[WT] Tour de France 2015 : Bilan (p. 1039)

Retrouvez les sujets des courses de l'année 2015.

Modérateur: Animateurs cyclisme pro

Que retiendrez-vous de ce Tour 2015 ?

L'avant-Tour, avec le Mayojgate et l'arrivée de Blondinette
15
7%
Froome qui remporte le Tour à Hellevoetsluis
14
7%
Les RP, dont Marion Rousse, qui posent pour le forum
14
7%
Le forum au bord de l'implosion dès les premières étapes
16
8%
Les échappées de Pierre-Luc Périchon
16
8%
Le passé de pistard de Geraint Thomas
13
6%
La 2e semaine de folie de Peter Sagan
24
12%
Les échappées de Romain Bardet et Thibaut Pinot
34
17%
Les grandes velléités offensives de la Movistar
13
6%
La révélation au grand public de Carrefour de l'Arbre
12
6%
Les 10 000 pages atteintes grâce à Wings
13
6%
Les défaillances / pétages de caisson de Trifon
17
8%
 
Nombre total de votes : 201

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar ptitpascal » 23 Juil 2015, 22:55

mious a écrit:dommage l'attaque sur la chute mais bardet a ete fort apres,et puis ça fait partie de la course....sauf quand c'est valverde qui le fait.

Il avait attaqué avant avec Rolland et Fuglsang donc aucun soucis selon moi :o

Avatar de l’utilisateur
ptitpascal
Jersey rojo
 
Messages: 7556
Localisation: Paris

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Guillaume14 » 23 Juil 2015, 22:56

Dans l'après midi, étaient évoqués les écarts au général. J'ai donc rassemblé quelques données et j'ai pu réaliser ce petit graphique qui représente les écarts des coureurs classées de 2 à 10 par rapport au vainqueur à Paris sur les 25 dernières années:

Image

On peut constater que 2015 ne sera probablement pas notable et risque d'être plus resserré que 2014. En tout cas bien moins dispersé que le tour 97 qui fait exception dans les tours récents.

Avatar de l’utilisateur
Guillaume14
Coureur pro
 
Messages: 1874

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Aheffe » 23 Juil 2015, 23:02

En parlant de Charteau, j'ai trouvé ça :ok:

Image

AB ne te cache plus :noel:

Avatar de l’utilisateur
Aheffe
Chasseur de prime
 
Messages: 450

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar ptitpascal » 23 Juil 2015, 23:11

Wings a écrit:J'ai tout raté :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:

J'ai maté le replay sur pluzz en revenant du taf, tu rates rien si tu fais gaffe à pas regarder le resultat :o

Avatar de l’utilisateur
ptitpascal
Jersey rojo
 
Messages: 7556
Localisation: Paris

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Tazio » 23 Juil 2015, 23:15

darth-minardi a écrit:En 2011, Gilbert cherchait au maillot vert au tout début, car l'étape inaugurale des Herbiers était considérée comme plate malgré le final en bosse, ce qui l'avait placé bien au-dessus des sprinteurs, avant de descendre petit à petit, étant bien moins souvent placé.


J'avais bien aimé ca perso. Le voir se battre sur tous les terrains : arrivées en côte, sprints massifs, sprints intermédiaires, moyenne montagne... Ca correspond à l'idée que je me fais d'un maillot vert qui se bat même sur les terrains qui lui sont défavorables (le plat pour Gilbert, les terrains accidentés pour les plus sprinters). Avant qu'il ne doive renoncer après les Pyrénées.

darth-minardi a écrit:Je ne suis pas sur l'ordinateur où je fais les classements annexes, mais cela ne changerait rien pour cette année, Sagan reste au-dessus du lot et doit devancer Froome.

Le but est de ne pas avoir le maillot vert donné à un maillot jaune dominateur comme ça a été le cas avec Merckx et Hinault et d'avoir un maillot porté par le 2e.


Sur mon classement (barème de plaine pour toutes les étapes + sprints intermédiaire), j'obtiens ca à l'heure actuelle :

Sagan 426
Greipel 316
Degenkolb 285
Cavendish 192
Froome 140
Van Avermaet 130
Coquard 122
J.Rodriguez 109
Geschke 98
Bardet 90


Il faudrait voir ce que ca donnerait en enlevant les points des sprints intermédiaires. Mais justement, je trouve qu'un barème égalitaire sur toutes les étapes permettrait à d'autres types de coureurs (du genre Gilbert) de se joindre à la lutte. Les sprints intermédiaires, rarement disputés par les leaders, permettraient de leur côté d'éviter que le maillot vert tombe sur les épaules d'un maillot jaune trop dominateur.

Avatar de l’utilisateur
Tazio
Baroudeur
 
Messages: 4060

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Schleck35 » 23 Juil 2015, 23:17

N'empêche Froome est peinard. Il a tout collé sur la 1ère étape de montagne et, maintenant il gère, jamais on lui a repris du temps à la pédale. Il pourrait bien remettre 1min si il voulait.

Avatar de l’utilisateur
Schleck35
Gregario
 
Messages: 2432
Localisation: Rennes

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar darth-minardi » 23 Juil 2015, 23:18

Lorsque les sprinteurs les jouent, les sprints intermédiaires les avantagent encore plus que les arrivées avec un barème différent ;)

On voit ça cette année, avec seulement 4 sprints massifs et deux demi-sprints

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25329
Localisation: WikiPavé

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar darth-minardi » 23 Juil 2015, 23:20

Schleck35 a écrit:Il pourrait bien remettre 1min si il voulait.

Justement non. Vers la Pierre-St-Martin, il était largement au-dessus, ayant mieux passé le repos, étant près plus tôt que Quintana et supportant bien mieux la chaleur.
En 2013, quand il pouvait, il reprenait encore du temps (le Ventoux). Mais ici, il n'a strictement rien tenté et paraissait même en retrait. Il n'est clairement pas aussi fort qu'il y a 2 ans.

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25329
Localisation: WikiPavé

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Steels » 23 Juil 2015, 23:22

Le Britannique a dit sa satisfaction après une journée où tout a roulé comme il l’espérait.

"Vraiment, la journée a été bonne", dit-il. "D’abord, je me sens fort et ensuite, les occasions de me mettre en difficulté diminuent, même si trois étapes très difficiles restent à couvrir."....


"J’ai été surpris de voir Quintana m’attaquer après cinquante ou soixante kilomètres seulement, à cent kilomètres de l’arrivée", analyse le Kenyan Blanc. "Valverde et Contador ont aussi lancé des attaques de loin. Cela prouve que, pour eux, c’est un peu tout ou rien. L’étape a été rapide et dure, mais mes équipiers m’ont tranquillisé en contrôlant toutes les attaques. Sur la fin, quand Quintana a attaqué, à plusieurs reprises, j’ai pu réagir pour revenir sur lui. Il y avait encore pas mal de coureurs dans notre groupe, mais je dois avouer que Valverde et Quintana étaient les seuls que je surveillais vraiment. Leurs attaques me donnent un avant-goût de ce qui m’attend ces prochains jours. Avec les écarts, mes rivaux sont contraints à prendre de plus gros risques, ils doivent fournir des efforts à cent kilomètres de l’arrivée, provoquer des cassures. Et même s’ils avaient creusé un écart, c’est une très longue journée qui les aurait alors attendus. Maintenant, Contador a encore perdu pas mal de temps. Je suis certain que cela va l’inciter d’autant plus à m’attaquer."


Le mec a un peu la m^me analyse de la course que le forum.

Avatar de l’utilisateur
Steels
Cyclo du dimanche
 
Messages: 97

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Serval » 23 Juil 2015, 23:29

Pour moi, le problème du classement du meilleur grimpeur c'est le barème qui favorise trop le vainqueur d'étape au sommet. Pourquoi un coureur courrait le risque de jouer ce classement quand il voit que le vainqueur d'étape va gagner beaucoup plus de points que lui.
Du coup, plus personne ne prend ce risque ... La direction de course a changé le barème pour le maillot vert, elle ferait mieux de changer celui du maillot à pois ... :x

Avatar de l’utilisateur
Serval
Champion en devenir
 
Messages: 12878
Localisation: Quelque part sur cym 3

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar darth-minardi » 23 Juil 2015, 23:46

Le problème du barème actuel, c'est que les HC comptent beaucoup trop.
En 2011, au changement de barème, c'était 10-8-6-4-2-1 pour les 1C, comme actuellement, puis le double, soit 20-16-12-8-4-2 pour les HC. On avait une arrivée dans une 1C qui valait autant qu'une HC en cours d'étape, ce qui peut se comprendre.
En 2012, il n'y avait pas d'arrivée en HC, donc les HC ont pris un autre barème les mettant en avant : 25-20-16-14-12-10-8-6-4-2 aux 10 premiers, si je ne me trompe pas, le même que maintenant. Là encore, ça allait pour cette année là.

Mais depuis, en 2013, 2014 et 2015, il y a eu plusieurs arrivées au sommet de HC et cela a déséquilibré l'ensemble.
Le problème n'est pas la surcotation des HC par rapport au reste ou le doublement des points au sommet (c'est le cas depuis 2004, ça l'était même pour les derniers cols de l'étape). Le problème, c'est la combinaison des deux.
En 2013, Rolland s'échappait, mais n'était pas assez présent dans le final et c'est Quintana qui l'a récupéré, combinant bonnes arrivées en altitude, avec même un victoire, ainsi que du mouvement régulier, parfois loin de l'arrivée comme à Pailhères, avant Bonascre.
En 2014, les baroudeurs prennent le dessus parce que Majka s'est imposé dans des arrivées en altitude après avoir pris des points avant.
Ici, l'équilibre semble encore là, mais c'est parce que les coureurs qui s'échappent et qui sont bien classés (Rodriguez, Bardet, Pauwels) étaient présents à l'avant dans l'étape de Beille.

Même si j'aimerais revenir au barème de 2011 s'il y a beaucoup d'arrivée en altitude, je trouve que le barème actuel n'est pas si mauvais qu'il n'y parait, donnant des vainqueurs compréhensibles chaque année depuis 2011.
Et surtout, si cela représente un baroudeur, cela représentera le baroudeur le plus efficace en haute montagne. Le classement n'est ainsi plus une annexe du dossard rouge, avec des échappées très tôt dans les cols ou commencées avec des 3C et quelques rares 2C dans un massif secondaire avant la haute montagne, comme on avait eu avec Jalabert, les derniers de Virenque ou pour Charteau.

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25329
Localisation: WikiPavé

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Serval » 24 Juil 2015, 00:30

Belle démonstration, mais la question de base était de se demander pourquoi personne ne se bat plus pour ce classement.
Autant il est clair que Sagan se bat pour le maillot vert, autant en montagne il n'y a pas l'équivalent.

Si d'après toi ce n'est pas un problème de barème, c'est pour quelle raison? :o

Certes les vainqueurs sont compréhensibles, mais il reste que ce n'est pas vraiment satisfaisant ...

Avatar de l’utilisateur
Serval
Champion en devenir
 
Messages: 12878
Localisation: Quelque part sur cym 3

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Aheffe » 24 Juil 2015, 00:33

L'équipe qui veut nous faire croire que la dernière étape est vallonée :mrgreen:

Image

Avatar de l’utilisateur
Aheffe
Chasseur de prime
 
Messages: 450

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Svam » 24 Juil 2015, 07:42

darth-minardi a écrit:Le problème du barème actuel, c'est que les HC comptent beaucoup trop.
En 2011, au changement de barème, c'était 10-8-6-4-2-1 pour les 1C, comme actuellement, puis le double, soit 20-16-12-8-4-2 pour les HC. On avait une arrivée dans une 1C qui valait autant qu'une HC en cours d'étape, ce qui peut se comprendre.
En 2012, il n'y avait pas d'arrivée en HC, donc les HC ont pris un autre barème les mettant en avant : 25-20-16-14-12-10-8-6-4-2 aux 10 premiers, si je ne me trompe pas, le même que maintenant. Là encore, ça allait pour cette année là.

Mais depuis, en 2013, 2014 et 2015, il y a eu plusieurs arrivées au sommet de HC et cela a déséquilibré l'ensemble.
Le problème n'est pas la surcotation des HC par rapport au reste ou le doublement des points au sommet (c'est le cas depuis 2004, ça l'était même pour les derniers cols de l'étape). Le problème, c'est la combinaison des deux.
En 2013, Rolland s'échappait, mais n'était pas assez présent dans le final et c'est Quintana qui l'a récupéré, combinant bonnes arrivées en altitude, avec même un victoire, ainsi que du mouvement régulier, parfois loin de l'arrivée comme à Pailhères, avant Bonascre.
En 2014, les baroudeurs prennent le dessus parce que Majka s'est imposé dans des arrivées en altitude après avoir pris des points avant.
Ici, l'équilibre semble encore là, mais c'est parce que les coureurs qui s'échappent et qui sont bien classés (Rodriguez, Bardet, Pauwels) étaient présents à l'avant dans l'étape de Beille.

Même si j'aimerais revenir au barème de 2011 s'il y a beaucoup d'arrivée en altitude, je trouve que le barème actuel n'est pas si mauvais qu'il n'y parait, donnant des vainqueurs compréhensibles chaque année depuis 2011.
Et surtout, si cela représente un baroudeur, cela représentera le baroudeur le plus efficace en haute montagne. Le classement n'est ainsi plus une annexe du dossard rouge, avec des échappées très tôt dans les cols ou commencées avec des 3C et quelques rares 2C dans un massif secondaire avant la haute montagne, comme on avait eu avec Jalabert, les derniers de Virenque ou pour Charteau.


Pas d'accord.

Le point tournant c'est bien 2012 mais le double effet problématique c'est pas tant que le HC soit surcoté, c'est bien l'accumulation d'arrivées en altitude et surtout le doublement des points. La première spécificité de 2012, c'est qu'il n'y a que 3 arrivées en altitude contre 6 en 2015 (bon, ok seules 5 officiellement).

Ensuite tu tords les faits. Quintana attaque de loin en 2013. Attaquer dans Pailhères c'est quand même le scénario normal qu'on devrait attendre de cette étape tremplin. :x Considérer Pailhères comme un terrain de jeu de baroudeurs, ça montre bien à quel point l'attentisme est devenu la norme. Si vous êtes d'accord avec ça, vous n'avez aucun droit de critiquer la tactique Movistar actuelle :mrgreen:
Ensuite, Majka ne gagne absolument pas comme un baroudeur traditionnel mais plus comme un chasseur d'étapes. Pour s'en convaincre ses places au sommet : 104, 2, 1, 1 et 3 ! On est loin d'un baroudeur qui s'imposerait en altitude et qui irait cherchait des points ailleurs. A vrai dire, Majka n'a quasi pas pris de points avant, laissant Rodriguez s'époumoner à faire les sprints. Le comble étant qu'il lui faille encore assurer un Top5 à Hautacam pour avoir le maillot ! En soit le maillot à pois de Majka, c'est un maillot de la régularité au sommet. C'est donc plus proche d'un maillot vert, et avec un barème qui donne 75% des points sur les arrivées, on n'est plus proche du maillot vert old school avec les sprints intermédiaires qui donnent 6pts :diantre:

Pour moi le doublement des points au sommet n'a de sens que si les arrivées en altitude sont limitées à 3 maximum. Ça permet à des leaders de se reconvertir après le premier massif. Au dessus, ça crée un biais qui en fait un maillot de la régularité plus qu'un maillot par points :o

Avatar de l’utilisateur
Svam
Contrôleur UCI
 
Messages: 25804
Localisation: Entre Vercors, Chartreuse & Belledonne

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Joyako » 24 Juil 2015, 08:29

Le scénario de Jojo :

Dès les premiers kilomètres, un groupe de costauds où on retrouve Rolland, Barguil, Pauwels , Fuglsang et Rogers, mais aussi les co-propriétaires du maillot à pois; Rodriguez et Bardet. Rien qu'en 3 kilomètres d'ascension le groupe prend 1'30'' au peloton, mais dans la portion moins difficile avant Montvernier, Valverde attaque et les grandes manœuvres commencent :banana . Talansky, encore à contre-temps, suit l'Espagnol.

Dans le peloton la Sky ne s'affole pas, on maintient l'écart avec Valverde sous les 2 minutes sans trop forcer, pour ne pas faire exploser Porte qui traîne déjà en milieu de peloton. Le rythme est fait par König, qu'on a pas vu en 3 semaines, qui va faire deux jours de folie dans les Alpes. L'écart entre le groupe de tête et le duo de chasse est de moins d'une minute. Valverde se plaint que Talansky ne relaye pas, et le forum s'embrase, discutantde charité et d’hôpital. Valverde en a marre, accélère et largue Talansky.

A 2kms du sommet du Chaussy, Nibali choisit de placer son attaque, contré par Gesink. Thomas prend la tête de ce qui reste du peloton, une cinquantaine de coureurs, et Porte passe par la fenêtre. C'est du moins ce que dira TA. Devant, Purito remporte le GPM devant Bardet, en ayant joué finement pendant la montée. Valverde revient sur la tête dès le début de la descente en profitant de la mésentente entre le Français et l'Espagnol. Fuglsang se relève et fait la descente dans la roue de Talansky. Nibali fait une descente à faire frémir Sagan lui-même et bouche rapidement le trou. Pendant ce temps, le peloton se recompose tel un lépreux à qui l'on rend sa main après l'avoir salué.

En sortant de La Chambre on a donc un groupe de tête d'une quinzaine de coureurs. Ce groupe a moins d'une minute d'avance sur le quatuor Nibali-Fuglsang-Talansky-Gesink, mais a repris du temps sur le peloton dans la descente, qui pointe à 3'40''. Valverde remporte le sprint intermédiaire ( :sarcastic: ), Fuglsang, en bon Danois, bûcheronne comme il se doit pour Nibali et bouche le trou avec la tête au pied de la Croix de Fer. Seulement derrière, la Sky a profité de la descente pour récupérer quelques éléments et ils sont 4 à faire le tempo pour Froome. L'écart avec la tête n'est plus que de 2' au km 60.

On entame alors le gros morceau de la journée, il est 15h10. Nibali et Valverde collaborent en tête de groupe, et ça saute petit à petit : ils ne sont bientôt plus que 5, seuls Bardet, Gesink et Barguil tiennent la cadence sans sourciller, alors que l'écart remonte jusqu'à 3'. Roche s'écarte, il ne reste plus que Thomas et König autour de Froome. C'est ce moment que choisit Contador pour attaquer et faire le trou pour remporter son second Tour de France. Il creuse rapidement l'écart et dépasse Talansky, Fuglsang, un cigare... A mi-ascension il rejoint Rogers qui va lui offrir un repos de 47'' avant de craquer :up .

Valverde remporte le GPM de la Croix de Fer devant Bardet et le groupe s'élance dans la descente. Contador passe 52'' plus tard, le groupe maillot jaune 2'12'' derrière les cinq hommes. Accompagnant Froome et ses deux équipiers il reste encore Quintana, Frank, Pinot et Périchon, qui enflamme le forum. :banana Talansky, Pauwels et Rolland sont repris peu avant le sommet et s'accrochent comme ils peuvent. Fuglsang a craqué et la moto qui l'a renversé hier accepte de le tracter discrètement pour se faire pardonner.

Nibali fait encore une fois une descente à couper le souffle, et Gesink emmène Valverde à terre en voulant suivre les trajectoires du Sicilien, heureusement la chute est sans gravité et les deux repartent. Nibali aborde le col du Mollard avec 20'' d'avance sur le duo Babar (Bardet-Barguil :love: ), 1' sur Contador, Gesink et Valverde , et 2'36'' sur le groupe Froome. Nibali monte tranquillement et les deux Français lui reviennent dessus, les trois hommes tournent bien. Derrière Gesink, qui semble épuisé, fait le mort, et Valverde fait comme d'habitude, Contador est donc seul à rouler et l'écart ne diminue pas. Quintana tente de placer quelques banderilles mais il est contré à chaque fois par König et Périchon, dont les choix tactiques discutables sont mis de côtés au profit d'un changement de slip général du forum :shock: . Thomas fini tout de même par imploser et c'est König qui prend le rythme à son compte pour finir l'ascension du Mollard, faisant sauter tout le monde sauf Quintana et Pinot.

Bardet peut finalement passer au sommet d'un col devant Nibali et Barguil. L'écart avec le trio de chasse n'a pas bougé, mais le "groupe" Froome n'est plus qu'à 1'52''. Nibali souhaite encore une fois mettre à profit ses talents de descendeur, mais un troupeau de chèvres va bloquer le passage et seul Barguil, grâce à son expérience, parvient à se faufiler.
L'affichage du tweet est bloqué par votre navigateur.
Voir le tweet de @LeGruppetto sur Twitter


Il reste alors la montée finale, que Barguil entame seul. 27'' derrière lui se trouvent Nibali et Bardet, mais le Français commence à payer les efforts de la veille et le Sicilien est comme pétrifié après avoir failli chuter. Une minute plus tard, Valverde et Contador aperçoivent groupe Froome qui revient et décident de relancer. König en remet une et fait sauter Périchon dans les pourcentages les plus durs. Gesink se fait avaler et immédiatement, Quintana se lance à l'assaut du podium à Paris. A chaque fois, c'est König qui fait l'effort et qui vient le chercher :doutes: , tandis que Froome monte au train et revient tranquillement. Après 5 tentatives le maillot blanc temporise et Pinot tente sa chance. On le laisse filer et il bouche les 20 secondes qui le séparait du duo Valverde-Contador.

Pendant ce temps, Barguil s'envole vers une victoire de prestige à la Toussuire. TA continue de gueuler "Vas-y Babar !" alors que Bardet est toujours derrière avec Nibali et le forum fait péter le millier de pages à la 19e étape :ok: . Derrière, c'est le regroupement général; König ramène Froome et Quintana sur Contador et Valverde, Pinot fait de la résistance une dizaine de secondes en avant. Barguil s'impose donc et dédicace sa victoire aux vaches des Hautes-Pyrénées, qui lui ont permis de franchir les obstacles du jour.

Derrière ça bagarre encore; Bardet et Nibali n'ont qu'une vingtaine de secondes d'avance sur Pinot et un peu plus sur le groupe maillot jaune. Après 130km de course, le diesel de Pinot est enfin lancé et il commence à réduire l'écart. Bardet, ne voulant pas répéter le scénario de Mende ( :down ), attaque et à sa grande surprise décroche Nibali, qui se fait rapidement rattraper par Pinot. Derrière on se regarde, les coureurs devant ne sont pas dangereux, la victoire est déjà jouée et donc tous les favoris sont groupés à 3kms du sommet. Le forum entrevoit alors une chance de triplé français; nouveau changement de slip :shock: .

Et c'est bien ce qui se produit, Bardet résiste, va chercher de précieux points pour le maillot à pois et Pinot prend une belle troisième place qui ne lui apporte que la satisfaction personnelle d'avoir un meilleur temps d'ascension que Froome. Pourtant, dans les 3 derniers kms, le groupe maillot jaune a complètement implosé sous l'impulsion de... König, qui vient chercher la quatrième place à 2'' de Pinot juste devant son leader Froome. 27'' plus tard Valverde sprinte et prend la 6e place devant Quintana et Contador, Nibali prend plus d'une minute. Périchon a fait une magnifique montée, au train, et a mangé Gesink pour la 10e place. :banana


Désolé Svam je te vole ton travail :shock: :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Joyako
Coureur pro
 
Messages: 1693

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar darth-minardi » 24 Juil 2015, 08:41

Mais voir un "Grand Prix de la Montagne" se jouer dans des 3C et des 2C d'un massif intermédiaire par une échappée, ça n'a pas grand sens.

Mettre en avant les arrivées en altitude et les HC, ça se comprend, même si actuellement, c'est fait un peu trop.

L'exemple Majka, ou cette année Purito, Bardet, Fuglsang et Pauwels : les points aux arrivées sont là en chasseur d'étape, mais par des coureurs qui sont à l'avant dans une étape de montagne et qui brillent le mieux dans les plus grandes difficultés.

Quant aux coureurs qui visent le maillot. Effectivement, ça ne vient pas du départ. Mais en 2011, Gilbert faisait les sprints en première semaine, sans pour autant avoir vraiment choisi de viser le maillot vert au départ. Idem pour Rojas, c'est le déroulement du Tour qui a amené ça.
Cette année, Rodriguez, Bardet et Pauwels ne visaient peut-être pas le maillot à pois au départ. Et alors ? On s'en fout un peu. Le tracé du Tour ne donnait une étape dans les Pyrénées avec beaucoup de points, ceux qui en ont marqué le plus ont été les plus aptes en montagne.
Hier, on a vu Purito aller chercher des points dans les côtes et cols en début d'étape, tout comme Pauwels ou Fuglsang. C'est ce qu'on attend de la lutte au maillot à pois, une fois qu'un coureur se retrouve à le jouer.
Et aujourd'hui, on va certainement retrouver ces coureurs à l'offensive, tout comme demain.
Pour avoir le maillot à pois, il ne faura pas se contenter de bourriner au début pour être devant et s'offrir la possibilité de se laisser décrocher ensuite pour remettre ça le lendemain, il faudra se battre pour tenir dans la montée finale, ce qui se comprend parfaitement.
L'étape d'aujourd'hui offre deux tiers des points dans le courant de l'étape et le tiers des points à l'arrivée. Pour une étape qui enchaine des difficulté, ça se comprend, même si ce n'est qu'une 1C à l'arrivée.
Demain, ça aurait du être 35/50, par les contraintes de la route, ça se réduit à un tiers des points dans l'étape et deux tiers à l'arrivée. J'ai envie de dire que c'est une bonne chose pour le suspense du maillot à pois. Tout ne se jouera pas entre baroudeurs à la Croix-de-Fer, ils devront se battre pour rester devant et faire une belle montée dans L'Alpe d'Huez.

Avatar de l’utilisateur
darth-minardi
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25329
Localisation: WikiPavé

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Dugarry » 24 Juil 2015, 08:53

Le problème avant 2011 était qu'il fallait forcément aller dans les échappées très tôt pour pouvoir remporter ce maillot.
Une des réponses apportée a été de doubler les points aux arrivée.
Au final les vainqueurs sont depuis bien plus légitimes mais la façon de l'obtenir n'est pas forcément la plus cohérente puisque les cols finaux concentrent toute l'attention de ceux qui veulent le remporter, comme on l'a vu avec Majka l'an dernier.
Pour moi ça vient du tout petit nombre de coureurs qui marquent des points à chaque col.
Au contraire, il faudrait qu'au moins 20 coureurs puissent en marquer à chaque sommet, pour permettre à un coureur dans le peloton de faire tout de même un sprint. On le voyait dans les années 90, ça apportait du piment à ces sommets et ça a disparu maintenant.

Avatar de l’utilisateur
Dugarry
Jersey rojo
 
Messages: 6501
Localisation: Dans le chaudron de potion magique avec Valverdix

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar Svam » 24 Juil 2015, 08:56

Etape 19/21 : St-Jean-de-Maurienne - La Toussuire, 138 km *****

Troisième étape alpestre et probablement l'étape reine de ce Tour 2015 avec l'enchainement Croix-de-Fer/Mollard/La Toussuire.

Image

On s'élance en col vers Chaussy, LA nouveauté de ce Tour 2015, avant 30km de transition en Basse-Maurienne pour aller chercher le SI du jour. Le final est désormais connu puisque vu en 2006 et 2012. La Croix-de-Fer par le terrible versant du Glandon permet de lessiver le peloton et d'attaquer avant un final sans plat, avec un col court le Mollard et la montée plus roulante vers la Toussuire.


Km 15.5 - Col du Chaussy 15.4 km à 6.3% - 1C
Km 83.0 - Col de la Croix de Fer 22.4 km à 6.9% - HC
Km 103.0 - Col du Mollard 5.7 km à 6.8% - 2C
Km 138.0 - LA TOUSSUIRE 18 km à 6.1% - 1C


Image

Image

Image

Image


Le bulletin météo
Départ sous le soleil, orages à partir du Glandon
34° en vallée, 20°C à La Toussuire


Les favoris :
*** Froome, Quintana, Contador
** Valverde, Nibali, Gesink, Thomas, Pinot,
* Frank, Barguil, Rolland, Bardet, Mollema, Talansky, Majka, Rodriguez, Fuglsang

Le scénario probable :

C'est la journée pour le maillot à pois. Dans Chaussy une échappée de costaud sort avec Rodriguez, Bardet, Majka, Pinot, Pauwels, Martin... Le catalan passe en tête au sommet. Dans la vallée, Europcar mène la chasse. Au pied du Glandon l'écart n'est que de 1'30, Rolland part en contre.

Sky laisse alorsfiler ce beau monde. A mi col, Rolland a toujours 50s de retard et le groupe Froome est pointé à 3'. Tinkoff-Saxo durcit le tempo et rapidement on retrouve 12 hommes dans le groupe sans Mollema. Contador passe à l'attaque à 3km du Glandon, les plus durs. Barguil suit et le relaye. A 1km de la Croix-de-Fer, Nibali attaque mais Valverde le contrôle.

Au sommet du Mollard, Rodriguez, Bardet et Pinot ont 50s sur les poursuivants dont Rolland, 1'30 sur Majka-Contador-Barguil et 2'10 sur le groupe Froome. Pinot est en difficulté dans la descente et attaque la Toussuire avec 25s de retard. Le franc-comtois est en meilleure forme qu'hier et rattrape le duo de tête où Rodriguez craque. Il lâche ensuite Bardet dans le Corbier et va chercher sa victoire. Raymond fait 2e et prend les pois. Derrière Movistar a mis son train en route et fond sur Contador. C'est alors la grande offensive de Quintana ! Mais le colombien a mal repéré le parcours et attaque juste avant la légère redescente de Villarembert. Froome revient tranquille même si Thomas est lâché. Valverde emmène le rythme jusqu'en haut. Froome reste en jaune mais Quintana se déclare confiant sur la possibilité de reprendre 3min dans l'Alpe d'Huez sans attaquer.

Le scénario improbable :

Tinkoff et Astana font tout exploser d'entrée. Au sommet du premier col, il n'y a plus que 15 hommes en tête. Thomas, Valverde, Majka et Kangert sont les seuls équipiers présents. Côté français, Barguil, Bardet et Pinot sont là. Frank a craqué, pendant que Gesink a crevé.

Dans la plaine, Froome réclame un cessez-le-feu mais Nibali n'est pas de cet avis et sort accompagné de Contador, Barguil et Pinot. Derrière Valverde se retrouve contraint de rouler ce qu'il finit par faire après 10min de discussions avec son DS qui lui explique ce concept barbare. Au pied du Glandon, l'écart est de 2'30. Fatigué, le murcian se gare tout de suite. Quintana est alors obligé d'y aller et Froome parvient à le suivre. Ils réduisent l'écart à 1'45, ce qui provoque la colère de Barguil devant qui trouve que Nibali compte ses coups de pédale et que Contador ne donne pas tout.

Au sommet du Mollard, l'écart passe à nouveau les 2min. Dans la descente Pinot est lâché par le trio infernal. Dans la Toussuire, Nibali tente plusieurs attaques mais Contador revient au train. C'est finalement Barguil qui sort seul et va chercher le plus grand succès de sa carrière. Nibali et Contador finissent à 15s, Pinot à 1min. Derrière Froome montre des signes de fatigue, fait beaucoup de gestes et n'arrête pas de parler à son oreillette. Il décroche finalement et se ravitaille à sa voiture. Quintana arrive avec 2'30 de retard, Froome 3' auquel s'ajoute 30s de pénalité. Interrogé le maillot jaune ne comprend pas : "Nairo est un mauvais équipier. En 2012 je n'avais pas hésité à attendre Wiggo. En 2013 Richie avait pris des gels pour moi. Je ne suis pas sûr qu'on le conserve dans l'équipe l'an prochain..." Au final, les écarts se resserrent, le Tour est relancé !


Autour de l'étape :

- Le départ est donné de St-Jean-de-Maurienne, cf hier :mrgreen:

- L'arrivée a lieu à La Toussuire, station de ski qui surplombe SJM :o
- C'est la 3e arrivée ici après 2006 et 2012.

- En 2006, l'étape est gagnée par Rasmussen mais est marquée par la surprenante défaillance de Landis en jaune. L'étatsunien lâche 10min et le maillot à Pereiro relancé quelques jours plus tôt. Le soir, cuite monumentale. Le lendemain, raid de 140km pour revenir dans les clous de la victoire. Au milieu un contrôle qui s'avérera positif.

- En 2012, Wiggins est solidement en jaune. L'étape est gagnée par Rolland pendant que derrière Evans tente d'attaquer dans le Glandon en vain. Dans la Toussuire, Froome contrôle pour son leader, le lâchant même par moment. Le groupe est finalement réglé par un jeunot en état de grâce : Thibaut Pinot.

- La Toussuire a aussi accueilli le Dauphiné en 2006 et 2011. Lors de cette dernière, l'enchainement Croix-de-Fer/Toussuire avait été direct, sans le Mollard. Ça permet de rapprocher les cols et d'enlever 3km au pied, une formule plus offensive.

- La Toussuire a aussi accueilli la dernière étape du Tour de l'Avenir 2014. Buchmann était 8e ce jour là.


Le pronostic Trifonesque Image

Chaque jour notre comètologue picard préféré vous délivre son pronostic pour l'étape du jour.

Quelle honte ! Mon pari sûr Fuglsang allait l'emporter mais voilà que mes adversaires sont prêts à tout pour me faire perdre mes mises. Payer une moto pour renverser un coureur, c'est lâche ! Cela dit ça me donnerait presque envie de parier Froome Image

En attendant, de la part de Jacob, je vous couvre de noms d'oiseaux : flûte, sacrebleu, bachi-bouzouk, mille millions de mille sabords, bougre d'ectoplasme, va-nus-pieds... Image

Aujourd'hui, on arrive à la Toussuire, lieu de la légendaire cuite de l'ami Floyd Image

C'est marrant parce que... <ATCHOUM>... Désolé, j'arrête pas d'éternuer et de tousser depuis hier. J'ai surement pris froid dans les descentes picardes au cours de mes nombreux entrainements en vue de gagner l'Alpe d'Huez tel Christophe Riblon, mon coureur de troisième semaine sûr. Image

Donc je disais aujourd'hui, on passe par le fameux col du Mollard. Donc je pense que l'homme de la situation est Laurens Ten Dam et ce sera donc mon pari pour une belle victoire en échappée comme Rolland et Rasmussen Image

Avatar de l’utilisateur
Svam
Contrôleur UCI
 
Messages: 25804
Localisation: Entre Vercors, Chartreuse & Belledonne

Re: [WT] Tour de France 2015 : E18 p.824

Messagepar jan_ullrich_2.0 » 24 Juil 2015, 08:58

Guillaume14 a écrit:Dans l'après midi, étaient évoqués les écarts au général. J'ai donc rassemblé quelques données et j'ai pu réaliser ce petit graphique qui représente les écarts des coureurs classées de 2 à 10 par rapport au vainqueur à Paris sur les 25 dernières années:

Image

On peut constater que 2015 ne sera probablement pas notable et risque d'être plus resserré que 2014. En tout cas bien moins dispersé que le tour 97 qui fait exception dans les tours récents.


JAN ULLRICH 8) 8) ImageJU était sur une autre planète.... 8)

Avatar de l’utilisateur
jan_ullrich_2.0
Contrôlé positif
 
Messages: 11722
Localisation: A Amsterdam avec mes frères hollandais, My Man Blake Griffinnnn

Re: [WT] Tour de France 2015 : E19 p.878

Messagepar Trifon_Ivanov » 24 Juil 2015, 09:01

Svam :moqueur: :moqueur: :moqueur: :moqueur:

Putain ces grosses barres avec les pronos Trifonesques.

Avatar de l’utilisateur
Trifon_Ivanov
Hall of Fame gruppetiste
 
Messages: 60023
Localisation: Le confiné libéré


21112 messages
Retourner vers 2015

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité