(18) Corendon-Circus 2020, Giro 1ère semaine

Modérateur: Animateurs récits

M'autorisez-vous à recruter des regens pour la 3ème saison ?

Oui
21
70%
Non
9
30%
 
Nombre total de votes : 30

Re: (18) Corendon-Circus, Tour de Californie + Rumeur transf

Messagepar locktar1989 » 30 Nov 2019, 14:45

Moi j'utilise Servimg :ok:

Avatar de l’utilisateur
locktar1989
Maillot blanc
 
Messages: 2603

Re: (18) Corendon-Circus, Tour de Californie + Rumeur transf

Messagepar Norway » 30 Nov 2019, 17:49

Noelshack ils ont changé il y a quelques jours maintenant c'est réservé au forum jv.com

Avatar de l’utilisateur
Norway
Plus combatif
 
Messages: 3373

Re: (18) Corendon-Circus, Tour de Californie + Rumeur transf

Messagepar France » 30 Nov 2019, 19:57

Norway a écrit:Noelshack ils ont changé il y a quelques jours maintenant c'est réservé au forum jv.com

J’arrive toujours à uploader des images mais oui ça a changé. Dommage.

Avatar de l’utilisateur
France
Maillot à pois
 
Messages: 3887

Re: (18) Corendon-Circus, 4 Jours de Dunkerque

Messagepar Adramelech » 30 Nov 2019, 22:55

Image

A 8000 kilomètres de la Californie, Mathieu Van der Poel et consorts sont en France pour les 4 Jours de Dunkerque, qui durent en réalité 6 jours depuis la fusion avec le Tour de Picardie. Au programme, on a 5 étapes plates, qui devraient selon toute vraisemblance se jouer au sprint, et une étape autour du Mont Cassel, qui peut se transformer en chantier si les coureurs le veulent. C'est sur cette étape que nous portons tous nos espoirs.
Lors des 4 premières étapes, il n'y a rien à déclarer. Cees Bol (Sunweb), remporte les 3 premières étapes, et Eduard-Michael Grosu (Delko), la 4ème. Mathieu Van der Poel n'a quant à lui pas souhaité disputer les sprints massifs.

Dès les premiers kilomètres de l'étape reine du mont Cassel, nous affichons clairement nos ambitions en mettant 3 hommes à rouler. Dries de Bondt, Maarten Van Trijp et Otto Vergaerde ont en effet pris les devants. Et très vite, cette étape se transforme en chantier. Après 50 kilomètres seulement, et alors qu'il reste 100 kilomètres, il n'y a plus que 19 coureurs dans le groupe maillot jaune, dont toute l'équipe Corendon !

Image

Le peloton va finalement se reformer. Mais pas completement, puisqu'il n'y a quand même que 55 coureurs. Et quelques kilomètres plus tard, lors de l'ascension du mont Cassel, ce peloton se scinde en deux. 22 coureurs vont former le premier groupe, dans lequel on retrouve les 3 Corendon précédemment cités. À une minute derrière, se trouve le groupe maillot jaune, avec entre autres Mathieu Van der Poel. Le groupe de 22 ne comporte aucun leader, mais cette échappée XXL fait évidemment très peur aux favoris.

Image

Sentant que nous avons un coup à jouer, nous tentons un coup de force à 90 kilomètres de l'arrivée. Les 3 Corendon, profitant de la mésentente dans le groupe de tête, tentent de s'isoler. Seuls deux coureurs prendront leur roues, Ryan Mullen (Trek-Segafredo) et Thibaut Ferasse (Roubaix-Lille), qui ne passeront pas un relais.

Image

Derrière, le groupe maillot jaune s'est reformé, ils sont 50..pendant un court instant. Car le Mont Cassel fait des dégâts, et Mathieu Van der Poel va perdre tous ses équipiers. Devant, Otto Vergaerde est obligé de se relever pour attendre et protéger son leader. Et à 60 kilomètres de l'arrivée, Dries de Bondt et Maarten Van Trijp s'isolent en tête de course. L'objectif de cette manoeuvre ? Obliger les adversaires de MVDP à rouler, afin qu'il se préserve, ainsi que son équipier Vergaerde.

Image

Malheureusement, le vent tourne pour l'équipe. Vergaerde lâche, et les deux Corendon qui ouvraient la route sont sur le point de se faire reprendre.
Et à 50 kilomètres de l'arrivée, tout est à refaire. Mahieu Van der Poel n'a plus que Maarten Van Trijp pour l'aider, puisque Dries de Bondt, en difficulté en queue du groupe maillot jaune, ne sera pas d'une grande aide.
Ce sont deux coureurs qui vont relancer l'allure avec Michael Hepburn (Michelton-Scott) et Jasper Philipsen (UAE Emirates). Mathieu Van der Poel hésite à les suivre, mais préfère attendre un peu. Bien mal lui en a pris... L'écart monte vite aux deux minutes, et Maarten Van Trijp ne parvient pas à faire diminuer l'écart. Mathieu Van der Poel est donc obligé de se débrouiller seul. Il attaque une fois, deux fois, et à chaque fois on ne le laisse pas partir. Il prend des relais énergiques, mais personne ne veut collaborer avec lui. Le groupe maillot jaune, déjà peu conséquent, perd des éléments.
Et puis stupeur.! .Dans l'avant dernière ascension du Mont Cassel, le champion des Pays-Bas craque. Un cadeau du ciel pour le groupe maillot jaune qui se met alors à collaborer pour l'enterrer. Malheureusement pour ce groupe, il s'y est pris trop tard. Jasper Philipsen s'impose en solitaire après avoir distancé Hepburn dans les derniers hectomètres. Le groupe maillot jaune arrive 35 secondes plus tard, réglé par Cees Bol (Sunweb), qui va donc perdre son maillot jaune au profit du vainqueur de l'étape. Mathieu Van der Poel va prendre la 19ème place, à près de 4 minutes du vainqueur.

Image

L'étape du lendemain ne changera rien au classement général, et nous repartons déçus de Dunkerque. Trop confiants, nous avons voulu trop bien faire, et finalement, nous n'avons rien fait.

Classements et prestation de l'équipe :
oublié de prendre les screens :sarcastic:

Prochain post : un résumé des courses de la période Avril-Mai
On enchaînera ensuite avec le Tour de Suisse

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, 4 Jours de Dunkerque

Messagepar Max1304 » 01 Déc 2019, 15:33

Un peu dommage ces 4 jours de Dunkerque, le général était (normalement) largement envisageable et peut-être qu'une victoire au sprint aurait été possible :louche:

Avatar de l’utilisateur
Max1304
Poisson-pilote
 
Messages: 3101
Localisation: Ici

Re: (18) Corendon-Circus, 4 Jours de Dunkerque

Messagepar Adramelech » 02 Déc 2019, 07:22

Max1304 a écrit:Un peu dommage ces 4 jours de Dunkerque, le général était (normalement) largement envisageable et peut-être qu'une victoire au sprint aurait été possible :louche:

Oui j'étais un peu trop confiant :niais:
Mais c'est pas si grave, parce que jamais MVDP n'aurait battu Philipsen ou Bol au sprint, car il était pas en forme. ;)

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, résumé autres courses Avril-Mai

Messagepar Adramelech » 02 Déc 2019, 22:15

Il n'y a pas que le Tour des Flandres début avril ! En effet, début avril se déroulait également le GP Miguel Indurain. Jimmy Janssens y a été envoyé en tant que leader, et nous ne sommes pas venu pour rien, puisqu'il termine à la 10ème place !

Quelques jours plus tard, nous allons en Bretagne afin de disputer le Tro-Bro Léon, manche de coupe de France célèbre pour ses ribinou. Face à une concurrence assez faible, Mathieu Van der Poel s'impose assez facilement au sprint massif devant Cees Bol (Sunweb) et Erik Baska (Bora), au terme d'une édition assez insipide.
Il n'y a ensuite pas vraiment de faits marquants, les coureurs les plus fort de l'équipe étant sur le calendrier WT.

Fin Mai, nous avons disputé le Tour de l'Ain et le Tour d'Estonie.
En France, Mathieu Van der Poel n'a pas su tirer son épingle du jeu au sprint, hors de forme contrairement aux coureurs qui on en fait leur objectif. Seul Petter Fagerhaug s'est vraiment illustré en prenant le maillot de meilleur grimpeur à l'issue de la première étape, au terme d'une rude bataille avec Maxime Vantomme (Roubaix-Lille).
En Estonie, notre leader était Lasse Norman Hansen. Nous avons pris beaucoup de plaisir à rouler sur ces routes inhabituelles, non goudronnées au milieu de la forêt. A l'attaque plusieurs fois pour le général, tout comme Otto Vergaerde pour le maillot de meilleur grimpeur, Lasse Norman Hansen n'a malheureusement pas été récompensé et termine l'épreuve aux portes du top 10. Avec Jimmy Janssens, il sera leader sur le Tour de Suisse !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le manager général de la Corendon avait le sourire. Bien que le cas MVDP le préoccupait, plusieurs bonnes nouvelles était arrivées. Tout d'abord, les invitations pour le dernier Grand Tour de la saison étaient tombées ! Et malgré une rude concurrence ( :niais: :mrgreen: ), l'équipe Corendon a été sélectionnée sur la Vuelta !
Et une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, un des coureurs qui nous interessait pour la saison prochaine venait de finir le Giro à une très belle 11ème place ! Nous allions tout faire pour l'attirer dans nos filets :evil:
Mais il restait le cas MVDP à gérer. L'argent n'était pas un problème, mais perdre notre seul leader flandrien serait un vrai coup dur pour nous, qui rêvons de WT d'ici 2021. Il faudra avoir de très bons arguments pour le convaincre de rester...

Faire la Vuelta était inenvisageable pour nous en début d'année, mais maintenant que nous avons été sélectionnés, il faudra à tout prix s'illustrer en prenant le plus d'échappée possible. Nous avons donc décidés deux objectifs sur cette Vuelta:
-Remporter une étape
-Finir à 8, en évitant les hors-délais, ce qui ne sera pas simple

Prochaine course récitée: Tour de Suisse !

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, Tour de Suisse

Messagepar Adramelech » 05 Déc 2019, 15:11

Image

Le Tour de Suisse est pour un certain nombre de coureurs la dernière ligne droite avant le Tour de France. Le parcours, très montagneux, n'est pas trop à notre avantage mais deux étapes peuvent nous convenir, la 5 et la 8.
Mais cette année, peu de leaders présents sur le Tour de France ont fait le déplacement. On n'en compte que 3: Jakob Fuglsang (Astana), Richie Porte (Trek-Segafredo) et Rigoberto Uran (EF Education First).

Les 4 premières étapes se déroulent sans encombre pour nous. Le parcours ne nous convient pas, mais nous essayons malgré tout de prendre quelques échappées. Mais nous n'y restons jamais bien longtemps, car ça monte beaucoup trop pour nous.
Puis vient l'étape 5. Loris Rouiller fait partie de l'échappée mais le peloton, et notamment les équipes Dimension Data et Katusha, qui ont raté l'échappée, veulent revenir. L'échappée a donc un rythme très élevé et Loris Rouiller lâche très vite. Nous changeons alors de stratégie. Le final pouvant nous convenir, nous mettons Maarten Van Trijp a rouler en tête de peloton.

Image

Les côtes du final approchent, et ce sont les équipes Lotto-Soudal, pour Tosh Van der Sande, et Sunweb, pour Cees Bol, qui remontent. Nous ne disparaissont pas complètement car nous sommes juste derrière, prêts à dégainer dans les côtes. Malheureusement, les deux équipes qui contrôlent voient clair dans notre petit jeu, et avalent la bosse à un rythme soutenu, annihilant toute tentative d'échappée. Le rythme soutenu imprimé par la tête du peloton a en revanche été trop important pour beaucoup de coureurs, dont Van Trijp, Devolder, Rouiller et Fagerhaug. Les 3 Corendon restants sont néanmoins très bien placés.
Dans le final, Jimmy Janssens va tenter de surprendre le peloton sous la banderole des 5 kilomètres, mais les trains sont bien trop organisés, et cette tentative fut vite matée. Lasse Norman Hansen va donc tenter sa chance au sprint, et prend une belle 7ème place !

Image

2 jours plus tard, Jimmy Janssens termine une étape de montagne à la 11ème place ! Certes, il avait auparavant pris l'échappée, mais ça reste très solide !
Au départ de la 8ème étape, nous avons, une fois n'est pas coutume, une stratégie préétablie. Jimmy Janssens et Lasse Norman Hansen doivent prendre l'échappée. Janssens prendra de gros relais, à l'inverse du danois qui restera dans les roues, et attendra le sprint. Pourquoi cette stratégie ? Et bien, car cette étape, situé entre deux grosses étapes de montagne, a pour nous de fortes chance de voir une échappée triompher. Mais le plus dur sera de prendre l'échappée, car il y aura un col de 12 kilomètres, 15 kilomètres après le kilomètre 0. Suivra ensuite une longue descente, et du plat, avec un petit talus a 10 kilomètres de l'arrivée.
L'échappée part finalement sans aucun problème, par groupe de 2 ou 3 coureurs. Ils seront 12 en tête, dont les 2 Corendon précédemment cités, qui ont été les premiers à attaquer. Le col de début d'étape est très difficile, et Hansen a bien failli ne pas basculer au sommet avec les autres. Cet écueil passé, il n'y avait plus qu'à respecter la stratégie.
Je ne citerai pas les 12 coureurs échappés, mais on retrouve entre autre: Cyril Barthe (Euskadi-Murias), Dries Van Gestel (Sport-Vlaanderen), Sven Erik Bystrom (UAE Tram Emirates) ou encore Ben Hermans (Israël Cycling Academy).
Mais l'écart n'est pas en faveur des échappés, car il atteint 4 minutes au maximum.


Image

Plus les kilomètres passent, et plus Jimmy Janssens passe de gros relais, tandis que Hansen continue à ne pas prendre de relais. Et à l'approche de la bosse du final, l'écart n'est plus que d'une minute sur l'avant-garde du peloton.
Jimmy Janssens passe un dernier gros relais au pied de la bosse, ecremant ainsi l'échappée.
Et à mi-côte, sentant le souffle du peloton sur ses talons, Hansen attaque. Une attaque tranchante, qui laisse sur place plusieurs coureurs, dont son coéquipier, presque à l'arrêt. Le danois va passer en tête au sommet du GPM, avec 5 coureurs dans la roue: Van Gestel, Hermans, Barthe, Lindeman (Jumbo-Visma) et Gautier (Vital-Concept). L'écart avec le peloton n'est plus que de 35 secondes. Il reste 7500 mètres.
Mais devant, personne ne veut relayer notre coureur, ce qui est compréhensible, car il n'a pas roulé de la journée, en plus d'être le plus rapide sur la papier. Par chance, il commence à manquer de la main-d'oeuvre en tête de peloton, et bien que l'écart diminue, il ne baisse plus aussi significativement qu'avant.
À 3 kilomètres, écart de 25 secondes.
Hansen est toujours en train d'emmener l'échappée, mais c'est quasiment fait pour eux, puisque l'écart est repassé au-dessus des 30 secondes.
Les hectomètres passent, et aux 500 mètres, c'est toujours lui qui est en première position. Du coin de l'oeil, il surveille ses rivaux, prêt à bondir.
Mais c'est lui qui dégaine le premier, aux 300 mètres. Trop tôt, selon nous. D'ailleurs, Van Gestel commence à le déborder. Le belge revient à une demi-roue, mais plafonne. À l'inverse, le danois est très costaud, et résiste jusqu'au bout ! Il signe une magnifique victoire, pleine de panache et d'intelligence tactique.
Cyril Barthe complète le podium, devant Ben Hermans. Très belle razzia des équipes invitées !


