Team Jumbo - Visma 2018 [Giro, E1 : TTT & prez équipes]

Âme de journaliste ou simple envie de partager vos résultats ? Venez faire part de vos exploits sur PCM !

Modérateur: Animateurs récits

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Eneco Tour]

Messagepar Nico32 » 20 Sep 2020, 11:08

Classiques automnales


Vattenfall Cyclassics :

L’objectif est toujours le même sur cette classique allemande : user les adversaires pour favoriser le sprint de Stuart Hathaway, déjà quadruple vainqueur de l’épreuve. Les montées du Waserberg sont usantes, et c’est dans la dernière d’entre elles qu’un groupe de dix coureurs se détachent, évidemment sous l’impulsion des Lotto Jumbo. Lars Boom fait l’effort au sommet pour que ce groupe prenne le large, puis doit vite s’écarter. Sont donc présents en tête Hathaway, Felline, Kox, Breschel, Cancellara, Gilbert, Zekas et son équipier Lukonin, ainsi que Steven Lammertink qui hésite à attendre son sprinter Adams dans le premier peloton de chasse. Kox et Lukonin font un gros travail pour maintenir les poursuivants à plus de 1’30’’, aidés par Cancellara sans qu’on sache trop pourquoi. Sous la banderole des 10 kms, sentant le rythme faiblir, Breschel pose une mine en profitant qu’Hathaway soit du mauvais côté de la chaussée. Le gallois réagit vite mais est incapable de raccrocher la roue de son ancien équipier, ni même de maintenir l’écart en poursuite. Derrière, le groupe se désorganise plutôt que de collaborer et se fait même rejoindre par une trentaine de coureurs dans les quatre derniers kms ! Loin devant, Breschel n’a jamais été inquiété et s’impose au terme de cette démonstration de force. Sa première année loin du giron Lotto Jumbo fut très décevante sur les flandriennes, mais cette classique vient rehausser le bilan global. Hathaway complète le podium pendant qu’Adams règle le peloton à 1’10’’, devant Cannoot et Zekas.

Image


Classement :
1. QSF - M.Breschel 4h49'33"
2. TLJ - S.Hathaway + 22"
3. EF - K.Adams + 1'10"
4. QSF - S.Cannoot m.t
5. KAT - V.Zekas
6. FDJ - N.Bouhanni
7. LTS - T.Wellens
8. BMC - A.Roux
9. WGG - P.Gilbert
10. LIQ - E.Viviani

11. TFR - F.Cancellara
12. MAP - A.Dyke
13. EF - S.Lammertink
14. TCS - J.Simon
15. FDJ - S.Turgot
16. TFR - F.Pinaud
17. SUN - G.Smukulis
18. MOV - D.Vassano
19. SKY - M.Trentin
20. OGE - C.Ewan t.m.t


GP Ouest-France de Plouay :

La course bretonne est à montrer dans toutes les écoles de cyclisme comme exemple de ce qu’il ne faut PAS faire face à une équipe favorite. Alignant Hathaway et Felline dans ses rangs, les Lotto Jumbo ont dû assumer le poids de la course toute la journée, excepté dans les 60 derniers kms où les Katusha de Zekas les ont remplacé. À 30 kms de l’arrivée, Boom a placé une attaque facilement maitrisée. Puis dans l’avant-dernier passage de Ty-Marrec, c’est Gesink qui y est allé de son démarrage. Le champion des Pays-Bas a navigué une trentaine de secondes devant le peloton une dizaine de kms, avant que les équipes en chasse décident de s’arrêter de rouler en vue du final. Gesink n’en demandait pas tant et a pu prendre 1’15’’ d’avance au pied de la dernière côte de Ty-Marrec dans laquelle il a sévèrement buté. Mais sa marge était suffisante pour résister au retour du peloton et lever les bras. Il accroche une nouvelle classique à son palmarès. Derrière, Felline et Hathaway profitent de l’apathie du peloton pour surprendre sans même le vouloir leurs adversaires. Seuls Sagan et Alaphilippe montent Ty-Marrec avec eux. Parfaitement emmené par Felline, Hathaway résiste de justesse à Sagan pour assurer le doublé Lotto Jumbo, complété par une quatrième place de Felline. Le vélo est tout de suite plus facile quand les adversaires ne veulent pas gagner…

Image


Classement :
1. TLJ - R.Gesink 5h31'49"
2. TLJ - S.Hathaway + 5"
3. BMC - P.Sagan m.t
4. TLJ - F.Felline
5. EF - K.Adams
6. KAT - V.Zekas
7. FDJ - N.Bouhanni
8. QSF - J.Alaphilippe
9. MOV - D.Vassano
10. SKY - A.Fenn

11. OGE - C.Ewan
12. SKY - G.Van Avermaet
13. ALM - A.Petit
14. QSF - M.Breschel
15. OGE - M.Mohoric
16. IAM - M.Kreder
17. TCS - A.Horta
18. SKY - M.Trentin
19. LIQ - E.Viviani
20. TCS - M.Ignatiev t.m.t

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vattenfall & Plouay]

Messagepar Cadelthebest » 20 Sep 2020, 11:25

Ce palmarès de Robert :shock:
Mais d'ailleurs que foutait-il ici à Plouay ?

Avatar de l’utilisateur
Cadelthebest
Terreur de critérium
 
Messages: 544

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vattenfall & Plouay]

Messagepar Nico32 » 21 Sep 2020, 08:08

Cadelthebest a écrit:Ce palmarès de Robert :shock:
Mais d'ailleurs que foutait-il ici à Plouay ?

Hehe il se garnit bien oui 8)
Il avait une revanche à prendre par rapport à la France :mrgreen: L'autre version, c'est qu'il reprend le rythme en vue des Mondiaux et du Tour de Lombardie, et qu'il préfère faire ça sur des épreuves World Tour que sur le Tour de l'Ain :mrgreen: Même sans être au top, Gesink est un meilleur coureur que la plupart de mon effectif, je préfère m'appuyer sur lui que sur un Stef Clement pour être acteur dans le final :angel

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2016 [2017 ! + posez vos questions]

Messagepar Cadelthebest » 21 Sep 2020, 10:39

Cadelthebest a écrit:Question pour Bol, Clement et Van Emden :
Vous satisfaisez vous pleinement de votre rôle d'équipier dans l'équipe depuis tant d'années ? En effet, le directeur sportif ne parle presque jamais de vous, n' y a t-il pas un côté frustrant ? Surtout quand on a fait parti des plus grands espoirs néerlandais, n'est-ce pas Jos ? Certes, les résultats des leaders suivent, au moins, mais ne jugez-vous pas aussi détestable l'attitude de Kruijswijk et de Gesink, durant un tour de France récent, typiquement, préoccupés seulement par leur nombril, quand on sait le labeur que vous accomplissez pour eux ?
Stef, prenez vous bien le fait d'être dénigré publiquement par le coach ? :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Cadelthebest
Terreur de critérium
 
Messages: 544

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vattenfall & Plouay]

Messagepar Nico32 » 21 Sep 2020, 11:48

haha je me suis demandé si j'allais me prendre une réflexion là-dessus :moqueur: J'ai pris le premier nom qui me passait par la tête :mrgreen:
Mais en vrai, Clement est sûrement le premier auquel j'ai pensé car il a perdu au minimum 5 points dans toutes ses catégories cette année ; c'est devenu un bon gros boulet :diantre: Que je me sens obligé de prolonger une année au vu de son ancienneté, mais en espérant qu'il prenne sa retraite dès l'an prochain :niais:

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta (1/3)]

Messagepar Nico32 » 22 Sep 2020, 07:54

Vuelta a España

1ère semaine



Le dernier grand tour de la saison débute par un contre-la-montre par équipes de 16 kms à Bénidorm. Une fois n’est pas coutume, Orica-GreenEDGE ne l’emporte pas, devancée par l’équipe invitée IAM et Quick-Step ! Les belges ont certes sacrifié Majka pour parvenir à ce résultat, mais cela valait le coup. Ben Hermans s’empare du premier maillot rouge. Sur une distance si courte, les favoris se tiennent en quelques dizaines de secondes. Les deux sprints qui suivent voient les Liquigas et les Orica se livrer bataille dans le final. Goss est le mieux lancé le premier jour, Kittel le second, et les deux sprinters récompensent à chaque fois le travail de leurs équipiers. Matthews monte sur deux podiums alors que Boasson Hagen s’empare du maillot de leader. La deuxième étape n’a par ailleurs pas été de tout repos pour certains outsiders. Richie Porte est fidèle à sa réputation en étant dans la première chute de cette Vuelta, même si son équipier Formolo a semblé plus touché. Personne ne perd cependant de temps pour l’instant.


La première arrivée au sommet survient le quatrième jour dans la Sierra Nevada. Dans la dernière ascension longue de 25 kms, Pinot, Froome et Quintana se montrent les plus costauds. Kruijswijk et Mollema sont en second rideau et s’accrochent jusqu’à la seconde attaque de Pinot à laquelle personne ne peut réagir. Le français devance Froome et Quintana de 39 secondes sur la ligne, Kruijswijk d’une minute et Mollema d’une minute trente. Le reste des favoris est bien plus loin, à commencer par Kreuziger, Betancur, van Garderen et le troisième de l’an dernier, De Gendt. Certains ont même déjà perdu plus de cinq minutes : le 4e du Giro Lόpez, Velits, 4e et 5e des deux dernières éditions et 6e du Tour, et Contador qui, comme sur le Giro, a explosé sur la première arrivée au sommet ! Le madrilène est revanchard lors de l’arrivée pour puncheurs du lendemain à Valdapenas de Jaen. Il est à l’origine d’une offensive comptant aussi Froome, Quintana, Mollema et Henao qui met Pinot face à ses responsabilités. Le maillot rouge gère le pied de la bosse pour revenir au train, mais pas sur tout le monde. Froome parvient en effet à en remettre une couche pour aller chercher l’étape, 12 secondes devant Contador et Mollema, et 34 devant le groupe du français, finalement 4e. Ce final a bizarrement fait perdre plusieurs minutes à Betancur, 7e la veille et qui avait pourtant fait rouler ses équipiers dans la journée, avant de disparaitre dans les dix derniers kms.


Vers Cordoue le sixième jour, Contador met encore une fois le feu aux poudres dans l’Alto de Jeronimo, dont le sommet est à moins de quinze kms de l’arrivée. Betancur et même Froome partent à sa poursuite dans la transition avant la vraie descente, faussant compagnie à un groupe d’une quinzaine dans lequel Kruijswijk et surtout Mollema semblent en difficulté. Kreuziger et Quintana se sacrifient alors pour revenir sur Froome, d'autant plus que Goss et Rojas ont basculé avec les meilleurs. Contador résiste bien mais est finalement lui aussi repris à moins de 4 kms de la ligne. Cela n’a pas payé mais l’espagnol a montré deux beaux sursauts d’orgueil après avoir abandonné ses ambitions en Sierra Nevada. S’en suit un moment de temporisation dont Gallopin profite pour remonter et finalement lancer le sprint à 1500 mètres du but. Le français surprend ses adversaires et, en descente, personne ne peut le remonter ! Victoire pour Tony Gallopin qui réussit là où il avait échoué l’an dernier : remporter une étape sur un troisième grand tour, lui qui s’était déjà imposé sur le Giro en 2012 sous les couleurs de RadioShack, et sur le Tour en Corse en 2013 en tant que champion de France ! Ce premier tiers d’épreuve se finit par un nouveau sprint parfaitement emmené par les Liquigas. Frustré la veille, Goss ne laisse pas passer l’occasion de s’imposer une deuxième fois, devant Selig et Looij.


Résultats :
Étape 1 :
    1. Quick-Step - Floors 18'43"
    2. IAM Cycling + 7"
    3. Tinkoff - Saxo + 8"
    4. Orica - GreenEDGE + 12"
    5. BMC Racing Team + 16"
    6. FDJ + 18"

Étape 2 :
    1. LIQ - M.Goss 3h41'58"
    2. SUN - A.Looij m.t
    3. TLJ - M.Matthews
    4. MOV - JJ.Rojas
    5. OGE - M.Kittel
    6. LTS - E.Theuns t.m.t

Étape 3 :
    1. OGE - M.Kittel 3h37'47"
    2. TLJ - M.Matthews m.t
    3. LTS - E.Theuns
    4. IAM - K.Dehaes
    5. SKY - A.Blythe
    6. LIQ - D.Smith t.m.t

Étape 4 :
    1. FDJ - T.Pinot 4h37'19"
    2. MOV - N.Quintana + 39"
    3. SKY - C.Froome m.t
    4. EF - S.Kruijswijk + 1'03"
    5. TLJ - B.Mollema + 1'34"
    6. LIQ - R.Kreuziger + 2'40"

Étape 5 :
    1. SKY - C.Froome 4h38'21"
    2. TCS - A.Contador + 12"
    3. TLJ - B.Mollema m.t
    4. FDJ - T.Pinot + 34"
    5. EF - S.Henao m.t
    6. MOV - N.Quintana t.m.t

Étape 6 :
    1. TLJ - T.Gallopin 4h06'01"
    2. LIQ - M.Goss m.t
    3. QSF - E.Boasson Hagen
    4. MOV - JJ.Rojas
    5. BOH - P.Velits
    6. MOV - N.Quintana t.m.t

Étape 7 :
    1. LIQ - M.Goss 3h41'58"
    2. FDJ - R.Selig m.t
    3. SUN - A.Looij
    4. OGE - M.Kittel
    5. TLJ - M.Matthews
    6. AST - J.Degenkolb t.m.t

Général :
1. FDJ - T.Pinot 25h08'02"
2. SKY - C.Froome + 11"
3. MOV - N.Quintana + 1'00"
4. TLJ - B.Mollema + 1'30"
5. EF - S.Kruijswijk + 1'33"
6. LIQ - R.Kreuziger + 2'52"
7. AST - T.De Gendt + 3'58"
8. TCS - A.Contador + 4'59"
9. SUN - T.van Garderen + 5'24"
10. LTS - J.Van den Broeck + 5'31"

Classement par points : LIQ - M.Goss 80 pts / SKY - C.Froome 53 pts / OGE - M.Kittel 53 pts
Classement de la montagne : MOV - R.Fernández 13 pts / MOV - N.Quintana 11 pts / FDJ - T.Pinot 10 pts
Classement des jeunes : EUS - C.Sundberg 25h14'20" / MAP - R.Power + 3'53" / LTS - MA.Lόpez + 4'38"
Image Classement par équipes : Movistar Team 75h00'05" / Education First + 5'50" / FDJ + 8'06"
Modifié en dernier par Nico32 le 28 Oct 2020, 12:50, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : 1ère semaine]

Messagepar Nico32 » 22 Sep 2020, 08:06

Pour compléter ce que je disais hier, voici les notes de Stef Clement au 1er janvier de chaque saison depuis que je suis dans l'équipe. La dernière ligne correspond au 1er janvier 2018... En fait j'avais même été gentil en parlant seulement de -5 dans toutes ses catégories :moqueur: :diantre:

Image

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : 1ère semaine]

Messagepar Tipitch » 22 Sep 2020, 09:37

3 podiums, une étape et pas décroché au général, c'est un très bon début de Vuelta ça.

Clément c'est même pire qu'un boulet là :lol:

Avatar de l’utilisateur
Tipitch
Maillot jaune
 
Messages: 10187

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : 1ère semaine]

Messagepar Cadelthebest » 22 Sep 2020, 14:25

Nico32 a écrit:Pour compléter ce que je disais hier, voici les notes de Stef Clement au 1er janvier de chaque saison depuis que je suis dans l'équipe. La dernière ligne correspond au 1er janvier 2018... En fait j'avais même été gentil en parlant seulement de -5 dans toutes ses catégories :moqueur: :diantre:

Image

Non mais c'est honteux là... 62 de moyenne :shock: :moqueur:
Si t'arrives à aller chercher une victoire avec lui je suis prêt à t'appeler maître jusqu'à la fin de ton récit là !

Bon sinon on prie pour que Froome n'écrase pas ce tour...

Avatar de l’utilisateur
Cadelthebest
Terreur de critérium
 
Messages: 544

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : 1ère semaine]

Messagepar Nico32 » 23 Sep 2020, 08:22

Tipitch a écrit:3 podiums, une étape et pas décroché au général, c'est un très bon début de Vuelta ça.

:up

Cadelthebest a écrit:Bon sinon on prie pour que Froome n'écrase pas ce tour...

Quintana et Pinot ont l'air capable de lui donner du fil à retordre au moins en montagne en tout cas. Reste à voir si ce sera le cas sur 3 semaines :o

Cadelthebest a écrit:Non mais c'est honteux là... 62 de moyenne :shock: :moqueur:
Si t'arrives à aller chercher une victoire avec lui je suis prêt à t'appeler maître jusqu'à la fin de ton récit là !
Tipitch a écrit:Clément c'est même pire qu'un boulet là :lol:

Il y a moyen que tu m'appelles maître pour une autre raison ? :angel
Pour tout dire, j'ai commencé la saison 2018 depuis une semaine, et Clement a été incapable de finir dans le peloton sur aucune étape du Challenge de Majorque ou de l'Etoile de Bessèges :lol: Peut-être que ça aurait été le cas si je ne m'en servais pas pour protéger les leaders en début de course, mais bon je ne vais pas le laisser passager du peloton, il faut bien qu'il serve à quelque chose :niais: Mi-février, il est désormais à 61 de moyenne :prof: Mais heureusement, il va arrêter les frais et prendre sa retraite en fin d'année. Ça m'aurait fait mal d'encore le prolonger :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta (2/3)]

Messagepar Nico32 » 24 Sep 2020, 08:40

Vuelta a España

2e semaine



La difficulté augmente à l’occasion de ce deuxième week-end, que ce soit par les reliefs où le temps exécrable qui fait son apparition sur le course. Sur l’étape vallonnée en montagnes russes, Boasson Hagen réalise un gros coup de force en revenant seul sur l’échappée dans le premier col du jour, puis en l’éparpillant au fil des kms. Acedo et Fernández le tiennent jusque dans le final mais finissent par s’avouer vaincus face au train du norvégien. Celui-ci file vers la victoire, le maillot à pois et une remontée à la 13e place du général. Dans le peloton, la pluie provoque de nombreuses chutes dont celle de Valverde, 11e du général et qui était apparu en condition pour la première fois de l’année sur la première arrivée au sommet. Contador est également malchanceux ; les deux vétérans espagnols perdront plus de 20 minutes sur la ligne. Majka et Leezer doivent quant à eux quitter la course. Cette étape aura fait des dégâts, d’autant que Velits et Mollema ont également goûté le bitume, mais a priori sans conséquence. Le néerlandais est même le plus entreprenant dans la dernière bosse du jour, derrière un Betancur revanchard. Mollema finit par partir avec Froome et Pinot. Ce trio conserve une quinzaine de secondes d’avance sur le groupe des favoris et Mollema empoche les bonifications de la troisième place, quelques secondes derrière le colombien mais devant Quintana et Kruijswijk dans l’optique du podium.


Le lendemain, la deuxième arrivée au sommet survient après une étape sans difficulté autre que des talus. Cela n’empêche pas Alberto Contador de partir dans l’échappée de huit qui se dessine ! Comme en première semaine, le madrilène ne se laisse pas abattre par ses mésaventures. Le succès ne sera cependant pas au rendez-vous aujourd’hui car l’échappée est reprise au pied de la montée finale. De nombreux outsiders attaquent, puis quelques prétendants au général pendant que Froome et Pinot font confiance à leurs équipiers. Profitant du désordre, Mollema s’est projeté en contre derrière De Gendt, Kreuziger et Ulissi. Froome réagit enfin alors que Pinot joue au jeu risqué de faire travailler son dernier équipier. Mais comme sur le Tour de Suisse, Elissonde se montre très efficace. Lorsqu’il lâche son leader, celui-ci peut remonter les morts dans les trois derniers kms, bien suivi par Kruijswijk alors que Quintana est en difficulté ! Pendant que De Gendt s’impose dans un sprint à trois entre outsiders au sommet, Pinot va finalement reprendre quinze secondes à Froome et conforter son maillot rouge, bien que sa marge reste très faible avant le chrono. 4e de l’étape, Mollema prend place sur le podium en revenant à une minute de Pinot.

Image

Le chrono individuel de 42 kms voit la nouvelle démonstration d’Edvald Boasson Hagen. La Vuelta du norvégien commence à rappeler son Giro 2015 où il s’était longtemps mêlé à la lutte pour le top 10 au général. Aujourd’hui, il colle 1’35’’ à son plus proche poursuivant qui est pourtant le champion d’Espagne Sánchez ! Il remonte ainsi à la 9e place du général et s’empare du même coup du maillot vert en plus des pois qu’il portait déjà. Dans une dynamique opposée, Quintana confirme ses difficultés du moment en lui rendant 5 minutes ! Pinot a aussi souffert à 4 minutes, et même Froome n’est pas dans ses standards à 3’10’’. Au contraire, Kruijswijk et Kreuziger signent deux belles performances, 3e et 4e à moins de deux minutes de Boasson Hagen. Ils réalisent les bonnes opérations d’un général resserré. Kruijswijk revient en effet à 8 secondes du nouveau maillot rouge, Chris Froome ! Pinot est à 26 secondes et Kreuziger seulement à 29. Auteur d’un chrono correct pour lui à 4 minutes, Mollema est 5e du général à seulement 1’29’’, tout reste possible pour tout le monde, surtout si Froome commence à montrer des signes de faiblesse !


La onzième étape offre une opportunité aux grimpeurs de se relancer de suite. Mais c’est plus la longueur, 30 kms, que la pente, moins de 6% de moyenne, qui fait la difficulté de la montée de Manzaneda. Contador est une nouvelle fois dans l’échappée qui ne va une nouvelle fois pas au bout. Quintana est le plus entreprenant dans la montée finale pour refaire son retard avec brio. Derrière, ses adversaires gèrent d’abord avec leurs équipiers, puis se lancent à la poursuite du colombien dans les derniers kms. Pinot et Froome sont les seuls à revenir sur lui. La victoire se joue au sprint, à l’avantage du britannique qui conforte son maillot rouge. Il tape du poing sur la table après son chrono décevant de la veille. Quintana perd 16 secondes sur eux. Comme sur la première arrivée au sommet, Mollema et Kruijswijk sont 4e et 5e, à l’avantage cette fois du coureur Lotto Jumbo qui reprend dix secondes à son ancien coéquipier. Notons que Boasson Hagen a parfaitement tenu le choc, au contraire de grimpeurs plus légers comme Betancur et surtout Kreuziger.

Image

La 12e étape se joue sur un sprint en léger faux plat montant. Goss parait parfaitement emmené vers une troisième victoire. Mais un moment de flottement en vue de la flamme rouge permet à ceux qui arrivent lancés de l’arrière de prendre l’avantage. Rojas le garde jusqu’au bout pour enfin remporter une étape sur son tour national. Goss termine 2e, loin devant Matthews qui avait choisi sa roue. Notons que Mollema a profité de ce final atypique pour se mêler à l’emballage, au contraire d’un Boasson Hagen plus prudent. La 13e étape est quant à elle promise aux baroudeurs. Sept coureurs s’en vont en début de course, mais ce groupe se transforme vite en trio sous l’impulsion de Mikel Landa. Seuls Acedo et Parra tiennent le rythme du basque, 18e au général à 16 minutes. Mais au pied du dernier col à 65 kms de l’arrivée, Landa s’envole irrésistiblement. Il revient même virtuellement à la 5e place du général au sommet, qu’il franchit avec plus de 8 minutes d’avance sur Acedo et 14 sur un peloton d’une quarantaine de coureurs ! Logiquement, les favoris attendent les dernières difficultés pour s’expliquer. Betancur et Quintana sont remuants mais les équipes Sky et FDJ contrôlent et reviennent dans la vallée vers la ligne. Plus de 8 minutes après l’homme de tête, Pinot règle finalement le groupe des favoris et reprend six secondes de bonifications à Froome. Landa remonte quant à lui à la 11e place du général.


Les étapes de montagne s’enchainent puisqu’une nouvelle arrivée au sommet attend les coureurs sur une montée longue mais roulante. Une échappée de huit coureurs prend forme dans laquelle on retrouve encore Acedo et Fernández, mais aussi Gallopin qui se sacrifie pour le porteur du maillot à pois. Ce dernier s’isole avec Cameron Meyer au pied du dernier col mais les Sky sont déjà sur leurs talons, impitoyables. Les premières attaques sont contrôlées, puis Pinot et Froome s’expliquent en patrons. Sur cette montée roulante, les écarts ne sont pas énormes et Kruijsiwjk parvient même à tenir leurs roues jusqu’au bout, mais sans pouvoir disputer la victoire. Au sprint, Pinot égalise à deux étapes partout face à Froome. Mollema perd 48 secondes et voir le podium s’éloigner, alors que le grand perdant du jour est Quintana. 7e du général ce matin, le colombien a chuté dans l’avant-dernière descente. Attendu par tous ses équipiers sauf Valls, Quintana n’a jamais pu revenir et explose dans la dernière ascension pour perdre 10 minutes sur la ligne, mettant fin à ses ambitions au général !


Résultats :
Étape 8 :
    1. QSF - E.Boasson Hagen 4h54'56"
    2. BMC - C.Betancur + 1'28"
    3. TLJ - B.Mollema + 1'33"
    4. SKY - C.Froome m.t
    5. FDJ - T.Pinot m.t
    6. WGG - D.Ulissi + 1'54"

Étape 9 :
    1. AST - T.De Gendt 4h19'47"
    2. LIQ - R.Kreuziger m.t
    3. WGG - D.Ulissi m.t
    4. TLJ - B.Mollema + 35"
    5. SUN - T.van Garderen m.t
    6. FDJ - T.Pinot + 1'01"

Étape 10 :
    1. QSF - E.Boasson Hagen 54'55"
    2. FDJ - LL.Sánchez + 1'35"
    3. EF - S.Kruijswijk + 1'50"
    4. LIQ - R.Kreuziger + 1'59"
    5. OGE - R.Porte + 2'06"
    6. QSF - T.Ludvigsson + 2'07"

Étape 11 :
    1. SKY - C.Froome 4h25'18"
    2. FDJ - T.Pinot m.t
    3. MOV - N.Quintana + 16"
    4. TLJ - B.Mollema + 41"
    5. EF - S.Kruijswijk + 51"
    6. KAT - I.Zakarin m.t

Étape 12 :
    1. MOV - JJ.Rojas 3h36'50"
    2. LIQ - M.Goss m.t
    3. AST - J.Degenkolb
    4. KAT - A.Kristoff
    5. LTS - E.Theuns
    6. TLJ - B.Mollema t.m.t

Étape 13 :
    1. KAT - M.Landa 4h00'13"
    2. FDJ - T.Pinot + 8'17"
    3. MOV - N.Quintana m.t
    4. TLJ - B.Mollema
    5. SKY - C.Froome
    6. SUN - T.van Garderen t.m.t

Étape 14 :
    1. FDJ - T.Pinot 4h42'57"
    2. SKY - C.Froome m.t
    3. EF - S.Kruijswijk m.t
    4. AST - T.De Gendt + 13"
    5. BOH - P.Velits + 26"
    6. BMC - C.Betancur m.t

Général :
1. SKY - C.Froome 52h17'09"
2. FDJ - T.Pinot + 20"
3. EF - S.Kruijswijk + 1'11"
4. TLJ - B.Mollema + 3'14"
5. AST - T.De Gendt + 4'23"
6. LIQ - R.Kreuziger + 5'51"
7. SUN - T.van Garderen + 7'22"
8. BOH - P.Velits + 7'50"
9. KAT - M.Landa + 8'50"
10. QSF - E.Boasson Hagen + 9'11"

Classement par points : SKY - C.Froome 133 pts / FDJ - T.Pinot 132 pts / TLJ - B.Mollema 115 pts
Classement de la montagne : TLJ - A.Acedo 51 pts / FDJ - T.Pinot 36 pts / SKY - C.Froome 29 pts
Classement des jeunes : EUS - C.Sundberg 52h27'35" / MAP - R.Power + 9'28" / LTS - MA.Lόpez + 12'11"
Image Classement des jeunes : Team LottoNL-Jumbo 157h04'57" / Education First + 4" / Movistar Team + 4'21"

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : 2e semaine]

Messagepar Tipitch » 24 Sep 2020, 09:02

Va falloir espérer une craquante devant. Compliquéde peser sur la course là.

Avatar de l’utilisateur
Tipitch
Maillot jaune
 
Messages: 10187

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : 2e semaine]

Messagepar cadel evans » 24 Sep 2020, 12:48

EBH costaud :shock:

Le duel Froome-Pinot :love:

De ton côté présent mais sans réel coup d'éclat. Bon il y a un maillot du grimpeur (et qui sait les points aussi) à aller chercher :ok:

Avatar de l’utilisateur
cadel evans
Espoir
 
Messages: 949
Localisation: "Sacré Thomas"

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : 2e semaine]

Messagepar Nico32 » 25 Sep 2020, 08:07

Tipitch a écrit:Va falloir espérer une craquante devant. Compliquéde peser sur la course là.

Je peux encore pousser Kruijswijk dans le ravin pour joindre l'utile à l'agréable :evil: Ça a bien marché avec Quintana :noel:

cadel evans a écrit:EBH costaud :shock:

Le duel Froome-Pinot :love:

De ton côté présent mais sans réel coup d'éclat. Bon il y a un maillot du grimpeur (et qui sait les points aussi) à aller chercher :ok:

Le mec ne paye pas de mine avec son 72 MO / 75 VAL, mais il a de tellement bonnes annexes à côté qu'il te sort de ces perfs... :shock: (sans parler du chrono)
Ça fait plaisir de voir le français à ce niveau. Il va peut-être réussir là où j'ai échoué en juillet :love:
Les deux objectifs au début du Tour étaient le top 5 et surtout le maillot vert. Je vais essayer de profiter de cette dernière semaine avec une seule grosse arrivée au sommet pour grappiller des points :ok: En espérant profiter de quelques failles de l'IA :niais:

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : 2e semaine]

Messagepar Cadelthebest » 25 Sep 2020, 12:57

Vuelta très intéressante, plus qu'attendue ! :love:
L'idole qui nous spoile sa vuelta 2020 !

Avatar de l’utilisateur
Cadelthebest
Terreur de critérium
 
Messages: 544

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : 2e semaine]

Messagepar Nico32 » 25 Sep 2020, 15:19

Cadelthebest a écrit:Vuelta très intéressante, plus qu'attendue ! :love:
L'idole qui nous spoile sa vuelta 2020 !

J'espère un dénouement victorieux dans les deux courses :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta, repos]

Messagepar Nico32 » 27 Sep 2020, 17:27

Adiόs, amigos !


La rumeur enflait depuis la veille au soir, lorsque Contador a convoqué la presse pour la deuxième journée de repos de ce Tour d’Espagne. Elle a été confirmée par le principal intéressé ce matin : Contador va bel et bien prendre sa retraite à la fin de l’année ! L’espagnol de 34 ans a pris sa décision ces derniers jours, après une première partie de Vuelta décevante, comme cette année dans son ensemble. Plein d’ambitions au départ, il a pourtant craqué dès la première arrivée au sommet, comme sur le Giro en mai alors qu’il portait le maillot rose. Contador s’est dès lors montré offensif pour décrocher une étape, loin de ses espoirs initiaux de maillot rouge. Une chute sur la huitième étape l’a au passage relégué dans l’anonymat du peloton.

Cette chute a peut-être été l’élément déclencheur de sa décision. Touché dans sa chair, Contador a avoué que sa tête avait eu plus de mal à repartir. Il a même pensé à l’abandon avant de souligner le soutien du public. Si les jambes ne sont plus celles des années passées et que le mental ne suit plus, partir s’est imposé comme la décision logique du Pistolero qui ne court que pour la gagne. Sa dernière saison l’aura donc vu terminer 5e du Tour du Pays Basque, 9e de la Flèche Wallonne et 11e du Giro, en espérant ajouter une étape de la Vuelta à ce bilan.

On retiendra surtout son palmarès depuis son retour de suspension en août 2012. Frustré par ces six mois loin des pelotons, il a tapé du poing sur la table en réponse. Dès ses premiers tours de roues, il domine la Vuelta et va chercher le titre de champion du monde du chrono à Valkenburg ! Une deuxième place sur le Tour de Lombardie n’est pas loin de lui offrir sa première victoire sur une course d’un jour. Cette victoire viendra finalement sur le GP de Québec 2013, avant que le Tour de Catalogne en 2014 et surtout le Giro en 2015 ne viennent enrichir sa vitrine de trophées. Ce Tour d’Italie dominé loin devant Kreuziger et le tenant du titre Kruijswijk restera la dernière victoire marquante du natif de Pinto. Très régulier, il a en effet accroché des podiums sur les principales courses par étapes du calendrier (Tirreno, Pays Basque, Romandie, Dauphiné), mais a souffert de l’émergence de Froome et Gesink au top niveau. Sur le Tour de France, il n’a en effet récolté qu’un seul podium, en 2013 derrière Wiggins. S’il était encore 5e l’an dernier, il n’a jamais semblé en mesure de remporter la grande messe de juillet depuis 2010. C’est sûrement le seul échec de ces six années passées aux côtés d’Oleg Tinkoff.

Ce départ pose d’ailleurs la question de l’avenir de l’équipe Tinkoff. Celle-ci se reposait presque exclusivement sur Contador et va devoir trouver une nouvelle figure de proue en plus de l’irlandais Marks. Offredo apporte heureusement des garanties sur les flandriennes, mais on sait que le magnat russe rêve surtout de grands tours. Espérons qu’il ait anticipé ce mouvement qui survient tard dans le mercato, alors que la plupart des leaders connaissent déjà leur avenir pour l’an prochain.

Plus généralement, cette retraite de Contador s’ajoute aussi à celles annoncées plus tôt dans l’année de Samuel Sánchez et Alejandro Valverde. Le pensionnaire d'Euskaltel s'était imposé sur une magnifique étape de la Vuelta en 2015, quand l'historique de Movistar avait décroché son troisième Liège-Bastogne-Liège cette année-là, mettant fin au règne de Gilbert. Depuis, comme Contador, les performances de pointe se sont faites plus rares, voire inexistantes. L’Espagne va célébrer la dernière semaine de grand tour de ces trois-là, puis la question de l’après se posera. Le pays connait en effet ce que l’on pourrait appeler un creux générationnel. Parmi les trentenaires encore en activité, Rojas et Luis Leόn Sánchez ont passé leurs meilleures années. De leur côté, les Intxausti, Landa, Izagirre, Valls, Nieve, Madrazo ou encore Castroviejo ne se sont jamais hissé au niveau de leurs aînés. Parmi la nouvelle génération, le coureur le plus prometteur est sûrement Arkaitz Acedo. Le basque de 25 ans n’a cependant pour meilleur résultat sur un grand tour qu’une 12e place sur la Vuelta, à un âge où Contador avait déjà remporté son premier Tour de France. Chez Tinkoff, Contador a pris Haritz Orbe, 26 ans, sous son aile. Mais ce dernier ne parvient pas à briller en World Tour. Il faut donc se tourner vers des coureurs encore plus jeunes pour espérer voir la relève espagnole, que ce soit Soler chez Katusha, Hervás chez Sky, Horta chez Tinkoff ou Mas chez Wanty – Groupe Gobert. Pour tous ceux-là, il leur faudra cependant attendre plusieurs années pour atteindre le top niveau, si jamais ils parviennent à l’atteindre un jour. D’ici-là, l’Espagne peut craindre plusieurs années de disette, à l’image de celle-ci où le pays n’est que 13e nation la plus prolifique sur le circuit World Tour !


Pour les curieux, les notes de Contador, Valverde et Sánchez à la fin de cette Vuelta :
Image Image Image
On peut mieux comprendre les craquantes de Contador sur la montagne des grands tours. Je plaide coupable pour vous avoir induit en erreur en le présentant comme favori du Giro :angel

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : une annonce lors du re

Messagepar Cadelthebest » 27 Sep 2020, 21:30

Vraiment intéressant ce poste du point de vue d'une nation :love:
Par contre ce PCM est vraiment dans l'abus vis à vis des régressions...

Avatar de l’utilisateur
Cadelthebest
Terreur de critérium
 
Messages: 544

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : une annonce lors du re

Messagepar Nico32 » 28 Sep 2020, 09:19

Cadelthebest a écrit:Vraiment intéressant ce poste du point de vue d'une nation :love:

Merci :love:
Avec tous ces départs à la retraite d'un coup, c'était l'occasion ! L'Italie a subi la même chose l'an dernier (Basso, Ballan, Pozzovivo, Cunego...) mais dispose d'un vivier plus important tout de même par rapport au désert de l'Espagne :o
En tout cas je m'intéresse de plus en plus aux évolutions donc vous aurez sûrement droit à d'autres posts de ce style. J'ai déjà fait quelques screens pour l'intersaison d'ailleurs (#teasing :mrgreen: )

Cadelthebest a écrit:Par contre ce PCM est vraiment dans l'abus vis à vis des régressions...

Je vais répondre plus longuement car c'est un sujet qui m'intéresse mais je ne suis pas vraiment d'accord avec toi. N'hésitez pas à répondre/compléter/critiquer mon analyse ;)
J'ai essayé de comprendre comment fonctionne le système des progressions et régressions sur cet opus, sans grand succès. Je n'ai que quelques pistes, de mon expérience et de ce post sur PCMDaily avec lequel je ne suis pas 100% d'accord, d'expérience, mais qui donne de belles idées.

Pour ce qui est des régressions, je trouve bien que l'âge de déclin soit a priori aléatoire et puisse intervenir dès 30 ans. Ça fait rager quand ça survient chez nous (Coppel l'an dernier), mais c'est souvent ce qui arrive en vrai. Quand on regarde les points/an des coureurs sur pcs, rares sont ceux qui sont aussi performants passés la trentaine. Le point qui me dérange, c'est que la régression ne peut apparemment que s'accélérer avec l'âge, en atteignant parfois un niveau trop extrême (par ex. Clement chez moi). Il n'y a a priori pas de cas où un coureur régresse à 31 ans puis se maintient à son niveau à 32 ans. Mon deuxième petit reproche, c'est que la régression est un peu trop pilotée par le potentiel du coureur. Un potentiel inférieur à 5 voire 6 ne pourra pas se maintenir à un niveau acceptable une fois son déclin entamé, alors que c'est le cas pour les pot 7 et 8. Ce n'est pas réaliste à mon avis. Le top du top serait de faire décroître moins vite les coureurs mais qu'ils aient plus de mal à programmer plusieurs pics de forme dans la saison. Un Nibali par exemple, pourrait viser le Giro au top comme irl mais être plus en retrait sur le reste de la saison. Mais ça doit être très compliqué à coder.

Dans les screens que j'ai sorti, Valverde et Sanchez ont quand même 37 et 39 ans ! Ça ne me choque pas qu'ils soient descendus si bas. Valverde irl est une anomalie, il ne faudrait pas que ce soit la norme dans le jeu. D'ailleurs être toujours à 74 VAL à 37 ans, je trouve ça pas mal, comme le 79 de Contador à 34 ans :mrgreen: Dans ma database, il y a à l'inverse des coureurs qui se conservent mieux qu'irl : Cancellara est toujours quasiment au top sans penser à la retraite, Gilbert quasi au top dans les vallons même s'il n'est plus un flandrien correct, ou encore Van den Broeck qui vient à peine de perdre son premier point MO à 34 ans (même s'il avait déjà régressé à côté) :o

Pour finir, dans une autre partie que je simule en parallèle pour générer les regens (il y a un bug avec ça dans ma "vraie" partie), bizarrement les coureurs ne déclinent pas ou très peu. Ainsi Contador est toujours le n°1 en montagne avec 84 à 34 ans ! Valverde est toujours au top aussi, mais au final on se retrouve avec une hiérarchie peu changeante et des vétérans trop forts année après année qui ne correspond pas à ce qui se passe irl. Je ne sais pas à quoi cette différence peut être due car je joue évidemment sur le même pcm, avec les mêmes fichiers etc :wtf Quoi qu'il en soit je suis content d'avoir une hiérarchie changeante dans ma vraie partie, même si les déclins sont parfois exagérés sur une année (coucou Stef Clement :niais: )


Pour ce qui est des progressions :
C'est aussi complexe et je suis de plus en plus convaincu par le système mis en place. Je trouve réaliste que toutes les caractéristiques ne montent pas à la même vitesse. Ainsi, les sprinters sont ceux qui se retrouvent au top les plus vite. Ça se voit dans ma partie avec tous les regens (Hathaway, Adams, Vassano, Malnero, Zekas, Pinaud, Cannoot...) alors que les jeunes grimpeurs ont plus de mal à être au top niveau (Barguil, Marks, Hirt voire MAL sont les seuls que j'ai en tête, et encore ils sont en dessous des jeunes regens sprinters). Je trouve aussi bien que les notes principales montent en premier, puis que le physique prenne le relais entre 26 et 29 ans. Je trouve ça réaliste. Il n'est pas rare de trouver des coureurs bloqués dans leurs caracs principales à 25 ans, mais continuer à prendre +1 en END/RES/REC les années qui suivent. À l'inverse, je trouve dommage que le blocage des caracs principales soit presque systématique après 26 ans. La possibilité de continuer de progresser après serait appréciable.

Quand je disais que j'appréciais que toutes les caractéristiques ne montaient pas à la même vitesse, je mettrais un petit bémol sur les notes PL et VAL. En effet les jeunes rouleurs montent beaucoup plus vite que les jeunes puncheurs, alors que ça me semble le contraire irl. La note VAL est en fait celle qui subit le moins de changement de hiérarchie : depuis l'avènement de Kreuziger dès 2013 (dans les notes, pas les résultats), je n'ai qu'un seul coureur qui a pu se hisser à un 79 VAL malgré des potentiels élevés :o (Par exemple un Alaphilippe, pot 7 et note max à 84 en VAL, est toujours bloqué à 76 et ne devrait plus trop monter désormais). Alors que la moitié des rouleurs qui ont 78 PL ou plus sont des jeunes de moins de 26 ans. Je ne sais pas comment c'est codé, mais j'inverserai les dynamiques pour ces deux notes. J'augmenterai aussi la note PL des coureurs par étapes ou de grands tours. Déjà qu'elle est faible à la génération des jeunes coureurs, si en plus elle n'augmente pas par l'entrainement. J'ai de plus en plus de coureurs <63 PL et >76MO, ce qui donne des profils un peu bizarres par rapport aux gars qui étaient présents dans le jeu de base.

Autre point positif, je suis content que, contrairement à la régression, la vitesse de progression soit plus aléatoire. Quand les coureurs atteignent un palier de progression, j'ai l'impression qu'ils peuvent le traverser sans rien faire, ou au contraire prendre un gros up. Par exemple dans une simu test, un gars est passé de 78 à 80 MO à l'intersaison, alors qu'il n'a pas bougé dans ma vraie partie. À l'inverse un grimpeur est passé de 79 à 81 d'un coup alors qu'il est toujours bloqué à 79 dans ma simu :ok:

Enfin, autre point réaliste : l'incapacité d'être au top dans toutes ses caracs (et donc d'atteindre sa note max partout, ce qui ferait trop de "monstres"). Concrètement, Hathaway a progressé en sprint cette année pour devenir le meilleur sprinter du monde au moment du Tour. À partir de juillet, je l'ai fait s'entrainer en contre-la-montre plutôt qu'en sprint. Il a pris comme espéré son +1 en CLM/PRL/RES, mais cela s'est accompagné d'un -1 en SP et ACC. Plutôt réaliste par rapport à irl. Idem pour Phinney pour lequel le +2 PAV a été associé à un -1 CLM. Il y a donc des choix à faire et je trouve ça intéressant.

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden

Re: Team LottoNL Jumbo 2017 [Vuelta : une annonce lors du re

Messagepar Nico32 » 29 Sep 2020, 08:20

Tinkoff solidaire de Contador


Après l’annonce de Contador, nous attendions avec impatience la réaction d’Oleg Tinkoff. Celle-ci n’a pas tardé. Le propriétaire de l’équipe russe a tout simplement décidé de suivre son leader en se retirant des pelotons ! « Je m’investis dans le vélo pour des champions comme Contador. Sans lui, les courses n’auront pas le même goût. Son panache a marqué la décennie et va laisser un grand vide dans le peloton. » a-t-il expliqué, dithyrambique mais peut-être pas complètement objectif.

Quid de l’avenir de l’équipe ? Prévenu dans le courant de la semaine, Tinkoff ne compte pas laisser son équipe dans la panade si tard dans la saison. Il s’active pour faire jouer ses contacts, et aurait déjà quelques pistes. L’une en particulier serait chaude, sans qu’il veuille en dire plus pour le moment. « Ne vous inquiétez pas, il y aura toujours autant d’argent injecté dans l’équipe. Contador était la pièce centrale de mon projet mais je me suis attaché aux autres coureurs et je veux qu’ils réussissent. Les repreneurs auront de l’argent, c’est une certitude, peut-être même plus que moi. Moins de vodka, en revanche. »

Il est difficile de déchiffrer ces informations, Tinkoff possédant des relations aux quatre coins du monde. Mais ces nouvelles rassurent au moins sur l’avenir de l’équipe, certains commençant déjà à évoquer sa disparition pure et simple. Une seule chose est sûre, le peloton prendra un virage l’an prochain car il s’agit de la troisième équipe d’importance qui changera de sponsor principal. À la future ancienne-Tinkoff doivent s’ajouter les annonces déjà faites cet été. Pour rappel, les Emirats débarquent dans le cyclisme, l’équipe BMC devenant Bahrain-McLaren, et Bianchi fait son grand retour en remplacement de la Liquigas. Les deux ont l’objectif avoué de renverser la Lotto Jumbo et la Sky en 2018.

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maillot arc-en-ciel
 
Messages: 14305
Localisation: Meilleure équipe de l'Ekiden


2966 messages
Retourner vers Récits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Alessiocortez et 7 invités