Cinéma

Actus internationales & françaises, politique, société, économie, culture, idées, planète, science, technologie, urbanisme, photographie et bien d'autres choses !

Re: Cinéma

Messagepar Panzer » 12 Jan 2020, 23:16

Les films de ma semaine sur PC, rien ne me bottait au ciné et avec les grèves, pas évident pour moi.

Warrior (2011), deux frères vont s'inscrire à un tournoi de MMA pour espérer remporter une petite fortune, chacun pour ses raisons. J'ai plutôt bien aimé les préliminaires, la présentation des personnages la façon dont l'histoire était amenée. Tom Hardy était vraiment dans son élément, dans ce rôle de brute tourmenté. :lol: Bon après, j'ai trouvé la seconde partie combat assez moyenne, avec une fin assez décevante quoique prévisible...

Room (2015), j'ai bien aimé le concept de ce thriller avec une mère et son enfant enfermés dans une petite pièce depuis 7 ans par un psychopathe. Jusqu'au jour où elle prépare une tentative d'évasion... la tension du début de film est vraiment très prenante.
Un peu moins convaincu par la seconde partie de ce film, et ce retour à la vie normale


Nous Trois ou Rien (2015), Kheiron rend hommage à ses parents, qui ont fui les dictatures iraniennes pour rejoindre la France et offrir un avenir meilleur à leur enfant. Le film traite de nombreux sujets importants, immigration, exil, déracinement, intégration, problèmes communautaires... mais elle le fait toujours avec légèreté et humour. Ca ne va pas super loin mais le film est plutôt sympa à regarder.

Fargo (1996) - c'est dans la même lignée que la série du même nom, la première saison plus exactement. J'adore l'atmosphère que dégage Fargo, dans l'immensité et le froid glacial du Minnesota, je trouve que c'est très "télégénique". C'est un film vraiment particulier avec des personnages loufoques aux agissements inattendus. Un bijou d'humour-noir, un vrai plaisir pour moi, la connerie humaine est magnifique. "Aurez-vous le courage d'en rire ?" j'adore ce petit titre dans l'affiche du film, dans l'idée c'est ça.

Harakiri (1962), à mes yeux un chef d’œuvre ! Le film permet de faire un voyage dans le temps dans le Japon féodal, plus particulièrement dans le monde des Samouraïs et ses traditions. Les images de ce film sont magnifiques malgré son âge. Le film débute avec un rônin - samouraï sans maître - se rendant dans un clan de samouraïs. Il souhaite mettre fin à ses jours de manière décente, mais a plusieurs histoires à raconter. Celles-ci vont s'imbriquer les unes et les autres, pour donner une tension incroyable à la fin de ce film... Le film repose grandement sur la qualité de l'acteur principal excellent dans la narration, les émotions, les scènes "d'action".

Bref, un film que j'ai trouvé exceptionnel et que je recommande, en particulier à ceux qui aiment les films anciens Japonais. Cette époque était vraiment l'âge d'or du cinéma Japonais, avec des acteurs / actrices charismatiques, ce qui manquent cruellement aujourd'hui...

Avatar de l’utilisateur
Panzer
Directeur sportif
 
Messages: 16512

Re: Cinéma

Messagepar Murungaru » 13 Jan 2020, 00:01

Grand film Harakiri je plussoie. La scène du duel est grandiose.
Je sais pas si tu as vu Barberousse de Kurosawa ? Superbe film et je trouve la structure narrative, en flashback, assez proche. Mais ce n'est pas un chanbara.

Avatar de l’utilisateur
Murungaru
Jersey rojo
 
Messages: 6080

Re: Cinéma

Messagepar Panzer » 13 Jan 2020, 21:38

Je ne l'ai pas encore vu, mais c'est dans ma liste de films à voir :o

Cette polémique sur le manque de diversité dans les nominations aux Oscars qui serait pas assez coloré et féminin...
Je n'ai pas vu tous les films, mais cette critique est-elle véritablement fondée ou bien c'est juste pour faire une polémique ? Ou alors option 3, les Oscars c'est de la merde. :niais:

Avatar de l’utilisateur
Panzer
Directeur sportif
 
Messages: 16512

Re: Cinéma

Messagepar Carrefour de l'Arbre » 13 Jan 2020, 22:30

Je viens de voir Le Chant du Loup sur Canal. Très bon film français à suspense, même si la romance aurait dû être mise de côté car elle n'apporte absolument rien.

Avatar de l’utilisateur
Carrefour de l'Arbre
Manager
 
Messages: 29722
Localisation: Cherche à faire de Jason Lamy-Chapuis le futur vainqueur du Tour

Re: Cinéma

Messagepar bullomaniak » 13 Jan 2020, 23:22

Panzer a écrit:Je ne l'ai pas encore vu, mais c'est dans ma liste de films à voir :o

Cette polémique sur le manque de diversité dans les nominations aux Oscars qui serait pas assez coloré et féminin...
Je n'ai pas vu tous les films, mais cette critique est-elle véritablement fondée ou bien c'est juste pour faire une polémique ? Ou alors option 3, les Oscars c'est de la merde. :niais:

Les oscars c'est de la merde.

Mais quand tu vois qu'il y a eu seulement 2 femmes nommées en 15 ans pour meilleur réalisateur, c'est que le problème n'est pas la qualité des films.

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Contrôleur UCI
 
Messages: 22014
Localisation: Fan n°1 de Jana Czeczinkarova.

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 14 Jan 2020, 17:10

Derniers visionnages :

1917 de Sam Mendes vu en AVP en Dolby. Je sais que beaucoup vont adorer mais je suis resté aussi mitigé que devant un Dunkerque (même si je trouve 1917 meilleur). Techniquement, c'est superbe, l'immersion dans les tranchées est totale, le faux plan séquence plutôt bien fait même si certains raccords numériques sont flagrants, les acteurs font le boulot, bref tous les ingrédients pour un grand film pouvaient être réunis.
Sauf qu'au final j'ai trouvé ça extrêmement creux. Scénario post-it, personnages fonctions, méchants qui visent mal, et surtout, une espèce de glorification du soldat anglais face au méchant et féroce soldat allemand.

Le premier est gentil, ne tire jamais le premier et ne tue que quand il y est forcé ; le second attaque à vue.


Les français sont absents de leur propre territoire

à part une veuve en détresse qui n'est là que pour montrer la grandeur d'âme de notre ami anglais


Bref, ça manque clairement de profondeur et vu le sujet traité, c'est vraiment vraiment dommage. Sur la forme, le plan séquence unique sonne très creux et n'est pas forcément justifié. Faire des longs plans dans les tranchées pour renforcer l'immersion, grand oui, c'est vraiment réussi... mais un seul plan de 2h pour une histoire qui se déroule sur presque 24h, bof.

Twilight Chapitre 1 de Catherine Hardwicke : je sais pas ce qui m'a pris... Je m'attendais à une histoire nulle et une réalisation quelconque. C'était pire : une histoire nulle avec une réalisation atroce. Vraiment, j'ai rarement vu un film avec un tel budget aussi moche à regarder, autant sur les plans, les mouvements de caméra, la photo, etc. Une catastrophe. C'est triste à voir quand comme moi on apprécie le travail de Robert Pattinson depuis cet étron.

Le Tombeau des Lucioles de Isao Takahata, revu trois ans après la première fois. Même en connaissant, c'est toujours aussi beau et poignant :love:

Star Wars IX de J.J. Abrams : Gros gros bof. En soi j'aime bien les idées centrales du film, l'évolution de Rey et Ren notamment. C'est correct visuellement, ça se regarde mais merde, ça donne une image désastreuse de la façon dont a été construite cette trilogie : deux gamins qui écrivent l'un après l'autre, et chacun s'évertue à détruire ce qu'a fait le précédent.
Dans le VIII, Rian Johnson semblait avoir pour seul objectif de détruire la proposition d'Abrams esquissée dans le VII. En plus, il ajoutait une dose d'humour potache dont la trilogie n'avait pas besoin. Là, Abrams fait tout son possible pour retourner à ses premières idées, quitte à sortir des révélations de nulle part
La formation de Jedi de Leia pour justifier une scène du VIII et détruire la théorie de Johnson selon laquelle tout le monde est sensible à la force, c'était assez pathétique.

Bref, malgré les quelques qualités de la trilogie (j'avais aimé le VII par exemple pour le potentiel qu'il donnait à la suite, j'ai vite déchanté après ça), c'est catastrophique de montrer de façon aussi ostentatoire que l'on est incapable d'écrire par avance les grandes lignes d'une trilogie aussi importante et aussi attendue...
La prélogie avait beaucoup de défauts mais je trouvais la proposition bien plus respectable.

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8449
Localisation: Toulouse

Re: Cinéma

Messagepar ElRojo » 18 Jan 2020, 22:59

1917 c'est surtout le film des cordes scénaristiques (on est plus aux ficelles à ce stade)
probabilité qu'un avion se crashe sur une grange = 0,1, qu'il trouve la compagnie recherchée au hasard en sortant de l'eau = 0...

et des gros fucks à la géographie et au corps humain
le mec se tape des sprints après avoir perdu 1L de sang depuis le crâne et survit sans égratignure à un éboulement, et il réussit à trouver une chute d'eau d'une trentaine de m de dénivelé dans le Pas de Calais (avec évidemment des rochers).

Bref même analyse que Leinhart : un très beau film techniquement mais extrêmement creux.

Avatar de l’utilisateur
ElRojo
Contrôleur UCI
 
Messages: 11863
Localisation: #BernPower

Re: Cinéma

Messagepar Panzer » 19 Jan 2020, 23:14

Deux Kurosawa cette semaine

Le Château de l'Araignée (1957), le remake de Macbeth dans le Japon féodal. Ran (1985), également un remake de Shakespeare dans la même période historique, mais réalisé 30 ans après. Les thèmes abordés sont similaires, ça parle de noirceur humaine, de soif de pouvoir, de folie. Ce sont deux beaux films esthétiquement, mais encore une fois, je n'ai pas été ébloui par Kurosawa.

Deux films-noirs également. Des films policiers des années 40 à 60, sombre, où trahison, complot sont souvent de la partie. J'ai plutôt bien aimé Les Forbans de la Nuit (1950), où un éternel perdant fera tout pour enfin réussir. Un peu moins emballé par Le Grand Sommeil (1946), pour lequel je ne suis jamais vraiment entrer dedans.

Close-Up (1990) que j'ai trouvé trop ennuyeux. Les films Iraniens sont parfois excellents, mais trop souvent, ça part dans des discussions et dialogues interminables...

Au cinéma, j'ai aussi pu voir 1917. Le rendu est bien fichu, plusieurs séquences sont vraiment impressionnantes, ça rendait l'immersion très réaliste ! Sinon oui effectivement, le scénario est proche du vide...

Avatar de l’utilisateur
Panzer
Directeur sportif
 
Messages: 16512

Re: Cinéma

Messagepar thor_husvod » 22 Jan 2020, 13:15

L'affichage du tweet est bloqué par votre navigateur.
Voir le tweet de @AAstierOff sur Twitter


La hype monte tellement :niais:

Avatar de l’utilisateur
thor_husvod
Directeur sportif
 
Messages: 46233
Localisation: Brest

Re: Cinéma

Messagepar Kvelertak » 22 Jan 2020, 13:30

Non mais y'a bien Sting ? :shock: :shock: :shock:

Avatar de l’utilisateur
Kvelertak
Maillot jaune
 
Messages: 10260
Localisation: Oups

Re: Cinéma

Messagepar ElRojo » 22 Jan 2020, 16:25

Roh merde Terry Jones des Monty Python qui est mort :cry: :cry:

Avatar de l’utilisateur
ElRojo
Contrôleur UCI
 
Messages: 11863
Localisation: #BernPower

Re: Cinéma

Messagepar darth-minardi » 22 Jan 2020, 18:04

ElRojo a écrit:Roh merde Terry Jones des Monty Python qui est mort :cry: :cry:

Ascenseur émotionnel entre ces deux infos.




"La patience est un plat qui se mange sans sauce"

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 24522
Localisation: WikiPavé

Re: Cinéma

Messagepar Elias » 22 Jan 2020, 20:05

Rah yes Kaamelott :banana

Y aura le Duc d’Aquitaine/Alain Chabat, super nouvelle !

Avatar de l’utilisateur
Elias
Jersey rojo
 
Messages: 6817
Localisation: Kelliwic'h

Re: Cinéma

Messagepar chessben » 22 Jan 2020, 22:14

Kaamelott :love: :love: :love:
Mon grand objectif ciné de l'année :love:

Kvelertak a écrit:Non mais y'a bien Sting ? :shock: :shock: :shock:

oui effectivement, c'était annoncé déjà. Le casting a l'air de regrouper pas mal d'acteurs très connus. Outre Sting, rien que dans le teaser on voit quand même Clovis Cornillac, Guillaume Gallienne et les "guests" de Kaa reprenant probablement leurs rôles tels Alain Chabat, Christian Clavier, Antoine de Caunes, François Rollin, et tous les personnages récurrents... Vivement fin juillet !

Avatar de l’utilisateur
chessben
Champion national
 
Messages: 5748
Localisation: Nantes

Re: Cinéma

Messagepar Coxo » 22 Jan 2020, 23:59

ElRojo a écrit:Roh merde Terry Jones des Monty Python qui est mort :cry: :cry:

Il a voulu connaître la blague qui tue :diantre:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maglia rosa
 
Messages: 9918
Localisation: Kahba des five

Re: Cinéma

Messagepar Murungaru » 24 Jan 2020, 07:35

Deux mots sur Adoration, de Fabrice du Welz, film belge (ou franco belge) qui est sorti mercredi en salle. J'y suis allé hier soir et malheureusement la salle était bien vide (alors qu'il n'est que dans une petite 40aine de salles il me semble).
Sans avoir adoré le film, je pense qu'il est vraiment à voir. Et ça fait plaisir de voir ce genre de vrai de proposition de cinéma. Les partis pris sont très marqué, que ce soit en terme de mise en scène à la fois contemplative et nerveuse, de photo, ou même par le tournage en pellicule qu'on ne peut pas râter.
On sent l'influence de Malick, jusque dans ce récit-fuite de deux jeunes amoureux-fous qui fait penser à La balade sauvage (que je n'aime pas, malgré la beauté formelle).
Les deux jeunes acteurs y sont globalement très bon, surtout Thomas Gioria. Benoît Poelvoorde y a un rôle secondaire magnifique, où il y est excellent (évidemment il l'est même dans les pires comédies de sa filmo, mon acteur francophone préféré sans aucun doute).
Si je ne peux garantir qu'on sera totalement conquis par le film dans sa globalité, c'est je pense un film à voir. Le dernier film que j'avais vu en salle c'était Star Wars IX il y a deux semaines, soit ce que je qualifierai de négation du cinéma. Donc voir un film comme ça, avec ses défauts mais qui fait du vrai cinéma, qui prend des risques, qui travail son film, des personnages à la lumière, avec des décors naturels foisonnants, ça fait du bien. :love:

Avatar de l’utilisateur
Murungaru
Jersey rojo
 
Messages: 6080

Re: Cinéma

Messagepar Awesome_GreatOne » 25 Jan 2020, 15:47

J'ai regardé Edmond hier.
Film français sorti l'année dernière, c'était bien sympa !
Ca se passe fin des années 1890 et c'est sur la création de l'oeuvre Cyrano de Bergerac au théâtre.
Il y a un vrai charme qui se dégage du film, l'humour est léger et bien dosé, il y a de beaux plans de Paris et un casting sympathique.

Avatar de l’utilisateur
Awesome_GreatOne
Cyclo du dimanche
 
Messages: 71

Re: Cinéma

Messagepar Kreuziger » 25 Jan 2020, 17:03

Tiens on a regardé Le Dernier Exorcisme avec des potes. Je n'ai jamais vu une fin aussi navrante :diantre:
L'histoire d'un révérend qui profite d'un reportage fait sur lui pour révéler les supercheries des exorcismes. Il va donc dans une famille des fins fond des USA où la fille se comporte bizarrement.
Bon si certains événements sont un peu gros pour la conclusion qu'il tire (qu'elle agît pour effacer la honte suite à un viol) on peut se dire que c'est du cinéma, il faut un peu de mise en scène.
Mais bon cette fin :
ils apprennent qu'il s'agit d'un viol et ont le nom d'un coupable, vont le chercher et lui annonce que c'est le révérend du coin le coupable (ce qui est finalement assez intéressant par rapport à la famille ultra catholique et à la mentalité du coin). Il aurait pu s'arrêter là mais le réalisateur a choisi une scène de fin où la fille accouche d'un diable et non je ne pense pas que ce soit une métaphore vu le niveau d'écriture du film.
Bref un film qui passe d'un possible 2,5/3 sur 5 à 1.

Sinon j'ai vu Hérédité, perturbant et très bon :ok:

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11025
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Cinéma

Messagepar Coxo » 26 Jan 2020, 09:32

Kreuziger a écrit:Tiens on a regardé Le Dernier Exorcisme avec des potes. Je n'ai jamais vu une fin aussi navrante :diantre:

Regarde Grégoire Moulin contre l'humanité, c'est pire que tout :doutes:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maglia rosa
 
Messages: 9918
Localisation: Kahba des five

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 27 Jan 2020, 17:26

Les visionnages récents :

Au ciné :

- L'adieu de Lulu Wang : Ce fut moins puissant que ce à quoi je m'attendais vu le sujet et les critiques très positives. C'est quand même un film très touchant et assez juste sur la famille ou le rapport à la mort, servi par des acteurs convaincants dans leurs rôles (notamment Akwafina qui joue le rôle titre).

- Les enfants du temps de Makoto Shinkai : Je n'avais pas vu le très flatté Your Name mais j'avais noté avec intérêt la sortie en France des Enfants du temps. Un peu déçu au final : le film est touchant, visuellement est très beau mais n'atteint jamais la grâce de certaines productions japonaises. Sur le fond, c'est un peu long, répétitif, et il y a un gros contraste entre le sérieux qui ressort du choix du thème traité (le dérèglement climatique) et le message mis en avant (en gros, on s'en balec').

- Scandale de Jay Roach : L'achétype du mauvais film nécessaire. Fort dans son propos et dans quelques (rares, finalement) scènes choc, il n'apporte pas grand chose d'utile à la compréhension du mouvement Metoo et est, en tant que film, correct, bien porté par ses actrices (même si j'ai de plus en plus de mal avec Nicole Kidman dont le visage n'arrive plus à transmettre la moindre émotion) mais malgré tout assez faible (réalisation ratée, écriture un peu limitée, etc.).

A la maison :

- Mean Streets de Martin Scorsese : Pas mal de qualités dans ce film des débuts de Scorsese, mais aussi pas mal de défauts. C'est brouillon, ça parle beaucoup, ça part dans tous les sens, le jeune de Niro cabotine énormément (contrairement à Keitel que j'ai trouvé plus juste). Mean Streets reste intéressant sur la forme parce qu'il propose une vision quasi documentaire d'un milieu pendant la moitié du film, sans vraiment donner toutes les clés de compréhension au spectateur, avant de s'engouffrer dans une intrigue plus structurée (mais un peu simpliste) dans la seconde partie.

- Bambi, le classique Disney. Assez déçu au final parce que je m'attendais à un truc plus émouvant que ça vu l'imaginaire collectif qui entoure la scène "choc" du film, finalement balayée en quelques secondes par un retour à des choses très joyeuses. J'aime quand même beaucoup l'animation de l'époque, avec les moyens du bord. Les rares plans larges ressemblent à des peintures, avec peu de relief mais beaucoup d'âme, plus que les décors gigantesques qui peuvent aujourd'hui être générés par ordinateur...

- Cléo de 5 à 7 d'Agnès Varda : Les débuts de Varda dans un film simple mais très réussi, touchant, émouvant. Un sujet simple, une réalisation inspirée, une actrice principale (Corinne Marchand) rayonnante...

- Ghostbusters de Ivan Reitman : Difficile de découvrir un film culte comme celui-là 40 ans après, tant on se rend compte dès la première minute qu'il a assez mal vieilli. Au final, après être resté un peu sceptique pendant la première partie du film, je me suis pris au jeu et j'ai passé un moment agréable. Je pense néanmoins que Ghostbusters ne fonctionne que grâce à la façon dont les acteurs se mettent à distance du scénario (très très faible et ridicule assez logiquement), en jouant avec flegme et second degré.

- Les ailes du désir de Wim Wenders : Un peu moins réussi que le magnifique Paris, Texas, mais Wenders est quand même fort pour faire passer des émotions à l'écran. Bien barré et parfois très proche de partir en vrille, le film s'en sort grâce à la mélancolie constante qui s'en dégage. J'ai adoré le rôle meta de Peter Faulk (Columbo), qui joue son propre rôle agrémenté d'une dose de surnaturel.

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8449
Localisation: Toulouse


3364 messages
Retourner vers Culture générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Byrsa et 2 invités