[Concours] Tour de France 2021

Échafaudez ici de grandes théories sur les parcours de courses cyclistes ou proposez les votre, courses réelles ou fictives

Modérateur: Animateurs labo à parcours

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Bird » 03 Nov 2020, 13:18

Depuis hier je regrette déjà la fin de mon parcours dans les Vosges :lol: :louche:

J'ai longtemps hésité au niveau de ce massif mais au final je l'ai un peu trop chargé en voulant caser 2 tracés que j'aime beaucoup. C'est pas optimal compte tenu de ma taponne Pyrénéenne invitant à attaquer très loin de l'arrivée, frustrant :noel:

Avatar de l’utilisateur
Bird
Gregario
 
Messages: 2299

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Jules2905 » 03 Nov 2020, 15:37

Rappel : les forumeurs ne participant pas au concours peuvent bien évidemment eux aussi voter pour n'importe quelle poule. :ok:

Avatar de l’utilisateur
Jules2905
Directeur sportif
 
Messages: 22697
Localisation: Sur un arc-en-ciel

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar ptiben » 03 Nov 2020, 16:04

Poule A
1. CaptenFlying
2. Alexandre7894
3. wawan

Commentaires

Klira
J’aime bien le parcours malgré des Pyrénées réduites à leur plus simple expression toutefois avec une belle étape marathon à l’ancienne. Même si on est dans un laboratoire, je trouve le clm sur Pau un peu répétitif avec celui de 2019. Peut-être une 2ème étape pyrénéenne moins chargée aurait été plus opportun.
Ta première partie de Tour est bien je trouve avec alternance des arrivées (bosse, sprint…) L’arrivée à Arnac est-elle réalisable en vrai au vu de la taille du village ?
Je ne suis pas fan de l’E14 avec le Galibier sacrifié pour une longue vallée avant la bosse finale. Je préfère l’E15 où d’entrée ça va sauter de partout. Le clm d’Annecy va finir d’achever les grimpeurs placés au général puisque la fin de Tour ne propose plus d’étape sévères pour tout chambouler mise à part l’étape de Neuchatel dont le final parait sympa.
Pour moi, le point négatif, ce sont les Pyrénées un peu zappées, sinon joli parcours.

Wings
Parcours très atypique qui au premier abord ne me fait pas rêver. La première semaine, on dirait un enchainement de classiques de tous types avec beaucoup de chemins, de pavés…Individuellement, ces étapes bien mais dans un enchainement pour un GT, ça me semble trop. J’aime bien quand même l’étape de Rouen.
Le clm à la veille des Alpes, bonne idée pour faire perdre du temps au grimpeurs (qui j’espère ne seront déjà pas trop loin après la première semaine…) et laisser place aux offensives dans la montagne. Pas d’étapes insurmontables. Transition pour baroudeurs, seule étape pour sprinteurs à Narbonne.
Les Pyrénées avec 2 étapes au profil identiques. Certainement l’étape de Camurac ne servira à rien car les leaders se réserveront pour le lendemain. La descente du Pradel me semble peu empruntable pour le Tour.
Jolie E20 pour les baroudeurs, de là à faire basculer GC, je ne sais pas, à moins que tout le monde se tienne en peu de secondes et que cette longue étape finisse d’user les organismes.
Au final, ce qui me chagrine c’est ce coupage en 2 du parcours avec une première semaine que je n’aime pas vraiment.

huliop
Grand départ varié, pas grand-chose à dire. Ensuite, s’enchainent 3 étapes à sprint que l’on espère qu’elles seront ventées pour apporter quelque chose sinon, ça sera un peu ennuyeux. Une étape de puncheurs à Château-Chinon, Joli final. Le clm avant la moyenne montagne, ok. Les 2 étapes des Vosges sont similaires. Peut-être y aurait-il eu moyen de faire une arrivée au sommet pour varier ? J’aime bien les Alpes, variées avec étape de moyen kilométrage, d’autre longue et dont l’usure pourrait faire sauter des leaders notamment sur l’Iseran.
Transition tranquille vers les Pyrénées. L’étape de Audressein (compatible pour une arrivée ?) me parait légère. Accumulation de cols mais pas difficiles pour déclencher une bagarre selon moi pour une dernière étape décisive dans ton Tour avant la remontée sur Paris. Au final, ton parcours est pas mal mais j’aurais corsé un peu plus la montagne sans faire des étapes d’escalade non plus. Les Vosges et le début des Alpes me semblent un peu gentillet.

Navegante
Départ varié pour la première semaine, c’est bien fait jusqu’à l’entrée dans les Pyrénées. Belle étape avec l’arrivée à Goulier. Mais les Pyrénées un peu squizées, dommage, le clm ne rattrapant pas le manque de montagne, même s’il parait atypique. Cap sur le double Ventoux, au final ça s’avère être la réalité. En vrai je ne suis pas fan. Ça n’est que mon avis, comme l’Alpe d’Huez en 2013, c’est du marketing. Je préfère l’étape marathon du lendemain (avec un final pas trop punchy tout de même) même si au final sur ce genre d’étape, on peut être déçu au final, je n’espère pas. Au final, les Alpes sont évitées aussi comme les Pyrénées, c’est un parti pris. Etape atypique au Mont Gerbier. Le dernier bloc du Tour rentre plus dans le cercle des classiques (comme le parcours de Wings, je n’aime pas trop) avec empilement des styles. Pour sortir du politiquement correct, je serai absolument fan d’une étape de pavés à la veille de l’arrivée pour vraiment casser les codes.
Parcours original mais manque de gros massifs et la fin qui laisse à désirer.

Anthofou31
Première semaine bien agencée avec de la variation. Les étapes de Guéret, Thiers, j’aime bien. L’étape du Béal pour finir un premier bloc du Tour, pourquoi pas. Ça devrait déclencher les premières hostilités. Encore une étape similaire à Guéret et Thiers, vers Roche-la-Molière, c’est peut-être un manque d’originalité.
Le clm comporte peut-être des passages un peu WTF (fais gaffe ton GPX est le même que l’étape de la veille). Encore une étape vers Salin les Bains au même profil, ça fait beaucoup. A moins que tu veuilles privilégier des finals pour Julian mais il ne pourra pas tous les jours, ça commence à se savoir…. :D
Entrée dans les Alpes par une CC au Semnoz, j’aime bien. Mais en fait on sort déjà des Alpes le lendemain par une étape de baroudeurs. Tu as tout remis au Pyrénées où on arrive par une nouvelle CC au Tourmalet puis une autre le lendemain. C’est vraiment dommage. Ça risque d’être ennuyant d’attendre les 5 derniers km chaque jour. Heureusement il y a la dernière étape vers Bedous qui rattrape le coup. C’est un peu la même étape que cette année vers Laruns. Dernière occasion pour changer le classement.
Beaucoup d’arrivées au sommet globalement. On risque d’être déçu si les équipes sont bien armées. De gros rouleaux-compresseur pour lâcher les chevaux à la flamme rouge.


CaptenFlying
Une première semaine majoritairement tournée vers les sprints je trouve, mis à part le désormais obligatoire Mur de Bretagne et l’étape des pavés. Là aussi comme j’ai remarqué sur d’autres parcours, c’est beaucoup de pavés pour une étape du Tour à mon avis. Les étapes de Beaunes et Oyonnax sont similaires. Pour la course, ok mais pour le classement, je ne pense pas que ça aura une incidence. Seyssel a le même profil avec un col plus punchy dans le final que les étapes précédentes. Du coup, on risque de se réserver pour celle-là.
Ensuite transition plate et vallonnée vers les Pyrénées avec une CC dans le dur vers le Pla d’Adet. Le lendemain, une étape pour Luis Leon Sanchez à travers l’Ariège vers Foix. Ce mur de Péguère depuis qu’il est entré dans le Tour ne sert à rien je trouve, loin de tout, personne ne bouge ou ne fait d’écarts dedans. CLM au lendemain du repos, ok pour lancer l’arrivée dans les Alpes et une longue vallée pour aller chercher Agnel. Ça manque de quelque chose cette étape je trouve. Gros programme le lendemain (j’ai tracé quelque chose de similaire), j’aime bien. L’étape de Samoens est légère. Il manque de difficulté sur un petit kilométrage à mon avis.
J’aime le tracé quand même. Ça laisse la course ouverte.

wawan

CLME inaugural sur le Tour, j’approuve. Ça casse les codes. Ensuite belle étape à Gourin, puis série de sprint (dommage) jusqu’à l’arrivé punchy à Aubusson. L’entrée dans les Pyrénées par une CC en haut du Porte, j’aime bien. Le lendemain, j’aime un peu moins, malgré une distance courte, le Menté étant loin de Saint-Gaudens. J’aurais fait le détour par le col du Larrieu pour rajouter un peu de bosses.
Transition jusqu’au clm . Un long, j’aime bien. Etapes cabossées en approche des Alpes pour les baroudeurs. Belles étapes vers BSM et les 2 Alpes. L’étape vers Chambéry peut s’avérer piégeuse avec l’enchainement de cols en peu de km, j’aime bien. Dernière partie un peu fade d’après moi.
Joli parcours quand même malgré le parti pris de n’arriver au sommet qu’une seule fois.

ElRojo
Comme au-dessus, CLME inaugural sur le Tour, j’approuve. Les chemins, un peu trop pour moi mais vu que ça ne s’additionne pas avec des pavés par la suite, ça me dérange moins. Belle étape casse-patte vers Douarnenez. Le CLM individuel placé là avant la montagne, je ne sais pas. Les grimpeurs qui ont des équipes faibles, entre le TTT et là, vont arriver en montagne déjà avec une ardoise. Les Pyrénées me semblent propices à un leader qui serait un rouleur au vu des cols empruntés et leur %. Et même les étapes des Alpes ne présentent pas de profils pouvant me faire penser qu’un grimpeur peut tout faire sauter. Il y a déjà plus de % mais à chaque fois la montée difficile est loin de l’arrivée pour éventuellement mettre en difficultés des adversaires non isolées par leurs équipiers. Pourtant sur le papier, La Mure et Megève ont l’air sympa. Mais quid de l’impact sur le général ? Encore une fois, ce sont les coureurs qui font la course, je me trompe peut-être complètement.
Sinon le tracé est pas mal dans l’ensemble mais ça manque peut-être d’une étape qui peut tout faire péter.

Alexsar
Une première semaine à sprint et un peu fade avec un clm qui la cloture. Une étape pour baroudeurs puis enfin une étape 9 où les leaders pourront se cogner dessus. Succession d’étapes courtes (E10-11-12) pour favoriser la course de mouvement ? L’étape 11 parait bien tracée pour éparpiller du monde d’entrée et se retrouver entre leders dès le 1er col. La suite est un peu fade jusqu’aux Pyrénées. La 1ere étape peut favoriser une grosse attaque dans Pailhères pour résister dans a descente. Pourquoi pas ? On n’a encore jamais vu ce col avec arrivée en bas. L’étape du lendemain, je suis pas trop fan, c’est pas sélectif. Et l’arrvée à Cierp me semble pas faisable (pas réaliste au vu de la taille du bled). L’étape de Luz aussi est bizarre, ça accumule les cols au début puis longue vallée pour la montée de Viscos (est-ce empruntable par le Tour ?) Et arrivée en bas encore. Pourquoi ne pas arriver à Luz-Ardiden dans ce cas ? Remontée vers Paris jolie.
Des massifs pas utilisés à bon escient peut-être ou mal mis en valeur mais de belles étapes prises individuellement.


Loiloi29
Ton départ n’est pas déplaisant mais pour moi, il y a trop de chemins dans ton étape vers Lannilis. Je ne suis pas trop partisan de mettre trop d’éléments de classiques dans une étape du Tour. Si j’ai envie de voir du chemin, je regarde le Tro Bro Leon ou autres, pas une étape du Tour. Ce n’est que mon avis. L’étape de Hennebont est sympa. Le clm long à la Jean-Marie Leblanc ! Je dis oui ! On en a marre des pleurnicheuses qui trouvent que 25km c’est déjà trop long. Belle étape dans le Morvan pour du mouvement. Espérons comme tu le dis qu’il y aura du mouvement le lendemain sinon on siestera :D.
Final prometteur vers Chambéry mais peut-être éclipsé par la peur de l’étape suivante vers Les Sybelles qui propose quelques « petites » bosses ! Ça devrait nettoyer un peu. Etape dure encore le lendemain avec le Galibier d’entrée puis le magnifique Sarenne. Là aussi attention aux délais pour les fragiles. L’enchainement avec l’étape vers la Suisse est dur. Gros bloc des Alpes quand même. J’ai peur que l’étape de Nyon ne serve à rien pour le général mais bon…
Transition vers les Pyrénées avec une étape de baroudeurs vers Rivesaltes avant le premier acte pyrénéen. Pas sûr que le Tour de France puisse établir une arrivée en haut de l’Hospice. Empilement de cols entre Luchon et Pierrefite, ici aussi je ne suis pas certain de la praticabilité de la descente de Viscos pour une course de ce standing. Marathon le lendemain en sacrifiant l’Aubisque pour lui donner un rôle plus que mineur.
Je ne suis pas convaincu par les Pyrénées au final, c’est dommage. Après, la course peut s’y faire et s’y décider quand même.
Le final est un peu pauvre excepté Rocamadour qui peut offrir une belle étape mais pas plus.
C’est dommage, je pense que les difficultés de ton Tour sont mal dosées. Sur le papier, il y a de belles étapes une à une mais, enchainées, au final une belle étape peut s’avérer ennuyeuse. A voir.


Alexandre7894
Belle carte et présentation. J’aime bien. Joli départ en Bretagne avec de belles étapes casse-pattes suivi du traditionnel clme. Ensuite s’ensuivent 2 étapes pour sprinteurs vers Tours (à moins que les chemins ne décident de faire du tri) et vers Magny-Cours. Macon et Annemasse sont assez similaires avec un dernier col dans les derniers km pour faire le tri. La montée de la Croisette vers Annemasse aura peut-être le don d’exciter les leaders et faire un écrémage à la veille du premier gros morceau des Alpes. Belle étape vers BSM. Peut-être pas pour le général mais pour une échappée. Un clm au lendemain du repos ok et une dernière étape des Alpes courte avec 2 dernières montées intéressantes pour faire les derniers écarts dans le massif.
Transition vers les Pyrénées puis le classique Pailhères-Bonascre pour rentrer dans le massif. Etape dans le Comminges et Couserans au départ de Salies (émoji gros cœur !!! les routes d’entrainement) assez courte et les bosses au milieu, pas grand intérêt pour le général et pas très usant pour le morceau du lendemain vers Gavarnie, dommage.
Remontée tranquille vers le Massif Central pour une dernière étape de baroudeurs mais pas vraiment pour renverser le Tour à mon avis, peut-être que je me trompe.
J’aime bien quand même l’idée générale de ton Tour sans forcément d’étape monstrueuse et qui reste ouvert à plus de coureurs qui ne passeraient pas forcément la répétition d’étapes de très haute montagne. Priorité à l’offensive donc et pas le train-train hollandais pour le sauteur à ski.




Poule B
1
2
3

Poule F
1
2
3

ptiben
Cyclo du dimanche
 
Messages: 68

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Xavier99 » 03 Nov 2020, 16:19

.
Modifié en dernier par Xavier99 le 06 Nov 2020, 19:27, modifié 3 fois.

Xavier99
Marlou
 
Messages: 45

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar capuche » 03 Nov 2020, 16:59

Critères de notation :
- Choix de favoriser les parcours se déroulant intégralement sur le territoire français. D'une part pour des raisons subjectives (je préfère en général ça, hors Grands Départs), d'autre part pour des raisons plus objectives liées au contexte actuel : le Giro et la Vuelta ont déjà annulé cette années leurs étapes avec passages à l'étranger, et en l'état actuel d'incertitude sur les conditions sanitaires et politiques de l'an prochain, je trouve plus approprié de soumettre des parcours qui ne soient pas eux aussi susceptibles de faire l'objet de modifications de dernières minutes qui en altérerait substantiellement l'identité.
- Originalité du Grand Départ, avec une mise en valeur des différentes spécificités bretonnes (petites routes, ribinous), une variété dans les étapes proposées (prologue, étape pour puncheur, pour flandrien, pour sprinteur, possibilités de bordures)
- Equilibre de l'ensemble et agencement des étapes les unes avec les autres
- Construction des étapes en elles-mêmes
- Originalité de l'ensemble
Les commentaires détaillés de tous les parcours sont en spoiler, je vais attaquer la dernière poule prochainement.
Bravo à tous cependant, pour le boulot que ça a représenté, et l'imagination déployée, et pardon par avance si mes commentaires sont parfois "durs" (je ne pense pas, mais sait-on jamais...).


POULE A

1 : Navegante
2 : ElRojo
3 : wawan

Deux parcours qui se détachent nettement à mes yeux, l'un très original, et l'autre très classique, avec un avantage à Navegante pour la carte réalisée à la main :love:
Pour la troisième place, wawan, Klira et Alexsar étaient dans un mouchoir de poche, mais le contexte sanitaire actuel m'a fait privilégier les tracés sans passages à l'étranger.

Navegante
Un très bon Grand Départ, avec d’abord un prologue (j’adore, ça me manque vraiment sur les Tours récents), puis une étape que tu décris comme indécise mais qui devrait quand même profiter à un sprinteur tout terrain tout en offrant une lutte sympa pour le maillot à pois, une « vraie » étape de sprint et un contre-la-montre par équipe. On devrait donc voir des choses différentes tous les jours en Bretagne, avec peut-être à la clé une vraie valse du maillot jaune, et je trouve que c’est un soin important qui fait un peu défaut à certains parcours.
Tu continues très bien ta première semaine, avec une étape pour sprinteurs très bien épicée par le Gois, que j’adore là aussi, et que tu places suffisamment loin de l’arrivée pour garantir un beau spectacle quoi qu’il arrive. Un poil moins fan des chemins sur l’étape suivante (je trouve dommage d’utiliser des chemins ailleurs qu’en Bretagne alors que les ribins te tendaient les bras), mais dans l’absolu, leur nombre et leur placement dans l’étape sont bien dosés, il n’y a pas besoin de davantage pour avoir de l’entertainment ! Une nouvelle étape pour le coup bien indécise vers Sarlat (puncheurs ? échappés ? sprinteur costaud ? dur à dire et c’est très bien…), et un sprint sans doute épicé d’une poursuite intéressante le lendemain vers Auch. On arrive ensuite dans les Pyrénées : je ne sais pas si l’arrivée à Goulier est possible ou pas (j’avais cru entendre que c’était compliqué), mais en tous cas, l’étape est bien construite, et vu la construction globale de ton Tour, elle devrait garantir davantage de spectacle qu’une explication dans le dernier kilomètre, surtout une veille de repos.
Ta deuxième semaine commence bien également, je suis fan de ton chrono à Font Romeu, c’est une super idée, et ça mériterait vraiment d’être tenté un jour. Tu enchaînes avec un sprint et de possibles bordures, c’est sympa aussi, les terrains sont vraiment tous explorés à fond, puis l’arrivée au Ventoux, qui fera de très gros dégâts… Etape alpine très originale ensuite, avec le Noyer en tremplin, même si à mon avis, compte-tenu du faible nombre d’étape pour purs grimpeurs que tu proposes, ces derniers seraient bien inspirés de tenter d’encore plus loin (ce que le tracé de ton étape semble permettre). Le lendemain vers Livron, je pense que ta description est un peu enthousiaste, et que l’étape ira à un baroudeur avec un gentleman agreement dans le peloton. Mais il en faut aussi ! Et pour finir, une étape atypique au Mont Gerbier-de-Jonc, très dynamique, et avec un final inhabituel. Là encore, j’aime beaucoup.
En troisième semaine, on attaque avec une étape effectivement indécise (mais qui peut cependant facilement être escamotée) vers Langres, et un « vrai » chrono plat qui, compte tenu des trois autres exercices contre-la-montre déjà vus sur ce Tour, aurait peut-être gagné à être un poil plus court, je ne sais pas… Mais ce parti pris d’avoir quatre TT (et tous différents : prologue, TTT, format hybride audacieux à Font-Romeu et exercice « classique » ici) me plaît. Ardennaise très sympa, ensuite, et bonne idée de jouer sur la distance. J’espère juste que les velléités offensives ne seront pas bridées par la perspective des pavés le lendemain, qui sont peut-être la seule vraie « faute de goût » de ton parcours : non pas la présence de pavés (cohérente avec ton envie d’explorer absolument tous les terrains) mais leur trop grand nombre – j’aurais enlevé trois ou quatre secteurs, et raccourci l’étape. Belle idée de finir sur un nouveau marathon vers Etretat, ça peut effectivement être un chantier si les écarts sont faibles, et le terrain s’y prête.

ElRojo
Le Grand Départ breton est je trouve très bien vu, avec quatre étapes (enfin, trois et demi) qui ont chacune leur identité, et la possibilité d’assister tous les jours à des écarts. Dans le détail, le départ en TTT est efficace, et un bon moyen d’établir une toute première hiérarchie et d’avoir un ordre « cohérent » (ou du moins méritoire) de file des voitures en vue de l’étape du lendemain, qui devrait voir un beau chantier sur les ribinous, que je trouve bienvenu de concentrer dans les cinquante dernières bornes seulement (il y en a peut-être un poil trop, mais je pinaille). Une étape pour puncheurs exigeante (et potentiellement difficilement contrôlable, même si je ne m’attends pas non plus à de grandes manœuvres) le troisième jour, histoire de voir encore quelque chose de différent, et avec une belle exploration du relief local, puis un sprint avec possibilité de bordures : pour moi, on est pas loin du sans-faute sur ces quatre premiers jours.
Ensuite un nouveau sprint : l’étape est peut-être un poil longue et je suis sceptique sur la possibilité d’avoir des bordures deux jours de suite (ce sera ou la veille, ou ce jour-là, mais pas les deux), mais il en faut. Ensuite un contre-la-montre, pour continuer à creuser des écarts avant la montagne, ça me va tout à fait. Nouvelle étape pour puncheurs vers Tulle, ça promet là-encore un final très sympa, sans doute même davantage que pour l’étape de Douarnenez. Vers Décazeville en revanche, et malgré le relief intéressant, et un sprint annoncé le lendemain, je ne vois pas autre chose qu’une lutte entre baroudeurs et un gentleman agreement entre favoris car « le Tour est encore long », mais pourquoi pas, après tout (et on n’est pas à l’abri d’une surprise). Ton étape de Gaillac promet une lutte entre échappés et peloton, sur fond de risque de bordures et de petites côtes dans la première moitié du parcours : pourquoi pas là-encore, même si je pense qu’on aura un sprint massif, ce qui est toujours dommage le dimanche.
La deuxième semaine commence avec deux étape pyrénéennes efficaces : l’arrivée à Superbagnères d’abord, qu’on attend depuis longtemps et qui devrait tenir ses promesses (même si je ne sais pas si Balès est très utile, il aura peut-être été encore mieux d’assumer la CC pure) puis un format original vers Formiguères où ça pourrait bien bastonner dès Pailhères. J’aime bien ensuite ton étape de Narbonne, avec la longue descente pour commencer, et un vraisemblable beau match entre échappés et peloton. Le lendemain, le très classique bordures/Mont-Saint-Clair, rien à dire (à part que l’ascension sétoise n’est peut-être pas forcément très utile placée ici, à voir), avant une nouvelle étape pour baroudeurs vers Alès, très bien. Enfin, juste avant le repos, on attaque les Alpes avec une belle mise en valeur du Parquetout, qui devrait occasionner un beau final.
La troisième semaine commence très fort, avec des étapes alpines bien agencées, qui devraient faire beaucoup de dégâts, en jouant d’abord sur l’endurance (ce qui ne sera pas forcément très spectaculaire, mais offrira certainement une belle course d’usure) puis un format court vers Abondance qui, à mon avis, tiendra ses promesses compte tenu de sa construction. Le lendemain, je ne crois pas que les équipes de sprinteurs polyvalents pourront contrôler la course, mais ça devrait occasionner une belle passe d’armes entre baroudeurs malgré tout, puis un sprint vers Besançon, très bien à ce stade de la course. L’étape 20, enfin, offre une vraie ultime possibilité de renverser le Tour, sur un terrain pas forcément habituel, en plus (les Vosges), ce qui est un très bon point. Si je devais pinailler, je dirais que ça aurait gagné à être plus court, pour limiter le plat en amont et rendre la course encore plus difficilement contrôlable, mais ça reste à mes yeux une belle conclusion.

wawan
Comme plusieurs autres de la même poule, un TTT en ouverture, peut-être un poil trop long, surtout dans un Tour avec deux autres chronos, mais ça reste un choix original par rapport aux standards ASO. Le lendemain devrait comme tu le dis dans ta description occasionner de belles images, mais en dépit du fort dénivelé, je n’arrive pas à imaginer autre chose qu’un sprint en peloton d’une centaine de coureurs après une belle bagarre entre échappés pour le maillot à pois. Pourquoi pas ? Et le troisième jour, malgré Mûr-de-Bretagne en milieu d’étape, je ne pense pas qu’on aura autre chose qu’un sprint, bordures au Cap-Fréhel ou pas. Cela reste un Grand Départ assez varié, même si je pense qu’il y avait peut-être quelque chose d’un poil plus inventif à imaginer en Bretagne.
Tu continues ta première semaine avec deux étapes pour sprinteurs (dont une qui présente de vraies chances de bordures vers Châteauroux), ce qui me va très bien à ce stade de la course, et une arrivée à Aubusson qui promet un final dynamique, j’aime beaucoup. Nouveau sprint en perspective à Bergerac (je ne crois pas aux chances d’un « audacieux », avant un CC pure au Col du Portet : sur le principe, pourquoi pas, mais (et c’est personnel), je ne suis pas fan du Portet… On devrait quand même voir du spectacle dans la montée. Pas fan non plus de ton étape du lendemain, où bien qu’on soit une veille de repos, je n’imagine pas une seule fois les battus de la veille se lancer si tôt dans le Tour pour récupérer le temps perdu. On aura une bagarre pour le classement de la montagne, et la victoire d’un échappé, en revanche, et ça peut être assez sympa.
La deuxième semaine commence avec une étape pour sprinteurs assez classique, puis une autre plus intéressante vers Salons où, qu’il y ait du vent ou pas, le final risque d’être vraiment passionnant. Un contre-la-montre de bonne longueur ensuite, c’est très bien, et ça devrait inciter au mouvement lors de ce qu’il restera. J’aime beaucoup aussi ta tappone de Saint-Félicien, qui met en valeur un relief rarement exploité, et où, pour le coup, les favoris seraient bien bêtes de ne rien tenter. Le lendemain vers Bonneville sera neutralisé entre les candidats au maillot jaune, mais on devrait quand même avoir une belle lutte pour la gagne entre les échappés. Enfin, tu termines cette deuxième semaine par une belle étape vers Bourg-Saint-Maurice. Je doute que ça bouge avant le col du Pré, mais ça laissera ensuite quand même une quarantaine de bornes sur un terrain varié, et ça promet d’être assez spectaculaire – en plus, c’est judicieusement placé une veille de repos.
La troisième semaine commence par ce qui est l’étape-reine de ton Tour, et effectivement, on a beau être sur du très classique, ça devrait tenir toutes ses promesses, une vraie grosse étape de montagne à l’ancienne où ça devra bouger dès le Galibier. Le lendemain vers Chambéry, ce sera plus original, mais aussi intéressant. Pour pinailler, je dirais que ça aurait peut-être gagné à être un peu plus court, et que le Palaquit n’est pas indispensable, une portion de vallée avec d’attaquer le Coq aurait peut-être été plus judicieuse. Tu choisis de terminer ton Tour avec une remontée vers Paris, ce qui est courageux (j’avais initialement choisi de faire pareil, avant de me raviser au dernier moment parce que j’avais du mal à croire en l’intérêt de ce que je proposais en termes de suspense). Ceci étant, dans le détail, si j’aime beaucoup ton étape d’Alésia (où il y a moyen de tenter pour les favoris distancés), je pense qu’il aurait été intéressant d’inverser les profils des étapes 18 et 20, avec d’abord une étape pour sprinteurs, et quelque chose de plus difficile en région parisienne qu’une arrivée massive à Fontainebleau. L’ITT final sur les Champs-Elysées est, si je ne m’abuse, une conséquence de ce choix de faire une remontée vers Paris. Je le valide donc doublement : à la fois parce que je suis favorable à un retour, de temps en temps, du chrono sur les Champs (et le tien a une longueur pertinente), à la fois parce que sa présence est plus que cohérente avec le reste de ton tracé.

Klira
Le Grand Départ breton est bien vu, avec trois étapes possédant chacune sa singularité, d’abord une pour les puncheurs, puis une pour les sprinteurs, puis un chrono par équipes. J’aime bien cette variété, c’est réussi.
La suite de la première semaine est très réussie également, toujours dans cette optique de variété, avec un final à suspense vers Sées, un jour pour les purs sprinteurs (avec risque de bordures) vers Châteauroux, un autre pour les sprinteurs tout terrain et une arrivée en bosse à Saint-Emilion, on ne devrait pas voir les mêmes schémas se répéter deux jours de suite, ça en offrira un peu à tous les types de coureurs hors favoris au classement général. Tu continues dans cette même optique, avec un sprint à Dax et un chrono à Pau, et le choix de faire intervenir le premier repos au bout de dix jours de course au lieu de neuf, comme la plupart. En soi, c’est bien vu et cohérent avec la filière d’endurance que tu choisis de mettre en valeur sur ton étape 10, mais un poil dommage que celle-ci intervienne un lundi. Sur l’étape en elle-même, rien à dire, c’est un parti-pris certes extrême, mais assumé jusqu’au bout, et cohérent avec le reste.
Ta deuxième étape commence avec l’étape de ton Tour que je préfère, vers Montsalvy, et qui peut offrir un très bon scénario. Une pure étape de transition ensuite, où je pense que les sprinteurs ne passeront pas à côté, au contraire de celle du lendemain vers Tallard, davantage axée baroudeurs. J’aime beaucoup ton attaque des Alpes, avec le Galibier utilisé de façon originale, et une vrai CC nerveuse après une très longue vallée. En revanche, je trouve ton étape du lendemain surchargée, ce qui n’est pas un défaut en soi, mais apparaît redondant par rapport à ta précédente tappone. Quitte à employer des difficultés dont on a bien compris que tu les adorais, je pense qu’un format un poil plus dynamique et ramassé les aurait mieux mises en valeur.
Le chrono un peu hybride qui ouvre la troisième semaine est intéressant, surtout par sa longueur, et l’étape du lendemain promet d’être infernale ! Ensuite, le profil vers Neuchâtel est intéressant, mais comme tous les autres qui ont fait le même choix, je vais pénaliser les passages à l’étranger dans mes votes, étant donné l’incertitude sur la possibilité de franchir les frontières en juillet prochain. En soi, c’est dommage, parce que ton étape suivante étant originale et intéressante elle aussi. La conclusion dans le Morvan, en revanche, est très sympa, même si je pense que ton Tour aurait pu gagner à proposer un épilogue un tout petit peu plus difficile.

Alexsar
J’aime bien les trois étapes bretonnes qui inaugurent ton Tour, mais je les trouve mal agencées. Les ribins, même avec parcimonie, dès le premier jour, je suis contre, parce que l’ordre des voitures, décisif dans ce type d’étape, n’aura pas été établi par une hiérarchie faite sur le Tour. C’est également dommage d’avoir l’étape pour sprinteurs le dimanche, sans doute le jour où il y a le plus de monde devant la télé… A mon avis, il aurait été plus judicieux de les placer dans l’ordre 3-1-2 (en modifiant légèrement, de façon à faire un Brest-Pontivy, suivi d’un Lannion-Lannilis et de Quimper-Vannes). J’imagine que tu les agencé ainsi pour éviter d’avoir trois étapes pour sprinteurs de suite, vu les arrivées à Saumur et Nevers qui suivent, mais à titre personnel, je ne trouve pas gênant, à ce stade de la course, d’avoir trois sprints consécutifs : cela permet d’installer un vrai match entre les différents bolides du peloton, et personne ne se plaindra d’un manque de spectacle les lundi, mardi et mercredi de la première semaine (pas moi, en tous cas).
Rien à redire donc sur la suite de la première semaine : les deux étapes de sprint sont bien, l’étape pour puncheurs d’Etang-sur-Arroux aussi (même si avec la perspective du lendemain, ça me paraît illusoire de voir des candidats au général se montrer ce jour-là, mais en revanche, ça pourrait donner des idées à des puncheurs comme Alaph’ ou Hirschi). Pour l’ITT, je ne suis ordinairement pas fan des chronos aussi accidentés, surtout quand il s’agit du seul exercice contre-la-montre du Tour, mais la longueur inhabituelle tempère ce jugement : ça peut avoir un effet intéressant sur la suite. Vallorbe pour les baroudeurs, très bien, puis une course de côté pour attaquer la montagne, ça me va aussi. Une (grosse) réserve néanmoins : dans la situation actuelle (illustrée par les changements de dernière minute de l’étape de Sestrières au Giro et du Tourmalet à la Vuelta), les passages à l’étranger ne me semblent pas judicieux, car susceptibles de devoir être remaniés à la hâte en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. On peut critiquer ce jugement, mais ça m’amène à valoriser les parcours 100% en France, et donc à pénaliser le tien, quand bien même les étapes, dans leur profil, sont cohérentes et se justifient.
En deuxième semaine, l’étape d’Albertville est curieuse, pourquoi pas en soi, mais peut-être un peu dommage de faire ça dans les Alpes… Le lendemain, en revanche, j’aime beaucoup l’étape de Saint-Jean-de-Maurienne, courte, dynamique, avec un final qui devrait être propice à une belle poursuite, et les écarts créés par le chrono en première semaine inciteront à l’offensive. Celle d’Oulx devrait aller aux baroudeurs (je n’imagine pas les favoris sur faire la guerre sur un terrain comme celui-ci), et souffre pour moi du même point faible que tes étapes de Vallorbe et de La Croix : le passage à l’étranger me semble trop risqué en 2021. Manosque, avec le Signal du Lure, devrait être sympa pour l’échappée et occasionner une belle bagarre entre baroudeurs, et le lendemain, le classique bordures/Mont-Saint-Clair devrait tenir ses promesses. Un peu dommage de l’enchaîner avec une nouvelle étape pour sprinteurs vers Argelès : c’est le deuxième dimanche que tu « gâches » ainsi, après celui du Grand Départ.
La troisième semaine commence bien, avec trois étapes pyrénéennes intéressantes : une entrée en matière plutôt originale, avec Pailhères pour une fois précédé de plusieurs ascensions et un final en descente, puis une étape très difficilement contrôlable vers Cierp-Gau, où j’aimerais bien voir comment se comporteront les grimpeurs qui auront à ce stade de la course toujours du temps à reprendre en principe. Un peu de mal à croire, en revanche, que l’étape de Luz se joue ailleurs que dans l’ultime montée, mais le format est original et mérite d’être tenté. La fin me laisse un peu sur ma faim, par contre : du mal à croire que le Tour puisse être renversé lors de l’une de tes trois dernières étapes, ce qui amoindrira forcément leur intérêt – même si, en elle-même, je trouve très intéressante ton étape de Villeneuve, qui aurait peut-être juste gagnée à être plus longue, histoire d’entraîneur les coureurs sur une filière d’endurance très dure.

Loiloi29
Un Grand Départ breton qui varie les terrains, c’est un bon point pour commencer. Le TTT initial, par sa longueur et son relief, ne devrait pas faire de gros écarts, mais ça reste une mise en bouche sympa, et un bon moyen de déterminer l’ordre des voitures en vue de l’étape du lendemain. Pour la deuxième étape, il y a sans doute trop de ribins, et je pense que l’étape aurait gagné à en être un peu allégée (une dizaine maximum aurait largement suffit à mon avis). Ensuite, une étape de sprint pour varier les plaisirs, ça me va très bien, avant ton « decrescendo breton » qui devrait user les organismes et voir une bataille sympa pour le maillot à pois, même si je doute qu’on échappe à un sprint en peloton d’une centaine de coureurs. Quelque chose de plus orienté « puncheurs » aurait davantage eu ma sympathie, même si on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise !
Pour la suite de la première semaine, après un sprint massif au terme d’un marathon (pourquoi pas, même si ça occasionnera surtout une bonne sieste – il en faut aussi !), j’aime beaucoup l’idée d’un contre-la-montre aussi long en début de Tour, c’est la garantie de vrais écarts, qui obligeront les grimpeurs à se bouger s’ils veulent remonter au classement général. Le lendemain, l’étape de Semur-en-Auxois me paraît très indécise : pour les baroudeurs, pour un sprint en peloton réduit, pour des puncheurs sortis dans l’une des deux dernières bosses ? En revanche, j’ai du mal à croire en une offensive des grimpeurs sur ce terrain, ou alors juste une tentative vite ramenée à la raison. Hâte de voir aussi ce que donne ton étape de Beaune, même si je crains qu’il n’y ait pas jusque là eu assez d’étapes promises aux purs sprinteurs pour qu’une équipe comme la Bora embraye dès le début, et qu’on ait juste une étape de sprint « classique » avec la règle des 4x4x4. Comme le lendemain, ce qui est dommage, vu qu’il s’agit d’un weekend.
La deuxième semaine commence d’une façon un peu étrange : tu le dis toi-même, la perspective de la grosse étape du mercredi risque de brider les coureurs dans le Chat le mardi, ce qui revient un peu à « gâcher » cette ascension qui mérite mieux. Bon, ça reste le Chat, et c’est épouvantablement dur, mais je trouve qu’il mérite d’être placé à en endroit plus intéressant du Tour. Le lendemain risque de se résumer à l’ascension finale, mais elle a un profil atypique, donc pourquoi pas ? J’aime beaucoup les deux étapes qui suivent, mais m’interroge malgré tout : la longueur et la difficulté annoncée de celle de Nyons ne risque-t-elle pas de freiner les ardeurs dans celle d’Allemont ? Je laisse le bénéfice du doute… Ensuite, transition classique mais toujours efficace sur le papier bordures/Mont-Saint-Clair, puis étape de baroudeurs vers Rivesaltes, très bien.
La troisième semaine commence très bien, avec deux premières étapes pyrénéennes qui s’enchaîne très bien, et devraient tenir toutes les deux leurs promesses. La troisième est une « Pescheux », pourquoi pas, mais je trouve ça plus pertinent en sortie de premier massif, surtout avec ce qui restera au programme : un étape pour sprinteurs (pourquoi pas), puis Rocamadour, qui devrait certes être très sympa pour la victoire d’étape, mais où j’ai du mal à imaginer le maillot jaune, quel qu’il soit, perdre plus d’une vingtaine de secondes sur son dauphin, ce qui revient à dire que la lutte pour la victoire finale a 99% de chances d’être finie dès le mercredi…

huliop
Tu commences par un prologue, j’aime beaucoup, sur un terrain pas tout plat en plus, c’est bien vu. Des ribins dès le deuxième jour, et en grande quantité, c’est sympa aussi, et ta troisième étape au final très indécis garantit un beau spectacle et une intéressante variété des schémas de course pour ton Grand Départ.
Tu continues ton Tour avec une très longue étape pour sprinteurs, pourquoi pas, puis une autre, plus courte et un poil plus accidentée vers Amboise, et une troisième où l’on espèrera des bordures, ce qui nous fait trois sprints de suite (voire quatre en fonction du dénouement de ton étape de Saint-Brieuc), mais chacun avec sa spécificité, ce qui est intéressant en répit du caractère spécifique, et permettra d’installer un vrai match entre bolides. Sympa ensuite de varier les profils avec l’arrivée à Château-Chinon, mais pour moi la boucle était dispensable, surtout avec la perspective du chrono le lendemain. Un contre-la-montre viendra faire les premiers « vrais » écarts à la pédale, c’est le bon moment à mes yeux, avant ton arrivée dans les Vosges à Gérardmer, où ça ne devrait pas bouger avant la dernière montée, mais où les favoris pourraient pointer le bout de leur nez en fonction du temps perdu la veille.
Ta deuxième semaine démarre avec une étape de baroudeurs, assez sympa même si je me dis que deux jours dans les Vosges (trois en comptant le repos) auraient peut-être pu être un peu plus sélectifs, puis un nouveau sprint vers Bourg-en-Bresse (il en faut). L’attaque des Alpes est sympa, ça donnera une course de côte, mais suffisamment courte pour ne pas se limiter aux derniers kilomètres. Pas fan, en revanche, de celle du lendemain, où l’Iseran est à mes yeux placé trop près de l’arrivée. Quitte à l’utiliser une nouvelle fois après 2019, j’aurais préféré que tu assumes une reprise totale de l’étape initialement prévue, avec une arrivée à Tignes qui en fasse un vrai tremplin, plutôt que placé comme cela. J’aime beaucoup l’étape de Grenoble en revanche, avec un vrai decrescendo qui pourrait inspirer les grimpeurs. Ton étape suivante vers Avignon me semble elle promise à un sprint et non à une échappée – peut-être un poil dommage un dimanche.
En troisième semaine, on attaque avec l’étape de bordures classique, mais où tu te démarques en étant l’un des seuls à snober le Mont-Saint-Clair – ça a le mérite de l’originalité, certes, mais est-ce que le tracé n’aurait pas été plus intéressant avec ? Le lendemain, belle entame des Pyrénées, avec le classique Pailhères – Ax-3-Domaines, toujours efficace. Le lendemain propose également une belle étape pyrénéenne, où ça ne devrait pas débrancher d’un bout à l’autre, et qui fonctionne bien avec celle de la veille. L’étape de Castres est sympa aussi, avec un final très indécis, surtout à ce stade de la course. Et tu termines à Aurillac, avec une étape qui sera un peu « tout ou rien », et qui manque à mon avis de quelque chose d’un tout petit peu plus difficile dans sa première partie, même si les 60 derniers kilomètres peuvent être très sympas en cas d’écarts resserrés et de course lancée de loin.

CaptenFlying
Un Grand Départ varié, avec d’abord une étape pour sprinteurs le premier jour (ce qui te démarque par rapport à toutes les autres propositions, même si on en a vu pas mal ces dernières années). Ensuite, l’arrivée à Mûr-de-Bretagne n’est pas très originale, mais je serais un peu malhonnête de te le reprocher, vu que j’ai la même (en ouverture, moi), et que c’est un final qui a fait ses preuves, et où on devrait déjà voir, certes brièvement, les différents favoris se jauger – les bosses qui précèdent permettront d’attribuer le maillot à pois, avec sans doute une petite bataille entre échappés qui promet d’être sympa. Le chrono par équipe le troisième jour pourrait permettre de continuer la valse du maillot jaune, donc bienvenu aussi (même si je ne sais pas pourquoi tu as mis autant de points intermédiaires, il ne semble que deux ou trois auraient suffi).
Tu continues ta première semaine avec une étape pour sprinteurs sur laquelle il n’y a rien à dire, à part qu’il en faut, puis les pavés, ce qui est une nouvelle originalité et promet quoi qu’il arrive du spectacle. Encore un sprint à Troyes ensuite (je note que tu prends soin de ne pas faire se succéder deux jours de suite des étapes du même style lors de cette première semaine, c’est un choix qui se défend), puis quelque chose de plus accidenté vers Beaune, où on n’échappera cependant pas à mon avis à une arrivée en peloton de 80-100 coureurs. L’étape d’Oyonnax, en revanche, devrait je pense permettre pour la première fois aux baroudeurs d’en découdre : à nouveau la variété, tu l’assumes durant toute ta première semaine, et ça marche plutôt bien. Enfin, tu termines par quelque chose de très dur vers Seyssel, c’est sympa de voir la Biche placée en position décisive, et ça devrait s’attaquer pour la première fois entre favoris. Vu la difficulté du final, en revanche, je ne sais pas si Menthières et Cuvéry servent à quelque chose, et je me demande s’il n’aurait pas été plus judicieux d’avoir un tracé plat jusqu’au pied de Fromentel, histoire que la rupture soit encore plus marquée.
Ta deuxième semaine commence avec le même souci de variété, avec d’abord un sprint annoncé, puis quelque chose de plus indécis vers Guéret (un peu dommage que tu ne donnes pas plus de détail sur la dernière montée non répertoriée) qui devrait en théorie offrir un vrai match entre sprinteurs tous terrains, puncheurs et échappés. Puis une étape pour baroudeurs vers Brives, et un nouveau sprint à Mont-de-Marsan, on continue vraiment dans cette optique de ne jamais proposer la même chose de jours de suite, tu assumes jusqu’au bout cette position. On arrive aux Pyrénées : d’abord une course de côte au Plat d’Adet, bien vue (je trouve ça plus pertinent que le Portet proposé par certains), ensuite une étape « revancharde » vers Foix, avec Péguère en juge de paix, ce qui n’est pas très original mais reste à mon avis toujours plaisant et promet d’être efficace.
La troisième semaine reste globalement bien construite et assez variée elle aussi, mais souffre de deux points faibles – j’y reviendrai. D’abord, le chrono à Aix arrive au bon moment même s’il est peut-être un poil trop accidenté par rapport au style global de ton Tour (une seule des deux bosses aurait suffi, surtout avec une distance totale de moins de 40 bornes). Ensuite, ton étape de Menton est très sympa, et promet là encore un beau match entre baroudeurs. Ça se corse le lendemain : comme j’ai pu le dire à d’autres, pour un Tour 2021, les passages à l’étranger ne me semblent pas pertinents. Ton étape vers l’Agnel pourrait promettre un beau spectacle, dans l’absolu, elle est très bien et s’insère parfaitement, en termes de profil, avec le reste de ton parcours, mais dans ce cas précis, j’aurais tendance à la pénaliser (c’est le premier point faible). Ton étape vers Moutiers est plutôt bien vue, avec la Madeleine en juge de paix, et ta dernière étape avant les Champs, à Samoëns, est bien construite, avec une vraie possibilité d’offensives. Mais (et c’est le deuxième point faible), elle nous ramène quasiment au même point de la carte où nous étions à l’issue de la première semaine ! Pour moi, ça traduit un défaut dans la construction globale du Tour, et rend d’autant plus dommageable le transfert Pyrénées-Provence du deuxième jour de repos.

Anthofou31
Un Grand Départ un peu terne à mes yeux, avec une première étape en boucle autour de Brest (ce qui pour le coup, question originalité, est plutôt un bon point vu que tu es le seul de ta poule à le faire), et un final avec sans doute un brin de suspense, même si les premiers bouquet et maillot jaune n’échapperont pas à un sprinteur. Deuxième sprint annoncé le lendemain, un peu dommage à mes yeux, surtout que ta troisième étape est la plus intéressante des trois, et aurait de fait gagné à être davantage mise en valeur. Là, elle se retrouve un lundi, alors que les deux autres auront droit aux projecteurs du weekend.
La suite de la première semaine me laisse une curieuse impression : autant, prises individuellement, tes étapes tiennent la route, autant mises toutes ensemble, elles me donnent l’impression de toutes se ressembler, hormis celle vouée au sprint arrivant à Nantes, et celle du Béal. A chaque fois ou presque, on a une bosse dans les 10 ou 15 dernières bornes. Je pense que le parcours se serait un peu bonifié avec un peu plus de variété : pourquoi pas une arrivée en bosse, pourquoi pas une étape avec des difficultés placées plus loin de l’arrivée, pourquoi pas une étape plate supplémentaire… Là, on a un peu l’impression que tu espères qu’Alaphilippe fasse le coup d’Epernay tous les jours ! Pas vraiment fan de la boucle autour de Guéret (et des doubles ascensions en général). Rien à redire en revanche sur celle du Béal dans son principe, mais elle est peut-être un peu surchargée pour ce qui sera à peu près à coup sûr une course de côte.
La deuxième semaine commence par un contre-la-montre à Colmar, avec d’après ta description des terrains très variés. Pourquoi pas, ça a le mérite de tenter. Ensuite, une vraie étape pour sprinteurs, c’est bien, il en fallait, puis un retour de la spéciale Alaphilippe vers Salins-les-Bains… On peut espérer qu’avec le chrono et l’étape du Béal, suffisamment de coureurs soient loin au général pour que ça propose un match entre baroudeurs plutôt qu’une explication parmi les meilleurs puncheurs-grimpeurs du peloton, mais ça commence vraiment à faire trop de fois que je vois la même étape sur ce Tour. Ensuite à nouveau un sprint (tant mieux !), avant l’arrivée dans les Alpes, où je ne suis pas hyper fan du Semnoz, mais ça peut être tenté. Contrairement à beaucoup, tu choisis de faire des Alpes assez légères, en deux jours, et si je pense que le format court de ta seconde étape peut promettre un beau spectacle, ça manque d’un col plus long en première moitié de course pour vraiment lancer les hostilités et démarquer davantage cette étape de toutes celles de moyenne montagne et/ou accidentées que tu as déjà proposé.
Pour entamer la troisième semaine, nouveau gros transfert : pour moi, ça fait un de trop (déjà que je ne suis pas fan des transferts de plus de cent bornes les jours de repos…). Tu attaques ensuite avec une étape de sprint, ok, puis une étape pour puncheurs, une de plus, ça commence à faire pas mal (même si, et c’est une bonne chose, l’arrivée est en bosse cette fois-ci !). Ensuite, les Pyrénées. J’ai du mal avec l’entame : pas fan de l’arrivée au Tourmalet, qui est censée être exceptionnelle et reviendrait deux ans seulement après 2019, et pas fan de la construction de l’étape, qui me semble un décalque de ton entame alpine, avec Aspin à la place de Forclaz de Montmin et Tourmalet à la place du Semnoz. J’aurais préféré que tu assumes la CC pure sur l’une de ces deux étapes, plutôt que de proposer deux profils si similaires. Surtout que dès le lendemain arrive une nouvelle course de côte, certes en deux temps avec la Hourcère avant l’arrivée à la PSM, mais où rien ne se passera. Ta toute dernière étape me semble mieux, mais pour moi, il manque clairement quelque chose dans ces Pyrénées, surtout après des Alpes aussi light.

Wings
Un Grand Départ bizarre, avec d’abord un prologue trop long pour en être vraiment un, puis un deuxième jour trop chargé en ribins à mon goût (la moitié aurait pu suffire, je pense). Tu enchaînes avec une étape pour sprinteurs, ce qui permet d’avoir trois premiers jours destinés à trois types de coureurs différents, c’est quand même un bon point.
La première semaine continue avec une alternance d’étape pour sprinteurs et pour puncheurs (j’aime bien le fait que celle de Flers ait un final « plat » tandis que celle de Rouen s’achève en bosse, ça permet de varier les plaisirs et les schémas), avant un premier weekend qui me convainc moins : pas fan de l’arrivée en haut du Mont Cassel, ça aurait été plus sympa de durcir un poil en amont (avec Boeschepe ou Mont Noir) et de finir à Hazebrouck. Pas fan non plus de la reprise de Cassel le lendemain, qui fait vraiment redondant – pas d’avis sur les pavés, est-ce que ça ne fait pas trop de passages non-asphaltés après les ribins le deuxième jours et l’arrivée à Cassel la veille ?
La deuxième semaine commence par un chrono long, ce qui est sympa et devrait continuer à faire des écarts pour faire attaquer les favoris ensuite. Pas hyper fan de la montée à Avoriaz, qui fait une CC trop facilement contrôlable en mode Orcières, où j’ai peur que rien ne se passe avant les derniers hectomètres. C’est mieux le lendemain, mais si les leaders rechignent à s’attaquer dans la Croix-de-Fer, je crains que la Rochette ne soit pas assez sélective non plus et qu’il ne se passe rien. Ton étape de Voiron me semble elle clairement promis aux baroudeurs et non aux sprinteurs, compte tenu de sa longueur et de la difficulté des deux cols du début. Ton étape de Gap est originale et sympa, et aurait mérité un meilleur placement : là, elle semble effectivement dévolue aux baroudeurs, ce qui est un peu dommage et « gâcherait » un tracé pourtant singulier. Tu termines avec une étape originale là encore (l’Alpe utilisée en ascension en cours d’étape, ça a le mérite d’être osé), mais qui nous fait friser l’overdose : cinq jours de suite dans les Alpes, c’est un peu trop pour moi…
La troisième semaine débute avec le classique bordures via Agde et Sète (tu fais partie des rares à ne pas y mettre le Mont-Saint-Clair, c’est un point en plus question originalité, mais je préfère quand même quand il y est…), puis une belle entrée en matière pyrénéenne, où Pailhères pourrait servir de détonateur, si hélas le menu du lendemain ne réfrénait pas les ardeurs… C’est un peu dommage, du coup, surtout que ton étape de Peyragudes n’est pas hyper folle. Tu termines avec un sprint à Montauban, puis une étape de la dernière chance à Aurillac, qui peut aussi bien être difficilement contrôlable qu’accoucher littéralement d’une souris (un peu dommage, d’ailleurs, d’avoir répertorié autant d’ascension, l’étape serait plus piégeuse sans cela à mon avis).

Alexandre7894
Les côtes disséminées dans la première étape devraient je l’espère valoir une petite bataille entre prétendants au premier maillot à pois, mais on ne devrait pas échapper à une arrivée groupée, peut-être dans un peloton de seulement cent/cent-vingt coureurs. En soi, ce n’est pas gênant, mais j’ai peur que toutes tes étapes en ligne bretonnes connaissent la même issue, les deux suivantes étant elles aussi promises à un sprint, et c’est seulement lors de la quatrième étape, le TTT, que les premiers écarts devraient être observés entre favoris. En soi, ce n’est pas gênant, mais je pense qu’avec le terrain de jeu qu’offre la Bretagne (et qui plus est pour un Grand Départ), il y avait mieux à faire.
Dans la même optique d’exploitation du terrain de jeu, l’étape de Tours me laisse un peu perplexe. Si le spectacle devrait être au rendez-vous (enfin, je l’espère), je ne peux pas m’empêcher de me demander pourquoi n’avoir pas profité du départ en Bretagne pour placer des ribins, plutôt que les chemins non asphaltés de Paris-Tours. J’ai aussi le sentiment que cette étape avantagera les gros collectifs, et donc se situera comme une amplification du TTT de la veille, et non comme un moyen de contrebalancer les écarts qu’il aura produit. Rien à redire sur l’étape de Magny-Cours, en revanche je vois difficilement comment celle de Mâcon peut échapper à un sprint en peloton réduit : le début de course n’est pas assez difficile pour que des costauds prennent le large, et la perspective du week-end dans les Alpes dissuadera à mon avis les outsiders de passer à l’offensive. En revanche, j’aime bien ton weekend dans les Alpes : l’étape d’Annemasse est une mise en bouche très sympa (et on peut s’attendre à ce que ça bouge dans la Croisette, offrant une belle course jusqu’à l’arrivée), et celle du lendemain suffisamment indécise pour susciter la curiosité (encore que dans l’absolu, c’est plutôt le genre de tracé que j’aurais aimé voir en deuxième ou troisième semaine, ce qui aurait je pense été davantage gage de mouvement).
La deuxième semaine commence par un point noir : le seul chrono individuel de ton Tour est trop accidenté pour moi, et ne devrait pas créer les écarts entre grimpeurs nécessaires pour garantir à coup sûr du spectacle dans les étapes de montagne suivantes (en revanche, le placer au lendemain du premier jour de repos est une bonne idée). Le lendemain, l’étape de La Ruchère risque fort pour moi de se limiter à une course de côté dans l’ascension finale, suffisamment dure pour focaliser les attentions. Celle de Superdévoluy me semble elle aussi vouée à se limiter à une explication finale, avec dans le meilleur des cas des tentatives dès le Noyer, mais de la part de seconds couteaux. On se retrouve donc avec des Alpes qui risquent de n’avoir pas créé beaucoup d’écarts, ni suscité beaucoup de spectacle, ce qui est un peu dommage vu qu’elles monopolisent quatre étapes, et met la pression sur tes Pyrénées… La suite de la deuxième semaine me plaît davantage, avec une étape vers Montélimar qui peut en effet être le théâtre d’un beau bordel (même si la présence des côtés pourrait bien dissuader les tentatives de bordures), le classique bordures/Mont-Saint-Clair vers Béziers qui, je pense, fonctionne toujours, et pour finir l’enchaînement Pailhères-Ax-3-Domaines, qui est peut-être mon entame de Pyrénées préférée en arrivant par l’Est, et est judicieusement placé une veille de repos pour inciter au mouvement dès Pailhères.
La troisième semaine me laisse par contre sur ma faim. A Saint-Girond, d’abord, je ne vois pas l’étape échapper aux baroudeurs, avec les favoris tous ensemble dix minutes plus loin dans un peloton de 60 ou 80 coureurs : les deux cols sont trop loin de l’arrivée pour qu’on ait du mouvement, surtout avec la perspective du menu du lendemain. L’étape de Gavarnie ne me convainc pas davantage, avec des difficultés qui arrivent trop tard dans l’étape pour qu’on ait vraiment du bordel du début à la fin, un sommet du Tourmalet placé trop loin de l’arrivée pour que ça bouge, et un final qui ne me semble pas à l’avantage d’un éventuel attaquant. Ensuite, une étape pour sprinteurs et une autre pour baroudeurs, pourquoi pas. Et enfin, l’étape finale à Saint-Flour : en soi, je la trouve très bien, et c’est original de ne terminer ni par un chrono, ni par l’un des deux « grands » massifs, et ton étape en elle-même est plutôt intéressante. Il y a toutefois, en fonction des écarts et de la capacité de l’équipe du maillot jaune à contrôler la course, un risque qu’il ne s’y passe rien, et que ça se finisse par un sprint à trois entre De Marchi, Wellens et l’un des Izaguirre… Ce qui aura donné un Tour de France globalement sans grand mouvement.


POULE C

1 : Mr Nico
2 : bullomaniak
3 : patazem

Une poule très difficile à noter, pour moi, étant donné mon choix de privilégier les Tours se disputant intégralement sur le territoire français, et ce alors que la plupart des meilleurs parcours de cette poule comportent des incursions en Suisse, en Italie ou en Espagne...
Ce choix s'est donc avéré difficile à tenir, et je mets quand même sur mon podium deux parcours avec des passages à l'étranger, la première place revenant à celui qui, dans les meilleurs tracés de la poule, se déroulait uniquement en France. Mais les trois parcours sont très bons.

Mr Nico
Un Grand Départ varié pour commencer, avec d’abord un premier chrono à la fois court mais sans doute spectaculaire compte tenu de sa difficulté, où on aura un bel aperçu des états de forme des différents favoris, avant un premier sprint massif à Quiberon où j’espère effectivement que le vent sera au rendez-vous, ce qui donnerait un beau final (j’y arrive moi aussi). J’aime également ta troisième étape, avec un très beau final pour puncheur vers Saint-Brieuc, qui pourrait motiver quelques coureurs ayant des vues sur le maillot jaune (tous les regards se tournent vers un certain champion du monde français, qui pourrait trouver là un terrain d’expression idéal). Tu choisis de passer le quatrième jour intégralement en Bretagne lui aussi, ce qui est suffisamment original pour être salué – l’étape, en elle-même, est assez « random » et promise à un sprint, mais il en faut.
Ta première semaine se poursuit avec un TTT à Laval pour rebattre les cartes au général, avant une rapide traversée Ouest-Est en deux étapes, que je vois toutes les deux promises aux sprinteurs, malgré le relief (que tu survends un peu dans ta description) de la seconde : à ce stade de la course, ça me va tout à fait, et permet d’entrer petit à petit dans le vif du sujet. Tu attaques ensuite les Alpes, et si je ne suis pas fan de l’arrivée à Avoriaz, l’approche par Joux-Plane est bien pour durcir en amont. Le lendemain, j’aime bien ce que tu proposes avec ta boucle autour de Thonon, l’étape est dynamique, et le final promet d’être spectaculaire sans toutefois creuser trop d’écarts. Bonne conclusion d’une première semaine aux profils variés.
Une belle étape typique « sortie de massif » pour entamer la deuxième semaine, sans doute pour des baroudeurs costauds, avant une autre, destinée à un sprint, vers Arles. Le chrono qui suit propose un profil assez à la mode, mais qui pourrait être spectaculaire et est à même de faire de beaux écarts entre les favoris. Tu continues avec une nouvelle étape pour sprinteurs (attention, le dénivelé que tu indiques est faux), très bien là-encore, il en faut, avant l’arrivée dans les Pyrénées, assez bien vues : d’abord les Monts d’Olmes, que ce serait en effet intéressant de voir bientôt sur le Tour compte tenu de leur profil assez atypique, et que tu places en conclusion d’une belle étape où Pailhères pourrait avec un beau rôle de pivot, puis un format a priori dynamique vers Saint-Girons, qui manque peut-être d’une difficulté qui garantisse de tout faire péter : il y a à mon sens trop de risque que ça se joue entre baroudeurs, et que les favoris s’entendent pour ne rien renter et arriver tranquillement dans un peloton d’entre trente et quarante coureurs, malgré la brièveté de l’étape. Mais si ça veut s’attaquer, en revanche, le final promet d’être beau.
La troisième semaine commence avec ce que tu décris come ton étape-reine, avec raison : il y aura quoiqu’il arrive de gros écarts à Superbagnères (que cela fait plaisir de retrouver), mais je doute que la course se lance avant – tant pis, ça fera quand même un beau spectacle dans l’ascension finale, surtout que les difficultés précédemment franchies pèseront lourd dans les jambes. Une belle étape de transition ensuite vers Revel, où la côte de Saint-Ferréol devrait efficacement pimenter le final et permettre un match entre sprinteurs et puncheurs. Et tu fais enfin le choix de terminer par un triptyque dans le Massif Central, que tu traites comme un massif à part entière, ce qui est à mon sens un bon choix, non seulement original (beaucoup préfèrent se contenter de finir par une étape unique dans un massif intermédiaire), mais en plus riche en possibilités pour l’avenir (le Massif Central gagnerait en effet à un considéré comme tel par ASO, ce qui permettrait de réellement varier les schémas). Dans le détail, ça donne d’abord une course de côte à Millau, pas trop dure, mais intéressante à ce stade de la course, puis une étape pour baroudeurs vers Sainté, mais où la distance pèsera très lourd dans les pattes le lendemain (je pense toutefois que l’étape aurait gagné à être encore davantage durcie, surtout dans sa première moitié). Enfin, tu traces une vraie étape de montagne pour finir, propice aux renversements, courte donc vraisemblablement nerveuse, et avec un très bel enchaînement de difficultés, rendant tout Tour indécis jusqu’au bout.

bullomaniak
Un Grand Départ très travaillé, avec d’abord un prologue (bon point, c’est dommage qu’ASO les ait laissé tomber depuis 2012) très court et bien tracé, puis deux très belles étapes accidentées toutes les deux, et au dénivelé impressionnant et presque semblable, mais néanmoins différentes dans leur construction, et dans l’issue qu’on peut en attendre (je m’attends à un final plutôt débridé pour la première des deux, et à une explication plus classique entre sprinteurs costauds pour la seconde).
Tu poursuis ta première semaine ensuite avec un long TTT, sur un terrain de jeu magnifique, avant trois nouvelles journées pour les sprinteurs que tu décris très bien, et qui possèdent chacune sa spécificité, là-encore, c’est très travaillé et très bien vu. L’étape de Besançon est très bien construite elle aussi, avec un final propice aux attaques pour un puncheur type Alaphilippe qui voudrait s’emparer du maillot jaune. Pas fan du final en Suisse le lendemain, en revanche, pour l’incertitude liée à la situation sanitaires et à la possibilité de passages à l’étranger, ce qui est dommage parce que l’étape en elle-même est bien construite.
Ta deuxième semaine commence immédiatement dans le vif du sujet, avec une première étape alpestre exigeante, et une belle montée finale (je ne connaissais pas, pour ma part) qui fera de gros dégâts parmi les favoris. Le lendemain vers Vaujany, c’est classique comme tu le dis toi-même, mais toujours efficace, et c’est typiquement l’étape que j’aimerais bien qu’ASO finisse par nous mettre dans les Alpes un de ces jours. J’aime bien aussi l’étape de Digne, sur le papier assez indécise entre échappés et peloton, et qui pourrait se transformer en gros chantier si un favori n’est pas bien dans le Parquetout. Le lendemain, un chrono d’une longueur qu’on a plus vue depuis longtemps, encore un bon point pour ton parcours, ça va créer de très gros écarts et contraindre les favoris qui auront perdu du temps (et il y en aura beaucoup) à être offensifs dans la suite du tracé. Très belle étape encore le lendemain, avec une utilisation originale du Ventoux, qui promet une course vraiment indécise. Et enfin, avant le repos, une étape de bordures « classique » mais qui pourra rebattre encore les cartes avant la dernière semaine.
La troisième commence avec une étape que je trouve magnifique, mais qui aurait gagné à être mieux mise en valeur : à la veille des Pyrénées, je crains que les favoris ne daignent pas l’exploiter (alors qu’il y aurait matière à !), alors que si tu avais choisi de placer le repos le mardi au lieu du lundi, tu aurais ouvert cette possibilité. Belle étape vers Ax-3-Domaines ensuite, où les grimpeurs seraient bien inspirés d’enclencher de bonne heure. Celle de Font-Romeu est bien aussi, et propice à une course lancée dès le début, mais je mets un bémol sur le fait d’avoir Pailhères deux jour de suite, je ne suis vraiment pas fan de ces étapes qui réempruntent les mêmes routes que la veille, il me semble que le territoire français est suffisamment vaste et riche en reliefs variés pour ne pas avoir à tomber là-dedans. J’aurais peut-être mis une difficulté supplémentaire dans celle de Toulouse, dans la première moitié, pour épicer le match entre sprinteurs passant plus ou moins les bosses à un moment où on sera dans le money time pour le maillot vert. Enfin, contrairement à ce que tu écris, je pense que l’étape de Rocamadour aurait gagné à être un poil durcie pour éprouver davantage les organisme et rendre le final vraiment insoutenable, mais ça reste une conclusion originale.

patazem
Un Grand Départ original du fait de la présence d’un chrono par équipes dès le premier jour – toutefois, je trouve celui-ci un peu long pour une première étape, ça m’aurait davantage plu s’il avait tourné autour des vingt bornes… Mais les deux autres étapes bretonnes sont très bien, et explorent à fond les possibilités données par le relief, avec des physionomies différentes : celle de Lannion devrait se limiter à une explication dans la dernière ascension, là où celle du Mené promet un final à suspense plus dynamique, avec la possibilité pour les puncheurs de partir de plus loin et d’offrir un beau final.
La première semaine se poursuit de façon intéressante, avec d’abord deux belles étapes pour sprinteurs (il en faut et les tiennes sont bien travaillées) et une troisième un poil plus indécise, mais qui offrira sûrement une belle passe d’armes entre différents groupes à partir du Suc au May. L’étape de Biars, ensuite, est très originale tant par sa longueur que par son profil et devrait offrir une nouvelle opportunité aux puncheurs après les deux étapes en ligne bretonnes, c’est bien vu à ce stade de la course. J’aime bien aussi celle du Plat d’Adet, à la fois pour sa longueur (paramètre toujours intéressant à exploiter, y compris pour une pure CC) que pour le choix de ne pas pousser jusqu’au Portet (ce que font trop de parcours et dont je ne vois pas l’intérêt). Enfin, ton étape de Bagnères-de-Bigorre est simple, classique et efficace, et devrait permettre une très belle mise en valeur du Tourmalet, surtout une veille de repos.
Tu fais ensuite un choix d’une belle originalité en poussant en Corse pour la suite de ton parcours, avec trois étapes bien agencées, une pour baroudeurs, une pour grimpeurs et une pour sprinteurs, qui devraient offrir une belle exposition à l’île de Beauté. Et contrairement à ce que tu dis, je ne pense que le col de Bavella soit placé trop loin de l’arrivée pour empêcher une belle attaque, il faudra juste la jouer fine tactiquement, et espérer retrouver des équipiers placés devant (bon, c’est vrai qu’avec une Jumbo qui ne laisse aucune marge aux échappées, ça semble a priori compromis, mais sait-on jamais ! ça a le mérite d’être tenté).
Ta troisième semaine est du coup assez longue, vu que tu choisis d’encadrer ton passage en Corse de deux jours de repos, c’est un choix qui jouera sur l’usure en fin de Tour, c’est assez bien vu. Dans le détail, un très long chrono pour commencer, c’est très bien vu à ce stade de la course et ça obligera ensuite les grimpeurs à se bouger dans ce qui leur restera d’opportunités. Ton étape de L’Audibergue, a priori pour les baroudeurs, est bien tracée, et on pourrait imaginer avoir un final avec du suspense à tous les échelons de la course, vu le profil de ta dernière difficulté. Le lendemain, belle étape, malheureusement je ne suis vraiment pas fan du passage à l’étranger (ça vaudra aussi pour ton étape jurassienne avec final en Suisse) dans le contexte actuel. C’est dommage, car le choix de l’altitude était vraiment intéressant. J’aime bien l’étape d’Annecy le lendemain, il peut se passer beaucoup de choses si un favori craque dans le Galibier (dans cette optique, c’est également bien d’avoir mis Queige dans la deuxième moitié de la course). Puis, une belle étape jurassienne, avec le Col de la Biche enfin placé dans une position décisive, c’est très bien ! Pas vraiment fan, en revanche, de ton étape suisse du lendemain, à la fois pour les raisons exposées plus haut liées aux passages à l’étranger, et parce que ça fait déjà le cinquième jour de course consécutif très exigeant, ce qui risque d’entraîner des escamotages de certaines étapes qui auraient mérité mieux (je pense notamment aux deux qui précèdent). Une parenthèse pour souffler vers Belfort (même si, comme tu le rappelles, ces étapes de fin de Tour sont parfois difficiles à contrôler, je pense que les sprinteurs seront sevrés depuis trop longtemps pour passer à côté), avant, effectivement, une belle étape conclusive dans les Vosges qui offre une dernière opportunité pour les grimpeurs de renverser le Tour (l’enchaînement est beau, en effet, est-ce vraiment le meilleur ? j’en propose dans mon parcours un autre qui me plaît mieux, mais c’est vrai que le tien mériterait tout autant d’être testé !).

nailouj
Un Grand Départ plutôt classique mais un poil impersonnel, avec trois premiers jours assez différents : un prologue (j’adore, donc bon point), puis une étape au final clairement pour puncheurs vers Mûr-de-Bretagne (original de ne pas arriver en haut de la bosse, même si l’ensemble de l’étape aurait peut-être gagné à être encore plus accidenté), et enfin une journée sans difficulté pour les sprinteurs. Peut-être que les spécificités bretonnes auraient pu être mieux mises en valeur lors de ces trois premiers jours.
La première semaine se poursuit avec un nouveau sprint à Sarzeau (à voir si le vent est de la partie, ce qui dynamiserait effectivement la course), puis une étape intéressante à Montluçon, au final qui pourrait profiter à des baroudeurs costauds capables de résister au retour du peloton. Du mal à voir, en revanche, comment on pourrait échapper à un sprint le lendemain vers Mâcon (attention, il y une coquille dans ta description, puisque tu nous remets celle de ton étape 2). J’aime bien ton étape d’Annecy qui, pour le coup, pourrait voir une explication intéressante entre baroudeurs, voire un match avec les sprinteurs les plus costauds si ceux-ci ne se résignent pas dans l’enchaînement Berthiand-Bérentin (je pense quand même que ce sera trop dur, et que de Sagan ou des Matthews qui voudraient gagner auraient plutôt tendance à prendre l’échappée). Pas très fan, en revanche, du chrono aux Glières, dont j’ai du mal à saisir l’intérêt : la montée est un très bon détonateur pour une arrivée plus lointaine, je ne vois pas en quoi un format hybride « semi-cronosclata » pourrait lui apporter… L’étape de Sestrières, le lendemain, ne me convainc pas davantage, d’abord parce que la faisabilité des passages à l’étranger, dans le contexte actuel, reste hypothétique, ensuite parce que je ne trouve pas que le Galibier soit particulièrement bien exploité comme ça : trop de vallée ensuite, et deux dernières difficultés assez roulantes. J’aurais trouvé plus pertinent d’arriver à Briançon, comme en 2007.
La deuxième semaine commence par une étape de montagne courte et dynamique, j’aime mieux ça, même si je ne suis pas fan de repasser par Montgenèvre deux jours après l’avoir déjà emprunté. Belle étape de transition vers Montélimar le lendemain, en revanche, où je pense que les baroudeurs pourraient trouver matière à s’amuser, avant un sprint à Montpellier (il en faut). Pas hypra fan de ton étape de Carcassonne, qui décalque un peu trop celle de 2018 là où je pense que ça aurait été plus intéressant de prendre le Pic de Nore en sens inverse pour arriver à Mazamet, afin d’offrir d’autres possibilités. Pas hyper fan non plus du Portet en tant que difficulté, même si l’idée d’attaquer les Pyrénées par une course de côte me va bien (arriver au Plat d’Adet était suffisant à mon avis). Le chrono de Tarbes, en revanche, arrive au bon moment, même s’il est peut-être un poil court à mon goût.
La troisième semaine commence par une grosse étape, très classique mais hyper efficace vers Luz-Ardiden, j’aime bien, et enchaîne avec un autre beau format (peut-être un poil long) plus propice aux offensives vers Saint-Girons, ce qui fait deux étapes pyrénéennes qui se complètent bien l’une et l’autre. J’aime ensuite beaucoup ton étape de Castalsarrasin, son enchaînement de côtes dans son milieu pourrait la rendre difficilement contrôlable. Retour à un sprint le lendemain (même si, en troisième semaine, ces étapes réservent parfois des surprises), rien à dire là-dessus surtout que ton parcours en propose assez peu, avant une dernière journée cruciale bien vue, propice aux attaques de loin et aux coups de panache, avec la meilleure mise en valeur possible de Néronne, Peyrol et Perthuis.

Edgard_J
Contrairement à beaucoup, qui font le minimum syndical en restant trois jours et demi en Bretagne, tu t’y attardes, avec une réelle volonté de mettre en valeur les différents terrains disponibles – peut-être même un peu trop… Dans le détail, ton prologue est très bien, à la fois parce que j’aime beaucoup les Tours qui commencent par un prologue, et parce que le choix d’être mettre une bosse dès le départ permet d’entrer tout de suite dans le vif du sujet. Le lendemain, j’aime l’idée de mettre des ribinous, même s’il y en a à mon sens un peu trop, et un peu trop étalés sur l’ensemble de l’étape : je pense que ton étape aurait gagné à avoir entre huit et dix secteurs seulement, et plus concentrés. Une étape pour sprinteurs vers Auray ensuite, très bien, puis une construction hybride vers Mûr-de-Bretagne : si j’aime bien l’idée d’un unique (mais très long) chemin en début de course (qui plus est à Brocéliande, qui est une idée poétique), je ne suis absolument pas fan de la boucle autour de Mûr-de-Bretagne, et je pense que l’étape aurait gagné à assumer une très faible distance et à se cantonner à une seule ascension (j’aime bien, en revanche, le fait de ne pas arriver en haut, pour une fois). Enfin, un TTT, toujours spectaculaire, donc un bon point, mais ça fait le cinquième jour de course consécutif en Bretagne : n’y avait-il pas moyen de le mettre ailleurs (quitte à faire partir ton étape 6 ailleurs que de Cancale) ?
Ce qui reste de la première semaine est intéressant : un final pour puncheurs (mais pas trop dur non plus) à Alençon, un sprint dans un cadre intéressant à Guédelon dans une étape où l’endurance jouera un rôle primordial, avant une nouvelle journée pour les puncheurs vers Langres, où le final pourrait faire pas mal de dégâts vu le menu proposé en amont. Enfin, tu termines avec une belle course de côte au Mont d’Or, ce qui conclue une première semaine assez variée en termes de profils – peut-être pas assez d’étape pour sprinteurs, toutefois, ce qui se confirmera avec la suite de ton Tour.
La deuxième semaine commence directement dans le vif du sujet, avec deux étapes de montagne qui s’enchaînent assez bien : si, à mon avis, celle de La Clusaz tournera à la course de côte (moins dure, toute fois, que celle du Mont d’Or, et où je vois bien l’échappée résister jusqu’au bout), celle du lendemain, à Bourg-Saint-Maurice, est très bien construite avec le Sauget placé en tremplin, et pourrait voir quarante derniers kilomètres assez spectaculaires. Etape a priori plus classique vers Romans, même si je pense qu’une des deux ascensions du début est peut-être de trop pour avoir un vrai match entre différentes équipes de sprinteurs par la suite. L’étape de La Mure est intéressante elle aussi, a priori pour les baroudeurs, mais le final est original et proposera aux favoris un terrain dont ils n’ont pas l’habitude et qui aurait sans doute mérité d’être mieux mis en valeur : là, j’ai peur que la perspective de l’étape monstre du lendemain inhibe leurs volontés dans la Rampe de Laffrey. Belle étape reine vers Auron néanmoins, avec une des meilleures mises en valeur de la Bonnette, en tremplin idéal avant une dernière ascension propice à creuser les écarts. Enfin, j’ai un peu de mal à envisager autre chose qu’une explication entre baroudeurs au Castellet.
Ta troisième semaine commence avec une vraie étape pour sprinteurs (cela faisait longtemps, et ça fait du bien), avant une arrivée à Peyragudes où tout devrait se jouer dans les ultimes hectomètres vu que tu choisis de terminer à l’altiport, surtout avec la perspective du chrono le lendemain (donc je ne vois pas tellement l’utilité d’avoir mis Azet avant, à part peut-être pour l’usure – pas vraiment fan, donc). Un ITT original ensuite, j’aime bien, avant une belle étape vers Puyvalador qui met bien en valeur Pailhères. Ta dernière étape pyrénéenne, enfin, propose un beau profil, et termine ce Tour dans un endroit assez inhabituel, mais le passage en Espagne est un peu hasardeux dans le contexte de 2021.

ZeTourmalet
Un Grand Départ peut-être un poil classique, avec d’abord un faux prologue, qui n’est à mes yeux pas ce qu’il y avait de mieux à faire (j’aurais préféré ou bien un vrai prologue, donc plus court, ou bien quelque chose qui assume mieux le format « hybride », avec un peu plus de difficultés, comme l’ont proposé certains), avant une étape pour sprinteurs costauds le lendemain (j’ai beaucoup de mal à imaginer un puncheur, et encore plus un baroudeur, réussir à tirer son épingle du jeu sur ce genre de profil, surtout le deuxième jour de course). La troisième étape est plus originale, en raison de son final qui promet d’être spectaculaire, même s’il viendra sans doute ponctuer une longue sieste.
La première semaine se poursuit avec deux étapes pour sprinteurs (rien à dire là-dessus, à part qu’il en faut), puis un profil plus accidenté vers Riom où je n’imagine pas un seul instant les favoris se livrer, mais où un vrai match pourrait avoir lieu entre les baroudeurs et les équipes des sprinteurs-puncheurs type Sagan, Van Aert, Matthews ou Van Der Poel, ce qui sera intéressant à ce stade de la course (et pourrait promettre une belle lutte pour le maillot vert). Du coup, l’étape du lendemain vers Brioude me paraît peut-être un poil redondante, vu que je m’attends à y voir exactement le même scénario, et la victoire à nouveau revenir à un sprinteur passant bien les bosses. L’étape de Laguiole, en revanche, devrait à mon avis revenir à un baroudeur ; j’aime beaucoup le départ en côte, qui fera mal à beaucoup de coureurs, mais je pense que tu survends ton final en affirmant que le Tour s’y perdra sans doute : j’ai du mal à y imaginer un favori réellement mis en difficulté, en dépit de son caractère mal plat et du vent que tu espères. Enfin, pas vraiment fan de l’arrivée à Mende le dimanche : elle est toujours spectaculaire en elle-même, mais risque de bloquer les velléités offensives avant, et donc de « gâcher » Sapet et Finiels en les réduisant à une bataille entre baroudeurs pour les mois (je le dis d’autant plus volontiers que j’ai moi aussi une étape dans le même coin sur laquelle je me suis longuement cassé la tête – je ne dis pas que j’ai fait mieux, mais en tous cas, avec ce type de profil, terminer par la montée Jalabert ne me convainc pas du tout).
Ta deuxième semaine continue avec une étape vers Voiron, pour les sprinteurs, puis une autre vers Genève qui me laisse assez sceptique : d’une part, on le sait, les passages à l’étranger sont sujets à caution pour 2021 (d’où ma volonté de privilégier dans mes notes les parcours 100% en France), d’autre part, je ne vois absolument pas la plus-value sportive apportée par ce détour en Suisse (contrairement au crochet par l’Italie trois jours plus tard). Ensuite, un chrono d’une bonne distance juste avant la montagne, j’aime bien, avant une belle étape vers Mozine où je doute, toutefois, que cela bouge avant la Joux-Verte compte tenu du menu des deux jours qui suivront. Le lendemain, un bon point et un mauvais : le mauvais, c’est le crochet italien, assez aléatoire vu les incertitudes liées au contexte sanitaires et à l’ouverture des frontières, le bon, c’est le retour à Tignes (après l’annulation de 2019) ; le profil est plutôt ouvert, mais je doute que ça bouge réellement dès le San Carlo, vue la longueur et le caractère peu favorable aux attaquants de ce qu’il restera. On devrait néanmoins assister à une belle course d’usure. J’aime bien en revanche l’étape du Bourg d’Oisans, condensée, ramassée, et propice aux offensives.
Un gros transfert pour commencer la troisième semaine, avant deux étapes pour sprinteurs dont l’une aurait peut-être gagné à être un poil plus corsée. Pas forcément convaincu par l’agencement de tes Pyrénées ensuite, tu enchaînes les belles difficultés dans les deux premières, mais pas forcément de la façon la plus favorable à de grandes manœuvres, et la toute dernière, malgré un beau début, propose quand même 70 derniers kilomètres qui ressemblent à un mouroir pour attaquants…

El_Pistolero_64
Un Grand Départ peut-être très légèrement fade à mon goût, avec une belle étape 1, au final usant mais qui devrait quand même revenir à un sprinteur complet, suivie d’un deuxième jour de course plus convenu à mon sens. L’originalité tient à la présence d’un gros chrono dès le troisième jour, ce qui apporte un peu de piquant (même si j’ai l’impression que tu en fais un peu trop sur la côte de Cadoudal, ni assez longue ni assez raide pour qu’on y perde « énormément de temps), mais en regardant les étapes en elles-mêmes, j’ai un peu l’impression que ça aurait pu être tracé à peu près partout en France, et qu’il n’y a pas de réelle mise en valeur des spécificités bretonnes.
La première semaine se poursuit avec une étape pour sprinteurs, ok, puis une pour puncheurs assez réussie qui promet je pense un beau final vers Rouen avant un nouveau sprint massif à Boulogne. J’aime beaucoup ensuite la construction de ton étape vers Gravelines, qui promet sans doute un beau match entre équipes pour une course animée. Le samedi, des pavés, plutôt bien dosés, et enfin une ardennaise dont je ne vois absolument pas l’intérêt. D’une part parce que, comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire à d’autres, il me semble un brin hasardeux de prévoir des passages à l’étranger pour un Tour 2021, d’autre part parce que ce passage à l’étranger-ci me semble totalement gratuit : on arrive à Arenberg la veille, et on a un transfert directement, vers la Belgique, pour une unique étape… Quitte à aller en Belgique, ça aurait eu plus de sens de le faire avec un départ depuis la France et une traversée en cours d’étape. Mais surtout, il me serait apparu beaucoup plus pertinent, quitte à tracer une étape de ce profil, de le faire en mettant en valeur les Ardennes françaises, à peu près jamais utilisées.
Ta deuxième semaine commence, après un gros transfert, par une pure CC vers le plateau de Solaison, pourquoi pas, c’est une bonne matière d’entamer la montagne, et le lieu d’arrivée est plutôt original. Le lendemain, l’étape vers Vallorcine est sympa et bien construite, mais là encore, je ne suis vraiment pas fan du passage à l’étranger dans le contexte actuel. En revanche, j’aime beaucoup ton étape des Gets, avec un format court absolument sans répit. L’étape de Nantua également, a une construction « sortie de massif » assez classique, mais promet quand même d’être intéressante. Le lendemain, retour à un sprint, avant une très belle étape vers Grenoble, l’une des plus sympas de ton Tour.
La troisième semaine commence par une nouvelle étape très bandante sur le papier, vers Corps, mais je trouve hélas que ça commence à faire beaucoup de jours consécutifs à tournicoter dans un même coin, comme si tu avais en fait voulu tracer un Critérium du Dauphiné avec une semaine de remplissage avant, et une autre après (je grossis le trait, mais c’est l’idée, accentuée encore par le choix, original et bienvenu, pour le coup, de te passer des Pyrénées). Tu poursuis avec une étape pour sprinteurs et une autre pour baroudeurs, toutes les deux bienvenues à ce stade de la course, comme une respiration, puis un chrono, original par sa longueur relativement brève. J’aime bien, enfin, la conclusion vers Decazeville, propice à des offensives, et très originale comme terrain de jeu d’une ultime occasion de renverser le classement général.

Bird
Un Grand Départ qui a le mérite de l’originalité, avec cette étape 1 (qui aurait peut-être mérité l’appellation « prologue », non ?) assez radicale. Je doute cependant du rendu télégénique d’un prologue aussi court, où on aurait à peine le temps de suivre les arrivées et les départs des coureurs, lesquels pourrait même parfois se télescoper. La deuxième étape est un peu plus convenue, mais me plaît, et la troisième, pour sprinteurs, garantit une variété dans les profils et les schémas – après, je ne sais pas si ça se fera réellement la guerre pour les bonifs et le maillot jaune, mais ça a le mérite d’être tenté.
La suite de la première semaine est assez intéressante, avec une étape pour sprinteurs, puis une étape francilienne accidentée sur laquelle j’aurai deux réserves : d’abord, la faisabilité de bloquer ainsi les abords parisiens en semaine, ensuite l’arrivée, que j’aurais trouvé plus judicieux de placer un peu plus loin : sur Paris-Nice, ça avait du sens en tant que 1ère étape, mais sur un Tour de France où ce n’est pas là qu’est décerné le premier maillot jaune, je préfèrerais que ce terrain de jeu soit mis à profit pour autre chose qu’une arrivée, mais en rampe de lancement d’un final que tu pourrais placer trois ou quatre kilomètres plus loin. Le TTT du lendemain, très bien, quoique peut-être un peu long, et jolie étape vers Nevers ensuite, j’espère qu’il y aura le vent attendu ! Belle étape vers Firminy le lendemain, avec une jolie mise en valeur du Mur d’Aurec (dans sa meilleure configuration possible, je pense), et une étape pour baroudeurs sympa ensuite. Et tu termines par un simili MSR (la comparaison est un peu abusive, je pense, dans la mesure où je ne vois vraiment pas un sprinteur en mesure de l’emporter à Agen), ce qui peut être intéressant, même si la longueur est réellement extrême : au moins, le parti-pris est assumé, c’est bien.
La deuxième semaine prend le parti de rester intégralement dans les Pyrénées, c’est un choix un peu radical, comme beaucoup d’autres de ton Tour, mais que là-encore, tu assumes. J’aime bien l’étape de Eyne 2600, originale et indécise. Beaucoup moins fan de la double-ascension de la Gallina le lendemain (pour deux raisons : d’une part parce que les passages à l’étranger, dans le contexte actuel, ne me convainquent pas, d’autre part parce que les doubles-ascensions, en général, me paraissent toujours une solution de facilité). J’aime bien l’étape de transition vers Saint-Girons, ensuite, qui pourrait permettre un beau match entre échappés et peloton (par contre, je doute de la possibilité de voir des leaders en difficulté dans Pailhères, vu le programme qui suit). Ensuite, une CC au Portet, dont je ne suis pas fan du tout en règle générale (il y a à mon sens de meilleures CC à faire dans les Pyrénées qu’une arrivée en haut d’un col). Et enfin, ta dernière étape pyrénéenne sent un peu trop l’empilage à mon goût, même si j’aime beaucoup à partir de la Hourquette.
Transfert colossal ensuite pour démarrer ta troisième semaine (je n’aime pas trop, j’avoue), avant un chrono expérimental intéressant, mais peut-être là-encore excessif. En admettant le principe (chronos avec des secteurs pavés, et qui plus est la Trouée d’Arenberg), j’aurais trouvé cela plus pertinent de mettre les secteurs dans la première moitié plutôt que le final. Ensuite, un sprint (il en faut, c’est logique), puis une étape vers Belfort qui, à mon sens, n’échappera pas aux baroudeurs. Les deux étapes des Vosges avec lesquelles tu termines sont pas mal (même si je ne suis pas hyper fan du fait d’avoir la Schlucht deux jours de suite, même pas deux versants différents), mais j’aurais trouvé plus intéressant d’en intervertir l’ordre.

Nicetobeout
Un Grand Départ plutôt intéressant, avec un contre-la-montre (presque un prologue vu sa faible de distance) pour creuser les premiers écarts entre favoris et jauger la forme des uns et des autres, avant une deuxième étape très bien construite, où je trouve les ribinous bien dosés et bien placés. J’aime bien aussi ta troisième étape, avec un départ relativement exigeant qui, s’il se fait sur les chapeaux de roues, pourrait mettre certains purs sprinteurs en difficulté et animer la suite de la journée, avant un final vers Quiberon (je l’ai moi aussi en troisième jours de course un lendemain de ribinous) qui, en cas de vent, peut être assez spectaculaire.
La première semaine se poursuit bien, avec une étape à Bressuire dont le final proposera un sprint difficile pour coureur puissant (et j’aime bien l’idée, un peu sentimentale, d’aller à Bressuire qui poireaute depuis tellement de temps), un chrono par équipes suffisamment court pour ne pas créer d’écarts abyssaux tout en permettant néanmoins de continuer à établir une hiérarchie avant la montagne, et une arrivée à Rocamadour qui promet d’être spectaculaire (là-encore, j’y arrive moi aussi, et également pour mon étape 6, donc ce serait hypocrite de ne pas apprécier !). Tu poursuis avec un nouveau sprint vers Auch (rien à dire, il en faut à ce stade de la course), puis tu entames les Pyrénées en allant immédiatement dans le dur avec une étape très difficile vers la Mongie (même si tout sera jouera dans la dernière montée, je salue le choix de placer l’arriver là plutôt qu’en haut du Tourmalet). Ton étape d’Aulus-les-Bains me convainc moins, en revanche, j’ai du mal à voir les favoris s’y expliquer avant Latrape, et je pense qu’il y avait mieux à faire en seconde étape pyrénéenne.
La deuxième semaine commence avec ce grand classique d’étape propices aux bordures vers Agde et Sète, puis un chrono qui arrive au bon moment de la course à mon avis, avant une course de côté au Ventoux dont je ne vois à vrai dire pas tellement l’intérêt du kilométrage réduit. Nouvelle journée pour les sprinteurs ensuite, et pour le coup, je trouve que ça fait un peu beaucoup, et manque un poil de variété dans les schémas (des étapes un peu plus indécises où les puncheurs ou les échappés auraient leur chance font défaut, je trouve, tout comme des étapes clairement destinées aux baroudeurs). On arrive ensuite dans les Alpes, avec une belle étape reine, même si j’ai un peu peur que vu la difficulté du Granon, le Galibier et la Croix-de-Fer ne servent qu’à l’usure. J’aime beaucoup en revanche ton étape de Chambéry, bien plus propice à une offensive plus lointaine.
Après le repos, ta troisième semaine commence par une étape un peu indécise (enfin !), où les baroudeurs et les équipes des sprinteurs qui auront passé les deux premières difficultés pourraient se livrer un beau bras de fer. Pas hyper fan, en revanche, de ton étape vosgienne, qui sera pour les grimpeurs la dernière occasion de gagner du temps, et aurait en conséquence sans doute mérité d’être un peu mieux construite. Tu enchaînes avec une nouvelle étape pour sprinteurs, et une autre pour puncheurs, où je vois mal les favoris se livrer dans le final, compte tenu de la perspective du lendemain (pas très fan, en plus, des passages à l’étranger dans le contexte de 2021), avant un final sur les pavés qui a le mérite de l’originalité et pourrait faire de très gros dégâts (même si je doute de la pertinence d’y faire figurer la Trouée d’Arenberg).


POULE F

1 :
2 :
3 :

Modifié en dernier par capuche le 11 Nov 2020, 22:53, modifié 4 fois.

Avatar de l’utilisateur
capuche
Chasseur de prime
 
Messages: 313

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar ElRojo » 03 Nov 2020, 18:32

@ptiben merci pour le retour ! Deux choses :
- Les étapes à écarts avant la montagne c'est fait exprès pour inciter les grimpeurs à reprendre du temps dès que possible, donc en montagne voire dès Tulle (et Decazeville mais comme l'a bien analysé capuche, j'ai du mal à l'imaginer).
- Ce n'est à mon sens pas fait pour les rouleurs grimpeurs : Superbagnères a 2 cols irréguliers avec des pentes à deux chiffres, il y a beaucoup de dénivelé vers Formiguères et Pailhères est un sacré morceau, le Parquetout est difficilement contrôlable, puis que dire de les deux dernières étapes alpines où il y a du dénivelé et de la pente. Typiquement, ça devrait au moins bouger dans Bisanne et le Corbier, et on peut espérer des mouvements stratégiques dès l'Iseran et Joux Plane. Un Pogacar ou un Bernal peut donc bien se débrouiller sur ce Tour, tout comme un Roglic ou Dumoulin. ;)

@capuche t'as une analyse parfaite de mon parcours, j'ai pensé chaque étape exactement comme telles :shock: Et j'ai les mêmes réserves que toi sur mon parcours, effectivement on a peu de chances de bordures vers Tours mais c'est pour varier les possibilités au cas où ça n'ait pas pu bastonner la veille, et le plat avant le Firstplan est effectivement trop long mais je l'ai mis pour une simple raison : limiter les temps de transferts. :ok:

Avatar de l’utilisateur
ElRojo
Contrôleur UCI
 
Messages: 13208
Localisation: Running Beer, vers la victoire

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar capuche » 03 Nov 2020, 18:45

ElRojo a écrit:@capuche t'as une analyse parfaite de mon parcours, j'ai pensé chaque étape exactement comme telles :shock:


Merci !

ElRojo a écrit:@capuche t'as une analyse parfaite de mon parcours, j'ai pensé chaque étape exactement comme telles :shock: Et j'ai les mêmes réserves que toi sur mon parcours, effectivement on a peu de chances de bordures vers Tours mais c'est pour varier les possibilités au cas où ça n'ait pas pu bastonner la veille, et le plat avant le Firstplan est effectivement trop long mais je l'ai mis pour une simple raison : limiter les temps de transferts. :ok:


C'est ce que je m'étais imaginé. Est-ce que, du coup, ça n'aurait pas été pertinent de rallonger ton étape précédente en la faisant arriver à Vesoul justement, pour ensuite partir de Belfort voire de Mulhouse, ce qui fait un transfert à peu près comparable ? Mais c'est vraiment un détail, ton Tour m'a beaucoup plu. :ok:

Avatar de l’utilisateur
capuche
Chasseur de prime
 
Messages: 313

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar ElRojo » 03 Nov 2020, 18:49

Symboliquement, je voulais pas faire une étape de plus de 170km, d'où mon arrivée à Besançon. Mais effectivement j'aurais pu le tenter, après on peut voir aussi ça comme une dernière étape qui joue sur l'endurance. :angel

Avatar de l’utilisateur
ElRojo
Contrôleur UCI
 
Messages: 13208
Localisation: Running Beer, vers la victoire

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar El_Pistolero_64 » 05 Nov 2020, 15:42

@CDA le GPX de l'étape d'Agen ne correspond pas au profil affiché il me semble :ok:

Avatar de l’utilisateur
El_Pistolero_64
Directeur sportif
 
Messages: 3112
Localisation: Pays Basque

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Vber » 05 Nov 2020, 16:18

@Anthofou31

Le GPX de ton contre la montre de Colmar n'est pas le bon. C'est celui de l'étape d'avant

8)

Vber
Cyclo du dimanche
 
Messages: 82

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Mats » 05 Nov 2020, 20:43

Annonce importante :

Le parcours de Xavier99 (poule C) est disqualifié !


De nombreuses irrégularités ont été relevées par les animateurs, en voici une liste non exhaustive :
- étape 8 : secteur NG au km 26,7 ; arrivée impossible sur un parking d'Armentières
- étape 10 : long secteur NG à partir du km 71,4
- étape 15 : col du Solude impraticable
- étape 20 : nombreux secteurs NG tout au long de l'étape, notamment dans la descente du Soulor,
- etc.

Merci d'en tenir compte dans vos votes. ;)

Avatar de l’utilisateur
Mats
Directeur sportif
 
Messages: 7362

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar jibvalverde » 05 Nov 2020, 20:55

POULE A

Top 3 :
1. ElRojo
2. Wawan
3. Alexandre7894
(+ Huliop juste derrière)

Klira : Assez rare mais je déteste vraiment tes étapes de (haute) montagne, en revanche j’adore tes deux étapes suisso-françaises dans le Jura. Des étapes top, avec des cols rès durs et sous utilisés (Aiguillon). Première semaine trop calme à mon sens, ça manque d’une étape en MM vers le 6e jour. Pas fan des plus de 80km de chronos. Trop à mon sens.

Wngs : Un TDF à la mode 2018 mais avec des Pyrénées minimales, c’est bizarre. Ribinou + Mont Cassel + pavés, c’est beaucoup trop… Dommage car la 1re semaine était intéressante malgré tout. Pas fan non plus de ton bloc alpin, tu tournicotes trop. Ta 12e étape finit à SJM par-delà la Croix-de-Fer et jours plus tard tu finis à l’Alpe. C’est juste pas possible. Ok pour Camurac mais arrivée au sommet pour la dernière de HM c’est dommage. Pas fan de ton étape vers Aurillac.

Huliop : Magnifique GD, varié et passionnant. Un peu déçu par ta traversée de la France. 42km de chrono en tout, en un seul, c’est très bien. Ni trop, ni pas assez. De la belle moyenne montagne, de belles nouveautés (jamais pensé à Drouzin-le-Mont). Iseran en tête d’affiche finale, pk pas. Mais j’adore ton étape du lendemain, plus courte et parfaite. Pyrénées plus classique mais c’est bon. Pas fan de ton final vers Aurillac mais excellent Tour globalement.

Navegante : Déjà, pas fan de la configuration de ton Tour. Les pavés, pour moi, ce n’est pas en dernière semaine. C’est plus pour creuser des écarts que pour écarter un maillot jaune sur crevaisons…. Totalement contre également le Passage du Gois en pleine étape, beaucoup trop bordélique pour plein de raisons. Belle étape vers Goulier. Pas fan du chrono de Font Romeu, je n’aime globalement pas les chronos de fausse montagne comme celui-ci. Ventoux, c’est ok. Pas mal non plus vers Joue du Loup. Je suis obligé d’aimer ta 14e étape mais j’aurais privilégié une arrivée à Aubenas (comme moi quoi^^). Je ne comprends pas le principe de ta 15e étape. Encore un gros chrono, ça fait trop vu ta montagne. Non, vraiment pas fan.

Anthofou31 : Déjà, belle présentation pour un de tes premiers TDF visiblement. Deux gros transferts c’est pas top mais ce n’est rédhibitoire non plus. J’aime beaucoup ton GD mais je regrette que Nantes et Châtellerault soient aussi faciles toutes les deux. J’aime tes 6e et 7e mais dommage que l’tape-reine du massif central soit la 8e, ça risque de pousser à l’attentisme. Mais les trois sont très bien tracées. La 9e est sublime mais cela commence à faire beaucoup quatre étapes difficiles de suite. Du coup, j’aurais remplacé la 7e par du plat. J’aime bcp ce chrono post-repos et ta 12e étape est superbe aussi. CC au Semnoz, c’est un grand oui. Belle 15e aussi mais j’aurais préféré l’enchaînement Queige-Bisanne-Cohennoz, plus digne de haute montagne. Très belle étape de punch vers Saint-Gaudens. CC au Tourmalet, ça fait un peu trop 2019 mais pk pas. Re une CC derrière, c’est moyen quand même, ça manque d’enchainement de cols. Belle 20e étape mais malheureusement, l'Errotzate est trop étroit pour être emprunté par le TDF. Globalement, plein de bonnes idées, de jolis tracés mais quelques « erreurs » qui m’empêchent de te mettre dans le top 3.

CaptenFlying : J’aime ton GD, mais ensuite, un transfert entre Pont l4eveque et Amiens, c’est non… C’est 200 km et plus de 2h. Beaucoup trop. J’aime ton étape de pavés, classique mais solidement tracée. Déçu par ton étape de Beaune, il y avait mieux à faire. Rien à dire sur celle d’Oyonnax et de Seyssel, parfaitement tracées. Du mal à comprendre l’intérêt d’aller dans le Massif Central sans y faire une vraie étape. De belles Pyrénées même si le Portet d’Aspet est de trop à mon sens. Très beau chrono. Superbe étape avec exploitation de l’Agnel. Belle étape aussi vers Moutiers même si j’aurais préféré le triptyque Galibier-Croix-de-Fer (ou Chaussy)-Madeleine. Belle dernière étape aussi. Globalement, un joli TDF mais quelques transferts douteux et une 2e semaine un peu trop vite pré-Pyrénées.

Wawan : Pas fan du chrono/equipes pour débuter. RAS sur la première semaine sans grande surprise mais qui essaie de varier ses schémas. CC au Portet c’est top. Pas fan sur le papier de ta 9e étape mais on ne sait jamais, un peu quitte ou double. Beau début de 2e semaine aussi. J’aime beaucoup l’étape de BSM mais j’aurais préféré, une fois arrivée à Ugine faire Queige-Bisanne-Pré comme enchaînement. E16 splendide et classique d’un point de vue gruppetto ^^ Belle 17e étape dans la Chartreuse j’aime beaucoup, tout comme l’idée de finir vers Alesia (même principe que moi à Dijon). Globalement un très beau Tour, j’adore.

ElRojo : Pas fan du chrono/equipes pour débuter. Beaucoup de ribinou ensuite, peut-être un peu trop. Tu varies les étapes, jamais vraiment deux fois les mêmes. Premier gros chrono au 6e jour, c’est tout bon. Pas très fan de l’étape de Tulle mais ça peut faire mal. J’aime bcp ton 2e week-end et notamment l’étape de Gaillac. Je valide totalement tes Pyrénées et j’aime ta traversée vers les Alpes. Je ne peux qu’aimer l’étape de La Mure ^^ même si j’aurais aimé que t’exploites le col de la Morte. Parfaite étape vers Megève, j’avais la même en réserve aussi… La 17e est jolie aussi mais trop courte à mon goût. J’aime l’idée de finir dans les Vosges mais pas comme ça, je déteste les étapes très longues en veille d’arrivée et donc de transfert, en plus avec ce format-là. Dommage car, sans ça, t’avas le tracé parfait à mon sens.

Alexsar : Déjà, 3 arrivées à l’étranger hors GD, c’est trop pour moi. Globalement, j’aime bien ta première semaine mais 59km de chrono d’un coup, c’est trop pour moi. J’adore ta 11e étape, très belle et prometteuse. Pas forcément fan de l’étape d’Oulx mais je salue l’idée. Intéressante fin de 2e semaine, même sans montagne. 16e étape classique mais tjs réussie. En revanche, déçu de ta 17e étape qui empile les cols et finit dans une ville qui n’accueillerait jamais le Tour. Pas fan de ta fin de Tour globalement et, forcément, ça fait tâche sur ton TDF au complet.

Loiloi29 : TTT + ribinou + sprint + vallon : début de TDF parfait. Mais ton chrono de Bourges est trop long à mon goût… Un week-end avec deux étapes de plaine, c’est un peu moche. RAS sur l’E10 mais déçue par l’E11. Ok pour Madeleine+Croix-de-Fer mais Toussuire par-là, je n’aime pas du tout. E12 sublime. Encore une fois pas fan de ton deuxième week-end. Pyrénées plendides mais trop courtes. Il en manque, surtout avec une 20e à Rocamadour. Dommage…

Alexandre7894 : Un début excellent avec cinq étapes variées. Globalement une première semaine magnifique. Chrono post-repos, c’est toujours bon. L’étape de la Ruchère est superbe mais, malgré toute la pression (^^) du forum, c’est quasi impossible d’y faire une arrivée vu la place. RAS sur le reste de la semaine, plus classique mais très bien tracée. J’aime bcp ta 16e étape mais, vu ta 17e, elle risque d’être escamotée et c’est dommage. Très belle 20e étape aussi, qui oblige les largués à prendre des risques, j’aime beaucoup. Très beau TDF.


Poule E :

Mon top 3 :

1. Jules2905
2. Furious_Lion
3. France

Deux hommes se dégageait nettement des autres et France complète le podium de peu.

Jules2905 : J’ai déjà tout dit en privé mais j’aime beaucoup ton tracé. Chrono un peu long mais sinon j’aime beaucoup la structure et les étapes. Petit malus pour l’étape de Mauléon dont je ne suis pas fan.

Mathias-Roland : Pas du tout fan de ton parcours. Je comprends que les tracés récents puissent de rebuter et te pousser à innover mais attention à ne pas renier l’histoire du Tour non plus. Le Mont d’Or comme unique arrivée au sommet, c’est terriblement pauvre… Pas fan d’une seule étape alpine non plus. C’est dommage car ton Tour a de vrais idées, une dernière semaine intéressante mais trop de points qui me chagrinent.

Furious_Lion : Un GD varié et qui permet un potentiel chgt de maillot trois jours de suite c’est excellent. Je pense que tu surestimes la difficulté de l’étape de Périgueux mais pk pas. Beau chrono à la veille de l’entrée dans les Pyrénées, c’est tout bon. Ok pour l’arrivée au sommet du Port de Larrau. Etape 9 magnifique. Première semaine de qualité. Sortie de montagne classique avant de la transition classique là-aussi avec St-Clair, ça marche toujours. Baroudeurs assumé ves Digne avant une grosse étape alpine. Champs-Cayolle-PraLoup, c’est tout bon là aussi. Très déçu par l’étape de Vizille, je m’attendais à beaucoup mieux sur le parcours. Chrono post-repos c’est toujours idéal, surtout avant une superbe dernière alpine. Celle vers Genève est pour baroudeurs dommage. Trop de plat pour tenter d’attaquer. L’étape de Dijon est magnifique, je ne peux que valider. En somme, un très joli Tour, malgré deux étapes qui me chagrinent (15 et 18).

Kreuziger : J’aime beaucoup ta première semaine avec notamment l’enchaînement petit ballon-Schnefenried mais je trouve ça très dommage que la 9e soit aussi peu tracée pour le général, d’autant que la 8e ne l’était déjà pas. Un week-end gâché. Pas fan d’une arrivée au sommet post-repos en format court, d’autant que le lendemain est plat. Belle 12e étape mais, petit détail, pas sûr que ton arrivée soit faisable. Passer 100m derrière la ligne d’arrivée est un gros bordel logistique. Beau final vers La Mure. Pas fan des chronos pré-repos mais il est bien tracé. De belles étapes pyrénéennes mais pas fan de ta dernière semaine…. Dommage.

2Singh : Prises individuellement, tes étapes sont plutôt bonnes globalement à l’exception de celle de Briançon (qui termine par la plus grosse difficulté, ce qui est dommage selon moi). En revanche, au niveau de l’agencement, rien ne vas ou presque. Après un excellent GD, ta première semaine est sans intérêt jusqu’aux 20 derniers kilomètres de ton E9. L’étape de Foix est pas mal, repartir avec Superbagnères post-repos pk pas mais l’étape sprint de 87km (déjà c’est bcp trop court) qui termine au sommet, c’est non pour moi. Et mettre l’étape de StJean de Luz après deux jours durs, il ne se passera rien (on n’est pas sur PCM là^^). Beau chrono final.

Capuche : Premièrement, des profils sans difficulté, c’est galère à savoir si c’est dur ou pas. Ensuite, de la peine à comprendre l’ordre de ton GD. Tu fais brest-Mur de bretagne pour ensuite revenir vers Brest lors de la 2e étape pour repartir de Quimper en 3e ? Ribins puis mur était + logique. 3 étapes de plat sans difficulté, c’est moche mais alors de suite…. Ton week-end tarnais est à l’envers complet. Arrivée en descente puis chrono puis arrivée au sommet, c’est du gâchis absolu. Si le Tour n’est jamais allé au Mont Tauch, c’est tout simplement parce qu’il n’y a aucune place pour y faire une arrivée. Agde c’est classique mais ça marche tjs. Belle exploitation du Massif Central même si je ne suis pas fan d’étapes aussi dur hors Pyrénées et Alpes. Je persiste que le Bouquet, tu peux pas le descendre sur une course pro, trop dangereux. Le Ventoux c’est ok mais gros gâchis vers Valence. Il y a meilleur moyen d’exploiter St Jean de Roure. Surtout à la veille d’un arrivée au sommet. L’idée est bonne vers Bellegarde mais là encore c’est dommage. Colombier-Biche-Richemond aurait été mieux. Je trouve tes Vosges trop fades pour un dernier massif. Globalement, trop de difficultés partout et de la montagne sous et mal exploitée.

Noe76 : Bon, clairement j’aime pas ton Tour mais comme c’est ta première participation, je vais détailler mon avis. Premièrement, des profils sans difficulté, c’est galère à savoir si c’est dur ou pas. Le GD est pas mal, bien qu’un peu facile (Pontivy aurait mérité plus de côtes). Ensuite, on a trois étapes de suite qui seront gagnées par des sprinteurs, je trouve ça dommage. Exploiter Ceyssat, pk pas, mais dans ce cas au cours d’une vraie étape de moyenne montagne avec plusieurs cols. Là, c’est très simpliste. Je comprends pas pk tu fais un détour pour prendre le Bouquet dans ce sens alors que ç’eut été plus simple, mieux et plus réaliste (la descente à 9% non merci) de le prendre dans le bon sens pour ensuite revenir sur Alès. CC au Ventoux, c’est tjs bon mais dommage de voir ça en veille de repos. Tu reprends par un chrono, j’aime ça mais j’aurais évité de grimper le Faron car cela te fait 4 arrivées au sommet consécutives quand même… J’aime bcp l’enchaînement des E11 et E12 même si j’aurais préféré inverser Allos et Cayolle sur l’E11. 5 jours clés de mntagne (dont Faron) de suite c’est beaucoup trop cependant… Peur aussi que ton E13 gâche ton E12 qui est magnifique. Là encore le week-end est assez moche, ce qui est dommage. Ok pour étape des Vosges post-repos mais il y avait plus dur à trouver quand même. Mais globalement pas convaincu par ta dernière semaine. Ni par l’agencement global. Ne pas faire du tout les Pyrénées, je trouve ça dommage.

MaxMax : Déçu par ton GD. Ni chrono, ni étape vallonné dans le final, ni ribinou… Le paradis des sprinteurs sans doute. Un gros chrono dès le E5, pk pas.Langres puis Mont d’Or pk pas non plus, même si Mont d’Or je n’y crois pas une seule seconde. En revanche, je ne comprends pas l’intérêt de cette 10e étape pré-repos… Elle ne sert à rien. Tu reprends par un nouveau chrono, difficile. Mais près de 70km de chronos avant d’aborder la montagne, c’est monstrueux. Très belle 12e étape, j’adore. Mais je déteste absolument ton étape 13, que ce soit sa longueur, son schéma, etc… J’aime bien l’idée de ton étape 14 mais je trous qu’il y a trop de cols et une distance trop courte. Un dimanche de plat c’est dommage, pareil le lendemain pré-repos. J’aime bien tes Pyrénées même si elles sont risquées. Camurac aurait gagné à être allégé et Fumanya-Pradell est un énorme risque, assumé. Pas fan de l’étape d’Albi. Globalement, il y a plein de bonnes idées mais trop de trucs qui ne me plaisent, notamment la gestion des étapes pré-repos.

France : Déjà, essaie de mettre moins de points d’intérêts la prochaine fois, c’est un peu le bordel là ^^ J’aime bien ton GD avec l’incertitude de la première étape et de la course au mailot jaune + plaine + chrono. Peut-être très tôt pour un gros chrono individuel mais pk pas. Traversée classique vers l’Est avec Sancerre pour rompre les sprints, c’est ok. Mont d’Or c’est sympa bien que difficile à imaginer en vrai. Belle 9e étape pré-repos, c’est intéressant. Tu reprends par une grosse CC a Chamrousse, pas mal. Dans l’idée, j’adore l’étape de Beaufort à deux choses près : pas convaincu que ta descente finale soit vraiment faisable (plusieurs endroits limites) et surtout ça laisse moins de 30min de retard au gruppetto pour passer à Beaufort la première fois. Limite. Nouveau chrono avant de la MM, pk pas, ça rabat les cartes. Pas fan de l’E17. Bien plus du duo E19-E20 mais celle du Tourmalet souffre du même problème que Beaufort, tu passes à 150m de ta ligne d’arrivée à4km de l’arrivée, c’est infaisable.

Clemschleck : Pas fan de ton GD dont l’ordre des étapes me chagrine, même si les étapes en elles-même me plaisent. Je ne peux que valider ton passage dans au Mont Dore, puisque j’ai fait le même genre d’étape. CC au Mourtis, c’est top même si dommage en veille de repos. Rien à dire sur les deu autres étapes pyrénéennes mais si la 2e est trop courte à mon goût. Rien à dire sur le reste de la 2e semaine, excellente et variée. Magnifique 16e étape. Pas convaincu en revanche par celle du 14 juillet, ni par ta fin de Tour. Les chemins font redondant avec les ribinous et les côtés de Chevreuse ne sont pas assez dures pour permettre une lutte entre leaders.


Poule F :

Mon top 3 :

1. cadel evans
2. friton01
3. Ab63

Très serré entre les 3, toutes les combinaisons de trio étaient possibles…

Ab63 : J’aime bcp ton GD, certes très taillé puncheur mais qui a le mérite d’être varié et bien tracé. J’aime bien l’idée de cette traversée pas facile du tout mais, sur tes 7 premières étapes, une seule semble pour sprinteurs, c’est peu quand même ^^ Superbe chrono, avec une belle CC au Grand Ballon ensuite, c’est top. Pas fan de la tappone en veille de repos mais elle a le mérite d’être bien tracée avec une exploitation intéressante de la Loze. J’aime bcp l’étape post-repos avec un format court et favorable à une belle bagarre. La transition est plus classique mais c’est bon. Rien à dire sur l’étape de Camurac, c’est excellent, comme celle de Pau. La descente de Landerre pour moi c’est non, trop étroit. Hourcère et Baguargi pouvait suffire et tu pouvais rajouter à la place Labays et finit à SJPP. Superbe idée post-repos même si je crains un peu ce genre d’étape en vrai (les coureurs sont si frileux ^^). Decazeville et St-Flour sont superbes indivuellement mais ça ressemble un peu trop à mon goût. Rien à dire sur ton étape à la veille des Champs. Globalement, un très beau TDF malgré quelques « imperfections ».

CaramelMou : GD pas très varié mais plutôt intéressant avec de la plaine venteuse vers La Baule, pk pas. Repos et transfert direct vers le sud, je ne suis pas fan du tout… Trop tôt dans la course. CC au Portet c’est toujours bon. Enorme chrono le lendemain, trop long pour moi mais pk pas. Du classique sur l’E7, peut-être un peu trop de cols selon les goûts. J’adore l’étape d’Andorre mais aussi celle de Perpignan, toujours excitante par son côté incertain. Une 4e étape pyrénnéenne ça fait beaucoup même si c’est prévu vu l’absence des Alpes, LE gros point noir de ton parcours. Un TDF sérieux c’est les Pyrénées et les Alpes, même si on peut décider d’alléger l’une des deux. N’avoir que le Ventoux comme montagne sur les dix derniers jours, c’est juste pas possible même si les étapes sont individuellement bien tracées (pas convaincu par tes deux derniers secteurs de l’Herault).

Décé : Alors que je trouvais ta trame générale très intéressante, ton tracé exact m’a globalement déçu. Le GD est parfait, varié, même si j’aurais inversé E1 et E2. Traversée un peu banale et faciles vers les Alpes. Chat + CC au Revard, c’est excellent. Un peu déçu par l’étape d’Allemont, pas convaincu que Albiez soit une « belle » ascension. J’aurais préféré Madeleine + Glandon. Etape courte avec le Ventoux, top, mais dommage que ça soit une arrivée au sommet. Transition vers Montpellier puis un super chrono vers Sete mais Mont Saint-Clair en ITT dans ce sens, c’est du gâchis. Plateau de Beille, c’est pas mal mais ça fait déjà une 3e arrivée au sommet. Et, là, 4e arrivée au sommet le lendemain à la Rabasse… C’est beaucoup trop ! Dommage car le reste de l’étape est très belle. Très belle étape pré-repos, rien à dire. Tu repars avec des pavés, c’est bien, ça laisse du temps pour se refaire en cas de journée galère. Top. Mais je suis déçu par tes deux étapes vsgiennes, trop facile… Charbonnières c’est roulant et l’étape de St-Dié, c’est un empilement des mauvais cols du coin. Dommage car beaucoup de bonnes idées.

tatamix1972 : Désolé pour toi, mais je n’aime pas du tout ta trame. Déjà, tu zappes totalement les Alpes, ce qui est inenvisageable de façon sérieuse pour moi. Et, en plus, tu finis pas pavés, flandres et chrono, sans montagne pour permettre aux leaders de se refaire post pavés. C’est non pour moi. Je rajouterais aussi que tu as 82km de chrono pour une vraie montagne plus légère (3 dans les Pyrénées + Ventoux voire Délémont). T’as moyenne montagne est pas mal, attention, mais je trouve ça trop déséuilibré.

Denis71 : GD plutôt intéressant avec un prologue suivi par deux étapes sprint/punch. Un peu déçu de ne pas avoir une vraie étape vallonnée avec ton premier chrono, bien construit. Deux jours plus tard, belle étape vers Chalmazel, bien que classique. Fin de semaine décevante je trouve, avec un week-end moyen. Tu reprends avec quatre étapes sans grand intérêt pour le général, ce qui est dommage vu leurs localisations. Belle étape vers Tignes, bien qu’un poil trop dur à mon sens. J’ai bcp de mal à voir ton étape pré-repos donner quelque chose. Trop de « plat » pour finir. Encore une fois, tu reprends en douceur, dommage, même si l’étape de Mende est intéressante. Très déçu par tes Pyrénées. CC au Portet, ok bien sûr, mais l’autre étape… T’as 50km de vallée entre tes deux cols ! Je trouve ton TDF mal construit globalement.

Friton01 : J’adore ton GD, même si ça aurait mérité un chrono, individuel ou par équipes. Bon, celui-ci est peu après donc ça va. J’aime beaucoup tes deux étapes autour du Havre, c’est bien pensé et TRES bien construit. Re-chrono en première semaine, c’est beaucoup, d’autant que c’est déjà le dernier… Mais la distance est parfaite. Très belle étape de pavés le lendemain, rien à dire. Pas fan de l’étape de Divonne, d’autant que l’étape de Tignes – superbe – va être dans toutes les têtes. BIG FAN de l’étape de Sestrières, même si tout se jouera côté Italie, ce qui me gêne pas un peu (mais pas bcp). En revanche, l’étape de Briançon c’est celle de trop en montagne. Ça fait trop. Dommage d’avoir du plat un dimanche… Ax 3 Domaines post repos, c’est top. Belle étape vers SG, même si j’aurais préféré voir Balès que Portillon et pas d’Hourquette au départ. Mais ça reste top. Pas trop fan de tes dernières étapes vallonnées et je trouve ça dommage… Mais un beau TDF globalement, malgré un final un peu décevant.

Cadel evans : J’adore ta première semaine ! De la variété, un beau chrono et des étapes super bien construites à l’image de Tulle. Larrau en CC, c’est très intéressant même si pas convaincu de la faisabilité d’une arrivée au sommet. Gros chrono vers Luzenac, qu’est pas mal. Ax3Domaines c’est un classique qui marche. Narbonne c’est simple et efficace. Traversée vers Alpes moyenne, trop simple, sans piège. Un peu déçu par Aigueblanche. J’aurais enchainé Glandon-Chaussy-Madeleine. Magnifique étape de la Chartreuse, tout comme celle de St-Etienne. Je ne peux que confirmer l’étape de Dijon mais dommage qu’elle ne soit pas à la veille de l’arrivée car tu te retrouves avec un week-end plat pour finir. Dommage. Mais un assez beau TDF globalement.

Aram : Déjà, premier point négatif, 3 des 4 étapes de montagne se terminent au sommet. C’est dommage. 2/4 auraient été mieux. Prologue + plat + punch, GD sympa. Joli TTT vers Caen, ça varie bien. Très beau week-end en suite avec Pont-à-Mousson et Guebwillier. Gros chrono post repos, c’est excellent. Surtout sur cette route. Verbier c’est excellent, Tignes aussi… jusqu’à la montée finale. Dommage de ne pas avoir fait une arrivée à BSM. Belle étape vers Crolles, j’aime bcp. Mais, avec l’étape de Gerbier on se retrouve avec un chrono et 5 étapes de montagne en deuxième semaine ! Beaucoup trop, pour les sprinteurs comme le spectacle. Rien à dire sur les Pyrénées, top. Mais le chrono du dernier jour, c’est non. Tu bafoues les sprinteurs toute l’épreuve et, en plus, tu leur enlèves le dernier jour pour un 4e chrono… Manque d’équilibre, surtout entre la 1re semaine et le reste.

Vino_93 : Déjà, attention à ne pas mettre les profils en petit, c’est illisible et désagréable à lire… J’aime beaucoup ton GD, même si le TTT est trop long à mon sens. Un peu déçu du reste de ta première semaine, trop typée vallon et plat à mon goût. Il manque une étape de montagne, même moyenne. Chrono post-repos c’est très bon. Chat + Revard, c’est top. Dommage d’avoir une deuxième arrivée au sommet le lendemain, d’autant qu’il y avait mieux à faire le coin. En revanche, j’aime beaucoup tes étapes suivantes. Pas fan de l’étape des Angles mais celle d’Ax est parfaite. Ta dernière pyrénéenne l’est beaucoup moins, Portet+Menté dans ce sens, c’est moyen. Rocamadour en veille de Paris, pk pas, mais pas emballé. Globalement de belles idées et un TDF de qualité malgré quelques points qui me dérangent.

Abécé : J’ai du mal à m’emballer sur ta première semaine, qui manque de variété à mon sens. Le chrono est excellent, rien à dire, mais à part ça, c’est sprint/bordures tous les jours jusqu’à Charleville sauf pour les pavés, qui font doublon avec des ribinou inutiles dans cette configuration et emplacement. Chrono post-repos, ça marche toujours, même si on a déjà eu donc 60km de chrono avant même la moindre montagne… CC au Bettex, pk pas. Cuneo-Briançon c’est top mais pas quand on descend les Alpes. Cela t’oblige à un transfert un peu long vers Courmayeur, puis à remonter avant de sortir du massif. Pas top. Et mettre Lure+Ventoux le lendemain, c’est risqué… Des bordures, encore, en veille de repos, pk pas mais ça fait bcp depuis le départ. Rien à dire sur les Pyrénées mais pas fan de l’étape de Castres.
Modifié en dernier par jibvalverde le 24 Nov 2020, 00:23, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
jibvalverde
Terreur de critérium
 
Messages: 671

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar tatamix1972 » 06 Nov 2020, 00:59

Comme j'ai pu lire que certains (dont mon ami Jules ;) ) étaient vraiment impatients que je me penche sur leur parcours, je me lance... doucement mais sûrement ! T'inquiète, Klira, même si je ne dois pas noter ton groupe, je ferai néanmoins une exception pour ton parcours...

Poule C :
- patazem : Pas grand chose d'intéressant à dire sur ce Tour de France ! Autant j'avais vraiment beaucoup aimé ton parcours il y a deux ans en arrière, autant celui-là me laisse froid comme le fond de mon congélateur ! Sans doute aussi que ta conception a priori figée d'un cyclisme où ça ne semble avoir aucun intérêt en-dessous d'un certain pourcentage, où les sprinteurs sont complètement snobés et où les étapes plates sont forcément de transition... me laisse cette impression de voir toujours la même chose dans tes parcours, toujours les mêmes profils d'étapes, toujours les mêmes schémas de course... et cela fini par me lasser profondément. Et le pire, c'est que contrairement aux autres fois, je n'ai même pas trouvé une étape qui m'emballe vraiment, hormis peut-être celle de Briançon avec l'Agnel et l'Izoard, ainsi que l'idée du contre-la-montre par équipe du premier jour. Pour le reste, non... vraiment non ! :(

- bullomaniak : J'aime vraiment beaucoup ta première semaine, que je trouve particulièrement variée sans pour autant proposer d'étapes trop difficiles écrasant le reste. Une mention toute particulière pour l'étape de Besançon dont je connais par cœur les routes empruntées, même si l'arrivée par les quais le long du Doubs n'est pas envisageable pour un tel peloton. Tu pouvais rejoindre la rue de Dole et pousser ta ligne d'arrivée sur l'avenue Edgar Faure... ce qui rendait le final encore plus impressionnant. La seconde semaine propose également des choses intéressantes comme par exemple l'étape du Ventoux, celle du dimanche traversant la Camargue ou encore la très longue étape des Karellis qui se marie parfaitement avec celle du lendemain... mais je ne suis par contre pas fan de l'étape arrivant à Digne-les-Bains dont je ne perçois pas l'intérêt. En tout cas, encore une belle semaine qui peut donner différents schémas de course vraiment intéressants ! Quant à la dernière semaine, c'est celle où j'accroche le moins... mais quand on reprend la philosophie générale de ce Tour de France, elle a néanmoins toute sa place, avec aucune étape qui écrase le reste et donc un ensemble cohérent. Comme tu l'as écrit dans ta présentation, c'est un Tour différent de ce qu'on peut voir ces dernières années et qui peut proposer une course beaucoup plus ouverte et débridée... J'aime bien ! :heureux:

- nailouj : Il y a quelques belles étapes bien tracées mais je n'arrive pas à accrocher à l'ensemble, incapable de trouver un fil directeur à ton Tour de France. J'ai l'impression, comme sur de trop nombreux parcours dans ce type de concours, que tu as tracé des étapes qui, prises individuellement, peuvent certes proposer une course de mouvement... en pensant peut-être que ce serait la même chose en les accolant les unes derrières les autres !? Bah non, ce n'est pas comme ça que ça marche ! Par exemple, le chrono des Glières la veille de ton étape monstrueuse de Sestriere, est pour moi complètement aberrant. Sur un Tour comme le tien qui présente plusieurs très grosses étapes de montagne, le plus souvent accolées à d'autres étapes cruciales comme les contre-la-montre, les leaders vont la jouer à l'économie d'énergie... et on aura droit à une course d'attente aussi enthousiasmante que celle de cette année. Eh ben, ça ne me fait pas bander, comme perspective de course ! :diantre:

- ZeTourmalet : Je trouvais ton Tour vraiment bon et intéressant jusqu'à l'entrée dans les Alpes, avec notamment une très belle première semaine de course particulièrement variée et proposant des étapes ouvertes à différents types de coureurs... et puis j'ai commencer à tiquer sur l'enchaînement d'un chrono de 30 bornes et d'une étape de montagne à presque 5000 mètres de dénivelé ! Mais bon, pourquoi pas ? La suite... dois-je en parler ?! En tout cas, j'ai failli m'étouffer d'indigestion... En d'autres termes, du grand n'importe quoi ! Qu'il y ait une étape à 6000 voire 7000 mètres de dénivelé, pourquoi pas si elle a un but bien précis et que derrière c'est beaucoup plus soft... même si je reste très sceptique sur l'intérêt ?! Mais là, c'est une gabegie de montagne qui pourrit l'ensemble de ton Tour de France et le rend complètement indigeste ! Vraiment dommage alors que la première moitié était prometteuse ! :stop

- Mr Nico : Déjà, pour commencer, quel ravissement chaque année de découvrir la qualité de ta présentation et notamment de tes profils, sans parler de la carte ! Pour ce qui est du parcours, pas grand chose à redire même si je trouve l'ensemble particulièrement dense et montagneux ! Un grand départ en Bretagne qui permets de créer des écarts sans pour autant être trop dur, avec de belles étapes diverses et variées... avant deux intéressantes étapes permettant de traverser le centre de la France, puis un magnifique week-end dans le Chablais. La première semaine est pour moi proche de la perfection ! La seconde semaine est également superbe, avec cette magnifique descente par la vallée du Rhône pour amener à un contre-la-montre idéalement placé entre deux étapes plates comme la main mais particulièrement exposées au vent. Les trois étapes pyrénéennes, séparées par une journée de repos, sont également superbes ! Quant à la troisième semaine particulièrement difficile et dense, elle est pour moi parfaite avec une mention particulière à l'étape de Saint-Etienne ! En d'autres termes, même s'il n'aurait surtout pas fallu qu'il soit plus difficile, je trouve ton Tour de France vraiment magnifique et bien équilibré, avec de très belles étapes pour tous les types de coureurs ! :love:

- Nicetobeout : Pour une première participation, il y a vraiment des choses intéressantes et notamment quelques belles étapes... mais j'ai l'impression que tu a cherché à en faire "un peu trop" et certaines de tes étapes alourdissent l'ensemble et transforme de fait systématiquement tes étapes "plates" en étapes de transition pour permettre aux coureurs de souffler entre deux gros blocs difficiles. Par exemple, pour moi, ton étape du Ventoux ne sert absolument à rien et aurait dû être remplacée par une étape pour sprinteurs et baroudeurs, surtout que deux jours plus tard tu as ton étape "monstrueuse" du Granon. D'autre part, tes étapes de Rocamadour, Gérardmer et Fumay sont surchargée à l'excès... qu'il y en ait une sur ce format, pourquoi pas mais trois ça devient indigeste ! Enfin, les secteurs pavés de Mons-en-Pévèle et de la Trouée d'Aremberg ne sont pas envisageables pour un peloton du Tour de France... Pour finir sur une note positive et même si je suis souvent critique quand il y a surenchère de dénivelé, j'aime beaucoup cet enchainement Croix de Fer / Galibier / Granon. Par contre, tel qu'il est placé dans ton Tour de France, il y a un risque évident que ça bloque toute velléité offensive des leaders avant... Je ne peux que t'inciter à continuer à tracer des parcours, en t'invitant à la pondération. ;)

- Edgard_J : Rien qu'en voyant tout ce rouge et tous ces "accidenté" dans ton tableau de présentation, j'en frémis d'inquiétude... et malheureusement tes profils d'étapes me confirment mes craintes ! Non, non et non... le cyclisme, ce n'est pas ça ! C'est dommage parce qu'il y a peut-être des idées intéressantes et quelques belles étapes, mais l'ensemble est tellement indigeste que je n'ai aucune envie de rentrer dans les détails ! :stop

- El_Pistolero_64 : Une magnifique première étape qui ouvre une première semaine vraiment très belle, offrant une variété d'étapes qui peuvent permettre une course enthousiasmante. En plus de la première étape que j'adore, une mention particulière à celle de Rouen ainsi qu'à l'enchaînement des trois derniers jours de cette semaine. J'aime également beaucoup les deux premières étapes de ta seconde semaine de course et notamment celle franco-suisse absolument dantesque... Par contre je ne comprends pas ce retour dans le Chablais le lendemain après une arrivée à Vallorcine la veille ?! Tu aurais pu faire le même type d'étape très courte et intense autour de Sallanches / Passy. Par contre, l'étape en elle-même est très intéressante et rentre parfaitement dans le schéma d'ensemble avec les deux précédentes. Le gros point noir de ta seconde semaine, c'est l'étape de Voiron avec le Semnoz qui ne sert absolument à rien, si ce n'est de gâcher le reste de ta semaine ! D'ailleurs, c'est complètement illusoire de penser que les sprinteurs peuvent jouer cette courte étape de seulement 139.5 kilomètres avec un hors-catégorie d'entrée de jeu, alors qu'ils ont déjà dû batailler les trois jours précédents et notamment la veille pour arriver dans les délais ! Deux étapes réellement pour sprinteurs auraient été parfaites, surtout que ton étape du dimanche propose de nouveau du "très lourd"... Ton étape de Corps pour débuter ta troisième semaine de course, est quant à elle absolument magnifique, mettant admirablement en valeur le difficile col de Parquetout ! Plus globalement, ta troisième semaine est une vraie réussite, proposant un schéma inhabituel mais vraiment très attractif et notamment une superbe vingtième étape... Donc, pour moi, un Tour de France qui n'aurait pas été loin de la perfection si tu n'avais pas mis ce Semnoz qui plombe inutilement ta seconde semaine... :love:

- Bird : Monsieur Bird ! Ha lala... lala !!! Comme souvent, tu proposes des choses intéressantes mais l'ensemble reste pour moi indigeste... et puis surtout, tu perds dès le départ toute chance d'emporter mon adhésion pour ton parcours en partant du postulat qu'une étape pour sprinteurs est synonyme de "sieste" ! Quand je ne vois d'ailleurs que cinq étapes où un sprinteur peut légitimement gagner, je me dis que nous ne sommes pas dans le même monde, toi et moi ! Dommage parce que j'aime bien tes étapes de Menez-Hom et de Meudon ! :(

Classement poule C :
1 - Mr Nico
2 - El_Pistolero_64
3 - bullomaniak


Poule D :
- darth-minardi : J'aime beaucoup ton contre-la-montre de départ, qui est une façon intéressante de débuter un grand Tour. Les deux étapes suivantes me plaisent également, avec notamment cette arrivée à Saint-Malo par l'est, qui est vraiment magique ! Par contre, je ne comprends pas ce retour ensuite vers le Mur de Bretagne pour tracer ton contre-la-montre par équipe, alors qu'il y avait tant d'autres endroits magnifiques autour de la cité corsaire, avec notamment des portions de route particulièrement exposées au vent. C'était justement l'occasion pour placer une aussi longue épreuve chronométrée collective... J'ai toujours un peu de mal avec les étapes "hérisson" comme celle de Semur-en-Auxois... mais bon, pourquoi pas pour voir ce que ça peut donner ?! Superbe étape qui arrive à Chambéry... mais je l'aurais préféré le dimanche, juste avant le jour de repos car, là, j'ai peur que celle du lendemain gâche le fabuleux potentiel du celle du Mont du Chat. Une étape de plus pour sprinteurs en première semaine et les deux étapes alpines en début de seconde semaine aurait été selon moi largement mieux... Bon, de toute façon, à partir de l'étape de Digne-les-Bains, je n'accroche plus du tout au reste du parcours, avec des étapes de montagne beaucoup trop chargées et notamment un massif pyrénéen "étouffant" ! Justement, les trois longues étapes de plaines en troisième semaine avant le contre-la-montre finale, dont j'aime particulièrement l'idée à la base, auraient mérité d'avoir un massif pyrénéen beaucoup plus light, pour d'une part obliger les favoris à se dévoiler dès les Alpes, et d'autre part afin de laisser une possibilité de chambouler le classement général sur l'une de ces trois étapes. En d'autres termes, un Tour de France avec vraiment de très bonnes idées mais une montagne trop imposante, qui écrase le reste ! Dommage ! :diantre:

- Bad_Neos : Parcours absolument parfait, exceptionnel, sublime !!! Euh... oui, encore merci pour la carte de mon parcours !... Plus sérieusement... tu dois vraiment consommer du "lourd", entre tes profils "hallucinogènes" mais pas forcément très lisibles et l'invention de nouveaux mots comme "occurrer" ! Cela dit, j'aime vraiment beaucoup ta première semaine qui, sans être trop difficile, propose un panel d'étapes variées et offrant de belles possibilités de course de mouvement, notamment pour les "gaziers" et autres baroudeurs. Mention toute particulière aux étapes de Quiberon et du Signal d'Ecouves que je trouve très intéressantes. Ta seconde semaine me plait également, avec néanmoins un bémol concernant l'étape des Plans d'Hotonnes. En soi, elle est vraiment très belle mais, avec ton énorme début de semaine et notamment tes deux terribles étapes alpines, j'aurais vu une étape beaucoup plus légère, avec tout au plus une difficile ascension en milieu de parcours et un final plat, surtout que tu débutes ta troisième semaine avec de nouveau une énorme étape ! Par contre, j'aime beaucoup ton étape de Roanne placée comme ça, un dimanche... Ta troisième semaine, d'ailleurs, parlons-en ! Et bien je l'adore et tout particulièrement tes étapes du Chalet Reynard et du Vigan, tout comme j'apprécie l'idée d'une étape pour sprinteurs le 14 juillet ! Pour résumer, j'aime vraiment l'originalité de ton Tour de France et la plupart de tes étapes particulièrement bien tracées, avec juste cette étape jurassienne (eh oui, le Grand Colombier, c'est le massif du Jura et non les Alpes) qui vient alourdir inutilement ta seconde semaine déjà bien difficile sans ça. Cela n'en reste pas moins un très bon Tour de France ! :love:

- Allwatcher : Là encore, une superbe première semaine de course comme je les aime, car proposant des étapes diverses et variées qui, sans être trop difficiles, peuvent donner de belles courses de mouvement. Je suis même pas loin de trouver tes neuf premiers jours de course proches de la perfection, avec notamment ces étapes de plaines "plates comme la main" mais avec un réel travail de recherche sur certaines pour varier les orientations et l'exposition au vent. J'ai par contre beaucoup plus de mal avec le début de ta seconde semaine, d'une part à cause de l'enchaînement d'un aussi long contre-la-montre individuel avec une étape "monstrueuse" pour les raisons que j'ai déjà expliquées, mais également pour ces aller-retours illogiques entre Savoie et Haute-Savoie. Même si wawan viendra probablement me soutenir le contraire, je continue à penser que l'enchaînement d'un chrono très long et d'une telle "tappone" avantage considérablement les spécialistes de l'effort solitaire, bons rouleurs, et réduit grandement les chances de voir des leaders "grimpeurs" se lancer dans de grandes offensives dans tes deux étapes alpines. Je trouve cela d'autant plus dommage que ces deux étapes sont vraiment magnifiques et que leur enchaînement est parfait. Quant à la suite de ton parcours, je le trouve également très très bon, avec de superbes étapes et notamment celle grandiose de Craponne-sur-Arzon... Ton contre-la-montre individuel placé par exemple juste avant ton troisième week-end de course et l'étape de la Voulte-sur-Rhône, aurait rendu selon moi ton Tour de France excellent. Néanmoins, je me dois de tempérer ton optimisme quant à des attaques nombreuses des favoris parce que la quasi-totalité de tes étapes sont, comme tu aimes le dire, "ouvertes" avec les principales difficultés éloignées de l'arrivée. Le champion cycliste est et reste un "fainéant" qui va calculer tous ses efforts ainsi que la prise de risque d'attaquer de loin. Donc sur ton Tour, il y a de grande chance que cela se limite au très long chrono, dans les derniers kilomètres de ta seule arrivée réellement au sommet à Saint-François-Longchamp et éventuellement sur celle au Lac d'Estaing parce que l'Aubisque n'est pas très loin, se contentant de gérer sur les autres étapes, surtout s'il est entouré d'une très forte équipe ! Bon... cela dit, j'aime beaucoup ton Tour de France même s'il reste très classique dans les dogmes du labo Gruppetto et qu'il manque cette petite pointe de folie, d'extravagance que je recherche dans un parcours ! :heureux:

- Col de l'Iseran : Désolé si ça tombe sur toi, surtout que je trouve ta présentation vraiment belle... mais alors qu'est-ce que ça me gonfle de voir des étapes de plaines tracées sans aucune recherche d'itinéraire, avec cette mention "sieste" mise en commentaire ! De but en blanc, je n'ai envie que d'une chose à ce moment-là, c'est de m'arrêter dans l'étude du parcours et de passer au suivant... Mais putain, c'est quoi cette conception de "merde" du cyclisme, où il n'y a que les étapes de montagne ou accidentées, et à la rigueur les pavés, qui comptent ?! Sortez-vous un peu les doigts et vous verrez qu'avec un minimum de recherche et de réflexion, il est possible de tracer de magnifiques étapes "plates comme la main", comme j'ai d'ailleurs pu en voir notamment dans les deux Tours juste avant le tien !... Bon alors, le parcours en lui-même, puisque je ne m'arrête pas à la quatrième page à cause d'une faute d'orthographe. Je ne reviendrai pas sur les étapes réellement pour sprinteurs, trop peu nombreuses et pas assez travaillées à mon goût. J'aime par contre beaucoup l'idée d'un Tour de France sans haute-montagne et qui laisse la possibilité à un "puncheur" de l'emporter au classement général. Seulement, sauf à classer des coureurs comme Roglic ou Pogacar dans la catégorie des puncheurs, je ne pense pas que ton Tour réponde vraiment à cette volonté car presque toutes tes étapes de montagne sont des enchaînements de plusieurs cols qui avantageront les grosses armadas et les favoris habituels. J'aurais donc aimé que tu ailles encore plus loin dans cette optique de parcours, avec une montagne encore plus allégée. Néanmoins, pour terminé sur une note positive, tes étapes de montagne, prises indépendamment les unes des autres, sont belles et biens tracées ! Pour résumer tout ça, un Tour de France avec de belles choses mais qui aurait mérité que tu ailles au bout de ta philosophie de départ avec une montagne très light et une réelle possibilité pour les "puncheurs" de lutter jusqu'au bout pour la victoire. ;)

- CSC_3187 :...

Classement poule C :
1 - Bad_Neos...

Poule E :Manifestement aucun intérêt puisque je n'ai pas le temps d'y porter le moindre intérêt !

A 48 ans passés, tracer est toujours une passion et participer à ce genre de concours était un moyen de décompresser et de m'évader d'une vie souvent bien trop sérieuse... mais quand je vois comme certains ici se prennent au sérieux, en restant par exemple campés sur un calendrier alors qu'il n'y a aucun impératif, et en passant à côté de l'essentiel en ne prenant même pas la peine de décortiquer et commenter les parcours, je me dis que j'ai sans doute d'autres choses plus intéressantes à faire ! Vraiment dommage, cette rigidité d'esprit des animateurs...
Modifié en dernier par tatamix1972 le 30 Nov 2020, 22:14, modifié 14 fois.

tatamix1972
Espoir
 
Messages: 973
Localisation: Entre Chamonix et Toulouse...

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Allwatcher » 06 Nov 2020, 19:30

@tatamix, je viens de lire tes commentaires sur la poule C et j'ai vu que tu reprochais à plusieurs parcours la présence d'un chrono avant une (ou plusieurs) grosse étape(s) de montagne. Je trouve le schéma efficace et pas particulièrement de nature à bloquer la course (CLM qui crée des écarts, puis grimpeurs qui ont directement l'occasion de se rattraper), donc curieux de savoir ce qui te gènes dans un tel agencement :o

Avatar de l’utilisateur
Allwatcher
Junior
 
Messages: 1026
Localisation: Le Gruppetto En Course

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Gert-Jan de Nice » 06 Nov 2020, 19:48

Oui, c'est un peu surprenant, d'autant plus que c'est précisément l'inverse qui me semble être un gros point noir.

@jibvalverde : Pourquoi pas fan des CLM par équipes le 1e jour ? S'il y a bien un moment où il me semble que la bataille est équilibrée, c'est justement bien en ouverture...
Dans le même ordre d'idées, pourquoi pas de pavés en dernière semaine ? On a bien du Finestre, donc pourquoi pas, à mon sens. Du mal à saisir ces deux points, surtout ensemble.

Gert-Jan de Nice
Cyclo du dimanche
 
Messages: 154

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Jules2905 » 06 Nov 2020, 19:51

Allwatcher a écrit:@tatamix, je viens de lire tes commentaires sur la poule C et j'ai vu que tu reprochais à plusieurs parcours la présence d'un chrono avant une (ou plusieurs) grosse étape(s) de montagne. Je trouve le schéma efficace et pas particulièrement de nature à bloquer la course (CLM qui crée des écarts, puis grimpeurs qui ont directement l'occasion de se rattraper), donc curieux de savoir ce qui te gènes dans un tel agencement :o

Je me suis fait la même réflexion. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Jules2905
Directeur sportif
 
Messages: 22697
Localisation: Sur un arc-en-ciel

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar wawan » 06 Nov 2020, 19:59

Gert-Jan de Nice a écrit:Oui, c'est un peu surprenant, d'autant plus que c'est précisément l'inverse qui me semble être un gros point noir.

@jibvalverde : Pourquoi pas fan des CLM par équipes le 1e jour ? S'il y a bien un moment où il me semble que la bataille est équilibrée, c'est justement bien en ouverture...
Dans le même ordre d'idées, pourquoi pas de pavés en dernière semaine ? On a bien du Finestre, donc pourquoi pas, à mon sens. Du mal à saisir ces deux points, surtout ensemble.

Pour les pavés en dernières semaine, je doit dire que je trouve pour ma part que c'est bien moins intéressant qu'en première. Une grosse partie de l’intérêt, ainsi que de la difficulté, viens de la lute pour le placement. C'est un point qui sera bien plus simple à gérer avec les abandons, la fatigue, et le désintérêt d'une bonne partie du peloton.

Avatar de l’utilisateur
wawan
Maglia rosa
 
Messages: 8261

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar tatamix1972 » 06 Nov 2020, 20:08

Bonsoir messieurs... sans doute me suis-je mal exprimé mais ce que je reproche n'est pas l'enchaînement chrono / étape de montagne que je trouve moi aussi intéressant, mais le fait que dans les deux cas, ce sont des étapes de montagne monstrueuses et que ceux ayant le plus tapé dans leurs réserves la veille sont justement les grimpeurs. Donc autant sur une étape de montagne courte et violente, je les vois éventuellement prendre le risque d'attaquer mais là, ils vont faire comme tous les autres favoris, à savoir rouler à l'économie pour ne pas exploser en plein vol ! L'intérêt d'un tel enchaînement chrono / étape de montagne est pour moi gâché...

tatamix1972
Espoir
 
Messages: 973
Localisation: Entre Chamonix et Toulouse...

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Allwatcher » 06 Nov 2020, 20:37

tatamix1972 a écrit:Bonsoir messieurs... sans doute me suis-je mal exprimé mais ce que je reproche n'est pas l'enchaînement chrono / étape de montagne que je trouve moi aussi intéressant, mais le fait que dans les deux cas, ce sont des étapes de montagne monstrueuses et que ceux ayant le plus tapé dans leurs réserves la veille sont justement les grimpeurs. Donc autant sur une étape de montagne courte et violente, je les vois éventuellement prendre le risque d'attaquer mais là, ils vont faire comme tous les autres favoris, à savoir rouler à l'économie pour ne pas exploser en plein vol ! L'intérêt d'un tel enchaînement chrono / étape de montagne est pour moi gâché...

Merci pour la réponse :ok:

J'entends l'argument, mais me demande si les grimpeurs ressortent réellement plus épuisé d'un chrono qu'un bon rouleur. Je me dis (peut-être à tort) que c'est un effort "court" que tous les candidats au CG sont obligés de réaliser à bloc, et que les différences vont plus se jouer sur la récupération (avant ladite étape de montagne) plutôt que sur les capacités contre-la-montre des coureurs. D'où l'intérêt d'une étape difficile - jouant sur l'endurance, et donc pas forcément attendue pour des grandes manœuvres - le lendemain pour jouer sur la fatigue et accentuer les écarts et différences de niveau en montagne.

Avatar de l’utilisateur
Allwatcher
Junior
 
Messages: 1026
Localisation: Le Gruppetto En Course

Re: [Concours] Tour de France 2021

Messagepar Gert-Jan de Nice » 06 Nov 2020, 21:15

wawan a écrit:Pour les pavés en dernières semaine, je doit dire que je trouve pour ma part que c'est bien moins intéressant qu'en première. Une grosse partie de l’intérêt, ainsi que de la difficulté, viens de la lute pour le placement. C'est un point qui sera bien plus simple à gérer avec les abandons, la fatigue, et le désintérêt d'une bonne partie du peloton.


Je dois dire que moi, c'est surtout le côté un peu loterie avec les grosses bastons pour se placer et surtout les chutes un peu aléatoires qui vont avec, qui m'embêtent sur ces étapes.
Là, en fin de parcours, j'aimerai bien voir, justement, avec des coureurs usés, ce que ça peut donner. Tout le monde n'aura pas intérêt à jouer à fond, ça sera plus simple pour se placer, mais pour autant, selon les états de forme, les écarts peuvent être, je pense, plus conséquents qu'en début de parcours, la fatigue aidant.

@tatamix : Je ne sais pas non plus s'ils sortent plus fatigués, mais un tel schéma possède l'avantage de proposer deux étapes obligatoirement à fond successivement, ce qui manque parfois un peu dans les Tours.

Gert-Jan de Nice
Cyclo du dimanche
 
Messages: 154


1431 messages
Retourner vers Le laboratoire à parcours

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : CiJiEF et 14 invités