[PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Modérateur: Animateurs récits

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Loiloi29 » 21 Nov 2019, 20:37

Tipitch a écrit:Ce duel est le plus épique jamais vu sur des récits PCM :lol:


Effectivement, il rentre à jamais dans la légende de PCM :noel:

Avatar de l’utilisateur
Loiloi29
Champion national
 
Messages: 5800
Localisation: Forza Raymond

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Alessiocortez » 21 Nov 2019, 23:27

La plus belle rivalité de PCM :love:

Avatar de l’utilisateur
Alessiocortez
Maillot vert
 
Messages: 4646
Localisation: Dans l'Armée Rouge

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Varkana » 22 Nov 2019, 08:46

Que du bonheur pour nous les spectateurs neutres

Avatar de l’utilisateur
Varkana
Coureur pro
 
Messages: 1887
Localisation: Thionville

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar darth-minardi » 23 Nov 2019, 09:19

Quelques stats pour comparer Ivanoe De Paolis (et les meilleurs coureurs de la partie) aux plus grands :

Cumul de victoires dans les mondiaux (CLM compris), Grands Tours et les 10 classiques Coupe du Monde :
35: Eddy Merckx
30: Ivanoe De Paolis
17: Fausto Coppi, Philippe Gilbert
16: Bernard Hinault
14: Gino Bartali
13: Alfredo Binda
12: Rik Van Looy, Jan Raas, Johan Museeuw, Edvald Boasson Hagen, Roger De Vlaeminck
11: Tom Boonen, Costante Girardengo, Sean Kelly
10: Felice Gimondi, Ragnar Kurzeja, Francesco Moser, Erik Zabel, Heiri Suter

Suivant, via le jeu (donc au moins un succès depuis 2006) :
9: Thomas Dekker
8: Gaspar Garcia Paños, Fabian Cancellara, Ruben Plaza, Paolo Bettini
7: Michael Shalou, Iulian Kovalciuk
6: Vincenzo Nibali
5: Gerald Ciolek, Gerald Ramcke, Damiano Cunego, Andy Schleck, Rory Van der Haegen


Coureurs ayant gagné les 3 Grands Tours :
11: 5 Tours, 5 Giri, 1 Vuelta : Eddy Merckx
10: 5 Tours, 3 Giri, 2 Vueltas : Bernard Hinault
10: 4 Tours, 5 Giri, 1 Vuelta : Ivanoe De Paolis
8: 5 Tours, 2 Giri, 1 Vuelta : Jacques Anquetil
6: 1 Tour, 2 Giri, 3 Vueltas : Ruben Plaza
5: 1 Tour, 3 Giri, 1 Vuelta : Felice Gimondi
4: 2 Tours, 1 Giro, 1 Vuelta : Ragnar Kurzeja
4: 2 Tours, 1 Giro, 1 Vuelta : Gerald Ramcke
4: 1 Tour, 2 Giri, 1 Vuelta : Vincenzo Nibali
3: 1 Tour, 5 Giro, 1 Vuelta : Janez Brajkovic

Vainqueurs de 5 classiques différentes de la Coupe du Monde :
11: Jan Raas (1 fois Sanremo, Roubaix / 2 fois le Ronde et Tours / 5 fois l'Amstel)
10: Sean Kelly (1 fois Tours / 2 fois Sanremo, Roubaix et Liège / 3 fois la Lombardie)
8: Paolo Bettini (1 fois Sanremo, Hamburg, San Sebastian, la Lombardie / 4 fois Liège)
8: Francesco Moser (1 fois Sanremo, Zurich et Tours / 2 fois la Lombardie / 3 fois Roubaix)
7: Fred De Bruyne (1 fois Sanremo, le Ronde, Roubaix, Tours / 3 fois Liège)
7: Michele Bartoli (1 fois le Ronde, l'Amstel, Zurich / 2 fois Liège et la Lombardie)
7: Iulian Kovalciuk (1 fois le Ronde, Hamburg, la Lombardie / 2 fois l'Amstel et Liège)
5: Gaspar Garcia Paños (1 fois Sanremo, l'Amstel, Liège, Hamburg et la Lombardie)

Vainqueurs de 6 classiques différentes de la Coupe du Monde :
21: Eddy Merckx (2 fois le Ronde, l'Amstel, la Lombardie / 3 fois Roubaix / 5 fois Liège / 7 fois Sanremo)
17: Philippe Gilbert (1 fois Sanremo, Roubaix, la Lombardie / 4 fois le Ronde et l'Amstel / 6 fois Liège)
12: Roger De Vlaeminck (1 fois le Ronde, Liège, Zurich / 2 fois la Lombardie / 3 fois Sanremo / 4 fois Roubaix)
11: Johan Museeuw (1 l'Amstel, Hamburg, Tours / 2 fois Zurich / 3 fois le Ronde et Roubaix)
10: Rik Van Looy (1 fois Sanremo, Liège, la Lombardie / 2 fois le Ronde et Tours / 3 fois Roubaix)
6: Adrie van der Poel (1 fois le Ronde, l'Amstel, Liège, San Sebastian, Zurich et Tours)

Et au-delà :

Vainqueur de 8 classiques différentes de la Coupe du Monde :
11: Edvald Boasson Hagen (1 fois Sanremo, Liège, San Sebastian, Tours, la Lombardie / 2 fois le Ronde, l'Amstel et Hamburg)

Vainqueurs de 9 classiques différentes de la Coupe du Monde :
17: Ivanoe De Paolis (1 fois le Ronde, Zurich, la Lombardie / 2 fois l'Amstel, Liège, Hamburg, Tours / 3 fois Sanremo et San Sebastian)





Vainqueurs dans leur carrière d'au moins un titre de champion du monde, d'une classique de Coupe du Monde et d'un Grand Tour (si c'est un titre CLM, c'est indiqué) :
8 coureurs : Italie : Ivanoe De Paolis, Fausto Coppi, Alfredo Binda, Felice Gimondi, Francesco Moser, Gianni Bugno, Giuseppe Saronni, Learco Guerra
4 coureurs : France : Bernard Hinault, Louison Bobet, Georges Speicher, Laurent Jalabert (CLM)
3 coureurs : Allemagne : Ragnar Kurzeja, Rudi Altig, Jan Ullrich (CLM)
2 coureurs : Belgique : Eddy Merckx, Freddy Maertens
2 coureurs : Pays-Bas : Joop Zoetemelk, Jan Janssen
2 coureurs : Espagne : Miguel Indurain (CLM), Ruben Plaza (CLM)
1 coureur : Suisse : Ferdi Kübler
1 coureur : Etats-Unis : Lance Armstrong

Champion du monde et vainqueur de plusieurs classiques et de plusieurs Grands Tours (éventuellement plusieurs fois le même) :
5 coureurs : Italie : Ivanoe De Paolis, Fausto Coppi, Alfredo Binda, Felice Gimondi, Giuseppe Saronni
2 coureurs : France : Bernard Hinault, Louison Bobet
2 coureurs : Pays-Bas : Joop Zoetemelk, Jan Janssen
1 coureur : Belgique : Eddy Merckx
1 coureur : Allemagne : Ragnar Kurzeja

Les seuls multiples champions du monde, multiples vainqueurs de classiques et de Grands Tours :
Eddy Merckx : 3 fois champion du monde, 21 classiques, 11 Grands Tours
Ivanoe De Paolis : 2 fois champion du monde, 17 classiques, 10 Grands Tours (+1 titre CLM)
Alfredo Binda : 3 fois champion du monde, 5 classiques, 5 Grands Tours

Un peu à part, mais pouvant être également listé avec eux :
Ragnar Kurzeja : 1 fois champion du monde, 3 classiques, 4 Grands Tours (+ 2 titres CLM)







Les 6 équipes de l'élite pour 2027 avec leurs principaux coureurs :

Liberty Seguros - Würth
Ivanoe De Paolis, 34 ans, pas besoin de le présenter
Gaspar Garcia Paños, 34 ans, triple champion du monde, vainqueur de l'Amstel et de la Cyclassics l'an dernier
Genis Perez Ortega, 30 ans, vainqueur du Dauphiné, 2 fois 4e du Tour, 2 podiums de la Vuelta
Gorka Añon, 30 ans, 3e du Giro et de la Vuelta l'an dernier, déjà 2e de la Vuelta avant et vainqueur du Tour de Romandie
Gerald Ramcke, 33 ans, vieillissant, mais 2 fois vainqueur du Tour et vainqueur du Giro et de la Vuelta
Rory Van der Haegen, 32 ans, 3 victoire à Roubaix, 2 dans le Ronde, 6 fois à Harelbeke (entre autres)
Theo De Berlanger, 28 ans, 2 victoires au Ronde et à Harelbeke, 1 fois l'Omloop, Kuurne, le Scheldeprijs et Harelbeke
Juan Nicolas Parada, 32 ans, une trentaine de victoires au sprint dont des étapes du Giro et de la Vuelta

Landbouwkrediet - Colnago
Ruben Plaza, 46 ans, seulement 2e du championnat d'Espagne CLM l'an passé, mais toujours là
Orlando Madocci, 26 ans, 2 fois meilleur jeune du Giro et du Tour, cumul de 5 étapes sur le Giro, 2 podiums finaux
Sylvain Genest, 27 ans, 6e du dernier Tour de France
Rudolph Dugarry, 26 ans, vainqueur du dernier Tour du Benelux
le départ de Kurzeja va faire mal

