[L'idole Rwandais-Ch.32] Le cyclisme en Érythrée

Modérateur: Animateurs récits

Re: [L'idole Africain] Chapitre 13 - Le Rwanda est à la mode

Messagepar Bad_Neos » 04 Sep 2019, 21:28

Mais du coup, tu as juste choisi comme ça ou fait réellement en fonction des % (où ils ne servaient à rien ?)

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Directeur sportif
 
Messages: 11170
Localisation: J'ai fini avec Tyson chez Movistar sur la Simu mais aussi chez Arkea en vrai

Re: [L'idole Africain] Chapitre 13 - Le Rwanda est à la mode

Messagepar Norway » 05 Sep 2019, 17:57

Bad_Neos a écrit:Mais du coup, tu as juste choisi comme ça ou fait réellement en fonction des % (où ils ne servaient à rien ?)


En effet c'était juste un article putaclic j'ai pesé le pour et le contre, le crédible ou pas, mes envies, et comment expliquer le choix :ok:

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Re: [L'idole Africain] Chapitre 13 - Le Rwanda est à la mode

Messagepar Varkana » 06 Sep 2019, 03:42

Tres sympa l'article sur le Rwanda.
Bon Arkea pourquoi pas, mais l'arrivée de Zakarin va boucher des portes

Avatar de l’utilisateur
Varkana
Coureur pro
 
Messages: 1887
Localisation: Thionville

Re: [L'idole Africain] Chapitre 13 - Le Rwanda est à la mode

Messagepar Norway » 07 Sep 2019, 08:37

Varkana a écrit:Tres sympa l'article sur le Rwanda.
Bon Arkea pourquoi pas, mais l'arrivée de Zakarin va boucher des portes


Merci :heureux:
En fait pas tant que ça, enfin du moins sur la première année avec un calendrier light pour Murenzi, sans course WT, alors que le russe aura ses objectifs sur ces courses-là.

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Chapitre 14 - Arkéa: présentation de la saison 2020

Messagepar Norway » 07 Sep 2019, 08:43

Chapitre 14 : Présentation d’Arkéa 2020


:arrow: Présentation de l’effectif Arkéa
L’équipe bretonne s’est montrée active pendant l’intersaison avec trois principaux renforts. Ilnur Zakarin sera le second leader pour jouer le général des courses world tour avec Warren Barguil tandis que Nacer Bouhanni va pouvoir jouer les sprints à la place d’un André Greipel vieillissant. Enfin, le jeune Jean-de-Dieu Murenzi est attendu avec impatience même s’il ne faudra pas attendre de miracles pour sa première saison chez Arkéa.
On notera également des recrutements très Coupe de France avec un Romain Combaud qui pourra être intéressant et dans une moindre mesure Kévin Le Cunff.

Image Image

:arrow: Le programme de Jean-de-Dieu Murenzi

Jean-de-Dieu Murenzi a beau changé d’équipe, il n’en garde pas moins le même objectif du début de saison avec son tour national, le Tour du Rwanda. Il devra compenser avec Warren Barguil comme leader et une course enfin passée à l’échelon 2.1. Dominico Pozzovivo, Tadej Pogacar, Fabio Aru et Gino Mäder ont déjà annoncé leur présence dans la région des grands lacs. Le plateau sera vraiment relevé. Afin de préparer au mieux SON tour, JDD se rendra à Mascate pour le Tour of Oman, toujours en compagnie de Warren Barguil.
« La Guêpe » viendra ensuite en France avec le Circuit de la Sarthe-Pays de la Loire et différentes courses d’un jour puis le Tour des Asturies.
Le programme n’inclut pas de course World Tour, Arkéa souhaitant prendre le temps de développer sa pépite africaine. Il sera ensuite aligné sur le Tour de l’Ain en mai et sur la Route d’Occitanie pour des courses qui devraient lui correspondre en termes de profil avec un petit crochet probable par le Luxembourg.
Une coupure d’un gros mois s’en suivra alors avant un enchaînement Burgos-Limousin en août en attendant d’en savoir plus pour la fin de saison.

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Re: [L'idole Africain] Chapitre 14 - Arkéa présentation 2020

Messagepar Coxo » 07 Sep 2019, 09:15

Zakarin Bouhanni Greipel et Barguil, c'est bien vide derrière :noel:
Ya moyen d'avoir le leadership sur quelques courses :ok:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maglia rosa
 
Messages: 9938
Localisation: Kahba des five


Re: [L'idole Africain] Chapitre 14 - Arkéa présentation 2020

Messagepar Pink Panda » 07 Sep 2019, 11:27

De la place pour Murenzi en montagne, mais c'est aussi quand je vois ces notes que je me dis que j'ai bien fait de passer une semaine et demi à revoir l'intégralité des notes des équipes dans le jeu. Ça ne sera pas forcément idéal, mais j'estime que c'est un peu plus proche de la vérité, ou pour moi, par exemple, Barguil est meilleur grimpeur que Zakarin, et que Gesbert mérite aussi un peu plus :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Coureur pro
 
Messages: 1710
Localisation: Quelque part en France

Re: [L'idole Africain] Chapitre 14 - Arkéa présentation 2020

Messagepar Norway » 07 Sep 2019, 13:01

Pink Panda a écrit:De la place pour Murenzi en montagne, mais c'est aussi quand je vois ces notes que je me dis que j'ai bien fait de passer une semaine et demi à revoir l'intégralité des notes des équipes dans le jeu. Ça ne sera pas forcément idéal, mais j'estime que c'est un peu plus proche de la vérité, ou pour moi, par exemple, Barguil est meilleur grimpeur que Zakarin, et que Gesbert mérite aussi un peu plus :mrgreen:


Concernant les notes, j'ai commencé ma partie avant le TDF, je les ai retouché depuis (un petit pour la partie en cours) mais grosse refonte pour ma DB de base et notamment pour ma partie avec AG2R par exemple ;)

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Re: [L'idole Africain] Chapitre 14 - Arkéa présentation 2020

Messagepar Norway » 08 Sep 2019, 19:20

Warren Barguil a écrit:Ilnur chez Arkéa :moqueur: :love:


Est-ce vraiment moins crédible que Nairo Quintana chez Arkéa au final :question: :lol:

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Chapitre 15 - D'Oman au Rwanda (2020)

Messagepar Norway » 08 Sep 2019, 19:36

Chapitre 15 – Début de saison 2020 : Oman et Rwanda

Image

La reprise à Oman

Après un hiver passé entre le Rwanda pour récupérer, voir ses proches et se préparer pour la nouvelle saison, la Bretagne pour la présentation des effectifs au Château des Pères de Piré-sur-Seiche et rencontrer ses nouveaux coéquipiers et l’Andalousie pour le stage de pré-saison, Jean-de-Dieu Murenzi est parti à la découverte d’un nouveau continent.

En effet, le Rwandais s’est rendu en Asie pour lancer sa saison avec le Tour d’Oman. Du beau monde à fait le déplacement dans le Sultanat pour profiter des températures clémentes de cette partie du globe au mois de février. La formation bretonne a sorti la grande armada avec Warren Barguil en leader, Jean-de-Dieu Murenzi et Elie Gesbert pour l’épauler quand la pente s’élèvera alors que Nacer Bouhanni pourra compter sur Bram Welten pour l’emmener dans les emballages massifs. Le plateau pour la victoire finale est bien fourni avec Tom Dumoulin, Egan Bernal et Simon Yates comme grands favoris en plus de Richie Porte, Warren Barguil, Pavel Sivakov, Bauke Mollema, Gulio Ciccone et Domenico Pozzovivo comme de sérieux outsiders.

L’Espagnol Ivan Garcia va remporter la première étape au sprint alors que le vosgien d’Arkéa ne pourra faire mieux que 7ème. Les premières difficultés arriveront dès le lendemain avec une victoire de Tiejs Benoot qui règlera le groupe des favoris après avoir repris Elie Gesbert à 400 mètres de la ligne. La troisième étape est similaire mais l’arrivée se fait au sommet de la dernière bosse de 3ème catégorie. Quatrième la veille, Jean-de-Dieu Murenzi va caler dans les derniers hectomètres finissant en queue du groupe des favoris composé de 36 coureurs qui voit Egan Bernal s’imposer et prendre le maillot de leader. Le Rwandais endosse le maillot de meilleur grimpeur qu’il perdra définitivement le lendemain. L’étape 4 est une nouvelle fois similaire et le natif de Zapiquira s’impose une nouvelle fois devant Simon Yates qui s’annonce avec le colombien comme les deux coureurs les plus forts à Oman.
Le vrai juge de paix est l’étape 5 avec l’arrivée à la Green Mountain (18.6kms à 7.7% à 2025 mètres d’altitude). Simon Yates ne va pas pouvoir tenir le rythme d’Egan Bernal qui ira s’imposer devant Tom Dumoulin. Le Britannique va chuter du podium et le Colombien va entériner sa domination avec une troisième victoire en trois jours. Jean-de-Dieu Murenzi aura tenté d’attaquer à 5kms du sommet avant d’être repris 1km plus loin. Il finira finalement 13ème de l’étape à 1 minute du vainqueur. Le Rwandais aura essayé de s’échapper dans la dernière étape, mais à moins de 2 minutes du leader, les Ineos ne lui ont pas laissé de bon de sortie. Il accrochera donc un bon top 15 pour sa course de reprise avec une concurrence importante.

Classement général du Tour of Oman 2020
1. Egan Bernal (Ineos)
2. Tom Dumoulin (Sunweb) +28’’
3. Domenico Pozzovivo (Bahreïn) +34’’
4. Simon Yates (Mitchelton) +57’’
5. Pavel Sivakov (Ineos) m.t.
6. Bauke Mollema (Trek) +1’05
7. Warren Barguil (Arkéa) +1’09
8. Robert Power (Sunweb) +1’34
9. Gregor Mühlberger (Bora) m.t.
10. Ivan Garcia Cortina (Bahreïn) m.t.
...
14. Elie Gesbert (Arkéa) +1’50
15. Jean-de-Dieu Murenzi (Arkéa) +1’58


Image
Tiejs Benoot se met à gagner sous le maillot d'Ineos (étape 2 du Tour of Oman)

Le retour au pays

Le Tour du Rwanda est un événement important pour Jean-de-Dieu Murenzi encore plus avec la nouvelle dimension qu’il a prise en passant professionnel chez Arkéa. Le plateau est plus relevé que la saison dernière avec son coéquipier Warren Barguil qui sort d’un top 10 à Oman qui sera d’ailleurs le leader de la formation bretonne, Domenico Pozzovivo qui lui vient de faire le podium sur cette même course au Moyen-Orient, mais aussi des italiens avec Fausto Masnada et Gianluca Brambilla mais aussi l’armada UAE Team Emirates qui est déployée avec Fabio Aru, Tadej Pogacar et le néo-pro italien prometteur Riki Sovegni (regen). La Dimension Data vient cette année avec l’équipe première et Louis Meintjes ainsi que Gino Mäder pour espérer un bon classement général. La Ineos a également fait le déplacement jusqu’au Rwanda avec l’anglais Tao Geoghegan Hart.

La course étant désormais en 2.1 les plus grandes formations peuvent en effet se présenter dans la course la plus populaire d’Afrique. De ce fait, les Rwandais ont eu plus de mal à briller que ce soit Jean-de-Dieu Murenzi qui accroche difficilement le top 10, mais 2ème meilleur jeune tout de même, ou l’équipe locale Benediction.
Les italiens venus en nombre repartent avec un doublé avec la victoire de Fausto Masnada pour Androni qui détrône Gianluca Brambilla pour la Trek lors de l’avant-dernière étape. Il ne réussira pas à distancer suffisamment Fausto Masnada lors de la dernière étape dans Kigali et son célèbre mur pavé (500 mètres à 10%).
Au Rwanda, les écarts sont très importants pour différentes raisons : il n’y aucune étape de plaine si ce n’est le prologue, les étapes ne descendent jamais en-dessous de 1000 mètres d’altitude, quasiment pas de vallées, des ascensions longues et difficile, le climat et les pavés du dernier jour.

Warren Barguil a quant à lui pris beaucoup de plaisir au Rwanda en accrochant le podium et en continuant d’apprendre à connaître le natif de Musanze avec qui ils ont désormais 14 jours de courses en commun, tous en février. Côté africain, Daryl Impey est le premier africain en prenant la 5ème place, Jean-de-Dieu Murenzi le second alors que Louis Meintjes a déçu avec une 14ème place au final. Il s’est montré uniquement lors de l’étape 3 en prenant la 4ème place. Les UAE ont également déçu avec Tadej Pogacar comme premier coureur de l’équipe à la 7ème place.

Classement général du Tour du Rwanda 2020

1. Fausto Masnada (Androni)
2. Gianluca Brambilla (Trek) +59’’
3. Warren Barguil (Arkéa) +2’38
4. Jack Haig (Mitchelton) +2’46
5. Daryl Impey (Trek) +7’46
6. Matvey Mamykin (Sovac) +9’14
7. Tadej Pogacar (UAE) +11’20
8. Yoann Bagot (Vital) +14’14
9. Domenico Pozzovivo (Bahreïn) +15’14
10. Jean-de-Dieu Murenzi (Arkéa) +17’18


Image
Gianluca Brambilli a longtemps dominé le Tour du Rwanda comme lors de ses trois victoires d'étapes (ici l'étape 3), avant de connaître un jour sans la veille de l'arrivée à Kigali.

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Re: [L'idole Africain] Chapitre 15 - D'Oman au Rwanda 2020

Messagepar Coxo » 08 Sep 2019, 20:59

10 ème à 17 minutes, vrai cyclisme 8)
Meintjes :cry:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maglia rosa
 
Messages: 9938
Localisation: Kahba des five

Re: [L'idole Africain] Chapitre 15 - D'Oman au Rwanda 2020

Messagepar Varkana » 09 Sep 2019, 01:55

Un Rwandais dans le top 10 du Tour national c’est très bien ça :)

Avatar de l’utilisateur
Varkana
Coureur pro
 
Messages: 1887
Localisation: Thionville

Re: [L'idole Africain] Chapitre 15 - D'Oman au Rwanda 2020

Messagepar Norway » 09 Sep 2019, 16:48

Merci pour vos retours :heureux:

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Chapitre 16 - Le Koppenberg rwandais

Messagepar Norway » 09 Sep 2019, 16:57

Chapitre 16 : Le Koppenberg rwandais

Image

Le Tour du Rwanda offre chaque année un spectacle digne du Koppenberg du Tour des Flandres. La trouvaille des organisateurs, avec un mur pavé de 500 mètres avec des portions à 17% juste avant l'arrivée pour 10% de moyenne, plante le décor d'une véritable arrivée de classique flamande et une foule immense.
En effet, Le Mur de Kigali déchaîne les passions au Rwanda véritable juge de paix de l’étape arrivant à Kigali. Plus de 100 000 personnes se massent lors des 5 derniers kilomètres de l’étape kigaloise. Entre la foule, l’enjeu de la dernière étape, son placement décisif et sa difficulté, certains n'ont pas hésité à faire la comparaison avec le terrible Koppenberg du Ronde. Rien que ça.

Place aux images.

:arrow: Le Mur de Kigali en photos
Image
Image
Image

:arrow: Le Mur de Kigali en vidéo

Avec l'apparition du Mur de Kigali depuis quelques années, comme on le surnomme dans les médias rwandais, les cyclistes africains ont aussi leur Koppenberg.

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Re: [L'idole Africain] Chapitre 16 - Le Koppenberg rwandais

Messagepar Varkana » 09 Sep 2019, 17:47

Toujours au top ces articles !

Avatar de l’utilisateur
Varkana
Coureur pro
 
Messages: 1887
Localisation: Thionville

Re: [L'idole Africain] Chapitre 16 - Le Koppenberg rwandais

Messagepar Norway » 11 Sep 2019, 15:30

Merci beaucoup :love: :love: :love:

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Chapitre 17 - L'apprentissage du circuit français

Messagepar Norway » 11 Sep 2019, 16:25

Chapitre 17: L’apprentissage du circuit français

Image

L’Ouest de la France pour la reprise

Après le Tour du Rwanda, Jean-de-Dieu Murenzi est resté une semaine supplémentaire au pays afin de travailler en altitude et passer du temps avec ses proches. Il est ensuite rentré en Bretagne pour préparer les échéances à venir quasiment toute sur le sol français entre la fin mars et la fin mai.
Cela a commencé non loin de la Breizh avec la Classic Loire-Atlatique qui voit gagner le Belge Dries Van Gestel s’imposer devant le coéquipier de Jean-de-Dieu Murenzi, Anthony Delaplace. Le Rwandais avait essayé de partir un peu avant mais en vain. Il accrochera finalement le top 10. Une semaine plus tard, Bryan Coquard s’impose pour la Vital-Concept sur la Roue Tourangelle.

Le mois d’avril s’est poursuivi avec le Circuit de la Sarthe-Pays de la Loire ou Nacer Bouhanni était dans les favoris pour les emballages massifs. Cependant, le Vosgien ne parviendra pas à s’imposer sur les deux étapes qui lui étaient favorables. Finissant à chaque fois 3ème et battu par Max Walscheid le premier jour et Niccolo Bonifazio le second. Notre Rwandais préféré lui est en phase de reprise, à court de forme, et prendre 45 secondes sur le chrono du troisième jour de seulement 7kms sur le Suisse Stefan Kung et n’aura pas les jambes lors de l’étape rein du Mont des Avaloirs le lendemain qui voit Mattia Cattaneo s’imposer.

Sur Paris-Camembert, un incontournable du calendrier français, c’est Quentin Pacher qui sera le mieux placé pour Arkéa avec un top 10. Le natif de Musanze ne pourra mieux faire que 28ème puis 21ème sur le Tour du Finistère quelques jours après. Arthur Vichot triomphera en Normandie alors que Tony Gallopin gagnera dans le 29.

L’Espagne avant le Jura

Les deux courses suivantes correspondent mieux à Jean-de-Dieu Murenzi qui monte également tranquillement en puissance. Tout d’abord, un crochet par l’Espagne au Tour des Asturies où il réalisera une belle première étape en finissant 6ème mais il prendra un éclat lors de la grosse étape du lendemain en finissant 19ème à 2’58 du vainqueur du jour et final Tadej Pogacar. Il décidera le lendemain de se lancer dans la course au maillot de meilleur grimpeur. Il réussira à le décrocher et terminera 16ème du général.

Classement général de la Vuelta Asturias 2020
1. Tadej Pogacar (UAE)
2. Tanel Kangert (Jumbo) +16’’
3. Mark Padum (Bahreïn) +1’26
4. Sam Oomen (Sunweb) +1’30
5. Fabio Aru (UAE) +1’55
...
16. Jean-de-Dieu Murenzi (Arkéa) +3’08


Le Tour de l’Ain est également une course qui convient bien au Rwandais sur le papier et est d’autant plus importante pour le sponsor car elle est en France et réputée. Jean-de-Dieu a à cœur d’y briller avec la forme qui revient de plus en plus. La première étape dans les plaines de l’Ain voit le Norvégien Armund Grondhal Jensen s’imposer au sprint et lendemain l’étape n’est pas suffisamment difficile pour faire des écarts. Tout le monde attend l’étape finalement qui arrive au Mont Jura. Le Rwandais sera 9ème au sommet (qui connait un replat de quelques kms après) et du général et repart avec le maillot de meilleur grimpeur, un de plus, et celui de meilleur jeune. C’est le Belge Thomas Sprengers de l’équipe Vlaanderen qui s’impose.

Une déception pour le coureur Africain d’Arkéa qui pouvait espérer mieux de son propre aveu. Cependant, il ne doit pas oublier qu’il n’a que 20 ans et a fait face à des coureurs plus expérimentés. Au Rwanda, ses résultats, que ce soit un top 15 dans les Asturies ou un top 10 dans l’Ain sont fêtés dans les rues et font la une des médias. Il repart en effet du premier département français avec le top 10 mais aussi avec une razzia de maillots.

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Chapitre 18 - La montagne, ça vous gagne

Messagepar Norway » 14 Sep 2019, 14:28

Chapitre 18 : La montagne, ça vous gagne

Image

Jean-de-Dieu Murenzi sort du Tour de l’Ain avec un joli top 10 et deux maillots distinctifs. Il se présente au Luxembourg avec une forme ascendante mais sur un parcours moins élevé en altitude que dans l’Ain. Il finira finalement 22ème en ayant tenté sa chance lors de la dernière étape dans une échappée au long cours reprise à 10 kilomètres de la ligne d’arrivée. Andrey Amador remportera la course dans le Grand-Duché devant Wout Van Aert et Omar Fraile.
Le Rwandais enchaînera ensuite sur le Mont Ventoux Denivel Challenge. Pour sa seconde édition, le plateau est très relevé. Cela n’empêchera pas la guêpe de prendre la 7ème place de la classique montagneuse mais à 4’03 de Richie Porte qui triomphe de Giulio Ciccone et Jan Hirt. Ivan Sosa prend une decevante 4ème place alors que Lilian Calmejane, 5ème, est le premier français, tout juste devant Pierre Rolland.

Si le Rwandais n’a pas disputé le Critérium du Dauphiné ou le Tour de Suisse conformément à ce qui était prévu, il s’est rendu sur la Route d’Occitanie avec de belles ambitions. Plusieurs grands noms on fait le déplacement dans le sud-ouest avec les UAE Dan Martin, Tadej Pogacar et Fabio Aru ainsi que les français en préparation finale pour le Tour de France avec Warren Barguil, Alexis Vuillermoz, Rudy Molard, Guillaume Martin ou encore Pierre Rolland et Lilian Calmejane. Les jeunes Sam Oomen et Mark Padun auront aussi leur mot à dire.
Si la première étape était plate, la seconde était vallonnée et Jean-de-Dieu Murenzi est passé à l’attaque dans les 6 derniers kms, il rattrape les échappées et part s’imposer pour sa première victoire sous le maillot breton d’Arkéa-Samsic ! Il paiera par la suite ses efforts avec une 14ème place dans l’étape phare arrivant aux Monts d’Olme.
Sam Oomen remporte le général devant Guillaume Martin et Lilian Calmejane. Warren Barguil ne fera pas mieux que 9ème alors que Jean-de-Dieu Murenzi conclue la Route d’Occitanie avec la 13ème place et une victoire d’étape.

Avec sa participation à la Route d’Occitanie, le Rwandais n’a pas pu se rendre à temps au Rwanda pour disputer les championnats nationaux. Avec moins d’une semaine pour se préparer, la récupération de sa dernière course, les heures de vols et la préparation, JDD a préféré rester en France et plus particulièrement à Font-Romeu pour préparer sa seconde partie de saison qui passera notamment par Burgos et le Limousin.

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528

Chapitre 19 - Focus sur Joseph Areruya

Messagepar Norway » 15 Sep 2019, 07:20

Chapitre 19 : Focus sur Joseph Areruya

Image
Son nom de famille peut se prononcer aussi bien Areruya que Aleluya. En kinyarwanda, la langue nationale au Rwanda, le «r» et le «l» se confondent et s'utilisent aussi bien dans un sens que dans l'autre. Sur certaines banderoles, lors du Tour du Rwanda, on peut apercevoir ainsi des «Aleluya !» qui semblent sortis du contexte sportif mais qui soutiennent bel et bien Joseph, le héros du cyclisme rwandais. En deux ans à peine, il est devenu le porte-drapeau du sport de son pays grâce à sa victoire lors de son Tour national en novembre 2017, mais surtout celle acquise à la Tropicale Amissa Bongo, au Gabon, en janvier 2018.

Il est devenu le 14 avril 2019 le premier coureur d'Afrique noire à participer à Paris-Roubaix, sous les couleurs de l'équipe Delko-Marseille. La concrétisation d'un rêve.
Dix-huit mois plus tôt, maillot jaune sur les épaules, Joseph Areruya cravache pour avaler les derniers mètres pavés du difficile Mur de Kigali, à la fin du Tour du Rwanda. Sous le maillot de l’équipe provençale, c'est la terrifiante Trouée d'Arenberg qu’il a traversé en devenant le premier cycliste rwandais à disputer Paris-Roubaix.

"C'est un rêve", sourit pour l'AFP le coureur de 23 ans avant « l’enfer du nord », fils d'un ancien cycliste de bon niveau. Quand j'étais jeune, j'ai pris le vélo de mon père au moment où il a arrêté de courir, et c'est à des courses comme Paris-Roubaix ou le Tour de France que je pensais. Maintenant, j'y suis !"


Fin 2017, le coordinateur général du Tour du Rwanda Olivier Grandjean avait été épaté par la force du coureur, "à l'aise sur le parcours pavé". Il se souvient d'un "garçon assez peu expressif, un peu solitaire, mais qui fait preuve d'une grosse volonté". "Dès les juniors, on sentait qu'il allait être un beau coureur. Il était fort, pas que physiquement mais aussi mentalement", confirme Felix Sempoma, l'entraîneur de l'équipe nationale rwandaise, qui a connu le prodige au début des années 2010, lorsque que le jeune Joseph s'entraînait sur un vélo "Phoenix", un modèle de bicyclette sans vitesses fréquemment utilisé au Rwanda par les vélo-taxis.

Né deux ans après les massacres de 1994 qui firent selon l'ONU 800.000 morts, Areruya ne s'étend pas sur son histoire, au moment où le Rwanda commémore les 25 ans du génocide. "Il fait partie de cette génération de Rwandais qui a grandi en parallèle de la reconstruction du pays, qui a une certaine vision du succès", explique à l'AFP Aimable Bayingana, le président de la Fédération nationale rwandaise qui rêve d'organiser les Mondiaux 2025.

Un succès qui a une conséquence: l'exceptionnelle popularité dont il jouit chez lui. "C'est notre star", détaille M. Bayingana.


Image
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Norway
Maillot à pois
 
Messages: 3528


124 messages
Retourner vers Récits terminés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités