[22] EF Education - EasyPost 2023 - Mercato Inside #6

Âme de journaliste ou simple envie de partager vos résultats ? Venez faire part de vos exploits sur PCM !

Modérateur: Animateurs récits

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (2/3)

Messagepar Varkana » 21 Nov 2023, 10:05

Van Aert va pouvoir s'inspirer de Bettiol pour l'an prochain tant l'italien est impressionnant !

Avatar de l’utilisateur
Varkana
Champion national
 
Messages: 5609
Localisation: Un belge vivant en France

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (2/3)

Messagepar Sumatrana » 21 Nov 2023, 12:04

Varkana a écrit:Van Aert va pouvoir s'inspirer de Bettiol pour l'an prochain tant l'italien est impressionnant !

:moqueur: Il le fera à la pédale lui pas besoin d'échappées


GIRO DI ITALIA (3/3)


La 15ème étape vers Bergame a des airs de Tour de Lombardie avec ses 3 cols de 2ème catégorie et son col de 1ère catégorie, le tout avec une arrivée sur le plat après la descente du Colle Aperto. Cela donne des idées aux baroudeurs, et on retrouve les noms habituels devant un groupe de 13 avec ZEITS (AST), BOUCHARD (ACT), ROCHAS (COF), TEUNS (IPT), ou encore KNOX (SOQ). Malheureusement pour eux, GAUDU (GFC) et MAS (MOV) ont un plan aujourd’hui, car ils envoient leurs équipiers rouler en tête de peloton pour rapidement limiter l’écart sous les 5 minutes. Au pied de la dernière côte, il reste 35km et il n’y a plus qu’une minute d’avance pour ce qu’il reste des fuyards, BOUCHARD (ACT) et MASNADA (SOQ) en tête. Le seul gagnant de cette échappée est ROCHAS (COF) qui va prendre le maillot bleu ce soir. Dans le peloton maillot rose, ils ne sont plus que 40 au pied de la difficulté, et le principal absent est ARENSMAN (IGD), piégé dans la descente et que son équipe n’attend pas, et même pire elle roule dans le peloton. Le premier à se montrer est CICCONE (LTK), qui attaque encore une fois dès le pied. A moins de 5km du sommet, il est repris par le rythme de THOMAS (IGD) et SCHACHMANN (BOH), et c’est maintenant GAUDU (GFC) qui attaque. Le français est repris au train par le tandem germano-gallois, mais c’est MAS (MOV) qui ressort à son tour pour le même résultat. Seul effet, le groupe maillot rose ne compte plus que 17 unités, mais BETTIOL (EFE) est toujours là dans la roue de ses équipiers CARTHY et URAN (EFE). GAUDU (GFC) et MAS (MOV) insistent un peu plus loin, et forcent POGACAR (UAD) en personne à faire le train pour les suivre, ce qui va faire perdre mètre après mètre au maillot rose qui est décramponné à 2km du sommet ! A 1km du sommet, tout le monde est repris, les leaders se regardent, et SCHACHMANN (BOH), à bout de souffle, tente d’imprimer un petit tempo, pendant que derrière on annonce BETTIOL (EFE) à 45 secondes seulement. Ils sont donc 13 à basculer au sommet ensemble, car personne n’attaque dans le dernier kilomètre plus plat. On trouve là SCHACHMANN, HINDLEY (BOH), POGACAR (UAD), MARTINEZ, THOMAS (IGD), GAUDU (GFC), MAS (MOV), CICCONE (LTK), CARTHY, URAN (EFE), HAMILTON (JAY), et les rescapés de l’échappée qui se sont accrochés BOUCHARD (ACT) et MASNADA (SOQ). Mais la vraie surprise, c’est que BETTIOL (EFE) passe juste derrière ce groupe à moins de 30 secondes, ce qui lui permet de faire la jonction dans le début de la descente. Il reste 20km, et avec BETTIOL (EFE), EF sait qu’elle possède la meilleure carte au sprint, et c’est donc CARTHY (EFE) qui se met à rouler. GAUDU (GFC) va bien tenter quelques attaques sur le plat, mais il ne parvient pas à créer un écart. MARTINEZ (IGD) et HINDLEY (BOH) tenteront leur chance également, mais rien ne fait trembler [b]CARTHY[/b] (EFE) qui attaque le Colle Aperto en tête à 5km de l’arrivée. Rien sauf la descente de ce dernier, dans la quelle CICCONE (LTK) prend tous les risques pour créer un écart, ce qu’il parvient à faire juste avant la flamme. Derrière, CARTHY (EFE) jette ses dernières forces dans la bataille, et alors qu’on attendait BETTIOL (EFE), ce dernier est trop juste après tous ses efforts, mais c’est finalement URAN (EFE) qui va profiter du gros travail de GAUDU (GFC), impatient et qui lance le sprint de loin, pour venir sauter sur la ligne un CICCONE (LTK) médusé qui se voyait déjà vainqueur ! Derrière le groupe maillot rose, le 15ème POZZOVIVO (IPT) coupe la ligne à presque 3 minutes après cette étape dantesque ! BETTIOL (EFE) ne ramènera sûrement pas le rose, mais peut-il tenir le top 10 avec ses 9’19 sur le 11ème, POZZOVIVO (IPT) ?
Alors qu’on approche de l’arrivée finale, beaucoup avaient coché la 16ème étape vers le Monte Bondone comme décisive. Le départ, donné sous la pluie, est rapide, et on retrouve finalement 22 coureurs à l’avant, avec des coureurs placés au général comme POZZOVIVO (IPT) 11ème, HAIG (TBV) 13ème, HAMILTON (JAY) 15ème ou encore FOSS (TJV) 19ème, mais aussi les protagonistes de la lutte pour le maillot bleu comme ROCHAS (COF) ou LANDA (TBV). EF refuse de mener poursuite, sachant très bien que POGACAR (UAD) n’aura aucun mal à reprendre les 1’40 qui le sépare de BETTIOL (EFE) au général. Dès la première ascension, l’échappée s’éparpille, et en l’absence du maillot bleu ROCHAS (COF) qui semble moins en jambes aujourd’hui, ce qui profite à LANDA (TBV) qui fait le plein de points pour le maillot bleu et prend la tête virtuellement du classement. A 100km de l’arrivée, alors qu’il reste encore 3 ascensions, l’avance de l’échappée grimpe à plus de 10 minutes, plaçant POZZOVIVO (IPT) en leader virtuel. Cela est dû au faux rythme de UAE qui ne veut pas lancer la course de trop loin. Au pied de l’avant dernière ascension, l’écart est toujours de plus de 8 minutes, alors qu’ils ne sont plus que 7 en tête: POZZOVIVO (IPT), OOMEN (TJV), GOOSENS (ICW), HAMILTON (JAY), HAMILTON (DSM), LANDA (TBV) et DE LA CRUZ (AST). Au sommet, l’écart est sensiblement le même sur un peloton d’encore 50 coureurs qui a accélérer sous l’impulsion d’INEOS, alors que devant OOMEN (TJV) et GOOSENS (ICW) ont craqué. L’échappée peut commencer à croire à la victoire, même si les 20km d’ascension du Monte Bondone peuvent tout changer. Sur le replat, on va s’économiser devant, alors que derrière on jette toutes ses forces dans la bataille, si bien qu’au pied, le groupe maillot rose de 30 unités pointe à seulement 4 minutes du quintet de tête. A 15km de l’arrivée, HAMILTON (DSM) et DE LA CRUZ (AST) lâchent les 3 autres et s’isolent en tête, tandis que dans le peloton, c’est CICCONE (LTK) qui met le feu aux poudres comme d’habitude. L’italien est suivi par POGACAR (UAD) et HINDLEY (BOH) et le trio creuse rapidement sur le groupe de poursuivants emmenés par les équipiers de MAS (MOV) et GAUDU (GFC). La longueur de la montée réduit les ardeurs des attaquants, et à 8km de la ligne, le quintet de tête est reconstitué et possède encore trois minutes sur le trio de leaders, qui lui même possède déjà deux minutes sur le groupe maillot rose composé d’encore 26 coureurs. L’événement du jour arrive à 7km de l’arrivée pour le peloton, quand, sous le rythme de STORER (GFC) et VERONA (MOV), le maillot rose lâche, mais pas seul, en compagnie de MARTINEZ (IGD). Le colombien est dans un jour sans, et l’équipe INEOS décide de faire attendre l’intégralité de ses équipiers ! Devant, POZZOVIVO (IPT) puis LANDA (TBV) doivent laisser partir un trio sous la banderole des 5km. 1km plus loin, c’est HAMILTON (JAY) qui lâche, alors que le trio de leaders est revenu à une minute de la tête de course, l’échappée ne va peut être pas s’imposer ! Derrière VERONA (MOV) a fait craquer tout le monde sauf MAS (MOV) et GAUDU (GFC) qui sont quand même déjà à presque deux minutes de la tête. URAN (EFE) n’est pas très loin et semble revenir sur le duo. Aux 3km, le duo de tête possède encore plus de 30 secondes sur leurs 6 poursuivants qui se sont regroupés, et seulement 1’30 sur un trio URAN (EFE) - MAS (MOV) - GAUDU (GFC) qui reprennent du temps ! Quand DE LA CRUZ (AST) et HAMILTON (DSM) passent aux 2km, ils sont rejoints par POGACAR (UAD), HINDLEY (BOH) et CICCONE (LTK), alors que derrière GAUDU (GFC) n’a pas pu suivre URAN (EFE) et MAS (MOV) qui grappillent petit à petit. Sous la flamme rouge, les deux rescapés de l'échappée tentent une attaque profitant du marquage, et DE LA CRUZ (AST) semble très fort encore, si fort qu’il résiste au retour de POGACAR (UAD) et HINDLEY (BOH) dans les derniers mètres pour s’imposer ! L’espagnol en profite même pour prendre le maillot bleu, pendant que POGACAR (UAD) récupère le rose ! Derrière les deux leaders, CICCONE (LTK) concède 10 secondes, URAN (EFE) 29, MAS (MOV) 58, puis c’est GAUDU (GFC) qui perd 1’38 ! Derrière les écarts sont abyssaux, et MARTINEZ (IGD) perd plus de 6’ sur POGACAR (UAD), BETTIOL (EFE) plus de 7. Au général, POGACAR (UAD) s'installe en tête avec plus de deux minutes sur son dauphin HINDLEY (BOH).
Le lendemain, longue étape de transition, qui malgré une échappée de 5 coureurs, accouche d’un sprint massif. Encore une fois, le train Lotto-Dstny est le plus fort, mais EWAN (LOT) cale complètement dans la dernière ligne droite, et cela profite à BENNETT (BOH) qui s’impose devant GROENEWEGEN (JAY). Avec encore une chance de sprint à Rome, le maillot cyclamen est loin d’être joué même s’il est encore sur les épaules de PHILIPSEN (ADC), absent du sprint aujourd’hui.
L’étape 18 possède un profil très favorable aux échappées car il y a de longues portions de vallée où le peloton risque de laisser filer. Ils sont 15 à se porter en tête de courses, et comme il y a deux jours, on trouve des coureurs placés au général, HAMILTON (JAY) 12ème, le maillot bleu DE LA CRUZ (AST) 13ème, ARENSMAN (IGD) 14ème ou encore POELS (TBV) 19ème, mais aussi des prétendants au maillot porté par le pensionnaire d’Astana comme LANDA (TBV), ROCHAS (COF) ou HAMILTON (DSM). Un temps gardé à moins de 2 minutes par l’équipe du maillot rose, l’échappée prend le large pour aborder Forcella Cimiana avec plus de 5 minutes d’avance. Au sommet, ils sont encore 10, mais le groupe se scinde en deux dès le pied de Coi, sur une attaque de LANDA (TBV) qui emmène avec lui BOUCHARD (ACT), ROCHAS (COF), GEE (IPT) et le maillot bleu DE LA CRUZ (AST). Ce dernier impose un gros tempo, qui va être fatal à son compatriote et aux deux français assez rapidement. A 8km de l’arrivée et 3 du sommet de Coi, GEE (IPT) place une attaque en deux temps qui fait craquer l’espagnol. Le canadien bascule avec 15 secondes d’avance sur DE LA CRUZ (AST) et 55 sur MOLLEMA (LTK) et HAMILTON (DSM) qui reviennent de l’arrière. Il n’a plus qu’à gérer les 3 derniers kilomètres de montée pour s’imposer avec 50 secondes d’avance sur MOLLEMA (LTK), qui a manqué le bon coup. Dans le peloton, personne ne vient perturber le travail d’UAE, et c’est un groupe de 25 coureurs qui arrivent sous la flamme rouge. Le maillot rose accélère tout de même pour reprendre encore une poignée de secondes sur ses adversaires.
Dernière étape en ligne difficile, avec un enchaînement d’ascensions terribles jusqu’à la montée finale de Tre Cime. La composition de l’échappée donne lieu à une belle bataille, et on retrouve au final 22 coureurs avec les principaux protagonistes de la bataille pour le maillot bleu, mais aussi BETTIOL (EFE), pourtant 7ème du général et qui a eu un bon de sortie de la part de POGACAR (UAD). L’équipe du slovène contrôle tout de même l’écart au vu de la dangerosité de l’italien, et l’écart n’est que de 2 minutes au pied de la première difficulté, le Passo Campolongo. L’écart monte à 3’30 au sommet de celui ci alors qu’il ne reste que LANDA (TBV), DE LA CRUZ (AST), HAMILTON (JAY), HAMILTON (DSM), KRUIJSWIJK (TJV), BETTIOL (EFE), ROCHAS (COF) et SKUJINS (LTK) en tête. Dans le Passo Valpora, le rythme va encore augmenter avec les équipiers de MAS (MOV) qui voient d’un mauvais oeil un BETTIOL (EFE) virtuellement devant au général. L’ascension est avalée tambour battant par tout le monde, et dans l’échappée c’est ROCHAS (COF) qui éparpille tout le monde pour aller chercher le maillot bleu. Au pied du Passo Giau, le français compte 2’30 d’avance alors qu’il reste 50km, alors que le peloton est sur le point de reprendre ses anciens compagnons. Le rythme est effréné sous l’impulsion des équipes Movistar et Groupama, et on a seulement 30 coureurs dans le peloton au sommet, mais ROCHAS (COF) réalise un numéro de haute voltige car son avance s’est accrue à presque 5 minutes, alors qu’il reste le Passo Tre Croci et l’ascension de Tre Cime. Au sommet de Tre Croci, son avance se réduit à 2’ sur un groupe de 14 leaders, où les principaux absents sont BETTIOL (EFE) qui paie ses efforts, et CICCONE (LTK) qui vient de craquer alors qu’il est 6ème au général. A 3km de la ligne, le français ne dispose plus que d’une minute, alors que derrière GAUDU (GFC) attaque et emmène avec lui MAS (MOV), HINDLEY (BOH), POGACAR (UAD), URAN (EFE) et THOMAS (IGD). Le colombien et le britannique calent rapidement, tandis que les 4 de tête avalent ROCHAS (COF) à 2km du sommet. On se regarde, on s’attaque, mais aucun des 4 ne fait la différence jusqu’à 500m de la ligne quand POGACAR (UAD) s'extirpe avec HINDLEY (BOH). L’australien ne peut rien faire, et doit s’incliner devant le maillot rose qui remporte une très belle victoire ! Derrière GAUDU (GFC) règle MAS (MOV) et reprend quelques secondes dans la lutte pour le podium. Après ces 4 là, les écarts sont abyssaux, car DE PLUS et THOMAS (IGD) en finissent à plus de 2 minutes, 10 secondes devant URAN (EFE), puis le 8ème MARTINEZ (IGD) est à 4 minutes du vainqueur ! Au général, tout semble joué à 2 jours de l’arrivée, sauf la 3ème place où GAUDU (GFC) et MAS (MOV) se tiennent en 15 secondes. Avec 4 minutes d’avance sur POZZOVIVO (IPT) 11ème, BETTIOL (EFE) semble bien parti pour conserver un improbable top 10 à l’arrivée à Rome.
Le chrono de Monte Lussari faisait peur à tout le monde, mais il ne devrait pas finalement avoir un grand impact au général. Il reste tout de même une victoire d’étape à aller chercher, et c’est SOBRERO (JAY) qui place le premier temps de référence. Quelques minutes après, AYUSO (UAD), inexistant au général, explose le chrono de 55 secondes. On pense devoir attendre les leaders pour voir mieux, mais GUERNALEC (ARK) crée la surprise et le bat de 25 secondes. Le français ne reste pas longtemps en tête, battu par GESCHKE (COF) qui finit bien ce Giro. L’allemand est toujours en tête alors que le top 10 s’élance. Il est d’abord devancé par MOLLEMA (LTK), mais le nééerlandais est battu coup sur coup par SCHACHMANN (BOH) et MASNADA (SOQ). ARENSMAN (IGD) améliore encore la marque de 11 secondes, devenant le premier sous les 43 minutes d’effort. Il est battu par son coéquipier THOMAS (IGD), qui résiste pour 2 petites secondes à URAN (EFE) avant l’arrivée du top 4 du général. MAS (MOV) améliore de 13 secondes le meilleur temps, soit autant que l’écart qui le sépare du podium. Place sur le podium qu’il récupère car GAUDU (GFC) finit derrière ARENSMAN (IGD). HINDLEY (BOH) déçoit à plus d’une minute, au contraire de POGACAR (UAD) qui vient battre l’espagnol pour 1 petite seconde et remporter sa deuxième étape d’affilée !
Dernier jour de ce Giro, si cela s’apparente à une parade dans Rome pour le vainqueur POGACAR (UAD), il reste encore un enjeu aujourd’hui: le maillot cyclamen. Avec 74 points en jeu aujourd’hui, PHILIPSEN (ADC) devra s’employer car il ne possède que 16 points d’avance sur EWAN (LOT) et 19 sur BENNETT (BOH) et GROENEWEGEN (JAY). Seulement 7 coureurs prennent les devants dans les rues sinueuses de Rome, ce qui signifie que sur chaque sprint intermédiaire, il reste un point à prendre pour le peloton. Sur le premier, c’est GROENEWEGEN (JAY) qui le prend devant PHILIPSEN (ADC). Le belge est aussi battu sur le second sprint intermédiaire, mais cette fois par son plus proche rival EWAN (LOT). Mais devant les 7 s’entendent bien, et sur un parcours favorable, il est difficile de leur reprendre du temps. Derrière, Alpecin se dit même que c’est peut être l’opportunité de garder à coup sûr le cyclamen, et vient perturber la poursuite. Les échappées se jouent donc la victoire au sprint, et à ce jeu là c’est SOBRERO (JAY) qui aligne BONNAMOUR (ACT) et TUSVELD (DSM) pour s’offrir une victoire de prestige ici ! Derrière EWAN (LOT) règle le peloton pour la 8ème place, et PHILIPSEN (ADC) est 11ème, suffisant pour garder son maillot cyclamen. POGACAR (UAD) croise la ligne derrière le peloton, en vainqueur final, il n’aura pas été impérial en montagne, mais les chronos lui permettent d’être sacré assez confortablement !


ETAPE 15 - Image - 191km : 1. Image R.URAN (EFE) 5h07’37” / 2. Image G.CICCONE (LTK) m.t. / 3. Image D.GAUDU (GFC) m.t.
ETAPE 16 - Image - 193km : 1. Image D.DE LA CRUZ (AST) 5h32’34” / 2. Image T.POGACAR (UAD) +8” / 3. Image J.HINDLEY (BOH) m.t. / … / 6. Image R.URAN (EFE) +39”
ETAPE 17 - Image - 192km : 1. Image S.BENNETT (BOH) 4h06’11” / 2. Image D.GROENEWEGEN (JAY) m.t. / 3. Image P.BAUHAUS (TBV) m.t. / … / 12. Image M.VAN DEN BERG (EFE) m.t.
ETAPE 18 - Image - 156km : 1. Image D.GEE (IPT) 4h28’05” / 2. Image B.MOLLEMA (LTK) +57” / 3. Image D.DE LA CRUZ (AST) +1’01 / … / 22. Image R.URAN (EFE) +2’40
ETAPE 19 - Image - 180km : 1. Image T.POGACAR (UAD) 5h14’30” / 2. Image J.HINDLEY (BOH) m.t. / 3. Image D.GAUDU (GFC) +13” / … / 7. Image R.URAN (EFE) +2’32
ETAPE 20 - Image - 18km : 1. Image T.POGACAR (UAD) 42’23” / 2. Image E.MAS (MOV) +1” / 3. Image G.THOMAS (IGD) +15” / 4. Image R.URAN (EFE) +18”
ETAPE 21 - Image - 124km : 1. Image M.SOBRERO (JAY) 2h49’23” / 2. Image F.BONNAMOUR (ACT) m.t. / 3. Image M.TUSVELD (DSM) m.t. / … / 21. Image A.PICCOLO (EFE) +1’10

GENERAL FINAL
1. Image Tadej POGACAR (UAD) 81h58’00”
2. Image Jai HINDLEY (BOH) +3’14”
3. Image Enric MAS (MOV) +3’55”
4. Image David GAUDU (GFC) +4’24”
5. Image Rigoberto URAN (EFE) +7’10”
6. Image Daniel MARTINEZ (IGD) +12’04”
7. Image Geraint THOMAS (IGD) +13’16”
8. Image Giulio CICCONE (LTK) +14’26”
9. Image Hugh CARTHY (EFE) +15’23”
10. Image Alberto BETTIOL (EFE) +19’19”

11. Image Laurens DE PLUS (IGD) +23’25”
12. Image David DE LA CRUZ (AST) +24’07”
13. Image Domenico POZZOVIVO (IPT) +24’34”
14. Image Thymen ARENSMAN (IGD) +25’57”
15. Image Steven KRUIJSWIJK (TJV) +27’01”
16. Image Pavel SIVAKOV (IGD) +28’05”
17. Image Lucas HAMILTON (JAY) +28’59”
18. Image Lennard KAMNA (BOH) +29’36”
19. Image Derek GEE (IGD) +30’56”
20. Image Fausto MASNADA (SOQ) +31’48”

MONTAGNE : 1. Image Rémy ROCHAS (COF) 217 pts / 2. Image David DE LA CRUZ (AST) 164 pts / 1. Image Chris HAMILTON (COF) 118 pts
POINTS : 1. Image Jasper PHILIPSEN (ADC) 210 pts / 2. Image Caleb EWAN (LOT) 198 pts / 3. Image Sam BENNETT (BOH) 190 pts
JEUNES : 1. Image Tadej POGACAR (UAD) 81h58’00” / 2. Image Thymen ARENSMAN (IGD) +25’57” / 3. Image Lucas PLAPP (IGD) +54’14”
EQUIPES : 1. Image INEOS Grenadiers 246h28’40” / 2. Image EF Education - EasyPost +4’04” / 1. Image BORA - Hansgrohe +11’08”

Avatar de l’utilisateur
Sumatrana
Chasseur de prime
 
Messages: 348

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (3/3)

Messagepar HPRMP » 21 Nov 2023, 12:42

Uran qui finit bien malgré sa discrétion avec une étape et le top 5, et Bettiol qui a dépassé mes attentes ! Un peu surpris par l'invisibilité de Carthy par contre
Ça fait un très beau bilan avec toutes ces étapes et cette épopée en rose !

Avatar de l’utilisateur
HPRMP
Directeur sportif
 
Messages: 4262
Localisation: CactusSurUnVélo

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (3/3)

Messagepar Phil » 21 Nov 2023, 13:56

Top 5 et victoire d'étape, belle perf' d'Uran ! Giro plus que réussi aussi pour Bettiol, vraiment un beau bilan pour l'équipe.

Pogacar intouchable, Martinez a bien sombré en effet !

Avatar de l’utilisateur
Phil
Coureur pro
 
Messages: 1524
Localisation: Belgique

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (3/3)

Messagepar Sumatrana » 23 Nov 2023, 10:16

HPRMP a écrit:Uran qui finit bien malgré sa discrétion avec une étape et le top 5, et Bettiol qui a dépassé mes attentes ! Un peu surpris par l'invisibilité de Carthy par contre
Ça fait un très beau bilan avec toutes ces étapes et cette épopée en rose !

Uran qui fait du Uran finalement :mrgreen: Surement pour sa dernière grosse perf sur un GT d'ailleurs, il sera en soutien de Carapaz sur le TDF et la saison prochaine le poids des années risque de le limiter à un rôle d'équipier la saison prochaine !
Bettiol a bénéficié de son échappée et de l'étape 15 où les écarts ont été stratosphériques, mais son Giro est à l'image de sa saison, j'aime beaucoup jouer avec son profil, il a aucun point faible c'est un réel plaisir à jouer même quand il est hors de forme il est présent :mrgreen:
Carthy a été régulier mais sa forme est un peu tombée en troisième semaine comparé à Uran donc j'ai du le sacrifier pour protéger Uran sur le final des étapes, ça reste un très bon top 10 avant d'aller lui aussi aider Carapaz en France
Oui très content du bilan, je ferais un post plus détaillé là dessus mais c'est plus que réussi sur le GT où on était le plus faible sur le papier
Phil a écrit:Top 5 et victoire d'étape, belle perf' d'Uran ! Giro plus que réussi aussi pour Bettiol, vraiment un beau bilan pour l'équipe.

Pogacar intouchable, Martinez a bien sombré en effet !

Yes Uran m'a fait plaisir, je m'attendais vraiment pas à un top 5 à la pédale en début de Giro. Bettiol a fait du Bettiol, intouchable sur cette saison qui est de loin sa meilleure en pro, et elle est pas finie même si le gros de sa saison est passé

Yes Pogacar a facilement gagné sans être impérial je trouve, pour Martinez, je ferais un passage sur INEOS dans mon bilan parce qu'il y a à dire :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
Sumatrana
Chasseur de prime
 
Messages: 348

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (3/3)

Messagepar HPRMP » 23 Nov 2023, 10:50

Je connais pas trop le jeu mais c'est possible que Pogacar ne soit pas à fond sur le Giro parce qu'il veut doubler avec le Tour ?

Avatar de l’utilisateur
HPRMP
Directeur sportif
 
Messages: 4262
Localisation: CactusSurUnVélo

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (3/3)

Messagepar Adramelech » 23 Nov 2023, 11:01

trois coureurs dans le top 10, c'est ce qui s'appelle faire une Movistar :banana

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Champion confirmé
 
Messages: 16740

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (3/3)

Messagepar Nico32 » 23 Nov 2023, 13:59

Comme prévu, Pogacar intouchable tout en contrôle.
J'attendais plus Carthy mais belle performance d'Uran qui remplit l'objectif top 5 ! Surtout, beau tempérament de Bettiol tout au long de ces trois semaines jusqu'à cette échappée où il risquait de tout perdre. Trois EF dans les 10, c'est une super récompense au final 8)
Côté français, Rochas impressionnant :shock: Dommage pour Gaudu de perdre le podium sur le dernier chrono :diantre:

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion confirmé
 
Messages: 18053

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (3/3)

Messagepar Duxili » 24 Nov 2023, 05:17

Pogacar :banana :banana :banana

Mais les grands gagnants de ce Giro sont aussi en rose :mrgreen:

Une grande perfomance d'equipe. A part pet Carthy, tout le monde a repondu present et le bilan est quand meme impressionnant.
Perso c'est Bettiol qui m'a le plus bluffe :o

Duxili
Espoir
 
Messages: 987
Localisation: Taipei

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Giro di Italia (3/3)

Messagepar Sumatrana » 28 Nov 2023, 16:55

HPRMP a écrit:Je connais pas trop le jeu mais c'est possible que Pogacar ne soit pas à fond sur le Giro parce qu'il veut doubler avec le Tour ?

Aucune idée, surement, mais tu verras dans le bilan ci-dessous que son programme n'est pas d'aller sur le Tour :mrgreen:
Adramelech a écrit:trois coureurs dans le top 10, c'est ce qui s'appelle faire une Movistar :banana

Tout à fait, et on rate quand même le classement par équipes, ça c'est vraiment Movistar :moqueur:
Nico32 a écrit:Comme prévu, Pogacar intouchable tout en contrôle.
J'attendais plus Carthy mais belle performance d'Uran qui remplit l'objectif top 5 ! Surtout, beau tempérament de Bettiol tout au long de ces trois semaines jusqu'à cette échappée où il risquait de tout perdre. Trois EF dans les 10, c'est une super récompense au final 8)
Côté français, Rochas impressionnant :shock: Dommage pour Gaudu de perdre le podium sur le dernier chrono :diantre:

Pogacar clairement au dessus en effet !
Carthy a été un peu trop précoce sur la forme contrairement à Uran. J'ai tenté le tout pour le tout avec Bettiol, en espérant que ça laisse partir pour remonter encore au CG :mrgreen:
Rochas plus grosse surprise du Giro en effet, il était très très fort. Comme dit dans le bilan, ça reste bien pour Gaudu qui je pense paie une forme un peu trop précoce contrairement à Mas.
Duxili a écrit:Pogacar :banana :banana :banana

Mais les grands gagnants de ce Giro sont aussi en rose :mrgreen:

Une grande perfomance d'equipe. A part pet Carthy, tout le monde a repondu present et le bilan est quand meme impressionnant.
Perso c'est Bettiol qui m'a le plus bluffe :o

Tous les gens en rose ont gagné on est d'accord :mrgreen: :mrgreen:
Bettiol c'est le Voeckler italien sur cette édition :moqueur:
Carthy a été un peu sacrifié pour le top 5 d'Uran, sans lui ça faisait triple top 10 sans personne dans le top 5 je pense


BILAN GIRO


Beaucoup pointaient du doigt la faiblesse du plateau de ce Giro, et même si la large domination de POGACAR (UAD) peut confirmer cela, il faut quand même dire que le spectacle aura été au rendez-vous tout au long des 3 semaines entre les sprints royaux, l’épopée en rose de BETTIOL (EFE) qui a ravi les tifosis, la lutte pour le maillot bleu en troisième semaine ou la lutte pour le podium final, il y aura eu de quoi s’émerveiller sur chacune des étapes.

Image

TOPS

Image Tadej POGACAR (UAD) - 1er CG, 3 étapes
Sans donner une impression d’ultra-domination, le slovène n’aura jamais été inquiété dans sa conquête d’un premier Giro. Vainqueur de 3 étapes dont 2 chronos, c’est dans cet exercice qu’il a creusé les écarts avec son plus proche rival HINDLEY (BOH) pour s’assurer un sacre tranquille, avec en prime le maillot blanc de meilleur jeune. Un sans faute avant de s’attaquer au dernier grand tour qui lui manque en fin de saison.

Image Alberto BETTIOL (EFE) - 10ème CG, 2 étapes
A l’image de son début de saison tonitruant, l’italien a captivé toute l’Italie avec deux victoires d’étape sur des terrains difficiles, mais surtout une épopée de 9 jours en rose et un top 10 final au général, impensable pour lui au départ de ce Giro. L’actuel numéro 1 mondial mérite bien sa place dans ce top, avant une grande coupure lui qui n’a presque pas débranché depuis janvier.

Image Jai HINDLEY (BOH) - 2ème CG
Le vainqueur sortant confirme que le Giro est bien sa course de prédilection, avec une nouvelle deuxième place au général. Assez timide en début de saison, il a montré tout au long des 3 semaines qu’il était le seul capable de suivre POGACAR (UAD) en haut des cimes, et il doit son écart conséquent à ses piètres performances dans l’exercice chronométré.

Image Enric MAS (MOV) - 3ème CG
Son troisième podium en trois saisons consécutives, mais cette fois loin de ses terres espagnoles. Jamais vraiment inquiétant pour les deux devant lui, l’espagnol aura encore une fois été très régulier pour venir chiper le podium sur le dernier chrono.

Image David GAUDU (GFC) - 4ème CG
Pour lui aussi le Giro était une première, et on peut dire qu’elle est réussie. Présent du début à la fin du Giro (le seul à suivre MARTINEZ (IGD) en première semaine), le français rate de peu le podium, à cause du dernier chrono, mais il égale sa meilleure performance en Grand Tour. Il ne lui reste plus qu’à franchir un palier pour monter sur le podium final.

La bataille des sprinteurs - 5 vainqueurs différents
Entre Caleb EWAN (LOT), Sam BENNETT (BOH), Jasper PHILIPSEN (ADC) et même Dylan GROENEWEGEN (JAY) la lutte aura été terrible tout au long des 3 semaines ce qui a rendu les sprints très intéressants à suivre. Pour la première fois depuis longtemps, il y a eu du suspense pour le maillot cyclamen jusqu’à la fin, rafraichissant.

FLOPS

Image Fabio JAKOBSEN - 0 étape
Forcément, au vu de la bataille des sprinteurs, la performance de Fabio JAKOBSEN est médiocre avec seulement deux podiums d’étape à se mettre sous la dent, malgré un train qui lui était dédié. De quoi questionner la cohabitation avec Tim MERLIER en poisson-pilote. Le Giro de la Soudal est quand même sauvé par la victoire en échappée de Rémi CAVAGNA. Cataclysmique.

Image INEOS Grenadiers - Aucun coureur dans le top 5
Certes l’équipe britannique parvient à placer 5 hommes dans le top 16 du général final, et repart donc avec le titre de meilleure équipe, mais quand on voit les noms alignés au départ, on se dit qu’il y avait bien mieux à faire. Il apparaît clair après coup que le choix de ne pas amener un leader unique a porté préjudice à l’équipe avec un ARENSMAN distancé par ses équipiers, ou un THOMAS qui finit 7ème à moins d’une minute de MARTINEZ en ayant roulé pour ce dernier. Problématique.

Image Jumbo Visma - 1 podium d’étape
La meilleure équipe du monde aura été absente tout au long de ces trois semaines, avec seulement un podium d’étape sur le prologue par Tobias FOSS en guise de résultat. Le top 15 final de Steven KRUIJSWIJK apparaît même anecdotique au vu du standing de l’équipe. Fantomatique.

Image Le clan italien - 3 victoires d’étapes
Alberto BETTIOL (EFE) est l’arbre qui cache la forêt pour les italiens sur ce Giro. Sans lui (et la victoire de SOBRERO (JAY) sur la dernière étape), les italiens n’auraient rien eu à se mettre sous la dent. CICCONE (LTK) finit bien dans le top 10, mais en ayant peu pesé sur la course. Les italiens les plus en vus étaient bien ceux qui prenaient l’échappée publicitaire. Soporifique.

SURPRISES

Image Rigoberto URAN (EFE) - 5ème CG, 1 étape
Alors que beaucoup de suiveurs attendaient CARTHY (EFE) pour jouer le général, c’est bien le vétéran colombien qui s’est rappelé à leur bon souvenir en terminant dans le top 5 et en allant chercher une belle étape, de quoi prouver qu’il est encore un des métronomes des grands tours, signant ici son 11ème top 10 en 23 participations (5/7 sur le Giro).

Image Rémy ROCHAS (COF) - 1er Montagne, 29ème CG, 1 podium d’étape
Le français a été impressionnant au cours des deuxième et troisième semaines pour aller valider un maillot azzuro bien mérité devant de solides adversaires comme LANDA (TBV). Il n’est pas passé loin de rajouter une victoire d’étape à son bilan à deux reprises, mais a été battu par LANDA (TBV) et GEE (IPT). On retiendra aussi son raid en solitaire dans l’étape des Tre Cime.

Image David DE LA CRUZ (AST) - 2ème Montagne, 1 étape, 12ème CG
Principal adversaire de ROCHAS (COF) pour le maillot azzuro, l’espagnol sort un très bon Giro qu’il finit avec une étape et aux portes du top 10. Plus généralement, l’équipe Astana aura été un modèle de comportement offensif, par son intermédiaire et celui de ZEITS, alors qu’au début du Giro on ne donnait pas cher de leur capacité à peser sur la course.

Avatar de l’utilisateur
Sumatrana
Chasseur de prime
 
Messages: 348

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Bilan Giro

Messagepar Duxili » 29 Nov 2023, 01:59

Très beau post bilan!

Gaudu je l’aurais pe pas mis dans les Top: manquer le podium avec un plateau aussi faible, pas de coup d’éclat notoire…

Uran en surprise ? Pe en tout cas en Top ça oui :banana

Heureusement que t ‘es la pour sauver le cyclisme italien ;)

Duxili
Espoir
 
Messages: 987
Localisation: Taipei

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Bilan Giro

Messagepar Nico32 » 29 Nov 2023, 06:38

Tableau bilan très sympa :shock: :love:
J'aime bien aussi le running-gag du dernier mot sur les flops :up
Un peu dommage que Pogacar ne tente pas le doublé Giro-Tour après cette course maîtrisée sans excès.

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion confirmé
 
Messages: 18053

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Bilan Giro

Messagepar PinkertonW » 29 Nov 2023, 10:16

Très beau bilan! Ce Giro est une belle réussite pour ton l'équipe! :ok:

Nico32 a écrit:J'aime bien aussi le running-gag du dernier mot sur les flops

+1
D'ailleurs ça commence déjà avec le "rafraichissant" du dernier Top :mrgreen:

Nico32 a écrit:Tableau bilan très sympa :shock: :love:

Si je ne m'abuse, c'est généré par PCM+ qu'utilise aussi timcry. Je suis assez intéressé à avoir un retour dessus. Ca fait un moment que j'hésite à installer... ça apporte vraiment un plus? C'est quoi les fonctions que tu utilises le plus?

Avatar de l’utilisateur
PinkertonW
Directeur sportif
 
Messages: 570

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Bilan Giro

Messagepar Sumatrana » 29 Nov 2023, 12:15

Duxili a écrit:Très beau post bilan!

Gaudu je l’aurais pe pas mis dans les Top: manquer le podium avec un plateau aussi faible, pas de coup d’éclat notoire…

Uran en surprise ? Pe en tout cas en Top ça oui :banana

Heureusement que t ‘es la pour sauver le cyclisme italien ;)

Merci !
Pour moi ça reste top comme perf pour Gaudu, car il est à la lutte pour le podium pour une découverte !
ça aurait pu en effet, mais pour moi c'était plus une surprise quand même :niais:
c'est grâce à Bettiol j'ai rien fait moi :mrgreen:
Nico32 a écrit:Tableau bilan très sympa :shock: :love:
J'aime bien aussi le running-gag du dernier mot sur les flops :up
Un peu dommage que Pogacar ne tente pas le doublé Giro-Tour après cette course maîtrisée sans excès.

Merci, comme le dit Pinkerton c'est PCM+, j'ai pas de mérite ;)
Ahaha merci, ça m'est venu sur la fin, j'ai pas eu le courage de reprendre le reste pour le faire partout :oops:
Oui, mais en même temps ça me laisse plus de place avec Carapaz donc je vais pas me plaindre :mrgreen:
PinkertonW a écrit:Très beau bilan! Ce Giro est une belle réussite pour ton l'équipe! :ok:

Nico32 a écrit:J'aime bien aussi le running-gag du dernier mot sur les flops

+1
D'ailleurs ça commence déjà avec le "rafraichissant" du dernier Top :mrgreen:

Nico32 a écrit:Tableau bilan très sympa :shock: :love:

Si je ne m'abuse, c'est généré par PCM+ qu'utilise aussi timcry. Je suis assez intéressé à avoir un retour dessus. Ca fait un moment que j'hésite à installer... ça apporte vraiment un plus? C'est quoi les fonctions que tu utilises le plus?

Merci, en effet, ça s'est déroulé parfaitement :love:
En effet, j'avais même pas pensé au rafraichissant :mrgreen:
Yes c'est ça, moi ça m'aide sur les infos de startlist, de forme, pour préparer un peu mes posts, mais c'est tout jusqu'à présent. J'attends de tester la feature de planification pour 2024 qui pourrait peut être m'aider :niais:

Avatar de l’utilisateur
Sumatrana
Chasseur de prime
 
Messages: 348

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Bilan Giro

Messagepar Hincapie » 29 Nov 2023, 15:14

Superbe tableau récapitulatif !
Bilan très positif des EFE avec trois coureurs dans les 10 même si je ne m'attendais pas à voir un Bettiol ici :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Hincapie
Espoir
 
Messages: 800

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Bilan Giro

Messagepar Sumatrana » 29 Nov 2023, 17:25

Hincapie a écrit:Superbe tableau récapitulatif !
Bilan très positif des EFE avec trois coureurs dans les 10 même si je ne m'attendais pas à voir un Bettiol ici :mrgreen:

Merci ! Même si j'y suis pas pour grand chose, j'ai juste fait un screen :niais:
Bettiol surprend, c'est la saison de sa vie :love: :love:


NEWS MAI


EF Education - EasyPost a écrit:Sur le Tour de Hongrie, en parallèle du Giro, Jonas RUTSCH signe une belle 10ème place au général après sa 3ème place sur une des deux étapes escarpées.
Notre vétéran Jens KEUKELEIRE s’illustre lui aussi, mais en Allemagne, en prenant la 6ème place du Rund um Köln.
En parallèle de la fin du Giro, nous envoyons deux équipes en reprise sur les Boucles de la Mayenne et le Tour of Norway. En Mayenne, Owain DOULL signe un très beau top 5 au général final après un bon prologue, tandis qu’en Norvège, malgré la grosse concurrence (S.YATES, VINGEGAARD, ROGLIC), POWLESS signe une magnifique 6ème place au général pour sa course de reprise !


UCI a écrit:
Classement123
World Tour IndividuelImage Alberto BETTIOL (EFE) - 3790Image Tadej POGACAR (UAD) - 3659Image Mads PEDERSEN (LTK) - 2864
World Tour EquipeImage EF Education EasyPost - 14741Image INEOS Grenadiers - 10997Image Jumbo Visma - 9313
CQ Ranking IndividuelImage Tadej POGACAR (UAD) - 2210Image Alberto BETTIOL (EFE) - 2130Image Wout VAN AERT (TJV) - 1580
CQ Ranking EquipeImage EF Education EasyPost - 6522Image Jumbo Visma - 5920Image INEOS Grenadiers - 5454
Victoires IndividuelImage Miguel Angel LOPEZ (MED) - 19Image Axel LAURANCE (ADD) - 13Image Tadej POGACAR (UAD) - 10
Victoires EquipeImage INEOS Grenadiers - 33Image UAE Team Emirates - 30Image Alpecin Deceuninck Development Team - 25

Avatar de l’utilisateur
Sumatrana
Chasseur de prime
 
Messages: 348

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Bilan Giro

Messagepar timcry » 29 Nov 2023, 21:11

Sumatrana a écrit:
PinkertonW a écrit:
Nico32 a écrit:Tableau bilan très sympa :shock: :love:

Si je ne m'abuse, c'est généré par PCM+ qu'utilise aussi timcry. Je suis assez intéressé à avoir un retour dessus. Ca fait un moment que j'hésite à installer... ça apporte vraiment un plus? C'est quoi les fonctions que tu utilises le plus?

Merci, en effet, ça s'est déroulé parfaitement :love:
En effet, j'avais même pas pensé au rafraichissant :mrgreen:
Yes c'est ça, moi ça m'aide sur les infos de startlist, de forme, pour préparer un peu mes posts, mais c'est tout jusqu'à présent. J'attends de tester la feature de planification pour 2024 qui pourrait peut être m'aider :niais:


Je m'en sers effectivement pour les bilans, les récapitulatifs de résultats et les présentations sur mon récit MICHELIN.

J'aime bien regarder certains bilans mais pour l'instant je n'ai pas utilisé beaucoup de fonctions. J'ai essayé le module planning mais je n'ai pas trop adhéré, je crois que je préfère mon papier et mon crayon ;)
J'applique la modification sur les pays qualifiés pour le CM et CE (25 meilleures nations au classement annuel) et c'est à peu près tout.

J'hésite, sur une future carrière, à utiliser les fonctions :
:arrow: la forme annuelle qui peut être intéressante pour amener de la variabilité.
:arrow: la mise à jour des rôles des cyclistes (sans passer par un nouveau contrat) pour toutes les équipes
:arrow: transformer tous les contrats de 1 an à 2 ans (pour éviter les changements d'équipe trop fréquents).

Avatar de l’utilisateur
timcry
Terreur de critérium
 
Messages: 726

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Critérium du Dauphin

Messagepar Sumatrana » 04 Déc 2023, 15:22

timcry a écrit:
Sumatrana a écrit:
PinkertonW a écrit:
Nico32 a écrit:Tableau bilan très sympa :shock: :love:

Si je ne m'abuse, c'est généré par PCM+ qu'utilise aussi timcry. Je suis assez intéressé à avoir un retour dessus. Ca fait un moment que j'hésite à installer... ça apporte vraiment un plus? C'est quoi les fonctions que tu utilises le plus?

Merci, en effet, ça s'est déroulé parfaitement :love:
En effet, j'avais même pas pensé au rafraichissant :mrgreen:
Yes c'est ça, moi ça m'aide sur les infos de startlist, de forme, pour préparer un peu mes posts, mais c'est tout jusqu'à présent. J'attends de tester la feature de planification pour 2024 qui pourrait peut être m'aider :niais:


Je m'en sers effectivement pour les bilans, les récapitulatifs de résultats et les présentations sur mon récit MICHELIN.

J'aime bien regarder certains bilans mais pour l'instant je n'ai pas utilisé beaucoup de fonctions. J'ai essayé le module planning mais je n'ai pas trop adhéré, je crois que je préfère mon papier et mon crayon ;)
J'applique la modification sur les pays qualifiés pour le CM et CE (25 meilleures nations au classement annuel) et c'est à peu près tout.

J'hésite, sur une future carrière, à utiliser les fonctions :
:arrow: la forme annuelle qui peut être intéressante pour amener de la variabilité.
:arrow: la mise à jour des rôles des cyclistes (sans passer par un nouveau contrat) pour toutes les équipes
:arrow: transformer tous les contrats de 1 an à 2 ans (pour éviter les changements d'équipe trop fréquents).

Je testerai le module planning pour me faire mon avis, et il faut que je passe premium pour les pays notamment
Pour la forme annuelle je suis pas convaincu j'avoue


CRITERIUM DU DAUPHINE


Squad : Image Andrey AMADOR | Image Diego CAMARGO | Image Esteban CHAVES | Image Jonathan CAICEDO | Image Magnus CORT NIELSEN | Image Odd Christian EIKING | Image Neilson POWLESS

Principaux engagés : Image Jonas VINGEGAARD (TJV) | Image Tao GEOGHEGAN HART (IGD) | Image Valentin MADOUAS (GFC) | Image Sergio HIGUITA (BOH) | Image Brandon MCNULTY (UAD) |


En préparation pour le Tour de France, le Dauphiné semble avoir été boudé par les plus grands coureurs cette saison, hormis VINGEGAARD (TJV) qui a ici un boulevard pour préparer son Tour de France.
La première étape, la seule catégorisée plate nous offre d’abord une bataille entre BOARO (AST) et BARRE (ARK) pour le premier maillot à pois, bataille dont sort vainqueur l’expérimenté italien. Puis, on a le droit à un sprint massif, où DEMARE (GFC) est parfaitement placé, mais le français est un peu trop présomptueux de ses forces et se fait passer dans les derniers mètres par GIRMAY (ICW), CONSONNI (COF) et surtout GOVEKAR (TBV) qui s’impose à la surprise générale !
Sur la deuxième étape, le profil est plus vallonné, et si cela permet à BARRE (ARK) de récupérer le maillot à pois, c’est bien STUYVEN (LTK) qui impose sa puissance dans la dernière ligne droite pour aller s’imposer devant GIRMAY (ICW) et COSNEFROY (ACT) au terme d’un sprint de costauds.
Le lendemain, première explication pour leaders avec l’ascension de 6km vers le Chastreix-Sancy. Une échappée est facilement contrôlée par le peloton qui aborde groupé la montée finale, malgré les nombreuses chutes sur le parcours comme celles de BERNAL (IGD) ou SKJELMOSE (LTK). Dès le pied, POWLESS (EFE) et MCNULTY (UAD) demandent à leurs équipiers respectifs de durcir le rythme pour étirer le peloton dans cette montée qui reste assez roulante. A 1.5km de la ligne, alors que CHAVES (EFE) mène le groupe, c’est COSNEFROY (ACT) qui attaque avec STUYVEN (LTK) dans la roue. Le belge craque vite, mais le français crée un petit écart avec le reste du peloton. Derrière lui, c’est ALAPHILIPPE (SOQ) qui tente de revenir comme une balle, mais le français est juste, et alors que COSNEFROY (ACT) commence à baisser de rythme pour célébrer, c’est POWLESS (EFE) qui jaillit de la roue de l’ancien champion du monde et dépasse le leader AG2R d’un vélo pour aller s’imposer, devant un public français médusé. La montée n’étant pas assez dure GOVEKAR (TBV) conserve encore son maillot jaune un jour de plus.
Cette année, le Dauphiné a décidé d’incorporer dans son tracé un chrono tout plat de 31km. En l’absence des spécialistes, c’est l’occasion pour les coureurs de tour de se montrer, et pourquoi pas pour des jeunes de se révéler. C’est ce que fait L.HAYTER (IGD) en signant le premier bon chrono. Il faut attendre l’arrivée du top 50 et de FISHER-BLACK (UAD) pour voir la marque améliorée de 8 secondes. Le jeune néo-zélandais ne tient pas longtemps la pôle car il est battu par LATOUR (TEN) qui veut redorer le blason français après la déception de la veille. Mais les INEOS vont vite briser cet espoir avec TARLING, GEOGHEGAN HART et enfin SHEFFIELD (IGD) qui améliorent la marque. Si POWLESS (EFE) passe en tête des deux intérmédiaires, il en finit finalement 5 secondes derrière son compatriote, mais se console avec le maillot jaune !
Bien que vallonnée, l’étape du lendemain vers Chaintré présente un bon terrain de jeu pour un sprint de costauds. L’échappée est belle avec HERMANS (ADC), ROJAS (MOV) ou FELLINE (AST), mais les équipiers de GIRMAY (ICW) et DEMARE (GFC) contrôlent facilement le peloton pour les reprendres juste avant l’enchaînement de côtes des 20 derniers kilomètres. L’équipe du maillot jaune POWLESS (EFE) prend les rênes et impose un gros tempo dans cet enchainement, mettant le peloton en file indienne. Dans la dernière ligne droite, POWLESS (EFE) se mue en poisson pilote pour CORT NIELSEN (EFE) qui s’impose d’un boyau devant GIRMAY (ICW) et le maillot vert COSNEFROY (ACT).
L’étape du lendemain vers Gap propose un profil similaire, et on assiste donc à un scénario identique avec une échappée reprise loin de l’arrivée, une équipe EF qui assure le tempo et empêche les attaques de quelques outsiders comme PARET-PEINTRE (ACT) ou VANSEVENANT (SOQ). Dans la dernière ligne droite, POWLESS (EFE) retente de mettre sur orbite CORT NIELSEN (EFE) comme la veille, mais le danois est moins impérial que la veille et se fait passer dans les derniers mètres par TURGIS (TEN) et surtout DEMARE (GFC) qui trouve enfin la faille pour signer sa première victoire de la saison ! Mais le fait marquant de la journée, c’est la pluie, qui va faire que seulement 17 coureurs franchissent la ligne dans le temps du vainqueur. Parmi les grands perdants, KUSS (TJV) perd 15 minutes, DUNBAR (JAY) 3 minutes, et surtout VINGEGAARD (TJV) qui perd plus de 2 minutes après une chute dans les derniers kilomètres.
La première étape de montagne qui doit décider du classement général présente un enchaînement mythique avec le col du Galibier et le col de la Croix de Fer au programme. Le début d’étape est dantesque, avec beaucoup de bons grimpeurs qui tentent de s’échapper comme BUCHMANN (BOH), DUNBAR (JAY), PARET-PEINTRE (ACT), mais surtout BERNAL (IGD) et VAN WILDER (SOQ), respectivement 11ème et 19ème du général et très proches du maillot jaune, forçant l’équipe EF à imposer un gros tempo. Au sommet du Galibier, BERNAL (IGD) bascule seulement accompagné de RUBIO (MOV), DUNBAR (JAY), MEINTJES (ICW) et PARET-PEINTRE (ACT) avec à peine plus d’une minute d’avance sur un peloton qui commence déjà à s’amoindrir. Dans la vallée, le groupe de tête voit le retour de MADOUAS (GFC) ainsi que de 5 hommes revenus de l’arrière, mais au moment d’aborder la Croix de Fer, l’écart n’est toujours que de 1’10 sur un peloton toujours emmené par les EF. Le groupe d’échappée finit par abdiquer à 8km de sommet du col, repris par le train infernal de CORT NIELSEN (EFE), qui bien que 6ème au général, se sacrifie pour son leader. A 4km du sommet, c’est MCNULTY (UAD) qui est le premier à déclencher les hostilités. L’américain creuse avec MADER (TBV), tandis que derrière HIGUITA (BOH) sort aussi, forçant POWLESS (EFE) à prendre ses responsabilités après avoir perdu tous ses équipiers. L’américain plafonne, et c’est finalement VINGEGAARD (TJV) qui fait le jump sur le sommet pour basculer avec MCNULTY (UAD), 10 secondes devant HIGUITA (BOH), 20 secondes devant POWLESS (EFE), et 30 secondes devant un trio composé de FORTUNATO (EOK), BERNAL (IGD) et ALAPHILIPPE (SOQ). Dans la descente, ces 7 là se regroupent avec également un retour d’HERRADA (COF) de l’arrière, avant la montée vers Vaujany. Dès le pied, ALAPHILIPPE (SOQ) accélère, condamnant HERRADA (COF). Dans la foulée, c’est VINGEGAARD (TJV) qui doit laisser filer le groupe à la surprise générale ! A 3km de l’arrivée, MCNULTY (UAD) en remet une, laissant directement HIGUITA (BOH) et FORTUNATO (EOK) sur le carreau, puis c’est BERNAL (IGD) qui fait la cassure et bloque ainsi ALAPHILIPPE (SOQ), laissant le maillot jaune et le maillot blanc s’envoler à deux ! Une fois que MCNULTY (UAD) se rassoit, POWLESS (EFE) ne passe pas, et les deux se regardent permettant le retour des 4 derrière eux au train. Toujours marqué par POWLESS (EFE), MCNULTY (UAD) retente sa chance à 1.5km du but. Les deux américains font le trou sous la flamme rouge, et à 500m de la ligne, quand la route se cabre de nouveau, POWLESS (EFE) déboite son compatriote pour aller s’impose de très belle manière ! Le maillot jaune reprend 6 secondes à son rival et 22 à ALAPHILIPPE (SOQ) qui complète le podium.
La dernière étape de ce Dauphiné nous emmène vers le plateau de Solaison, et avec moins de 20 secondes d’avance au général, POWLESS (EFE) va devoir encore être solide aujourd’hui pour remporter le général. Avec le départ par le col de Plainpalais, c’est une échappée de costauds qui sort avec KUSS (TJV), MADOUAS (GFC), DUNBAR (JAY), BUITRAGO (TBV), FORTUNATO (EOK) ou encore PARET-PEINTRE (ACT). Tous sont à plus de 5 minutes au général, ce qui leur permet de prendre un peu de champ. Sous l’impulsion combinée d’INEOS, UAE et EF, le groupe de 15 fuyards aborde le Col de la Colombière et les 50 derniers kilomètres avec seulement 2 minutes d’avance. A 2,5km du sommet, alors que l’écart est le même, BERNAL (IGD) décide de sortir du peloton. Au sommet, c’est un trio qui bascule avec KUSS (TJV), PARET-PEINTRE (ACT) et LATOUR (TEN), BERNAL (IGD) passe à 1’30 en compagnie de lâchés du groupe de tête, et le peloton emmené par les équipiers de MCNULTY (UAD) passe à 3’. Au pied du plateau de Solaison, BERNAL (IGD) est repris par le peloton maillot jaune, tandis que devant ils sont encore 12 avec 1’30 d’avance. Dès le pied, BARDET (DSM) et CARUSO (TBV) tentent leur chance. Les deux sont repris par VALTER (TJV) qui impose un gros tempo pour préparer l’attaque de VINGEGAARD (TJV) qui arrive à 6,6km de l’arrivée. Il est suivi par ALAPHILIPPE (SOQ) et les deux font rapidement le jump sur l’échappée mais plafonnent à simplement 30 secondes du peloton. Aux 3km, après avoir utilisé le relai de KUSS (TJV), VINGEGAARD (TJV) attaque de nouveau et seul DUNBAR (JAY) essaie de le suivre. Derrière ALAPHILIPPE (SOQ) gère sa montée, 30 secondes devant le groupe maillot jaune ou c’est maintenant MCNULTY (UAD) qui imprime le tempo en personne. Aux 2km, VINGEGAARD (TJV) possède 45 secondes d’avance sur DUNBAR (JAY) qui a explosé, 1’ sur ALAPHILIPPE (SOQ) qui tracte PARET-PEINTRE (ACT) et KUSS (TJV), et 1’20 sur le maillot jaune POWLESS (EFE) qui est au marquage de MCNULTY (UAD) dans un groupe de 6 coureurs. Le danois a course gagnée sous la flamme rouge, alors que derrière l’écart entre ALAPHILIPPE et les deux américains est encore de 20 secondes. Tandis que VINGEGAARD (TJV) sauve sa semaine devant, KUSS (TJV) vient assurer le doublé et priver ALAPHILIPPE (SOQ) de précieuses bonifications. Le français finit troisième devant POWLESS (EFE) et MCNULTY (UAD) qui ont fini fort. Au général, le français dépasse le maillot blanc, mais échoue dans la quête vers le sacre final de ce Dauphiné. A noter la grosse défaillance collective d’INEOS qui avait deux hommes dans le top 10 ce matin, et plus aucun au final.


ETAPE 1 - Image - 187km : 1. Image M.GOVEKAR (TBV) 4h38’41” / 2. Image S.CONSONNI (COF) m.t. / 3. Image B.GIRMAY (ICW) m.t. / … / 14. Image O.C.EIKING (EFE) m.t.
ETAPE 2 - Image - 165km : 1. Image J.STUYVEN (LTK) 4h04’’31” / 2. Image B.GIRMAY (ICW) m.t. / 3. Image B.COSNEFROY (ACT) m.t. / … / 9. Image M.CORT NIELSEN (EFE) m.t.
ETAPE 3 - Image - 164km : 1. Image N.POWLESS (EFE) 4h00’38” / 2. Image B.COSNEFROY (ACT) m.t. / 3. Image J.ALAPHILIPPE (SOQ) m.t.
ETAPE 4 - Image - 31km : 1. Image M.SHEFFIELD (IGD) 34’45” / 2. Image J.TARLING (IGD) +1” / 3. Image T.GEOGHEGAN HART (IGD) m.t. / … / 5. Image N.POWLESS (EFE) +5”
ETAPE 5 - Image - 154km : 1. Image M.CORT NIELSEN (EFE) 3h41’33” / 2. Image B.GIRMAY (ICW) m.t. / 3. Image B.COSNEFROY (ACT) m.t.
ETAPE 6 - Image - 193km : 1. Image A.DEMARE (GFC) 4h38’37” / 2. Image A.TURGIS (TEN) m.t. / 3. Image M.CORT NIELSEN (EFE) m.t.
ETAPE 7 - Image - 132km : 1. Image N.POWLESS (EFE) 3h36’47” / 2. Image B.MCNULTY (UAD) +6” / 3. Image J.ALAPHILIPPE (SOQ) +22”
ETAPE 8 - Image - 135km : 1. Image J.VINGEGAARD (TJV) 3h41’05”” / 2. Image S.KUSS (TJV) +50” / 3. Image J.ALAPHILIPPE (SOQ) +1’12” / 4. Image N.POWLESS (EFE) +1’32”

GENERAL FINAL
1. Image Neilson POWLESS (EFE) 28h57’54”
2. Image Julian ALAPHILIPPE (SOQ) +17”
3. Image Brandon MCNULTY (UAD) +22”
4. Image Jonas VINGEGAARD (TJV) +3’48”
5. Image Sergio HIGUITA (BOH) +4’52”
6. Image Damiano CARUSO (TBV) +5’08”
7. Image Romain BARDET (DSM) +5’24”
8. Image Jay VINE (UAE) +5’51”
9. Image Gino MADER (TBV) +6’06”
10. Image Aurélien PARET-PEINTRE (ACT) +6’11

11. Image Tao GEOGHEGAN HART (IGD) +6’33”
12. Image Tiejs BENOOT (TJV) m.t.
13. Image Egan BERNAL (IGD) +6’46”
14. Image Benoit COSNEFROY (ACT) +7’15”
15. Image Emmanuel BUCHMANN (BOH) +7’29”

MONTAGNE : 1. Image Jonas VINGEGAARD (TJV)
POINTS : 1. Image Benoit COSNEFROY (ACT)
JEUNES : 1. Image Brandon MCNULTY (UAD)
EQUIPES : 1. Image UAE Team Emirates

Avatar de l’utilisateur
Sumatrana
Chasseur de prime
 
Messages: 348

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Critérium du Dauphin

Messagepar Adramelech » 04 Déc 2023, 15:27

alors là bel exploit :shock: :banana
En plus avec Neilson :banana

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Champion confirmé
 
Messages: 16740

Re: [22] EF Education - EasyPost 2023 - Critérium du Dauphin

Messagepar HPRMP » 04 Déc 2023, 17:55

Magnifique victoire avec la manière en plus, les deux étapes pour Neilson et celle de Magnus ! Ça va être compliqué de faire aussi bien en Suisse :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
HPRMP
Directeur sportif
 
Messages: 4262
Localisation: CactusSurUnVélo


335 messages
Retourner vers Récits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Odonata et 7 invités