Cinéma

Actus internationales & françaises, politique, société, économie, culture, idées, planète, science, technologie, urbanisme, photographie et bien d'autres choses !

Re: Cinéma

Messagepar Murungaru » 16 Fév 2020, 18:09

J'ai vu Cuban Network au ciné, le dernier Olivier Assayas en raison d'une séance pleine pour le film prévu (Séjour au Mont Fuchun). Et olala quel dommage que c'était plein pour Séjour, parce que c'est sacrément laborieux. On dirait qu'il arrive pas à se décider à faire un film ou un documentaire. Pendant tout le film j'avais un vague espoir que ça décolle mais ça ne le fait jamais (un comble vu le nombre d'avion qu'on voit :niais: ). Ca a beau être tiré d'un fait réel je trouve dommage que la bande annonce révèle un twist (bien que ça m'ai permis de m'accrocher en début du film quand je trouvais que les personnages sonnaient si faux).
On ne s'intéresse finalement jamais à rien, ni au background de la situation (on ne voit ni la vie de la communauté cubaine de Miami, ni la vie à Cuba), ni aux personnages et à leur motivation. Il y a des persos principaux qui disparaissent de la circulation sans explication.
C'est en plus de cela assez mal monté.
Une catastrophe.

Avatar de l’utilisateur
Murungaru
Jersey rojo
 
Messages: 6209

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 17 Fév 2020, 14:32

Pas de nouveautés ciné cette dernière semaine mais pas mal de films vus :

- Batman de Tim Burton, vu sur grand écran dans le cadre d'une rétro Burton au Gaumont. Batman rencontre Metropolis de Fritz Lang (inspiration très marquée sur les décors). C'est sympa pendant une heure (sur le fond et la forme, avec une belle inteprétation du Joker par Nicholson) mais la 2e partie est assez inintéressante, manque de punch : une longue bataille finale qui s'étire beaucoup trop pour pas grand chose. J'ai bien aimé mais je ne pense pas aller voir la suite qui passe ce soir.

Cinémathèque - Festival Extrême Cinéma :
J'ai bien profité du festival cette année avec pas mal de film vus et notamment quelques raretés :

- Ganja & Hess de Bill Gunn, un film de vampires traités sous l'angle de la maladie, l'addiction. Le film a beaucoup de défauts (au niveau de l'écriture notamment) mais aussi pas mal de qualités. Très belle performance à l'écran de Duane Jones qui, si je ne dis pas de bêtises, n'a eu que deux premiers rôles dans sa carrière : celui-ci et un rôle dans la nuit des morts vivants de Romero.

- Land of the Dead de Romero, l'une des propositions zombies de Romero. On sent qu'il maîtrise bien le genre, il y a plein de bonnes idées (la prise de conscience progressive de la "classe" zombie et la volonté de renverser l'ordre établi qui va avec) mais ça a tous les défauts des films de ce style des années 90-2000 (kitsch, métaphore tout sauf subtile, acteurs franchement pas au top...)

- High-Rise de Ben Wheatley, que j'avais raté à sa sortie. Une sorte de Snowpiercer où le train est remplacé par un immeuble qui se structure en classes sociales et qui part très vite en vrille. Première partie intéressante, qui pose un cadre pertinent même si caricatural. Par contre, à partir du basculement (seconde moitié), ça part vers le n'importe quoi clipesque qui n'a plus grand chose à proposer, sauf une alternance de scènes surcutées gore ou sexuelles pour bien montrer que si, si, c'est parti en couilles. Manque clairement de subtilité dans sa critique du capitalisme, pourtant assez juste sur certains points.

Puis la nuit de clôture avec 4 films allant de la série B culte vers le nanar à partir de 3h du matin...
- Battle Royale de Kinji Fukasaku : Moins mauvais que ce que j'imaginais. C'est très efficace et prenant du début à la fin. Le scénario est un peu con-con mais c'est une bonne façon d'aborder la difficulté à gérer les conflits entre générations, avec l'impossibilité pour les adultes de comprendre les désaccords des jeunes.

