Paul Bernardoni : « Dans le vélo, il y a davantage la notion de sacrifice »

L’actuel jeune gardien du Nîmes Olympique n’est pas seulement un footballeur talentueux, élu meilleur gardien de Domino’s Ligue 2 lors de la saison 2017-2018. C’est aussi un passionné notoire de cyclisme qui bascule en mode supporter à la moindre compétition cycliste sur les réseaux sociaux. C’est donc tout naturellement que le Gruppetto est allé l’interroger sur cette passion.

Lire la suite »


Nicolas Edet : « Je me suis fait voler ce jour-là »

“Attaque de Nicolas Edet !”. Cette expression, ce mème twittoresque, le coureur de Cofidis le partage avec Pierre Rolland et vient récompenser le caractère offensif du Sarthois depuis le début de sa carrière. Pourtant, à l’aube de ses 30 ans, et contrairement à l’Orléanais, Nicolas Edet n’a toujours pas levé les bras sur les courses réservées aux seuls professionnels. L’ivresse de la victoire, il va la connaître, mais les vapeurs de l’alcool s’en suivent parfois de terribles migraines, comme il va en faire les frais sur le Tour de l’Ain.

Lire la suite »




Armindo Fonseca : « J’ai vécu des moments incroyables »

Armindo Fonseca a surpris son monde ce 30 août. Pourtant guère habitué à prendre la lumière ou à la rechercher, il s’est volontairement placé sous le feu des projecteurs l’espace d’un message, d’une prose annonçant la fin de sa carrière. Un terminus anticipé pour un coureur à peine âgé de 29 ans, contraint à mettre pied à terre à cause d’une pathologie, la spondylarthrite ankylosante.

Lire la suite »



Jimmy Turgis : En rouge et Glaz

Après 2 années à travailler pour ses leaders chez Cofidis, le Francilien changera de structure en 2019 et rejoindra la formation de Jérôme Pineau, Vital-Concept où court déjà son frère Tanguy Turgis. L’occasion pour nous de revenir avec lui sur ces dernières années.

Lire la suite »



Thibaut Pinot : « le plus grand exploit de ma carrière »

Des déserts d’Israël jusqu’aux confins de la vallée d’Aoste, l’histoire avait tout pour être belle. Elle avait même pris son envol un peu plus tôt, jusqu’à Innsbruck, ville d’arrivée de l’ancien Tour du Trentin, qui sacra roi le Franc-Comtois. Une victoire au général, acquise à la pédale et qui impressionna les observateurs, tant le leader de la Groupama-FDJ agit en patron du peloton sur cette course : « Finalement, heureusement que j’ai remporté le Tour des Alpes, j’étais dans les clous et cela a montré que ma préparation était bonne. Même si ça n’était que le Tour des Alpes, c’est toujours important de gagner ». Une chose était sûre, au sortir de cette compétition : Thibaut Pinot était bel et bien prêt à en découdre face à Froome, Dumoulin et consorts.

Lire la suite »


Juillet 68 : le jour où tout bascule

En ces périodes de courses sous ultra contrôle, Le Gruppetto vous propose de revivre les grandes heures du Tour de France, à l’époque des étapes débridées, des échappées au long cours et des retournements de situation inattendus. Comme exemple parfait de ce cocktail, le Tour 1968. Dans la lignée des événements de mai, le Tour est explosif. Suspens, chutes, échappées, trahisons et même dopage… tout y est! Retour sur deux étapes de légende qui ont tout fait basculer.

Lire la suite »