Écrit le par dans la catégorie Coup de bordure, Interviews.

À l’aube de la soixantaine, Marc Madiot s’apprête à entamer sa 24ème saison en tant que manager de la Groupama-FDJ. Flandriennes, Arnaud Démare, Thibaut Pinot, David Gaudu ou bien encore le temps qui passe, autant de sujets sur lesquels il nous répond. 

« Démare a tout de même gagné à cinq reprises ! » 

 

Comment vivez-vous le manque de résultats majeurs sur les Flandriennes, ces dernières saisons ?  

De temps en temps, on obtient des résultats, quand même ! On n’a pas gagné, mais on a été opérationnels quelquefois. On aborde toujours ces courses avec enthousiasme, à chaque fois c’est un bon moment de la saison. 

Quid de la cohabitation entre Küng et Démare, dans le futur ?  

Ils vont continuer à travailler ensemble, avec une évolution en fonction des ambitions des uns et des autres. Ils vont toujours faire partie du même groupe qui va faire ce type de classiques. 

Arnaud Démare a déclaré vouloir moins se focaliser sur les flandriennes que les saisons précédentes, vous partagez ce souhait ?

On va réaménager son calendrier mais c’est en cours d’élaboration. 

Marc Sarreau fera-t-il partie des coureurs protégés sur ces courses ? 

Oui, progressivement, dans quelques courses flamandes, il sera protégé, bien sûr. On va distribuer le calendrier avec l’arrivée des World Series. On attend de voir les cotations des points. Pour l’instant, vous m’appelez un peu tôt, parce que ça va se faire en décembre, tout ça. 

Avant Paris-Roubaix 2019, vous déclariez qu’il fallait être méchant pour remporter cette course. Arnaud Démare est-il assez “méchant”, pour y arriver ? 

Oui.  

Quel est votre avis sur sa saison en demi-teinte ? 

Arnaud a gagné des courses et notamment sur une World Tour, hein ! Il a été moins en situation de lever les bras, parce qu’il avait un programme qui ne lui permettait pas d’en remporter autant que les saisons précédentes. Mais il n’a pas fait une mauvaise saison hein. On dit Démare mauvaise saison alors ok, Il n’a pas fait une grande saison, mais il ne faut pas exagérer ! Il a tout de même gagné à cinq reprises ! 

Comment avez-vous vécu le fait que la Groupama-FDJ roule derrière les échappées lors de la dernière étape du Giro ? Avec pour conséquence la perte du maillot Cyclamen d’Arnaud Démare ? 

On n’a pas roulé, on s’est mis en situation de faire le sprint ! C’est devant, qu’ils se sont arrêtés ce n’est pas nous qui sommes allés les chercher derrière. Et après, c’est la course. C’est comme en foot, vous refaites les actions et à chaque fois ce n’est jamais la même chose. 

Avez-vous des nouvelles de Georg Preidler ? Comprenez-vous ses motivations, avec le recul ?  

Pas plus que ça. Il faudrait lui poser la question.

Des records sont tombés, certains coureurs alertent à mi-mot, êtes-vous inquiet quant au dopage ? 

Les inquiétudes, ce n’est pas à moi d’en faire état. C’est à l’UCI de faire son travail.  

Quel moment fort retenez-vous de ce Tour de France ?  

Le Tourmalet ! 

Pourquoi avoir accepté d’être suivi par France Télévision ?   

Il n’y avait pas d’objectif particulier. Ça s’est présenté comme ça. Thibaut avait envie de le faire, il avait envie de partager ce Tour de France. 

« Pourquoi y aurait-il un problème de cohabitation ? » 

Son ambition pour les classements généraux pourrait-elle survivre à un éventuel nouvel échec ? 

On n’en est pas là. Ce n’est pas notre logique. On est dans une logique de réussite et de performance. On est là pour faire la course, on sait bien qu’on sera observé. Mais on n’est pas dans l’appréhension de quoi que ce soit. 

Avec l’absence de Preidler, ne pensez-vous pas que votre équipe est limitée quantitativement en montagne ? 

Non ! Il manque quoi ? Regardez par rapport aux autres, il ne nous manque rien. 

Peut-on voir Valentin Madouas intégrer cette catégorie ? Il déclarait vouloir perdre un kilo chaque année pour devenir grimpeur dans 4 ans ? 

(rire) Je n’en sais rien, on verra. Il est motivé, sérieux et professionnel. 

Que pensez-vous de cette nouvelle génération qui explose ? 

Qu’il y ait du renouvellement, c’est dans la logique des choses. 

Que manque-t-il à David Gaudu par rapport à ces coureurs ? 

Il a peut-être plus de choses à apprendre que ces garçons-là. Ils ont une maturité plus en avance que Gaudu. Ce qui lui laisse une plus grande marge de progression. 

Dans combien d’années pensez-vous qu’il pourra jouer le général d’un Grand Tour ? 

Il faudra un an ou deux ans. Mais il est déjà très opérationnel. 

Benoît Vaugrenard a pris sa retraite cette année. Comment vit-on les départs de coureurs que l’on a formés et accompagnés tout au long de leur carrière ? 

On s’habitue. Le premier grand départ de la maison, c’est Guesdon, puis MenginCasar, Roy… Je ne me suis pas trompé, c’était des bonnes personnes et je suis fier d’avoir fait un bout de chemin ensemble. Mais en effet, c’est le signe du temps qui passe, malheureusement.  

Vieillir vous inquiète-t-il ? 

Non, ça ne m’inquiète pas. On fait avec. 

Comment voyez-vous Arnaud Démare et Thibaut Pinot cohabiter l’année prochaine ? 

Pourquoi y aurait-il un problème de cohabitation ?  

Notamment par rapport au Tour de France. 

Il n’y a pas que le Tour de France dans une saison. Ni pour Pinot, ni pour Démare.  Les équipes étrangères ne se posent pas ces questions. Elles se posent la question d’être opérationnelles le plus longtemps possible et sur un maximum de courses, tout au long de l’année. Nous, on essaie d’avoir la même réflexion. C’est un mal bien français, cette question que vous me posez.

Pourtant, les deux ont déclaré vouloir faire le Tour l’année prochaine.  

Oui, bien sûr, tant mieux ! Heureusement qu’ils veulent faire le Tour de France ! Manquerait plus qu’ils n’aient pas envie ! 

Êtes-vous satisfait de la première année de votre équipe Continentale ? 

La Conti entre dans sa période de maturité. Elle doit nous apporter des coureurs avec une maturité, un bagage technique sportif et extra-sportif supérieur à ce qu’on pouvait avoir par le passé. 

Quel retour avez-vous eu de cette saison de la part de vos sponsors, la FDJ et Groupama ? 

À travers les échanges que j’ai pu avoir avec les uns et les autres, il y a une réelle satisfaction de part et d’autre.

Craignez-vous que la privatisation de la FDJ affecte votre équipe ? 

Déjà, c’est une excellente nouvelle pour la FDJ. Parce qu’apparemment c’est un immense succès, en termes d’investissements, peut-être même au-delà des espérances des dirigeants. Pour l’avenir, je n’ai pas d’inquiétudes particulières, que ce soit avec la FDJ ou avec Groupama.  

 

Propos recueillis par Bertrand Guyot (@bguyot1982pour Le Gruppetto

 

Crédit Photo: Flore Buquet / Nicolas Götz pour Velobs / équipe groupamafdj
Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateur: Animateurs cyclisme pro

Re: Marc Madiot : « Heureusement, que Pinot et Démare veulen

Messagepar Tilo » 04 Déc 2019, 18:43

Belle interview quand même malgré la difficulté de celle ci.

Mais
Avant Paris-Roubaix 2019, vous déclariez qu’il fallait être méchant pour remporter cette course. Arnaud Démare est-il assez “méchant”, pour y arriver ?

Oui.


:moqueur: clair net et précis.
Avatar de l’utilisateur
Tilo
Légende du Gruppetto
 
Messages: 26575
Enregistré le: 01 Juil 2013, 14:54
Localisation: la "légende" du forum

Re: Marc Madiot : « Heureusement, que Pinot et Démare veulen

Messagepar CortoBrassens » 04 Déc 2019, 19:56

Pas bavard le Marc :mrgreen:
Mais bonnes questions, merci ! :ok:
Avatar de l’utilisateur
CortoBrassens
Junior
 
Messages: 1243
Enregistré le: 11 Oct 2018, 17:12

Re: Marc Madiot : « Heureusement, que Pinot et Démare veulen

Messagepar ElRojo » 04 Déc 2019, 20:03

Loquace le papi Madiot. :noel:
Dommage vu que les questions amenaient à de belles réponses :(
Avatar de l’utilisateur
ElRojo
Maglia rosa
 
Messages: 9511
Enregistré le: 23 Nov 2017, 19:30
Localisation: Fan de routes étroites pas toujours asphaltées empruntées par mauvais temps

Re: Marc Madiot : « Heureusement, que Pinot et Démare veulen

Messagepar Carrefour de l'Arbre » 04 Déc 2019, 20:35

J'étais content quand j'ai appris que Madiot t'accordait une ITW mais le résultat me déçoit et c'est entièrement de sa faute... Il n'avait pas envie de causer, ça a du être compliqué à gérer pour toi Mania ! Dommage ...
Avatar de l’utilisateur
Carrefour de l'Arbre
Manager
 
Messages: 28019
Enregistré le: 22 Oct 2014, 17:21

Re: Marc Madiot : « Heureusement, que Pinot et Démare veulen

Messagepar redneck » 04 Déc 2019, 20:40

D'accord avec CDA. S'il avait pas envie, rien ne l'obligeait à le faire ce jour là... Déçu pour toi.
Avatar de l’utilisateur
redneck
Coureur pro
 
Messages: 1792
Enregistré le: 19 Déc 2017, 11:32
Localisation: Creuse

Re: Marc Madiot : « Heureusement, que Pinot et Démare veulen

Messagepar Loiloi29 » 04 Déc 2019, 20:51

D'accord aussi avec CDA et redneck, dommage le résultat aurait pu être bien meilleur... Peut-être une prochaine fois j'espère ;)
Avatar de l’utilisateur
Loiloi29
Plus combatif
 
Messages: 3299
Enregistré le: 19 Juin 2017, 19:04
Localisation: Angus n'aimerait pas que son cher Papa soit traité comme un bœuf.

Re: Marc Madiot : « Heureusement, que Pinot et Démare veulen

Messagepar Liam » 04 Déc 2019, 22:01

C’est l’interview la plus Marc Madiot que j’ai lu de Marc Madiot.

Sois fier de ça Mania.
Avatar de l’utilisateur
Liam
Maillot jaune
 
Messages: 10053
Enregistré le: 15 Juil 2016, 11:57
Localisation: Pas forcément un quidam

Re: Marc Madiot : « Heureusement, que Pinot et Démare veulen

Messagepar France » 05 Déc 2019, 18:56

Vraiment pas bavard Madiot !

Mais ça reste une super interview. :ok: :up
Avatar de l’utilisateur
France
Maillot blanc
 
Messages: 2539
Enregistré le: 12 Juin 2019, 14:11