- Le retour des morts-vivants de Dan O'Bannon : pastiche de la nuit des morts-vivants de Romero. C'est drôle mais quand même assez lourdingue la plupart du temps.

- Shaolin Soccer de Stephen Chow : J'avais vu ce film à la télé quand j'avais 12 ans, je ne me serais jamais attendu à le revoir aujourd'hui dans une cinémathèque :moqueur: C'est con, c'est moche, mais au final c'est plutôt rigolo

- 2072, les mercenaires du futur de Lucio Fulci : on a terminé la nuit sur du nanar de haut niveau : une chaine de télé veut recréer des batailles de gladiateurs avec des motos à Rome dans les années 2070, et fait s'opposer un homme et les tueurs de sa femme. Le tour enrobé par une scénarion débile, des répliques affolantes de nullité, des acteurs à la ramasse, des décors en carton...

En plus, à la maison :

- Kiki la petite sorcière d'Hayao Miyazaki : surement pas le film le plus marquant du bonhomme, mais c'est très sympa à regarder. Deliveroo magique avec bonus travail des enfants.

- Le charme discret de la bourgeoisie de Luis Bunuel : J'avais du mal avec Bunuel jusque là mais ce film vise très juste sur les préoccupations complètement déconnectées du réel de certaines personnes. Pour connaître quelques "bourgeois" (ou en tout cas qui se comportent comme tel) dans le sens décrit par le film, je souscris. L'enrobage formel et le scénario à base d'humour absurde ne gâche rien.

- Incendies de Denis Villeneuve : vu après enfin avoir lu la superbe pièce de Wajdi Mouawad. C'est splendide sur la forme, sur le fond, le matériau de base fait le boulot. Je suis un peu déçu par quelques partis pris de Villeneuve sur la réécriture du scénario (le rôle du frère, le gimmick à partir du tatouage sur le pied et l'explication du mutisme de la mère) mais ça reste quand même du grand cinéma

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8542
Localisation: Toulouse

Re: Cinéma

Messagepar Murungaru » 17 Fév 2020, 14:55

Leinhart a écrit:Batman de Tim Burton, vu sur grand écran dans le cadre d'une rétro Burton au Gaumont. Batman rencontre Metropolis de Fritz Lang (inspiration très marquée sur les décors). C'est sympa pendant une heure (sur le fond et la forme, avec une belle inteprétation du Joker par Nicholson) mais la 2e partie est assez inintéressante, manque de punch : une longue bataille finale qui s'étire beaucoup trop pour pas grand chose. J'ai bien aimé mais je ne pense pas aller voir la suite qui passe ce soir.


Batman Returns est assez différent du premier, bien plus intéressant à mon goût.


Leinhart a écrit:Battle Royale de Kinji Fukasaku : Moins mauvais que ce que j'imaginais. C'est très efficace et prenant du début à la fin. Le scénario est un peu con-con mais c'est une bonne façon d'aborder la difficulté à gérer les conflits entre générations, avec l'impossibilité pour les adultes de comprendre les désaccords des jeunes.


J'adore ce film. Très violent, sans jamais l'esthétiser, c'est au contraire bien cru, avec une belle histoire d'entraide et une galerie de perso sympa (alors qu'ils sont assez nombreux ils sont assez bien défini).

Leinhart a écrit:Le retour des morts-vivants de Dan O'Bannon : pastiche de la nuit des morts-vivants de Romero. C'est drôle mais quand même assez lourdingue la plupart du temps.


Sans lui vouer le culte de certains c'est un chouette film, assez "punk".

Leinhart a écrit:Shaolin Soccer de Stephen Chow : J'avais vu ce film à la télé quand j'avais 12 ans, je ne me serais jamais attendu à le revoir aujourd'hui dans une cinémathèque :moqueur: C'est con, c'est moche, mais au final c'est plutôt rigolo


:mrgreen: Jamais eu envie de le revoir.

Leinhart a écrit:Kiki la petite sorcière d'Hayao Miyazaki : surement pas le film le plus marquant du bonhomme, mais c'est très sympa à regarder. Deliveroo magique avec bonus travail des enfants.


Surement le plus accessible des Myiazaki (avec Totoro), très sympa comme tu dis mais ça n'a pas le même degré de profondeur et de poésie de beaucoup d'autres de ses oeuvres.
[/quote]

Avatar de l’utilisateur
Murungaru
Jersey rojo
 
Messages: 6209

Re: Cinéma

Messagepar bullomaniak » 17 Fév 2020, 15:06

Non mais si, va voir Batman 2 ce soir, c'est bien plus intéressant et réussi que le 1er.

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Contrôleur UCI
 
Messages: 22390
Localisation: Fan n°1 de Jana Czeczinkarova.

Re: Cinéma

Messagepar Trifon_Ivanov » 17 Fév 2020, 15:08

Durendal a raison.

Avatar de l’utilisateur
Trifon_Ivanov
Hall of Fame gruppetiste
 
Messages: 60023
Localisation: Le confiné libéré

Re: Cinéma

Messagepar bullomaniak » 17 Fév 2020, 19:45

Trifon_Ivanov a écrit:Durendal a raison.

Durendal n'aime pas les Batman de Burton. :noel:

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Contrôleur UCI
 
Messages: 22390
Localisation: Fan n°1 de Jana Czeczinkarova.

Re: Cinéma

Messagepar Trifon_Ivanov » 17 Fév 2020, 19:49

Oui mais je trouve que tu lui ressembles un peu :niais:

(blague à part t'as raison, le 2ème est largement mieux que le premier, y a Michelle Pfeiffer dans le 2)

Avatar de l’utilisateur
Trifon_Ivanov
Hall of Fame gruppetiste
 
Messages: 60023
Localisation: Le confiné libéré

Re: Cinéma

Messagepar Panzer » 17 Fév 2020, 21:24

Trifon_Ivanov a écrit:Oui mais je trouve que tu lui ressembles un peu :niais:

(blague à part t'as raison, le 2ème est largement mieux que le premier, y a Michelle Pfeiffer dans le 2)

Mdrrr c'est trop ça :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
Panzer
Directeur sportif
 
Messages: 16799

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 18 Fév 2020, 09:12

Bon merci Muru et Bullo, c'était en effet beaucoup plus sympa et beaucoup plus proche que à quoi je m'attendais en allant voir un Batman signé Burton :ok:

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8542
Localisation: Toulouse

Re: Cinéma

Messagepar Murungaru » 19 Fév 2020, 23:23

Cool :)

De mon côté en plus d'avoir revu 20 000 lieux sous les mers, j'ai fais quelques autres Douglas :love: :

L'homme qui n'a pas d'étoile, de King Vidor (1955). On sent la fin du western classique même si ça respectent la plupart des codes, notamment formel. Je regrette un peu l'humour, parfois un peu lourdingue, mais sinon c'est bien fichu, sacré rythme, pas le temps de s'ennuyer.

Règlement de compte à OK Corral, de John Sturges (1957). Un autre western à la croisée des chemins du genre. L'approche notamment des personnages est assez différentes de ce qui pouvaient se faire, plus subtile, plus "psychologique". Le duo Lancaster / Douglas est génial, épique, et m'a fait un peu pensé au duo Lee Van Cleef / Tomas Milian de Colorado (un autre point commun étant la qualité de leur BO).

Seuls sont les indomptés, de David Miller (1962). Toujours du western mais qui à cette fois ci lieu dans les années 1960. Petit coup de coeur pour ce film, très touchant sur la difficulté de s'adapter à une époque qui change, politique (Dalton Trumbo à l'écriture), bien mise en scène (Kirk Douglas y aurait pris part) dans un très beau noir et blanc. Pour le coup les touchent d'humours sont extrêmement bien amené, il y a une ambiance très atypique qui se dégage du film. Un des meilleurs rôles de Douglas ? Avec notamment le film suivant.

Les sentiers de la gloire, de Stanley Kubrick (1957). Un classique, un immense film de guerre et bien plus que simplement ça.

Et hors Kirk Douglas :

Chantons sous la pluie, de Stanley Donen & Gene Kelly (1952). J'ai été assez étonné par le dynamisme du film, certaines séquences ont très bien vieillit malgré l'âge et le genre. Malgré tout il y a 2/3 séquences assez longuettes dont j'ai eu du mal à saisir le sens.

Le Jouet, de Francis Veber (1976). J'ai une grande affection pour Pierre RIchard et notamment chez Veber, en particulier ses films avec Depardieu (La chèvre, Les compères et Les fugitifs) que j'ai vu un paquet de fois. Je n'avais je pense jamais vu celui ci en entier, ou j'en avais quasi aucun souvenir. Pour certains c'est le chef d'oeuvre de Veber. Je n'irais pas jusque là et il n'y a pas Depardieu pour faire le contre poids du personnage de Richard, mais ça reste un très symthique et amusant Veber, assez touchant.

Unstoppable, de Tony Scott (2010). Film remis sur le devant de la scène grâce au top des années 2010 de Tarantino qui le considère comme un des derniers grands films d'action. Et c'est vrai qu'il est d'une redoutable efficacité. Ca faisait un moment que j'avais pas vu ça. Et le pire c'est qu'il arrive à l'être en dépis d'un petit paquet de défauts puisqu'il rassemble nombre de clichés du genre. Et que bon Chris Pine... Déjà Denzel j'ai jamais été son plus grand fan. Mais j'ai pas vu le temps filé et j'ai été accroché de bout en bout. Même les plus grosses ficelles passent bien, j'aurais du mal à me l'expliquer mais là où certaines vont le faire en te prenant pour un con, là j'ai eu l'impression que c'était fait dans un tout qui est là pour se faire plaisir, avec malgré tout une grande sincérité dans la démarche. C'est peut être tout l'enrobage qui transforme le défaut presque en truc "cool".
Et bonus d'intérêt pour les amateurs de ferroviaire :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Murungaru
Jersey rojo
 
Messages: 6209

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 27 Fév 2020, 09:07

Les sentiers de la gloire ça m'avait mis une grosse claque quand je l'avais découvert, alors que je ne savais pas très bien à quoi m'attendre :o
Le jouet de Veber j'avais vu ça il y a quelques mois, je l'avais trouvé assez nul par contre. Jamais vraiment drôle ni intéressant ni quoi que ce soit.

Quelques films vus ces derniers temps :

Sorties ciné :

- La fille au bracelet de Stéphane Demoustier : en bon juriste je m'intéresse au film de procès. Sur le fond, c'est intéressant, suffisamment ambigu pour montrer toute la difficulté de juger au pénal. C'est plutôt bien joué, correctement écrit. Ca fait le boulot en somme mais j'ai quand même trouvé ça très austère et rigide.

- The Gentlemen de Guy Ritchie : pas fan du monsieur, surtout que je n'ai jamais vu ses premiers films (quand on a juste en tête Sherlock Holmes ou Aladdin, forcément) mais c'était vraiment sympa. On est souvent à la limite du cabotinage et des dialogues qui sentent les grosses couilles, mais on reste globalement du bon côté de cette limite. Au final c'est assez jouissif à regarder, nerveux, drôle, absurde... c'est ce que j'en attendais.

- Birds of Prey de Cathy Yan : Y'a du progrès après Suicide Squad mais ça vole pas très haut. C'est réussi sur certains points (quelques scènes, les chorégraphies, Margot Robbie même si elle en fait beaucoup trop) mais la réalisation surutilise des "trucs" de mise scène sans réfléchir. Le scénario est inintéressant, les birds of prey sont un prétexte et la plupart des acteurs sont à la ramasse (même McGregor ne m'a pas trop paru dans le coup).

Découverte d'Andrei Konchalovsky à l'occasion d'un cycle à la cinémathèque = gros coup de coeur du début d'année

- Le Premier Maître, son premier film : l'histoire d'un professeur du régime de Lénine envoyé dans la campagne Kirghize pour prêcher la parole soviétique. C'est magnifique, maîtrisé de bout en bout tant sur le fond que sur le forme, dans les décors incroyables des montagnes kirghizes :love:

- Sibériade, sa grande épopée historique, sur le modèle de l'Illiade : Presque 4h de film qui retracent l'histoire du XXe siècle vue depuis un village du bout du monde, au fin fond de la Sibérie, où tout arrive avec des années de retard. C'est lent, passionnant, hypnotique. Un film total qui propose tous les genres et toutes les thématiques (humour dans le premier segment, épique lors de la guerre et des transitions, drame humain, histoire, politique, amour...), dans un décor encore une fois incroyable et superbement filmé par Konchalovksy

- L'oncle Vania, adaptation d'une pièce de Tchekov. Plus simple et intimiste, moins épique. On dirait davantage un film de Bergman, huis clos familial avec des problèmes bourgeois (sexe, alcool et argent). C'était pas mal, et j'ai quand même apprécié la façon dont Konchalovky mettait en scène, avec beaucoup de travellings et de longs plans-séquence, assez impressionnant dans un espace fermé.

Autres :

- Sept ans de malheur de Max Linder, en ciné-concert à la cinémathèque, accompagné au piano : je découvrais Linder et il n'a rien à envier à des Chaplin, Keaton, etc. Mieux, c'est lui, premier comique du cinéma, qui les a inspirés. Très drôle, très beau et propre (sur la forme), avec de belles idées de mises en scène (la superbe scène du miroir, notamment)

- Batman Returns de Tim Burton : merci à ceux qui m'ont conseillé d'y aller. Sans être un grand fan, c'est nettement plus proche que ce que j'attendais d'un Batman de Burton que le premier : plus sombre, plus grotesque, plus ambigu...

- Le Goût du Saké de Yazujiro Ozu : Dernier film de Ozu, et j'avoue avoir eu du mal avec ses tics de mise en scène poussé à l'extrême. Ca donne quelque chose d'assez austère malgré toutes les qualités du film

- La Ricotta, moyen métrage de Pasolini : Le format de 35 minutes empêche d'approfondir le propos pourtant intéressant. J'aurai quand même appris grâce à ce moyen-métrage que la musique de Shining n'est pas du tout la musique de Shining mais un morceau classique de Berlioz...

- What did Jack do ? de David Lynch : J'adore David Lynch, et ce court métrage était plutôt sympa à regarder, mais c'est clairement la preuve qu'on peut trouver vraiment n'importe quoi sur Netflix...

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8542
Localisation: Toulouse

Re: Cinéma

Messagepar Robocrotte 2.0 » 27 Fév 2020, 10:07

Super intéressant pour Konchalovsky dont je ne connais que son film d'action sur un train franchement pas terrible.

Max Linder je connais que certains courts-métrages que je trouve assez mous...

Je ne vois quasiment plus de films, anciens ou récents. Le premier à répondre me donne un film à regarder épicétou

Robocrotte 2.0
Chasseur de prime
 
Messages: 294

Re: Cinéma

Messagepar Murungaru » 27 Fév 2020, 10:15

De Guy Ritchie Arnaques, Crimes et Botanique et Snatch sont des films de gangsters assez fun, bien rythmés à fort accents british. J'aime bien (et Brad Pitt est assez génial en gitan dans le second).
Après moi j'ai un gros faible pour Le Roi Arthur: La Légende d'Excalibur, film de fantasy médiéval totalement fou, non sans défaut loin de là mais quand t'arrive à accrocher (et passer outre certaines scènes assez moches) c'est bien fun aussi.

Pour Le Jouet c'est un peu comme La Chêvre, c'est moins pûrement "drôle" que d'autres mais il y a une ambiance qui s'en dégage, un ton notamment par Richard que j'aime beaucoup.

Tu donnes envie avec Konchalovsky dont je ne connais que Runaway Train que j'avais bien aimé (de l'action, de la neige, un train que demander de plus ?).

Avatar de l’utilisateur
Murungaru
Jersey rojo
 
Messages: 6209

Re: Cinéma

Messagepar Leinhart » 27 Fév 2020, 15:11

Runaway Train je vais essayer d'aller le voir la semaine prochaine mais en effet ça a l'air bien différent de ses films soviétiques

Avatar de l’utilisateur
Leinhart
Directeur sportif
 
Messages: 8542
Localisation: Toulouse

Re: Cinéma

Messagepar Trifon_Ivanov » 27 Fév 2020, 15:31

"Pourquoi on l'appelle Boris pare-balle ?"

"Parce qu'il pare les balles Avi !"

Vinnie ce Jones Image

Dennis ce Farina Image

Ce flim Image

Avatar de l’utilisateur
Trifon_Ivanov
Hall of Fame gruppetiste
 
Messages: 60023
Localisation: Le confiné libéré

Re: Cinéma

Messagepar Panzer » 29 Fév 2020, 00:50

Quelle bande d'enculés aux Césars, qui remettent le prix du meilleur réal à Polanski. Comme le disait Blanche Gardin

L'affichage du tweet est bloqué par votre navigateur.
Voir le tweet de @jacquesguil sur Twitter

Avatar de l’utilisateur
Panzer
Directeur sportif
 
Messages: 16799

Re: Cinéma

Messagepar stidpmi » 29 Fév 2020, 00:57

A noter que l'on ne peut pas cumuler meilleur film et (meilleur réalisateur ou meilleur premier film) depuis quelques années. Si ça se trouve, il a fini 2e, mais au vu du règlement, c'est pour lui. Pour le cinéma français, l'image donnée est terrible en tout cas.

Avatar de l’utilisateur
stidpmi
Jersey rojo
 
Messages: 6577
Localisation: Reims

Re: Cinéma

Messagepar PCMilan » 29 Fév 2020, 03:31

Panzer a écrit:Quelle bande d'enculés aux Césars, qui remettent le prix du meilleur réal à Polanski. Comme le disait Blanche Gardin

L'affichage du tweet est bloqué par votre navigateur.
Voir le tweet de @jacquesguil sur Twitter


Elle a pas fait de speech pour son mec qui se touche la teub devant tout le monde ?

Avatar de l’utilisateur
PCMilan
Jersey rojo
 
Messages: 7386
Localisation: Putain de modo

Re: Cinéma

Messagepar bullomaniak » 29 Fév 2020, 07:24

stidpmi a écrit:A noter que l'on ne peut pas cumuler meilleur film et (meilleur réalisateur ou meilleur premier film) depuis quelques années. Si ça se trouve, il a fini 2e, mais au vu du règlement, c'est pour lui. Pour le cinéma français, l'image donnée est terrible en tout cas.

Peu de monde citait Ladj Ly pour meilleur réalisateur. C'est Sciamma qui était attendu (cf. le vote des exploitants de salle quelques jours avant par exemple). Mais quand en plus t'as François Ozon à côté tu ne peux pas faire genre le choix de Polanski n'est pas volontaire et politique.

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Contrôleur UCI
 
Messages: 22390
Localisation: Fan n°1 de Jana Czeczinkarova.

Re: Cinéma

Messagepar ElRojo » 29 Fév 2020, 08:02

Quelle bande de sombres merdes.

Avatar de l’utilisateur
ElRojo
Contrôleur UCI
 
Messages: 12898
Localisation: Limite nervous breakdown


3572 messages
Retourner vers Culture générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Leinhart, Lucas04100, Médé33, Nico73 et 6 invités