Quick-Step - Innergetic
Ragnar Kurzeja, 30 ans, vainqueur des 3 GT sur sa carrière, 20 succès l'an passé dont son 2e Tour, les mondiaux (en ligne et CLM), San Sebastian, Zurich et la Lombardie
Mauro Martin Hernandez, 33 ans, top 6 des 5 dernières Vueltas, dont 2 podiums
Michael Shalou, 32 ans, victoires dans l'Amstel, la Flèche, Liège, Zurich, la Lombardie, champion du monde en ligne et CLM la même année, 27 étapes cumulés Tour + Vuelta
Riki Stifani, 31 ans, victoires à San Sebastian et à Zurich, meilleur grimpeur du dernier Tour de Suisse

Davitamon - Lotto
Franck Sattora, 31 ans, Juan Vales, 30 ans, vainqueurs des Vueltas 2020 et 2022, tardent à confirmer
Jocelyn Marinkov, 29 ans, vainqueur de Paris-Roubaix, Tirreno-Adriatico, Paris-Tours, du Tour de Catalogne et places d'honneur aussi variées que ces victoires
Bernard Vanqaethoven, 29 ans, vainqueur de l'Amstel, à Hamburg, à San Sebastian, du Tour du Pays Basque
Tobias Velta, 25 ans, vainqueur à Kuurne, Nokere, Wevelgem et Bruxelles l'an dernier, vainqueur à Plouay et 2e à Roubaix l'année d'avant

Rabobank
Ulisse Fioravanti, 32 ans, plus de 100 victoires pro dont Milan-Sanremo, Paris-Roubaix, Paris-Tours, 16 étapes du Giro, 10 étapes du Tour
Arno Embers, 33 ans, 5 fois dans le top 5 du Tour, dont un premier podium l'an dernier, vainqueur du Dauphiné
Stefan Prohaska, 30 ans, vainqueur du Tour de Suisse et 4e du Tour de France l'an dernier et vainqueur du Tour d'Allemagne l'année d'avant
Chiaffredo Matarrese et Giorgio Odaglia, 30 ans tous les deux, nombreux tops 10 du Giro, dont un podium

Cofidis
Charles Graenge, 32 ans, vainqueur à Roubaix, De Panne, de l'Omloop, a été 2e du Ronde
Silvestro Nativi, 29 ans, 2e et 3e du Giro, vainqueur des classement par points et des jeunes et d'une étape
Oscar Ibarra, 27 ans, vainqueur de la Vuelta il y a 2 ans et de 4 étapes, mais saison blanche l'an dernier
Colbert Le Dizet, 27 ans, un des meilleurs Français, champion de France, nombreuses victoires sur le circuit Français

Principaux coureurs du niveau secondaire :
Iulian Kovalciuk, 32 ans, Euskaltel, vainqueur au Ronde, à l'Amstel, à Liège, à Hamburg, en Lombardie, triple vainqueur de la Coupe du Monde
Bertrand Wilms, 28 ans, Euskaltel, vainqueur du circuit secondaire l'an passé avec 19 podiums dont 8 victoires, sur le podium des mondiaux
Hakan Roussey, 26 ans, Euskaltel, 6 tops 10 en Coupe du Monde l'an passé dont 2 podiums, mais sa plus "grande" victoire reste les 4 Jours de Dunkerque
Emin Gudiev, 29 ans, Euskaltel, 37 victoires au sprint, dont 10 dans Paris-Nice et 1 dans le Tour de France
Josep Lluis Fradejas, 30 ans, Bretagne, vainqueur de Paris-Tours, de Paris-Roubaix, de Gent-Wevelgem, mais depuis 3 ans seule une étape du Tour de l'Ain
Iosu Escobar, 28 ans, Bretagne, champion d'Espagne en titre, double vainqueur à Zurich
Anselmo Deodati, 30 ans, Naturino, vainqueur en montagne et 5e du dernier Tour, ancien 2e du Giro
Dino Weidlich, 26 ans, champion d'Allemagne en titre, 3 étapes au sprint dans le dernier Tour, également des succès au Giro ou dans Paris-Nice

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25231
Localisation: WikiPavé

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Cipo » 25 Nov 2019, 00:34

Tipitch a écrit:Ce duel est le plus épique jamais vu sur des récits PCM :lol:
C'est ça :lol: Un duel épique avec des victoires épiques, duel de légende !

Avatar de l’utilisateur
Cipo
Cyclo du dimanche
 
Messages: 71

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar darth-minardi » 27 Nov 2019, 12:57

2027

Ivanoe De Paolis reprend au Tour de Murcie, avec une assez discrète 5ème place au classement final.

Quelques jours plus tard, il lève les bras dès la première étape de Tirreno-Adriatico.
Une autre victoire vient dans le contre-la-montre. Dans les 5 autres étapes, il termine 2ème.

Dans la foulée, son équipe fait exploser le peloton dans les capi avant une attaque dans la Cipressa, il s'envole avec Michael Shalou.
Il ne sait pas le distancer dans le Poggio, mais parvient à le battre facilement au sprint, remportant sa 4ème Primavera (mieux que Fausto Coppi et Roger De Vlaeminck, autant que Gino Bartali et Erik Zabel, mais encore derrière Costante Girardengo et Eddy Merckx).

Puis, au Critérium International, il termine 3ème de la première étape au sprint, avant de gagner en solitaire la course de côte.
Enfin, il est 2ème du contre-la-montre final, mais il remporte le classement général. C'était la course de reprise de Ragnar Kurzeja, qui termine 3ème.

Au Tour des Flandres, il subit le train des Lotto dans les monts pavés et décroche dans le Koppenberg, mais revient dans les monts asphaltés, tout comme Michael Shalou.
Regroupement dans le Berendries et attaque dans le Valkenberg, asphaltés, pour aller s'impose en solitaire.

Dès le lendemain, il commence le Tour du Pays Basque. Il y gagne 4 étapes et le classement général pour la 5ème fois.

Comme toujours, il est absent de Paris-Roubaix.

Dans l'Amstel, le duel Ivanoe De Paolis-Ragnar Kurzeja se fait indirectement, puisqu'ils épaulent chacun Gaspar Garcia Paños et Michael Shalou.
Avantage à Quick-Step avec le Suisse prenant le dessus dans le Keutenberg et va remporter sa 3e Amstel. Seuls Jan Raas et Philippe Gilbert ont fait mieux. Ivanoe De Paolis complète le podium.

Dans la Flèche, inversion des rôles et cette fois-ci, Ivanoe De Paolis est nettement au-dessus du lot, s'envolant dès la côte de Bohissau pour triompher en solitaire en haut du Mur de Huy.
C'est son 4ème succès, un de plus que Marcel Kint, qu'Eddy Merckx et que Moreno Argentin, pour devenir le seul quadruple vainqueur de la course.

Dans la doyenne, le face à face entre les deux équipes s'axe sur un match entre Ivanoe De Paolis et Michael Shalou, après une démonstration de force collective dans les côtes pour chacune des deux formations.
Ivanoe De Paolis met dans le rouge beaucoup de monde dans la côte de la Redoute, mais il se fait surprendre dans Saint-Nicolas. Il prend des risques dans la descente et recolle au pied de la côte d'Ans, pour rester dans la roue du Suisse et me battre au sprint dans la dernière ligne droite.
C'est sa 3ème victoire (seulement !) dans Liège-Bastogne-Liège. Il reste encore une longueur derrière Moreno Argentin et Paolo Bettini, deux derrière Eddy Merckx et trois derrière Philippe Gilbert.

Puis c'est l'impasse sur le Giro, avec une bonne pause de prise. Il ne va donc pas chercher de 6ème maillot rose.

Il revient lors du Tour de Suisse et gagne d'entrée. 4 autres étapes suivront.
Il remporte un 3ème Tour de Suisse, comme Hugo Koblet et Ferdi Kübler l'avaient fait en leur temps. Il reste une longueur derrière Pasquale Fornara.

Avant le Tour, lors de ses championnats nationaux, il remporte le contre-la-montre et la course en ligne. Cela amène son total de l'année à 22 et en 15 ans et demi de carrière, c'est sa 450ème victoire.

Dans le prologue de la Grande Boucle, il termine 2ème à 5" de Ragnar Kurzeja dans le prologue, ce qui lance le match d'entrée.
Dans la plaine, il alterne avec Juan Nicolas Parada le rôle de sprinteur et de poisson-pilote, remportant 5 sprints massifs.
Entre temps, il a profité d'une étape accidentée pour s'imposer en solitaire et prendre le maillot jaune pour 56", pour le consolider d'une seconde supplémentaire en battant Ragnar Kurzeja dans le premier long contre-la-montre !
La montagne arrive tardivement, en 11ème étape. Le diptyque Pyrénéen voit Ivanoe De Paolis s'imposer en solitaire à deux reprises. Ragnar Kurzeja montre des limites et tombe à la 3ème place du général à 7 minutes.
La transition voit Ivanoe De Paolis remporter une nouvelle étape au sprint, le reste étant laissé aux baroudeurs.
Dans les Alpes, Ivanoe De Paolis concède un peu de temps vers Pra Loup, laissant le succès à Orlando Maducci, 2ème du général à 4'15". Ragnar Kurzeja reprend du temps également et revient à 6'25".
Ensuite, les trois coureurs distancent les autres, mais se jouent l'étape au sprint dans la vallée de la Maurienne, pour une victoire du maillot jaune. Ils ne se départagent pas plus sur les rives du Lac d'Annecy où le sprint donne le même résultat.
À la veille de Paris, Ragnar Kurzeja retrouve le succès dans le contre-la-montre, mais ne reprend que 51" à Ivanoe De Paolis. Il n'a plus les jambes de l'an dernier et il ne sera que 2ème du Tour.
Sur les Champs Elysées, Ivanoe De Paolis est battu, il se contente ainsi d'égaler son record de 12 victoires d'étapes sur le Tour.
Mais surtout, il remporte son 5ème Tour de France, avec 5'34" d'avance sur Ragnar Kurzeja, 7'03" sur Orlando Madocci et près de trois quart d'heure sur les suivants.
5 Tours, 5 Giri et 1 Vuelta, le voici à égalité parfaite avec Eddy Merckx sur les Grands Tours.
À noter que Ruven Plaza, à 47 ans, termine 9ème du Tour.

À Hamburg, Ivanoe De Paolis est remuant, mais il est repris dans le final. Il résiste à Ulisse Fioravanti, mais est battu par Ronald Vermuth, champion des Pays-Bas et vainqueur à Roubaix plus tôt dans l'année.

Dans la foulée, il reste en Allemagne et remporte 5 des 9 étapes et le classement général.

Puis, à San Sebastian, il prend sa revanche sur Ragnar Kurzeja, le battant dans un sprint à 4 entre costauds sortis dans le Jaizkibel.
21 classiques, 11 Grands Tours et 3 mondiaux (dont certes 1 CLM pour Ivanoe De Paolis), mais c'est désormais une égalité parfaite avec Eddy Merckx.

Ensuite, c'est le Tour du Benelux. Il y gagne 5 étapes, mais craque dans l'étape la plus accidentée, pour n'être que 7ème du général final.

Sur la Vuelta, Ivanoe De Paolis vient pour "battre" Merckx et gagner un 12ème Grand Tour. Son équipe gagne le contre-la-montre par équipes inaugural.
Il gagne au sprint le lendemain et s'empare de l'or. 2 autres étapes suivront, mais il va mettre ses chances individuelles de côté (même celles d'un classement par points) après une défaillance, pour permettre à deux de ses jeunes coéquipiers de faire le doublé.
Il termine seulement 10ème du général. À noter que Ruben Plaza est toujours là : 6ème du général, dont 2 places de 3ème dans les CLM.

Aux mondiaux CLM, il n'est que 13ème, à plus de 4 minutes de Ragnar Kurzeja, qui remporte son 3ème titre consécutif.
Dans la course en ligne, le circuit de Wellington est très sélectif, avec 5 600 mètres de dénivelé positif sur plus de 280 kilomètres.
Ivanoe De Paolis s'y sacrifie pour Riki Stifani, mais l'Italien ne peut rien faire contre Michael Shalou, de loin le plus fort. C'est le 6ème podium et le 2ème sacre pour le Suisse. Ragnar Kurzeja complète le podium.
Ivanoe De Paolis termine dans un groupe de 15 coureurs derrière, et termine 11ème. Grosse densité Espagnole dans les places d'honneur : 4-8-9-10-12.

À Zurich, le champion du mondre s'impose à domicile dans un sprint à 4. Un peu juste dans le dernier tour, Ivanoe De Paolis règle le sprint du groupe suivant.
Tenant du titre, il n'est pas à Paris-Tours, se préservant pour la Lombardie, mais il y abandonne sur chute assez tôt dans la course. Michael Shalou s'y impose également.


Les vainqueurs des 10 classiques et des 3 GT :

Milano - Sanremo : Ivanoe De Paolis
Ronde van Vlaanderen : Ivanoe De Paolis
Paris - Roubaix : Ronald Vermuth
Amstel Gold Race : Michael Shalou
Liège - Bastogne - Liège : Ivanoe De Paolis
Hamburg Cyclassics : Ronald Vermuth
Clasica San Sebastian : Ivanoe De Paolis
Championnat de Zurich : Michael Shalou
Paris - Tours : Jocelyn Marinkov
Tour de Lombardie : Michael Shalou

Tour d'Italie : Silvestro Nativi
Tour de France : Ivanoe De Paolis
Tour d'Espagne : Hortensio Mayordomo

Champion du monde : Michael Shalou
Champion du monde CLM : Ragnar Kurzeja

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25231
Localisation: WikiPavé

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Mr-T » 27 Nov 2019, 13:04

Le voilà ce 5ème Tour :love:

Avatar de l’utilisateur
Mr-T
Maillot jaune
 
Messages: 10390
Localisation: J'aime la Galette, SAVEZ-VOUS COMMENT???

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Loiloi29 » 27 Nov 2019, 14:07

Ivanoe qui égale Merckx :love:

Cette saison de m*rde de Ragnar :lol:
Modifié en dernier par Loiloi29 le 27 Nov 2019, 19:58, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Loiloi29
Champion national
 
Messages: 5800
Localisation: Forza Raymond

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Bad_Neos » 27 Nov 2019, 16:17

Tranquille. Ragnar maté !

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Directeur sportif
 
Messages: 11368
Localisation: Derrière un écran...pour participer à des cours sur zoom.

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar locktar1989 » 27 Nov 2019, 16:31

Enfin :banana

Par contre, grosse contre-perf sur la Vuelta :shock:

Avatar de l’utilisateur
locktar1989
Directeur sportif
 
Messages: 2802

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Alessiocortez » 27 Nov 2019, 17:02

Il a encore du jus , mais faut qu'il se ménage en fin de saison

Avatar de l’utilisateur
Alessiocortez
Maillot vert
 
Messages: 4646
Localisation: Dans l'Armée Rouge

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Coxo » 27 Nov 2019, 17:44

Toujours très efficace mais a un peu plus de mal à enchaîner les courses et gros problème, il commence à travailler pour ses équipiers :niais:

Plaza :love: :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10069
Localisation: Kahba des five

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar darth-minardi » 28 Nov 2019, 21:47

Quelques infos avant 2028 :

Les notes d'Ivanoe De Paolis vs Ragnar Kurzeja vs Michael Shalou vs Jocelyn Marinkov (les 4 plus "forts")
PLA: 74 - 81 - 71 - 82
MON: 77 - 77 - 70 - 73
VAL: 78 - 77 - 80 - 76
DES: 74 - 77 - 67 - 77
CLM: 74 - 81 - 68 - 66
END: 76 - 79 - 79 - 82
RES: 76 - 82 - 70 - 78
REC: 73 - 82 - 71 - 85
PAV: 65 - 68 - 64 - 80
BAR: 80 - 80 - 73 - 65
SPR: 72 - 67 - 67 - 85
ACC: 77 - 70 - 76 - 82

Âge: 35 / 31 / 33 / 30
On devrait bientôt arriver à la fin d'une génération.

Meilleur non-trentenaire : Orlando Madocci (27 ans), l'an dernier 3e du Tour et de la Vuelta, 2e à San Sebastian, 5e de la Flèche, 6e à Liège

Et la petite info en plus : Ruben Plaza, 47 ans, vient de signer pour 2 ans chez Davitamon - Lotto !
C'est (bien sûr) le dernier coureur réel encore actif.
Il a encore 73 en note de montagne et 72 en CLM.

Liberty Seguros axée autour d'Ivanoe De Paolis et de grimpeurs Espagnols.
Quick-Step avec surtout Ragnar Kurzeja et Riki Stifani.
Lotto avec Jocelyn Marinkov comme grand leader, Ugo Minetti pour le Giro et quelques flahutes.
Rabobank avec Ulisse Fioravanti et autour c'est très vieillissant.
Euskaltel avec Iulian Kovalciuk et Hakan Roussey dans les classiques et plein de sprinteurs.
Naturino avec pas grand monde (leader avec 72 de moyenne, ça va vite redescendre).

En continental :
Cofidis a Silvestro Nativi, tenant du Giro, et vient de recruter Charles Graenge pour les pavés.
Landbouwkrediet a Orlando Madocci, un des meilleurs grimpeurs au monde.
CSC vient de recruter Michael Shalou, je me demande encore pourquoi, car ils n'ont rien gagné de "majeur" depuis le Tour du Benelux en 2023.

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25231
Localisation: WikiPavé

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Adramelech » 28 Nov 2019, 21:52

Mais où va s'arrêter Plaza ? :shock:

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 7258
Localisation: Nulle part et partout à la fois

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Floflo59250 » 28 Nov 2019, 22:12

Adramelech a écrit:Mais où va s'arrêter Plaza ? :shock:

Faut qu'il pousse jusque 64 ans :noel:

Avatar de l’utilisateur
Floflo59250
Directeur sportif
 
Messages: 3312

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Loiloi29 » 29 Nov 2019, 00:17

Il a bien régressé Ivanoe :?

Avatar de l’utilisateur
Loiloi29
Champion national
 
Messages: 5800
Localisation: Forza Raymond

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Coxo » 29 Nov 2019, 01:07

Plaza ça devient n'importe quoi :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10069
Localisation: Kahba des five

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Alessiocortez » 29 Nov 2019, 16:55

Plaza ce monstre :moqueur:
De Paolis se fait vieux ...

Avatar de l’utilisateur
Alessiocortez
Maillot vert
 
Messages: 4646
Localisation: Dans l'Armée Rouge

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar darth-minardi » 03 Déc 2019, 16:43

2028

Comme l'an passé, Ivanoe De Paolis reprend la compétition dans le Tour de Murcie. Sans gagner d'étape, il est 6ème du général final.

Mais ensuite, il fait l'impasse sur l'intégralité des classiques de printemps.

Le premier succès arrive lors de la 2ème étape du Tour du Pays Basque, mais il reste à court de forme et n'est que 16ème du général.

Ensuite, un nouveau mois de pause, avant de reprendre au Tour de Catalogne, où son équipe remporte le chrono inaugural.
Grâce à l'addition des places, il s'empare du maillot rayé blanc et vert et s'impose en Andorre en le portant.
Deux nouvelles étapes suivent ainsi que le classement général d'une course qu'il remporte pour la première fois de sa carrière.

Puis absolument aucune course en juin (pas même les championnats d'Italie). Contrairement aux autres années, il souhaite rester frais !

Il aborde donc le Tour de France avec 5 victoires en 18 jours de course. Jamais ça n'aurait été aussi peu.
Il n'est que 5ème du prologue, mais la course reste a priori taillée pour lui, en l'absence du grimpeur Orlando Madocci (vainqueur du Giro) et de Ragnar Kurzeja, qui s'est fracturé la clavicule lors du Tour du Luxembourg.
Ensuite, contrairement à l'an passé, il ne dispute pas les sprints dans la première semaine, ce qui offre à Jocelyn Marinkov un cumul de 10 étapes sur l'ensemble de la Grande Boucle (cependant, tout n'a pas été gagné uniquement au sprint).
Dès les premières bosses, Ivanoe De Paolis s'impose et s'empare du maillot jaune.
Ce maillot est conforté dans un contre-la-montre accidenté à la veille de l'entrée dans les Alpes, dont il prend la 2ème place, n'étant battu que par Felix Mudd, un Irlandais de 23 ans, déjà vainqueur du prologue, des 2 chronos du Dauphiné et du classement général de la Route du Sud le mois dernier.
Dans la première étape de montagne, aun final assez plat, il laisse son maillot jaune au profit de baroudeurs à qui le pelmoton a laissé un quart d'heure.
Le lendemain, une autre échappée va au bout, mais avec 4 grimpeurs résistant au retour des favoris. Ivanoe De Paolis n'est pas impérial et n'a jamais su distancer Jocelyn Marinkov, pas même dans la montée finale de Chamrousse. Il reprend le jaune avec 1'15" d'avance sur lui.
Dans la transition, Ivanoe De Paolis se met à se mêler aux coureurs les plus rapides et remporte 2 étapes.
Une fois dans les Pyrénées, au Plateau de Beille, le maillot vert Jocelyn Marinkov bat au sprint le maillot jaune Ivanoe De Paolis au sommet.
Puis, à Superbagnères, l'Italien prend le dessus, mais n'engrange que 58" supplémentaire, faisant passer son avance à 2'13".
Le dernier jour de montagne, dans un Luchon-Pau "traditionnel", le duo prend le large sur le reste, mais ne se sépare pas. Au sprint, nouveau succès du Français.
Le chrono final voit la victoire d'Ivanoe De Paolis, pour seulement 14" sur Jocelyn Marinkov.
Seulement 2'27" d'avance pour Ivanoe De Paolis, ce qui doit être son plus faible avantage, mais ça lui permet de remporter un 6ème Tour de France ! Il remporte également son 7ème classement des grimpeurs, égalant Richard Virenque.
Côté Français, on brille grâce aux succès de Jocelyn Marinkov et à son maillot vert (premier coureur à battre Ivanoe De Paolis dans ce challenge en 9 participations de l'Italien, premier Français en vert depuis Lloyd Mondory 15 ans plus tôt). Mais il est aussi 2e, le premier Français sur le podium depuis Sylvain Chavanel (il y a 22 ans).
Par ailleurs, on a la 3ème place de Jean-Luc David, dont la meilleure référence en Grand Tour était une 8ème place au Giro l'an dernier, mais qui a bénéficié de la bonne échappée dans les Alpes. C'est la première fois qu'il y a 2 Français sur le podium depuis 44 ans ! En plus de ça, Eric Kokkinis est 5ème et récupère un second maillot blanc. 3 Français dans le top 5, une première depuis 63 ans. Cocorico !

Ensuite, une pause de 3 semaines jusqu'à la Clasica San Sebastian, où il fait le ménage dans les bosses, mais voit 4 coureurs revenir sur lui dans le final. Un peu usé, il n'est que 3ème du sprint final, la victoire revenant à un Allemand de 26 ans, déjà vainqueur en haut du Mur de Huy plus tôt dans l'année.

Absent à la Vuelta, on ne le revoit plus avant les mondiaux sur le circuit plat de Liverpool où il prend la 6ème place du contre-la-montre, alors que Ragnar Kurzeja laisse le titre après 3 ans en arc-en-ciel.
Dans la course en ligne, sur près de 280 kilomètres, il sert d'équipier de grand luxe, puis poisson-pilote (pour être classé 10e) de Ulisse Fioravanti, mais ce dernier est battu au sprint par Jocelyn Marinkov, de loin le coureur le plus rapide du peloton et premier Français champion du monde depuis Mathieu Perget en 2015.

Cela conclut sa très courte saison. Certes il entre un peu plus dans l'histoire du Tour, mais il faut remonter 13 ans en arrière pour le voir gagner aussi peu souvent dans l'année (11 fois).




Vu ce bilan peu glorieux (par rapport à ce qu'il nous avait habitué), je vais faire le bilan de 4 autres coureurs :

Ragnar Kurzeja :
Blessé juste avant le Tour, il avait des résultats très discrets jusque là.
Il est revenu à un meilleur niveau sur la Vuelta, remportant les 2 CLM, ses deux seules victoires de l'année, pour une 4ème place au général.
Ensuite, il est 7ème d'un mondial pas taillé pour lui et a stoppé sa saison.

Michael Shalou :
Le champion du monde en titre n'a pas brillé, même si l'année commençait assez bien, avec un succès dès février en Andalousie avant un podium au Het Nieuwsblad.
Dans la foulée, il est 4ème de Paris-Nice en y gagnant 3 étapes.
De quoi arriver en grande forme sur les classiques, mais il n'a au mieux qu'une 4ème place à Liège et une 5ème dans la Flèche.
Il gagne 2 étapes du Giro dans les jours suivants, mais n'est que 15ème du général final (il a déjà fini 2e de la Vuelta et 2 fois 3e du Tour par le passé).
Le reste de l'année n'a été que déception, sans réel grand résultat.

Jocelyn Marinkov :
Il abordait l'année avec 96 succès pro, mais seulement 6 sur les 2 dernières années.
Lui, l'ancien vainqueur du Ronde et à Roubaix a changé de planning, pourtant en courant chez Lotto, mettant les flandriennes de côté et ciblant tout d'abord les ardennaises, avec une 2ème place en haut du Mur de Huy.
Un mois de coupure plus tard, il revient sur le Dauphiné, y gagne les 2 sprints massifs, avant de s'imposer également en haut du Mont Ventoux et à La Toussuire, pour remporter le classement généram.
Comme évoqué plus haut, suivent 10 étapes, le maillot vert et une 2ème place sur le Tour.
Puis il fait encore mieux sur la Vuelta, avec 12 étapes, les deux classements annexes, pour une nouvelle place de 2ème.
Tout cela quelques jours avant de devenir champion du monde. Et si le meilleur sprinteur du peloton allait devenir le successeur de Bernard Hinault en juillet ?
En tout cas, il remporte la Coupe du Monde, est numéro 1 mondial et a le plus souvent gagné dans l'année, un triplé réalisé par Ivanoe De Paolis ces deux dernières années et à deux autres occasions par le passé. Auparavant, cela avait été réalisé par Edvald Boasson Hagen et Alejandro Valverde auparavant.

Ulisse Fioravanti :
On aurait vite fait d'oublier le sprinteur, dans sa 16ème année pro, surtout après deux années vierges chez Bretagne. Mais il revient fort depuis sa signature il y a quelques saisons chez Rabobank.
Avec 19 victoires cette année, son compteur total monte à 138.
Il a levé les bras au Qatar, avec 3 étapes et le général, puis à Kuurne (sa seule classique de la campagne flandrienne), avant 2 étapes en Romandie.
Puis il a cumulé 4 bouquets sur le Giro, couplés d'un maillot cyclamen.
Après une coupure et une absence du Tour, il a retrouver la victoire en Wallonie fin juillet, avec 3 étapes et le général, dans sa préparation à la Cyclassics, qu'il a remporté également, avant 3 derniers succès dans le Tour d'Allemagne.
En fin de saison, il avait de dernières belles occasions, mais a terminé 2ème des mondiaux et 2ème de Paris-Tours.



Les vainqueurs des 10 classiques et des 3 GT :

Milano - Sanremo : Ronald Vermuth
Ronde van Vlaanderen : Tobias Velta
Paris - Roubaix : Daan Sitthiporn
Amstel Gold Race : Riki Stifani
Liège - Bastogne - Liège : Luis Galan
Hamburg Cyclassics : Ulisse Fioravanti
Clasica San Sebastian : Boris Strokosch
Championnat de Zurich : Vieira Gutti
Paris - Tours : Yves Bourgeais
Tour de Lombardie : Bertrand Wilms

Tour d'Italie : Orlando Madocci
Tour de France : Ivanoe De Paolis
Tour d'Espagne : Hortensio Mayordomo

Champion du monde : Jocelyn Marinkov
Champion du monde CLM : Leonardo Moron

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25231
Localisation: WikiPavé

Re: [PCM06] années 2020s : Ivanoe De Paolis vs The World

Messagepar Nico32 » 03 Déc 2019, 16:51

Tu as tous tes posts préparés à l'avance, ou tu joues vraiment une saison par semaine ?

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion en devenir
 
Messages: 13978
Localisation: RIP NicoPortal32 :'(


821 messages
Retourner vers Récits terminés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités