Profils des traceurs

Échafaudez ici de grandes théories sur les parcours de courses cyclistes ou proposez les votre, courses réelles ou fictives

Modérateur: Animateurs labo à parcours

Re: Profils des traceurs

Messagepar Allwatcher » 23 Juin 2020, 13:10

Allwatcher
Premier tracé : 13/08/2019
Nombre de tracés (RwGPS, le xx/yy/20) :


Souvenirs de traceur
Pourquoi tracez-vous ? Quelles sont les origines ?
Bon, je vais commencer par répondre à ces deux questions d'une traite. De manière résumée d'abord, et de manière très détaillée ensuite sous le spoiler (présence de dessins surtout). Quand j'étais petit, je m'amusais à inventer des cols imaginaires et à les dessiner : d'abord en 2D, puis en 3D au fil des années. L'envie venait du Tour de France (fan de cyclisme depuis très jeune) et de mes étés passés à la montagne.

Ensuite, je me suis mis à créer des profils d'étapes (imaginaires une nouvelle fois), histoire que les cols que j'inventais aient une "utilisation". Et puis un jour, j'ai inventé un GT de toute pièce (cf. spoiler) : des noms des difficultés à leur profil, en passant évidemment par leur agencement. J'avais aussi écrit ce qui semblait selon moi être le schéma parfait pour un TdF. En repassant dessus récemment, je me suis dit que c'était pas si parfait que ça ahah.

Et alors que j'étais donc encore plus "investi" dans le traçage, j'ai complètement décroché de cette passion naissante. Et puis l'an dernier, j'ai découvert LFR : la possibilité de créer un parcours réel, d'obtenir un profil de celui-ci plus vrai que nature, et de le partager avec d'autres gens. C'est comme ça que je me suis lancé l'été dernier dans la création de mon premier TdF, en vue du concours du forum (j'avais réellement découvert Le Gruppetto un mois auparavant). Et depuis, je passe un temps fou à tracer. Bref, c'est devenu un véritable loisir.

Profils dessinés à la main
Au tout début, je m'amusais à tracer des cols totalement aléatoires : pour chaque kilomètre, j'effectuais un tirage au sort qui me donnait la pente moyenne de ce kilomètre; derrière, je dessinais le col en question, et calculais le pourcentage moyen à la main (j'étais encore petit donc c'était des petites maths sympas pour moi ahah). Au fur et à mesure, je choisissais moi-même les pourcentages moyens, histoire d'avoir des cols qui me plaisait complètement. On peut voir l'évolution sur les 3 premières photos : de mes premiers cols en 2D avec uniquement la couleur pour montrer les différences de pentes, aux suivants en 3D déjà plus aboutis, en passant par mes premières étapes.



Il y a 3 ans, je me suis lancé dans mon projet de GT imaginaire. Des étapes inventées de toutes pièces, tout comme les difficultés. Les noms de celle-ci avaient pour but d'être des montées pouvant provenir de nombreux pays différents (sur les photos, Belgique, Suisse, et Espagne dans l'ordre). Si vous regardez en détails les noms, vous remarquerez que les noms n'existent pas mais sont tous fortement inspirés de véritables bosses (la palme au Caumuur - mix du Cauberg et du Muur Kapelmuur - et au Monte Zortirolon, mix du Mortirolo et du Zoncolan vous l'aurez compris). Bref, voilà quelques photos tirées du cahier dans lequel j'ai réalisé ce GT imaginaire.


Caras en vrac
Quelles sont vos lieux géographiques favoris ? Un pays préférentiel ?
Je vais là aussi regrouper les deux questions en une seule. Je trace depuis peu (à peine un an), donc je n'ai pas encore pu explorer énormément de zones géographiques. Mais parmi les différents pays visités, voici mes quelques préférences.

Facilement, je trouve la France géniale, avec une diversité géographique exceptionnelle. Mais j'ai peut-être pour l'instant une légère préférence pour l'Italie, qui possède un terrain de jeu plus vaste encore (plus inexploité aussi) pour ce qu'il est des étapes accidentées/montagneuses. En particulier, je me plais énormément à tracer dans les Dolomites, notamment autour de Corvara et Cortina, où les possibilités d'enchaînements sont fantastiques et (quasi) illimitées.

Du côté des autres pays, j'ai aussi beaucoup apprécié la Suisse. Je prends aussi du plaisir à aller voir du côté du Danemark, même si pour le coup, c'est plus le fait de connaître certaines routes qui m'attire, et non les possibilités de traçage (pas immenses il faut le reconnaître). L'Allemagne propose aussi de belles choses, mais il n'est pas chose aisée d'y tracer avec l'absence de SV.

Pour finir, s'il y a bien un pays qui m'a pour l'instant déplu, ce sont les États-Unis. A l'exception de la Californie (et encore, c'est peut-être aussi le cas), les beaux enchaînements montagneux se font rares. Ajouté à ça un réseau routier assez particulier, et on obtient un cocktail qui fait que je ne vais pas retourner y tracer de sitôt.

Quelle est votre terrain topographique favori ?
Quel est le type de profil de course qui vous aimez tracer ?
A l'inverse, celui avec lequel vous êtes le moins à l'aise ?
Vos modes de repérage ?
RwGPS (mode relief)
LFR
CyclingCols

Vos atouts traceur (types de tracés que vous maîtrisez le plus, ce que vous perfectionnez le plus, etc.) ?
Vos faiblesses traceur ?

Originalité
Vos lieux non-asphaltés préférés ? Et votre coup de cœur ?
Vos destinations et lieux exotiques favoris ?

Tracés et théories
Des schémas intéressants et spécifiques que vous aimeriez développer ?

Tracés et ambivalences
Profils des coureurs que vous privilégiez inconsciemment ?
Vos tracés reflètent-ils les atouts de votre/vos coureur(s) (ou style de coureurs) favori(s) ?

Tracés et paysages

Vos paysages favoris (panorama, monument, culture, histoire) ?
Un lieu historique ?

Une montagne ?
Pour y avoir été, les Dolomites. J'ai aussi beaucoup exploré les Alpes et Pyrénées françaises, c'est magnifique, mais les paysages italiens de cette zone géographique sont juste époustouflants et encore un cran au-dessus à mes yeux. Pour être encore plus précis, je vais retenir deux lieux en particulier (vraiment d'un point de vue paysage, même si ce sont aussi des grands lieux du vélo) : les Tre Cime di Lavaredo (plus bel endroit où je suis allé dans ma vie), et le Passo Giau (je l'ai fait à vélo, en fin de journée, le panorama en haut était donc une incroyable récompense).
Modifié en dernier par Allwatcher le 21 Juil 2020, 17:38, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Allwatcher
Terreur de critérium
 
Messages: 709
Localisation: Copenhague dans mon coeur

Re: Profils des traceurs

Messagepar ab63 » 23 Juin 2020, 17:54

Souvenirs de traceur
Pourquoi tracez-vous ? Quelles sont les origines ?
Ca combine sport, géographie et créativité :) Quand j'étais petit, je passais les longs voyages en voiture sur la Carte Michelin à imaginer des Tours de France en me basant sur indications de pourcentages et en calculant les distances avec les doigts :lol: Ensuite je me suis mis à Gmap en traçant approximativement les tracés sur une feuille puis, finalement, j'ai découvert le forum et laflammerouge pour tracer.


Caras en vrac
Quels sont vos lieux géographiques favoris ?
Là où il y a plein de petites routes à découvrir et des passages non goudronnés de préférence :mrgreen: .
Un pays préférentiel ?
L'Italie pour la raison donnée précédemment, le Portugal pour ses pavés.
Une ville préférentielle ?
Je rajoute cette question pour parler de La Paz et Quito :mrgreen: :love: N'oublions pas Trieste et Clermont-Ferrand aussi ! :mrgreen:
Quel est votre terrain topographique favori ?
La moyenne montagne, enchainer les côtes.

Quel est le type de profil de course qui vous aimez tracer ?
Les classiques pavées hors des Flandres.
A l'inverse, celui avec lequel vous êtes le moins à l'aise ?
Les étapes destinées uniquement aux baroudeurs.
Vos modes de repérage ?
GoogleMap puis tracé sur ridewithGPS et visualisation du profil avec lfr mais depuis que lfr n'utilise plus Gmap, c'est beaucoup plus dur de tracer.
Vos atouts traceur (types de tracés que vous maîtrisez le plus, ce que vous perfectionnez le plus, etc.) ?
La recherche de nouveautés, les enchainements de difficultés.
Vos faiblesses traceur ?
La gourmandise :mrgreen: La trop grande originalité de construction de mes GT.

Tracés et paysages
Vos paysages favoris (panorama, monument, culture, histoire) ?
Les Asturies, les Dolomites, les Cévennes, le Tyrol, j'en oublie mais le mieux c'est la surprise au détour d'une route dont on vérifie la praticabilité.
Un lieu historique ?
Le Puy de Dôme, légendaire et plus empruntable, c'est ce qui fait son intérêt car son apport sportif est limité :mrgreen:
Une montagne ?
Le Grossglockner, magnifique et terrifiant et permettant des étapes assez variées :love:
La Sniezka Moutain, pure merveille pavée :love:

Avatar de l’utilisateur
ab63
Directeur sportif
 
Messages: 9272

Re: Profils des traceurs

Messagepar CaramelMou » 06 Juil 2020, 19:10

Souvenirs de traceur
Pourquoi tracez-vous ? Quelles sont les origines ?
J'aime bien la géographie, ça doit venir des premières coupes d'Europe de foot que je suivais, celles où tu pouvais affronter successivement Skopje, Volgograd, le Bétis Séville, le Milan AC et le Slavia Prague pour aller en finale et pas les merdes actuelles où tout est fait pour avoir les gros clubs au bout. Et aussi d'un Fifa (98 ?) qui proposait de jouer les éliminatoires de la CDM avec 170 ou 190 nations. Mais contrairement à beaucoup ici, c'est pas non plus une passion.
J'ai commencé à tracer il y a "peu" (01-10-17 si j'en crois LFR, un chrono entre Saint-Martin-de-Ré et La Rochelle :prof: ) donc j'ai pas de screen de vieux cahiers à publier :moqueur: Ça m'est venu en trouvant sur un autre site (je ne vous fait pas un dessin :mrgreen: ) un tuto pour tracer sur LFR. J'ai rapidement fait quelques concours sur LFR mais ça ne m'a pas beaucoup plus et puis j'avais la flemme de faire la présentation en anglais :lol: et je venu ici (enfin revenu, j'étais passé en coup de vent quelques années plus tôt mais ça c'est une autre histoire :lol: ) juste avant le concours du Giro qui s'élançait de Marseille.



Quels sont vos lieux géographiques favoris ?
l'IDF parce que c'est la maison :mrgreen: Et parce qu'il y a peu de courses qui s'y déroulent dans la saison. Comme je suis encore assez "neuf", j'ai pas vraiment de coins favoris à part ça, ça viendra surement à force de tracer par contre certains concours m'ont permis de repérer des endroits que je n'aime pas (coucou les USA :mrgreen: )

Un pays préférentiel ?
La France, très classique mais au moins je sais où je vais et je peux vraiment chercher dans le détail.

Quel est votre terrain topographique favori ?
Les vallons, éventuellement la moyenne montagne.

Quel est le type de profil de course qui vous aimez tracer ?
Les parcours avec plein de petites côtes ou de raidards (IDF oblige) et les parcours plus accidentés avec du % à deux chiffres :evil:

A l'inverse, celui avec lequel vous êtes le moins à l'aise ?
Les flandriennes, je suis perdu rien que sur la localisation des monts ou des pavés, manquerait plus que ma première victoire en concours vienne de là :moqueur:

Vos modes de repérage ?
La Carte LFR pour la France (sauf IDF, j'ai une carte maison presque terminée, quelqu'un peut en témoigner :mrgreen: ), l'Italie et l'Espagne vu que c'est assez complet. Et sinon, j'écume strava (l'explorateur et la recherche de segments) donc je pars très rarement à l'aventure dans un coin sans savoir par où passer. Et je checke au SV le plus souvent même si ça peut arriver que je rate quelque chose comme sur le concours norvégien.

Vos atouts traceur (types de tracés que vous maîtrisez le plus, ce que vous perfectionnez le plus, etc.) ?
Je cherche beaucoup mais de manière efficace (enfin je crois :lol: ) donc je n'y passe pas des jours entiers non plus mais ça me donne souvent plusieurs options. Et du coup, je fais souvent x version d'une même course/étape jusqu'à ce que je sois satisfait, c'est vraiment rare que je garde mon premier jet.

Vos faiblesses traceur ?
La gourmandise, l'équilibre général de la course (principalement sur trois semaines), les étapes pour sprinteurs souvent pas assez nombreuses/trop vallonnées même si j'essaie de faire des efforts là dessus depuis quelques temps. Les commentaires, j'ai beaucoup de mal à justifier pourquoi j'aime ou je n'aime pas. :oops: Et bien sur les profils moches, il y en a même qui veulent m'éliminer des concours pour ça :mrgreen: Et ma connexion internet en mousse qui m'a déja fait perdre des recherches pas sauvegardées et qui peine à m'afficher une page quand il y a plus de deux parcours dessus surtout pendant les GT :twisted:


Vos paysages favoris (panorama, monument, culture, histoire) ?
J'ai pas d'exemple précis en tête mais j'aime bien trouver des lieux particuliers (que ce soit géographique, culturel/historique) notamment pour les sites de départ et d'arrivée, c'est parfois un peu limite par contre et encore je me retiens, vous avez échappée à quelques arrivées tadjiks sur quelques uns des derniers concours

Un lieu historique ?
Le premier qui m'est venu, c'est les Glières même si au niveau cyclisme, c'est trop récent pour être historique. Du coup, je dirais Arenberg, il y a toujours une certaine excitation que je retrouve rarement dans l'année sauf au départ du Tour et le matin de la première étape de montagne.

Une montagne ?
Si c'est un massif, j'aime bien les Pyrénées par esprit de contradiction vu que les Alpes sont souvent mieux loties sur le TDF. Si c'est un col, je dirais un col pyrénéen ... ah ba non un col alpestre, on voit le mec cohérent dans son discours ( :mrgreen: ) donc la Croix de Fer, j'aime bien ce genre de col pas du tout régulier, c'est pas un hasard si je l'ai utilisé sur mes deux concours TDF.

Avatar de l’utilisateur
CaramelMou
Junior
 
Messages: 1011

Re: Profils des traceurs

Messagepar Klira » 09 Juil 2020, 07:22

MAJ
Petit ajout avec parcimonie pour cette fois, la MAJ concerne les questions en rouge, vous pourrez la retrouver en page 1, ainsi que le récap' des posts des traceurs. Je vous rappelle que par clarté vous devez éditer votre post pour répondre aux questions supplémentaires. ;)


Souvenirs de traceur
Pourquoi tracez-vous ? Quelles sont les origines ?

Caras en vrac
Quelles sont vos lieux géographiques favoris ?
Un pays préférentiel ?
Quelle est votre terrain topographique favori ?
Quel est le type de profil de course qui vous aimez tracer ?
A l'inverse, celui avec lequel vous êtes le moins à l'aise ?
Vos modes de repérage ?
Vos atouts traceur (types de tracés que vous maîtrisez le plus, ce que vous perfectionnez le plus, etc.) ?
Vos faiblesses traceur ?
Vos lieux non-asphaltés préférés ? Et votre coup de cœur ?
Vos destinations et lieux exotiques favoris ?

Tracés et théories
Des schémas intéressants et spécifiques que vous aimeriez développer ?

Tracés et ambivalences
Profils des coureurs que vous privilégiez inconsciemment ?
Vos tracés reflètent-ils les atouts de votre/vos coureur(s) (ou style de coureurs) favori(s) ?

Tracés et paysages

Vos paysages favoris (panorama, monument, culture, histoire) ?
Un lieu historique ?
Une montagne ?

Avatar de l’utilisateur
Klira
Directeur sportif
 
Messages: 14963
Localisation: Proserpina’s gardens

Re: Profils des traceurs

Messagepar Jules2905 » 12 Juil 2020, 21:47

Questionnaire mis à jour avec les nouvelles questions. :ok:

viewtopic.php?p=2060399#p2060399

Avatar de l’utilisateur
Jules2905
Directeur sportif
 
Messages: 22352
Localisation: Dans la Cima Gallisterna, là où le King a écrit l'histoire.

Re: Profils des traceurs

Messagepar Tazio » 25 Juil 2020, 09:42

Souvenirs de traceur
Pourquoi tracez-vous ? Quelles sont les origines ?

Ca doit remonter à quand j'ai commencé à jouer à PCM il y a une quinzaine d'années. Après avoir regardé le Tour à la télé pendant des années, j'ai découvert qu'on pouvait nous aussi s'improviser traceurs et le faire devenir réalité par l'intermédiaire d'un jeu.

A l'époque, c'était surtout le bon atlas routier, du Google Earth et un petit programme qui, à partir d'une importation de fichier, dessinait des profils vagues avec des lignes vertes/rouges. Bien évidemment, au début et en l'absence d'une bonne connaissance des cols, ca donnait des étapes avec que des grandes villes-étapes (style Grenoble > Turin) et des grands cols, pas de beaux enchaînements.

Je prends aussi beaucoup de plaisir à tracer afin de découvrir la géographique d'un pays (surtout du mien). Souvent, dans d'autres aspects de ma vie, quand on me parle d'une ville, je connais de façon très précise sa localisation... parce que j'y suis déjà "passé" plein de fois en traçant des parcours :lol:

Caras en vrac
Quelles sont vos lieux géographiques favoris ?

La richesse des Alpes. Il y a tellement de pays traversés, tellement de type de cols, tellement de paysages qu'on peut dessiner des étapes très différentes sans jamais s'ennuyer. Je kifferais dessiner un "Grand Tour" des Alpes de 21 étapes avec des étapes variées et adaptées à tous les styles de coureurs.

Un pays préférentiel ?

La France, parce que c'est le pays que je connais le mieux. Même si, depuis que je me suis mis à tracer en Italie il y a quelques mois, je me dis que ce pays est vraiment le paradis du cyclisme tellement il y a de possibilités de belles étapes dans tous les coins du pays. On pourrait presque tracer un Giro avec 21 étapes somptueuses !

Je connais moins bien les autres pays dès qu'on s'éloigne à plus de 100 kilomètres des frontières françaises, mais ca viendra :mrgreen:

Quelle est votre terrain topographique favori ?

La montagne (moyenne ou haute). Un peu par flemme, car la connaissance des cols est plus facile à acquérir que celles de toutes les petites côtes perdues dans un coin de Normandie :mrgreen: Pour le côté traceur aussi : n'ayant pas l'occasion de beaucoup rouler à vélo, un col est plus facile à "visualiser" sur une appli de traçage qu'une zone venteuse par exemple.

Et pour le côté mythique : les paysages montagneux ont quelque chose de majestueux. Ventoux, Galibier, Tourmalet, ce sont des noms qui font frémir depuis que je suis le Tour et que j'y vois les coureurs en souffrance à la télé. J'aurais beaucoup aimé connaître le Tour à ses débuts, ce côté pionnier qui part à l'assaut d'un monstre et voir comment Henri Desgrange a du se sentir tout petit face à ce géant lorsqu'il a dit : "A côté du Galibier, vous êtes de la pâle et vulgaire bibine" :love:

Quel est le type de profil de course qui vous aimez tracer ?

Les étapes de (moyenne) montagne où ca peut péter de loin. Je n'aime pas trop les courses de côte et, de façon plus générale, les grosses arrivées au sommet. J'adore les étapes qui débutent par un terrain casse-pattes difficile à contrôler, puis un gros col comme détonateur à la mi-étape et ensuite une fin d'étape plus ouverte avec des explications entre des petits groupes.

Par exemple, cette étape que j'ai tracée sur mon tout premier Giro :

Image

A l'inverse, celui avec lequel vous êtes le moins à l'aise ?

Les étapes vallonnées ou typées classiques. Par manque de connaissance et manque d'intérêt.

Vos modes de repérage ?

En général, pour découvrir une zone, je m'appuie sur des tracés de vraies courses ou des propositions d'autres traceurs. Cela m'aide à situer les principaux cols et enchaînements de la région. Après, je tâtonne, je teste de nouveaux montages...

Vos atouts traceur (types de tracés que vous maîtrisez le plus, ce que vous perfectionnez le plus, etc.) ?

Mieux tracer avec des cols déjà connus. Pas forcément partir à la recherche d'ascensions ou de chemins de chèvres inconnus. En ce sens, j'aime beaucoup quand Le Gruppetto pond un article avec la version "revisitée" d'un Tour de France : démontrer qu'il aurait été possible de faire un meilleur Tour avec (quasi) les même éléments qu'ASO.

Vos faiblesses traceur ?

Du coup, la recherche d'ascensions et de chemins de chèvres inconnus.

Et aussi les étapes totalement plates. J'aime bien compliquer la tâche des sprinteurs d'une manière ou d'une autre.

Vos lieux non-asphaltés préférés ? Et votre coup de cœur ?

Les strade bianche de Toscane, c'est quand même somptueux...
Image
Image

Mais je vais rester quand même sur les pavés du Nord. Ce mythe, ces guerriers qui roulent à toute blinde dessus, le monde au bord de la route, cette poussière ou cette boue selon la météo, le côté épique et incertain de ces épreuves, c'est quand même quelque chose ! Alors quand ils mettent ca sur le Tour de France... :love:
Image

Vos destinations et lieux exotiques favoris ?

Je n'en ai pas pour l'instant. J'aime rester proche de mes bases.

Tracés et théories
Des schémas intéressants et spécifiques que vous aimeriez développer ?

Un Grand Tour qui se terminerait par un CLM-poursuite le tout dernier jour. Les coureurs s'élancent dans l'ordre et avec les écarts du classement général : le premier à franchir la ligne d'arrivée est donc le vainqueur final. Ca pourrait être sur un CLM plat, mais aussi sur un Cronoscalata 8)

Pour ne pas désavantager les coureurs seuls, la distance de ce CLM serait assez réduite : 10kms pour un Cronoscalata, 30 kilomètres pour un CLM plat.

Tracés et ambivalences
Profils des coureurs que vous privilégiez inconsciemment ?

Dieu Image Les vrais savent 8)

En général, les coureurs passe-partout style Alaf, Sagan, GVA... Je ne suis pas super fan des coureurs qui ne savent que sprinter, ou que rouler, ou que grimper.

Vos tracés reflètent-ils les atouts de votre/vos coureur(s) (ou style de coureurs) favori(s) ?

J'imagine qu'il doit y avoir une part de ça dans mon rejet des orgies montagneuses et dans mes tracés casse-pattes un peu partout :mrgreen: Ou alors, est-ce l'inverse : sont-ce mes coureurs favoris parce qu'ils correspondent aux types de tracés que j'aime ?

Tracés et paysages
Vos paysages favoris (panorama, monument, culture, histoire) ?

Juste voir ca :

Image

Un lieu historique ?

Innsbruck ? :mrgreen: Aucun en particulier.

Une montagne ?

Le Ventoux. On se demande ce qu'il fait là : je ne sais plus quel auteur le décrivait comme une "verrue". L'ascension est difficile, les conditions météo sont exigeantes et le décor est unique, on se croirait sur une autre planète !

Antoine Blondin : «Peu de souvenirs heureux s’attachent à ce chaudron de sorcières qu’on n’aborde pas de gaieté de cœur. Nous y avons vu des coureurs raisonnables confiner à la folie sous l’effet de la chaleur et des stimulants, certains redescendre les lacets alors qu’ils croyaient les gravir, d’autres brandir leur gonfleur au-dessus de nos têtes en nous traitant d’assassins»

Roland Barthes : «Un Dieu du mal auquel il faut sacrifier. Véritable Moloch, despote des cyclistes, il ne pardonne jamais aux faibles, se fait payer un tribut injuste de souffrance.»

Avatar de l’utilisateur
Tazio
Baroudeur
 
Messages: 4052

Re: Profils des traceurs

Messagepar darth-minardi » 25 Juil 2020, 09:54

Klira a écrit:MAJ
Petit ajout avec parcimonie pour cette fois, la MAJ concerne les questions en rouge, vous pourrez la retrouver en page 1, ainsi que le récap' des posts des traceurs. Je vous rappelle que par clarté vous devez éditer votre post pour répondre aux questions supplémentaires. ;)

Ça n'a pas nécessairement sa place ici, mais mettre à jour des posts des pages précédentes, ce n'est pas le meilleur moyen de faire "vivre" un topic.

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25234
Localisation: WikiPavé

Re: Profils des traceurs

Messagepar Mats » 29 Juil 2020, 07:43

Souvenirs de traceur
Pourquoi tracez-vous ? Quelles sont les origines ?

Mon "expérience" de traceur remonte à la fin des années 90. À l'époque, j'avais à peine une dizaine d'années et mon petit plaisir consistait à suivre en direct l'étape du Tour sur l'atlas Michelin que mon père m'avait offert. Je vous parle d'une époque sans PC, sans Internet !
Je passais des heures et des heures entières sur cet Atlas, ça me fascinait ! Toutes ces couleurs de route, ces reliefs qui se devinent, la sonorité des noms de lieux, de rivière, de montagne...tout un monde, l'infini qui s'offrait en quelques pages. Petit à petit, je me suis mis à tracer mes premiers tours. J'avais un pochoir qui dessinait le contour de la France et je réalisais mes petites cartes à la main, sur du papier quadrillé, en écrivant en dessous le détail des étapes. Quelque chose de très simple : le kilométrage, les grandes villes traversées, les cols/côtes.

Bref, ça occupait une bonne partie de mes soirées pendant l'été ! Me promener ainsi sur mon atlas m'a aussi beaucoup apporté. Je me souviens qu'en CM2, alors que beaucoup de mes camarades galéraient à placer Paris, Lyon et Marseille sur une carte, j'arrivais à situer les principaux cols des Alpes ou des Pyrénées.

Encore aujourd'hui, je trace principalement par amour de la géographie et des paysages. Participer aux concours sur ce forum m'a permis de découvrir de nouveaux lieux, d'affiner mes connaissances pour d'autres...et puis il y a le côté esthétique des profils. Quand on est "vieux" comme moi et qu'on a tracé sur un Atlas, tous les sites comme La Flamme rouge, OpenRunner ou RidewithGPS offre quelque chose de magique : ces profils qui se dessinent à mesure qu'on trace, c'est fabuleux ! Même si j'ai sans doute tracé des milliers d'étape sur ces sites, la magie opère toujours.

Caras en vrac
Quelles sont vos lieux géographiques favoris ?

Les zones légèrement accidentés, notamment dans le nord-ouest de la France, il n'y a rien de plus agréable que de dénicher une succession de petites routes où les difficultés s'enchaînent pour corser une étape en apparence facile. Les Pyrénées, également, car ça m'évoque des tas de souvenirs : j'y ai passé de nombreux étés depuis l'enfance.

Un pays préférentiel ?

La France, sans hésiter. C'est évidemment le pays que je connais le mieux, et même après une vingtaine d'années de "traçage", je ne m'en lasse pas. On y trouve une telle diversité de reliefs, chaque zone du territoire ou presque présente un intérêt.

Quel est votre terrain topographique favori ?

Difficile de répondre. Historiquement, c'est la montagne qui m'a donné envie de tracer...les chevauchées de Virenque ou Jalabert dans les étapes où les cols s'enchaînent, les arrivées au sommet, tout ça me fascinait. Mes premiers tours étaient d'ailleurs affreux sur ce point, bien trop montagneux !
Bref, je prends toujours du plaisir à tracer en montagne, mais c'est la plaine qui m'attire de plus en plus car le challenge d'y tracer une belle étape est intéressant.

Quel est le type de profil de course qui vous aimez tracer ?

Deux types :
- les classiques pour gaziers, indécises, les matchs sprinteurs/puncheurs...cela fait écho à ce que j'ai dit au-dessus, tracer un beau profil en plaine, en allant chercher quelques bosses, des changements de direction, un plateau exposé, des relances, des revêtements différents, du pourcentage sur une courte distance...c'est loin d'être évident et quand c'est bien réussi ça me fascine.
- les petites courses par étapes montagneuses (4-5 jours).

A l'inverse, celui avec lequel vous êtes le moins à l'aise ?

Les classiques pour puncheurs, de type ardennaise. Elles m'ont toujours bien réussi dans les concours du forum, mais je prends peu de plaisir à les tracer. Je suis rarement satisfait de ce que je propose sur ce type de course, je peine à trouver le bon équilibre.

Vos modes de repérage ?

J'utilise le mode "terrain" sur RwGPS pour observer le relief, mais à chaque concours TdF, je continue de tripoter mon vieil atlas !

Vos atouts traceur (types de tracés que vous maîtrisez le plus, ce que vous perfectionnez le plus, etc.) ?

En France, la connaissance du terrain. Ça me permet de gagner du temps, je sais ce que je vais trouver dans chaque région. Je peux tracer des étapes ou un Tour complet de mémoire...il m'arrive d'ébaucher des trames quand je mets du temps à m'endormir !
Et puis une certaine retenue dans mes différentes propositions.

Vos faiblesses traceur ?
L'Espagne ! :mrgreen:
Mon côté "éternel insatisfait". Il me faut beaucoup de temps pour me décider, me convaincre qu'un choix est préférable à l'autre. Il m'arrive de retracer des dizaines de fois la même étape, il m'arrive de chambouler ma trame après des semaines de réflexion...je n'ose pas compter le nombre d'heures consacrées aux concours TdF par exemple !

Vos lieux non-asphaltés préférés ? Et votre coup de cœur ?
Les petits chemins de vigne ou les chemins forestiers qu'on trouve dans l'ouest de la France. Pas vraiment de coup de cœur particulier, mais un secteur comme celui de La Rochère/La Coudraie sur le nouveau Paris-Tours me plait beaucoup : un bon mur de 400m à 10% qui débouche directement sur un chemin de 1000m au coeur des vignes, c'est très exigeant.

Vos destinations et lieux exotiques favoris ?
La Bretagne, ça marche pour l'exotisme ?
Je m'aventure peu hors de France...j'aime bien le Royaume-Uni ou l'Italie,bref, rien de très exotique. Je suis quelqu'un de classique. :mrgreen:

Tracés et théories
Des schémas intéressants et spécifiques que vous aimeriez développer ?
à venir

Tracés et ambivalences
Profils des coureurs que vous privilégiez inconsciemment ?
Aucun en particulier.

Vos tracés reflètent-ils les atouts de votre/vos coureur(s) (ou style de coureurs) favori(s) ?
Non : mes premières semaines piégeuses ne plairaient pas forcément à Thibaut Pinot.


Tracés et paysages

Vos paysages favoris (panorama, monument, culture, histoire) ?
Les petites routes assez étroites qui sillonnent une campagne vallonnée, les routes en lacets...
Sur le plan culturel, j'ai toujours fait en sorte que JPO ait quelque chose à raconter si mes tours étaient disputés en vrai.

Un lieu historique ? Une montagne ?
Je regroupe les deux pour répondre : le Tourmalet. C'est sentimental. C'est le premier col que j'ai découvert en voiture quand j'avais 7 ans, j'étais fasciné par son nom et ses légendes qu'on racontait à chaque Tour...alors c'est rare de le voir absent de mes tracés.

Avatar de l’utilisateur
Mats
Directeur sportif
 
Messages: 6771

Re: Profils des traceurs

Messagepar david79000 » 29 Juil 2020, 08:13

Pourquoi tracez-vous ? Quelles sont les origines ?

Fasciné par la gépographie, je suivais les courses en regardant les cartes Michelin. Le soir après les étapes du Tour de France, je refaisais les étapes dans ma chambre avec mes petits cyclistes. A l'époque, Fignon gagnait souvent.
J'ai aussi eu de la chance de partir souvent en vacances avec mes parents et découvert de nombreux coins de la France.

Quelles sont vos lieux géographiques favoris ?

J'aime tracé en France Comté car région de mon enfance et dans les Alpes où j'ai passé de nombreuses vacances. D'ailleurs, je viens de découvrir Les Karellis en juillet 2020 et il y a moyen de tracé une belle étape dans la Maurienne avec une arrivée au sommet de la station qui a besoin de se régénérer (pour info, le Conseil Départemental refait complètement la route de la montée depuis les Bochets).

Un pays préférentiel ?

La France, sans hésiter. C'est évidemment le pays que je connais le mieux, et même après une vingtaine d'années de "traçage", je ne m'en lasse pas. On y trouve une telle diversité de reliefs, chaque zone du territoire ou presque présente un intérêt.

Quel est votre terrain topographique favori ?

La Haute Montagne ou la moyenne montagne. Je trouve d'ailleurs dommage de ne pas faire de belles étapes dans le Haut-Doubs, Doubs en fin de Tour. J'aimerais voir ce que donne une étape de moyenne montagne courte ou usante en fin de Tour.

Quel est le type de profil de course qui vous aimez tracer ?

Je souhaiterais tracer une classique montagneuse qui se rapporcherait de la classique des Alpes.
Tracé des épreuves d'une semaine, j'adore aussi.

A l'inverse, celui avec lequel vous êtes le moins à l'aise ?
Les classiques ardennaises

Vos modes de repérage ?

L'Atlas et la connaissance du terrain

Vos faiblesses traceur ?
L'Espagne ! :mrgreen:
Mon côté "éternel insatisfait". Il me faut beaucoup de temps pour me décider, me convaincre qu'un choix est préférable à l'autre. Il m'arrive de retracer des dizaines de fois la même étape, il m'arrive de chambouler ma trame après des semaines de réflexion...je n'ose pas compter le nombre d'heures consacrées aux concours TdF par exemple !

Vos lieux non-asphaltés préférés ? Et votre coup de cœur ?
Les pavés

Vos destinations et lieux exotiques favoris ?
pas exotique, mais la SAVOIE

Tracés et théories
Des schémas intéressants et spécifiques que vous aimeriez développer ?
j'envisage de tracer un truc qui pourrait s'appeler des ribins aux pavés du Nord. La trame serait ribins, Massif Central, ITT plat, Pyrénées, Ventoux en ITT, Alpes, Jura, Vosges, et pavés avant Paris

Tracés et ambivalences
Profils des coureurs que vous privilégiez inconsciemment ?
Aucun en particulier.

Vos tracés reflètent-ils les atouts de votre/vos coureur(s) (ou style de coureurs) favori(s) ?
Un grimpeur


Tracés et paysages
Vos paysages favoris (panorama, monument, culture, histoire) ?
Les petites routes assez étroites qui sillonnent une campagne vallonnée, les routes en lacets...
Sur le plan culturel, j'ai toujours fait en sorte que JPO ait quelque chose à raconter si mes tours étaient disputés en vrai.

Un lieu historique ? Une montagne ?
Le Galibier par le Télégraphe, fait cet été, c'est bon...

Avatar de l’utilisateur
david79000
Espoir
 
Messages: 946
Localisation: ICI c'est PINOT

Re: Profils des traceurs

Messagepar Mats » 29 Juil 2020, 11:31

@david : Je crois que tu as copié-collé certains de mes passages. :lol:

Avatar de l’utilisateur
Mats
Directeur sportif
 
Messages: 6771

Re: Profils des traceurs

Messagepar TRH » 31 Juil 2020, 14:46

Pourquoi tracez-vous ? Quelles sont les origines ?

J'ai commencé à m'intéresser aux tracés après le tour 2016 et toutes les critiques qui ont été faites. Je trouvais le parcours super (Ventoux,beaucoup de montagne toussa toussa) et j'ai regardé les parcours proposés sur les sites anglophones, puis sur Le Gruppetto.

Je trace pour la beauté des profils :mrgreen: et aussi pour évacuer la frustration quand je vois des organisateurs annoncer des parcours dégueulasses, du coup c'est assez inconstant.



Quelles sont vos lieux géographiques favoris ?

Les Alpes françaises et italiennes, la vallée de Chevreuse/Versailles, les petits massifs d'Angleterre ainsi que le Jura.

Un pays préférentiel ?

La France

Quelle est votre terrain topographique favori ?

La Haute-Montagne.

Quel est le type de profil de course qui vous aimez tracer ?

Les étapes de montagne longues avec des enchaînements de cols,de plus en plus au vu de leur disparition sur le tour de France.

A l'inverse, celui avec lequel vous êtes le moins à l'aise ?

Les Pavées, toujours besoin d'avoir une carte des pavées à côté car je ne sais pas les repérer. J'imagine que ça viendra avec le temps.

Vos modes de repérage ?

Google Maps, ou alors le vélo pour découvrir des petites côtes de ma région qu'on ne trouverait pas avec RWGPS

Vos atouts traceur (types de tracés que vous maîtrisez le plus, ce que vous perfectionnez le plus, etc.) ?

Les petites courses de quelques jours, ou les massifs montagneux. Je pense que je trouve "facilement" un bon équilibre et ne tombe pas souvent dans la surcharge.



Vos faiblesses traceur ?

Les ITT, un peu de mal à les caser, ils me coûtent souvent cher sur les concours.

Vos lieux non-asphaltés préférés ? Et votre coup de cœur ?

Comme dit plus haut, c'est pas vraiment ma tasse de thé mais j'aime beaucoup le finestre tout de même :mrgreen: :mrgreen:

Vos destinations et lieux exotiques favoris ?

La Réunion, où alors la Californie. J'aime bien tracer des Tours qui conviennent à TVG


Des schémas intéressants et spécifiques que vous aimeriez développer ?

Les tours avec seulement 4 étapes de montagne, mais qui restent réalistes (pas fan fan des tours sans haute montagne ou avec juste de la montagne les premiers jours). Je vois pas souvent ce genre de parcours dans les concours.


Profils des coureurs que vous privilégiez inconsciemment ?

Aucun en particulier.

Vos tracés reflètent-ils les atouts de votre/vos coureur(s) (ou style de coureurs) favori(s) ?

Non, sauf quand je pars en Californie mais sinon je suis plus mes envies.


Vos paysages favoris (panorama, monument, culture, histoire) ?

Les grands cols alpins,ou alors le Ventoux.

Un lieu historique ?
Une montagne ?


J'aime beaucoup l'Izoard, que ce soit pour la beauté du lieu et les superbes enchaînements qu'il propose (Agnel-Izoard :love: )

Avatar de l’utilisateur
TRH
Coureur pro
 
Messages: 1698
Localisation: Double vainqueur moral du Dauphiné

Re: Profils des traceurs

Messagepar CSC_3187 » 31 Juil 2020, 20:12

On va commencer par la version 1. Je complèterais les nouvelles questions plus tard.

Souvenirs de traceur
Pourquoi tracez-vous ?
La raison principale consiste en la matérialisation du profil. Grâce aux sites de traçage imitant la charte graphique des plus grandes courses, ça donne une impression de réalisme qui est la cerise sur le gâteau et qui motive à pousser la démarche de création jusqu'au bout.

Quelles sont les origines ?
C'est assez lointain, à la convergence entre une passion pour la cartographie et pour les simulations sportives. J'ai toujours aimé reproduire les évènements sportifs, le cyclisme avec le TDF en particulier, en faisant régulièrement partie. Au-delà de simplement rejouer les parcours réels, j'ai rapidement eu envie d'en créer de nouveau en suivant les routes sur la carte. C'était un petit exercice qui rappelait la route des vacances.

La technique a évolué. Au départ, le tracé était un simple itinéraire avec des points de repère, joué avec des cyclistes en plomb sur un plateau (enfin plutôt une grande planche). Il n'était pas question de profil, simplement de difficulté générale pour jouer avec les règles en place. Le support a changé avec l'arrivée de l'éditeur d'étapes PCM, poussant à travailler sur les profils des cols, étape obligatoire dans la réalisation d'une étape et nécessaire pour tirer profit du jeu. L'évolution de l'éditeur et la multiplication des sites de traçage m'a permis de pousser le travail sur l'intégralité du tracé. Manquant de temps pour adapter toutes mes créations dans PCM, je me limite aujourd'hui au rendu graphique et à l'imagination.

Caras en vrac
Quelles sont vos lieux géographiques favoris ?
Je suis naturellement attiré par les Pyrénées sans que ça ne s'explique forcément. L'imaginaire du Tour de France a forcément renforcé mon attrait pour les paysages montagneux et pour ces régions, mais je ne saurais pas vraiment justifier ma préférence pour l'une d'entre elles. C'est plus un coup de cœur qu'une raison logique.

Un pays préférentiel ?
Je préfère toujours la France, parce que c'est le pays du TDF et que c'est toujours plus immersif d'imaginer des parcours sur les routes de France. J'aime bien explorer de temps en temps les autres pays, mais ça fait moins rêver de passer sur des routes inconnues en se fiant juste au profil.

Quelle est votre terrain topographique favori ?
Je privilégie la montagne, parce que c'est là que s'est écrit la légende du TDF et d'une partie du cyclisme. Ce sont ces étapes que j'ai le plus aimé dans ma jeunesse, ce sont ces étapes que je veux reproduire et imaginer en premier. Cela ne m'empêche pas d'apprécier m'interroger sur les constructions à mettre en place sur d'autres terrains, les flandriennes en particulier, avec leur statut de courses à part.

Quel est le type de profil de course qui vous aimez tracer ?
Comme je préfère la montagne, je préfère tracer les étapes de montagne. Pour être plus précis, je dirais même les enchainements d'étapes de montagne et leur placement au sein d'un grand tour. J'ai du mal à imaginer une étape de montagne seule, juste un tracé, sans aucun autre élément de contexte que seraient la position des chronos, les étapes déjà tracées, les difficultés à venir...

A l'inverse, celui avec lequel vous êtes le moins à l'aise ?
J'ai du mal avec les étapes de plaine. C'est un exercice très complexe, car les possibilités de tracés sont multiples. Le maillage routier est beaucoup plus dense en plaine, de telle sorte que le nombre de combinaisons entre les différentes portions est bien plus important que sur un terrain montagneux. Soigner une étape de plaine exige d'y passer du temps, surtout si on veut offrir autre chose qu'un scénario 4x4 où il suffit de relier un point A à un point B sans réfléchir. Comme en plus, ce n'est pas le profil qui me motive le plus, je ne me livre que guère à l'expérience.

Vos modes de repérage ?
Le principal reste la carte topographique, pour repérer le relief et visualiser les côtes potentielles à glisser. Les sites de traçage embarquant de multiples cartes, je privilégie RideWithGPS pour sa simplicité d'utilisation et la présence du StreetView pour contrôler rapidement l'état et la largeur de la route.

Je complète parfois celle-ci par les sites de référencement des cols, qui proposent photos et commentaires, dans le but de visualiser plus en détail chaque col. Pour les citer, on y retrouve notamment Cols-Cyclisme, Quaeldich ou les blogs de passionnés comme Alpes4Ever ou Velomontagne.

Je jette souvent un coup d'oeil à la carte Michelin, en complément de Google Maps, pour repérer les attractions touristiques.

Vos atouts traceur (types de tracés que vous maîtrisez le plus, ce que vous perfectionnez le plus, etc.) ?
A ma connaissance, aucun.

Comme les propositions faites n'ont jamais été validées sur le terrain, que ce soit pour le déroulement de la course, comme pour les possibilités d'organisation, je ne présumerais pas de mes compétences sur le sujet. En toute modestie, contrairement à d'autres, je ne prétends pas être un expert qui maîtrise l'art du traçage.

De manière générale, j'appréhende le tracé dans son ensemble, en cherchant une forme de réalisme. Cette forme tient compte à la fois du sportif et de la qualité du parcours, en essayant de rester dans les codes de l'époque, mais aussi des contraintes organisationnelles et logistiques, ainsi que de mettre en valeur visuellement celui-ci.

Vos faiblesses traceur ?
J'ai du mal à passer du temps sur les étapes de plaine, encore plus sur un GT. Ça donne donc des choses que l'on pourrait facilement retravailler pour faire mieux. J'ai aussi le défaut de ne pas apprécier assez les fortes pentes pour un certain public, mais peut-on qualifier ça de faiblesse.

Tracés et paysages
Vos paysages favoris (panorama, monument, culture, histoire) ?
Je ne suis pas difficile, je peux m'extasier devant la beauté du monde en général, que ce soit un beau paysage naturel, un monument historique ou de l'architecture moderne. J'essaie d'en glisser dans les tracés, car le cyclisme a cet avantage de pouvoir évoluer dans des décors splendides, ce qui fait aussi partie de la course.

Un lieu historique ?
Aucun qui ne se détache en particulier.

Une montagne ?
D'un point de vue personnel, j'ai beaucoup apprécié le versant ouest de l'Aubisque.

Avatar de l’utilisateur
CSC_3187
Maglia rosa
 
Messages: 8727


52 messages
Retourner vers Le laboratoire à parcours

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités