Cinéma

Actus internationales & françaises, politique, société, économie, culture, idées, planète, science, technologie, urbanisme, photographie et bien d'autres choses !

Re: Cinéma

Messagepar Coxo » 09 Sep 2020, 06:50

Panzer a écrit:Très dubitatif sur Tenet. J'ai eu l'impression de voir un film "maximaliste", je sais pas si ça se dit. C'est à la fois un film de SF, surnaturel, d'espionnage, d'action, de mystère, dramatique. Le film va à 2000 à l'heure, on passe d'un endroit à un autre, d'un personnage à un autre sans transition. Le flux d'informations à ingurgiter en si peu de temps rend la chose difficile à suivre, le rythme de ce film est abusif. Au final, le film veut tout être à la fois, le film se perd dans sa complexité, dans sa volonté d'aller trop vite, j'ai l'impression que personne ne l'a compris au premier abord :moqueur:

Il me semble que c'est tiré d'un livre donc y'a le problème de couper certains passages et détails qui font que l'histoire déroule encore plus vite...
De toute façon tous les films qui touchent au temps.... Faut pas chercher à les comprendre :niais:
Surtout que là c'est pas du voyage dans le temps mais de l'inversion... C'est un principe tellement absurde pour l'homme (déjà que le voyage dans le temps l'est suffisamment) que ça en devient complexe. La relativité comme dans Interstellar ok, le reste non. Ou alors faut poser le cerveau à côté (ça tombe bien y'a une place de libre)...

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10098
Localisation: Kahba des five

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 09 Sep 2020, 07:06

Quel foutage de gueule Tenet... Derrière sa belle plastique, on dirait une pâtisserie à l'anglaise : un gros sponge cake pas dégueu mais un peu indigeste, sur lequel on a rajouté un énorme glaçage en cache misère pour rendre le truc joli et attirant, sauf que ça marche sur une bouchée mais que t'es écoeuré à la fin de la part. Le glaçage, c'est ce concept de retourne temps.

Sur le compréhension, le film est globalement très simple à comprendre une fois terminé. Et Nolan fait bien d'aller très vite pour pas qu'on réfléchisse trop parce que c'est con . Mais il s'offre quand même le luxe de nous prendre pour des débiles quand Clémence Poesy qui débarque en début de film avant de disparaitre dit directement au spectateur "don't truc to understand, feel" :niais:

Ça faisait longtemps que j'avais pas vu un réal se caricaturer à ce point (moi je fais des blockbusters cérébraux pour des gens qui n'ont jamais vu un film cérébral). Reste une maîtrise à la réalisation, notamment la superbe première scène à l'opéra et les quelques réussites visuelles liées à l'inversion du temps

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8496
Localisation: Toulouse

Re: Cinéma

Messagepar rtg65 » 09 Sep 2020, 09:15

Tenet doit être l'un des plus mauvais film de Nolan, au delà du concept remonte temps un peu foutage de gueule, c'est le film le moins humain qu'il a fait. On est très loin des histoires et sentiments des personnages principaux dans Inception, Interstellar et même Batman. Ce fil rouge manque énormément à Tenet.
L'autre problème du film, c'est que j'ai l'impression que le film perd en puissance tout au long du film comme Spectre.
La scène d'ouverture à l'Opéra est magnifique, Nolan est excellent pour ce genre de scènes, c'est dommage qu'il ne retente pas un film plus terre à terre. La scène du combat dans le hangar de l'aéroport est très bien faite dans les deux sens. C'est les deux scènes qui m'ont marqué dans le film.
Par contre quand on refait cette scène à l'envers, ça ne choque personne parmi les secouristes qui vont vers le hangar de voir deux personnes qui repartent à l'envers avec un brancard :niais:
La scène sur l'autoroute est clairement molle et manque d'inspiration. Le cadrage clairement pas fin de Nolan au début de la scène sur la vitre du rétro fissurée de la voiture des héros, histoire de faire croire aux spectateurs qui ont eu l’œil de voir ce détail.
La bataille finale qui ne ressemble à rien. A vouloir trop montré la technique remonte temps, on ne voit que la Blue Team et la Red Team courir dans le bon sens ou à l'envers. J'ai l'impression d'avoir vu aucun ennemi et aucune vraie confrontation. On est extrêmement loin de la confrontation dans le hangar.

Avatar de l’utilisateur
rtg65
Maglia rosa
 
Messages: 9222
Localisation: 91

Re: Cinéma

Messagepar ElRojo » 09 Sep 2020, 10:28

La scène de l'autoroute c'est clairement une des scènes de course-poursuites ultra ennuyante, pas passionnante pour un sou. Clairement le ventre mou du film.

Avatar de l’utilisateur
ElRojo
Contrôleur UCI
 
Messages: 12556
Localisation: Limite nervous breakdown

Re: Cinéma

Messagepar Coxo » 09 Sep 2020, 13:35

Scène finale Tenet
On est bien d'accord qu'ils courent bizarre quand ils sont inversés :wtf
On dirai qu'ils les ont fait courir à l'envers :niais:

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Maillot jaune
 
Messages: 10098
Localisation: Kahba des five

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 11 Sep 2020, 11:11

Allez les vacances sont finies je reprends mon carnet de visionnage qui n'intéresse pas grand monde :mrgreen:
Quelques films vus avant le départ, d'autres vus au retour. De l'ancien, du neuf...

La Forteresse cachée (Akira Kurosawa – 1958) : Un Kurosawa plus léger que dans ses autres drames historiques, mais passionnant sur beaucoup de points. Maitrise technique totale avec des plans magnifiques et des scènes d'action spectaculaire pour l'époque ; grande aventure d'un groupe très hétérogène à travers des contrées en guerre ; personnage féminin fort et émancipé ; Mifune parfait comme souvent... Il reste quelques longueurs et répétitions et un ton peut-être finalement un peu trop léger (apparemment imposé après des films trop sombres comme le Chateau de l'araignée) mais c'est assez minime par rapport aux qualités de l'oeuvre. Quant à la filiation avec Star Wars, il serait assez difficile de la trouver spontanément si Lucas ne l’avait pas admis directement.

Une Femme dans la tourmente (Mikio Naruse – 1964) : Naruse filme simplement mais efficacement une très belle histoire. Maîtrisé du début à la fin ! Ca donne envie de découvrir d’autres films de ce réalisateur, mais il a été tellement prolifique qu’il va falloir choisir

L’infirmière (Koji Fukada – 2020) : Sur le papier, c'était fait pour me plaire, mais je me suis profondément ennuyé ! Les plans sont tous magnifiques et pourtant la réalisation est d'une froideur assez repoussante. L'histoire fait du surplace et prend de l'épaisseur à partir du 3e tiers pour être trop rapidement expédiée à la fin. Avant de voir le film, j'ai lu plusieurs critiques presse qui décrivaient un film "lynchien". A moins qu'on ne parle pas du même Lynch, je ne vois absolument pas le rapport !
Avec le recul, et passée la déception de la sortie de salle, il y a quand même beaucoup de qualités dans cette proposition de Fukada, notamment la façon très distante et impuissante de filmer la mort sociale d'un individu sacrifié par l'opinion. Et même si c'est froid, c'est quand même très beau.

A Brighter Summer Day (Edward Yang – 1991) : Film fleuve (4h) taïwanais vu juste avant de partir en vacances. Il y a beaucoup de belles choses sur la quête d'identité d'une jeune génération sans repères. Le début est prometteur, la fin est excellente, mais au milieu, il y a des groooosses longueurs qui, à mes yeux, ne se justifient absolument pas. Dommage de surtout retenir de ce film qu'il dure 4h alors que cela ne semblait pas nécessaire...
Semaine du 7/09 (+w-e 5 et 6)

La Mauvaise éducation (Pedro Almodovar – 2004) : Film maniériste où Almodovar recycle des choses déjà vues et revues dans son cinéma. Finalement, j’avais vu très peu d’Almodovar avant cette année, j’en ai rattrapé beaucoup et je trouve qu’on atteint vite ses limites. Il y a des belles propositions mais c’est quand même souvent la même chose emballée plus ou moins différemment.

Ma vie de chien (Lasse Hallström – 1985) : Film simple sur un sujet assez convenu, mais très touchant. La façon de filmer et de raconter l'histoire proposée par Hallström (plus connu pour avoir réalisé Hatchi ou Gilbert Grape) fonctionne parfaitement bien.

Le Petit fugitif (Ray Ashley, Morris Engel et Ruth Orkin – 1953) : Un film dont on sent qu’il est un chaînon entre le cinéma traditionnel et la nouvelle vague française. Il y a d’immenses qualités, principalement formelles (la façon de filmer la foule, la fête, les enfants) et pourtant, il manque quelque chose de fondamental : le film ressemble trop à un documentaire et les personnages ne semblent pas avoir lu le scénario, ils ne sont donc pas engagés dans l'histoire et ne dégagent aucune émotion. Le postulat de départ, c’est qu’un gamin fugue en pensant avoir tué son frère (qui lui faisait en fait une blague) et se réfugie au parc d’attractions de Coney Island. Il est censé être bouffé par le remord, sauf qu’en réalité, il s’amuse, mange et bois des sodas pendant tout le film. On a l’impression que le réalisateur a filmé un gamin à la fête foraine et non un acteur jouant son rôle…

Tenet (Christopher Nolan – 2020) : J'ai déjà dit ce que j'en pensais et plus j'y pense, plus je trouve le film un peu teubé. Y'a bien quelques scènes d'action (même pas toutes), Pattinson et Debicki qui sauvent un peu l'ensemble mais à part ça, l'histoire ressemble quand même à une série Z avec un énorme budget.

Akira (Katsuhiro Ôtomo – 1988) : Content d'avoir pu (enfin) découvrir ce film sur grand écran. C'est pas dingue sur le fond mais quelle claque sur la forme !

Ema (Pablo Larrain -2020) : Une claque esthétique qui rappelle parfois les films récents de Refn, où le scénario torturé se construit à travers l’esprit torturé de ses personnages. C’est fascinant, on est jamais très loin de la limite du chiant mais on se laisse facilement emporté dans l’expérience.

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8496
Localisation: Toulouse

Re: Cinéma

Messagepar Tyler » 11 Sep 2020, 13:27

J'ai beau être tout sauf cinéphile, je lis tes récaps à chaque fois Leinhart, donc je pense pas être le seul du tout ;)

Avatar de l’utilisateur
Tyler
Légende du Gruppetto
 
Messages: 40039
Localisation: Lyon

Re: Cinéma

Messagepar ninteo » 11 Sep 2020, 14:15

Je les lis également Leinhart :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
ninteo
Champion confirmé
 
Messages: 18507

Re: Cinéma

Messagepar MayodeBain » 11 Sep 2020, 14:28

Pareil et ça me donne des idées ciné parfois :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
MayodeBain
Légende du Gruppetto
 
Messages: 22429
Localisation: #RoadTo10K

Re: Cinéma

Messagepar Kreuziger » 11 Sep 2020, 18:38

Pareil du coup :mrgreen: c'est très intéressant.

Avatar de l’utilisateur
Kreuziger
Maillot jaune
 
Messages: 11203
Localisation: Saoumfa du topic Musique

Re: Cinéma

Messagepar Cyro » 11 Sep 2020, 19:54

Moi de même, j'ai même déjà vu des films après un message comme ça !

Avatar de l’utilisateur
Cyro
Entertainer Numero Uno
 
Messages: 17341
Localisation: Béarnais-Ozélandais / Wiwi in Aotearoa

Re: Cinéma

Messagepar Wings » 11 Sep 2020, 19:57

Pareil :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Wings
Légende du Gruppetto
 
Messages: 36626
Localisation: #TEAMRICHIE

Re: Cinéma

Messagepar ElRojo » 11 Sep 2020, 21:11

Pareil ici, j'ai maté quelques films grâce à toi ! Puis tes descriptions sont claires et concises.

Avatar de l’utilisateur
ElRojo
Contrôleur UCI
 
Messages: 12556
Localisation: Limite nervous breakdown

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 11 Sep 2020, 23:16

:love:
Je fais surtout l'effort d'écrire un peu sur chaque film pour le moi du futur, pour garder une trace de ce que j'ai vu, mais je suis quand même content si les retours intéressent !

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8496
Localisation: Toulouse

Re: Cinéma

Messagepar B-A » 11 Sep 2020, 23:49

Leinhart a écrit::love:
Je fais surtout l'effort d'écrire un peu sur chaque film pour le moi du futur, pour garder une trace de ce que j'ai vu, mais je suis quand même content si les retours intéressent !


Moi je ne les lis plus puisque j'ai le même avis de toute façon :love: :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
B-A
Jersey rojo
 
Messages: 6205

Re: Cinéma

Messagepar Murungaru » 12 Sep 2020, 09:40

Tout pareil pour moi toujours très inspirant pour compléter ma watchlist :ok:

Avatar de l’utilisateur
Murungaru
Jersey rojo
 
Messages: 6141

Re: Cinéma

Messagepar Wings » 13 Sep 2020, 21:13

Tiens sinon j'ai enfin vu la BA de Dune. Pour l'instant rien de trop choquant mais j'attends énormément de ce film. Les romans de la série de Frank Herbert m'ont vraiment marqué et avec La Fondation d'Asimov, m'ont donné envie de me plonger dans la S/F. Du coup j'attends un film qui fasse justice au bouquin comme LOTR l'avait fait pour Tolkien.
Déja le film sera scindé en deux, mais j'espere que du coup chaque partie fera bien 3h et quelques. Le fait que Denis Villeneuve réalise le film et que le casting semble pas mauvais du tout me donne de l'espoir, mais bon, au vu du monstre litéraire qu'est la saga Dune, j'ai peur d'etre décu.

Avatar de l’utilisateur
Wings
Légende du Gruppetto
 
Messages: 36626
Localisation: #TEAMRICHIE

Re: Cinéma

Messagepar Serval » 17 Sep 2020, 11:51

Leinhart a écrit::love:
Je fais surtout l'effort d'écrire un peu sur chaque film pour le moi du futur, pour garder une trace de ce que j'ai vu, mais je suis quand même content si les retours intéressent !

Pour ça il y a Sens Critique, probablement plus durable pour ton moi futur qu'un forum ... 8)
Et moi aussi je lis tes "résumés" . :)

Avatar de l’utilisateur
Serval
Champion en devenir
 
Messages: 12863
Localisation: Quelque part sur cym 3

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 17 Sep 2020, 13:25

Tous mes avis sont aussi consignés sur Senscritique, et même sur un document perso, au cas où :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8496
Localisation: Toulouse

Re: Cinéma

Messagepar ElRojo » 18 Sep 2020, 11:07

Roger Carel qui nous quitte. :cry:

Avatar de l’utilisateur
ElRojo
Contrôleur UCI
 
Messages: 12556
Localisation: Limite nervous breakdown


3418 messages
Retourner vers Culture générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : cadel evans, Diyo, ElRojo et 5 invités