Saison World Tour 2019 [Giro st16]

Modérateur: Animateurs récits

Re: Saison World Tour 2019 [Tour de Romandie]

Messagepar Kreuziger » 27 Mar 2019, 14:13

TOUR DE ROMANDIE
Image


Gruppetto News a écrit:
Le Message est bien passé

Il est désormais clair que Rohan Dennis est un favori du Tour de France, déjà capable de gagner le Paris-Nice malgré le Col de Turini, l'australien bien intégré est désormais le nouveau vainqueur d'un Tour de Romandie qui favorisait les rouleurs.
6 étapes dont 2 contre-la-montre : voilà la recette pour faire gagner un champion du monde du contre-la-montre. Premier acte autour du Lac de Joux pour le prologue d'ouverture : Dennis reste discret en deuxième place, laissant Bevin s'imposer et porter le lourd maillot jaune. Deuxième étape vers Genève pour un sprint, la concurrence est soufflée par un Pascal Ackermann surpuissant, l'allemand a bien fait de louper la Classique de Franckfort. Demi-tour sur le troisième jour, on repart vers l'Est, vers Neuchâtel avec une course de côte sur le Chaumont, assez court. Dan Martin calme ses adversaires en faisant cavalier seul et en laissant le groupe de l'australien à 30 secondes. Retour au sprint vers Fribourg avant le contre-la-montre solitaire du lendemain. Ackermann absent des débats après une crevaison laisse la gloire à Nizzolo.
Image

Long effort solitaire dans Fribourg donc, 30 kilomètres pour gagner ou sauver du temps. Pinot créé d'abord la surprise en s'installant sur le podium mais c'est impossible de lutter contre l'australien et son maillot multicoloré, Dennis repousse son premier adversaire Tratnik à plus d'une minute, Yates dans un mauvais jour à deux minutes, c'est donc un maillot jaune largement mérité. Le dernier acte avait lieu vers Les Diablerets -étape qui miracle a eu lieue-, la FDJ et la Mitchellton tentent de faire le ménage dans les nombreuses difficultés, au pied du dernier col il n'y a qu'une quinzaine de coureurs pour la victoire. Pinot et les meilleurs grimpeurs décrochent rapidement Dennis mais l'australien gère parfaitement son ascension, Fugslang règle Quintana et Pinot au sprint mais le vrai vainqueur c'est Dennis qui montre qu'il faudra compter sur lui pour le Tour de France.
Image

Classements :

Victoires d'étapes :
1 : Patrick Bevin
2 : Pascal Ackermann
3 : Dan Martin
4 : Giacomo Nizzolo
5 : Rohan Dennis
6 : Jakob Fugslang

Classement Général :
1 : Rohan Dennis /
2 : Thibaut Pinot +21"
3 : Jakob Fugslang +29"
4 : Wilco Kelderman +45"
5 : Simon Yates +53"
6 : Nairo Quintana +57"
7 : Egan Bernal +1'10"
8 : Ilnur Zakarin +1'13"
9 : Sergio Henao +1'13"
10 : Pierre Latour +1'23"

Classement de la Régularité :
1 : Patrick Bevin

Classement des Grimpeurs :
1 : Odd Christian Eiking

Classement de la Jeunesse :
1 : Egan Bernal



ESCHBORN-FRANKFURT
Image


Gruppetto News a écrit:
Le Retour ?

La classique allemande autour de la ville de Franckfort-sur-le-Main a vécu une belle édition sous le soleil. Après le retour sur l'échappée et différentes accélérations dans les monts proche de l'arrivée c'est un peloton réduit mais au complet pour les sprinteurs qui va se jouer la victoire dans Franckfort.
Image
Une maigre attaque de Mohoric déstabilise la mise en place du sprint mais ne gène pas la Quickstep qui met tout le monde en file indienne. Dans la dernière ligne droite Sabatini lance pour Viviani met la fusée italienne est débordée par l'allemande, ça tourne au duel entre Kittel et Degenkolb victoire pour le second devant une belle brochette de noms. Retour des deux sprinters allemands au plus au niveau après une longue disette sur les sprints massifs donc.
Image

Classement :
1 : John Degenkolb /
2 : Marcel Kittel +0"
3 : Alexander Kristoff +0"
4 : Elia Viviani +0"
5 : Max Walscheid +0"
6 : Phil Bauhaus +0"
7 : Oliver Naesen +0"
8 : Kristian Sbaragli +0"
9 : Thomas Boudat +0"
10 : Marc Sarreau +0"



TOUR DE RÉPUBLIQUE TCHÈQUE
Image


Gruppetto News a écrit:
Acte II

Course déplacée pour préparer le Giro en République Tchèque, cette édition de 4 étape en 3 jours voit une belle startlist prendre place dans la continuité du Tour des Alpes et du Tour de Croatie.
Première étape autour de Nove Mesto na Morave qui finit au sprint malgré un parcours vallonné, le plus fort ce jour-là c'est Consonni. Deuxième jour et cette fois une étape totalement dédiée aux sprinters, Consonni double la mise avant d'entrer dans le dernier jour de compétition qui a lieu à Prague. Dernier jour donc, on débute en matinée avec le parcours qui sera emprunté en première étape du Giro, Zoidl multiplie les attaques mais ne décroche pas les 6 hommes qui le suivent : Nibali, Hirt, Bilbao, Zakarin, Hermans et Cattaneo. Au sprint le coureur de l'Androni s'impose, l'après-midi dans les rues de Prague c'est Zakarin qui gagne, remportant de fait le classement général.
Image

Classement :

Vainqueurs d'étapes :
1 : Simone Consonni
2 : Simone Consonni
3A : Mattia Cattaneo
3B : Ilnur Zakarin

Classement Général
1 : Ilnur Zakarin /
2 : Mattia Cattaneo +7"
3 : Vincenzo Nibali +9"
4 : Ben Hermans +16"
5 : Jan Hirt +17"

Classement de la Régularité :
1 : Simone Consonni

Classement de la Montagne :
1 : Riccardo Zoidl

Classement de la Jeunesse :
1 : Mark Padun

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Tour de Romandie]

Messagepar Bad_Neos » 29 Mar 2019, 11:02

C'est fou la différence entre la réalité et la fiction avec Dennis :niais: Enfin, de toute façon, Bevin qui s'impose, ça fait taire les récalcitrants :love: Pas mal de revenants dans ce post n'empêche :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Directeur sportif
 
Messages: 11997
Localisation: De retour pour réciter !

Re: Saison World Tour 2019 [Tour de Romandie]

Messagepar Kreuziger » 29 Mar 2019, 14:15

Bad_Neos a écrit:C'est fou la différence entre la réalité et la fiction avec Dennis :niais: Enfin, de toute façon, Bevin qui s'impose, ça fait taire les récalcitrants :love: Pas mal de revenants dans ce post n'empêche :moqueur:

Dennis, Kittel, Hirt et Hermans, j'ai bon ? :mrgreen:
Dennis me manque c'est tout :diantre:

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia présentation]

Messagepar Kreuziger » 31 Mar 2019, 09:57

GIRO D'ITALIA

Présentation
Image
Image


Gruppetto News a écrit:
La Ville aux toits roses

La Capitale tchèque est sûrement une des plus belles villes du Monde avec ses châteaux, ses ponts, sa Vlatva et sa grande place. D'habitude surnommée "la Ville aux toits d'or" le surnom du joyaux bohémien a bien changé depuis ses derniers jours. Le rose a pris une plus grande importance et la fête a commencé depuis lundi ou plutôt jusqu'à ce mercredi après-midi avec le contre-la-montre final du Tour de République Tchèque, grande répétition du Grand Départ.
La défaite -peu surprenante- de Jan Hirt sur le contre-la-montre n'a pas démotivé les troupes, aussi les praguois mais aussi les touristes sont venus en nombre pour admirer la présentation des équipes qui a lieu ce mercredi soir sur le Old Town Square entre les deux fameuses tours. Le Grand Départ aura lieu à cet endroit précis le vendredi midi pour une arrivée à côté du Château vers 18 heures, avant que Prague ne dévoile ses plus belles couleurs pour le podium. Avant cela les coureurs vont pouvoir se mesurer au public et faire la fameuse tournée des journalistes le jeudi matin. pour aujourd'hui pas le temps de trop s'attarder sur la ville, la présentation est longue et elle va commencer dans quelques secondes.


Parcours :

RCS a écrit:
Nous savons que la plupart des spectateurs présents ici attendent la présentation des coureurs, surtout les tchèques mais il nous parait évident de présenter le parcours sur lequel les coureurs s'affronteront pour le meilleur et pour le pire, mais avant ça une mise en bouche avec le résumé de la dernière édition.


ST1 : PRAHA - PRAHA
GPX/203.7km/★★★☆☆/b/10.05
Image

RCS a écrit:
Prague sera la ville du Grand Départ et elle sera bien mise en valeur : deux départs et une arrivée en deux jours. Après un départ d'ici même ce vendredi les coureurs prendront la directions de la Réserve Naturelle du Krivoklatsko et ses magnifiques forêts. C'est à l'occasion de cette traversée que la course se raidira. Après 180 kilomètres le peloton du Giro rejoindra de nouveau la Capitale pour grimper deux fois la côte du Stade du Strahov, complexe de 220.000 places sur les hauteurs de la ville. Certains ont déjà pu grimper cette côte en course, c'était ce matin même à 5 reprises, cette fois il n'y en aura que deux. La côte est assez roulante et sur une route large, à voir donc qui sera le premier porteur du prestigieux maillot rose. Un homme en solitaire ? Un sprinter ?


ST2 : PRAHA - NOVE MESTO NA MORAVE
GPX/210.8km/★☆☆☆☆/a/11.05
Image

RCS a écrit:
Sur le papier cette étape est plus tranquille que la première, la distance reste longue mais les côtes répertoriées sont moins nombreuses. Cependant on est en droit de penser que les coureurs arriveront émoussés à Nove Mesto Na Morave puisque il y aura peu de mètres de plat et souvent des cuvettes ou des passages où ils seront aux prises avec leur machine. Le parcours reste tout de même fait pour voir la victoire d'un sprinter dans cette ville qui parlera aux amoureux du sport. En effet c'est ici que prend place chaque saison la manche tchèque de la Coupe du Monde de Biathlon. Pour en revenir sur l'étape en elle-même attention aux routes avant d'entrer en ville qui seront assez étroites.


ST3 : NOVE MESTO NA MORAVE - BRNO
GPX/179.3km/★★☆☆☆/b/12.05
Image

RCS a écrit:
Étape plus courte aujourd'hui mais tout autant vallonnée. Le départ de cette aura lieu dans l'enceinte du complexe de biathlon. Cette étape aura lieu dans la partie Morave de la République Tchèque et se clôturera dans sa "capitale" : Brno. C'est surtout dans les 40 derniers kilomètres que le parcours sera plus vallonné avec plusieurs cols assez longs mais roulants, à l'exception du dernier mur, dans la ville, cette fois court mais pentu. C'est aussi le dernier tour en République Tchèque et donc la dernière occasion pour un tchèque de se montrer.


REPOS : BARI
13.05
Image

RCS a écrit:
Il est déjà temps de se reposer, ou du moins de faire le voyage entre Brno et Bari, impossible logistiquement en une soirée. Les coureurs arriveront à Bari le lundi matin, ce qui leur laisse le temps de se dégourdir l'après-midi.


ST4 : BARI - FOGGIA
GPX/149.6km/★☆☆☆☆/a/13.05
Image

RCS a écrit:
Deuxième journée de repos de suite ? Sur le papier tout est fait pour que les coureurs se reposent, l'étape est entièrement plate -600m de dénivelé positif !- et les côtes italiennes ne sont pas réputées pour le vent. Cependant il ne faut jamais se déconcentrer sur un grand tour, certaines routes autour de Marherita di Savoia sont complétement découvertes et un brin de vent pourrait mettre le bazar dans le peloton. N'oublions pas non plus que ce genre d'étape peut endormir certains leaders, provoquant des inattentions et des pertes de temps.


ST5 : LUCERA - MONTECASSINO
GPX/215.2km/★★★★☆/c/14.05
Image

RCS a écrit:
Voilà la raison de ces deux jours de repos : dans une semaine le Giro prendra les routes des Abruzzes et particulièrement celle du Mont-Cassin, lieu emblématique pour l'Italie. C'est une étape vraiment difficile, 4000m de dénivelés positifs, c'est deux fois plus que toutes les étapes tchèques. Il faudra notamment faire attention à l'enchainement final : un long col irrégulier avec des paliers et l'ascension du Mont Cassin, plus régulière et plus pentue. Il faudra porter une attention spéciale à la dernière descente, technique et étroite. Enfin c'est une étape cruciale pour le maillot de meilleur grimpeur car les points seront rares jusqu’au dimanche prochain.


ST6 : CASSINO - VILLANOVA
GPX/144.5km/★☆☆☆☆/a/15.05
Image

RCS a écrit:
A nouveau une étape plus calme sur ce Giro après le morceau de la veille. C'est une étape assez courte et assez plate qui part du Pied du Mont Cassin pour arriver à Villanova, banlieue lointaine de Rome. Si certains veulent voir du mouvement en milieu d'étape où certaines routes frôlent les 800m d'altitude il faut les calmer : le lendemain il y aura un long contre-la-montre, tout le monde voudra garder ses forces pour le lendemain. Attention pour les sprinters : il y a quelques virages dans le final.


ST7 : TIVOLI - MONTEROTONDO
GPX/54.3km/★★★★★/e/16.05
Image

RCS a écrit:
Voilà la journée capitale de cette semaine. Il ne faudra pas avoir les jambes lourdes avant de s'élancer de Tivoli sinon les 54 kilomètres seul sur son vélo paraîtront long. Pour les grimpeurs la seule bonne nouvelle c'est la présence de quelques routes pentues dans le contrefort des Abruzzes. C'est un exercice typique sur le Giro, un long contre-la-montre vallonné avant d'attaquer la haute-montagne, peut-être que les habitués du Giro s'en sortiront plus facilement donc. Le final aura lieu dans Monterotondo, haut-lieu de l'unification italienne.


ST8 : MONTEROTONDO - FOLIGNO
GPX/163.4km/★★★☆☆/b/17.05
Image

RCS a écrit:
Cette 8ème étape pourrait bien servir aux coureurs ayant manqués leur contre-la-montre. Le peloton de ce Giro se dirigera vers la ville de Foligno, habituée aux événements cyclistes. Pour se faire il faudra aller au Nord, passer par Terni et surtout par les monts entourant Foligno. Le point clef de l'étape sera l'ascension de Montefalco, un vrai mur de 2km. Avant cela il faudra passer par Trevi, mur tellement étroit que les voitures prendront un itinéraire différent. Une chose est sûre, on ne verra pas de sprint massif à Foligno.


ST9 : SPELLO - PASSO DELLA CALLA
GPX/213.6km/★★★★☆/c/18.05
Image

RCS a écrit:
Voilà une belle journée pour clôturer la première semaine de ce Giro. Ce sera assurément une course de côte au Col de Calla et c'est déjà bien assez pour faire le spectacle : 11km à 6% avec des passages vraiment pentus. C'est une nouvelle occasion pour les grimpeurs de reprendre du temps sur les rouleurs. Avant cela les coureurs auront grimpés plusieurs cols, de quoi fatiguer les organismes avant d'arriver dans les plus forts pourcentages.



REPOS : FIRENZE
19.05
Image

RCS a écrit:
Une journée à l'ombre du Duomo, voilà le cadeau du jour. Tous les organismes seront bien fatigués de cette semaine, nul doute que cette journée à Florence sera parfaite pour récupérer.


ST10 : FIRENZE - SESTRI LEVANTE
GPX/248.9km/★★★★☆/c/19.05
Image

RCS a écrit:
Il n'y a pas deux jours de répit de suite cette fois-ci. Entre Florence et Sestri Levante il y aura 250 kilomètres et loin d'être plats. A 100 kilomètres de l'arrivée on attaquera les "vraies" difficultés, un enchainement en bord de mer qui pourrait bien ravir quelques classicmen. La difficulté finale est assez difficile pour faaire des différences au classement général. Les coureurs plongeront vers Sestri Levante, au bord de la Mer Tyrénéenne.


ST11 : GENOVA - ALBA
GPX/157.8km/★☆☆☆☆/a/20.05
Image

RCS a écrit:
Le meilleur moyen de rejoindre les Alpes c'est celui-ci, une étape plate, moyennement longue pour arriver dans le plateau pré-alpin. La seule difficulté de cette étape sera le Monte Telegrafo mais en tout début d'étape, il ne devrait pas changer la physionomie de celle-ci. A Alba on devrait donc voir un nouveau sprint massif sur ce Giro, cela avant d'attaquer la haute-montagne.


ST12 : BRA - LANZO TORINESE
GPX/164.7km/★★★☆☆/c/21.05
Image

RCS a écrit:
Voilà ce qu'on pourrait qualifier de mise en bouche pour la montagne. Les difficultés d'aujourd'hui seront difficiles mais assez éloignées de l'arrivée. On peut imaginer qu'il y aura du mouvement mais peut-être pas chez les favoris qui auront en point de mire l'étape du lendemain. Le Colle del Lys, au rpogramme dans le sens inverse l'an dernier sera un point clef dans l'étape, étroit, pentu, long si une échappée se joue la victoire c'est ici qu'il faudra être au top. L'arrivée dans Lanzo Torinese est en faux plat montant.


ST13 : BIELLA - LAVENO-MOMBELLO
GPX/202.2km/★★★★★/d/22.05
Image

RCS a écrit:
Il n'y a pas de nom ronflant sur le profil de l'étape mais l'Alpe di Neggia et le Passo Cuvignone pourraient bien devenir deux cols légendaires en Italie. Cette fois la haute-montagne commence et par la grande porte. Ce sont deux murs d'une dizaine de kilomètres qui se dresseront devant le peloton, sur deux routes étroites et encore plus : sur une route gravillonneuse pour le Cuvignone. Nul besoin de rajouter que la descente de ce dernier est vertigineuse. Une vraie étape de légende qui devrait voir le jour.


ST14 : VARESE - LECCO
GPX/158.9km/★☆☆☆☆/a/23.05
Image

RCS a écrit:
A nouveau une étape calme pour suivre une étape difficile. 160 kilomètres entre Varese et lecco et au moins la certitude de voir du paysage puisqu'on tournicotera autour du lac de Lugano et de Côme. Pas de difficultés sur cette étape, pas de vent non plus, si le peloton fait un peu d'effort il devrait se jouer la victoire sur un sprint massif. Les sprinters devront faire attention à l'équerre avant la ligne droite finale.


ST15 : LECCO - PASSO DEL TONALE
GPX/181.8km/★★★★★/d/24.05
Image

RCS a écrit:
Avant la journée de repos le peloton du Giro s'attaquera à une nouvelle étape cruciale. En partant de Lecco les pentes que les coureurs devront passer dans les premières heures de course paraîtront bien dérisoires comparées aux difficultés qui les attendent. Après 135 kilomètres de course qui s'annoncent calme le peloton tournera à droite dans le Col du Mortirolo, passage désormais légendaire du Giro, 11 kilomètres à 11% de moyenne , un col où il ne faudra en aucun cas vivre des moments difficiles. Après le passage du Mortirolo les coureurs ont l'habitude de partir vers Aprica, mais cette fois c'est vers le Passo Tonale qu'ils iront, plus pentu qu'Aprica, plus long mais aussi plus régulier.


REPOS : PONTE DI LEGNO
25.05
Image

RCS a écrit:
La journée de repos la plus tranquille, il suffira aux coureurs de redescendre le Tonale pour aller à l'hôtel le dimanche soir. L'air en altitude sera bien bénéfique avant la dernière semaine, de plus les plus motivés pourront rouler vers le Passo Gavia lors de cette journée de repos avant d'y aller en course.


ST16 : PONTE DI LEGNO - SILANDRO
GPX/108.2km/★★★★☆/d/26.05
Image

RCS a écrit:
C'est typiquement l'étape qui fait peur à certains coureurs. Au lendemain d'un jour de repos le peloton affrontera dès le départ les terribles pentes du Passo Gavia puis de la Cima Coppi : le Passo Stelvio. On peut penser que les leaders ne bougeront pas car Silandro est trop loin du sommet du Stelvio mais il ne faut pas oublier qu'au bas du Stelvio il restera 17 kilomètres pour rejoindre la ligne, on pourrait donc bien vivre une belle course poursuite en vallée vers Silandro. Pas besoin d'indiquer que c'est une journée capitale pour les coureurs à la poursuite du maillot bleu.


ST17 : SILANDRO - INNSBRÜCK
GPX/226.9km/★★★★☆/c/27.05
Image

RCS a écrit:
Nouvelle journée très importante sur les routes du Giro, 227 kilomètres entre l'Italie et l'Autriche. Après avoir grimpé le Monte Giovo, très difficile mais aussi très éloigné de l'arrivée, les coureurs iront vers Innsbrück. Ville des derniers Championnats du Monde de cyclisme sur Route, le Giro empruntera d'ailleurs ses routes avec les fameuses côte d'Igls et du Höll. Après le passage dans les 28% de l'enfer autrichien il restera un tour d'Igls, une différence par rapport à septembre dernier.


ST18 : LIENZ - SKOFJA LOKA
GPX/188.8km/★☆☆☆☆/a/28.05
Image

RCS a écrit:
L'escapade autrichienne n'aura pas duré longtemps, depuis Lienz le peloton du Giro rejoindra son 4ème pays : la Slovènie voisine de l'Italie. Le seul ennemi du peloton ça sera l'échappée aujourd'hui, pas de difficultés majeures proche de l'arrivée mais les journées précédentes ont été longues, il y aura sûrement du laisser-aller. Les routes slovènes sont souvent rectilignes, Skofja Loka est un boulevard pour les sprinters, seul un rond point à 1km de l'arrivée peut gêner leur mise en place.


ST19 : LJUBJANA - MANGART
GPX/165.0km/★★★★★/d/29.05
Image

RCS a écrit:
C'est sûrement la Course de côte la plus difficile de la saison, du moins sur le papier. La capitale sera à l'honneur avec ce départ en son centre mais dans toutes les têtes les pensées iront vers la Mangart, montée sèche et longue, très souvent à découvert, un véritable Mont Ventoux à la Slovène -plus vert quand même-. Un coureur en méforme peut perdre tous ses espoirs sur ce type d'ascension, c'est une étape qui effraie tout le monde aujourd'hui.


ST20 : VILLA SANTINA - TOLMEZZO
GPX/129.1km/★★★★★/c/30.05
Image

RCS a écrit:
On quitte la haute-montagne comme on y est entré : par la grande porte. En sortie de massif les coureurs devront encore affronter les terribles pentes du Zoncolan en milieu d'étape, difficulté qui fera écho aux pentes du Mortirolo. Ce n'est pas la seule difficulté du parcours mais elle est la plus importante, en haut du Zoncolan le ménage sera fait. Il faudra ensuite passer le Passo Duron qui sonnera presque comme un faux plat après le Zoncolan.


ST21 : TOLMEZZO - TRIESTE
GPX/169.1km/★★☆☆☆/b/31.05
Image

RCS a écrit:
Ce Giro 2019 ne finira ni par une étape dédiée aux sprinters, ni par un contre-la-montre solitaire mais plutôt par une étape vallonnée. Cette édition se clôt à Trieste sur les bords de la Mer Adriatique avec une étape pour finisseurs, les pentes proposées aujourd'hui ne devraient pas suffire à semer la zizanie pour le général mais seront assez difficiles pour permettre une belle bataille pour le général.


Startlist

Gruppetto News a écrit:
Les hommes de RCS quittent la scène, les coureurs de ce Giro sont prêts pour entrer en scène dans Prague.


WANTY-GROUPE GOBERT
Image

211 Guillaume MARTIN
212 Timothy DUPONT
213 Fabien DOUBEY
214 Tom DEVRIENDT
215 Jérôme BAUGNIES
216 Thomas DEGAND
217 Loïc VLIEGEN
218 Odd Christian EIKING

Gruppetto News a écrit:
Une chose est sûre, l'équipe belge n'est pas la plus réputée à Prague, les applaudissements sont rares à l'annonce des noms. L'organisation de RCS a elle-même dit que la formation belge "était le dernier choix", beaucoup de choses à prouver pour cette équipe donc. Guillaume Martin sera le leader pour le classement général, rappelons que cette saison il a déjà fait des belles places en Algarve et sur la Course au Soleil notamment. On note aussi la présence de Thimoty Dupont, sprinter attitré en l'absence de Pasqualon, le belge a quelques succès sur les semi-classiques belges et a pour objectif d'engranger les top 10. Fabien Doubey aura comme tâche d'épauler le plus longtemps possible Martin en montagne. Enfin l'objectif affiché par Odd Christian Eiking c'est la victoire d'étape, pourquoi pas dès Vendredi ici-même ?


NIPPO VINI FANTINI FAIZANE
Image

201 Juan-José LOBATO
202 Moreno MOSER
203 Ivan SANTAROMITA
204 Filippo ZACCANTI
205 Joan BOU
206 Hidelto NAKANE
207 Nicola BAGIOLI
208 Marco CANOLA

Gruppetto News a écrit:
Encore une fois les noms de la Nippo ne sont pas les plus reconnus à Prague, pourtant Canola a pris une 9ème place sur l'étape du matin. Longtemps en ballotage avec le Bardiani, l'équipe de la Nippo Vini Fantini Faizane a finalement obtenu le ticket, sûrement par l'intermédiaire de Canola ou Lobato : les deux chasseurs d'étape de l'équipe. L'objecif est clair ici : une victoire d'étape, rien de plus, pour cela il faudra compter sur le duo cité précédemment ou encore sur Santaromita et Moser, deux hommes expérimentés sur le Giro. Il faudra aussi surveiller la pépite Zaccanti sur son premier Grand Tour, pur grimpeur qui pourrait bien se révéler dans les Alpes.


QUICKSTEP-FLOORS
Image

191 Enric MAS
192 Fabio JAKOBSEN
193 Kasper ASGREEN
194 Rémi CAVAGNA
195 Mickaël MORKOV
196 Davide MARTINELLI
197 James KNOX
198 Zdenek STYBAR

Gruppetto News a écrit:
Cette fois les applaudissements sont nourris, l'équipe belge est reconnue partout où elle va, d'autant plus quand elle amène des coureurs locaux avec elle. Il est donc logique que Stybar soit l'homme le plus applaudit depuis le début de la présentation des équipes. C'est une formation typique que propose l'équipe belge, du moins typique pour elle, Enric Mas jouera le classement général comme lors de la dernière Vuelta. L'espagnol avait alors fini 2ème du classement général et mailleur jeune. Pour l'accompagner en montagne il n'aura que James Knox, tout jeune anglais et inexpérimenté sur les Grands Tours. Comme d'habitude avec l'équipe belge le reste des coureurs est tournée vers les sprinters : Jakobsen en tête avec ses lanceurs Morkov et Martinelli.


LOTTO-SOUDAL
Image

181 Caleb EWAN
182 Roger KLUGE
183 Jasper DE BUYST
184 Adam BLYTHE
185 Tosh VAN DER SANDE
186 Tomasz MARCZYNSKI
187 Sander ARMEE
188 Bjorg LAMBRECHT

Gruppetto News a écrit:
Deuxième formation belge de suite, la rivale de la Quickstep. Le leader clair de cette équipe c'est Caleb Ewan, la fusée australienne, lui aussi accompagné de bons lanceurs dont l'allemand Kluge, déjà vainqueur sur le Giro. L'australien a déjà prévu d'abandonner en cours de compétition pour se concentrer sur le Tour, il restera donc le jeune sprinter De Buyst à l'équipe belge, déjà habitué à quelques belles places dans ses épreuves nationales. Une fois en montagne les armes seront Marczynski, Armee, Van Der Sande et surtout le jeune Lambrecht qui va jouer quelques étapes précisément.


ISRAEL CYCLING ACADEMY
Image

171 Ben HERMANS
172 Davide CIMOLAI
173 Tom VAN ASBROECK
174 Ruben PLAZA
175 August JENSEN
176 Krists NEILANDTS
177 Mathias BRÄNDLE
178 Guillaume BOIVIN

Gruppetto News a écrit:
La seconde place au Prato Nevoso de Plaza a-t'elle justifiée cette nouvelle invitation ? Sûrement que non, habituée aux critiques et railleries, l'équipe israelienne en a fait taire des nombreuses depuis le début de saison. Notons du côté des encouragements la belle place au général d'Hermans au Tirenno-Adriatico et le top 20 de Van Asbroeck sur le Milan-San Remo. Le belge a d'ailleurs confirmé le beau début de saison de la formation en remportant la première étape du Tour des Alpes. Alors même si l'ambiance est discrète à leur arrivée sur scène l'équipe a de quoi espérer, une victoire d'étape serait déjà une très belle récompense. Pour se faire on peut évidemment compter sur Van Asbroeck et Hermans, sinon les puncheurs Neilands et Jensen seront peut-être les plus rapides dans un final en échappée.


TEAM DIMENSION-DATA
Image

161 Roman KREUZIGER
162 Mark CAVENDISH
163 Ben O'CONNOR
164 Mark RENSHAW
165 Scott DAVIES
166 Danilo WYSS
167 Ben KING
168 Enrico GASPAROTTO

Gruppetto News a écrit:
Bien évidemment la foule se réveille une nouvelle fois à l'annonce de l'effectif. Le 161 apparait bien souriant, Kreuziger est en tête de file pour l'équipe. Le Tchèque a annoncé la couleur depuis plusieurs jours : il veut s'imposer sur la première étape et porter le maillot rose chez lui. Pour le reste de la course il est évident que le 161 ne sera pas leader de la course, il est à la barre depuis le Tour du Pays Basque. Le leader au général sera donc Ben O'Connor, bien discret depuis le Tour Down Under mais qui a bien failli finir dans les 10 premiers du dernier Giro. L'australien avait tout perdu dans la descente du Finestre, il aimerait bien se venger cette année, son grand objectif c'est le maillot blanc. Pour les victoires d'étapes on peut compter sur Cavendish, enfin on espère, puisque l'anglais reste mue depuis quelques temps. On note donc la présence de King, deux fois vainqueur sur la dernière Vuelta et de Gasparotto, pire ennemi de Kreuziger pour l'étape de vendredi.


CCC TEAM
Image

151 Jakub MARECZKO
152 Jonas KOCH
153 Pawel BERNAS
154 Szymon SAJNOK
155 Amaro ANTUNES
156 Joey ROSSKOPF
157 Victor DE LA PARTE
158 Josef CERNY

Gruppetto News a écrit:
Il aura à nouveau suffit d'exhiber le maillot de Champion de République Tchèque pour haranguer la foule, la formation polonaise est très applaudie mais elle vit une saison très difficile, et ce Giro ne risque pas de redorer leur blason. Le jeune Mareczko est le sprinter attitré de l'équipe mais il reste assez limité en pointe de vitesse et surtout en endurance, son étape fétiche risque d'être celle de Foggia. Sinon il faudra compter sur Cerny, peut-être le meilleur CCC présent au départ. Le leader au général sera De la Parte, bon en montagne et contre-la-montre il ne faut quand même pas être trop exigeant avec l'espagnol , peu habitué à jouer le général sur un Grand Tour. Les plus grandes chances de victoires seront peut-être Rosskopf sur le contre-la-montre ou Antunes en montagne.


ANDRONI-GIOCATOLLI
Image

141 Mattia CATTANEO
142 Matteo PELUCCHI
143 Francesco GAVAZZI
144 Manuel BELLETTI
145 Matteo MONTAGUTI
146 Fausto MASNADA
147 Marco FRAPPORTI
148 Josip RUMAC

Gruppetto News a écrit:
Arrivée peu discrète de l'équipe historique de Gianni Savio, la victoire de Mattia Cattaneo le matin même a bien plu aux praguois, le reste de l'équipe n'aurait pas eu la même sollicitation. Visiblement en grande forme Cattaneo est visiblement la plus grande chance de gloire pour l'équipe, il fera parti des favoris pour l'étape de vendredi. Attention aux sprinters de l'équipe : Pelucchi, Gavazzi et Belletti, très véloces mais qui devront s'organiser. Anttention aussi à Montaguti et Masnada, le premier expérimenté connait sa capacité à gagner, le second a étonné l'an dernier par ses capacités de grimpeurs.


GROUPAMA-FDJ
Image

131 Arnaud DEMARE
132 Jacobo GUARNIERI
133 Ramon SINKELDAM
134 Benjamin THOMAS
135 Ignatas KONOVALOVAS
136 Mathieu LADAGNOUS
137 Kylian FRANKINY
138 Rudy MOLARD

Gruppetto News a écrit:
L'équipe française est très applaudie, surtout par les fans italiens qui ont bien appréciés les derniers Giri de Thibaut Pinot, mais il ne faut pas de méprendre le franc-comptois n'est pas là cette année, remplacé au leadership par Démare. Le picard n'a pas la même réputation en Italie depuis son Milan-San Remo 2016 mais il a pourtant très à cœur de montrer qu'il peut gagner sans contestations. Il a donc tout son train habituel à ses côtés, sûrement le plus impressionnant de ce Giro. Côté montagne il faudra s’intéresser au duo Molard-Frankiny, deux bons grimpeurs qui joueront leur carte en haute-montagne, voire dans les étapes vallonnées pour Molard très bon quand les pentes sont vraiment rudes.


TEAM EDUCATION FIRST
Image

121 Michael WOODS
122 Sacha MODOLO
123 Matti BRESCHEL
124 Joe DOMBROWSKI
125 Nathan BROWN
126 Tanel KANGERT
127 Hugh CARTHY
128 Mitchell DOCKER

Gruppetto News a écrit:
Voilà une belle formation de grimpeurs qui se présente. On ne sait pas encore qui de Woods et Kangert sera le leader au général puisque les deux s'affrontent dans les médias depuis quelques semaines, l'argument mis en cause serait le mauvais Giro de Woods l'an dernier alors que Kangert semble revenir en forme (13ème en Romandie). Sûrement une affaire qui sera réglée en haut de Calla. L'autre objectif affiché c'est le maillot blanc pour Carthy, le jeune britannique réalise un beau début de saison, assez régulier quand la route s’élève mais peut-être encore un peu tendre. Pour les sprints c'est Modolo le chef de file, auteur de quelques beaux sprints en Israël l'an dernier mais toujours loin de la victoire, lui qui avait gagné en 2015 sur les routes italiennes.


TREK-SEGAFREDO
Image

111 Bauke MOLLEMA
112 Matteo MOSCHETTI
113 Jasper STUYVEN
114 Alex KIRSCH
115 Fabio FELLINE
116 Peter STETINA
117 Gianluca BRAMBILLA
118 Giulio CICCONE

Gruppetto News a écrit:
C'est la première fois que Bauke Mollema arrive sur le Giro avec une telle aura, vainqueur au Pays Basque, impressionnant sur Liège-Bastogne-Liège et il peut compter en plus sur une belle formation autour de lui. A ses côtés en montagne on trouvera sûrement Stetina, Brambilla et le tout jeune vainqueur de la Flèche : Ciccone ; pourquoi pas Felline qui peut aussi retrouver des couleurs dans son pays. Pour les sprints un train Kirsch-Stuyven devra emmener l'italien Moschetti, capable de briller sur les étapes planes. L'objectif de l'équipe reste cependant clair : le podium pour Bauke.


MITCHELTON-SCOTT
Image

101 Jack HAIG
102 Alexander EDMONDSON
103 Lucas HAMILTON
104 Nick SCHULTZ
105 Dion SMITH
106 Jack BAUER
107 Mikel NIEVE
108 Brent BOOKWALTER

Gruppetto News a écrit:
La foule semble apprécier l'équipe australienne, Simon Yates a presque écrasé le Giro de bout en bout l'an dernier et une telle performance a plu aux fans. Cette saison pas de Simon Yates mais son meilleur équipier de l'an dernier Jack Haig, très bon grimpeur qui risque de se montrer dans les pentes du Mortirolo et du Zoncolan. Pour épauler Haig on verra l'incontournable Nieve, vainqueur l'an dernier au Prato Nevoso et infatigable quand les cols s'enchainent. Il pourra aussi compter sur Nick Schultz qui semble bien en forme. Pour les sprints la seule carte c'est Edmondson, lanceur d'Ewan auparavant et désormais sprinter solitaire pour son équipe.


TEAM KATUSHA-ALPECIN
Image

91 Ilnur ZAKARIN
92 Alex DOWSETT
93 Ruben GUERREIRO
94 Mads WÜRTZ SCHMIDT
95 Ian BOSWELL
96 Matteo FABBRO
97 Viatcheslav KUZNETSOV
98 Enrico BATTAGLIN

Gruppetto News a écrit:
L'équipe suisse est bien applaudie dans les rues de Prague, sûrement dû au contre-la-montre supersonique du leader russe dans les rues de la ville il y a quelques heures. Le leader est évident : c'est Zakarin, le russe monte en pression depuis quelques semaines, il évolue au même niveau qu'avant les Giri 2015 et 2017, deux éditions où il s'était montré à son avantage. Comme sur le dernier Tour il est accompagné de Boswell, ancien Sky très à son avantage sur les longs cols. On pourra aussi compter sur le jeune Fabbro, talent brut en montagne qui est capable du meilleur. Pour les étapes vallonnées il faudra compter sur Battaglin, qui a raté ses Ardennaises mais qui est souvent en forme chez lui.


UAE TEAM EMIRATES
Image

81 Dan MARTIN
82 Alexander KRISTOFF
83 Sven-Erik BYSTROM
84 Vegard-Stake LAENGEN
85 Roberto FERRARI
86 Rui Alberto FARIA DA COSTA
87 Valerio CONTI
88 Sergio HENAO

Gruppetto News a écrit:
Voilà sûrement l'une des équipes les plus fortes du peloton de ce Giro. Dans Martin est venu ici "pour jouer les étapes" mais son escapade italienne pourrait bien se transformer en quête du général. Peut-être que Henao aimerait faire de même, lui qui avait fait un superbe Giro en 2012, un peu plus discret sur les Grands Tours depuis qu'il est allé chez la Sky. L'autre partie de l'équipe jouera les étapes : Kristoff en sprinter avec ses coéquipiers norvégiens pour l'emmener et surtout Ferrai, l'homme du Giro. Pour jouer les étapes vallonnées on peut compter sur Conti et Costa, deux très bons baroudeurs.


AG2R LA MONDIALE
Image

71 Pierre LATOUR
72 Tony GALLOPIN
73 Nico DENZ
74 Mathias FRÄNK
75 Hubert DUPONT
76 Larry WARBASSE
77 Alexis GOUGEARD
78 Giademinas BAGDONAS

Gruppetto News a écrit:
La formation française est rarement venue avec un effectif aussi complet sur le Giro. Le leader pour le classement général c'est Pierre Latour, en vue sur le Tour de Romandie et dernier maillot blanc du Tour. Le français peut espérer un top 10 et pourquoi pas une victoire d'étape. Son meilleur équipier en montagne risque d'être Fränk, ancien top 10 du Tour qui a travaillé pour Bardet ces dernières saisons. Dans cette équipe on trouve aussi Nico Denz très en vu sur le Giro l'an passé ou encore Hubert Dupont, un habitué de cette course. Pour protéger leur leader en plaine les Directeurs Sportifs ont emmenés Gougeard et Bagdonas, deux machines à rouler. Enfin Gallopin est présent pour jouer les victoires en échappée.


TEAM JUMBO-VISMA
Image

61 Dylan GROENEWEGEN
62 Mike TEUNISSEN
63 Timo ROOSEN
64 Maarten WYNANTS
65 Jos VAN EMDEN
66 Neilson POWLESS
67 Sep KUSS
68 George BENNETT

Gruppetto News a écrit:
Comme pour la Groupama FDJ l'équipe néerlandaise est venue à Prague avec le train de sprinter et la fusée. Groenewegen a déjà prévu de quitter la route en cours de Giro mais avant ça il aimerait prendre deux succès sur les routes tchèques ou italiennes. Autour de lui donc son train habituel avec notamment Roosen et Teunissen, deux bons sprinters qui pallieront son absence normalement. Évidemment avoir un tel sprinter dans son équipe nécessite des forces, ce qui donne peu de places pour les grimpeurs, George Bennett devra donc se débrouiller avec les jeunes Sep Kuss et Neilson Powless, un trio qui a brillamment couru sur le Tour de Croatie.


BORA-HANSGROHE
Image

51 Davide FORMOLO
52 Pascal ACKERMANN
53 Rüdiger SELIG
54 Marcus BURGHARDT
55 Leopold KÖNIG
56 Oscar GATTO
57 Peter KENNAUGH
58 Maximilian SCHACHMANN

Gruppetto News a écrit:
Le coureur tchèque de la Bora n'a peut-être plus le talent qui lui avait permis de faire un top 10 sur le Tour de France en 2014 mais il a toujours la même aura dans son pays, très applaudit lors de cette présentation des équipes. König sera équipier de Davide Formolo, l'italien avait fait un très beau Giro l'an dernier, seulement contrarié par un mauvais résultat au sommet de l'Etna, l'italien a déjà remporté une étape sur le Giro, c'était en 2015. Pour l'aider dans sa quête de résultat il faudra compter sur Schachmann, longtemps meilleur jeune l'an dernier et vainqueur au sommet du Prato Nevoso, mais aussi sur König donc et sur Kennaugh. Le reste de l'équipe aider le prodige allemand Ackermann à battre ses adversaires au sprint.


BAHRAIN-MERIDA
Image

41 Vincenzo NIBALI
42 Phil BAUHAUS
43 Mark PADUN
44 Herman PERNSTEINER
45 Damiano CARUSO
46 Jan TRATNIK
47 Luka PIBERNIK
48 Grega BOLE

Gruppetto News a écrit:
La foule se fait encore plus présente pour accueillir l'équipe Bahrain-Merida et surtout Vincenzo Nibali, star dans absolument tous les pays qu'il traverse. L'italien a fait une belle saison des classiques mais il sait se reposer quand il le faut ce qui devrait lui permettre d'éviter la fatigue, de plus il a à ses côtés une équipe exceptionnellement forte. Pernsteiner, Padun, Caruso, Tratnik voilà des noms en forme et qui savent grimper, on pourrait la comparer à l'équipe Astana de 2015 quand Aru pouvait compter sur une vraie armada. L'objectif secondaire de l'équipe est de ramener deux étapes : une au sprint avec Bauhaus qui devra se débrouiller un peu seul et une étape en montagne avec un de leur grimpeur.


MOVISTAR TEAM
Image

31 Nairo QUINTANA
32 Marc SOLER
33 Nelson OLIVEIRA
34 Jasha SÜTTERLIN
35 Andrey AMADOR
36 Andrew Winner ANACONA
37 Carlos VERONA
38 Daniele BENNATI

Gruppetto News a écrit:
Le public de Prague semble apprécier Nairo Quintana, c'est en tout cas ce qu'on peut penser en entendant les applaudissements pour accompagner l'arrivée de l'équipe. En quête d'un nouveau résultat sur un Grand Tour le colombien est venu sur ce Giro avec un objectif clair : la victoire au général. Régulier en montagne depuis le début de saison, le colombien a surtout une belle équipe à ses côtés, l'habituel Anacona, grand grimpeur colombien aussi bien par la taille que par son talent. Mais surtout Quintana peut compter sur Marc Soler, vainqueur du Paris-Nice 2017 qui est capable de réelle performance en haute-montagne.


ASTANA PRO TEAM
Image

21 Pello BILBAO
22 Gorka IZAGIRRE
23 Davide BALLERINI
24 Dario CATALDO
25 Dmitriy GRUZDEV
26 Manuele BOARO
27 Davide VILLELA
28 Jan HIRT

Gruppetto News a écrit:
L'arrivée de Hirt sur la place ne se fait pas en toute discrétion, très bon ce matin sur les routes qu'emprunteront les coureurs vendredi, le tchèque dit être équipier de Pello Bilbao mais il pourrait bien jouer sa carte personnelle, en 2017 il avait fini le Giro en 12ème position. Son leader c'est donc Pello Bilbao, qui lui avait fini son Giro 2018 en 6ème position alors qu'il était équipier de Lopez. On note aussi la présence de Gorka Izagirre, habitué aux tours d'une semaine le champion d'espagne tentera de décrocher une étape en Italie comme en 2016 à Peschichi.


TEAM SUNWEB
Image

11 Sam OOMEN
12 Michael MATTHEWS
14 Chad HAGA
15 Michael STORER
16 Nickias ARNDT
17 Martijn TUSVELD
18 Johannes FRÖHLINGER
19 Louis VERVAEKE

Gruppetto News a écrit:
Cela fait depuis 2015 que l'équipe allemande n'est pas venu sur le Giro avec Tom Dumoulin. C'est donc sans le leader hollandais que la formation arrive aujoud'hui sur le Giro. Pour pallier à cette absence c'est Sam Oomen qui vient en tant que leader pour le classement général : 9ème ici l'an dernier, attaquant dans le Doyenne et surtout vainqueur du Tour de Croatie.
L'autre homme fort de l'équipe c'est Michael Matthews qui s'est donné comme objectif de terminer le Giro avec le maillot rouge de la régularité, largement possible quand on connait sa régularité.


TEAM SKY
Image

1 Egan BERNAL
2 Ivan SOSA
3 Tao GEOGEGHAN HART
4 Filippo GANNA
5 David DE LA CRUZ
6 Salvatore PUCCIO
7 Vasil KYRIENKA
8 Ben SWIFT

Gruppetto News a écrit:
L'ambiance est toujours plus froide quand le monstre anglais débarque sur scène, c'est sûrement l'effectif le plus jeune mais aussi le plus fort. Le leader c'est Egan Bernal, 6ème sur la Doyenne, 3ème de Paris-Nice. Le grand objectif selon lui c'est le maillot blanc mais on sent bien que la Sky vise autre chose. A ses côtés Ivan Sosa : 5ème du très montagneux Tour de Catalogne, Tao Geogeghan Hart qui avait fait le ménage sur le dernier Critérium du Dauphiné et David De La Cruz, 4ème du Tour des Alpes. Sinon on peut trouver des habitués du Giro : Kyrienka et Puccio. Il semble clair que le but de cette équipe sera de cadenasser la course pour éviter les mouvements dans les étapes montagneuses.


Les maillots et classements


Image

Cette année, c'est la société Castelli qui a confectionné les maillots de leader en lieu et place de SMS. S'il n'y a pas de changement sur les couleurs des maillots par rapport à l'an passé, deux nouveautés ont été apportées : la languette de fermeture des maillots prend la forme du trophée remis au vainqueur final et le nom du classement que représente chaque maillot a été apposé sur le bas du maillot.

Classement général :
Depuis 1931, le leader du classement général porte le maillot rose (couleur du journal la Gazzetta dello Sport qui organisait alors la course) actuellement sponsorisé par Enel, principale société italienne de production d'électricité.

Le classement général s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors des contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape. Les bonifications sont distribuées comme suit :

Bonifications aux arrivées d'étapes en ligne : 10 - 6 - 4
Bonifications au 2e sprint TV (Traguardo Volante) de l'étape : 3 - 2 - 1


Les délais :
  • Étapes sans difficulté particulière (2, 3, 7 et 21) - Catégorie a :
    - Temps du vainqueur < 40 km/h : +7%
    - 40 km/h < Temps du vainqueur < 45 km/h : +8%
    - Temps du vainqueur > 45km/h : +10%
  • Étapes de basse difficulté (12, 13 et 17) - Catégorie b :
    - Temps du vainqueur < 37 km/h : +9%
    - 37 km/h < Temps du vainqueur < 41 km/h : +10%
    - Temps du vainqueur > 41km/h : +11%
  • Étapes de moyenne difficulté (4, 5, 8, 10 et 11) - Catégorie c :
    - Temps du vainqueur < 35 km/h : +11%
    - 35 km/h < Temps du vainqueur < 39 km/h : +12%
    - Temps du vainqueur > 39km/h : +13%
  • Étapes de haute difficulté (6, 9, 14, 15, 18, 19 et 20) - Catégorie d :
    - Temps du vainqueur < 30 km/h : +16%
    - 30 km/h < Temps du vainqueur < 34 km/h : +17%
    - Temps du vainqueur > 34km/h : +18%
  • Étapes contre la montre (1 et 16) - Catégorie e :
    - Temps du vainqueur augmenté de 30%


Classement par points :
Depuis 1969, le leader du classement par point porte le maillot cyclamen actuellement sponsorisé par Segafredo, principale société italienne productrice de café. Entre 2010 et 2016, le maillot était rouge.

Le classement par points s'établit en additionnant les points obtenus aux arrivées et aux sprints intermédiaires (les fameuses Traguardo Volante). Le coureur ayant marqué le plus grand nombre de points à l'issue de la course l'emporte. Un changement très important cette année puisque désormais, comme sur le Tour de France, les points distribués, aussi bien à l'arrivée des étapes qu'aux Traguardo Volante, dépendront de la catégorie de l'étape (cf le passage sur les délais) :

  • Aux arrivées :
    Catégorie a et b (aux 15 premiers classés) : 50 - 35 - 25 - 18 - 14 - 12 - 10 - 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1
    Catégorie c (aux 10 premiers classés) : 25 - 18 - 12 - 8 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - - 1
    Catégorie d et e (aux 10 premiers classés) : 15 - 12 - 9 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1
  • Aux sprints TV :
    Catégorie a et b (aux 8 premiers classés) : 20 - 12 - 8 - 6 - 4 - 3 - 2 - 1
    Catégorie c (aux 5 premiers classés) : 10 - 6 - 3 - 2 - 1
    Catégorie d(aux 3 premiers classés) : 8 - 4 - 1
[/list]


GP de la montagne :
Le GP a été créé en 1933 mais un maillot est décerné à son leader que depuis 1974. Le maillot était d'abord vert avant de passer au bleu en 2012. Il est sponsorisé actuellement par Banca Mediolanum, une banque italienne.

Le classement de la montagne s'établit en additionnant les points marqués aux sommets des différentes côtes et cols de chaque étape. Le coureur ayant marqué le plus de points à l'issue de la course remporte ce classement. Les points sont distribués de la façon suivante :

Cima Coppi : 45 - 30 – 20 – 14 – 10 – 6 – 4 – 2 – 1
1re catégorie : 35 – 18 – 12 – 9 – 6 – 4 – 2 – 1
2e catégorie : 15 – 8 – 6 – 4 – 2 – 1
3e catégorie : 7 – 4 – 2 – 1
4e catégorie : 3 – 2 – 1


Classement du meilleur jeune :
Depuis 1976, le leader du classement des jeunes, réservé aux coureurs de moins de 25 ans dans l'année, porte le maillot blanc actuellement sponsorisé par Eurospin, entreprise italienne de distribution alimentaire notamment (équivalent de Lidl). Il n'y avait pas de maillot distinctif pour le classement des jeunes entre 1995 et 2006.

Le classement correspond au classement général mais en ne faisant apparaître que les coureurs de moins de 25 ans (né après le 1er janvier 1993)

Repris de la présentation du Giro de Geraldinho et Rthomazo, du coup un grand merci à eux :ok:


Favoris :
***
Nairo Quintana, Vincenzo Nibali, Ilnur Zakarin
**
Egan Bernal, Sam Oomen, Davide Formolo, George Bennett, Pierre Latour, Dan Martin, Jack Haig, Bauke Mollema, Enric Mas
*
David De La Cruz, Pello Bilbao, Jan Hirt, Marc Soler, Andrey Amador, Damiano Caruso, Mark Padun, Maximilian Schachmann, Sep Kuss, Mathias Fränk, Sergio Henao, Michael Woods, Tanel Kangert, Rudy Molard, Victor De La Parte, Ben O'Connor, Roman Kreuziger, Guillaume Martin.

***
Michael Matthews, Pascal Ackermann, Alexander Kristoff, Arnaud Demare
**
Phil Bauhaus, Mike Teunissen, Matteo Moschetti, Sacha Modolo, Davide Cimolai, Fabio Jakobsen
*
Ben Swift, Nickias Arndt, Gorka Izagirre, Oscar Gatto, Timo Roosen, Tony Gallopin, Alexander Edmondson, Jasper Stuyven, Fabio Felline, Matti Breschel, Matteo Pellucchi, Jakub Mareczko, Mark Cavendish, Tom Van Asbroeck, Jasper De Buyst, Juan José Lobato, Timothy Dupont

***
Andrew Winner Anacona, Dan Martin, Mikel Nieve, Giulio Ciccone, Michael Woods, Roman Kreuziger
**
Dario Cataldo, Andrey Amador, Herman Pernsteiner, Maximilian Schachmann, Mathias Fränk, Sergio Henao, Gianluca Brambilla, Joe Dombrowski, Hugh Carthy, Rudy Molard, Fausto Masnada, Amaro Antunes, Sander Armee
*
Ivan Sosa, Michael Storer, Gorka Izagirre, Jan Hirt, Carlos Verona, Mark Padun, Peter Kennaugh, Neilson Powless, Sep Kuss, Tony Gallopin, Valerio Conti, Ian Boswell, Matteo Fabbro, Nick Schultz, Lucas Hamilton, Peter Stetina, Nathan Brown, Kylian Frankiny, Mattia Cattaneo, Victor de La Parte, Ben King, Ruben Plaza, Tomasz Marczynski, Bjorg Lambrecht, James Knox, Filippo Zaccanti, Fabien Doubey, Odd Christian Eiking, Thomas Degand.

***
Egan Bernal, Sam Oomen, Enric Mas
**
Ivan Sosa, Tao Geogeghan Hart, Mark Padun, Giulio Ciccone, Hugh Carthy, Ben O'Connor
*
Michael Storer, Sep Kuss, Neilson Powless, Matteo Fabbro, Nick Schultz, Bjorg Lambrecht, Filippo Zaccanti, Odd Christian Eiking

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia présentation]

Messagepar rthomazo » 31 Mar 2019, 10:31

Plateau un peu décevant pour le CG quand même. La cote d'une victoire de Kreuziger sur une des trois premières étapes à 1.01 :niais:

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Champion confirmé
 
Messages: 16955
Localisation: Plus en Bretagne :'(

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia présentation]

Messagepar Coxo » 31 Mar 2019, 10:53

O'Connor meilleur jeune, c'est ça qu'on veut 8)

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10263
Localisation: Kahba des five

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia présentation]

Messagepar Kreuziger » 31 Mar 2019, 10:55

rthomazo a écrit:Plateau un peu décevant pour le CG quand même. La cote d'une victoire de Kreuziger sur une des trois premières étapes à 1.01 :niais:

Oui j'ai mis trop de monde sur le Tour je pense :niais: Ahah ça reste à voir ça :lol:

Coxo a écrit:O'Connor meilleur jeune, c'est ça qu'on veut 8)

Face à Bernal, Oomen et Mas ? Ce serait fort

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia présentation]

Messagepar Coxo » 31 Mar 2019, 11:18

Kreuziger a écrit:
Coxo a écrit:O'Connor meilleur jeune, c'est ça qu'on veut 8)

Face à Bernal, Oomen et Mas ? Ce serait fort

Les 3 dans une chute à la 12ème étape, abandon de Bernal et 12 minutes de perdues par les 2 autres :ok:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10263
Localisation: Kahba des five

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia présentation]

Messagepar Wings » 31 Mar 2019, 12:15

Ouch, grosse prez’ :o

Avatar de l’utilisateur
Wings
Légende du Gruppetto
 
Messages: 37146
Localisation: #TEAMRICHIE

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia présentation]

Messagepar Floflo59250 » 31 Mar 2019, 12:20

rthomazo a écrit:Plateau un peu décevant pour le CG quand même. La cote d'une victoire de Kreuziger sur une des trois premières étapes à 1.01 :niais:

Une piécette sur la première étape avec le rose en prime :noel:
Je n'avais pas réalisé qu'il y avait autant de cyclistes tchèques de qualité :shock:

Avatar de l’utilisateur
Floflo59250
Directeur sportif
 
Messages: 3391

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia présentation]

Messagepar Kreuziger » 31 Mar 2019, 19:46

Coxo a écrit:
Kreuziger a écrit:
Coxo a écrit:O'Connor meilleur jeune, c'est ça qu'on veut 8)

Face à Bernal, Oomen et Mas ? Ce serait fort

Les 3 dans une chute à la 12ème étape, abandon de Bernal et 12 minutes de perdues par les 2 autres :ok:

C'était mon plan :diantre:

Wings a écrit:Ouch, grosse prez’ :o

Et une autre partie arrive dans la semaine :ok:

Floflo59250 a écrit:
rthomazo a écrit:Plateau un peu décevant pour le CG quand même. La cote d'une victoire de Kreuziger sur une des trois premières étapes à 1.01 :niais:

Une piécette sur la première étape avec le rose en prime :noel:
Je n'avais pas réalisé qu'il y avait autant de cyclistes tchèques de qualité :shock:
*
Je ne suis pas fanatique à ce point :shock:
Dommage pour eux que Hirt soit parti faire l'équipier, il a un top 10 du Giro dans les pattes. Stybar et Kreuziger c'est du très bon, Cerny à voir sur une saison en WT mais pour l'instant c'est plutôt bon :heureux:

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia interviews]

Messagepar Kreuziger » 05 Avr 2019, 11:06

GIRO D'ITALIA

Interviews
Image
Image
Image


Gruppetto News a écrit:
Des vérités et des doutes

Tôt le matin ce Giro nous a invité à traverser les rues de Prague pour rejoindre l'Université, point de ralliement pour les conférences de presse en ce jeudi matin. Les rues sont bien calmes à cette heure, même le Pont Charles est assez vides. A l'entrée de l'établissement on croise Egan Bernal, premier homme à avoir rendez-vous par les médias, escortés par des hommes de la Sky. Les journalistes s'installent dans cette salle face au jeune colombien, prêt à répondre aux questions.


Gruppetto News a écrit:
Egan Bernal

Image

3ème de la Course au Soleile et meilleur jeune, 6ème de la Doyenne et 7ème du Tour de Romandie, làa aussi en finissant meilleur jeune, voilà le palmarès de cette saison pour le jeune colombien. A 22 ans Egan Bernal est la pépite du cyclisme colombien, 15ème du dernier Tour de France mais aussi ancien vainqueur du Tour de l'Avenir, en 2017.

Journalistes : Bonjour Egan, quel est l'objectif pour ce Giro ?

Egan Bernal : Bonjour, l'objectif est vraiment simple : remporter le maillot de meilleur jeune, on a beaucoup discutés avec les Directeurs Sportifs et on ne pense pas que je sois au niveau pour jouer avec les meilleurs sur 3 semaines.

J : Beaucoup de spécialistes pensent que l'équipe Sky est trop jeune pour tenir le peloton, votre avis ?

EB : Certes Ivan, Tao et Filippo sont jeunes, à peu près de mon âge d'ailleurs mais je ne pense pas que ce soit rhédibitoire. Deux d'entre eux sont parmi les meilleurs grimpeurs du monde et Filippo est un rouleur exceptionnel. Je serai en plus entouré de David, Salvatore, Vasil et Ben qui sont très expérimentés sur ce genre de course, donc je ne pense pas que ce soit gênant pour nous.

J : Comment ce sont passés les négociations pour être leader sur le Giro ? D'autres coureurs de l'équipe voulaient forcément cette place non ?

EB : (rires) Non ça s'est passé très simplement, Geraint et Chris voulaient absolument être sur le Tour et Dave Brailsford me voyait comme le troisième leader, j'ai donc pu choisir de partir sur le Giro et la Vuelta, j'ai choisi le Giro car le parcours me plait plus.

J : Quel est pour vous votre meilleur résultat de la saison ?

EB : En terme de régularité c'est clairement mon Paris-Nice, j'ai été présent tous les jours pour ne pas prendre de cassure et j'ai bien fini avec une belle ascension du Col de Turini. Pour la performance brute je dirai que c'est mon Liège-Bastogne-Liège, j'étais bien fier de pouvoir suivre les meilleurs puncheurs sur une telle distance.

J : Une dernière question : une étape vous plait particulièrement ?

EB : Euh oui, je ne vais pas être langue de bois, j'aime bien l'étape du Mortirolo, ce genre de pente me va particulièrement.


Gruppetto News a écrit:
Sam Oomen

Image
Belle saison pour le jeune néerlandais. C'est surtout sur cette saison de préparation que le jeune de la Sunweb s'est démarqué : vainqueur du Tour de Croatie devant la belle brochette de chez Bahrain et à l'avant sur la Doyenne sans forcer son talent. 9ème du dernier Giro, c'est la première fois qu'il jouera sa carte personnelle sur un Grand Tour.

Journalistes : Bonjour Sam, quelles attentes pour ce Giro ?

Sam Oomen : Bonjour, et bien écoutez l'an dernier j'ai fait 9ème en aidant Tom Dumoulin, un top 7 serait une belle récompense et un maillot de meilleur jeune très plaisant.

J : Egan Bernal nous a dit la même chose à propos du maillot blanc, pensez-vous être à son niveau ?

SO : Oui évidemment, sinon je n'en parlerai pas. Je pense avoir plus d'expérience sur la longueur d'un Grand Tour et pouvoir tenir plus facilement sur trois semaines, on verra bien pendant la course.

J : Êtes vous déçu qu'une partie de l'équipe soit dédiée à Michael Matthews ?

SO : Bien sûr que non, je dois déjà dire qu'une majorité de l'équipe est autour de moi et surtout que Michael est le vrai leader, c'est sur lui que repose la majorité des attentes.

J : Comme pour Bernal : Sam une étape vous plaît particulièrement ?

SO : Non pas forcément, toutes me plaisent, j'aimerai surtout faire un bon temps sur le contre-la-montre.


Gruppetto News a écrit:
Jan Hirt

Image

Plus étonnant de voir le grimpeur tchèque pour cette conférence de presse. Son seul résualtat probant cette saison c'est une 5ème place sur le Tour de République Tchèque, qui finissait ici hier après-midi. Mais le tchèque reste le national de ce Grand Départ dans son équipe et a déjà fini le Giro à la 12ème place, lorsqu'il était dans la modeste équipe de la CCC en 2017.

Journalistes : Bonjour Jan, question claire : êtes-vous leader de cette équipe ?

Jan Hirt : Bonjour, question claire, réponse claire : non je ne le suis pas, c'est Pello qui tiendra cette équipe, c'est logique vu son résultat l'an dernier.

J : Votre meilleur résultat csur le Giro c'est une 12èm place en 2017, avez-vous envie d'améliorer ce résultat ?

JH : Oui bien sûr, tout le monde a envie d'améliorer ce genre de résultat mais pour cela il faudra voir la physionomie de la course, si je dois tout donner en début d'ascension pour Pello ça sera impossible.

J : Vous avez fini 5ème sur le Tour de République Tchèque quand Pello finit 6ème, un espoir ?

JH : (rires) Non ça ne se passe pas comme ça, on était dans les mêmes temps sur l'étape difficile, quelques secondes de différences sur des routes que je connais par coeur, rien d'extravagant.

J : L'étape de la Mangart semble particulièrement vous convenir, rappelant un peu celle de Solden sur le Tour de Suisse 2015, un avis ?

JH : Oui je m'en souviens aussi, comme pour les autres questions ça dépendra de la physionomie et des résultats de Pello, s'il y a une étape sur laquelle j'aimerai jouer ma carte ça serait celle-ci oui.


Gruppetto News a écrit:
Nairo Quintana

Image
Le colombien reste un des meilleurs grimpeurs au monde mais il devient de plus en plus discret. 3ème en Catalogne, 2ème dans les Alpes, 6ème en Romandie, voilà les résultats cette saison pour le leader de la Movistar. Il est inutile de rappeler que Quintana a déjà remporté un Giro en 2014.

Journalistes : Bonjour Nairo, un objectif sur ce Giro ?

Nairo Quintana : Bonjour, l'objectif est clair : la victoire au général.

J : On vous voit de plus en plus en difficulté sur les Grands Tours, est-ce ici un objectif de relance ?

NQ : Non, évidememnt que non, mon Tour l'an dernier n'a pas été flamboyant mais j'ai manqué de chance avec une chute. Il y a deux ans j'étais tout proche de la victoire sur le Giro donc je ne suis pas sans résultat.

J : Lorsque vous aviez gagné en 2014 vous êtiez parti en échappée dans l'étape de Val Martello, qui ressemble à l'étape de Silandro cette année, un vrai objectif sur cette étape ?

NQ : C'est une étape qui me plait sur le papier bien sûr. Après ça reste une étape difficile un lendemain de jour de repos, je peux me sentir fort aujourd'hui, il faudra voir dans deux semaines.

J : Egan Bernal semble en grande forme en ce moment, avez-vous peur de lui ?

NQ : Qui n'a pas peur de lui ? C'est un très grand grimpeur, je sais que certains veulent créer une rivalité entre nous mais c'est faux, on s'entend assez bien.

J : Avez-vous confiance en votre équipe ?

NQ : Oui bien sûr, j'ai la chance d'avoir des équipiers comme Marc Soler ou Andrew Anacona qui sont de très grands grimpeurs, je saurai leur rendre la pareille quand ils auront besoin de moi.


Gruppetto News a écrit:
Vincenzo Nibali

Image
Est-il nécessaire de présenter le Requin de Messine ? Peu en vue sur sa saison de classique : 25ème sur le Ronde notamment. Le Sicilien est de retour en forme avant ce Giro, 3ème du Tour de République Tchèque. Il ne faut cependant jamais oublier le coureur italien, toujours capable de revnir au meilleur niveau même sans préparation.

Journalistes : Bonjour Vincenzo, êtes-vous alarmé par votre préparation ratée ?

Vincenzo Nibali : Bonjour, bonne question pour débuter, non je ne suis pas alarmé, je sais toujours revenir au meilleur niveau.

J : Vous avez la chance d'avoir une belle équipe autour de vous non ?

VN : Je ne sais pas si c'est de la chance mais en tout cas c'est une belle équipe, ça c'est sûr.

J : Avez-vous peur qu'un coureur qu'un coureur comme Caruso ou Pernsteiner prenne le leadership ?

VN : Ah non le leadership est bien clair, Damiano jouera l'outsider en restant à portée au général mais sans prendre ma place, Herman est un peu fatigué de ce début de saison, Mark aussi.

J : Quelle étape vous plait le plus ?

VN : Celle de l'Alpe di Neggia, il y a de belles descentes pour moi.

J : Serez-vous sur le Tour cette année ?

VN : C'est encore un point à discuter, si Rohan veut m'avoir comme équipier je serai là. De toutes façons je suis pleinement concentré sur ce Giro en ce moment.


Gruppetto News a écrit:
Davide Formolo

Image

Le leader de la Bora est bien en retrait cette saison, la seule chose que l'on peut noter pour le moment c'est sa 17ème place sur la Doyenne, loin de ses espérances. Il peut pourtant être confiant : 10ème l'an dernier surtout gêné par un problème sur l'Etna alors qu'il semblait très fort.

Journalistes : Bonjour David, êtes-vous déçu par votre début de saison ?

Davide Formolo : Je ne vais pas mentir, oui je le suis, c'est pourquoi je viens ici avec plein d'espoirs.

J : 10ème du Giro l'an dernier alors que vous sembliez assez fort, ça a dû vous décevoir.

DF : Oui ce classement moyen vu ma forme vient d'une crevaison dans l'Etna si je me souviens bien, c'était décevant mais nous avons fait une belle fin de Giro avec Konrad.

J : Votre équipe semble assez légère en montagne, un commentaire ?

DF : Je ne pense pas, l'objectif ne sera pas le même que la Sky ou la Movistar, nous ne voulons pas contrôler le Giro, simplement rester le plus longtemps avec moi et dans ce cas Max est un superbe élément.

J : Vous êtes un très bon grimpeur mais aussi puncheur, une étape vous plait particulièrement ?

DF : Vous savez j'aime bien les courses comme Liège-Bastogne-Liège, une étape comme celle de Sestri Levante me plaît particulièrement du coup. Mais j'aimerai aussi jouer avec les meilleurs dans les grandes étapes de montagnes, une victoire à Innsbrück ou Silandro serait magnifique.

J : En dehors de ces étapes quel est l'objectif ?

DF : Je vais parler au nom d'Ackermann d'abord, lui aimerait remporter un sprint massif, pour moi une étape et un top 5 au classement général rendraient ce Giro parfait.


Gruppetto News a écrit:
Dan Martin

Image
Évoquer le coureur irlandais c'est parler d'un des meilleurs palmarès du cyclisme actuel, surtout parmi les grimpeurs. Cette année il est un peu en retrait cependant, en vu lors de la Doyenne mais uniquement par une crevaison, mais vainqueur d'une étape en Romandie tout de même.

Journalistes : Bonjour Dan, la rancœur suite à la Doyenne est-elle passée ?

Dan Matin : Oui il faut savoir passer à autre chose dans la vie, sinon on n'avance pas.

J : Votre dernier Giro était en 2014, qu'est ce que ça vous fait de revenir après tant de temps ?

DM : Oui 2014 en effet, c'était terrible à cette époque, chuter sur sur une étape chez moi et abandonner c'est un de mes pires souvenirs. Je suis très heureux d'être de retour et j'espère peser sur la course.

J : D'ailleurs vous pensez à quoi par peser sur la course ? Un objectif peut-être ?

DM : Oui un objectif clair : les étapes, je ne suis pas ici pour le général. Je sais que Sergio veut jouer ce classement général, je lui laisse ma place.

J : Et donc une étape en vue ?

DM : Je m’intéresse particulièrement à l'étape du Mont Cassin ou de Sestri Levante, je les ai coché.

J : Pourquoi jouer les étapes plutôt que le classement général ?

DM : Je me sentais muselé en jouant le classement général, j'ai besoin de faire un Grand Tour sans cette pression.


Gruppetto News a écrit:
Ilnur Zakarin

Image
Le grimpeur russe est très en vue en ce moment, revenu à la compétition au Tour des Alpes pour avoir une pleine fraîcheur, le leader de la Katusha tient une forme dantesque : 3ème du Tour des Alpes, 8ème du Tour de Romandie et surtout vainqueur su Tour de République Tchèque, il est en passe d'oublier ses multiples déceptions sur les Grands Tours.

Journalistes : Vous semblez apprécier Prague et surtout ce circuit qui sera emprunté vendredi.

Ilnur Zakarin : Oui on peut dire ça en effet, mais il ne faut pas oublier que la côte sera empruntée 2 fois vendredi, ce n'est pas assez pour faire la différence.

J : Comment allez-vous ? Comment sont vos jambes ?

IZ : Parfaites, je ne me suis pas senti aussi bien depuis longtemps, peut-être même depuis le Giro 2017.

J : Vous avez déjà un podium sur la Vuelta, un top 5 sur le Giro, quel est votre objectif sur ce Giro ?

IZ : Initialement c'était le podium, maintenant avec cette forme j'aimerai viser la victoire finale.

J : Pour vous quelle est l'étape clef de ce Giro ?

IZ : Certains seraient tentés de parler des étapes du Mortirolo ou du Zoncolan mais je pense que le chrono est plus important, en faisant un meilleur temps que les autres favoris j'aurai un avantage psychologique.

J : N'avez-vous pas peur de vous attirer les foudres des autres équipes avec de telles paroles ? Vous allez devenir une cible en vous affichant aussi fort.

IZ : Non j'ai confiance en moi tout simplement, les autres favoris savent qu'ils sont forts et que tout le monde est fort, pas moi particulièrement.

J : Un mot sur votre équipe qui semble légère ?

IZ : Non pas du tout, Ian et Matteo sont des grimpeurs de grand talent, ils sont là pour m'accompagner longtemps en montagne, pour le reste des étapes j'ai clairement confiance en Viatcheslav, je le connais bien et il me connait bien.


Gruppetto News a écrit:
Giulio Ciccone

Image
Grand grimpeur italien mais pourtant jeune, c'est la première saison World Tour de Ciccone, pourtant elle est déjà couronnée de succès : la Flèche Wallonne notamment. Le coureur de la Trek a déjà remporté une étape sur le Giro, en 2016 à Sestola.

Journalistes : Bonjour Guilio, comment se passe votre saison ?

Giulio Ciccone : Parfaitement comme vous pouvez le voir, j'ai eu la chance de remporter la Flèche Wallonne et de faire de belles étapes de montagne un peu partout, en espérant que ça se poursuive ici.

J : Justement, quels sont les objectifs de la Trek sur ce Giro ?

GC : Bauke vise le général, pourquoi pas le top5, c'est en tout cas ce qu'il souhaite ; Matteo et Jasper espèrent mener des beaux sprints à deux, enfin Fabio et Gianluca visent une étape de moyenne montagne, propice aux baroudeurs.

J : ET vous là-dedans ?

GC : J'ai toujours voulu obtenir un maillot bleu sur le Giro, je l'ai manqué de peu l'an passé donc c'est mon objectif pour cette année.

J : Et une victoire d'étape peut-être ?

GC : Oui c'est évidemment un objectif mais quand on joue un maillot bleu c'est difficile à obtenir une victoire d'étape parce que jouer les points en montagne nécessite beaucoup d'énergie.

J : Est-ce que vous pensez que Bauke est une assurance pour jouer les classements généraux ? Il a souvent craqué en troisième semaine dans le passé.

GC : Son objectif n'est pas la victoire mais un top 5 nous pensons qu'il en est capable, il a fait beaucoup de pauses en ce début de saison, il a une certaine fraîcheur pour ce début de Giro, on verra comment ça évolue mais il est notre seule carte au général, nous avons confiance en lui.


Gruppetto News a écrit:
Arnaud Démare

Image
Il est le premier sprinter à passer en interview, l'ancien champion de France s'est déjà imposé plusieurs fois cette saison et notamment sur les routes de Paris-Nice avant de finir 3ème de la Primavera, 8ème de Gand Wevelgem et 8ème de Paris-Roubaix, une belle saison de classique qui espérons le appellera à une beau Giro.

Journalistes : Bonjour Arnaud, comment vous sentez-vous au départ de ce Giro ?

Arnaud Démare : En très grande forme et très heureux d'être dans cette jolie ville.

J : On comprend que vous jouez le maillot rouge ici, un mot à dire ?

AD : C'est un objectif que j'ai en tête depuis longtemps, prouver ma régularité sur un Grand Tour et surtout à l'Italie où j'ai mauvaise réputation.

J : C'est donc juste une vendetta ?

AD : Bien sûr que non, comme Thibaut j'ai beaucoup d'affection pour l'Italie, je préfère le Tour de France car je connais le territoire mais il y a un romantisme qu'on ne trouve pas chez mais ici.

J : Vous n'avez toujours pas de victoire d'étape en Italie, n'avez-vous pas peur de ce manque d'expérience ?

AD : Non, il vient avec le temps, dès vendredi soir je serai parfaitement intégré au Giro et prêt à jouer les étapes.

J : Vous sous-entendez que vendredi est un jour de repos pour vous ?

AD : Jour de repos non mais un jour plus calme, j'ai reconnu la montée et la victoire me semble impossible, autant se reposer et garder ses forces.

J : Et un mot à dire sur l'équipe ?

AD :(rires) bien évidemment, comme d'habitude, déjà je dois dire que tous mes meilleurs équipiers sont là, j'ai pleine confiance en aux. Ensuite il y a Kylian Frankiny et Rudy Molard, j'ai pas l'habitude de courir avec Kylian mais je sais que c'est un bon grimpeur, Rudy je le connais mieux, il m'a beaucoup parlé de l'étape du Mont Cassin.


Gruppetto News a écrit:
Roman Kreuziger

Image
La saison du Tchèque est pour le moment réussie, 10ème en terres basques, 5ème sur l'Amstel : sa course favorite et 15ème sur la Doyenne, il arrive sur ses terres en pleine confiance pour ce Giro. La dernière campagne ardennaise du tchèque est moins bonne que celle de l'an passé mais lors du dernier Giro il avait été plutôt transparent, tâchons qu'ici ça sera plutôt le contraire.
Journalistes : Bonjour Roman, on vous sent heureux d'être ici.

Roman Kreuziger : Bien évidemment, un départ de son Grand Tour favori dans son pays c'est magnifique.

J : Pensez-vous que le parcours est fait pour vous sur ces 3 premiers jours ?

RK : La première et la troisième étape peuvent me convenir mais ce ne sont tout de même pas des étapes complétement faites pour moi.

J : Du coup quelles autres étapes vous conviennent ?

RK : Les étapes de Foligno et d'Innsbrück me conviennent bien mieux à vrai dire, surtout celle d'Innsbrück, j'ai un certain esprit de revanche.

J : Si on vous comprend bien pas de général mais les étapes ?

RK : Oui clairement, la dernière fois que j'ai fait un Grand Tour à fond sur 3 semaines c'était en 2016, ça commence à faire loin je ne me sens plus capable d'une telle performance.

J : Donc vous aiderez Ben O'Connor pour le classement général ?

RK : Oui parfaitement, nous pensons qu'il peut décrocher un maillot blanc, mais il manque encore d'expérience donc je suis là pour l'encadrer on va dire.

J : Il a une étape en vu ?

RK : Pas forcément, il n'est pas du type à vouloir jouer une étape précisément, mais je sais que le parcours d'Innsbrück lui convient bien aussi.

J : Et à propos de Cavendish ?

RK : Je ne suis pas du tout dans cette partie de l'équipe, je pense qu'il veut jouer au moins une étape mais je ne pourrai pas parler à sa place.


Gruppetto News a écrit:
Caleb Ewan

Image
Plus besoin de présenter l'australien aux spécialistes de cyclisme. A la recherche d'un grand résultat, preuve cette saison il a fini 2ème de la Primavera. Voilà ce qui manque à l'australien, une victoire retentissante.


Journalistes : Bonjour Caleb, quel est l'objectif de ce Giro pour vous et votre équipe ?

Caleb Ewan : Ca va être facile à répondre puisque la réponse est la même : une victoire d'étape. Ca passera soit par moi soit par un des grimpeurs. Enfin s'il y en a plusieurs ça serait encore mieux.

J : Vous avez déjà prévu d'abandonner ce Giro ?

CE : Oui parfaitement, après l'arrivée d'Alba

J : Pourquoi donc ?

CE : C'est simple, j'aimerai aussi jouer les étapes sur le Tour et il est impossible de finir le Giro et d'être au top sur le Tour.

J : Avez-vous des contacts avec les grimpeurs de l'équipe, vous les pensez capable de gagner.

CE : Je ne les connais pas bien, c'est ma première année dans cette équipe, j'ai pas trop eu la chance de courir avec eux mais j'ai beaucoup de respect pour Lambrecht par exemple, il m'a fait souvent bonne impression quand j'ai couru avec lui.

J : Une étape faite pour vous ?

CE : Oui, les étapes deux et trois, difficiles mais prévues pour un sprinter.


Gruppetto News a écrit:
Zdenek Stybar

Image
Tchèque de naissance, flamand d'adoption, le coureur de la Quickstep est un flandrien convaincu, même si cette saison est moins réussie, sa meilleure place est à Roubaix 12ème. Il vient donc sur ce Giro avec sûrement moins de confiance que d'habitude.

Journalistes : Bonjour Zdenek, votre saison n'est pas la plus réussie non ?

Zdenek Stybar : Je vous trouve dur, mes résultats ne sont pas très bons mais j'ai souvent dû aider mes leaders.

J : Est-ce que ça va encore être le cas sur ce Giro ?

ZS : Non, c'est une bonne nouvelle, je jouerai ma carte personnelle sur toutes les étapes.

J : Est-ce que c'est compatible avec la présence de Jakobsen ?

ZS : Tout à fait, je sais où me limiter et où je peux jouer ma carte, si Fabio est dans le peloton et qu'il est bien il me le dira.

J : Et Enric ?

ZS : Je n'ai pas le niveau pour l'aider en montagne avec les meilleurs mais s'il a besoin de moi quand je suis en bonne posture sans pouvoir jouer la gagne je pourrai l'aider.

J : Objectif maillot rose à Prague ?

ZS : Oui tout à fait, l'autre étape qui me plait c'est aussi celle de Foligno.


Gruppetto News a écrit:
Guillaume Martin

Image
C'est une belle saison pour le grimpeur français, bon en Algarve et sur Paris-Nice notamment. Cette saison, son équipe Wanty n'a pas pu prétendre à une place sur le Tour de France, elle s'est donc rattrapée sur le Giro avec un parcours qui plaira à ses coureurs dont à Guillaume Martin.

Journalistes : Bonjour Guillaume, êtes-vous heureux d'être sur le Giro ?

Guillaume Martin : Oui, c'est un changement par rapport au Tour mais sûrement pas une punition, je pense que le parcours peut me convenir.

J : Peut vous convenir pour quoi ? Une étape, un classement général ?

GM : C'est toujours difficile de savoir, on est parti sur l'idée d'un classement général, mais si on n'y arrive pas on peut toujours partir sur les étapes ?

J : Dans l'optique d'un classement général quelle place vous conviendrait ?

GM : Un top 15 serait déjà pas mal, je n'ai jamais fait mieux au Tour alors ne soyons pas trop ambitieux.

J : Et le reste de l'équipe ?

GM : Je sais que beaucoup de mes équipiers veulent jouer une victoire d'étape, notamment Odd, j'espère qu'ils y arriveront.

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st1]

Messagepar Kreuziger » 09 Avr 2019, 10:32

GIRO D'ITALIA

Étape 1
Image
Image
Image


Gruppetto News a écrit:
La Chasse est ouverte

Les rues de Prague sont pleines en cette moitié de journée, tous se rassemblent vers la Grande Place, là où tous les coureurs de ce Giro sont à ce moment précis. Les acteurs des 3 prochaines semaines ont descendus les escaliers du bus assez tôt pour s'offrir un bain de foule et de médias. Le plus populaire c'est certainement Cerny qui exhibe fièrement son maillot de champion tchèque sur la place. Mais bientôt les coureurs forment un groupe compact devant la ligne, Mauro Vegni a le temps de faire une déclaration puis les cloches de la Tour de l'Horloge retentissent, le Giro 2019 s'est élancé. Le départ fictif est assez court aujourd'hui, juste le temps de traverser la Vlatva sur un parallèle du Pont Charles et le Giro s'élance Réellement.
Première attaque, elle vient de Mathias Brändle dans les premiers faux plats. A vrai dire l'échappée ne met pas bien longtemps à se dessiner. Au bout de 4 kilomètres un groupe de 4 est déjà parti : Brändle, Cerny, Moser et Konovalovas.
Image
Une fois passé la réserve zoologique on sort de Prague, le peloton est presque à l'arrêt, l'échappée est bien partie. Première étape du Giro donc et l'écart flambe, derrière c'est la Dimension Data qui commence à se mettre à l'avant alors que Nibali et Formolo discutent à l'arrière, aucun danger, nous sommes sur des grandes routes bien à l'Ouest de Prague.
L'occasion est donc belle pour parler de la capitale tchèque fondée autour de 965, la ville est peuplée de plus d'un million d'habitants. La ville s'est beaucoup développée à la fin du Moyen-Âge, notamment sous le règne de l'Empereur Charles IV qui a fait construire le fameux Pont. La place de la ville est emblématique avec la Tour de l'Horloge faisant face à la Cathédrale de Tyn. Surplombant la ville, le château Hradcany est le lieu d'arrivée de l'étape et peut-être la plus belle partie de la ville.
Image

Après un peu plus de deux heures de calme olympien sur la course les affaires reprennent, avec 4 minutes d'avance les échappées arrivent à Kakovnik pour jouer le sprint intermédiaire, peu disputé c'est Brändle qui passe en tête. On en garde sous la pédale parce que derrière se présente la première côte répertoriée du Giro, l'autrichien mène rapidement le groupe mais à 500m c'est Moser qui sort avec le champion tchèque dans la roue, l'homme de la CCC le saute sur la ligne. Dans le peloton on ne s’intéresse pas aux points de la montagne mais au sprint intermédiaire. 4 minutes après l’échappée Démare passe en tête sur la ligne un peu devant Matthews et Guarnieri.
Image

Il ne s'est pas passé grand chose jusqu'à la prochaine côte répertoriée, il faut dire que le beau temps et les températures estivales n'aident pas à voir de l'action, d'autant plus que l'échappée a compris que sa chance était de garder des forces en stabilisant son écart autour de 4 minutes, ça roule donc bien tranquillement sur cette première étape. 2ème côte donc et déjà bien plus difficile, Konovalovas et Brändle se désintéressent de la bataille mais on a tout de même droit à un beau duel en tête de course, encore une fois Cerny passe en tête mais en partant de plus loin.
L'écart baisse rapidement en se redirigeant vers Prague, à Rudna pour le second sprint intermédiaire du jour l'échappée passe avec une minute et trente secondes d'avance, cette fois-ci Moser passe en tête, empochant ainsi des bonifications. Dans le peloton on passe beaucoup plus vite, Guarnieri emmenant à nouveau Arnaud Démare mais le picard est débordé par Kristoff. La partie qui suit est en faux plat descendant, depuis Prague on entend à nouveau les hélicoptères, l'échappée approche rapidement en valeur absolue mais si lentement par rapport au peloton qui se bat pour se placer. Les rues de Prague ne sont pas étroites mais il faut être bien placé pour attaquer la côte du Stade qui approche à grand pas. Les trains fusent dans les banlieues de Prague à plus de 70km/h avec notamment la Sky et la Mitchelton bien placées. C'est Brändle qui tourne à gauche vers le stade en tête, les membres de l’échappée tournent la tête, voient le peloton tout proche, Cerny décide donc de s'en aller. Poussé par un public extrêmement nombreux le tchèque lâche ses compagnons résignés. C'est l'occasion pour certains de découvrir cette côte montée assez calmement finalement, une fois placé tout le monde se calme. La route est large, serpente sur les hauteurs de Prague et est étonnamment pentue sur son pied. La pente doit sûrement surprendre Bauer premier distancé du peloton après avoir beaucoup travaillé dans l'entame de la côte. Au sommet Cerny passe avec 20 secondes d'avance sur un peloton qui s'est décontracté dans la côte en laissant leur chance aux sprinters.
Image

Au sommet sur la relance, le tchèque en tête est rejoint par deux hommes : Van Der Sande et Eiking. Là aussi ce premier passage permet aux coureurs de découvrir la descente qu'ils emprunteront tout à l'heure pour une seconde fois, la route est large et droite, aucune difficulté donc. La route large a permis au peloton de revenir sur les talons du trio de tête, il faut se placer car les rues de la Mala Strana sont plus étroites. On est là dans une partie magnifique de la ville et quand les routes s'élargissent on attaque les pavés urbains de Prague très dociles. La course est déjà perdue à l'avant mais ils n'abandonnent pas, ce sont eux qui attaquent la côte en tête, mais directement avalé par la tête du peloton. Cette fois c'est la Sunweb qui mène et très rapidement. Des sprinters s'écartent notamment Groenewegen et Démare alors que Caleb Ewan reste dans les premières positions. Une fois Arndt écarté les attaques se multiplient, d'abord au tour de Cattaneo, puis Conti. Le peloton reste tout de même bien compact, il s'égraine tout de même au fil des mètres, les grands sprinters commencent à manquer, c'est le cas d'Ackermann le champion d'Allemagne craque, Ewan est lui aussi distancé. Nibali y va aussi de son attaque, surtout pour la psychologie, son attaque assez calme ne fait pas de différence. En revanche Kreuziger avec son énorme braquet met tout le monde en file indienne, le tchèque est très rapide mais la pente est plus douce désormais, il passe en tête de la côte alors que les cassures apparaissent mais n'a pas distancé les sprinters comme Matthews.
Image
Ils sont une quarantaine à passer dans le même temps que le coureur de la Dimension Data mais pas le temps de les identifier que Stybar passe à l'attaque, immédiatement pris en chasse par Chad Haga qui roule pour son sprinter australien. L'homme de la Sunweb semble largement favori s'il parvient à arriver en sprint massif. Le tchèque est repris par le rouleur américain juste avant d'aborder la descente, moment choisi par Storer pour remonter, il sera désormais très difficile d'éviter le sprint massif. Le peloton se laisse mené, sûrement que chaque équipe attend le retour d'un de ses leaders, à l'exemple de la Lotto qui essaie de faire revenir Ewan ou de l'Astana qui a perdu Bilbao dans la côte. Avec la descente le sprint approche à grands pas, sous la flamme rouge le peloton est toujours mené par les trois Sunweb, avec dans la roue de Matthews Stuyven et Cimolai notamment. Personne ne peut passer devant la Sunweb et surtout devant Haga qui a gardé des forces, il laisse Matthews à 400m de la ligne d'arrivée, parfaitement lancé l'Australien met rapidement un écart avec son poursuivant mais le belge Stuyen revient, il est plus puissant, recolle à la roue et déboite sur le côté droit juste à temps pour s'imposer sur la ligne devant Mathews et Gasparotto sous les cris de la foule. Finish pour hommes puissants, y compris dans la côte où les petits gabarits ont souffert, en témoignent les 7 secondes perdues par Bilbao aujourd'hui.
Jasper Stuyven est donc le premier maillot rose de ce Giro devant un Michael Matthews pour une fois abattu.
Image

Résultats :
Image
Image
Image
Image
Image


Jasper Stuyven a écrit:Je pense bien que c'est la plus grande victoire de ma carrière, porter le Maillot Rose c'est un rêve pour tous les coureurs. Le sprinter attitré reste Matteo je vais l'aider dès demain et l'équipe veut lâcher ce maillot dès que possible.


Michael Matthews a écrit:Je suis souvent heureux même dans la défaite mais là ce n'est juste pas possible, je n'ai pas le droit de perdre cette étape. Je n'ai pas fait assez gaffe à ceux qui me suivaient et les ai sous-estimés. Le Giro est encore long mais c'était l'étape parfaite pour moi.


Roman Kreuziger a écrit:L'objectif était évidemment de sortir dans cette difficulté mais je m'y suis pris un peu trop tard, c'était trop roulant et je n'avais pas assez de punch. Content que Enrico aille chercher le podium mais j'avais mieux à faire.


Josef Cerny a écrit:Une journée à l'avant à domicile c'est vraiment plaisant, ce maillot est la meilleure récompense possible. On verra si je vais reprendre l'échappée ces prochains jours, j'aimerai garder ce maillot mais Jakub a besoin de moi.


Pello Bilbao a écrit:L'explication c'est qu'au pied de la dernière difficulté j'ai eu un problème de dérailleur, j'ai pris le vélo de Dario mais je n'ai pas pu remonter tout le peloton dans la difficulté donc j'ai été pris dans les cassures. Ce n'est pas très grave, ce n'est pas grand chose.
Modifié en dernier par Kreuziger le 09 Avr 2019, 15:31, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st1]

Messagepar Tipitch » 09 Avr 2019, 10:49

Roman n'a pas dit son dernier mot :noel:

Avatar de l’utilisateur
Tipitch
Maillot jaune
 
Messages: 10144

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st1]

Messagepar rthomazo » 09 Avr 2019, 10:55

Dommage su'Ewan ait été un peu juste dans la deuxième montée. C'est normal que le CG soit affiché deux fois ? :o

Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Champion confirmé
 
Messages: 16955
Localisation: Plus en Bretagne :'(

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st1]

Messagepar Kreuziger » 09 Avr 2019, 15:30

Tipitch a écrit:Roman n'a pas dit son dernier mot :noel:

Evidemment, il ne le dira jamais 8)

rthomazo a écrit:Dommage su'Ewan ait été un peu juste dans la deuxième montée. C'est normal que le CG soit affiché deux fois ? :o

Les prochaines étapes seront plus simples pour lui. Euh non j'ai fait erreur il manque le Cyclamen

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st1]

Messagepar Floflo59250 » 11 Avr 2019, 08:38

Honteux Matthews :twisted:

Avatar de l’utilisateur
Floflo59250
Directeur sportif
 
Messages: 3391

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st1]

Messagepar Kreuziger » 11 Avr 2019, 09:17

Floflo59250 a écrit:Honteux Matthews :twisted:

Il se vengera

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st1]

Messagepar Kreuziger » 11 Avr 2019, 09:19

Image

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Saison World Tour 2019 [Giro d'Italia st1]

Messagepar Kreuziger » 11 Avr 2019, 09:20

Image

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11275
Localisation: Saoumfa du topic Musique


223 messages
Retourner vers Récits terminés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités