Écrit le par dans la catégorie Les forçats de la route, Portraits.

Dans l’ombre dévorante du frère, auréolé de nombreux succès et star de son sport, il est parfois difficile se faire une place. Ces cinq-là portent un patronyme célèbre dans le milieu et mènent eux aussi une carrière de cycliste professionnel. Rarement mis sur le devant de la scène, Le Gruppetto vous propose de revenir sur les parcours respectifs de ces frères de champions.

 

Dayer Quintana, le plus prometteur :

 

Dayer Quintana est-il promis lui aussi à une belle carrière ?

Dayer Quintana est-il promis lui aussi à une belle carrière ?

De tous ses frères de stars, Dayer Quintana est certainement celui qui est amené à connaître lui aussi un jour le succès. On ne triomphe jamais par hasard du Kitzbüheler Horn sur le Tour d’Autriche dès sa première année chez les professionnels. Même si le jeune colombien s’était glissé dans une échappée au long cours, il avait été le seul à résister au retour des favoris. Avant de récidiver quelques jours plus tard sur une autre arrivée au sommet à Villach-Dobratsch où il a devancé cette fois les meilleurs à la pédale, seulement battu ce jour-là par Evgeni Petrov en cette sixième étape autrichienne.  Son frère Nairo a même averti « qu’il était meilleur que lui ». Si on veut bien croire les paroles du grand frère, il faut préciser qu’au même âge, Nairo avait déjà un tour de l’Avenir dans la poche. Et sa première saison dans l’élite lui permettait d’ajouter à son palmarès une étape du Dauphiné, une Route du Sud, le Tour de Murcie et le Tour d’Emilie. Dayer, lui pendant ce temps, est envoyé au casse-pipe sur les pavés du Tour des Flandres ou de Paris-Roubaix. Deux courses qu’il ne finira pas mais qui forge selon ses dires son expérience de cycliste professionnel.

Grimpeur comme son frère Nairo, Dayer a failli ne jamais connaître les joies du World Tour. En 2010, le poids plume intègre Boyacá Orgullo de América, équipe participant principalement aux couses de l’UCI America Tour. Puis Dayer rejoint l’équipe que vient de créer son frère en partenariat avec la police colombienne. Le projet tombe à l’eau, Dayer est contraint de mettre entre parenthèses sa carrière de cycliste pendant dix-huit mois pour respecter ses engagements avec la police. Il rebondit en 2012 avec l’équipe Alcaldía de Tunja avant d’intégrer la réserve de la Movistar en 2013. C’est tout naturellement en vue de ses qualités de grimpeur qu’il intègre l’équipe première en 2014, signant ainsi son premier contrat dans le monde professionnel. Son Paris-Nice 2015 peut servir de référence pour le jeune grimpeur, sur l’ascension de la Croix de Chaubouret, il a concédé deux minutes et quinze secondes au vainqueur Richie Porte, se classant 35eme de cette étape. 54eme du général final de la  » course au soleil  » , Dayer Quintana apprend pour l’instant dans l’ombre imposante de son frère son métier. S’il ne semble pas avoir le potentiel de son ainé, il peut néanmoins se révéler pour le futur un très bon grimpeur et pourquoi pas un pion majeur du collectif Movistar dans la perspective de faire gagner le Tour de France à Nairo.

Juraj Sagan, l’énigme slovaque :

Juraj Sagan suscite les doutes et les interrogations quant à son parcours professionnel.

Juraj Sagan suscite les doutes et les interrogations quant à son parcours professionnel.

Juraj Sagan doit-il sa carrière professionnelle au fait qu’il soit le grand frère de Peter ? La question mérite d’être posée tant les deux hommes sont inséparables. Après trois ans du côté de l’équipe slovaque Dukla Trencin – Merida entre 2007 et 2009, Juraj n’est pas conservé et se retrouve obligé de repartir dans les rangs amateurs. C’est en France au sein du Team Albert Bigot 79, formation de DN2 à l’époque, que Juraj Sagan trouve refuge en 2010. Juraj participe également pendant cette période aux épreuves internationales du calendrier des espoirs. Ses résultats ne sont pas bien probants mais la formation Liquigas l’enrôle en tant que stagiaire en Août 2010 avant de l’engager définitivement pour la saison 2011. Son salut vient donc de son frère Peter, qui réalise chez les élites une première saison remarquable. A tout juste 20ans, Peter lève les bras par deux fois sur les routes du Paris-Nice 2010 et gagne par la même occasion le classement par points. Ces premiers exploits lui permettent de se voir proposer une prolongation de son bail par la Liquigas jusque fin 2012. Le jeune prodige accepte et exige de ses dirigeants l’arrivée de son frère Juraj. La carrière de l’aîné des frères Sagan est enfin lancée.

Si Peter enquille les succès, ce n’est pas le cas de son frangin qui doit par conséquent se contenter d’un rôle d’équipier à la Liquigas. Et si l’on se penche sur le programme de Juraj Sagan, on constate que le slovaque est rarement appelé pour accomplir ses tâches d’équipier lors des grandes occasions. Pour preuve, il n’a jamais pris part à un Grand Tour en quatre années de temps chez la Liquigas puis la Cannondale. Il n’a pas non plus signé par ailleurs un résultat éloquent sur cette même période, pas même sur des épreuves un peu moins prestigieuses que les courses World Tour. Juraj se fait même exclure du Tour de l’Utah 2014 pour s’être trop longtemps accroché à une voiture alors qu’il avait été distancé dans la première ascension d’une étape. Si cela relève de l’anecdote, cela en dit long sur le véritable niveau du frère de la nouvelle tête d’affiche du fantasque russe Oleg Tinkov. Ce dernier n’a pas hésité à proposer un contrat à 3,5 millions d’euros par an à Peter Sagan à l’arrêt de la formation Cannondale. L’un n’allant pas son autre, Juraj a suivi une nouvelle fois son frère en s’assurant lui aussi une stabilité professionnelle de trois ans, dans un milieu où les places sont rares.

Mario Costa, la seconde chance :

 

Mario Costa se consacre maintenant exclusivement au cyclisme !

Mario Costa se consacre maintenant exclusivement au cyclisme !

« C’était dur pour moi de croire qu’un jour, je ferai les plus grandes courses. Je me suis entraîné avec mon frère et l’ai regardé à la télévision mais de pouvoir rouler avec lui dans les compétitions est quelque chose de difficile à décrire ». Tels sont les mots de Mario Costa, frère du champion du monde 2013, en réagissant à son arrivée à la Lampre. Pour l’instant, Mario Costa s’était surtout fait remarquer en se faisant contrôlé positif à un stimulant, le methylhexaneamine, en même temps que son frère lors de leur championnat national en 2010. Du côté des résultats, seuls des podiums sur son championnat national sont à mettre à son crédit. Pas bien suffisant pour prétendre à une place de coéquipier en première division. Pourtant, c’est bien ce statut qu’on lui a attribué en le faisant signer dans la formation italienne. Pour cela, Mario a dû faire quelques sacrifices comme quitter son poste à la clinique Orteonatura à Póvoa de Varzim : « Pour la compétition au haut niveau du cyclisme mondial, je vais devoir faire des sacrifices, mais je suis prêt. Je n’aurais pu faire autrement parce que c’était impossible d’avoir les deux. Dans une équipe comme Lampre-Merida, je dois donner mon maximum. ». A 29ans, Mario Costa se consacre exclusivement au cyclisme et à ses leaders. Homme de l’ombre, le portugais doit certainement sa place dans le milieu à son frère, à lui de prouver maintenant qu’il a le niveau.

Jérôme Gilbert, le persévérant :

Jérôme Gilbert, ici avec notre logo sur le Tour de Wallonie 2013.

Jérôme Gilbert, ici avec notre logo sur le Tour de Wallonie 2013.

 

Jérôme Gilbert a longtemps dû attendre avant de rejoindre Philippe chez les professionnels. Originaire lui aussi de Remouchamps, l’occasion se présente une première fois en début d’année 2012 où il donne dans un premier temps son accord pour rejoindre la formation algérienne Geofco-Ville d’Alger. Cela ne s’est pas fait cependant après réflexion du belge, voulant d’abord rester dans son club amateur. Tout bascule en Avril 2012 quand Jérôme reçoit cette fois une offre des belges d’Accent Jobs-Willems Veranda’s. Il ne laisse pas passer sa chance quand cette opportunité se représente et cette fois elle fut saisie par Jérôme, alors âgé de 28ans. Baroudeur quand il en a l’occasion, coéquipier pour ses leaders en temps normal, Jérôme Gilbert est lui aussi un homme de l’ombre qui se dépense sans compter pour mettre dans les meilleures conditions possibles ses leaders.

Alors que Philippe court tout doucement vers la fin de sa carrière, les deux frères n’ont pas encore été réuni sous le maillot maillot. Néanmoins, les Gilbert ont pu concrétiser le rêve de se présenter tous les deux au départ de Liège-Bastogne-Liège, comme cela a été fait lors des deux précédentes éditions de la Doyenne. Cependant, Jérôme n’a pas réussi à terminer pour l’instant cette illustre épreuve. Le palmarès du cadet reste à ce jour vierge, lui qui assure avoir pour rêve ultime de « passer la journée aux avants-postes sur une Ardennaise ». Surnommé affectueusement dans le milieu le marcassin, Jérôme Gilbert est redescendu d’un cran cette saison en quittant Wanty pour Verandas Willems, passant de la deuxième à la troisième division. Il ne pourra pas encore cette année prétendre à faire partie de l’échappée matinale de l’une de ses courses préférées.

Antonio Nibali, dans la lignée de son frère :

Antonio, au départ du Trofeo Laigueglia édition 2015.

Antonio, au départ du Trofeo Laigueglia édition 2015.

La scène se déroule le 6 mars 2014 dans la région de Toscane en Italie lors du Grand Prix de Camaiore. Alors que Diego Ulissi domine la course, l’évènement se trouve ailleurs. La star italienne Vincenzo Nibali court pour la première fois avec son frère Antonio lors d’une course chez les professionnels. Alors membre de la modeste formation italienne Marchiol Emisfero, Antonio sillonne principalement les routes italiennes dans des courses de seconde zone dans le calendrier international. Si le Grand Prix de Camaiore figure au palmarès de l’ainé des frères Nibali, Vincenzo en vue de sa préparation pour le Tour de France n’avait pas forcément vocation à venir sur cette course. Mais la possibilité de s’affronter avec son frère l’a certainement poussé à changer ses plans et à faire un écart à sa préparation millimétrée. Depuis, les affrontements sur les courses italiennes entre les deux Nibali se sont multipliées et le cadet a décroché un contrat pour 2015 avec la formation Nippo – Vini Fantini. Antonio rêve de marcher sur les traces de son glorieux frère : « Je rêve de faire le même parcours que mon frère et de remporter le Giro d’Italia ».  Plus lucide, il concède ensuite : « Dans un premier temps, participer au Giro serait déjà une grande victoire ». L’occasion se présentera peut-être même dès cette année puisque son équipe a reçu la précieuse invitation pour le Tour d’Italie. Reste à savoir si sa formation le lancera dans le grand bain, lui le jeune coureur de vingt-deux ans. Pour l’instant, son début de saison 2015 a été difficile puisque sur ses trois seules courses auxquelles il a pris part, il en a seulement terminé une seule pour une anonyme 116eme place sur le Trofeo Laigueglia.

Pour réagir à cet article, rendez-vous sur notre forum à cette adresse : https://legruppetto.fr/forum/viewtopic.php?f=51&t=1740

Par Guame. Crédits image : Roxanne King sous licence Creative Commons pour Wikimedia Commons & Bettini photos pour Cyclingnews. Tilo, Sir Antoine_Blondin (www.legruppetto.com)

 

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateur: Animateurs cyclisme pro

Re: Au nom du frère

Messagepar Tyler » 23 Mar 2015, 11:39

Très intéressant, notamment sur le frère de Nibali que je ne connaissais quasiment pas.
Avatar de l’utilisateur
Tyler
Légende du Gruppetto
 
Messages: 40792
Enregistré le: 02 Juil 2013, 13:24
Localisation: Lyon

Re: Au nom du frère

Messagepar vino_93 » 23 Mar 2015, 12:41

Surnommé affectueusement dans le milieu le marcassin


:lol: :lol: :lol: :lol:

Excellent article Guame :ok:
Avatar de l’utilisateur
vino_93
Champion confirmé
 
Messages: 18097
Enregistré le: 10 Juil 2013, 10:38

Re: Au nom du frère

Messagepar Guame » 23 Mar 2015, 13:31

J'avais fait une mise en page plus sympa pour le topic, j'ai édité du coup. :heureux:

Merci les gars. Une suite dans le même genre devrait voir le jour d'ailleurs. ;)
Avatar de l’utilisateur
Guame
Manager
 
Messages: 31159
Enregistré le: 01 Juil 2013, 10:26
Localisation: A droite de Wim Vansevenant

Re: Au nom du frère

Messagepar Holbac » 23 Mar 2015, 13:33

Super la photo avec Gilbert 8)
Avatar de l’utilisateur
Holbac
Directeur sportif
 
Messages: 23506
Enregistré le: 30 Juin 2013, 22:35
Localisation: Nantes

Re: Au nom du frère

Messagepar Murungaru » 23 Mar 2015, 13:34

Merci, très intéressant. :up
Avatar de l’utilisateur
Murungaru
Jersey rojo
 
Messages: 6218
Enregistré le: 15 Oct 2014, 12:17

Re: Au nom du frère

Messagepar Tilo » 23 Mar 2015, 13:43

Holbac a écrit:Super la photo avec Gilbert 8)


J'avais Napolitano, Tulik, avec le logo 8)
Avatar de l’utilisateur
Tilo
Légende du Gruppetto
 
Messages: 29948
Enregistré le: 01 Juil 2013, 14:54
Localisation: la "légende" du forum

Re: Au nom du frère

Messagepar Antoine_Blondin » 23 Mar 2015, 14:06

Intéressant !

Super les photos effectivement Image

Par Guame. Crédits image : Roxanne King sous licence Creative Commons pour Wikimedia Commons & Bettini photos pour Cyclingnews. Tilo (www.legruppetto.com)
Avatar de l’utilisateur
Antoine_Blondin
Champion en devenir
 
Messages: 12302
Enregistré le: 30 Juin 2013, 21:04
Localisation: Dans le Midi

Re: Au nom du frère

Messagepar Mayoj » 23 Mar 2015, 17:44

Sympa cet article :heureux:
Avatar de l’utilisateur
Mayoj
Manager
 
Messages: 64991
Enregistré le: 01 Juil 2013, 00:05
Localisation: Ho-Kun Pluvalu (Fidji)

Re: Au nom du frère

Messagepar Antoine_Blondin » 23 Mar 2015, 19:49

Comment ça se passe pour les crédits ? Image

Mon nom est Blondin, Antoine_Blondin Image
Avatar de l’utilisateur
Antoine_Blondin
Champion en devenir
 
Messages: 12302
Enregistré le: 30 Juin 2013, 21:04
Localisation: Dans le Midi

Re: Au nom du frère

Messagepar Hacheffe » 23 Mar 2015, 19:52

Ah, suffisait de le dire clairement Image
Avatar de l’utilisateur
Hacheffe
Maillot jaune
 
Messages: 10747
Enregistré le: 30 Juin 2013, 21:20
Localisation: BOUHANNI GANG ! BULLO VAINCU !

Re: Au nom du frère

Messagepar Antoine_Blondin » 23 Mar 2015, 20:05

Sir Antoine_Blondin

Très bon le jeu de mot Sir / Soeur / Frère Image Image
Avatar de l’utilisateur
Antoine_Blondin
Champion en devenir
 
Messages: 12302
Enregistré le: 30 Juin 2013, 21:04
Localisation: Dans le Midi

Re: Au nom du frère

Messagepar Svam » 23 Mar 2015, 23:07

Super article :ok:

Le petit Dayer sur les monuments pavés, ça reste énorme 8)
Avatar de l’utilisateur
Svam
Contrôleur UCI
 
Messages: 25935
Enregistré le: 01 Juil 2013, 10:17
Localisation: Entre Vercors, Chartreuse & Belledonne