Image

Jimmy Janssens fera encore un top 20 le lendemain, pour la dernière étape, encore une étape de montagne.
Le général revient quand à lui à Jakob Fuglsang, devant Rigoberto Uran et Pavel Sivakov (INEOS)

Classements et prestation de l'équipe :
Image
Image


Prochain post: les Championnats nationaux

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, Championnats nationaux

Messagepar Adramelech » 06 Déc 2019, 19:52

Image

J'aurais aimé vous narrer de belles victoires sur ces championnats nationaux. Malheureusement, ça ne sera pas le cas.
En Belgique, Vermeersch, Janssens et leurs coéquipiers n'ont pas réussi à prendre l'échappée. Une rude bataille dès le premier kilomètre, et ce pendant une quarantaine de kilomètres, a été à l'origine de cette désillusion. Nous avons bien tenté de rejoindre l'échappée, dans un premier temps en roulant en tête de peloton, dans un second temps, en attaquant, mais à chaque fois, on ne nous laissait pas faire...et l'échappée est allée au bout, sacrant Tom Devriendt (Wanty-Groupe Gobert).
Au Pays-Bas, nous n'avons pas souhaité prendre l'échappée, car nous voulions protéger Mathieu Van der Poel. Bien mal nous en a pris. L'échappée, bien que désorganisée, a su résister au peloton, encore plus désorganisé. Nous avons un temps essayés de rouler, mais Van Trijp et Van der Poel D. ne faisaient pas le poids, sur ce parcours escarpé. Peter Koning (EvoPro) s'impose.
Petter Fagerhaug et Loris Rouiller, dans leurs championnats respectifs, n'ont pas été très à l'aise non plus. En Suisse, sur un parcours montagneux, Rouiller a lâché prise dès le premier tour et coupé la ligne d'arrivée 30 minutes après Steve Morabito (Groupama-FDJ) qui gagne pour une seconde année consécutive. En Norvège, autour de Bergen, Petter Fagerhaug a pris l'échappée, mais elle n'est pas allée au bout, permettant à Odd Christian Eiking (Wanty) de faire le doublé CLM-Route.
En Allemagne, Marcel Meisen et Philip Walsleben ont tous deux prix l'échappée, mais le parcours plat avantageait les sprinteurs, et le plus rapide fut Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe)
C'est finalement au Danemark que nous nous en sommes le mieux sortis. Face aux Astana, Hansen a tenté plusieurs fois, mais la formation au maillot bleu ciel étaient une jambe au-dessus, permettant à son leader Jakob Fuglsang de s'imposer.
Nous avons tout de même fait un top 10 sur ces championnats nationaux, puisque Lasse Norman Hansen s'est classé huitième de l'épreuve chronométrée. C'est d'ailleurs le chrono qui nous a le mieux réussi puisque Jimmy Janssens a terminé 11ème en Belgique !

Ils sont champions :

Route:

Jakob FUGLSANG (Astana)
Steve MORABITO (Groupama-FDJ)
Taylor PHINNEY (EF Education First)
Kirill PODZNYAKOV (Tarteletto-Isorex)
Alexander PORSEV (Gazprom-Rusvelo)
Amaro ANTUNES (CCC Team)
Michal KWIATKOWSKI (INEOS)
Zdenek STYBAR (Deceuninck-Quick Step)
Mark PADUN (Bahrein-Merida)
Mark CAVENDISH (Dimension Data)
Lukas ERIKSSON (Riwal Readynez)
Arnaud DEMARE (Groupama-FDJ)
Mikel LANDA (Movistar)
Mauro FINETTO (Delko Marseille Provence)
Tom DEVRIENDT (Wanty Groupe Gobert)
Peter KONING (EvoPro Racing)
Pascal ACKERMANN (Bora-Hansgrohe)
Bo WANG (Hengxiang)
Sam BENNETT (Bora-Hansgrohe)
Radoslav ROGINA (Adria Mobil)
Merhawi KUDUS (Astana)
Gregor MUHLBERGER (Bora-Hansgrohe)
Yonathan MONSALVE (Qinghai Tianyoude)
Primoz ROGLIC (Jumbo-Visma)
Odd Christian EIKING (Wanty Groupe Gobert)
Sang-Hoon PARK (Séoul)
Takeaki AMEZAWA (Ljubljana Gusto Santic)
Vadim PRONSKIY (Vino Astana Motors)
Peter SAGAN (Bora-Hansgrohe)
Emils LIEPINS (Wallonie-Bruxelles)
Jamalidin NOVARDIANTO (PGN)
Yuan TANG PENG (Ljubljana Gusto Santic)
Dusan RAJOVIC (Adria Mobil)
Nur Amirul MAZUKI (Terrenganu)
Georgios BOUGLAS (Ningxia Sports)
Ahmet ORKEN (Salcano Sakarya)
Maral-Erdene BATMUNKH (Terrenganu)
Nairo QUINTANA (Movistar)
Freddy RODRIGUEZ (Start Team Gusto)

Contre-la-montre:

Christopher JUUL-JENSEN (Mitchelton)
Stefan KUNG (Groupama-FDJ)
William BARTA (CCC Team)
Elchin ASADOV (VIB Sports)
Pavel SIVAKOV (INEOS)
Nelson OLIVEIRA (Movistar)
Michal KWIATKOWSKI (INEOS)
Mark PADUN (Bahrein-Merida)
Chris FROOME (INEOS)
Kim MAGNUSSON (Riwal Readynez)
Stéphane ROSSETTO (Cofidis)
Jonathan CASTROVIEJO (INEOS)
Filippo GANNA (INEOS)
Wout VAN AERT (Jumbo-Visma)
Dylan VAN BAARLE (INEOS)
Maximilian SCHACHMANN (Bora-Hansgrohe)
Haiwang LIU (Giant)
Ryan MULLEN (Trek-Segafredo)
Radoslav ROGINA (Adria Mobil)
Amanuel GHEBREIGZABHIER (Dimension Data)
Yonder GODOY (Inteja-Imca-Ridea DCT)
Primoz ROGLIC (Jumbo-Visma)
Odd Christian EIKING (Wanty Groupe Gobert)
Hyong-Min CHOE (Geumsan Insam Cello)
Peter SAGAN (Bora-Hansgrohe)
Aleksejs SARAMOTINS (Interpro Cycling Academy)
Jamalidin NOVARDIANTO (PGN)
Yuan TANG PENG (Ljubljana Gusto Santic)
Aleksandar ROMAN (Java-Partizan)
Choon Huat GOH (Terrenganu)
Charalampos KASTRANTAS (Java-Partizan)
Feritcam SAMLI (Salcano Sakarya)
Bilgunjaaargal ERDENEBAT (Ferei)
Rein TAARAMAE (Direct-Energie)
Daryl IMPEY (Mitchelton)
Jose Eduardo AUTRAN (Start Team Gusto)
Mauricio MOREIRA (Caja Rural)
Bernardo LEON (Start Team Gusto)


Indice transferts:
Voici quelques indices qui vont peut-être vous aider à trouver le nom des recrues (il y en a 4 !)pour la saison prochaine:
- elles sont toutes européennes;
- 2 viennent du Benelux;
- 2 ont remportées un CN, que ce soit sur route ou chrono.
- moyenne d'âge de 25,75 ans
- elles pèsent 10 victoires en tout en 2019

Prochaine course récitée: Tour d'Autriche

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, Championnats Nationaux

Messagepar Adramelech » 09 Déc 2019, 22:50

Léger contretemps pour le Tour d'Autriche, et je m'en excuse, mais j'ai beaucoup de contrôles :diantre:
Ça devrait arriver demain :ok:

J'en profite pour vous remercier de suivre ce récit, ça me motive encore plus :love:

La première recrue devrait être annoncée dans le courant de la semaine prochaine :banana
Une idée (ou plusieurs ?) :noel:

P.S: merci à ceux qui ont voté pour moi à l'élection du récit du mois, je ne m'y attendais pas :shock:

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus,Tour d'Autriche

Messagepar Adramelech » 10 Déc 2019, 13:12

Image

Au mois de Juillet, il y a le Tour de France, mais pas que ! Pendant la première semaine de la grande boucle se déroule le Tour d'Autriche, composé de 8 étapes. Bien que l'Autriche soit un pays montagneux, le parcours offre des opportunités pour tous types de coureurs, à l'exception des sprinteurs.
Plusieurs leaders sont venus, comme par exemple Egan Bernal (INEOS), Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) ou Roman Kreuziger (Dimension Data). Certains coureurs, habituellement équipiers, pourront quant à eux jouer leur carte personelle, à l'image de Damiano Caruso (Bahrain-Merida), Amaro Antunes (CCC) ou encore Léo Vincent (Groupama-FDJ) (coucou Locktar^^)
Quant à nous, nous essaierons de remporter une étape, et comptons pour cela sur Mathieu Van der Poel.

Les 4 premières étapes se passent difficilement pour nous. Les étapes 2 et 3, pourtant pas si difficiles, nous échappent car Mathieu Van der Poel ne parvient pas à s'accrocher dans les dernières côtes, hors de forme.
Partir en échappée est également très compliqué car hormis Mathieu Van der Poel, les autres coureurs de l'équipe passe très difficilement les bosses, et il y en a beaucoup.
Mais finalement, c'est lors de l'étape 5 que nous nous montrons enfin. Le départ est très accidenté mais Maarten Van Trijp s'avère être le "meilleur grimpeur" de l'échappée, composée de coureurs des équipes continentales autrichiennes. Il se fait plaisir en passant en tête des deux premières côtes répertoriées.

Image

Cette échappée va d'ailleurs offrir une très belle résistance face à un peloton qui l'a semble t-il un peu sous-estimée. Van Trijp sera le dernier à se faire reprendre, à 10 kilomètres de l'arrivée. L'arrivée, justement, sera très difficile, avec des rampes à 15% vers le village de Sonntagberg. Van der Poel ne sera malheureusement pas du tout à l'aise, et terminera l'étape en 30ème position. La victoire est quant à elle revenue à l'allemand Emanuel Buchmann qui récupère également le maillot jaune de leader, qui était sur les épaules de Egan Bernal, vainqueur de l'étape de montagne de la veille.

Image

Après deux étapes accidentées qui ont vu les favoris se disputer la victoire au sprint et deux victoires de Damiano Caruso, place à la dernière étape, probablement la plus "plate" de l'épreuve. Mais il n'y aura pas d'arrivée au sprint puisque l'arrivée sera jugée au sommet du Kahlenberg, sur les hauteurs de Vienne (3.9 km à 6.2%).
Malgré des forts pourcentages dans le dernier kilomètre, Mathieu Van der Poel peut faire un top 10, c'est pourquoi nous roulons en tête de peloton. Après un gros travail de Gianni Vermeersch, nous reprenons l'échappée à seulement 8 kilomètres de l'arrivée.


Image

L'équipe Bora-Hansgrohe imprime alors un gros tempo dès le pied de la montée finale, et tous les Corendon explose avant même les gros pourcentages. Seul Mathieu Van der Poel est encore là. Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut vraiment pas. Alors qu'il semblait capable de suivre les leaders dans le final, il craque sur l'accéleration de Buchmann dans la dernière rampe. Il n'explose pas cependant, et parvient à terminer l'étape dans les dernières positions du groupe de tête. Buchmann était trop fort. Quel dommage qu'il soit encore sous contrat pour 2020.


Image

Classements et prestation de l'équipe :
Image
Image


Prochaine course : Tour du Lac Qinghai,

et le premier transfert annoncé :ok: (pas forcément une arrivée d'ailleurs, puisqu'il reste l'énigme Van der Poel :noel: )

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, Tour d'Autriche

Messagepar Bad_Neos » 12 Déc 2019, 21:04

Envoyer une équipe qui ne passe pas un pont sur le Tour d'Autriche, c'était osé :lol:

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Directeur sportif
 
Messages: 10644
Localisation: J'ai fini avec Tyson chez Movistar sur la Simu mais aussi chez Arkea en vrai

Re: (18) Corendon-Circus, Tour d'Autriche

Messagepar Adramelech » 12 Déc 2019, 21:24

Bad_Neos a écrit:Envoyer une équipe qui ne passe pas un pont sur le Tour d'Autriche, c'était osé :lol:

En même temps, si c'est pour jouer un fond de top 25 avec Janssens, Meisen ou Walsleben, il n'y a pas trop d'interêt ;)
J'ai preferé envoyé mes "grimpeurs" sur une course avec moins de concurrence, où il y aura plus de chances de victoire: j'ai nommé le Tour of Qinghai Lake :niais:
J'ai mon TDF à finir donc il y aura peut-être un peu de retard dans la parution du Qinghai ;)

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, Tour of Qinghai Lake

Messagepar Adramelech » 15 Déc 2019, 17:22

Bienvenue en Chine, pour le Tour du Lac Qinghai.
Cette course, créée en 2002, est, après les 3 GT, la course la plus longue du calendrier.
Se déroulant sur les hauts plateaux du centre de la Chine, elle avoisine parfois les 4000 mètres, et propose des longues ascension, ayant ainsi la faveur des grimpeurs.
Côte favoris, nous avons donc Cristian Raileanu (Sapura), Hernan Aguirre (Interpro), Jimmy Janssens et Yudai Arashiro (Kinan), entre autres.
Mais la course propose également des étapes de plaine, et du côté des sprinteurs, nous pouvons notamment citer Raymond Kreder (Ningxia Livall), Nur Amirul Fakhruddin Mazuki (Terengganu), et Lasse Norman Hansen.
Étant la seule équipe de 2nde division, nous voulons gonfler notre compteur de victoires.

Les 3 premières étapes sont des étapes pour sprinteurs. Et le 1er jour, Lasse Norman Hansen ne termine que 5ème.
La 2ème étape est à priori pour les sprinteurs, mais il y a tout de même un col de 15 kilomètres, dont le sommet est à 40 kilomètres de l'arrivée. Nous allons donc essayer de faire exploser le peloton. Il y a évidemment des tentatives d'échappée, dont celle de Vergaerde, mais l'étape est courte, et c'est un peloton compact qui se présente au pied du col. Voulant éviter les attaques, tous les Corendon viennent à l'avant, et imprime un tempo suffisamment soutenu pour empêcher une attaque, mais pas trop soutenu pour ne pas lâcher Hansen. Notre tentative de faire éclater le peloton s'avère vaine, mais nous accélérons au sommet pour passer en tête. Walsleben portera le premier maillot de meilleur grimpeur, devant Vergaerde et Meisen. Nous ralentissons dans le descente pour permettre à notre sprinteur danois de revenir, lui qui avait perdu beaucoup de places dans le col. D'autres équipes ont donc pris les devants. Nous reprenons la tête à 15 kilomètres de l'arrivée, pour ne plus lâcher. Notre train s'avère performant, puisqu'à la flamme rouge, Hansen a encore Meisen et Janssens devant lui. Mais les autres sprinteurs sont étonnamment mal placé et malgré le gros retour du maillot jaune Kreder, c'est un surprenant Meisen qui remporte l'étape au sprint, devant Kreder et Janssens, tandis que Hansen ne termine que 5ème. Preuve de notre domination, nous faisons 1,3,5,8,9, et 14 !

Image

L'étape 3 présente un profil très similaire à l'étape précédente, et la tactique est la même. Nous avons cependant plus de mal à contrôler le peloton dans le GPM, mais Otto Vergaerde parvient à passer en tête au sommet et portera donc le maillot de meilleur grimpeur. Dans les 30 derniers kilomètres plats, exposés au vent, le peloton casse plusieurs fois, se reforme partiellement, se casse à nouveau, et à 15 kilomètres de la ligne, il y a 4 pelotons.

Image

Vergaerde est le seul Corendon présent dans le premier "peloton" qui ne comporte que 25 coureurs. Il tente de s'isoler à 10 kilomètres de la ligne, en vain. Heureusement, tout va rentrer partiellement dans l'ordre, et les 2 premiers pelotons vont se retrouver. Seuls D.Van der Poel et Fagerhaug sont distancés.
Hansen va finalement terminer 3ème de l'étape

Image

La première étape de montagne intervient le lendemain. Malheureusement, notre leader pour le général Jimmy Janssens perd 3 minutes. Meisen et Vergaerde sont les seuls à s'être accrochés, mais c'est l'allemand qui sera desormais notre leader pour le général. Il semble en forme car il prend la 2ème place de l'étape, seulement battu par Kreder, seul sprinteur a avoir tenu.
Étonnamment, Meisen finira par craquer a son tour, et seul Vergaerde est toujours dans le jeu pour le général. Il n'est pas forcément grimpeur, mais il a toujours réussi à s'accrocher, et sa régularité ainsi que les nombreuses bonifications prises sur les étapes de plaine, font qu'il est 2ème du classement général après 8 jours de course, en plus d'avoir le maillot à pois ! (Par procuration, puisque c'est Raileanu qui est en tête du classement, et qu'il a le maillot jaune)
Mais la course de col du 9ème jour risque d'être de trop pour lui. Du moins c'est ce que nous pensons. Il perd un peu de temps, mais est toujours 4ème du classement général !

Il réalisera un coup de maître lors de la 10ème étape. Alors qu'il était resté plutôt passif jusqu'à présent, ne cherchant qu'à s'accrocher, il va placer une attaque tranchante au sommet du dernier GPM de l'épreuve, (long de 10 km), alors qu'il reste encore 30 kilomètres ! Il ne sera suivi que par Kreder, le maillot vert, Arashiro, le maillot blanc et Raileanu le maillot jaune ! Les 4 maillots distinctifs sont seuls en tête ! Ils ne seront jamais revus et se disputeront la victoire, qui reviendra sans surprise à Kreder. Grâce à cette attaque, Vergaerde remonte sur le podium !

Image

Il ne sera pas inquièté sur les 3 étapes suivantes, toutes plates.

Nous ne repartons qu'avec une seule victoire d'étape, mais le résultat est très positif. Alors qu'il ne devait être qu'équipier, Vergaerde a su gérer son effort dans les étapes difficiles, profitant également d'une excellente forme, pour aller claquer à la pédale un magnifique podium !


Classements et prestation de l'équipe
Image
Image


Prochain post: la première annonce transferts :banana

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, Tour of Qinghai Lake

Messagepar France » 15 Déc 2019, 17:56

Beau résultat pour l’équipe, un Tour plutôt réussi. Petit bémol juste pour Janssens qui aurait pu tirer son épingle du jeu.

Hâte de voir les transferts. :banana

Avatar de l’utilisateur
France
Maillot à pois
 
Messages: 3887

Re: (18) Corendon-Circus, Tour of Qinghai Lake

Messagepar Adramelech » 16 Déc 2019, 21:01

France a écrit:Beau résultat pour l’équipe, un Tour plutôt réussi. Petit bémol juste pour Janssens qui aurait pu tirer son épingle du jeu.

Hâte de voir les transferts. :banana

Janssens était pas en forme, mais Vergaerde a bien rectifié le tir 8)

Les transferts arrivent demain. :banana
Mais je vais les annoncer un par un pour laisser du suspense :evil:

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, Transferts...le coup dur !

Messagepar Adramelech » 16 Déc 2019, 21:56

Avant de Parler transferts, voici d'abord un court résumé de la période Juin-Juillet
Avant le Tour de Suisse, l'équipe disputait trois semi-classiques: le Heistse Pijl, le Elfstedenronde et le GP Oetingen.
Sur le premier, Mathieu Van der Poel devait faire face à une concurrence relevée avec notamment Caleb Ewan (Lotto-Soudal), Timothy Dupont (Wanty-Groupe Gobert), Amund Grondahl Jansen (Jumbo-Visma), Maximiliano Richeze (Deceuninck-Quick Step) ou encore Nikias Arndt (Sunweb). Après une course insipide, il l'emporte devant Dupont et Jansen
Quelques jours plus tard, lors du Tour des Onze Villes, en néerlandais Elfstedenronde, malgré une attaque de Joeri Stallaert dans le final, c'est un sprint massif à l'arrivée, très largement remporté par Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step), devant Caleb Ewan et Pascal Eenkhoorn (Jumbo-Visma). Mathieu Van der Poel se classe 4ème.
Et enfin, lors du GP Oetingen la concurrence est moins relevée, et après une rude bataille Wanty vs Corendon, c'est ... un Sport Vlaanderen qui s'impose, en la personne de Preben Van Hecke. C'est une échappée de 17 coureurs qui s'est disputée la victoire, permettant à Marcel Meisen de prendre la 4ème place. Van der Poel et Eiking (Wanty), les deux grands favoris, finissent en roue libre 9 minutes après, car ils avaient tous deux des équipiers dans cette échappée.
Il n'y a ensuite pas grand chose à dire sur le Baloise Belgium Tour, si ce n'est la chute de Roy Jans qui sera indisponible jusqu'à fin août, souffrant d'une fracture de la main. Hors de forme, Van der Poel se classera 11ème de l'épreuve, assez transparent.
Idem sur le Tour de Sibiu, où nous n'étions que pour faire des bornes

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Mathieu Van der Poel signe un an chez UAE Team Emirates

Image

"Cela change tous nos plans"

C'est officiel, Mathieu Van der Poel portera le maillot de la Team Emirates pour la saison 2020.
Actuellement dans l'équipe Corendon-Circus, qui évolue en 2ème division, son départ se faisait de plus en plus pressentir. La raison ? "Il voulait plus d'équipiers à ces cotés. Soi-disant. Mais je ne crois plus à cette hypothèse. Nous lui avions dit que nous étions entré en contact avec plusieurs équipiers solides pour l'épauler mais il il va tout de même partir. (Adra Melech, DS de l'équipe Corendon)
La raison serait donc financière. Convoité par plusieurs équipes, il a finalement choisi l'équipe des Émirats, qui lui proposait de son point de vue plus de chance d'être leader. (Deceuninck-Quick Step lui avait également fait une offre). Là aussi, c'est incompréhensible. Il n'aura pas plus d'équipiers que chez nous, et l'offre que nous lui avions fait pour son renouvellement était bien supérieur à l'offre d'UAE. Il devait certainement en avoir marre, je n'y vois pas d'autre explication."
Le départ de Mathieu Van der Poel va t-il précipiter la chute de Corendon en 3ème division ? D'après l'UCI, interrogé à ce sujet, la présence de Lasse Norman Hansen (ndlr: vainqueur sur le Tour de Suisse et sur Milan-San Remo) suffit à maintenir l'équipe en Continental Pro. Mais nul doute que l'équipe ne va pas se contenter de cet effectif, d'autant plus que la perte de van der Poel pourrait les desservir dans l'attribution des Wild-Cards. D'ailleurs Adra Melech ajoute: "Il faut malgré tout voir le bon côté des choses. L'argent qui aurait dû servir à renouveller Mathieu Van der Poel, servira à recruter d'autres coureurs. Nous étions rentrés en contact avec plusieurs coureurs, et maintenant nous allons mettre le paquet "
Affaire à suivre donc pour un recrutement qui pourrait être intéressant pour l'équipe belge.

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira

Re: (18) Corendon-Circus, Transferts...le coup dur !

Messagepar Max1304 » 16 Déc 2019, 22:20

Aïe, ça c'est dommage de ne pas avoir l'occasion de poursuivre ton récit avec lui maintenant il va falloir voir le recrutement.

Avatar de l’utilisateur
Max1304
Poisson-pilote
 
Messages: 3101
Localisation: Ici

Re: (18) Corendon-Circus, Transferts...le coup dur !

Messagepar locktar1989 » 17 Déc 2019, 05:49

C'est vrai le coup que tu proposais plus ou c'est juste pour le récit?

Avatar de l’utilisateur
locktar1989
Maillot blanc
 
Messages: 2603

Re: (18) Corendon-Circus, Transferts...le coup dur !

Messagepar Adramelech » 17 Déc 2019, 10:03

Max1304 a écrit:Aïe, ça c'est dommage de ne pas avoir l'occasion de poursuivre ton récit avec lui maintenant il va falloir voir le recrutement.

Yep, je suis déçu. D'autant plus qu'il n'y a pas de bon flandrien disponible pour 2020. :?
Il y aura donc une saison sans leader flandrien :(
Mais le recrutement sera intéressant 8) (et inattendu :prof: )

locktar1989 a écrit:C'est vrai le coup que tu proposais plus ou c'est juste pour le récit?


C'est totalement vrai ;)
Je lui ai proposé 150.000€/mois et il a refusé alors qu'il a 131.000€/mois chez UAE :x

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 6133
Localisation: En train de maudir Nelson Oliveira


437 messages
Retourner vers Récits terminés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités