[PCM12] [PCM15] Grebiere | NC USA p.23

La galerie des stagemakers

Modérateur: Animateurs étapes

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Manx International 2016

Messagepar grebiere » 12 Fév 2016, 20:17

johostile a écrit:
vinzzz78 a écrit:
johostile a écrit:J'vais m'acheter des lunettes^^ désolé je vois plus clair :moqueur: .


C'est la pollution grenobloise qui doit te brouiller la vue...


Tu as tous compris c'est exactement ça! :mrgreen:
Bon bah je vais jouer cette jolie étape alors merci Grebiére :banana !

Merci KArt surtout :moqueur: j'ai utilisé son zcts

Avatar de l’utilisateur
grebiere
Gregario
 
Messages: 2402

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Manx International 2016

Messagepar Power » 14 Fév 2016, 17:47

Très belle course Greb' :up

Avatar de l’utilisateur
Power
Gregario
 
Messages: 2008
Localisation: PCM France

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere: Back to the future (Luxembourg

Messagepar hushovd 33 » 14 Fév 2016, 20:46

grebiere a écrit:
Voici le dernier volet du triptyque dans les Ardennes luxembourgeoises : la Flèche Luxembourgeoise. Vous l'aurez compris c'est une variante de la Flèche Wallonne.
Au programme, 201 km entre Luxembourg-Ville et Vianden. Pas de mur de Huy aujourd'hui mais le mur de Vianden qui n'est pas beaucoup plus simple : 1.3 km à 12%. Auparavant les coureurs auront eu le plaisir de gouter à d'autres côtes (3200 m de dénivelé). Ces côtes présentent généralement de forts pourcentages, j'ai répertorié les 4 principales sur le parcours :


Image


Et voilà une flopée de screens in-game dans le spoiler. Les IBs sont des IBs 2014, je mettrais donc un lien vers ces IBs quand j'aurai fini le zcts. Ceux jouant avec PCM14 n'auront pas besoin de les télécharger ;).

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Rappel : je suis sur PCM12 c'est pour ça qu'il y a Evans, Schleck et Vino dans le top 5.


Lien de téléchargement (avec zcts) :
DOWNLOAD


Magnifique Grébi.... comme depuis longtemps.... merci encore pour ton oeuvre... un régal !!!

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
hushovd 33
Chasseur de prime
 
Messages: 209
Localisation: Bordeaux

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Manx International 2016

Messagepar clamel » 19 Fév 2016, 17:03

As always just loving your creations. Top notch. I even found out I could use your CritInternational 3 stage race as a U23 race for the RL junior version of TOUR LOIRE PILAT FOREZ. It's almost covered by your zcts creation, but the 3 stages in your variant of Crit International will do very nicely. In my book CritInter should stick to Corsica :)

Your new correct parcour of Manx Internat. was a blast , thanks ... well done mate :ok:
K-Art made a very good zcts on that island

clamel
Chasseur de prime
 
Messages: 381

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Manx International 2016

Messagepar grebiere » 19 Fév 2016, 17:46

Merci pour ce retour hushovd ça fait toujours plaisir !

Clamel :
Thx a lot mate. I Know the u23 Loire pilat forez, its last version passed just in front of my garden . My zcts covers all this area ;)

Avatar de l’utilisateur
grebiere
Gregario
 
Messages: 2402

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Manx International 2016

Messagepar Wings » 19 Fév 2016, 21:34

Ou sont les CN Japonais dont tu m'avais parlé ? :angel

Avatar de l’utilisateur
Wings
Directeur sportif
 
Messages: 35706
Localisation: Au Nord du Mur (d'Hadrien)

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Manx International 2016

Messagepar grebiere » 19 Fév 2016, 22:00

Wings a écrit:Ou sont les CN Japonais dont tu m'avais parlé ? :angel

J'ai pas pu l'uploader ce soir mais sinon il est dans le pack NC du concours Graphétapes Récit disponible dans la liste de courses. Tous les NC sont compatibles avec PCM14
Mais je vais essayer d'uploader le NC japonais seul ici ce week-end.

Avatar de l’utilisateur
grebiere
Gregario
 
Messages: 2402

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Manx International 2016

Messagepar Wings » 19 Fév 2016, 22:10

Merci :ok: :love:

Avatar de l’utilisateur
Wings
Directeur sportif
 
Messages: 35706
Localisation: Au Nord du Mur (d'Hadrien)

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Manx International 2016

Messagepar grebiere » 20 Fév 2016, 16:13

TEAM JAPON
Dozen - Grebiere - Nico32

Réalisé pour le concours Graphétapes Récit #1
Pour PCM12 et +


日本自転車競技連盟


La Fédération Japonaise de Cyclisme a choisi la préfecture d’Okinawa pour accueillir les Championnats Nationaux du Japon. Ce bout de terre à l’extrême Sud du pays a notamment donné naissance à Yukiya Arashiro et au vétéran Chris Horner. Okinawa est également célèbre pour la longévité de ses habitants, dont l’espérance de vie est la plus élevée au monde. Et si c’était ça, le secret de Chris Horner ?

Mais revenons au cyclisme. Ces championnats se dérouleront autour de la ville de Shioya dans la partie Nord de l’ile d’Okinawa. Les alentours sont plus boisés qu’urbanisés mais offrent un terrain vallonné, ce qui devrait assurer le spectacle.

Image


Le contre-la-montre, long de 38 km, sacrera un homme fort ayant su gérer ses efforts de façon optimale. En effet, le long faux-plat montant présent dans les derniers kilomètres ne tolérera aucune faiblesse. Le parcours est une boucle autour de Shioya et longera la Mer de Chine et l’Océan Pacifique.

La course en ligne est un circuit de 16.7 km à parcourir 11 fois, pour une distance totale de 185 km et un dénivelé positif de presque 4 000 m. Ce circuit proposera deux côtes :

- Shioyafuji (212 m d’altitude) : 2.4 km à 8.3 % et une pente max de 14 %
- Nekumachijidake (254 m) : 1.5 km à 7 % et une pente max de 12.7 %

Image


Plusieurs scenarii et tactiques sont possibles, même si les puncheurs ont les meilleures cartes au départ. Cela tombe bien, le profil des baroudeurs japonais correspond tout à fait aux caractéristiques requises. Les championnats 2013 offrent donc la perspective d’une belle bataille. On en aura d’ailleurs un aperçu dès janvier. En effet, Shioya a fait coup double en obtenant l’organisation d’un critérium de deux jours fin janvier, dans la foulée du Tour Down Under. Après l’épreuve australienne, les coureurs pourront donc peaufiner leur condition physique tout en promouvant leur sport auprès d’un nouveau public. Cette démarche s’inscrit parfaitement dans l’internationalisation du cyclisme voulue par l’UCI. Ainsi, en 2014, tous les continents organiseront une course en ouverture de saison : le Tour Down Under en Océanie, le Tour de San Luis en Amérique, la Tropicale Amissa Bongo en Afrique, le futur Tour de Dubaï en Asie Occidentale, et donc ce Critérium d’Okinawa en Asie Orientale.

Le plateau de cette épreuve n’a par ailleurs rien à envier à ses homologues. Pas moins de 11 équipes World Tour ont fait le déplacement. Les têtes d’affiche sont donc présentes, à l’image de Dan Martin et Betancur, qui voudront briller sur la première étape vallonnée. Taylor Phinney, lui, visera le contre-la-montre du lendemain alors que certains comme Spilak ou Velits présentent un compromis rouleur-puncheur très intéressant. Chris Horner aurait bien voulu courir sur sa terra natale, mais son équipe n’est pas invitée. En revanche, Arashiro est bien présent sur la ligne de départ. Pour la première fois depuis 2008, le japonais n’est cependant pas sous la houlette de Jean-René Bernaudeau. Le japonais s’aligne désormais dans les rangs de l’ancienne Team Nippo, désormais sponsorisée par Waon depuis l’intersaison. Le groupe de services financiers a apporté les fonds nécessaires pour recruter Arashiro, mais également le champion du Japon Yukihiro Doi, lui aussi aligné sur cette course.

Image


Ce même Doi est d’ailleurs le premier à vouloir s’illustrer sur la première étape. Son attaque dès le baisser de drapeau ne lui permet toutefois pas de prendre le large car les attaquants sont très nombreux en ce début d’année. Le jeune Sonny Colbrelli ou l’expérimenté Fothen veulent ainsi prendre l’échappée. Mais dans le même temps, les Omega-Pharma Quick Step de Velits et Meersman assurent un tempo assez élevé pour qu’un gros groupe ne puisse pas prendre le large. Il faut donc attendre un tour de circuit pour voir un coureur prendre ses distances, en la personne d’Ovechkin. Le russe effectue une quinzaine de bornes en solitaire avant d’être repris par Soupe et Persson, dans presque tous les coups depuis le départ. Puis Doi parvient également à raccrocher les roues pour compléter ce quatuor d’attaquants. Cependant, l’espoir d’aller au bout est bien mince car, à 110 kms du but, les Blanco, les Cannondale et les Saxo viennent aider la formation de Patrick Lefévère en tête de peloton alors que l’écart n’est que de 7 minutes.

Image

Au fil des bosses, le peloton s’étire de plus en plus et certains n’ont pas encore la condition pour suivre les roues. C’est notamment le cas de toute la formation Astana, du champion du Kazakhstan Bazayev à Ponzi, en passant par Gavazzi. Taylor Phinney, l’un des favoris de ce mini-tour grâce au chrono de demain, lâche aussi prise à peine la mi-course franchie. Pour ces deux dernières heures de selle, le rythme s’accélère, ce qui permet un écrémage progressif. Bardet et Meersman doivent à leur tour se résigner. Puis, à 3 tours de l’arrivée, la course d’usure cesse pour faire place aux audacieux. Frank , ten Dam et Tiralongo accélèrent au sommet de la deuxième bosse du parcours. Les deux derniers se lancent à corps perdu dans la descente, alors que Frank assure ses trajectoires. Il laisse filer ses deux adversaires, et se fait même déposer par un kamikaze japonais. Hayakawa, de la toute nouvelle formation Waon, parvient à raccrocher les roues du duo avant la portion plate. Cette offensive ne fait cependant pas long feu car les Ag2r et les Cannondale sont bien en place. Kolobnev, König, Frank et Wegmann ont un peu plus de réussite. Ils accélèrent au passage de la ligne d’arrivée et font le trou. Les deux derniers nommés distancent d’ailleurs leurs compagnons dans la principale difficulté de cet avant-dernier tour et reviennent sur l’échappée matinale. À 20 kms du but, le groupe de six possède 30 secondes de marge sur Kolobnev et König, et le triple sur un peloton qui ne s’affole pas.

Image

Image

Il ne faut pourtant pas tergiverser car on entre déjà dans le dernier tour du parcours. Heureusement pour le gros des favoris, les hommes de tête ne s’entendent pas. Le retour des deux intercalés ne change pas la donne, si bien que l’écart a déjà diminué de moitié au pied de la côte de Shioyafuji. Intercalé, Lastras se sent peut-être moins fort et a cherché à anticiper les débats en sortant sur le plat. À sa poursuite, Mørkøv et les Saxo sont pourtant en ordre de bataille pour Sørensen. Le grimpeur danois prend d’ailleurs la tête du groupe pour mettre dans le rouge ses adversaires dans les plus gros pourcentages. Le résultat n’est pourtant pas très satisfaisant. Certes, tous les attaquants sont repris, mais le peloton est encore gros d’une quarantaine de coureurs à quelques encablures du sommet. Sørensen se relève alors, ce qui permet à Lastras d’en remettre une ! Dans la descente, Moreno Moser contre le coureur Movistar, qui parvient tout de même à accrocher la roue de l’italien. Wegmann, Frank et Betancur sont les plus prompts à réagir.

Image

Son équipe a travaillé toute la journée, mais Sørensen est bel et bien piégé. Il peut cependant compter sur le soutien de Velits. Le slovaque ramène tout le groupe sur les attaquants, qui ne se résignent pas, loin de là. Ils repartent de plus belle, cette fois accompagnés de Velits et Casar. Seul Moser manque à l’appel. Ce n’est pas gênant pour les Cannondale, qui peuvent encore mettre Caruso à la planche. Ils sont donc 27 à basculer groupés au sommet, mais sans Dan Martin, pas encore à son top. Parmi eux, certains n’ont aucune chance au sprint. C’est le cas de ten Dam, Frank et Betancur, qui accélèrent en début de descente. Si l’attaque était survenue dans la montée, Arashiro n’aurait sûrement rien pu tenter. Mais le japonais s’est accroché et veut suivre cette offensive. Si les autres se regardent, cela peut être le bon coup car il ne reste que 6 kms en descente à couvrir.

Image

Mais ce n’est pas le cas, et il faut être costaud pour fausser compagnie au rythme de Caruso et Sørensen. De fait, Betancur est le seul à y parvenir. Le colombien passe avec quelques secondes d’avance sous l’arche des 5 kms, avant de faiblir. Déchaîné, Arashiro sort de nouveau et effectue la jonction deux kms plus loin. Le peloton est sur les talons des deux hommes qui ne doivent pas s’observer. Ce n’est pas le cas car Betancur lance vite son sprint, mais Moser est déjà presque revenu dans la roue du coureur Waon. Le jeune italien en a peut-être trop fait au préalable car il ne parvient pas à faire la différence. Dans le même temps, Capecchi et le surprenant Kelderman, dans les roues depuis le départ, reviennent comme des bombes. Dans le dernier virage, les coureurs prennent tous les risques. Kelderman et Arashiro sortent en tête de cette dernière difficulté mais faiblissent dans les 500 derniers mètres en ligne droite. À 100 mètres de la ligne, le rouleur néerlandais se fait finalement déborder par Capecchi. L’italien décroche son premier succès de la saison, tandis que Kelderman réalise la bonne opération du jour avec ces 12 secondes de bonification.


Image

Image

Pour la deuxième étape de ce tour, les coureurs doivent venir à bout d’un contre-la-montre de 38 kms. L’idéal pour jauger de son travail pendant l’hiver, mais cette épreuve peut également donner lieu à son lot de surprises compte tenu des états de forme disparates en ce début de saison. Chez la Novo Nordisk, on est loin de ces considérations. Mais Raeymaekers a l’honneur d’établir le premier temps de référence en 1h01’48’’. Évidemment, ce chrono est vite battu. Serov est le premier à en finir en moins de 1h01’. Puis c’est au tour de Tjallingii de casser une barrière, celle de l’heure d’effort. Le rouleur néerlandais, 3ème de Paris-Roubaix 2011, établit la première référence sérieuse. Ses adversaires ne tiennent pour l’instant pas la comparaison. Bonnet, Fothen, Voss et Kluge n’approchent pas ce temps à moins de 15 secondes.

Image

Transparent hier et déjà pointé à 15 minutes au général, Taylor Phinney n’a plus aucune chance de victoire finale. Il reste cependant l’un des favoris pour l’étape du jour. Même si son gros gabarit n’est pas un avantage dans les bosses du parcours, l’américain fait parler sa puissance dans les portions plates. Il coupe donc la ligne en première position, 1’14’’ plus rapidement que Tjallingii. La marque de Phinney pourrait bien tenir un moment au vu du plateau, mais peut aussi être menacée par des rouleurs-puncheurs comme Brutt ou Kashechkin. Le russe et le kazakhe sont certes sous la minute, mais tout de même à distance respectable de Phinney. Puis coup sur coup, Jérémy Roy et Javier Moreno s’emparent de la seconde place. Les deux hommes ne concèdent qu’une trentaine de secondes sur la marque de référence.

Image

Phinney n’est donc pas assuré de la victoire, d’autant que Zabriskie réalise une grosse performance en n’ayant que deux secondes de retard avant la dernière bosse du parcours. Le champion des Etats-Unis donne tout dans ces derniers kms. Son gabarit lui permet d’être un peu plus efficace que son compatriote. Zabriskie prend ainsi la tête pour quelques centièmes, avant que son temps ne soit corrigé à son désavantage ! Il était toutefois trop loin pour espérer l’emporter, tout comme Gusev, qui prend place sur la dernière marche du podium. Cummings ne fait pas mieux, mais l’intérêt est ailleurs : avec l’arrivée de l’anglais, on entre dans le cercle des coureurs bataillant pour le général. Avec 49 secondes de retard, Frank devait réaliser un exploit mais sa performance du jour n’est pas assez bonne. Stybar et Visconti ne font pas mieux, alors qu’arrive Betancur. Le colombien avait attaqué dans la dernière descente hier, mais aujourd’hui il faut faire la route en sens inverse et c’est plus difficile quand on lutte seul. Betancur finit loin, c’était prévisible.

Image

Le premier à prendre position pour le général n’est autre que Simon Spilak. Le slovène de Katusha s’empare du 6ème rang à 42 secondes de Zabriskie. Mais dans la foulée, Jan Barta, 10ème hier, met 29 secondes dans la vue de Spilak. Il se positionne en gros outsider pour le podium final, voire mieux ! Il va en tout cas remonter plusieurs concurrents, à commencer par Moreno Moser, qui porte aujourd’hui le maillot blanc. L’italien est peut-être émoussé de ses attaques de la veille car il finit dans le même temps que Spilak alors que Moser annonçait au départ jouer la gagne. À la surprise générale, le jeune Cannondale est même largement devancé par son compatriote Nocentini. L’italien a de loin réalisé la meilleure dernière section et finit à 12 secondes de Phinney. Il devance par contre Barta d’une seconde! Nocentini devient donc leader virtuel avant les 7 dernières arrivées. Lastras ne peut pas rivaliser alors que Arashiro, déjà en vue hier, continue de surprendre avec son 8ème chrono provisoire ! Le japonais est visiblement transcendé par son public.

Image

Image

À sa suite, Peter Velits en termine. Le champion de Slovaquie n’avait que le 3ème temps au deuxième intermédiaire, mais grimpe bien mieux que ses adversaires américains. Sur la ligne, il devance ainsi Phinney et Zabriskie pour deux petites secondes ! Kelderman est désormais le seul à pouvoir le priver de la victoire. Avant cela, Sørensen et Casar réalisent un chrono correct, mais loin de ce qu’il fallait faire pour l’emporter. Tout se joue donc dans les derniers hectomètres avec Kelderman, qui partait avec 12 secondes d’avance sur Velits grâce aux bonifications de la veille. À 8kms du but, il n’en a perdu que deux sur Velits, mais rappelons que le leader provisoire a fini très fort. Pourtant, Kelderman est encore plus costaud ! Il arrive à refaire son retard et échoue dans le même temps que Velits. C’est toutefois suffisant pour s’adjuger le général ! Le néerlandais commence bien sa saison, de même que Capecchi. Le maillot jaune a visiblement fait ce chrono en dedans car il termine loin, mais repart de Shioya avec une étape dans sa valise.


Image

Image

Image
Classement général du Critérium d'Okinawa 2013 :

Image



Avatar de l’utilisateur
grebiere
Gregario
 
Messages: 2402

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | NC Japon

Messagepar Wings » 21 Fév 2016, 02:49

Très joli 8)

Avatar de l’utilisateur
Wings
Directeur sportif
 
Messages: 35706
Localisation: Au Nord du Mur (d'Hadrien)

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | NC Japon

Messagepar Kiserlovski01 » 21 Fév 2016, 14:53

Superbe travail! Aurais-tu le temps de prolonger la course en ligne jusqu'à environ 250 kms et le CLM jusqu'à 45-50 kms? ;)

Avatar de l’utilisateur
Kiserlovski01
Terreur de critérium
 
Messages: 558

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | NC Japon

Messagepar grebiere » 21 Fév 2016, 14:57

Kiserlovski01 a écrit:Superbe travail! Aurais-tu le temps de prolonger la course en ligne jusqu'à environ 250 kms et le CLM jusqu'à 45-50 kms? ;)

Merci

Oui je te ferai ça quand je pourrais. Pour PCM15 ou pas ?

Avatar de l’utilisateur
grebiere
Gregario
 
Messages: 2402

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | NC Japon

Messagepar Kiserlovski01 » 21 Fév 2016, 17:37

grebiere a écrit:
Kiserlovski01 a écrit:Superbe travail! Aurais-tu le temps de prolonger la course en ligne jusqu'à environ 250 kms et le CLM jusqu'à 45-50 kms? ;)

Merci

Oui je te ferai ça quand je pourrais. Pour PCM15 ou pas ?


De préférence oui :heureux:

Avatar de l’utilisateur
Kiserlovski01
Terreur de critérium
 
Messages: 558

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | NC Japon

Messagepar clamel » 22 Fév 2016, 12:26

The race on Okinawa looked very good, even if the cds-file showed up bad when clicking on map. Since you only included the zcts file without the parcour it wasn't possible to do a "normal" upgrade. So please if you think about the idea on extended the course, as mentioned by others, please do include the zcts with course/parcour.
However I prefer the shorter race (as is) since it could be used as the Tour of Okinawa too.

Sad thing that it looks to be no Japanese and Chinese teams in the upcoming Database from this forum. That was as I understood it when glanzing over the threads for equipes. FYI I am assembling a package of XML classification file on the races I believe will be included in this DB, but haven't been asked for them yet. In time I guess :question:

clamel
Chasseur de prime
 
Messages: 381

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | NC Japon

Messagepar grebiere » 22 Fév 2016, 12:58

clamel a écrit:The race on Okinawa looked very good, even if the cds-file showed up bad when clicking on map. Since you only included the zcts file without the parcour it wasn't possible to do a "normal" upgrade. So please if you think about the idea on extended the course, as mentioned by others, please do include the zcts with course/parcour.
However I prefer the shorter race (as is) since it could be used as the Tour of Okinawa too.

Sad thing that it looks to be no Japanese and Chinese teams in the upcoming Database from this forum. That was as I understood it when glanzing over the threads for equipes. FYI I am assembling a package of XML classification file on the races I believe will be included in this DB, but haven't been asked for them yet. In time I guess :question:


Thanks, that race was made with PCM12, hence there is no map in game.
I'll include zcts on the long version and it will be made with PCM15 so the map will be on screen in game ;)

I will send you the zcts file of this short version if I keep it.

For your xml, our Db is not finished. That s May be why you haven't been contacted yet. I will inform our FCD leader ;)

Avatar de l’utilisateur
grebiere
Gregario
 
Messages: 2402

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | NC Japon

Messagepar Nico32 » 25 Fév 2016, 00:13

Que de souvenirs sur ce concours :love:

La team Waon vainqueurs moraux :love: [/médé]

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Champion en devenir
 
Messages: 13159
Localisation: RIP NicoPortal32 :'(

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | NC Japon

Messagepar grebiere » 25 Fév 2016, 08:52

Nico32 a écrit:Que de souvenirs sur ce concours :love:

La team Waon vainqueurs moraux :love: [/médé]

Pire :love:

Avatar de l’utilisateur
grebiere
Gregario
 
Messages: 2402

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | NC Japon

Messagepar grebiere » 06 Mar 2016, 16:52

Ma participation au dernier concours de tracé où il fallait remplacer le TDU. Malheureusement je ne ferais jamais cette course au SE car le Brésil n'est pas couvert par les dem.

Image

Après avoir accueilli la course pré olympique et avant d'accueillir la course olympique, Rio de Janeiro décide de s'engouffrer davantage dans le cyclisme avec la première course World Tour Sud Américaine : la Volta ao Rio. Au programme 6 jours de course à travers l'état de Rio de Janeiro avec comme point final, une arrivée grandiose sous le Christ Rédempteur du Corcovado.

Image

Image
Première étape toute plate en bordure d'océan avec une arrivée dans le Parque Nacional Restinga de Jurubatiba.

Image
L'étape la plus longue avec 158 km ! Une étape de plaine mais avec du relief à mi-course dans l'arrière pays de Macaé.

Image
Macaé


Image
Attention à cette étape ! Toute plate jusqu'au dernier kilomètre en côte. Une arrivée en côte à Buzios, le Saint Tropez brésilien. Mais surtout, les 5 derniers kilomètres sont sur des pavés dans la station balnéaire, y compris l'arrivée. Une étape pour puncheur flandrien donc !

Image
Image
Buzios


Image
4è étape de plaine qui se dirige vers l'intérieur des terres avec un final en faux plat montant (2-3%), un bon sprint pour costauds !

Image
Un début d'étape presque montagneux pour ensuite redescendre vers la baie de Rio en passant par les villes Téséropolis et Petrópolis. Une arrivée fabuleuse sur le bord d'une des plus belles images du monde, Copacabana.

Image
Copacabana


Image
Dernière étape et quelle étape ! Une étape décisive pour le général mais avec des allures de circuit touristique. Au programme 113 km autour de Rio de Janeiro et passant par les lieux les plus remarquables de la ville. Départ depuis une autre célébrissime plage, Ipanema. Passage ensuite par Copacabana, le pied du Pain de Sucre et le centre ville. Le moment sera alors venu pour s'écarter légèrement et prendre de la hauteur avec une première côte. Passage ensuite devant le mythique stade Maracana avant de regrimper pour rejoindre le bord de l'Océan Atlantique. Là se dressera une troisième difficulté, Sao Conrado, au dessus du jardin botanique de Rio. Ascension finale du Corcovado avec une arrivée presqu'au pied du Christ pour une des plus belles vues du monde.

Image
Ipanema

Image
Corcovado

Avatar de l’utilisateur
grebiere
Gregario
 
Messages: 2402

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Volta ao Rio

Messagepar paul08160 » 06 Mar 2016, 21:55

Dommage pour les dems j'aurai trop aimé pouvoir la jouer

Avatar de l’utilisateur
paul08160
Junior
 
Messages: 1435

Re: [PCM12] [PCM15] Grebiere | Volta ao Rio

Messagepar abdel44 » 06 Mar 2016, 22:25

Je comprends pas c'est quoi dem??

Avatar de l’utilisateur
abdel44
Junior
 
Messages: 1264


479 messages
Retourner vers Showrooms

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités