Team LottoNL - Jumbo 2017 [Classement & prez 2018 (3/3)]

Âme de journaliste ou simple envie de partager vos résultats ? Venez faire part de vos exploits sur PCM !

Modérateur: Animateurs récits

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 4 : E9 à E12]

Messagepar JV1510 » 11 Déc 2019, 13:36

Justement c'est pour ca comme il a l'air d'avoir du mal face à Quintana, c'est pour ca que je dis qu'il est en preparation pour le Tour, comme tu avais l'air de te réjouir un peu qu'il était là, qu'il arrive fatigué au Tour :mrgreen:
en faite il a fait une feinte et va encore te battre sur le Tour :angel

Avatar de l’utilisateur
JV1510
Maillot blanc
 
Messages: 2860
Localisation: Reims

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 4 : E9 à E12]

Messagepar Coxo » 11 Déc 2019, 14:50

Nico32 a écrit:
Coxo a écrit:L'équipe a l'air en forme, Matthews très efficace :o

Dans une excellente forme 8) Mais il râle toujours qu'il ne dispute pas des courses assez prestigieuses ou adaptées à son profil. Je ne sais pas ce qu'il lui faut :moqueur:

Faut peut-être attendre la fin du Giro pour que ça s'actualise :wtf
Ça m'avait fait la même chose avec Cavendish mais bon on peut pas lui faire courir uniquement l'UAE Tour sur la saison :noel:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10078
Localisation: Kahba des five

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 4 : E9 à E12]

Messagepar Floflo59250 » 11 Déc 2019, 17:04

Coxo a écrit:
Nico32 a écrit:
Coxo a écrit:L'équipe a l'air en forme, Matthews très efficace :o

Dans une excellente forme 8) Mais il râle toujours qu'il ne dispute pas des courses assez prestigieuses ou adaptées à son profil. Je ne sais pas ce qu'il lui faut :moqueur:

Faut peut-être attendre la fin du Giro pour que ça s'actualise :wtf
Ça m'avait fait la même chose avec Cavendish mais bon on peut pas lui faire courir uniquement l'UAE Tour sur la saison :noel:

Pourtant c'est à peu près la seule course sur laquelle il a une petite chance de gagner quelque chose :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Floflo59250
Directeur sportif
 
Messages: 3315

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5]

Messagepar Nico32 » 12 Déc 2019, 08:38

Giro d'Italia

Chapitre 5 : L'empire contre-attaque (étapes 13 à 16)


Étape 13 :

Pour démarrer ce triptyque terrible, les organisateurs proposent une arrivée au sommet du Finestre après 187 kms balayés par le vent. Touché dans sa chair hier, Chris Froome a à cœur de renverser la tendance. Au pied du col de Moncenisio, pourtant seulement classé en deuxième catégorie, Craddock imprime déjà un rythme supersonique. Froome suit évidemment son équipier, comme Quintana. Derrière en revanche, on est plus prudent et on laisse partir ce trio ! Comme un aveu d’impuissance. Le temps de réaliser ce qu’il est en train de se passer, les coéquipiers de Nibali prennent le rythme en main. On s’attend à ce que le reste des favoris fasse bloc, pourtant Caruso, Agnoli et Sorensen font eux aussi exploser le peloton. Taaramae s’en va avec les Etixx alors qu’un groupe d’une dizaine mené par Capecchi et Betancur, 4e et 8e du général, monte à un rythme plus raisonnable. Devant, Craddock s’écarte vite, laissant Froome et Quintana se relayer pour écraser le Giro. Le sommet est en vue quand, comme la veille mais les rôles inversés, Quintana baisse la tête. Il laisse partir son rival à 400 mètres du sommet ! Comme la veille, l’un a asphyxié l’autre. Comme la veille, il reste une trentaine de kms à couvrir. Mais contrairement à la veille, le plus dur est encore à venir ! Nibali et Taaramae récupèrent Quintana dans la descente, mais le maillot rose n’a pas le temps de récupérer. Il ne tient qu’un km dans la roue de ses alliés de circonstance lorsque la pente s’inverse. C’est alors un long calvaire que va vivre le colombien.

Image

Image

Déjà virtuellement déchu de son maillot rose, Quintana est repris et déposé par les plus forts des poursuivants, tour à tour par Mohoric, Van den Broeck, Uran, coéquipier de Froome, et Brambilla, sans jamais pouvoir accrocher leurs roues. Et ce n’est évidemment pas l’arrivée sur la portion empierrée qui inverse la tendance. Au final, Quintana concède 6’16’’ sur Froome ; terrible ! Froome, justement, est maintenu à une minute par Nibali et Taaramae jusqu’à la partie non-asphaltée. Là, c’est du chacun pour soi. Froome accentue alors inexorablement son avance pour finir avec près de deux minutes d’avance sur le sicilien et 3’12’’ sur l’estonien ; il ne fallait pas le vexer hier ! Derrière, le maillot blanc Matej Mohoric crée une petite sensation. On le connaissait puncheur passant relativement bien la montagne, mais de là à l’imaginer 4e en haut du Finestre ? Les écarts sont énormes, sur l’étape comme évidemment au général, avec Quintana et les Liquigas comme grands perdants. Mais tout peut encore changer car le plus dur est toujours à venir, à commencer par une étape marathon de 243 kms demain, passant par la Fauniera et Sampeyre ! Bon courage aux coureurs.

Image

Image

Classement :
1. SKY - C.Froome 4h58'12"
2. EQS - V.Nibali + 1'50"
3. EF - R.Taaramae + 3'12"
4. OGE - M.Mohoric + 4'43"
5. LTS - J.Van den Broeck + 5'03"
6. TLJ - G.Brambilla m.t
7. SKY - R.Uran + 5'24"
8. MOV - N.Quintana + 6'16"
9. WGG - D.Ulissi + 6'40"
10. BMC - C.Betancur + 8'16"


Étape 14 :

Nous disions donc, Fauniera Sampeyre et 243 kms, rien que ça. Une échappée de 9 coureurs prend forme comprenant quelques grimpeurs honnêtes comme Ruijgh, Chérel, Hirt et Possoni, mais aussi le maillot rouge Matthews, qui récupère 10 points au sprint intermédiaire. Mais ils ne prennent jamais le large, et assez bizarrement les Sky font le forcing pour reprendre le groupe avant même le début de la Fauniera. Poljanski est le seul à insister en solitaire, les autres ayant vite compris qu’ils n’iraient pas loin en se cramant avant les deux monstres à venir. Mais les anglais calment pourtant le rythme dans la première partie de la montée, permettant à Poljanski de reprendre ses distances. De quoi pousser Brambilla à tenter une accélération dans le sillage de Ruijgh à 8 kms du sommet. L’italien prend tranquillement 35 secondes d’avance avant que les Sky ne réagissent d’un coup pour revenir apparemment facilement. Leur tactique est assez étrange mais, il faut bien l’admettre, efficace car ce changement de rythme brutal a fait mal. Ils ne sont plus que 17 dans ce premier groupe dans lequel il manque deux membres du top 10. Capecchi n’est d’ailleurs pas attendu par Monfort, et Mohoric paye peut-être son exploit d’hier. Ruijgh maintient donc le rythme pour reprendre Poljanski juste avant la Cima Coppi où Brambilla fait l’effort pour passer en tête.

Image

Dans la descente, Poljanski est le seul à travailler, sûrement pour permettre à l’irlandais Marks de maintenir le maillot blanc Mohoric à l’arrière. Si impressionnant hier, le slovène est en grande difficulté à 4 minutes du groupe de tête, isolé. Les écarts se maintiennent donc dans la descente. En revanche, le polonais ne peut évidemment pas poursuivre son travail dans Sampeyre. Une temporisation a lieu pendant un km avant que Quintana n’attaque. Froome le rejoint avec un temps de retard, et Nibali a comme d’habitude attendu que Froome fasse l’effort sans pouvoir le suivre. Il est en chasse-patate derrière les deux meilleurs grimpeurs de ce Giro. Monfort, Betancur, Taaramae et Van den Broeck veulent suivre le Requin de Messine mais ils doivent tous renoncer devant le rythme de l’italien, plus ou moins brutalement. Le leader de Lotto Soudal, 5e du général, subit le plus gros retour de bâton en étant même déposé par son poursuivant direct, Brambilla. L’italien a géré son effort, il continue d’impressionner sur ce Giro en lâchant un à un tous les grimpeurs trop présomptueux. Il bascule tout de même dans la descente 3’20’’ après Quintana et Froome, 2’30’’ derrière Nibali et 1’10’’ après Monfort. Les autres sont désormais tous derrière lui, éparpillés, à commencer par Betancur à 20 secondes. Dans la descente vers le village de Sampeyre, Nibali et Brambilla font parler leurs talents de descendeurs. Le sicilien se rapproche à 30 secondes du duo de tête sans pouvoir rentrer car ce dernier collabore bien. Froome et Quintana se disputent donc la victoire au sprint, et c’est Froome qui fait coup double après sa victoire de la veille. En deux étapes, il a complètement effacé la démonstration de Quintana sur la 12e étape. Quant à Brambilla, il s’est aussi démarqué en revenant à 20 secondes de Monfort et collant 1’40’’ à un Betancur emprunté dans la descente ! Il grimpe encore d’une place pour entrer dans le top 5 d’un général éclaté !

Image

Image

Classement :
1. SKY - C.Froome 6h09'00"
2. MOV - N.Quintana m.t
3. EQS - V.Nibali + 30"
4. LIQ - M.Monfort + 2'09"
5. TLJ - G.Brambilla + 2'29"
6. BMC - C.Betancur + 4'33"
7. EF - R.Taaramae m.t
8. TCS - G.Marks + 5'43"
9. LTS - J.Van den Broeck + 6'53"
10. MOV - D.Pozzovivo m.t


Étape 15 :

Petit détour en France à l’occasion de cette quinzième étape, et plus particulièrement à Briançon. Un contre-la-montre relie en effet la station française à Sestrières via le col de Montgenèvre. Ce chrono de 30 kms est donc très exigeant. Il est aussi l’occasion de réaliser qu’Ivan Basso n’est pas complètement décédé, lui qui occupe longtemps la tête avant le passage des favoris. Le vétéran italien est finalement dépossédé du meilleur temps par son jeune équipier Graham Marks à qui il a pu distiller de précieux conseils. L’irlandais colle carrément trois minutes à son ainé ! On se demande si les temps ne vont aller qu’en s’améliorant, mais Marks a en fait réalisé une performance exceptionnelle. L’un après l’autre, tous échouent face à sa marque ! Tous ? Non, car un homme en rose résiste encore et toujours à la fatigue. Au bout du suspense, Froome est le seul à devancer Marks sur la ligne, pour seulement 11 secondes ! Déjà vainqueur du chrono en côte du Col d’Èze l’an dernier, Marks se fait visiblement une spécialité de l’effort solitaire montagnard. Il colle 2’52’’ à Mohoric dans l’optique du maillot blanc. Derrière, Quintana est troisième à 28’’ de Froome, Nibali seulement 5e à 1’08’’. Les moins bons du top 12 au général sont König, 20e, et Betancur, 13e à 2’54’’.

Image

Image

Classement :
1. SKY - C.Froome 4h58'12"
2. TCS - G.Marks + 11"
3. MOV - N.Quintana + 28"
4. LTS - J.Van den Broeck + 46"
5. EQS - V.Nibali + 1'08"
6. TLJ - G.Brambilla + 1'49"
7. EF - R.Taaramae + 1'53"
8. LIQ - M.Monfort + 2'14"
9. MOV - D.Pozzovivo + 2'38"
10. MOV - F.Duarte + 2'41"


Étape 16 :

Après ce triptyque montagneux, un jour de repos et deux étapes plates vont permettre de récupérer. Du moins c’est ce que l’on croyait, car le vent souffle fort sur ces 120 kms vers Varèse. Une échappée de sept coureurs prend la poudre d’escampette comprenant notamment Chirico, Wackermann ou Pirazzi. Vent de dos, les tiennent plutôt bien en respect le peloton. Trop bien pour les Lotto Jumbo qui décident d’accélérer à 40 kms de l’arrivée. 10 kms plus loin, on arrive dans une côté insignifiante. Le rythme des hommes en jaune y morcelle pourtant le peloton : ils ne sont plus que 40 dans le premier groupe ! La moitié du top 10 est même à l’arrière dont Van den Broeck, Taaramae et surtout Nibali ! Les équipiers de Brambilla n’en demandaient pas tant et redoublent d’efforts. 45 secondes sont maintenues entre les deux groupes. À 4 kms du but, les échappés matinaux comptent pourtant toujours 40 secondes d’avance au pied d’une bosse de deux kms censée désorganiser le sprint. Les gros rouleurs s’écartent de suite dans le peloton, Pirazzi s’envole à l’avant, et Froome en personne se dresse sur ses pédales ! Une première fois pour sortir avec Taborre, Guardini et Matthews, puis une deuxième pour faire le break au nez et à la barbe de tous les sprinters ! Le maillot rose est insatiable. Il rattrape Pirazzi en un éclair, le dépose évidemment, et s’en va remporter sa quatrième victoire consécutive ! Quatre à la suite ! Incroyable depuis que Quintana l’a piqué dans son orgueil ! Pirazzi est à 32 secondes, Cannoot et Gallopin règlent les premiers poursuivants. Brambilla et Quintana sont à une minute ; ils reprennent tout de même 45 secondes sur la plupart de leurs adversaires. Quant à Froome, il se dirige tout droit vers un triplé maillot rose / maillot rouge / maillot bleu…

Image

Image

Classement :
1. SKY - C.Froome 2h49'52"
2. AST - S.Pirazzi + 32"
3. EQS - S.Cannoot + 43"
4. TLJ - T.Gallopin m.t
5. TGA - J.Sergent
6. BAR - L.Chirico t.m.t
7. LIQ - F.Taborre + 1'00"
8. TLJ - G.Brambilla m.t
9. TLJ - M.Matthews
10. MOV - N.Quintana t.m.t


Classements provisoires :
1. SKY - C.Froome 58h58'20"
2. EQS - V.Nibali + 6'57"
3. MOV - N.Quintana + 7'31"
4. EF - R.Taaramae + 14'39"
5. TLJ - G.Brambilla + 16'55"
6. LTS - J.Van den Broeck + 20'06"
7. BMC - C.Betancur + 22'11"
8. SKY - R.Uran + 31'25"
9. LIQ - M.Monfort + 33'40"
10. TCS - G.Marks + 36'05"

11. WGG - D.Ulissi + 36'10""
12. OGE - M.Mohoric + 37'17"
13. BAR - L.König + 39'12"
14. KAT - M.Landa + 43'09"
15. FDJ - J.Brajkovic + 44'01"

Image Classement par points : 1. M.Matthews (TLJ) 187 pts / 2. E.Viviani (LIQ) 159 pts / 3. C.Froome (SKY) 156 pts
Image Classement de la montagne : 1. C.Froome (SKY) 158 pts / 2. N.Quintana (MOV) 122 pts / 3. G.Brambilla (TLJ) 98 pts
Image Classement des jeunes : 1. G.Marks (TCS) 59h34'25" / 2. M.Mohoric (OGE) + 1'12" / 3. D.Formolo (OGE) + 13'57"
Image Classement par équipes : 1. Team Sky 177h08'31" / 2. Etixx - Quick-Step + 18'58" / 3. Movistar Team + 23'49"

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion en devenir
 
Messages: 13998
Localisation: RIP NicoPortal32 :'(

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5 : E13 à E16]

Messagepar Floflo59250 » 12 Déc 2019, 08:59

Ces écarts :moqueur:
Mais c'est qu'il va aller claquer un top 5 le Brambilla :shock:

Avatar de l’utilisateur
Floflo59250
Directeur sportif
 
Messages: 3315

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5 : E13 à E16]

Messagepar Adramelech » 12 Déc 2019, 09:59

La fameuse craquante du Finestre, ca me rappelle quelqu'un :niais:
Avec le même vainqueur en plus :niais:

Avatar de l’utilisateur
Adramelech
Jersey rojo
 
Messages: 7298
Localisation: Nulle part et partout à la fois

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5 : E13 à E16]

Messagepar Coxo » 12 Déc 2019, 10:42

Jolis écarts :o
Faut pas laisser Froome prendre le classement par points :x

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10078
Localisation: Kahba des five

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5 : E13 à E16]

Messagepar Anthony » 12 Déc 2019, 18:31

Finalement il y avait bien Froome, et les autres :moqueur:

Anthony
Cyclo du dimanche
 
Messages: 114

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5 : E13 à E16]

Messagepar Bad_Neos » 12 Déc 2019, 21:27

Brambilla énorme mais Froome stratosphérique :lol:

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Directeur sportif
 
Messages: 11397
Localisation: En train de penser au Giro et sa dernière semaine ultra-montagneuse

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5 : E13 à E16]

Messagepar Alessiocortez » 12 Déc 2019, 22:47

Froome le Finestre c'est son jardin :mrgreen:
Il a mangé quoi sérieux ? :niais:
Et puis Brambilla monstrueux en montagne :shock:

Avatar de l’utilisateur
Alessiocortez
Maillot vert
 
Messages: 4672
Localisation: Dans l'Armée Rouge

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5 : E13 à E16]

Messagepar Nico32 » 13 Déc 2019, 11:52

Réponse groupée pour Brambilla :
J'ai eu beaucoup de chance avec les formes du jour : +5 puis +4. Mais je suis quand même hyper étonné de sa position par rapport à ses notes (comme sur le Tour du Trentin). Quand je repense au Giro et Tour 2015 où je rageais d'avoir l'impression que Kruijswijk et Gesink avaient chopé des malus cachés, là c'est exactement le contraire ! Hormis sur la première arrivée au sommet et sur le prologue, Brambilla est toujours à l'aise et j'arrive à bien lisser mon effort ou le produire au bon moment. Pourvu que ça dure !
Top 5 face à VDB, ce n'est pas du tout assuré. Il suffit d'un jour sans et on l'oublie. Par contre le top 7 semble assuré, j'aurai signé des deux mains au départ :shock: Il risque juste de manquer le maillot bleu :mrgreen:

Floflo59250 a écrit:Ces écarts :moqueur:
Mais c'est qu'il va aller claquer un top 5 le Brambilla :shock:

Les écarts si énormes systématiques, c'est un truc qui me dérange de plus en plus sur cet opus. Et qui me titille à passer sur l'opus 17 pour la saison 2017. C'est chiant de voir les places globalement figées dès les premières étapes compliquées d'un grand tour :?

Adramelech a écrit:La fameuse craquante du Finestre, ca me rappelle quelqu'un :niais:
Avec le même vainqueur en plus :niais:

Je ne suis vraiment pas original :cry:

Coxo a écrit:Jolis écarts :o
Faut pas laisser Froome prendre le classement par points :x

Je ne pensais tellement pas qu'il allait choper les 50 pts de cette dernière arrivée. Si j'avais su j'aurai laissé les échappés se disputer la victoire. Là ça s'annonce compliqué comme il reste trois étapes de montagne et un chrono sachant que la Sky ne laisse pas partir les échappées :? Je vais faire ce que je peux avec les sprints intermédiaires :moqueur:

Anthony a écrit:Finalement il y avait bien Froome, et les autres :moqueur:
Bad_Neos a écrit:Brambilla énorme mais Froome stratosphérique :lol:

Il ne fallait pas le vexer, ce monstre :shock:

Alessiocortez a écrit:Froome le Finestre c'est son jardin :mrgreen:
Il a mangé quoi sérieux ? :niais:
Et puis Brambilla monstrueux en montagne :shock:

Une zone de confort 8) Ils ont partagé le même petit déj avec Brambilla :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion en devenir
 
Messages: 13998
Localisation: RIP NicoPortal32 :'(

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5 : E13 à E16]

Messagepar Cadelthebest » 14 Déc 2019, 00:35

Je viens de rattraper tout mon retard, toujours un plaisir de lire ce grand récit :love:
J'aime bien aussi ce format, avec des étapes résumées rapidement, ça passe bien. Tu comptes faire différemment pour le tour quand même ?
Et oui ce PCM a vraiment pas l'air ouf avec ces écarts, ça gâche un peu le tout...

Avatar de l’utilisateur
Cadelthebest
Chasseur de prime
 
Messages: 480

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 5 : E13 à E16]

Messagepar Nico32 » 14 Déc 2019, 10:37

Cadelthebest a écrit:Je viens de rattraper tout mon retard, toujours un plaisir de lire ce grand récit :love:
J'aime bien aussi ce format, avec des étapes résumées rapidement, ça passe bien. Tu comptes faire différemment pour le tour quand même ?
Et oui ce PCM a vraiment pas l'air ouf avec ces écarts, ça gâche un peu le tout...

Merci :)
Alors, pour le coup j'avais un peu perdu la motivation du réciteur depuis le Giro. Donc je pensais juste réciter "semaine par semaine" le Tour :?
Je ne sais pas si PCM17 est mieux ? Je suis un peu réticent à cette histoire de gestion de l'effort avec les notes VAL plus que MO quand on s'approche de 85 :?

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion en devenir
 
Messages: 13998
Localisation: RIP NicoPortal32 :'(

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 6 : E17 à E21]

Messagepar Nico32 » 15 Déc 2019, 11:18

Giro d'Italia

Chapitre 6 : Un héros inattendu (étapes 17 à 21)


Étape 17 :

Pas de surprise en revanche sur la 17e étape. Le peloton veut enfin souffler et laisse partir 4 coureurs dès le premier km. Sur 210 kms, le scénario est ensuite plus classique. Les Lampre et les FDJ contrôlent le peloton, le quatuor est repris à 10 kms de la ligne et les trains se mettent en place. Guardini est lancé sur la droite, Viviani sur la gauche, pourtant ce dernier ne parvient même pas à remonter son poisson-pilote. Déjà dépassé lors des sprints intermédiaires, sa chute de la semaine précédente semble avoir laissé plus de traces que prévu. Bouhanni est de son côté complètement enfermé. C’est finalement un autre italien qui tire son épingle du jeu. Il n’avait pas accroché le moindre podium depuis le départ, mais Modolo lève à son tour les bras devant Guardini, Matthews et une tripotée d’italiens.

Image

Classement :
1. MOV - S.Modolo 4h43'22"
2. LAM - A.Guardini m.t
3. TLJ - M.Matthews
4. OGE - J.Guarnieri
5. SKY - A.Blythe
6. TFR - G.Nizzolo
7. LIQ - F.Taborre
8. LIQ - E.Viviani
9. EF - F.Ginanni
10. KAT - A.Kristoff t.m.t


Étape 18 :

Le vent ne s’est toujours pas calmé sur la 18e étape, ni les Sky qui font le forcing sans raison pour reprendre l’échappée avant-même les 20 kms de la montée sèche de Montecampione. Les deux tiers du peloton sont ainsi bordurés avant même les premiers reliefs. Matthews a quand même eu le temps d’empocher 10 points au sprint intermédiaire en baroudeur. Alors qu’on s’attend à une explosion en règle, le rythme se calme soudainement au pied du col. Le peloton regagne même des éléments ! Ruijgh prend finalement la tête du groupe. S’il accélère, son rythme ne fait qu’étirer les favoris sans mettre personne en difficulté. Il faut une attaque de Quintana pour décanter la situation ! Froome réagit au train, avec dans sa roue les trois italiens d’Etixx, Agnoli, Caruso et Nibali. S’en suit alors une première moitié d’ascension assez étrange, entre les multiples attaques de Quintana et les aussi nombreux retours de Froome et Nibali. À chaque fois, le trio ne collabore pas, si bien que 21 coureurs sont encore dans le groupe maillot rose à 9 kms du sommet ! Quelques outsiders hors du top 10 au général en profitent pour anticiper la grosse bagarre, à l’image de Landa et Aru. Puis une nouvelle offensive de Quintana éparpille définitivement tout le monde. Cette fois, Froome ne roule pas pour revenir. C’est en effet son équipier Uran qui s’en charge ! De quoi démoraliser Nibali et Quintana. Le colombien semble d’ailleurs en avoir plein les pattes. Il est incapable de répondre à la première attaque de Froome à 2 kms du sommet. Nibali essaye de suivre, mais peut juste distancer Quintana et consolider sa deuxième place, par l’avant comme par l’arrière. Derrière, Taaramae et Van den Broeck ont moins lissé leur effort que Brambilla. Les trois finissent hors du top 10. VDB reprend quelques secondes sur l’italien, qui reprend lui-même quelques secondes sur Taaramae. Les places se "resserrent" à 2 et 3 minutes les uns des autres.

Image

Image

Classement :
1. SKY - C.Froome 4h54'45"
2. EQS - V.Nibali + 28"
3. MOV - N.Quintana + 1'13"
4. SKY - R.Uran + 1'36"
5. KAT - M.Landa + 2'58"
6. TCS - G.Marks m.t
7. WGG - D.Ulissi m.t
8. LIQ - M.Monfort + 3'24"
9. KAT - I.Zakarin m.t
10. BMC - C.Betancur m.t


Étape 19 :

Une échappée de dix coureurs prend forme en début de course comprenant trois Lotto Jumbo : Ruijgh, Matthews et Phinney. Ce dernier se sacrifie jusqu’au premier col pour que Matthews puisse conforter son maillot et que le grimpeur néerlandais ait un maximum d’avance avant la montagne. L’écart se creuse d’ailleurs dans le premier col du jour au sommet duquel Vervaeke, Voeckler, Poljanski, Ruijgh, Sarmiento et Stacini basculent avec un quart d’heure d’avance. Dans le peloton, le rythme est toujours relativement tranquille. Même une attaque de Mohoric et Aru au sommet du dernier col ne réveille pas le rythme. Le duo bascule dans la dernière descente avec trois minutes d’avance sur le peloton et 10 de retard sur le groupe de tête duquel Voeckler et Stacini ont sauté. La poursuite se lance en revanche d’un coup dans la descente. Les Etixx foncent à tombeau ouvert pour Nibali, puis les Lotto Jumbo font le pied du col à fond. Le peloton s’étire mais ne rompt pas, et la première attaque survient finalement assez tardivement. Elle est évidemment l’œuvre de Quintana à 7 kms du sommet. Au même endroit mais un peu plus tôt, Sarmiento a aussi attaqué à l’avant. Dans un cas comme dans l’autre, l’attaquant est maintenu à une vingtaine de secondes par son groupe de chasse. Entre ces deux groupes, Aru s’est aussi débarrassé de Mohoric.

Image

Image

À 5 kms du but, les Sky font finalement l’effort et reprennent Quintana un km plus loin. Mais Froome ne semble pas au mieux. Il recule dans la file, alors Nibali tente enfin sa chance, pour la première fois du Giro ! Taaramae et Quintana le suivent, le colombien pouvant même compter sur Pozzovivo pour faire l’effort. Derrière, Uran est de nouveau mis à contribution. Il fait notamment sauter un Van den Broeck en grosse fringale qui va perdre 1’40’’ sur Brambilla et voit le top 5 s’éloigner ! Mais Uran fait surtout jeu égal avec Pozzovivo, qui a Aru en point de mire, qui a lui-même Vervaeke et Ruijgh dans le viseur, qui sont eux-mêmes sur les talons de Sarmiento, lui-même à deux kms du but. La course est donc encore totalement indécise. Lorsque Uran s’écarte, Froome se dresse enfin sur les pédales. L’anglais bluffait-il ? A-t-il juste géré un coup de moins bien ? Toujours est-il qu’il parait de nouveau aérien et revient en un rien de temps sur ses poursuivants au général. Mieux que ça, un petit repos, et le voilà qui accélère encore sous la flamme rouge. Nibali et Quintana ne peuvent tenir sa roue ! Le maillot rose est déchainé et vient sauter Aru sur la ligne… pour la quatrième place ! Le trio d’échappés a en effet résisté de justesse, Sarmiento possédant toujours quelques longueurs sur Ruijgh et Vervaeke au km. Mais les deux chasseurs ont bien géré leur proie et en viennent à bout à 500 mètres du but. Ruijgh est ensuite le plus véloce pour aller chercher la plus belle victoire de sa carrière !

Image

Image

Classement :
1. TLJ - R.Ruijgh 5h56'42"
2. LTS - L.Vervaeke + 11"
3. COL - C.Sarmiento m.t
4. SKY - C.Froome + 38"
5. MAP - F.Aru m.t
6. MOV - N.Quintana + 56"
7. EQS - V.Nibali m.t
8. EF - R.Taaramae
9. MOV - D.Pozzovivo t.m.t
10. TLJ - G.Brambilla + 1'28"


Étape 20 :

En fin de grand tour, ils ne sont plus nombreux à pouvoir se projeter à l’avant. C’est donc presque sans surprise qu’on retrouve de nouveau Ruijgh, Vervaeke, Poljanski et Trofimov dans l’échappée, avec Beltran, Pirazzi et Calmejane. Mais contrairement à la veille, Vervaeke est le premier distancé alors que Trofimov parait le plus à l’aise. Les Passo Giau, Fedaia et Sella écrèment le groupe pendant que le peloton laisse faire, ce qui permet à Ruijgh et Beltran de se détacher en haut du dernier col. Trofimov a finalement craqué lorsque Ruijgh a accéléré pour aller chercher le maillot à pois sur le fil ! Avec un quart d’heure d’avance au pied de l’Alpe di Susi, Ruijgh peut même doubler la mise face à un nouveau colombien de Colombia. La tactique s’inverse par rapport à hier car le néerlandais accélère cette fois sans attendre pendant que Beltran gère l’écart. Ruijgh gère finalement l’écart en se retournant régulièrement. Il grappille seconde après seconde pour faire coup double : deux étapes en deux jours, un maillot de meilleur grimpeur complètement inespéré et une remontée aux portes du top 15 au général, là aussi de nulle part !

Image

Dans le peloton, la course se décante dans le Passo Sella, avant-dernier col du jour. Comme la veille, Aru attaque de loin. Il est pris en chasse par Quintana en personne, qui part avec Landa. Ce duo bascule à près d’une minute dans la descente, près d’une minute aussi devant Van den Broeck et Mohoric, et 1’30’’ devant Froome, accompagné de ses équipiers Uran et Craddock, plus Taaramae. Nibali et Brambilla, eux, n’ont pas réagi. Les deux italiens comptent sur les Etixx pour revenir dans les 15 kms de descente qui les attendent. La mission est en partie réussie puisqu’il ne reste plus que Quintana, Aru et Landa isolés une minute devant le groupe maillot rose. Mais si Nibali a pu revenir, il ne fait pas illusion longtemps dans la montée finale, vite distancé par un Froome qui semble encore se balader. L’italien n’est vraiment pas dans un bon jour et perd au final près de deux minutes sur Quintana ! Suffisant pour passer derrière au général, mais le chrono devrait de nouveau inverser les rôles. Froome, lui, a légèrement refait son retard pour tranquillement assurer son maillot rose. Van den Broeck et Brambilla, eux, ont mis la pression sur un Taaramae qui perd 2’30’’ sur les deux hommes ! L’italien de Lotto Jumbo continue de surprendre son monde en montagne pour pointer à seulement 17 secondes de l’estonien, 4’40’’ devant le belge. Le top 5 semble là-aussi assuré, sans espoir de passer devant l’estonien sur le chrono.

Image

Classement :
1. TLJ - R.Ruijgh 5h28'52"
2. COL - E.Beltran + 36"
3. KAT - Y.Trofimov + 8'36"
4. MOV - N.Quintana + 11'10"
5. SKY - C.Froome + 11'49"
6. MAP - F.Aru m.t
7. LTS - J.Van den Broeck + 12'38"
8. AST - S.Pirazzi m.t
9. TCS - P.Poljanski
10. TLJ - G.Brambilla t.m.t


Étape 21 :

Le chrono final de 34 kms dans les rues de Vérone ne révolutionne évidemment pas le général. Froome assure tranquillement son maillot rose avec la 7e place du jour, juste derrière Phinney. Pour la deuxième place, le suspense est également tué dès le premier intermédiaire. Quintana (36e) perd 2’03’’ sur Nibali (5e) et repasse donc 3e du général. Derrière eux, Taaramae (12e) et Van den Broeck (14e) sont à environ 1’30’’ du vainqueur. En revanche, comme sur le prologue, Brambilla est complètement à la ramasse : 171e à 5’34’’. Il s’en faut finalement de 39 secondes pour qu’il sorte du top 5 au profit du belge ! Au classement de l’étape, le duo italien Boaro-Malori de Mapei prend sa revanche sur Durbridge en repoussant assez loin le champion d’Australie. Le champion du monde Porte ne venge pas son coéquipier même s’il termine ce Giro sur une bonne note, 2e à 16’’ de Boaro. La troisième place est occupée par le maillot blanc Marks, décidément à l’aise sur les chronos et qui assure sans trembler son premier top 10 au général d’un grand tour.

Image

Classement :
1. MAP - M.Boaro 40'00"
2. OGE - R.Porte + 16"
3. TCS - G.Marks + 25"
4. MAP - A.Malori + 38"
5. EQS - V.Nibali m.t
6. TLJ - T.Phinney + 46"
7. SKY - C.Froome + 48"
8. EQS - T.Ludvigsson + 1'04"
9. OGE - L.Durbridge + 1'13"
10. TFR - K.Vandewalle + 1'24"


Bilans à venir...
Modifié en dernier par Nico32 le 28 Jan 2020, 14:38, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion en devenir
 
Messages: 13998
Localisation: RIP NicoPortal32 :'(

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 6 : E17 à E21]

Messagepar Alessiocortez » 15 Déc 2019, 11:59

Ruijgh très costaud, ça fait plaisir
Et Brambilla sur le CLM :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
Alessiocortez
Maillot vert
 
Messages: 4672
Localisation: Dans l'Armée Rouge

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 6 : E17 à E21]

Messagepar Floflo59250 » 15 Déc 2019, 12:26

Quelle fin de Giro pour la Lotto :shock:
Brambilla solide en montagne, mais je pense qu'on peut lui décerner la palme de pire rouleur du peloton :lol:

Avatar de l’utilisateur
Floflo59250
Directeur sportif
 
Messages: 3315

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro, chap 6 : E17 à E21]

Messagepar Nico32 » 18 Déc 2019, 15:13

Alessiocortez a écrit:Ruijgh très costaud, ça fait plaisir
Et Brambilla sur le CLM :moqueur:

Je ne m'y attendais tellement pas :shock:
56 CLM et -4 ce jour, quasiment la première forme négative du Giro pour lui :lol: J'ai encore eu de la chance sur les dernières étapes de montagne, quitte à choisir je préfère que ça arrive sur le chrono :moqueur:

Floflo59250 a écrit:Quelle fin de Giro pour la Lotto :shock:
Brambilla solide en montagne, mais je pense qu'on peut lui décerner la palme de pire rouleur du peloton :lol:

Finalement j'ai réussi à avoir tous mes objectifs sur le fil, c'est exceptionnel comparé à l'an dernier :shock:
Très solide en montagne même :love: Le chrono et l'absence de victoire-maillot, c'est fait exprès pour passer entre les gouttes des contrôles UCI :evil:

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion en devenir
 
Messages: 13998
Localisation: RIP NicoPortal32 :'(

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Giro d'Italia, bilan]

Messagepar Nico32 » 21 Déc 2019, 15:47

Giro d'Italia, bilan


Chris Froome avait annoncé la couleur, il est venu, et il a vaincu. Malgré quelques frayeurs en milieu de course, le favori a dominé la concurrence, remportant notamment cinq étapes en six jours en deuxième moitié de Giro. Derrière, Quintana et Nibali ont maintenu le suspense jusqu’au bout pour la deuxième place. Le colombien avait pourtant bien démarré, mais il a craqué au lendemain de sa prise du maillot rose et a parfois payé son caractère offensif ensuite. Nibali a quant à lui toujours été un ton en dessous de ses deux rivaux, mais sa régularité et ses qualités contre la montre lui ont permis d’accrocher cette deuxième place. Il s’agit de son 5e podium sur son tour national, sans jamais avoir atteint le graal. Le grand malchanceux de cette édition est Thomas De Gendt. Le belge avait bien préparé son coup et semblait en mesure de jouer le podium après sa victoire impressionnante sur la 7e étape. Malheureusement, une chute le 12e jour l’a empêché de défendre ses chances et l’a poussé à abandonner au deuxième jour de repos pour préserver sa fin de saison.

Derrière ce trio mais à bonne distance, Taaramae s’est bien relancé. Il prouve une fois de plus qu’il possède la science des grands tours malgré des lacunes sur les courses d’une semaine. Il a été le seul outsider régulier dans le haut du panier et en est logiquement récompensé par cette 4e place. Le 5e, Brambilla, est quant à lui une grosse surprise. Pour son premier grand tour dans une formation WT, il n’avait jamais été vu aussi régulier à un gros niveau en montagne. Ses énormes lacunes contre la montre ont failli lui être fatales sur le fil, mais quel cap passé pour l’italien ! Il devance donc Van den Broeck de quelques secondes. Pour le belge, cette 6e place est une petite déception. Il est toujours placé et régulier, mais il semble lentement mais sûrement s’éloigner du niveau qui était le sien entre 2012 et 2014. Betancur est le dernier de la « première salve d’outsiders ». Lui a alterné les coups d’éclats et les journées en-dedans, mais il obtient tout de même de loin son meilleur résultat sur un grand tour !

Pour finir le top 10, Uran recule dans la hiérarchie mais a en même temps été au service de son leader. Cette 8e place est plutôt témoin de son énorme boulot. Du côté des Liquigas, le leaderhsip n’a jamais été tranché entre Monfort et Capecchi. L’italien semblait largement au-dessus sur la première moitié de course, mais a craqué arrivé en haute montagne, quand le belge a suivi la trajectoire inverse. Mais ni l’un ni l’autre n’ont travaillé pour l’autre, et les voilà 9e et 17e du général. Enfin, Marks complète le top 10 devant deux grosses surprises, Ulissi et Mohoric, et une déception, Aru, qui n’a pas confirmé les promesses de son mois d’avril. Notons enfin la belle remontée de Ruijgh en dernière semaine pour pointer à la 16e place, et la trajectoire inverse suivie par König, 24e au final alors qu’il était 13e à trois jours de l’arrivée.


CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL DU GIRO D'ITALIA 2016 :
1. SKY - C.Froome 80h55'03"
2. EQS - V.Nibali + 8'57"
3. MOV - N.Quintana + 10'23"
4. EF - R.Taaramae + 23'03"
5. TLJ - G.Brambilla + 27'26"
6. LTS - J.Van den Broeck + 28'05"
7. BMC - C.Betancur + 41'07"
8. SKY - R.Uran + 43'58"
9. LIQ - M.Monfort + 46'04"
10. TCS - G.Marks + 47'00"

11. WGG - D.Ulissi + 50'56"
12. OGE - M.Mohoric + 51'03"
13. MAP - F.Aru + 51'22"
14. KAT - M.Landa + 57'00"
15. FDJ - J.Brajkovic + 59'53"
16. TLJ - R.Ruijgh + 1h01'47"
17. LIQ - E.Capecchi + 1h04'08"
18. MOV - D.Pozzovivo + 1h05'03"
19. EQS - CA.Sorensen + 1h08'53"
20. TFR - B.De Clercq + 1h09'16"
21. EQS - D.Caruso + 1h10'58"
22. KAT - I.Zakarin + 1h11'06"
23. AST - J.Hirt + 1h12'27"
24. BAR - L.König + 1h12'40"
25. OGE - D.Formolo + 1h15'40"



Classement annexes :
Image Classement par points :

Viviani s'est montré très en-deçà de son niveau de l'an dernier, d'abord tournant autour de la victoire sans jamais l'atteindre, puis carrément en perdition en dernière partie de Giro. Victorieux de deux étapes, Matthews a ainsi pu prendre le large mais s'est fait inquiéter par Chris Froome jusqu'au bout. Les sprints intermédiaires et les échappées menées au bout par Ruijgh ont permis de maintenir Froome quelques unités derrière jusqu'au bout.

1. TLJ - M.Matthews 232 pts
2. SKY - C.Froome 223 pts
3. LIQ - E.Viviani 168 pts
4. LAM - A.Guardini 152 pts
5. MOV - N.Quintana 141 pts
6. MOV - S.Modolo 118 pts
7. SKY - A.Blythe 115 pts
8. BAR - L.Chirico 100 pts
9. EQS - V.Nibali 96 pts
10. TFR - G.Nizzolo 89 pts


Image Classement de la montagne :

Aucun prétendant ne s'est vraiment dégagé cette année. Brambilla a d'abord engrangé des points l'air de rien, mais on semblait se diriger vers un duel entre Froome et Quintana, deux coureurs plus intéressés par une autre couleur de maillot. Les deux dernières étapes de montagne ont permis à Ruijgh de griller la politesse à tout le monde sur le fil en récoltant un peu plus de 200 points en deux jours ! Les colombiens qui l'ont accompagné se sont partagés les points et n'ont donc pas pu contester ce sacre.

1. TLJ - R.Ruijgh 265 pts
2. SKY - C.Froome 207 pts
3. MOV - N.Quintana 151 pts
4. COL - E.Beltran 105 pts
5. COL - C.Sarmiento 103 pts
6. TLJ - G.Brambilla 98 pts
7. EQS - V.Nibali 95 pts
8. LTS - L.Vervaeke 69 pts
9. KAT - Y.Trofimov 68 pts
10. TCS - P.Poljanski 41 pts

Image Classement des jeunes :

Le maillot blanc fut le théâtre d'une belle bataille en second rideau. Les jeunes furent tous piégés dès les étapes d'ouverture, permettant au français Castel de s'en emparer quelques jours. Puis Mohoric a créé la sensation en s'invitant à la table des meilleurs grimpeurs, remplaçant ses leaders Porte voire Formolo au pied levé. Mais sa sublime montée du Finestre lui est restée dans les jambes le lendemain pendant que Marks montait en puissance tout au long de ce Giro. L'irlandais s'est particulièrement illustré avec deux podiums lors des chronos. Il s'est au final montré plus discret, mais surtout plus régulier, pour accrocher son premier top 10 sur un grand tour ! (nb ! c'est d'ailleurs le premier regen ou "pro depuis 2012" de ma partie à réaliser cette performance).

1. TCS - G.Marks 81h42'03"
2. OGE - M.Mohoric + 4'03"
3. AST - J.Hirt + 25'27"
4. OGE - D.Formolo + 28'40"
5. FDJ - K.Elissonde + 40'19"
6. LTS - L.Vervaeke + 1h09'48"
7. SKY - L.Craddock + 1h10'49"
8. SKY - J.Polanc + 1h29'06"
9. LAM - G.Moscon + 1h42'45"
10. LIQ - E.Ravasi + 1h50'36"

Image Classement par équipes :

Quintana et Nibali avaient amené des armadas, mais ça n'a pas suffit pour contrer la doublette Froome-Uran. La Sky est la seule équipe à placer deux coureurs dans le top 10, elle en est récompensée. Sky devance Etixx, dont on a souvent vu le train Agnoli-Caruso-Sorensen-Nibali en chasse-patate. Puis Movistar, qui avait quant à elle placé trois coureurs dans le top 10 du cronoscalata avec Pozzovivo et Duarte. L'équipe espagnole comptait plus de purs grimpeurs trop irréguliers pour jouer ce classement, surtout quand Quintana avait du retard à rattraper.

1. Team Sky 243h35'55"
2. Etixx - Quick-Step + 13'40"
3. Movistar Team + 27'11"
4. Team LottoNL - Jumbo + 52'28"
5. Androni Giocattoli - Sidermec + 1h30'33"
6. Team Katusha + 1h36'20"
7. Tinkoff-Saxo + 1h57'26"
8. FDJ + 1h58'21"
9. Liquigas - Unicef + 1h59'13"
10. Trek Factory Racing + 2h04'14"


LE BILAN DE L'EDITION 2016 :
Image
Modifié en dernier par Nico32 le 27 Déc 2019, 16:44, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion en devenir
 
Messages: 13998
Localisation: RIP NicoPortal32 :'(

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Epilogue : les bilans]

Messagepar Anthony » 21 Déc 2019, 17:16

Deux maillots distinctifs, un top 5 alors que l'équipe aligné était pas très costaude, c'est un excellent Giro :ok:

Anthony
Cyclo du dimanche
 
Messages: 114

Re: Team Lotto Jumbo 2016 [Epilogue : les bilans]

Messagepar Coxo » 21 Déc 2019, 17:25

Froome vaincu aux points 8)
Et le maillot de meilleur grimpeur qui fait plaisir :ok:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10078
Localisation: Kahba des five


2837 messages
Retourner vers Récits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Joy et 4 invités