Écrit le par dans la catégorie Interviews, Les forçats de la route.

Actuellement sur le Tour de Pologne, Pierre Latour (AG2R La Mondiale) entame la dernière partie d’une saison qui ne l’aura guère épargné jusqu’alors et vu courir contre le temps pour retrouver la forme. Tout d’abord prévu sur le Tour de France, il va finalement courir la Vuelta, où il sera la carte maîtresse de l’équipe de Vincent Lavenu. 

« Ça m’arrive souvent donc ça fait chier » 

Pierre, comment avez-vous vécu ce début de saison compliqué ? 

Au début, ce n’est pas facile quand arrive une grosse chute comme ça, mais après, ça ne sert à rien d’y repenser et de se prendre la tête avec puisqu’au final ça n’avance pas plus vite si tu le fais. Du coup, il faut essayer de penser à la suite. 

Qu’est-ce qui vous a permis de rester mobilisé ? 

Il y a eu mon entourage, ma famille, mes parents, qui m’ont aidé. Et puis j’avais aussi en ligne de mire la Vuelta en fin de saison.

Avant la Vuelta, il y avait le Tour de France sur lequel vous étiez prévu depuis le départ. Y avez-vous cru ? 

Oui, au début tu penses que tu peux le faire. Puis, après, tu te rends compte vite que non en fait (rires). Si c’était le cas, tant mieux. Si ça le faisait pas, bah, c’était comme ça. Souvent, j’arrive à revenir assez vite avec des blessures comme ça. Mais là, tu te retrouves sur les courses où tout le monde est déjà à 100 %, toi, tu ne l’es pas. Et du coup, j’ai reçu (sic).

Comment avez-vous vécu votre convalescence ? 

L’année dernière, c’était plus simple parce que c’était comme l’année d’avant où j’avais cassé mon bassin, c’était un moment plus opportun dans la saison. Alors que là, quand je me pète les bras, ce n’est pas pareil, c’est une période où j’étais censé courir le premier mois. Je ne pouvais vraiment rien faire, j’avais les bras bloqués, c’était vraiment emmerdant. Puis au bout d’un mois, j’ai récupéré un bras et puis l’autre. Je n’avais plus qu’une manchette qui n’allait pas jusqu’au coude et je pouvais le bouger, jouer un peu à Fortnite et faire deux trois trucs. 

Vous avez récupéré votre niveau sur ce jeu, aujourd’hui ? 

Oh putain (sic) non (rires). De toute façon je ne suis pas très très bon. 

Plus sérieusement, moralement, enchainer autant de blessures, n’est-ce pas éprouvant mentalement ? 

Tu gamberges un peu au début, c’est sûr, mais après, quand tu vois que ça s’améliore de jour en jour, tu commences à voir un peu le bout du tunnel. Mais au début, ouais, c’est un peu dur. Puis ça m’arrive souvent donc ça fait chier (sic).  

Pensez-vous avoir une part de responsabilité par rapport à toutes ces blessures ? 

Je suis plutôt hyperactif, mais les trois quarts du temps, quand j’ai eu des problèmes, ce n’était même pas en faisant des conneries. Si ça devait arriver, c’est que ça devait arriver. 

Vous avez repris sur le Tour de Suisse, dans la douleur. Comment l’avez-vous vécu ? 

Waouh c’était galère, galère, galère… Les premiers jours, j’étais plus dans la gestion pour aider Mathias (ndlr : Frank) et en fait, au final je n’ai même pas pu. C’était un peu “recevage” et pas trop de plaisir là-bas. 

Vous vous y attendiez ? 

Je m’attendais à ce que ce ne soit pas facile, c’est la 4e course la plus longue du calendrier mais je ne pensais pas recevoir autant. 

A ce moment-là, par rapport au Tour de France à venir, vous vous dîtes quoi ? 

Là, j’ai directement dit que si j’étais comme ça au championnat de France, ce n’était même pas la peine ! Et là-bas, ce n’était pas beaucoup mieux que ça, les jambes n’étaient pas top donc ça ne servait à rien d’aller sur le Tour, à 80 % de mes moyens.  
 

«J’aime bien ce pays, l’ambiance qu’il y a, la chaleur »

Pierre Latour lors du chrono du championnat de France, où tenant du titre et revenu de blessure, il n’a pu faire mieux que 14e.

Est-ce vous qui avez pris la décision ? 

On en a discuté avec le staff et on a pensé que c’était mieux que je n’y aille pas. Je n’aurais pas pu aider l’équipe ni même finir la course, donc c’était mieux de mettre quelqu’un de plus apte que moi. Et du coup je me suis direct projeté sur la Vuelta. 

Qu’avez-vous pensé de ce Tour ? 

C’était un joli Tour, il s’est passé des choses, Alaphilippe en jaune, Thibaut Pinot… J’ai regardé les étapes qui pouvaient me plaire. Les Français étaient bien, il y avait du spectacle, moins de domination chez Ineos, c’était assez ouvert. 

Vous avez pu voir la défaillance de Romain Bardet à l’écran. L’avez-vous eu pendant le Tour ? 

Ce n’est pas simple à vivre mais après quand tu es devant la télé tu ne peux rien faire, ça ne sert pas à grand-chose de dire quoique ce soit. Je n’ai pas envoyé de messages, je préférais les laisser dans la bulle du Tour. Ils savent qu’on les suit à la maison et qu’on est derrière eux. Après, c’est le vélo, il y a des moments difficiles et je pense que ça ira mieux d’autres fois.

Romain Bardet semble plus éteint cette saison, partagez-vous ce sentiment ? 

Non, je pense que c’est toujours le même et qu’il prend toujours du plaisir. Après c’est juste que là, ça ne s’est pas passé comme prévu et ça arrive parfois, c’est le sport et c’est comme ça, on ne peut pas y faire grand-chose. 

Comment s’est passé votre reprise ? 

J’ai pris trois – quatre jours de repos après le championnat, ça m’a permis de souffler un peu avant de reprendre un nouveau bloc de travail. J’ai fait un stage avec une partie de l’équipe en Oisans, puis il y aura la Pologne et la Vuelta. Ça va venir vite. 

Quelles ambitions avez-vous pour cette Vuelta ? 

Je pense que ça dépendra vraiment de comment je serai. J’aurai les idées plus claires après le Tour de Pologne. Après, c’est dur à dire ce que je pourrai y faire ou pas, faudra voir une fois que j’y serai. C’est dur de se projeter, il faudra faire avec les sensations du moment et j’espère qu’elles seront à peu près correctes. Mais on ne peut pas savoir à l’avance. 

Une bonne Vuelta, ce serait un top 10, ou une victoire d’étape ? 

C’est compliqué à dire. Pour l’instant, je n’ai pas fait grand-chose cette année. Il faudra vraiment voir au fil des jours comment ça se passera. Les étapes d’Andorre sont dures, il va falloir saisir les opportunités quand elles se présenteront. Il n’y en a pas eu pour moi, pour l’instant, cette année, et celles qui passeront, il ne faudra pas que je les loupe. 

Pour la saison prochaine, Romain Bardet a évoqué des changements. Vous verriez-vous leader à sa place, sur le Tour ? 

L‘année dernière quand tout allait bien, oui. Mais cette saison… Il faudra voir si je fais un bon début de saison, et si c’est le cas, je pourrais peut-être espérer faire un bon Tour.  

Dans le cas où vous gagneriez le Tour de France, qu’est-ce qui serait le moins pire : que l’Equipe titre en une « Latour de France » ou que dans tous les articles vous mentionnant, il soit spécifié “Pierre-Roger” ? 

(Rires) Le moins pire ? “Latour de France”. Ça s’est étouffé un peu pour le Pierre-Roger, mais il y a toujours des gens qui m’appellent comme ça de temps en temps. 

Quel est votre Grand Tour préféré, entre Tour de France et Vuelta ? 

La Vuelta ! Parce que c’est ma première victoire World Tour, la seule d’ailleurs (rires). J’aime bien ce pays, l’ambiance qu’il y a, la chaleur… C’est vraiment la course qui me tient à cœur avec le Lombardie. 

Quelle est l’élue de votre cœur entre Brigitte et Bernadette (ndlr : nom qu’il attribue à chacune de ses jambes) ? 

Brigitte ! 

Donc plutôt Macron que Chirac ? 

Ouais (rires). 
 

Propos recueillis par Bertrand Guyot (@bguyot1982pour Le Gruppetto 

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateur: Animateurs cyclisme pro

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar Luckynot » 08 Aoû 2019, 17:54

Super ITW :love: merci Bertrand :ok:
Avatar de l’utilisateur
Luckynot
Directeur sportif
 
Messages: 4092
Enregistré le: 18 Mar 2017, 11:25
Localisation: Le cycliste préféré de ton cyclix préféré

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar JeanB » 08 Aoû 2019, 18:10

Donc il joue à Fortnite :niais: merci pour l'article :ok:
JeanB
Baroudeur
 
Messages: 4350
Enregistré le: 14 Mar 2018, 17:02

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar Kornrat » 08 Aoû 2019, 18:50

Top Bertrand, vraiment sympa :ok:
Avatar de l’utilisateur
Kornrat
Directeur sportif
 
Messages: 8499
Enregistré le: 18 Mar 2016, 19:29

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar Elias » 08 Aoû 2019, 19:44

Kornrat a écrit:Top Bertrand, vraiment sympa :ok:

Yes bien sympa. :) Les dernières questions étaient marrantes. :lol:

Par contre préférer la Vuelta au Tour...
Avatar de l’utilisateur
Elias
Champion national
 
Messages: 5111
Enregistré le: 03 Aoû 2016, 14:40
Localisation: Kelliwic'h

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar Max1304 » 08 Aoû 2019, 20:09

Merci, très sympa :ok:
Avatar de l’utilisateur
Max1304
Maillot blanc
 
Messages: 2539
Enregistré le: 09 Aoû 2018, 07:17
Localisation: Ici

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar Loiloi29 » 08 Aoû 2019, 22:25

Superbe Itw ! Merci Bertrand !

On apprend donc que Pierre a le sang chaud :noel:
Avatar de l’utilisateur
Loiloi29
Gregario
 
Messages: 2489
Enregistré le: 19 Juin 2017, 19:04
Localisation: Bardet sur le Podium du Giro 2020, vous l'aurez lu ici en premier.

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar morti rolo » 09 Aoû 2019, 01:58

Il doit etre rassuré par ce Tour de Pologne. Il est carrément dans l' allure.

Il va probablement encore monter en pression avant la Vuelta.

15 jours avant le départ c' est intéressant pour lui.
Avatar de l’utilisateur
morti rolo
Espoir
 
Messages: 985
Enregistré le: 22 Juin 2016, 17:36

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar redneck » 09 Aoû 2019, 07:37

Pour le coup, ça à l'ait d'être un gars sympa à interviewer. Il répond bien.
Il y a du en avoir où il fallait leur tirer les vers du nez. Pas le pire hein ?
Avatar de l’utilisateur
redneck
Junior
 
Messages: 1460
Enregistré le: 19 Déc 2017, 11:32
Localisation: Creuse

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar Norway » 09 Aoû 2019, 07:39

Bon tour de Pologne pour le moment en espérant le voir enchaîner sur une belle vuelta :ok:
Avatar de l’utilisateur
Norway
Gregario
 
Messages: 2070
Enregistré le: 16 Aoû 2016, 07:02

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar Alexandre7894 » 09 Aoû 2019, 09:46

Très belle interview, merci ! :love: :ok:
Alexandre7894
Terreur de critérium
 
Messages: 648
Enregistré le: 10 Avr 2019, 16:56
Localisation: Martigny, là où Bardet sera champion du monde

Re: Pierre Latour : «Je m'attendais à ce que ce ne soit pas

Messagepar France » 19 Aoû 2019, 18:36

Toujours au top :love: :ok:
Avatar de l’utilisateur
France
Coureur pro
 
Messages: 1672
Enregistré le: 12 Juin 2019, 14:11