Julian Alaphilippe avec son maillot arc-en-ciel

Écrit le par dans la catégorie Analyses, Coup de bordure.

Neuvième champion du monde français de l’histoire, Julian Alaphilippe va boucler une année passée avec le maillot arc-en-ciel, conquis à Imola. Quatre fois victorieux, il a su se montrer actif pour faire briller les couleurs de sa tunique.

Les yeux tout embués, Julian Alaphilippe savourait son bonheur. Celui d’être sacré champion du monde, grâce à l’une de ces accélérations dont il a le secret, sortie dans la dernière ascension de la côte de Gallisterna, sur le circuit autour de l’autodrome d’Imola. Le voilà avec le maillot arc-en-ciel, parti pour vivre une année avec ce maillot si spécial et unique. Une chance que seuls huit Français avaient pu connaître avant lui.

Une semaine plus tard, c’est sur Liège-Bastogne-Liège que Julian Alaphilippe a étrenné son beau maillot. Provoquant la sélection sans réussir à s’isoler, il commettait un impensable désastreux sprint final : sauté sur la ligne par Roglic pour avoir levé les bras trop tôt et déclassé pour avoir fait une vague sur Hirschi et Pogacar. Heureusement, le rattrapage ne fut pas long à attendre. Dès le mercredi suivant, le voilà vainqueur pour de bon sur la Flèche Brabançonne, malgré une frayeur en ayant encore levé les bras trop tôt devant Mathieu van der Poel. De quoi parfaitement le lancer vers son dernier et inédit objectif de l’année 2020, le Tour des Flandres. A l’attaque, Alaphilippe s’isole avec Van der Poel et Van Aert, les deux grands favoris. Mais un moment d’inattention, une moto arrêtée sur le côté de la route et ses espoirs se sont envolés. Son année de champion du monde peut se résumer là : fort, actif, mais maladroit et pas toujours récompensé.

Pour autant, son bilan n’est pas mauvais, loin de là. Quatre fois vainqueur en arc-en-ciel, c’est moins qu’en 2018 et 2019 (douze victoires à chaque fois) mais c’est un peu mieux qu’en 2020 (une seule victoire avant les Mondiaux). Après la Flèche Brabançonne en fin de saison dernière, Alaphilippe a remporté une étape de Tirreno-Adriatico, a reconquis la Flèche Wallonne et a glané la première étape du Tour de France, assortie d’une journée en jaune. On notera également des deuxièmes places sur Liège-Bastogne-Liège, aux Strade Bianche ou à la Bretagne Classic, une sixième place à l’Amstel Gold Race ou encore un Tour de Suisse animé. Le seul regret viendra peut-être de ne pas avoir réussi à remporter un Monument, malgré la chance inédite d’avoir deux tentatives sur Liège-Bastogne-Liège et le Tour des Flandres.

Julian Alaphilippe à l'arrivée de l'étape du Chalet Reynard sur le Tour de la Provence

Covid-19 oblige, Alaphilippe a débuté sa saison en Europe pour la première fois depuis 2016, avec une deuxième place sur le Tour de la Provence

La participation au Tour des Flandres, et plus largement aux flandriennes (Omloop Het Nieuwsblad et A travers la Flandre en 2021) est un des marqueurs de cet Alaphilippe nouveau que l’on a pu voir avec le maillot irisé. On l’a découvert à l’aise sur ce champ de bataille si particulier et finalement bien adapté à son besoin d’activité. La preuve, il était parti pour se jouer la victoire avec Mathieu van der Poel et Wout van Aert sur le « Ronde » avant sa fameuse chute sur une moto, l’une des images marquante de son règne arc-en-ciel avec l’arrivée de Liège 2020 et la victoire à Landerneau.

Si la grande force de Julian Alaphilippe reste son punch, comme il l’a montré une fois encore avec brio sur la Flèche Wallonne, le natif de Saint-Amand-Montrond n’a pas hésité à tenter des coups plus osés. Des attaques pas forcément payantes mais qui illustrent une certaine libération dans sa façon de courir, peut-être aussi une prise de conscience de jambes un peu moins bonnes que lors de ses précédents exploits.

A ce titre, le Tour de France était un bon résumé de ce cru 2021 pour Alaphilippe. Diablement costaud dans la Côte de la Fosse aux Loups – tout un symbole pour l’étendard du « Wolfpack » –, le champion du monde a rempli son objectif dès le premier jour : victoire et Maillot jaune. Vite dépossédé de ce dernier, Alaphilippe a multiplié les échappées une fois éloigné du général, sans réussir à doubler la mise. Un Tour qui rappelle le 2020, à la différence que ce n’était pas pour préparer un gros objectif le week-end qui suivait la fin de la Grande Boucle. Au maillot arc-en-ciel, « Loulou » n’a finalement pas tenté d’accrocher l’or olympique, afin de profiter de son premier enfant, né mi-juin.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Julian Alaphilippe (@alafpolak)

Avant de remettre son titre en jeu, Julian Alaphilippe a fait une dernière fois ce qu’il a su faire de mieux lors de ces douze derniers mois : faire briller les couleurs qui ceinturaient son maillot. A l’attaque dans la Bekestraat samedi dernier sur la Primus Classic, Julian a peut-être pensé au parcours des Mondiaux qui empruntera ce mont pavé. Il retrouvera aussi dimanche la Moskesstraat, cœur de la Flèche Brabançonne, sa première victoire irisée. Pour boucler la boucle, et, qui sait, écrire une nouvelle page…

Photos : Thomas Savoja & Florian Frison

Par Matthieu Sirvent

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateur: Animateurs cyclisme pro

Re: Julian Alaphilippe, une année aux couleurs de l’arc-en-c

Messagepar Mayoj » 28 Sep 2021, 13:05

Hâte de lire la saison 2 l'an prochain :heureux:
Avatar de l’utilisateur
Mayoj
Manager
 
Messages: 70094
Enregistré le: 01 Juil 2013, 00:05
Localisation: L'INSTINCT

Re: Julian Alaphilippe, une année aux couleurs de l’arc-en-c

Messagepar AG2R » 28 Sep 2021, 13:17

Mayoj a écrit:Hâte de lire la saison 2 l'an prochain :heureux:

J'avais prévu 8)
A l’attaque dans la Bekestraat samedi dernier sur la Primus Classic, Julian a peut-être pensé au parcours des Mondiaux qui empruntera ce mont pavé. Il retrouvera aussi dimanche la Moskesstraat, cœur de la Flèche Brabançonne, sa première victoire irisée. Pour boucler la boucle, et, qui sait, écrire une nouvelle page…
Avatar de l’utilisateur
AG2R
Manager
 
Messages: 21282
Enregistré le: 15 Juil 2013, 10:04
Localisation: PCM France