Écrit le par dans la catégorie Analyses, Coup de bordure.

Après 15 jours, il est l’heure de tirer un premier bilan de ce marché des transferts. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la grande révolution cette année, ce sont les signatures massives de néo-pros ! Certains se plaignaient de la signature de coureurs « à points », exotiques, parfois pas au niveau, qui empêchaient des jeunes d’atteindre le niveau World Tour. L’UCI a réagi. Désormais les points des coureurs ne comptent uniquement que pour les 10 meilleurs coureurs des formations. De quoi soulager les équipiers qui n’ont pas l’occasion de briller, ou d’ouvrir des opportunités à des jeunes, puisque la recherche des moindres points n’est plus d’actualité. 
Transferts : Place à la jeunesse

C’est donc en masse que les néo-pros d’un jeune âge rejoignent les formations professionnelles. Ils sont déjà 27 à avoir officiellement annoncé leur signature au niveau supérieur ! Mais plus que ce chiffre, c’est bien évidemment la qualité qu’il faut regarder. Et là, pas de doute : ce sont les meilleurs de leur génération qui vont passer pro.

Commençons d’abord par le seul allemand annoncé : Rick Zabel. Le fils d’une légende. Il a signé son premier contrat professionnel avec la formation américaine BMC. Petite surprise que de le voir partir dans la formation américaine, lui qui court chez la formation espoir Rabobank. Cette année il n’a que deux victoires UCI. Une étape du Tour de Normandie, anecdotique, mais surtout une magnifique victoire sur le Tour des Flandres Espoirs, membre de la Nations Cup. A l’image de son père, Rick est un solide sprinteur, mais n’a fait qu’accumulé les places d’honneur et non les victoires cette année.

Puisqu’on parlait de Rabobank, signalons que trois autres de leurs coureurs de l’équipe vont passer pro : Daan Olivier,  jeune grimpeur d’à peine 20 ans, qui n’a plus roulé depuis l’annonce de sa signature chez Argos, en avril. Il avait notamment terminé à une belle 4ème place lors du Tour de l’Ain 2012. Mais aussi Dylan van Baarle, rouleur, excellent contre-la-montre, qui rejoint Garmin-Sharp et sera l’un des coureurs à surveiller lors des mondiaux espoirs. A noter qu’il est champion en ligne et CLM des Pays-Bas chez les espoirs. Et enfin Nick van der Lijke, qui rejoint Belkin. Il est très complet, puncheur, rouleur, une bonne pointe de vitesse … il a une gamme très grande chez les espoirs, qu’il conviendra sans doute d’affiner chez les pros. Il s’est fait beaucoup remarqué cette saison en France, terminant à la 2ème place du Tour de Bretagne, à la 3ème du Tour de Gironde, et finissant par remporter la Kreiz Breizh Elites. Il s’est aussi imposé sur la Beverbeek Classic en début de saison.

Van Baarle, dans son exercice préféré

Van Baarle, nouvelle recrue de Garmin-Sharp, dans son exercice préféré

Une autre équipe « réserve » verra bon nombre de ses coureurs chez les professionnels l’an prochain : il s’agit de Leopard. Ils sont déjà 4 à avoir annoncé leur transfert chez les pros. Le seul coureur à sortir du giron Trek est Sean de Bie. Le champion d’Europe rejoindra son pays, la Belgique, et plus précisément la Lotto. Coureur de classique, il va représenter l’avenir de la formation belge. Cette année il a notamment terminé 4ème du Tour des Flandes Espoirs ou 2ème de la Côte Picarde. Les trois autres coureurs de Leopard à passer pro le feront chez Trek, comme la logique le veut.  On commence avec un compatriote de De Bie : Jasper Stuyven. Le jeune belge est un coureur très complet, puisqu’il sprint aussi bien qu’il aime les parcours ardennais, qui l’avaient vu terminé à la 3ème place de Liège Bastogne Liège espoir, ou remporté le vallonné Tour de l’Alejento, au Portugal. Mais on l’a aussi vu se mêler aux sprinteurs sur des courses professionnelles, comme au Tour de l’Utah, où il fait 3 Top 10. Son équipier italien Eugenio Alafaci évolue dans un registre très similaire, qui l’a vu terminer 5ème du Triptyque des Monts et Châteaux, mais aussi se montrer sur les sprints, comme en ce moment sur le Tour du Portugal. Tour du Portugal qui nous amène logiquement sur Fabio Silvestre, autre coureur au profil identique. Il a remporté le Triptyque des Monts et Châteaux, mais il a aussi brillé au sprint sur le Tour du Portugal ou le Tour de Normandie.

Un peu en verve, pour le moment du moins, la formation Etixx a déjà placé deux coureurs. Gageons que d’autres arriveront. En attendant, le français Julian Alaphilippe, spécialiste du cyclo cross mais tout aussi à l’aise sur route, rejoint Omega Pharma. Plutôt sprinteur, il est également performant sur les parcours vallonnés, parcours où il a décroché sa dernière victoire de la saison, sur la Thüringer Rundfahrt. Son équipier belge Louis Verhelst rejoindra pour sa part Cofidis. Pur sprinteur, il a remporté des étapes sur les Boucles de l’Artois, le Circuit des Ardennes ou le Tour de Bretagne. La France semblait donc une destination logique …

Si elle n’évolue pas au même niveau que les précédentes formations, Vendée U forme depuis des années des jeunes. Deux ont déjà signé un bail avec Europcar pour la saison prochaine. Il s’agit du très doué Pierre-Henri Lecuisinier, champion du monde junior 2011. Malgré une saison assez discrète au niveau UCI, il a brillé sur le challenge national, remportant les Boucles de la Marne, le Tour de Dordogne ou la Loire Atlantique Espoirs. Enfin Romain Guillemois le rejoindra. Si on le connaît moins que Lecuisinier, il a notamment brillé sur la Coupe des Nations à Saguenay, terminant 6ème, ou remportant une étape des boucles de la Mayenne. Enfin notons que Bryan Nauleau, leur équipier, est passé pro depuis le 1er août, et vient d’obtenir une belle 11ème place sur l’Arctic Tour of Norway.

Lecuisinier a eu l'occasion de goûté au peloton pro lors du Tour de l'Ain

Lecuisinier a eu l’occasion de goûté au peloton pro lors du Tour de l’Ain

Trois autres coureurs français vont passer professionnels l’an prochain : Clément Venturini, du VC Vaulx-en-Velin, et Christophe Laporte, de l’AVC Aix-en-Provence, chez Cofidis. Si le premier est un coureur au pédigré plutôt modeste, le second a porté avec brio les couleurs de l’équipe de France aux Jeux Méditerranéens, décrochant une médaille d’argent en ligne. Il a aussi remporté le Tour du Canton de Saint-Ciers. Enfin Alexis Gougeard, de l’USSA Pavilly-Barentin, rejoindra AG2R. Il a aussi porté les couleurs français aux Jeux Méditerranéens, terminant 5ème du CLM. Sous les même couleurs il avait finit 2ème de la Coupe des Nations à Saguenay, ou 7ème du championnat d’Europe CLM. Il a aussi remporté le Tour de la Manche.

Chez nos voisins italiens, il y a de la très grande qualité aussi. C’est Cannondale qui a déjà recruté 3 coureurs, et non des moindres. L’excellent Davide Villella, qui outre plusieurs belles placettes sur les nombreuses courses d’un jour recensées en Italie, a surtout remporté le Giro della Valle d’Aosta Mont Blanc, forgeant son succès en montagne, remportant des arrivées au sommet à Morillon ou Champorcher. Il aura comme équipier Davide Formolo, son dauphin dans le val d’Aoste, qui lui aussi à briller tout au long de la saison italienne sur des parcours compliqués. Enfin la triplette de grands espoirs italiens sera renforcée par Alberto Bettiol, 7ème du championnat d’Europe mais surtout 4ème de la Coupe des Nations à Saguenay. Il n’a pas encore 20 ans.  Le quatrième jeune italien a passé pro est Andrea Zordan, chez Androni. Champion d’Italie espoir, mais aussi vainqueur du Trofeo Edil C, ou plus récemment du GP di Poggiana devant Villela, il est le parfait exemple du coureur italien de classique.

Un autre pays traditionnellement très fort chez les jeunes est le Danemark. C’est pourquoi on retrouve deux jeunes qui feront le grand saut. Lasse Norman Hansen, de Blue Water, rejoindra Garmin. Excellent rouleur, il cumule les titres de champion en ligne et CLM du Danemark espoir. Il s’est aussi offert le 5ème temps CLM chez les seniors. Mais il a aussi remporté plusieurs belles victoires, comme le GP d’Herning ou la Rund um Frankfurt espoir. Coureur polyvalent, il sait aussi sprinter. Enfin Michael Valgren Andersen, de Cult Energy, rejoindra la Saxo Bank. Pur coureur de classique, il a remporté Liège Bastogne Liège espoir, mais aussi la Flèche du Sud, et terminé 2ème à Francfort. Mais comme assez souvent avec les danois, le plus dur sera de confirmer chez les pros.

Lasse Norman Hansen, une "gueule" venue du nord !

Lasse Norman Hansen, une « gueule » venue du nord !

Un autre nordique sera pro : le norvégien Vegard Breen, qui bien sûr vient de la formation Joker. Il rejoint Lotto, et s’est illustré cette année en remportant la Ronde de l’Oise, ou terminé 3ème du Tour du Loir et Cher. Attaquant et plutôt rouleur, ça ne sera pas forcément simple pour lui de faire son trou.

Seul de son pays aussi, le slovène Matej Mohoric rejoint Cannondale. Un coureur plutôt précoce, car il n’en est qu’à sa première saison chez les espoirs. Il est le champion du monde junior 2012, année où tout lui réussissait. Aligné assez souvent par sa formation Sava chez les professionnels, il a montré qu’il savait tenir le rythme, comme lors du Tour of Qinghai Lake, qu’il termine à 18ème place. Il avait été très fort sur les courses juniors italiennes montagneuses en 2012.

Enfin voyageons hors Europe. Nous passerons d’abord par l’Australie, où deux jeunes passeront pros. Damien Howson est le champion d’Australie et d’Océanie espoir CLM. Cette année il a beaucoup roulé en Italie, où il a montré ses capacités sur les courses d’un jour, remportant notamment le Trofeo Alcide Degasperi. Irréprochable sur les chronos, il sera l’un des favoris du championnat du monde espoir. Depuis le début du mois d’août, Orica l’a pris en stagiaire, afin de continuer à le former pour l’an prochain. Son compatriote Nathan Earle ira aussi chez des anglos-saxons, mais ceux de Sky. Présent sur le circuit continental depuis plusieurs saisons, il a cette saison explosé à l’âge de 25 ans, remportant la New Zealand Classic, finissant 5ème du Tour de Taiwan, 9ème du Tour du Japon ou 3ème du Tour de Kumano. Grimpeur, il a remporté l’étape reine du Tour du Japon notamment.

Enfin du côté des Etats Unis, il faudra apprendre à connaître Phil Gaimon, qui passera de Bissell à Garmin. A 27 ans, ce sera une véritable opportunité pour ce coureur qui vient de terminer 2ème du Tour de Gila. Nettement moins surprenant, Nathan Brown, de Bontrager, le rejoindra. 2ème de Liège Bastogne Liège espoir, il a aussi terminé 3ème des championnats des Etats Unis CLM, ou remporter le Tour de Beauce.

Ne reste plus à tous ces espoirs qu’à confirmer tout le bien placer en eux …

Le reste des transferts

Il n’y a pas que les espoirs qui ont signé un nouveau contrat depuis 15 jours. Petit tour d’horizon de ce qui s’est passé !

Histoire de sprinteur : si Mark Renshaw est parti rejoindre Mark Cavendish chez Omega Pharma, Belkin n’a pas abandonné l’idée d’avoir un autre bon sprinteur aux côtés de Theo Bos. C’est donc tout naturellement que le jeune Barry Markus rejoint la principale formation néerlandaise et quitte Vacansoleil. Brillant au Tour du Qatar ou sur l’Arctic Race, Markus doit désormais passer un cap pour rentrer dans le cercle des grands sprinteurs. L’avenir de Vacansoleil ne s’annonce pas radieux, car on a appris un autre départ d’importance. Celui d’un autre sprinteur de la formation néerlandaise : Kris Boeckmans. Le belge va rejoindre Lotto, pour renforcer le train de Greipel.

Un autre sprinteur, et non des moindres, va changer de formation. Il s’agit de Sacha Modolo, qui quitte la modeste formation Bardiani pour arriver sous le feu des projecteurs, chez Lampre. A voir sur le prochain Tour ?

Réaction chez BMC : Après le désastre du dernier Tour de France, la BMC se devait de réagir. Ainsi Cadel Evans et Tejay van Garderen pourront compter sur deux nouveaux équipiers de valeurs : Peter Velits, qui quitte Omega Pharma, et Peter Stetina. Le transfert de Velits depuis Omega-Pharma ne doit pas rassurer Rigoberto Uran. Le colombien vient de perdre un coureur qui aurait pu beaucoup l’aider en montagne. Le départ de Stetina de Garmin n’est pas resté sans suite. La formation américaine a recruté Tom Jelte Slagter, de Belkin. Plus à l’aise que Stetina quand la route s’élève, et surtout plus polyvalent, car potentiellement capable de briller sur les classiques, Slagter sera un nouvel atout chez Garmin, qui déplore aussi le départ à la retraite de Vandevelde.

Peter Velits ne portera plus les couleurs d'Omega l'an prochain

Peter Velits ne portera plus les couleurs d’Omega Pharma l’an prochain

Le principal transfert : C’est celui de Tony Gallopin. On ne s’y attendait pas, à vrai dire. Mais le jeune espoir français, vainqueur de la Classica San Sebastian, va rejoindre Lotto. Cruellement en manque de leaders, la formation belge a besoin d’un coureur capable de briller sur tous types de terrain. Du Tour des Flandres aux Ardennaises, tout en pouvant être une pièce maîtresse pour aider Greipel, le français faisait bien sûr figure idéal. Il pourra prendre un rôle plus important dans la formation belge, décomplexé par un poste de leader qu’il n’avait pas forcément chez Radioshack. A noter qu’il sera rejoint par Sander Armee, transfuge de Topsport, qui pourrait s’avérer être de bonne aide pour Van den Broeck.

Quant à Trek, ils ont finalement confirmé la présence de Frank Schleck, tout comme le retour de Fumiyuki Beppu. Le japonais sort de deux saisons discrètes chez Orica.

Et surtout n’oubliez pas de venir parler des transferts sur notre forum !

Par Vino_93 // Images : Vincent Lefèvre (reflexe.photo.free.fr) et Laurent Brun (www.flickr.com/photos/petitbrun/) / Ludovic Péron via Wikipédia Commons

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •