Saison World Tour 2019 [Giro st16]

Modérateur: Animateurs récits

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st7]

Messagepar Kreuziger » 27 Avr 2019, 17:20

GIRO D'ITALIA

Étape 7
Image
Image
Image


Gruppetto News a écrit:
Schachmann s'impose, Soler en Rose

Image
Il n'y a pas eu débat pour la conquête du maillot rose ni pour la victoire d'étape, Marc Soler récupère la précieuse tunique à un Rudy Molard trop limité sur ce long contre-la-montre. 7ème étape de ce Giro, contre-la-montre de 54km dans les vignes du Latium capitale pour le classement général.
Le premier à s'élancer sur les routes encore ensoleillées c'est Maarten Wynants bonne lanterne rouge de ce Giro, mais le premier temps de référence qui nous est offert c'est celui de Kasper Asgreen. Parti en vingtième position le danois permet aux coureurs de découvrir le parcours de l'étape : le départ assez plat sur des grandes routes où le coureur de la Quickstep fait une démonstration, puis des ascension entre les villages perchés du Latium, des partis où le danois s'effondre quelques peu, ce qui ne l'empêche pas de finir avec un temps assez canon par rapport à ses prédécesseurs.
Image

Le danois sera rapidement battu par Dowsett, un peu plus rapide dans les parties montantes malgré son poids. Pendant quelques temps les chronos du danois et de l'anglais resteront en tête, jusqu'au passage de Filippo Ganna qui nous sort une démonstration de style, un gros temps pour l'italien qui relègue Dowsett à près d'une minute. Course tranquille pour Matthews presque en repos total qui va prendre les dernières places du classement provisoire, même chose pour Démare et Ciccone, ce n'est pas aujourd'hui que se joue les classements provisoires du Giro.
On arrive aux portes du top 30, et c'est Schachmann 31ème qui s'élance, au premier passage intermédiaire l'allemand est en retard sur Ganna, au deuxième il fait jeu égal et au dernier il explose son temps, impressionnant sur la dernière partie l'allemand reprend 30 secondes dans la dernière ascension et prend logiquement le premier temps. 27ème ce matin, Hermans finit son contre-la-montre au 3ème rang, une performance qui lui permettra d'entrer dans le top 25.
C'est au tour du 25ème Jack Haig de s'élancer, en difficulté sur le Mont-Cassin à cause d'une maladie selon ses directeurs sportifs, l'australien renaît quelques peu sur le parcours, il rentre dans le top 10 provisoire de ce contre-la-montre. Dan Martin n'a pas la même chance, l'irlandais manque clairement de puissance, il perd près de 3 minutes sur Haig qui n'est pourtant pas la référence absolue.
22ème au matin, Caruso truste longtemps avec les premières places, il s'écrase au final en perdant une trentaine de secondes sur Schachmann mais en prouvant qu'il sera un équipier solide pour Nibali. Dans la continuité on trouve Kangert très solide sur les pentes du Mont Cassin qui vient finir son chrono avec moins d'une minute de retard sur Schachmann. Pas le même constat pour Hirt et Kuss un peu moins fringants sur les longues parties planes comme attendu.
Le leader de Kuss a moins le droit à l'erreur, le néo-zélandais aussi manque de puissance mais il limite bien la casse dans les parties montantes, il finit ce contre-la-montre en perdant 1 minute et 47 secondes sur Maximilian Schachmann. Mais la performance du petit grimpeur de l'équipe néerlandais passe inaperçue, son suivant : le champion de France Latour impressionne, dans les montées il est le plus rapide et aussi le plus puissant, trop léger sur le plat cependant, il termine tout de même avec moins d'une minute de débours sur l'allemand. Après le raté de Woods débarque Ilnur Zakarin, le russe réputé pour ses capacités de rouleurs ne les dément pas, il est seulement battu pour une dizaine de seconde par le leader allemand. De quoi placer Zakarin dans les premières places du classement général.
Image
Pas les mêmes résultats pour Oomen, Padun et O'Connor qui finissent tous à plus de deux minutes. Plus important, c'est le colombien Nairo Quintana qui s'élance, encore une fois son résultat n'est pas mauvais, dans la moyenne, il perd une minute et trente-huit secondes sur la tête. La surprise de la journée c'est peut-être Formolo qui finit dans la minute, lui qui s'était beaucoup entrainé à l’exercice solitaire. Performance rééditée par Nibali qui fait même un meilleur temps mais derrière Zakarin tout de même. Bernal qui s'élance ensuite fait longtemps jeu égal avec le Sicilien mais s'effondre dans la montée finale, le colombien compte un retard de une minute dix-sept au final, plutôt un bon résultat. Dernier grand leader à s'élancer, Mollema dans son style caractéristique est plutôt efficace, cette fois c'est cinquante-huit secondes qui sont perdues.
Finalement le duel final, Soler bien habitué à ce type d'effort gère bien et finit dans la même minute que Schachmann, Molard beaucoup plus limité et surtout fatigué perd plus de quatre minutes, c'est donc bien l'espagnol qui glane la tunique rose.
En dehors de Soler, l'autre nouvelle importante pour les maillots c'est Bernal qui assoit sa domination sur le classement des meilleurs jeunes. Côté classement général, les seuls hommes encore dans la minute avec Soler sont Nibali, Zakarin, Formolo, Caruso et Mollema.

Résultats :
Image
Image
Image
Image
Image


Maximilian Schachmann a écrit:J'étais évidemment très fort aujourd'hui, le plus fort, je suis très content. Maintenant je vais me concentrer sur l'étape de Sestri Levante qui me correspond bien.


Ilnur Zakarin a écrit:C'est un grand pas qui a été fait aujourd'hui, le Giro est encore long mais ce genre de résultats me donnent de la confiance. On va maintenant se concentrer sur le montagne.


Vincenzo Nibali a écrit:Je savais que j'étais en forme depuis le Mont Cassin, il était important d'être fort aujourd'hui.


Marc Soler a écrit:C'est génial d'être en rose aujourd'hui, je sais que le leader de l'équipe reste Quintana mais c'est un très beau début de Giro pour moi, ça peut servir à détourner l'attention autour de Nairo.


Nairo Quintana a écrit:Je suis content pour Marc, il est bon rouleur et grimpeur mais il risque d'avoir du mal sur 3 semaines, j'espère qu'il pourra récupérer un top 10 de ce Giro.


Pierre Latour a écrit:C'est évidemment une très belle performance, je rentre dans le top 10, pas loin des meilleurs, j'espère que ça ira aussi bien dans la montagne.


Rudy Molard a écrit:Ca ne pouvait pas durer si longtemps. Je suis évidemment limité en contre-la-montre, à partir de maintenant on va se concentrer de nouveau sur les étapes avec Kylian.

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st6]

Messagepar rthomazo » 27 Avr 2019, 17:31

J'aime bien l'expression "s'effondre quelque peu" :lol:

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Champion confirmé
 
Messages: 16862
Localisation: Plus en Bretagne :'(

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st6]

Messagepar Kreuziger » 27 Avr 2019, 17:34

rthomazo a écrit:J'aime bien l'expression "s'effondre quelque peu" :lol:

Un mélange entre Kudus et Sastre en soit

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st8]

Messagepar Kreuziger » 01 Mai 2019, 11:40

GIRO D'ITALIA

Étape 8
Image
Image
Image


Gruppetto News a écrit:
Final à 3

Journée grise sur le Giro aujourd'hui, la pluie et le vent ne sont pas de la partie mais il ne faudra pas compter sur le soleil entre Monterotondo et Foligno. 8ème étape aujourd'hui, une étape vallonnée dans le Centre de l'Italie avec deux murs : Trevi et Montefalco, un final déjà vu en 2016 sur le Tirenno-Adriatico, Cummings avait remporté l'étape en échappée.
Sur la ligne de départ, le nouveau maillot rose Soler est sourillant, l'espagnol est confiant pour aujourd'hui, le parcours ne lui convient pas spécialement mais il n'imagine pas à avoir à faire face à une grosse bataille.
L'étape part donc sous le commandement de Vegni, et l'échappée part directement : Wynants, Bauer, Ladagnous, Sajnok, Van Der Sande et Santaromita. 6 hommes qui n'effraient pas le peloton qui se repose déjà.
Image
Si le ciel est gris les températures sont vraiment clémentes aujourd'hui ce qui favorise le calme dans le peloton, personne ne roule à l'avant, on retrouve Soler, Bernal, Quintana et Nibali à l'arrière en train de discuter, sûrement du contre-la-montre de la veille, parmi les 4 c'est bien le sicilien qui a dominé l'exercice mais le plus impressionnant et dangereux reste Zakarin très efficace la veille.
45 kilomètres se sont écoulés, l'échappée compte 8 minutes d'avance en arrivant au premier sprint intermédiaire, sans grosse conviction on joue aux primes : résultat c'est Sajnok qui passe en tête. Peu de points à jouer dans le peloton mais Démare et Guarnieri font quand même l'effort de passer devant. 35 kilomètres plus loin, 6 minutes d'avance pour l'échappée, puisque la peloton a bien mis en route sous la Sunweb et la Dimension Data, les primes sont à nouveau en jeu : Santaromita est plus rapide cette fois-ci, dans le peloton même déroulement qu'avant, le picard passe en tête.
Première difficulté du jour, une 3ème catégorie, personne ne joue le classement de la montagne à l'avant donc la bataille est assez calme : Santaromita passe en tête.
L'écart avec la tête baisse rapidement étonnamment à la vue des hommes de tête, les longues lignes droites après Spolète sont défavorables à l’échappée, si bien qu'au pied de Trevi l'écart est d'une minute, la victoire se jouera dans le peloton. Premières pentes du mur, Van Der Sande s'échappe un temps avec Santaromita puis l'italien explose, il y a donc un seul homme en tête. Dans le peloton la Sunweb prend la chasse en main pour son leader Matthews. En cas de sprint il manquera du monde : Bauhaus, Groenewegen, Ewan, Démare et Ackermann sont déjà distancés. Faisant fi du rythme des allemands : Cattaneo sort avec Canola juste avant d'entrer dans la partie technique et ultra étroite, le duo d'italien distance rapidement le belge qui était en tête. En haut les deux passent avec une dizaine de seconde devant un peloton d'une cinquantaine d'hommes.
Image

Ca casse dans la descente, le peloton se reforme mais certains leaders mal placés comme Zakarin ne sont pas passés loin de la catastrophe. Le duo italien tente de résister en rejoignant le Montefalco mais rien à faire, ils sont rejoint juste avant d'attaquer l'ultime difficulté du jour. On passe la vallée et la route s'élève d'un seul coup et en ligne droite, directement ça s'écarte et la Sunweb laisse à Kennaugh le leadership du peloton, le britannique fait passer le peloton d'une cinquantaine à une trentaine de coureurs. Sur sa droite Lambrecht attaque dans la partie difficile, le britannique ne peut aller le cherche, c'est donc Schachmann qui va chercher le belge et le peloton vole en éclat, il est difficile de faire l'inventaire mais ils ne sont qu'une dizaine en tête : Matthews disparait complétement des débats. L'allemand s'écarte, logiquement c'est à Formolo d'y aller mais l'italien tarde, il ne semble pas au mieux, il doit souffler, heureusement pour lui c'est le cas de nombreux coureurs, finalement c'est Pierre Latour qui attaque, dans sa roue sautent un Bahrain puis un UAE. Ce n'est pas Nibali à l'avant puisque l'italien est avec les pousruivants, on devine l'allure de Caruso, l'UAE c'est Henao. Les 3 se lancent dans la descente de Montefalco, derrière aussi avec Zakarin en dernière position mains en haut qui a du mal à suivre. En arrivant sur le plat le groupe de 3 se met à collabrorer parfaitement devant les dizaines de poursuivants qui commencent à se battre, la victoire va se jouer devant. Avec une petite vingtaine de secondes d'avance le trio rentre dans Foligno, Latour en tête, le français se colle aux barrières pour observer ses deux adversaires, Caruso lance en premier, longtemps devant les deux autres il se fait déborder à quelques mètres de la ligne par Henao qui lève les bras sur cette belle étape.
Le groupe de poursuivant arrive 12 secondes plus tard, Zakarin est parvenu à accrocher le train finalement. Parmi les membres du top 10 de ce matin Kangert perd 53 secondes. Dans les membres du top 15 il y a aussi Schachmann et O'Connor qui perdent du temps. Pas de soucis pour le maillot rose Soler arrivé à 12 secondes du vainqueur notamment en compagnie de Nibali, Bernal et Quintana.
Côté maillots distinctifs le gros changement c'est la prise de pouvoir de Arnaud Démare pour le maillot cyclamen grâce à ses 4 points glanés aujourd'hui.
Image


Résultats :
Image
Image
Image
Image
Image


Sergio Henao a écrit:C'était une étape faite pour moi avec ces deux murs. Montefalco a été monté au sprint, c'était difficile de résister mais j'ai pris confiance quand j'ai vu que j'étais parmi les meilleurs.


Pierre Latour a écrit:Je sais que je suis fort sur ce genre de terrain, j'imaginais juste attaquer pour me mettre en confiance mais ça a bien fonctionné.


Damiano Caruso a écrit:Vincenzo m'avait dit qu'il était limite, je me suis bien senti quand Latour a attaqué, normal que je le suive. Henao et latour ne sont pas dangereux pour le classement général, c'est bien d'avoir moi et mark bien placés pour Vincenzo.


Marc Soler a écrit:Ca n'était pas si facile que ce que j'imaginais, les coureurs voulaient se battre mais finalement pas de dégâts pour moi, demain ça sera encore plus difficile.


Tanel Kangert a écrit:J'ai manqué de forces dans la fin du mur, en espérant que ça aille mieux demain.

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st8]

Messagepar Coxo » 01 Mai 2019, 19:46

Soler va pas tarder à descendre :noel:
Gasparotto très bonne forme :love:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10069
Localisation: Kahba des five

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st8]

Messagepar Kreuziger » 01 Mai 2019, 19:48

Coxo a écrit:Soler va pas tarder à descendre :noel:
Gasparotto très bonne forme :love:

Oui mais les étapes qui suivent ne sont pas faîtes pour l'italien :niais: DiData attendra donc

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st9]

Messagepar Kreuziger » 05 Mai 2019, 09:54

GIRO D'ITALIA

Étape 9
Image
Image
Image


Gruppetto News a écrit:
L'élève est passé Maître

A nouveau une journée grise sur le Giro, mais cette fois la pluie est annoncée, pas de quoi inquiéter Soler qui arrive avec une veste sur la ligne de départ. A ses côtés Ciccone a déjà annoncé vouloir prendre des gros points avant la journée de repos.
Départ donné à Spello et c'est sans Groenewegen, annoncé malade mais surtout en grosse manque de forme sur ce Giro. Pas d'échappée dès le départ puisque le sprint intermédiaire arrive après 3 kilomètres, la FDJ le prépare bien et Démare passe en tête devant Ackermann et Matthews. L'échappée se dessine finalement dans la première difficulté : Assise, devant les murailles de la magnifiques ville italienne partent Ciccone, Warbasse, King, Degand, Armee et Frankiny. Premier sommet où Ciccone passe en tête.
Image
Dans la descente Filippo Zaccanti fait la jonction : 7 hommes en tête donc. Le peloton semble tendu aujourd'hui, plusieurs équipes se sont déjà placées en tête d'équipe et l'écart avec l'échappée ne grimpera jamais au-dessus de 3 minutes. C'est sur les grandes routes ombriennes que la pluie fait son apparition, grand balais des coureurs partant chercher leurs vestes et k-wais. Ces grandes routes ne sont pas des plus favorables pour le groupe de tête, le pauvre Zaccanti souffre sur les relais des meilleurs rouleurs que sont Armee et Warbasse mais heureusement pour le lombard les difficultés approchent et à partir de là la route sera rarement plate. Un lacet à droite et on rentre dans la Travaia complètement trempée, on a le droit à un sprint au sommet : Ciccone se fait déborder par King qui lui prend des gros points.
Troisième difficulté avec le Poggio della Campane, à nouveau un final en ligne droite et un sprint, Ciccone est sur ses gardes mais Armee sort avant le sprint et prend les plus gros points devant l'italien et l'américain.
On se dirige désormais rapidement vers Bagno di Romagna, sprint intermédiaire du jour et ancienne ville-étape pour une victoire de Omar Fraile. L'échappée va vite dans ces parties en faux-plat mais ce n'est rien comparé au peloton où les trains se battent pour arriver placés vers la prochaine difficulté. Lorsque Degand prend les points le groupe maillot rose est ainsi à une minute de la tête. Un virage à gauche et on s'élance dans le Poggio Carnaio, 4km à 7%, une vraie difficulté qui se dresse devant l'échappée qui a déjà course perdue, mais certains ne sont pas abattus : King contre un démarrage d'Armee et s'en va avec Zaccanti alors que Ciccone semble en avoir fini avec cette étape.
Dans le peloton le virage à gauche est aussi brutal : la Sky met Kyrienka en tête et de nombreux équipiers s'écartent. Mais le rythme n'est pas si brutal puisque le jeune Lambrecht déjà en vu la veille s'échappe et part rejoindre le duo de tête qui au sommet est à 40 secondes d'avance. King est trop juste pour jouer les points à Lambrecht, il s'écarte, il va attendre le peloton dans la descente, on a donc devant Zaccanti et Lambrecht.
Image
Le peloton passe au sommet avec une soixantaine d'hommes mais certains vont revenir dans la descente, il ne s'agit pas de reprendre la tête de course trop vite, surtout qu'en tête les parties planes leurs sont totalement défavorables vu leur gabarit. Heureusement les premiers pourcentages approchent, toujours 30 secondes d'avantages et le Col de la Calla débute : 11km à 6% sur des belles routes, ça n'est pas un point clef du Giro mais c'est important de bien clore cette première semaine. L'avantage pour les coureurs c'est que la pluie se stoppe, laissant la brume apparaître, en tête après une rapide discussion Lambrecht s'en va seul, Zaccanti vient de lâcher ses dernières forces. Changement de physionomie dans le peloton aussi, la Bahrain a décidé de monter très vite : dans l'ordre Tratnik-Pernsteiner-Padun-Caruso se mettent à l'avant, provoquant un gros filtrage dans le peloton, beaucoup de Sky s'écartent d'ailleurs, à tel point qu'ils ne leur restent que De La Cruz, Geogeghan Hart et surtout Bernal.
Image
8km du sommet une quarantaine de coureurs uniquement sont dans le peloton et déjà Bilbao commence à reculer dans le peloton en trouvant Hirt à l'arrière. Le belge Lambrecht résiste bien même face à Pernsteiner désormais en tête. C'est de trop pour Bilbao en perdition, attendu par Izagirre alors que Hirt remonte dans le peloton. Faisant fi du rythme de l'autrichien, Kreuziger tente d'anticiper la grosse bataille, il reprend et lâche Lambrecht qui pédale avec les épaules. Avec 20 secondes à 5km ça va être très difficile pour le Tchèque, d'ailleurs dans le peloton c'est Padun qui est maintenant en tête. Dans le peloton nouvelle défaillance avec Jack Haig déjà en difficulté sur le Mont Cassin et qui va avoir du mal à limiter la casse.
Image
Kreuziger aussi a craqué, à 3km il se fait reprendre par une trentaine d'hommes. On arrive sur un petit replat avant que la route ne s'élève de nouveau, lorsqu'on retrouve des pourcentages le Français Guillaume Martin ne dément pas son panache, mains en bas il part. Un peu plus tard Martin arrive à s'en aller, signe que Padun fatigue, Caruso le remplace donc et là les coureurs craquent un à un, sous la flamme rouge ils ne sont plus que six dans la roue du sicilien et plus personne devant : Nibali, Bernal, Zakarin, Formolo, Quintana et Soler vont se jouer la victoire. Le maillot rose est le premier à partir mais repris par Caruso à 600m de la ligne, le bon moment pour Bernal qui part en grand plateau, un démarrage impressionnant d'abord suivi par Formolo et Nibali, puis le Requin de Messine lâche, les deux premiers passent sous les 300m, Formolo tente un nouveau démarrage mais Bernal accélère au même moment, le colombien est imprenable, il s'impose facilement au sprint en reprenant 4 secondes au coureur de la Bora. Nibali arrive 7 secondes plus loin. Soler garde son maillot rose en ne perdant que 18 secondes. Pour les plus en difficulté on notera O'Connor qui arrive une minute plus loin et surtout le duo Haig, Bilbao, l'australien perd près de 3 minutes, l'espagnol 10 minutes.
Le nouveau maillot bleu c'est Ben King, plus prolifique que Ciccone aujourd'hui. Côté Cyclamen Démare a augmenté son avance. Pareil évidemment pour Bernal.
Image

Résultats :
Image
Image
Image
Image
Image


Egan Bernal a écrit:Waw ça a vraiment été une bonne journée et un bon final. J'avais des jambes de feu j'ai vraiment réussi à sortir fort face à Formolo, j'espère pouvoir continuer comme ça.


Davide Formolo a écrit:Une seconde place ici c'est évidemment un bon résultat mais j'aurai aimé apporter la première victoire italienne. Mais Egan était imbattable aujourd'hui.


Vincenzo Nibali a écrit:Je suis content du travail de l'équipe aujourd'hui, on a vraiment pu mettre notre rythme en place. Je suis un peu en-dessous en accélération mais pas si loin des meilleurs, j'ai une forme ascendante.


Marc Soler a écrit:J'étais un peu limite à la fin, heureusement que ça ne durait pas plus longtemps. C'est Caruso qui a mit tout le monde dans le rouge, il va falloir y faire attention.


Jack Haig a écrit:Les jambes ont commencés à manquer dans le final, Mikel a réussi à me motiver pour ne pas que je perde tout, j'espère vraiment que ça va mieux aller dans les prochaines étapes, le repos va m'être profitable.


Pello Bilbao a écrit:Il faut tout repenser pour moi maintenant, je n'ai plus eu de jambes et j'ai explosé, on va voir comment les jambes réagissent mardi.

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st9]

Messagepar Wings » 05 Mai 2019, 10:25

Ça sent le duel Bernal-Nibali tout au long de la 3e semaine pour la victoire finale ça :angel

Avatar de l’utilisateur
Wings
Légende du Gruppetto
 
Messages: 36577
Localisation: #TEAMRICHIE

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st9]

Messagepar Coxo » 05 Mai 2019, 10:41

Bien King :ok:
Le reste un peu moins :(

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10069
Localisation: Kahba des five

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st9]

Messagepar rthomazo » 05 Mai 2019, 11:09

À part Bernal et Nibali les gros leaders sont décevants quand même, j'espère qu'Enric Mas retrouvera ses jambes en troisième semaine.

Ça manque d'un Fuglsang pour nous mettre tout ce beau monde à une minute quand même.

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Champion confirmé
 
Messages: 16862
Localisation: Plus en Bretagne :'(

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar Kreuziger » 09 Mai 2019, 13:45

GIRO D'ITALIA

Étape 10
Image
Image
Image


Gruppetto News a écrit:
La Fête Nationale

Après un jour de repos dans Florence les coureurs de ce Giro vont retrouver des routes difficiles. L'étape la plus longue avec près de 250km sur la Côte Ligure notamment. Le soleil est au rendez-vous et il est annoncé des températures estivales dans la journée. C'est une nouvelle journée capitale pour King et ses adversaires, de nombreux points sont à distribuer aujourd'hui.
Départ donc dans la magnifique cité Florentine, après quelques kilomètres sur les rives de l'Arno, les coureurs s'élancent en sortie de ville et l'échappée commence à se jouer. De trop nombreux coureurs veulent sortir du peloton, après 24km toujours pas d'échappée, les premiers points de la journée vont se jouer dans le peloton : Michael Woods prend les points devant Ciccone et King.
Tant qu'à faire personne ne sort avant le premier sprint intermédiaire. Arnaud Démare a visiblement perdu un peu de forces dans la première montée et doit laisser Matthews passer en tête.
40km de course, une échappée est sortie mais l'équipe EF se met à rouler derrière parce qu'ils n'ont personne à l'avant. Finalement à Castelfranco di Sotto l'échappée sort, une vingtaine d'hommes se trouvent à l'avant : Swift, Storer, Matthews, Schachmann, Kuss, Wynants, Denz, Conti, Smith, Hamilton, Ciccone, Woods, Brown, Cattaneo, Antunes, Rosskopf, King, Martinelli, Canola, Moser et Eiking. Evidemment les 21 hommes de tête continuent de rouler très vite parce que le peloton ne leur laisse que peu d'avance. Les grandes lignes droites vers la Mer sont donc dédiées à un mano-à-mano entre l'échappée et un peloton emmené par Astana, Bahrain et Katusha.
Image
Après 40km de bataille on passe à côté de Pise, pas trop le temps d'observer la magnifique cité italienne qui profite du généreux soleil. Finalement après 117km de course l'échappée aura son écart maximal : 5 minutes, en arrivant à Viareggio en bord de mer. En bord de mer la situation commence à se calmer, les 120km courus à fond ont bien fatigués les organismes. ces routes habituelles du Tirenno-Adriatico sont parcourues à 40km/h environ, bien plus calmes que les premières heures à 50km/h, avec ces 5 minutes d'avance l'échappée entame donc les premières difficultés du jour, qui vont s'enchainer jusque l'arrivée. Dans Montemarcello tout le monde reste regroupé, au sommet King passe en tête devant Ciccone.
Pas le même constat en arrivant à La Spezia, un peu avant la ville Moser et Wynants anticipent les mouvements qui arrivent. Matthews prend les points de la 3ème place au sprint intermédiaire. Duo directement repris dans la prochaine difficulté puisque Rosskopf a décidé d'accélérer pour son leader portugais. Exit Wynants, Brown, Moser et Martinelli déjà complétements exténués. Au sommet King prend les plus gros points et se permet de partir en éclaireur avec Antunes, Denz et Conti.
Image
Nouvelle difficulté avec le Poggio Vollastre, cette fois King explose, il a fait trop d'efforts dans la journée, d'ailleurs l'échappée gagne aussi un tout nouveau visage, sous l’impulsion de Schachmann le groupe a été filtré et on ne trouve plus que 7 hommes en tête avant d'entamer le sommet : Schachmann, Kuss, Cattaneo, Matthews, Storer, Denz et Woods. Tous les autres sont hors-jeu, y compris Ciccone qui subit les mêmes difficultés que son adversaire King. Au sommet le Canadien Woods passe en tête avec alors 3 minutes 30 d'avance sur un peloton qui a minci dans la difficulté.
Arrivé à Levanto il ne reste plus qu'une difficulté avant d'atteindre Sestri Levante, dans la ville on troune à droite et à travers les lacets la route commence à s'élever. Denz tente rapidement de s'en aller alors que Schachmann monte au train pour essayer de gagner des minutes au général. Dans le peloton on monte au sprint, les Bahrain se sont mis à l'avant et tout le monde explose après tant de kilomètres.
A l'avant aussi ça pète, l'allemand Denz est repris par un Schachmann très fort, dans la roue du Bora il ne reste plus que Woods, Cattaneo, Kuss et Matthews. Il ne reste que 5km d'ascension et la température commence à faire des dégâts, les maillots ouverts sont nombreux, dans le peloton c'est Zakarin qui semble souffrir de la chaleur, le russe est couché sur son vélo avec le maillot grand ouvert en s'arrosant régulièrement mais lorsque Padun prend le relais le russe est encore bien présent. Pourtant il reste déjà qu'une trentaine de coureurs dans le groupe Maillot Rose.
Image

Finalement dans le peloton le premier à bouger c'est George Bennett, la Bahrain agit comme la Sky et revient sur le néo-zélandais sans broncher. A l'avant aussi ça bouge, Kuss et Matthews explosent à 3km du sommet, il ne reste donc que 3 hommes en tête de course.
Sous le panneau des 3km dans le peloton aussi ça explose, Caruso se met en tête et comme il y a deux jours il fait exploser le groupe, rapidement il ne reste qu'une dizaine d'hommes dans sa roue, à 2km, ils sont 5 : Nibali, Formolo, Quintana, Bernal et Zakarin. Soler a cette fois bien craqué, du moins ralentit, personne n'est en perdition mais ils sont dans l'obligation de suivre Fränk qui fait le rythme pour Latour. 1km du sommet à l'avant, Schachmann fatigue, Woods attaque, Cattaneo réussit à recoller, l'allemand s'éloigne derrière, il craque sur le sommet. Les points vont pour le canadien, mais le duo continue de collaborer parfaitement pour éliminer définitivement Schachmann.
Nibali a attaqué, le sicilien vient de sortir avec puissance, d'abord ses adversaires se regardent puis Formolo y va, uniquement suivi par Zakarin, le duo colombien semble manquer de jambes. Le trio se retrouve donc avec 15 secondes d'avance sur Bernal, Quintana et Caruso au sommet. Le groupe maillot rose passe avec un peu plus d'une minute de retard, emmené par Latour, Mollema et Henao. Tous les autres membres du top 15 sont là, y compris Kangert, parmi le top 25 seuls Padun et Kreuziger manquent à l'appel.
Image
C'est la bascule à l'avant: le duo de tête passe avec 30 secondes d'avance sur Schachmann qui a bien résisté sur la plat. Woods et Catteno s'élancent donc dans la descente très rapide vers Sestri Levante, la victoire va se jouer entre les deux. Conscient de ses limites au sprint Woods tente plusieurs démarrage de suite, de faire la descente mais Cattaneo est toujours accroché à sa roue. Finalement en-bas, le canadien laisse Cattaneo en tête, collé aux barrières l'italien est tête tourné pendant toute la préparation du sprint alors que l'on voit Schachmann se rapprocher derrière. Woods lance en premier à 300m de l'arrivée, Catteno se cale dans sa roue puis le déborde facilement, il lève les bras à 30m de la ligne, c'est le premier italien vainqueur d'étape sur ce Giro. Schachmann coupe la ligne 8 seondes plus loin. Soit 1 minute 30 devant le premier favori du Giro : Formolo qui, avec Nibali, a fait la descente et a réussi à repousser Zakarin à 19 secondes avec Bernal, Quintana et Caruso. Le groupe maillot rose arrive avec 1 minute et 15 secondes de retard sur le duo italien. Padun et Kreuziger sont les seuls membres du top 25 à perdre vraiment beaucoup de temps en finissant à plus de 3 minutes de Formolo.
Journée de fête en Italie, en plus de la victoire d'étape de Cattaneo, Nibali est le nouveau leader de ce Giro, ils ne sont plus que 5 dans la même minute. King est toujours le leader du classement des grimpeurs alors que Matthews reprend la tunique cyclamen. Chez les jeunes pas de suspense, Bernal est toujours en tête avec une avance toujours plus importante.
Image

Résultats :
Image
Image
Image
Image
Image


Mattia Cattaneo a écrit:Une première victoire sur le Giro c'est toujours spécial mais en plus être le premier italien à débloquer le compteur c'est génial. C'est une belle récompense après ce début de Giro parfait.


Vincenzo Nibali a écrit:Je suis content pour Mattia, c'est une belle victoire italienne, je suis encore plus heureux de récupérer le maillot rose, j'espère le tenir jusque Trieste.


Davide Formolo a écrit:Je me sens fort, il fallait l'être pour suivre Vincenzo, maintenant on va voir à partir de jeudi même si je pense qu'on aura 2 étapes tranquilles dans le peloton.


Marc Soler a écrit:C'est clairement la distance qui joue contre moi, quand Caruso a accéléré on s'est tous regardé, on n'avait plus de jambes, Bauke est venu me parler en disant qu'il fallait s'organiser et il a bien fait, au final on ne perd pas tellement de temps.


Tanel Kangert a écrit:C'est vraiment une bonne nouvelle d'être avec les meilleurs à ce stade de la course, je me mets à ésperer d'un top 10 très franchement.

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar rthomazo » 09 Mai 2019, 18:25

Ce sous top 10 digne des Giri d'il y a dix ans :lol:

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Champion confirmé
 
Messages: 16862
Localisation: Plus en Bretagne :'(

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar Kreuziger » 09 Mai 2019, 18:28

rthomazo a écrit:Ce sous top 10 digne des Giri d'il y a dix ans :lol:

Tu parles de l'étape j'espère :lol: pour le général il y a quand même quelques beaux noms mais ce n'est rien à côté de ce que sera le Tour j'avoue avoir mal équilibré :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar rthomazo » 09 Mai 2019, 20:35

Non non je parle du CG, avec notamment trois italiens dans les quatre premiers, une domination digne des années 2000 :niais:

Effectivement ça va être relevé sur le TDF avec Froome, Thomas, Dumoulin, Roglic, K, Yates*2, Bardet, Pinot, MAL, Fuglsang, Landa, Martin, Porte... :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Champion confirmé
 
Messages: 16862
Localisation: Plus en Bretagne :'(

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar Kreuziger » 09 Mai 2019, 20:50

rthomazo a écrit:Non non je parle du CG, avec notamment trois italiens dans les quatre premiers, une domination digne des années 2000 :niais:

Effectivement ça va être relevé sur le TDF avec Froome, Thomas, Dumoulin, Roglic, K, Yates*2, Bardet, Pinot, MAL, Fuglsang, Landa, Martin, Porte... :moqueur:

Quintana double Giro-Tour :lol: :lol:

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar Alessiocortez » 09 Mai 2019, 22:18

Le bordel que ça va être, attention aux attaques à 80km de l'arrivée

Avatar de l’utilisateur
Alessiocortez
Maillot vert
 
Messages: 4646
Localisation: Dans l'Armée Rouge

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar Kreuziger » 13 Mai 2019, 11:05

Image

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar Kreuziger » 13 Mai 2019, 11:06

Image

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar Kreuziger » 13 Mai 2019, 11:07

Image

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st10]

Messagepar Kreuziger » 13 Mai 2019, 11:09

Image

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11173
Localisation: Saoumfa du topic Musique


223 messages
Retourner vers Récits terminés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités