s'effondrent, et les coureurs doivent affronter la neige dans l'ascension du Brinzio : Seulement sept courageux rallient l'arrivée !
1920 : Henri Pélissier profite du marquage entre Gaetano Belloni et Giovanni Brunero pour devenir le premier coureur à remporter trois fois le Tour de Lombardie.
1921 : Pour la première fois, plus de quinze coureurs se disputent la victoire au sprint au Vigorelli de Milan.
1922 : L'arrivée a lieu sur le circuit de Monza.
1923 : Giovanni Brunero s'impose avec un quart d'heure d'avance sur son dauphin après 63 km de chevauchée solitaire.
1924 : Après une fringale, Alfredo Binda accepte d'emmener Girardengo dans le final en échange d'un morceau de sucre.
1925 : Girardengo, initialement 2e, est disqualifié pour ne pas s'être arrêté au contrôle de Grantola.
1926 : Alfredo Binda mène une échappée solitaire de cent cinquante kilomètres pour rallier Milan avec une demi-heure d'avance sur ses premiers poursuivants.
1927 : Binda s'impose à nouveau, quelques semaines après avoir décroché le premier titre de champion du monde de l'histoire.
1928 : Gaetano Belloni est le plus vieux vainqueur de l'épreuve à 36 ans.
1929 : Alors que la pluie rend la piste du Vigorelli glissante, les organisateurs ne sont pas en mesure de déplacer l'arrivée. Cela profite à l'audacieux Fossati, premier coureur à démarrer dans le groupe de tête.
1931 : Binda devient seul recordman de l'épreuve, après une nouvelle échappée solitaire de près de cent kilomètres.
1932 : L'arrivée est déplacée au stade de l'Arena Civica.
1934 : Learco Guerra remporte enfin le Tour de Lombardie, après avoir évité de peu la terrible chute de Cralo Rovida contre une borne de granite.
1935 : Pour sa première participation, Bartali se contente de la troisième place, qui lui suffit pour décrocher le titre de champion d'Italie.
1936 : Bartali remporte son premier Tour de Lombardie en battant la moyenne record de 3 km/h.
1937 : Victoire du surprenant Aldo Bini après une échappée de plus de cent kilomètres, qauatre minutes devant Gino Bartali.
1938 : Cino Cinelli bat Gino Bartali d'une demi-roue à l'issue d'un sprint à 23 sur le Vigorelli.
1939 : Vainqueur avec plus de trois minutes d'avance sur ses poursuivants, Bartali est ovationné comme personne ne l'avait été avant lui à l'arrivée.
1940 : Alors qu'il se trouvait dans un groupe en chasse derrière Bartali pour sa première participation, Coppi est victime d'un saut de chaîne et termine seulement 16e.
1941 : Bartali et Coppi, fatigués et marqués par tous leurs adversaires, doivent laisser filer Mario Ricci vers la victoire dans les rues de Milan.
1942 : Édition la plus courte avec seulement 184 km au programme.
1945 : Mario Ricci s'impose après une échappée de soixante-quinze kilomètres et établit un nouveau record de vitesse.
1947 : Coppi fait exploser Fiorenzo Magni dans la Madonna del Ghisallo et s'impose à Milan après soixante-dix kilomètres en solitaire.
1948 : Coppi établit le nouveau record d'ascension de la Madonna del Ghisallo avant d'établir le nouveau record de la course au terme d'une chevauchée solitaire de quatre vingt kilomètres.
1949 : Quatrième victoire consécutive de Fausto Coppi, record inégalé.
1950 : Renzo Soldani s'impose au terme d'un magnifique sprint face à Coppi et Bevilacqua qur le Vigorelli.
1951 : Louison Bobet met fin à l'hégémonie italienne qui durait depuis trente ans, en devançant Giuseppe Minardi de dix centimètres.
1952 : Cette fois, Minardi ne laisse aucune chance à ses adversaires sur le Vigorelli et réalise le sprint parfait.
1954 : Coppi décroche sa cinquième victoire après avoir parfaitement contrôlé ses adversaires dans le final.
1955 : L'observation entre Coppi et Bobet permet à des coureurs inattendus de se jouer la victoire, et Cleto Maule remporte la plus belle victoire de sa carrière.
1956 : Alors que Coppi semblait tenir une sixième victoire en Lombardie à trente-sept ans, Darrigade le saute sur la ligne. Le campionissimo s'effondre en pleurs après l'arrivée.
1957 : Diego Ronchini remporte le Tour de Lombardie dès sa première saison professionnelle.
1959 : Rik van Looy est le premier coureur à remporter successivement le Tour de Lombardie et Paris-Tours. Philippe Thys l'avait réalisé en 1917 mais Paris-Tours se courait en Avril à l'époque.
1960 : Après plusieurs éditions s'étant achevées au sprint, Vincenzo Torriani décide d'intégrer l'ascension du Mur de Sormano, qu'Arnaldo Pambianco est le premier coureur à franchir en tête. La montée sera retirée du parcours trois ans plus tard.
1961 : L'arrivée est déplacée à Côme pour rapprocher les principales difficultés (Madonna del Ghisallo et Mur de Sormano) de l'arrivée.
1962 : Jo de Roo réussit à l'emporter malgré deux crevaisons dans le Mur de Sormano et deux chutes ensuite.
1963 : Après 1962, le néerlandais Jo de Roo devient le seul coureur à remporter deux fois le Tour de Lombardie et Paris-Tours la même année.
1964 : Ajout de l'ascension du San Fermo dans les derniers kilomètres, les organisateurs espèrent que cette ascension évitera une arrivée au sprint.
1965 : Tom Simpson devient le premier vainqueur britannique de l'épreuve, il est encore le seul aujourd'hui.
1966 : Gimondi résiste d'une demi-roue au retour de Merckx dans le sprint final, privant ainsi le "Cannibale" d'une nouvelle victoire sur les grandes courses italiennes après Milan-San remo et le Trophée Baracchi.
1968 : Après avoir terminé deuxième de Paris-Roubaix, du Tour de France, du Grand Prix des Nations et des championnats du monde cette année, Van Springel décroche enfin sa première grande victoire.
1969 : Le jeune espoir belge Jean-Pierre Monséré décroche sa première victoire, un mois seulement après être passé professionnel.
1970 : Harcelé par les italiens, Merckx doit encore s'incliner, mais le belge dénoncera le "nationalisme" de ses adversaires après l'arrivée.
1971 : Eddy Merckx remporte enfin le Tour de Lombardie, seul monument manquant encore à son palmarès.
1972 : Merckx devient le dernier coureur à remporter le Tour de Lombardie et Milan - San remo la même année. Seuls Girardengo, Binda, Bartali et Coppi l'avaient fait avant lui.
1973 : Felice Gimondi récupère une nouvelle victoire suite au contrôle positif de Merckx, qui invoque la prise d'un sirop pour la toux comme responsable de ce contrôle.
1974 : Merckx lance le sprint en premier, mais de Vlaeminck profite parfaitement de l'aspiration pour déborder le bruxellois dans le dernier virage et s'offrir sa première victoire en Lombardie.
1975 : La course est disputée dans un terrible froid, seuls dix-huit coureurs rallient l'arrivée.
1977 : Pour la première fois, le départ n'est pas donné de Milan mais de Seveso.
1978 : Édition la plus longue avec 266 km au programme.
1979 : Victime de crampes dans le final, Silvano Contini ne peut contester la victoire à Bernard Hinault.
1980 : La course est disputée dans des conditions climatiques très difficiles, Fons de Wolf l'emporte et seulement dix-sept coureurs rallient Côme, record de l'après-guerre.
1981 : Kuiper profite du marquage entre les italiens pour s'imposer. La presse et les supporters critiqueront ardemment Moser et Saronni.
1982 : Maillot de champion du monde sur le dos, Giuseppe Saronni remporte enfin son premier monument en établissant une nouvelle moyenne record.
1983 : Greg Lemond est le premier non européen à monter sur le podium et Sean Kelly le premier irlandais à l'emporter.
1985 : Les organisateurs inversent le sens de la course, qui se disputera entre Côme et Milan pendant cinq ans.
1986 : Baronchelli profite de l'attitude de Sean Kelly dans le final pour remporter à nouveau le Tour de Lombardie, neuf ans après sa première victoire.
1987 : La course est très animée et, malgré de bonnes conditions climatiques, 27 coureurs seulement rallient l'arrivée.
1988 : Superbe victoire de Charly Mottet après une échappée solitaire de cent kilomètres.
1989 : Première victoire suisse avec Tony Rominger.
1990 : Le Tour de Lombardie part et arrive à Monza.
1991 : Sean Kelly remporte à l'expérience son troisième Tour de Lombardie, en contrôlant parfaitement martial Gayant dans le final.
1992 : Tony Rominger s'impose en solitaire après avoir fait exploser la course dans l'ascension du Lissolo.
1993 : Victoire de Pascal Richard, alors que c'est la dernière course disputée par son équipe Ariostea.
1995 : Moyenne record, la course est bouclée à la vitesse de 43.32 km/h. Le parcours reste dans le Nord de la région, entre Varèse et Bergame.
1996 : Après être parti dans le colle del Gallo, Andrea Tafi s'impose avec plus de deux minutes d'avance sur son dauphin. On n'a plus revu de tel écart depuis.
1997 : Laurent Jalabert s'impose en profitant parfaitement du travail de Michele Bartoli, à qui il suffisait d'une quatrième place pour remporter la coupe du monde.
1998 : Après Binda, Merckx, Simpson, Gimondi et Saronni, le suisse Oscar Camenzind est le sixième coureur à remporter le Tour de Lombardie avec le maillot arc-en-ciel sur le dos.
2000 : Première victoire d'un coureur balte, Raimondas Rumsas.
2002 : Le départ a lieu dans la petite ville de Cantu.
2004 : La course emprunte pour la première fois des routes étrangères, avec un départ donné de Mendrisio en Suisse.
2005 : Pour le centenaire de l'épreuve, un seul étranger parvient à se glisser dans le top 5 : le luxembourgeois Fränk Schleck.
2006 : Paolo Bettini est le dernier coureur à remporter le Tour de Lombardie avec le maillot de champion du monde.
2007 : La course est à nouveau disputée intégralement en Italie avec un départ donné à Varèse, où Ballan sera sacré champion du monde l'année suivante.
2009 : Philippe Gilbert est le dernier coureur à réalisé le doublé Tour de Lombardie - Paris-Tours.
2010 : Les coureurs s'élancent à nouveau de Milan, alors que la capitale régionale n'avait plus accueilli l'épreuve depuis trente ans.
2012 : Retour du Mur de Sormano sur le parcours, Joaquin Rodriguez et Romain Bardet établissent le record d'ascension en 9'02''.
2013 : Troisième édition consécutive sans italien sur le podium, un record.
2014 : Les organisateurs décident d'alterner deux parcours : un allant de Côme à Bergame et l'autre partant de Bergame et arrivant à Côme.
2015 : Victoire de Vincenzo Nibali après un impressionnant travail de sape de son équipe dans le Mur de Sormano.
2016 : Première victoire colombienne avec Esteban Chaves, tandis que son compatriote Uran décroche un troisième podium.
2017 : Pour la première fois depuis le début du siècle, deux nations trustent les sept premières positions.
Modifié en dernier par rthomazo le 03 Oct 2018, 16:41, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Champion en devenir
 
Messages: 12213
Localisation: Bretagne

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar JulesTdf2905 » 03 Oct 2018, 16:34

Le parcours 2018


  • La description du profil


    Image

    Image


    La 112ème édition de la classique des feuilles mortes s'élancera donc comme l'année dernière de Bergame. Une fois la ville de départ quitée, le peloton se dirigera vers le sud en traversant la plaine de Bergame et atteindre Casazza, où la route fait face à la première montée du parcours : le Colle Gallo (7,4 km - 6 %). Le Colle Gallo est suivi par une descente rapide qui mène au Val Seriana, tout près de Bergame. Le parcours redeviendra alors plat et conduira les coureurs au Colle Brianza. L'intinéraire passera ensuite par Oggiono, puis par Pusiano et Assio.

    Ensuite, la route mènera à Bellagio où commence l’ascension de la Madonna del Ghisallo (8.6 km - 6.2 %). La montée de Ghisallo avec une pente maximale de 14 % présente une large route et une série de virages en épingle à cheveux. Les 6.2 % de pente moyenne ne paraissent pas terrifiants, mais cette moyenne prend en compte le replat de près de 3 kilomètres en pleine ascension, la pente étant beaucoup plus rude. Après une courte et rapide descente, les coureurs emprunteront une ligne route droite qui se termine à Maglio et au bout de laquelle commence immédiatement l'ascension de la Colma di Sormano (1.9 km - 15.8 %), connu dans toute l'Europe pour ses pentes terrifiantes et présentant une route très étroite, ce qui rend sa difficulté accrue. Un véritable mur donc que devront affronter les coureurs avec une pente maximale de près de 27 % !

    Passé le Colma di Sormano, les coureurs vireront dans une rapide et étroite descente qui les mèneront à Nesso, village à partir duquel la course prendra une route côtière pour rejoindre Côme. Après environ 15 kilomètres de plat, les coureurs se frotteront au juge de paix du Tour de Lombardie : le Civiglio (4.2 km - 9.7 %). C'est ici que l'idole Thibaut Pinot et le futur vainqueur Vincenzo Nibali avaient fait la différence l'an dernier. Les coureurs traverseront ensuite Côme pour prendre un dernier petit raidard au bas de de la côte de San Fermo della Battaglia, côte habituellement empruntée par les coureurs mais qui cette année sera remplacée par le Monte Olimpino (1.7 km - 5.7 %) avec un passage à 9 %, son sommet sera placé à seulement 3.2 kilomètres de l'arrivée à Côme. Il y aura deux zones de ravitaillement sur le parcours : la première à San Sosimo (km 92 - 95) et la deuxième à Onno (km 163 - 166).

    Les 10 derniers kilomètres qui commencent dans la zone résidentielle de Côme présentent de grandes routes jusqu'à la courte rampe finale de 1.7 km de 5.7 %. Le rond-point de Largo Ceresio marque les 3 derniers kilomètres. La route est large mais également pavée, il y a ensuite deux tunnels éclairés et deux ronds-points. Le dernier rond-point se termine à l'entame du dernier kilomètre. À 600 m de l'arrivée, il y a un dernier virage à gauche, la largeur de la route est alors d'environ 7 m.




  • Les côtes du parcours


    Colle Gallo (7.3 km - 6 %) - Sommet à 186 km de l'arrivée, introduit en 1905.

    Image



    Madonna del Ghisallo (8.6 km - 6.2 %) - Sommet à 61 km de l'arrivée, introduit en 1905.

    Image



    Colma di Sormano (1.9 km - 15.8 %) - Sommet à 47 km de l'arrivée, introduit en 1960.

    Image



    Civiglio (4.2 km - 9.7 %) - Sommet à 14 km de l'arrivée, introduit en 2015.

    Image


    Le départ :
    Image


    L'arrivée :
    Image


    Le dernier kilomètre :
    Image


    L'itinéraire horaire :
    Image
    Image
Modifié en dernier par JulesTdf2905 le 03 Oct 2018, 16:36, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
JulesTdf2905
Champion en devenir
 
Messages: 12845
Localisation: Solo la vittoria è bella.

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar JulesTdf2905 » 03 Oct 2018, 16:34

Starlist & Favoris


  • Les équipes


    ImageImage Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
    Image Image Image
    Image Image Image



    Equipes WT :

    AG2R La Mondiale
    Astana
    Bahrain - Merida
    BMC Racing Team
    Bora - Hansgrohe
    Dimension Data
    Education First - Drapac
    Groupama - FDJ
    Lotto - Soudal
    Mitchelton - Scott
    Movistar
    Quick Step Floors
    Sunweb
    Katusha Alpecin
    LottoNL - Jumbo
    Team Sky
    Trek - Segafredo
    UAE Team Emirates


    Equipes invitées :

    Androni Giocattoli - Sidermec
    Bardiani - CSF
    Fortunéo - Samsic
    Israel Cycling Academy
    Nippo - Vini Fantini
    Wilier Triestina




  • La Startlist


    Image
    Image
    Image




  • Les favoris


    ★★★

    Valverde, Moscon, Pinot, Bardet, Woods


    ★★

    Alaphilippe, Nibali, Pozzovivo, Aru, Roglic, Mollema, Teuns, S.Yates, A.Yates, Kreuziger, Uran, D.Martin



    Majka, Buchmann, Formolo, I.Izagirre, Gallopin, Fuglsang, De Marchi, Hermans, Wellens, Benoot, Landa, Jungels, Mas, Barguil, Zakarin, Kelderman, Oomen, Bernal, Henao, Bennett, Kruijswijk, Costa, Sosa, Ciccone,
Modifié en dernier par JulesTdf2905 le 08 Oct 2018, 22:31, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
JulesTdf2905
Champion en devenir
 
Messages: 12845
Localisation: Solo la vittoria è bella.

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar rthomazo » 03 Oct 2018, 16:36

Palmarès

1905 : Giovanni Gerbihttps://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/dd/Gino_Bartali%2C_vainqueur_du_Tour_de_Lombardie_en_novembre_1936.jpg
1906 : Cesare Brambilla
1907 : Gustave Garrigou
1908 : François Faber
1909 : Giovanni Cuniolo
1910 : Giovanni Micheletto
1911 : Henri Pélissier
1912 : Carlo Oriani
1913 : Henri Pélissier
1914 : Lauro Bordin
1915 : Gaetano Belloni
1916 : Leopoldo Toricelli
1917 : Philippe Thys
1918 : Gaetano Belloni
1919 : Costante Girardengo
1920 : Henri Pélissier
1921 : Costante Girardengo
1922 : Costante Girardengo
1923 : Giovanni Brunero
1924 : Giovanni Brunero
1925 : Alfredo Binda
1926 : Alfredo Binda
1927 : Alfredo Binda
1928 : Gaetano Belloni
1929 : Pietro Fossati
1930 : Michele Mara
1931 : Alfredo Binda
1932 : Antonio Negrini
1933 : Domenico Piemontesi
1934 : Learco Guerra
1935 : Enrico Mollo
1936 : Gino Bartali
1937 : Aldo Bini
1938 : Cino Cinelli
1939 : Gino Bartali
1940 : Gino Bartali
1941 : Mario Ricci
1942 : Aldo Bini
1945 : Mario Ricci
1946 : Fausto Coppi
1947 : Fausto Coppi
1948 : Fausto Coppi http://bikeraceinfo.com/images-all/photo-galleries-images/racers-images/jalabert-laurent/1997-jalabert-lombardia.jpg
1949 : Fausto Coppi
1950 : Renzo Soldani
1951 : Louison Bobet
1952 : Giuseppe Minardi
1953 : Bruno Landi
1954 : Fausto Coppi
1955 : Cleto Maule
1956 : André Darrigade
1957 : Diego Ronchini
1958 : Nino Defilippis
1959 : Rik van Looy
1960 : Emiel Daems
1961 : Vito Taccone
1962 : Jo de Roo
1963 : Jo de Roo
1964 : Gianni Motta
1965 : Tom Simpson
1966 : Felice Gimondi
1967 : Franco Bitossi
1968 : Herman van Springel
1969 : Jean-Pierre Monséré
1970 : Franco Bitossi
1971 : Eddy Merckx
1972 : Eddy Merckx
1973 : Felice Gimondi
1974 : Roger de Vlaeminck
1975 : Francesco Moser
1976 : Roger de Vlaeminck
1977 : Gianbattista Baronchelli
1978 : Francesco Moser
1979 : Bernard Hinault
1980 : Fons de Wolf
1981 : Hennie Kuiper
1982 : Giuseppe Saronni
1983 : Sean Kelly
1984 : Bernard Hinault
1985 : Sean Kelly
1986 : Gianbattista Baronchelli
1987 : Moreno Argentin
1988 : Charly Mottet
1989 : Tony Rominger
1990 : Gilles Delion https://media.gettyimages.com/photos/cycling-108th-tour-of-lombardie-2014-arrival-daniel-martin-joie-rui-picture-id532603600?k=6&m=532603600&s=612x612&w=0&h=erFOv_SzBbhs9PHCCb8k_IMPxaUkb7crUSl0og2YvKg=
1991 : Sean Kelly
1992 : Tony Rominger
1993 : Pascal Richard
1994 : Vladislav Bobrik
1995 : Gianni Faresin
1996 : Andrea Tafi
1997 : Laurent Jalabert
1998 : Oscar Camenzind
1999 : Mirko Celestino
2000 : Raimondas Rumsas
2001 : Danilo di Luca
2002 : Michele Bartoli
2003 : Michele Bartoli
2004 : Damiano Cunego
2005 : Paolo Bettini
2006 : Paolo Bettini
2007 : Damiano Cunego
2008 : Damiano Cunego
2009 : Philippe Gilbert
2010 : Philippe Gilbert
2011 : Oliver Zaugg
2012 : Joaquin Rodriguez
2013 : Joaquin Rodriguez
2014 : Dan Martin
2015 : Vincenzo Nibali
2016 : Esteban Chaves
2017 : Vincenzo Nibali

Records

Nombre de victoires :
5 : Fausto Coppi
4 : Alfredo Binda
3 : Gino Bartali, Gaetano Belloni, Henri Pélissier, Sean Kelly, Costante Girardengo, Damiano Cunego
2 : Eddy Merckx, Felice Gimondi, Gianbattista Baronchelli, Jo de Roo, Paolo Bettini, Vincenzo Nibali, Philippe Gilbert, Aldo Bini, Roger de Vlaeminck, Giovanni Brunero, Joaquin Rodriguez, Bernard Hinault, Tony Rominger, Michele Bartoli, Francesco Moser, Mario Ricci, Franco Bitossi

Nombre de podiums :
9 : Gino Bartali
8 : Fausto Coppi
6 : Gaetano Belloni, Franco Bitossi
5 : Luigi Ganna, Alfredo Binda, Eddy Merckx, Felice Gimondi
4 : Samuel Sanchez, Costante Girardengo, Sean Kelly, Henri Pélissier, Aldo Bini

Nombre de top 10 :
9 : Gino Bartali
8 : Davide Rebellin, Fausto Coppi
7 : Michele Bartoli
6 : Franco Bitossi, Samuel Sanchez, Gaetano Belloni
5 : Sean Kelly, Luigi Ganna, Gianbattista Baronchelli, Eddy Merckx, Pascal Richard, Michael Boogerd, Felice Gimondi, Alfredo Binda, Claude Criquielion, Charly Mottet, Claudio Chiappucci

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Champion en devenir
 
Messages: 12213
Localisation: Bretagne

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar JulesTdf2905 » 03 Oct 2018, 16:37

L'édition 2017


Image

Le parcours de l'année dernière était très proche de celui de cette année, seul le San Fermo a été remplacé par le Monte Olimpino dans les tous derniers kilomètres de la classique. Départ de Bergame donc, qui avait accueilli l'arrivée l'année précédente (2016) et la première victoire d'un colombien sur un monument avec Esteban Chaves. A la sortie de Bergame, l'échappée met du temps à se former. Au bout de 30 kilomètres, celle-ci n'est pas encore réellement partie, des coureurs sortent mais sans jamais prendre plus de 10 secondes d'avance au peloton. La première a été courue a plus de 48 km/h preuve que ça a bataillé sévère pour prendre la bonne. A 218 km de l'arrivée, celle-ci part enfin avec 6 coureurs en son sein : les Italiens Ballerini, De Negri et Rota, ainsi Janse Van Rensburg, Hofstede et le français Le Turnier.

A 75 kilomètres de l'arrivée, les 6 fuyards ne comptent plus que deux minutes d'avance sur un peloton mené à très vive allure par l'équipe Sky. Les six hommes de tête ont compté jusqu'à 11'30'' d'avance mais leur entreprise semble désormais condamnée alors que la course n'a pas encore véritablement débutée. Dès les premières pentes de la Madonna del Ghisallo et alors que l'échappée ne compte plus qu'une minute d'avance sur le peloton, ça attaque déjà ! On retrouve en effet un groupe d'une douzaine d'attaquants avec notamment Polanc, Chérel, De Plus ou encore le slovène Roglic. Au sommet de la Madonna, Chérel et De Plus rejoignent Le Turnier qui s'était isolé en tête de course.

Image
Les coureurs dans les pentes à 28 % du Muro di Sormano.


Les coureurs entament ensuite le terrible Muro di Sormano ou Chérel s'isole très vite alors que ça ne bouge pas dans le peloton. Le Français compte alors près de 30 secondes d'avance sur De Plus. Dans la descente de Sormano, De Plus est victime d'une terrible chute, mais plus de peur que de mal pour le belge qui devra tout de même abandonner. Avant l'entame du Civiglio, Gilbert, De Marchi et Bilbao sortent et font très vite la jonction avec le français à l'avant. Alors que le peloton reprend les 4 échappées, Thibaut Pinot passe à l'attaque dans le Civiglio à 18 kilomètres de l'arrivée ! Nibali sort avec un temps de retard pour former un groupe de 4 avec Pinot, Oomen et Moscon, ces deux derniers étant sortis avant le français.

Plus loin dans l'ascension, Pinot y retourne mais se fait reprendre par un relais de Pozzovivo. Le français y retourne une nouvelle fois et cette fois-ci il fait le trou ! Impressionnant, Nibali bouche très vite l'écart pour recoller avec Pinot. On attaque alors la descente, Pinot/Nibali comptent 15" d'avance sur un groupe d'une dizaine de coureurs. Au bout de quelques lacets, Nibali fait le forcing et distance le français dans la descente pour filer seul vers la victoire. Nibali ne cesse d'augmenter son avance, Pinot lui se fait reprendre dans le San Fermo par un groupe de sept coureurs. Alors que Nibali a course gagnée, Alaphilippe fait la descente derrière et fait le trou sur le groupe de poursuivants ! Nibali remporte donc le Tour de Lombardie pour la deuxième fois, Alaphilippe prend la deuxième place tandis que Moscon règle un groupe de 6 coureurs pour monter sur le podium. Vuillermoz finit 4ème et Pinot, longtemps devant 5ème.

Image
Vincenzo Nibali remporte son deuxième monument à Côme.



Le classement :

1 Vincenzo Nibali 6h15'29"
2 Julian Alaphilippe +28"
3 Gianni Moscon +38"
4 Alexis Vuillermoz +38"
5 Thibaut Pinot +38"
6 Domenico Pozzovivo +38"
7 Fabio Aru +38"
8 Mikel Nieve +40"
9 Nairo Quintana +42"
10 Sergei Chernetski +47"

Avatar de l’utilisateur
JulesTdf2905
Champion en devenir
 
Messages: 12845
Localisation: Solo la vittoria è bella.

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar JulesTdf2905 » 03 Oct 2018, 16:37

Bergame, Côme et la Lombardie


  • Bergame

    Bergame est une ville italienne qui compte environ 120 000 habitants, capitale de la province du même nom, située en Lombardie, région de la plaine du Pô, à environ 50 km au nord-est de Milan. Par sa population, Bergame constitue la quatrième commune de la région.

    La ville des « mille », ainsi nommée par les nombreux soldats volontaires engagés dans la cause de l’unification italienne, dirigée par Garibaldi, est divisée en deux parties : Bergamo Alta (la ville haute) qui est le quartier historique et Bergamo Bassa (la ville basse). La ville haute (Città Alta) est l'une des rares villes d'Italie dont le centre est encore entièrement entouré de murs. Piazza Vecchia est le coeur de la ville. De nombreux sites touristiques sont présents à Bergame comme par exemple la fontaine Contarini, le Palazzo della Ragione et la tour civique (Torre Civica). La Chapelle Colleoni, qui est consacrée à Bartolomeo Colleoni, un célèbre chef de guerre né à Solza sur les rives de la rivière Adda, est également l'un des principaux monuments de la ville.

    À la fin de sa carrière, Colleoni est devenu capitaine général de l'armée de Venise. Cette terre était donc une terre de seigneurs de guerre et de papes, avec notamment Jean XXIII, connu sous le nom de « bon pape », né à Sotto il Monte, à proximité de Bergame. Un certain nombre de personnages de la comédie italienne proviennent de la région de Bergame, dont le plus célèbre est Arlecchino (Arlequin) et Gioppino. Bergame est également la ville natale de nombreuses stars du football comme par exemple les deux anciens entraîneurs de la Squadra Azzura, Donadoni et Facchetti mais aussi de grands champions du cyclisme comme Felice Gimondi, qui est l'un des plus grands cyclistes du XXème siècle, vainqueur des trois Grands Tours, mais également de 4 monuments dont deux Lombardia, un Milan-San Remo et un Paris-Roubaix. Paolo Savoldelli également, surnommé « Le faucon de Bergame ». Ivan Gotti et Beppe Guerini, qui ont tous deux gagnés dans les plus grandes courses, étaient eux aussi originaires de la région.


    Image
    La splendide ville de Bergame avec les Alpes en toile de fond.




  • Côme

    Côme est une ville italienne d’environ 83 000 habitants, chef-lieu de la province du même nom en Lombardie. Côme se trouve dans la région de la plaine du Pô, à 45 km au nord de Milan, au bord du lac de Côme.

    Faisant déjà partie des plus grands et importants lacs d'Italie, le lac de Côme est également considéré comme l'un des plus beaux lacs du monde. Aujourd'hui une destination touristique majeure, également fréquentée par des célébrités hollywoodiennes telles que George Clooney, la ville et ses environs constituent un pôle majeur de la chaîne de fabrication de la soie italienne. Historiquement, Côme était la troisième ville d’Italie à recevoir une médaille d’honneur pour sa contribution à l’Unification italienne, en référence à la bataille de San Fermo au cours de laquelle Garibaldi avait dirigé le corps du Chasseur des Alpes (Cacciatori delle Alpi) pour vaincre les forces autrichiennes, défendant ainsi la ville de Côme.

    Le centre-ville surplombe le lac du même nom. La cathédrale de Santa Maria Assunta, le Duomo de la ville, est l’une des principales cathédrales d’Italie, elle se dresse dans le quartier historique. Sa coupole a été conçue par l'architecte sicilien Filippo Juvarra. Chaque jour, un coup de canon est tiré à midi, marquant midi pour tous les citoyens. Le coup de feu est tous les jours entendu par tout le centre-ville mais également par la zone urbaine. Le festival Sant’Abbondio est l'un des plus grands évènements de la région. Il est dédié au saint patron, et est ainsi célébré chaque année le 31 août.

    Le Sagra di San Giovanni Battista est également un important évènement dans la région, c'est une reconstitution historique des guerres médiévales qui ont eu lieu sur le lac de Côme. Il comprend un magnifique feu d'artifice et une croisière sur le lac qui met le cap sur Côme et fait voyager les passagers avec de la musique et des danses locales. La ville de Côme a accueilli six arrivées d'étapes du Giro d’Italia, mais elle a également accueilli de nombreuses fois l'arrivée du Tour de Lombardie. En effet, Côme fut la ville d'arrivée du Lombardia dans la période de 1961-1984, puis de 2004 à 2010 ainsi qu'en 2015 et 2017. La ville à également été ville-départ de la classique de 1984 à 1989, puis en 2003, 2014 et 2016.


    Image
    La ville de Côme et son lac qui porte le même nom.




  • La Lombardie


    http://www.europa-planet.com/italie/images/cartes-regions/lombardie.png
    La Lombardie est une région d'Italie septentrionale, située au sud de la Suisse, à l’est du Piémont, à l’ouest de la Vénétie et du Trentin et au nord de l’Émilie-Romagne, le chef-lieu est Milan, deuxième ville d'Italie derrière Rome la capitale. Sa superficie est de 23 857 km2 et sa population est de 10 023 876 habitants, ce qui en fait la région italienne la plus peuplée. La Lombardie compte 12 provinces ainsi que 1546 communes, sa densité est de 420 habitants / km2. Au Moyen âge, on donnait le nom de Lombardie à toute la partie de l'Italie occupée par les Lombards, elle se composait de l'Italie septentrionale, d'une partie de l'Italie centrale et de presque toute l'Italie méridionale. On la divisait en 32 duchés, dont les principaux étaient ceux de Frioul, de Spolète et de Bénévent. La capitale était Pavie. Cette partie de l'Italie, après avoir été occupée par les Gaulois et les Romains, fut conquise par les Lombards en 568,elle leur fut enlevée par Charlemagne en 774, et passa ensuite à ses successeurs, sous le nom de Royaume d'Italie. Pendant les guerres des Guelfes et des Gibelins, elle se rendit indépendante, et il s'y forma une foule de petites républiques (Milan, Pavie, Crémone, Venise, Modène, Padoue, Plaisance), qui figurèrent pour la plupart dans le parti guelfe.

    Le plus souvent elles se faisaient la guerre, mais au XIIe siècle plusieurs d'entre elles se réunirent pour opposer une résistance à la puissance des empereurs. Longtemps, la France et l'Autriche se disputèrent le Milanais : il finit par rester à la branche espagnole de la maison d'Autriche, qui le conserva jusqu'au commencement du XVIIIème siècle. En 1714, après la guerre de la succession d'Espagne, il fut donné à l'Autriche qui se fit confirmer dans sa possession au congrès d'Aix-la-Chapelle en 1748. Les Autrichiens perdirent pendant quelques années la Lombardie, d'abord par suite de la création de la République Cisalpine en 1797, puis lors de la formation du nouveau Royaume d'Italie en 1805, mais ils se la firent rendre en 1815, et, la réunissant à la Vénétie, en formèrent leur Royaume Lombard-Vénitien. En 1848, la Lombardie, aidée du Piémont, tenta de s'affranchir mais, après la défaite de Novare le 23 mars 1849, elle retomba sous le joug de l'Autriche. Enfin, en 1859, à la suite de la brusque invasion des Autrichiens dans le Piémont, l'empereur d'Autriche, vaincu à Magenta et à Solferino par l'armée franco-sarde se vit forcé, par la convention de Villafranca le 12 juillet, d'abandonner la Lombardie à l'empereur Napoléon III, qui la céda aussitôt au roi de Sardaigne.


    Image
    Varenna, un des magnifiques villages Lombards bordant le lac de Côme.
Modifié en dernier par JulesTdf2905 le 03 Oct 2018, 16:39, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
JulesTdf2905
Champion en devenir
 
Messages: 12845
Localisation: Solo la vittoria è bella.

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar rbl85 » 03 Oct 2018, 16:38

Pas de Bardet dans les favoris ?

Avatar de l’utilisateur
rbl85
Jersey rojo
 
Messages: 7701

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar MayodeBain » 03 Oct 2018, 16:40

rthomazo a écrit:2017 : Pour la première fois, la course est retransmise en clair à la télévision française.[/justify]

C'est faux, l'édition 2006 a été diffusée par FTV.
Sinon très gros travail, merci :angel

EDIT : c'est déjà édité, belle réactivité :ok:

Avatar de l’utilisateur
MayodeBain
Contrôleur UCI
 
Messages: 16183
Localisation: La fouine, le rat d'égout

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar Liam » 03 Oct 2018, 16:40

Ce sont les favoris de l'an dernier non ? :niais:

Bravo pour la présentation. Lue en diagonale pour l'instant, mais qui m'a l'air d'être bien exhaustive encore une fois :ok:

La plus belle après les deux pavées :love:

Avatar de l’utilisateur
Liam
Jersey rojo
 
Messages: 6936
Localisation: Tel Xavi, très peu de déchet.

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar Max1304 » 03 Oct 2018, 16:45

Un grand merci pour cette énorme présentation :ok:
Par contre Fortuneo Samsic n'était pas invitée ????

Avatar de l’utilisateur
Max1304
Espoir
 
Messages: 801
Localisation: En vacances

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar Geraldinho » 03 Oct 2018, 16:46

MayodeBain a écrit:
rthomazo a écrit:2017 : Pour la première fois, la course est retransmise en clair à la télévision française.[/justify]

C'est faux, l'édition 2006 a été diffusée par FTV.
Sinon très gros travail, merci :angel

EDIT : c'est déjà édité, belle réactivité :ok:


Et 2005 aussi non ?

Avatar de l’utilisateur
Geraldinho
Directeur sportif
 
Messages: 8687
Localisation: Près des volcans d'Auvergne...

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar JeanB » 03 Oct 2018, 16:46

Merci pour la prez
Il manque des équipes parmi les invitées, y'a Fortuneo qui ira il me semble.

JeanB
Gregario
 
Messages: 2091

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar Alexandre B. » 03 Oct 2018, 16:47

Diego Rosa est prévu ?

Avatar de l’utilisateur
Alexandre B.
Coureur pro
 
Messages: 1633
Localisation: Monumental

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar darth-minardi » 03 Oct 2018, 16:49

MayodeBain a écrit:
rthomazo a écrit:2017 : Pour la première fois, la course est retransmise en clair à la télévision française.[/justify]

C'est faux, l'édition 2006 a été diffusée par FTV.
Sinon très gros travail, merci :angel

EDIT : c'est déjà édité, belle réactivité :ok:

La première n'était pas 2006 non plus. Du temps de la Coupe du Monde, ça l'était aussi (les 10 courses avaient les mêmes diffuseurs si je ne dis pas de bêtise).

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Champion confirmé
 
Messages: 19513

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar MayodeBain » 03 Oct 2018, 16:50

Geraldinho a écrit:
MayodeBain a écrit:
rthomazo a écrit:2017 : Pour la première fois, la course est retransmise en clair à la télévision française.[/justify]

C'est faux, l'édition 2006 a été diffusée par FTV.
Sinon très gros travail, merci :angel

EDIT : c'est déjà édité, belle réactivité :ok:


Et 2005 aussi non ?

J'avais justement un doute sur 2005 au moment de poster, je me rappelle l'avoir vu mais je ne sais plus si c'était sur leur antenne. Je pense que c'était le cas.
darth-minardi a écrit:La première n'était pas 2006 non plus. Du temps de la Coupe du Monde, ça l'était aussi (les 10 courses avaient les mêmes diffuseurs si je ne dis pas de bêtise).

Pas jusqu'au bout de la Coupe du Monde à priori. Cet [url=https://www.lederailleur.fr/cyclisme-de-plus-plus-clair-19659/]article parle de 2000 pour la dernière diffusion en clair de MSR avant que L'équipe n'obtienne les droits.
C'est en tout cas possible que la Lombardie a eu des diffusions en clair avant 2006, j'ai préféré évoquer la seule dont j'étais absolument certain.

Avatar de l’utilisateur
MayodeBain
Contrôleur UCI
 
Messages: 16183
Localisation: La fouine, le rat d'égout

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar cunego » 03 Oct 2018, 17:03

Le Civiglio a été utilisé avant 2015, au moins lors des victoires de Gilbert et Cunego.
Fortuneo et Bardiani sont aussi invitées.
Modifié en dernier par cunego le 03 Oct 2018, 17:07, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
cunego
Champion confirmé
 
Messages: 17869

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar JulesTdf2905 » 03 Oct 2018, 17:06

Max1304 a écrit:Un grand merci pour cette énorme présentation :ok:
Par contre Fortuneo Samsic n'était pas invitée ????


Oui ça m'avait échappé avec Bardiani également j'ai modifié :ok:

rbl85 a écrit:Pas de Bardet dans les favoris ?


Y'a rien dans la SL de PCS, j'attend qu'elle soit complète pour mettre les favoris ;)

Avatar de l’utilisateur
JulesTdf2905
Champion en devenir
 
Messages: 12845
Localisation: Solo la vittoria è bella.

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar JulesTdf2905 » 03 Oct 2018, 17:08

Liam a écrit:Ce sont les favoris de l'an dernier non ? :niais:

Bravo pour la présentation. Lue en diagonale pour l'instant, mais qui m'a l'air d'être bien exhaustive encore une fois :ok:

La plus belle après les deux pavées :love:

Non, y'a rien dans SL de PCS donc j'ai juste mis ceux qu'on est quasi surs de voir sur la course. ;)

Avatar de l’utilisateur
JulesTdf2905
Champion en devenir
 
Messages: 12845
Localisation: Solo la vittoria è bella.

Re: [WT] Tour de Lombardie 2018 (13/10)

Messagepar Sim66 » 03 Oct 2018, 17:40

Cette prez' encore une fois :love:

Avatar de l’utilisateur
Sim66
Gregario
 
Messages: 2440
Localisation: Avec les chèvres


1299 messages
Retourner vers 2018

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité