[WT] Tour de France 2023 | Arrivée P.1110 Jeu P.1135

Retrouvez les sujets des courses de l'année 2023.

Modérateur: Animateurs cyclisme pro

Quelle note pour ce Tour de France 2023 ?

Le sondage s’est terminé le 13 Aoû 2023, 18:38

0/10
2
1%
1/10
2
1%
2/10
2
1%
3/10
6
3%
4/10
3
2%
5/10
6
3%
6/10
31
16%
7/10
47
24%
8/10
56
28%
9/10
35
18%
10/10
9
5%
 
Nombre total de votes : 199

[WT] Tour de France 2023 | Arrivée P.1110 Jeu P.1135

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:07

110ème Tour de France – 1er au 23 juillet 2023

Image

1er juillet 1903 – 1er juillet 2023 : le Tour de France fête cette année son 120ème anniversaire et sa 110ème édition de manière plutôt discrète après les grandes festivités du centenaire en 2003 et le parcours symbolique partant de Corse en 2013 alors que cette année sera aussi celle des 90 ans du Grand Prix de la Montagne créé en 1933 et des 70 ans du maillot vert créé pour le cinquantenaire du Tour en 1953. Cette édition sera quand même marqué par l'évocation de grandes figures du Tour de France.

Ce sera le cas lors du Grand Départ tracé au Pays Basque ce qui permettra d'évoquer les grands cyclistes espagnols ayant brillé sur la Grande Boucle dont Alejandro Valverde, Roberto Heras ou Omar Fraile, dernier vainqueur d'étape espagnol en 2018, et les vainqueurs ibériques de l'épreuve : Federico Bahamontes (1959), Luis Ocaña (1973), Pedro Delgado (1988), Miguel Indurain (1991 à 1995), Óscar Pereiro (2006), Alberto Contador (2007 & 2009) et Carlos Sastre (2008). Une autre grande figure évoquée cette année sera évidemment Raymond Poulidor avec un départ d'étape de son village de Saint-Léonard-de-Noblat en direction du Puy de Dôme où il avait été coude-à-coude avec Jacques Anquetil en 1964, le retour de cette montée sera ainsi l'une des grandes attractions de cette édition 2023.

D'autres lieux mythiques du Tour seront visités cette année avec le traditionnel passage à Pau, le grand retour du Tour à Bordeaux, capitale historique du sprint et 2ème ville-étape la plus visitée après Paris mais qui n'avait plus été au programme depuis 2010. Au niveau de la montagne, on retrouvera le col de Joux-Plane et ses pourcentages que Laurent Fignon avait dompté en route vers sa première victoire au général en 1983 et le mythique col du Tourmalet emprunté dès la 5ème étape en allant vers Cauterets. Enfin, le Tour de France s'achèvera encore une fois cette année sur les Champs Élysées avant une délocalisation à Nice l'année prochaine.



Le parcours de cette édition 2023 s'annonce atypique avec son grand départ basque suivi rapidement des Pyrénées qui seront abordées en deux étapes au milieu de la première semaine avant une remontée vers Limoges par Bordeaux. Plusieurs étapes seront tracées dans le Massif Central avant que le peloton ne prenne la direction des Alpes par le Beaujolais et le Jura. Les Alpes seront majestueuses avec une arrivée à Morzine par Joux Plane, une arrivée au sommet du Bettex à Saint-Gervais-Mont-Blanc, un CLM passant par Domancy et l'étape-reine de Saint-Gervais-Mont-Blanc à Courchevel par la Loze. Enfin, les coureurs remonteront vers Paris avec un dernier épisode montagneux dans les Vosges lors de la 20ème étape.

Pour le maillot jaune, alors que la participation et la forme de Tadej Pogacar sont incertaines, Jonas Vingegaard fait figure de grand favori. S'il est présent et en forme après sa chute sur Liège-Bastogne-Liège en avril, Tadej Pogacar sera son principal rival alors qu'en début de saison le Slovène avait dominé Vingegaard sur Paris-Nice. En dehors de ces deux coureurs, le reste du top 10 s'annonce plutôt ouvert avec beaucoup d'outsiders dont Adam Yates, Ben O'Connor, David Gaudu, Giulio Ciccone... et les Ineos

Pour le vert, alors que Wout Van Aert a annoncé que ce n'est pas son objectif et scrutera la naissance imminente de son prochain enfant qui pourrait lui faire quitter le Tour, la lutte s'annonce ouverte avec un grand nombre de candidats dont Mathieu Van der Poel si le Néerlandais est intéressé, Mads Pedersen et les purs sprinteurs capables d'enchainer les victoires tels que Dylan Groenewegen ou Jasper Philipsen. Ce point sur le maillot vert permet d'ailleurs d'évoquer le fait que ce sera le dernier Tour pour deux légendes de ce classement : Peter Sagan, septuple vainqueur du classement à points, et Mark Cavendish, vainqueur du maillot vert en 2011 et 2021 et de 34 étapes qui essayera d'en remporter une ou deux pour égaler voire dépasser le record d'Eddy Merckx.

Pour le maillot à pois, la grande question sera de savoir si les leaders du général seront battus alors que les trois derniers vainqueurs de ce classement ont fait le doublé avec le jaune. Un nouveau doublé ne parait pas impossible même si les baroudeurs-grimpeurs peuvent toujours espérer remporter ce classement.

Pour le maillot blanc, tout dépendra de la présence ou non de Tadej Pogacar, la lutte sera être ouverte s'il n'est pas là ou inexistante normalement s'il est là en forme.

Enfin, le classement par équipes s’annonce indécis entre la Jumbo qui parait très forte mais n’hésitera pas à sacrifier des coureurs en harcelant Pogacar, UAE qui s’est renforcée et pourrait aligner un collectif très solide, Ineos qui n’a pas de grands favoris mais un groupe solide et la Movistar qui peut faire de ce classement un objectif.



Sommaire
  1. Introduction & Sommaire
  2. Parcours : Semaine 1 – Du Pays Basque au Puy de Dôme par les Pyrénées (étapes 1 à 9)
  3. Parcours : Semaine 2 – Auvergne-Rhône-Alpes (étapes 10 à 15)
  4. Parcours : Semaine 3 – Des Alpes à Paris par les Vosges (étapes 16 à 21)
  5. Startlist
  6. Favoris
  7. Les Français sur le Tour 2023
  8. Les chiffres du Tour 2023
  9. Règlement de la course
  10. Diffusion de la course dans les médias
  11. Histoire : 120 ans et 110 éditions de Tour
  12. Palmarès
  13. Records & Statistiques du classement général et des victoires d’étapes
  14. Records & Statistiques des classements annexes
  15. Autres records & Statistiques du Tour
  16. Performances remarquables incluant le Tour de France
  17. La France sur le Tour
  18. La Vuelta a Francia : l'Espagne et le Tour de France
  19. La géographie du Tour
  20. L’édition 2022
  21. 10 champions Français pour 120 ans de Tours
  22. Au revoir les Champs
  23. Les sponsors du Tour
  24. Pronostics du Gruppetto & Jeux
  25. Le Tour pour les Gruppettistes



Le programme
ÉtapeDateDépartArrivée
KM
Image 1Samedi 1er juillet Bilbao Bilbao182
Image 2Dimanche 2 juillet Vitoria-Gasteiz Saint-Sébastien208,9
Image 3Lundi 3 juillet Amorebieta-Etxano Bayonne187,4
Image 4Mardi 4 juilletDaxNogaro181,8
Image 5Mercredi 5 juilletPauLaruns162,7
Image 6Jeudi 6 juilletTarbesCauterets-Cambasque144,9
Image 7Vendredi 7 juilletMont-de-MarsanBordeaux169,9
Image 8Samedi 8 juilletLibourneLimoges200,7
Image 9Dimanche 9 juilletSaint-Léonard-de-NoblatPuy de Dôme182,4
Image 10Mardi 10 juilletVulcaniaIssoire167,2
Image 11Mercredi 11 juilletClermont-FerrandMoulins179,8
Image 12Jeudi 12 juilletRoanneBelleville-en-Beaujolais169,8
Image 13Vendredi 14 juilletChâtillon-sur-ChalaronneGrand Colombier137,8
Image 14Samedi 15 juilletAnnemasseMorzine Les Portes du Soleil151,8
Image 15Dimanche 16 juilletLes Gets Les Portes du SoleilSaint-Gervais Mont-Blanc179
Image 16Mardi 18 juilletPassyCombloux22,4
Image 17Mercredi 19 juilletSaint-Gervais Mont-BlancCourchevel165,7
Image 18Jeudi 20 juilletMoûtiersBourg-en-Bresse184,9
Image 19Vendredi 21 juilletMoirans-en-MontagnePoligny172,8
Image 20Samedi 22 juilletBelfortLe Markstein Fellering133,5
Image 21Dimanche 23 juilletSaint-Quentin-en-YvelinesParis – Champs Élysées115,1

Image



Sources
NB : C'était plus simple de faire des parties sur le cyclisme espagnol que sur le cyclisme basque.
Modifié en dernier par friton01 le 04 Aoû 2023, 20:31, modifié 94 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:07

Première semaine – Du Pays Basque au Puy de Dôme par les Pyrénées


Étape 1. Samedi 1er juillet : Bilbao – Bilbao (182 km)
Image
Image
Départ réel : 12h55 | Arrivée : 17h15 (42 km/h) ; 17h28 (40 km/h) ; 17h42 (38 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Le Pays Basque ne manque pas de ressources pour offrir des opportunités aux puncheurs. Avec 3 300 mètres de dénivelé et un double tremplin à exploiter pour faire la différence dans les 30 derniers kilomètres, les côtes de Vivero et de Pike, les débats pour le premier Maillot Jaune seront réservés à des attaquants de tempérament, capables de mobiliser leur instinct autant que leur puissance.

ImageBilbaoVille-étape inédite354 000 habitantsCapitale de la province de Biscaye
ImageBilbaoGrand Départ de la Vuelta (1955 à 1958)1 150 000 habitants (Province de Biscaye)
2 220 504 (Communauté autonome du Pays Basque)
Plus grande ville du Pays Basque


Étape 2. Dimanche 2 juillet : Vitoria-Gasteiz – Saint-Sébastien (208,9 km)
Image
Image
Départ réel : 12h25 | Arrivée : 17h04 (45 km/h) ; 17h16 (43 km/h) ; 17h31 (41 km/h)



Christian Prudhome a écrit:Les habitués de la Clasica San Sebastián se trouveront ici en terrain familier, en particulier au moment d’affronter les huit kilomètres de montée du Jaizkibel, qui jouent toujours un rôle décisif dans la sélection. Au passage au sommet, il restera une petite vingtaine de kilomètres dédiés à une plongée sur Saint-Sébastien.

ImageVitoria-Gasteiz2ème départ
2ème fois ville-étape
250 000 habitantsCapitale de la Communauté autonome du Pays Basque
ImageSaint-Sébastien4ème arrivée
3ème fois ville-étape
Grand Départ 1992
189 000 habitantsCapitale de la province de Guipuscoa


Étape 3. Lundi 3 juillet : Amorebieta-Etxano – Bayonne (193,5 km)
ImageDépart réel : 13h15 | Arrivée : 17h27 (46 km/h) ; 17h39 (44 km/h) ; 17h51 (42 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Un autre match commence, avec l’entrée sur le territoire français, qui se fera par le département des Pyrénées-Atlantiques, où les sprinteurs seront pour une fois à l’honneur. Pour ces retrouvailles avec Bayonne, le profil du final donnera la possibilité aux équipes de manœuvrer pour assembler les wagons de leur train. Le premier qui gagne marque toujours les esprits.

ImageAmorebieta-EtxanoVille-étape inédite19 300 habitantsCapitale de la province de Biscaye
ImageBayonne31ème arrivée
33ème fois ville-étape
52 000 habitantsSous-préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)


Étape 4. Mardi 4 juillet : Dax – Nogaro (181,8 km)
Image
Image
Départ réel : 13h20 | Arrivée : 17h12 (47 km/h) ; 17h22 (45 km/h) ; 17h34 (43 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Le décor est planté pour une revanche entre sprinteurs. Mais les reliefs du Gers peuvent aussi jouer en faveur d’un petit groupe d’échappés. Leur entente sera une condition nécessaire pour résister au peloton, alors que l’arrivée sur le circuit automobile de Nogaro donnera un parfum rare au bouquet du jour. Les bolides du peloton souhaiteront à coup sûr se mesurer sur la dernière ligne droite de 800 mètres.

ImageDax6ème départ
7ème fois ville-étape
21 000 habitantsSous-préfecture des Landes (40)
ImageNogaroVille-étape inédite2 350 habitantsCommune du Gers (32)


Étape 5. Mercredi 5 juillet : Pau – Laruns (162,7 km)
Image
Image
Départ réel : 13h25 | Arrivée : 17h21 (41 km/h) ; 17h35 (39 km/h) ; 17h51 (37 km/h)



Christian Prudhome a écrit:Les interrogations sont toujours vives à l’attaque du premier rendez-vous de montagne. Quelques réponses seront livrées sur l’état de forme des prétendants au titre dans les montées au col de Soudet puis à Marie Blanque, mais le terrain ne se prête pas encore à des offensives de grande envergure. À moins que…

ImagePau66ème départ
74ème fois ville-étape
75 700 habitantsPréfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)
ImageLaruns3ème arrivée
4ème fois site-étape
1 200 habitantsCommune des Pyrénées-Atlantiques (64)


Étape 6. Jeudi 6 juillet : Tarbes – Cauterets-Cambasque (144,9 km)
Image
Image
Départ réel : 13h25 | Arrivée : 17h06 (39 km/h) ; 17h20 (37 km/h) ; 17h37 (35 km/h)



Christian Prudhome a écrit:Le défi pyrénéen se poursuit sur un itinéraire qui place les cols d’Aspin et du Tourmalet sur le chemin des ambitieux. Pour autant, le programme montagnard pourra susciter d’autres convoitises. Les puncheurs les plus en forme pourront encore viser le Maillot Jaune, la montée au plateau du Cambasque ne constituant pas un obstacle insurmontable, avec 16 km à 5,4 % de pente moyenne.

ImageTarbes14ème départ
15ème fois ville-étape
44 00 habitantsPréfecture des Hautes-Pyrénées (65)
ImageCauterets-Cabasque5ème arrivée
3ème à Cambasque
900 habitantsStation des Hautes-Pryénes (65)


Étape 7. Vendredi 7 juillet : Mont-de-Marsan – Bordeaux (169,9 km)
Image
Image
Départ réel : 13h30 | Arrivée : 17h07 (47 km/h) ; 17h17 (45 km/h) ; 17h27 (43 km/h)


Christian Prudhome a écrit:La visite du département des Landes ne laisse que peu d’espoir à des échappés sur un profil invitant les équipes des sprinteurs à contrôler la course. Les deux kilomètres de ligne droite sur les quais leur permettront de déployer leurs arguments pour se ruer à grande vitesse sur la ligne d’arrivée près de la place des Quinconces, présentée par les Bordelais comme la plus grande de France.

ImageMont-de-Marsan3ème départ29 900 habitantsPréfecture des Landes (40)
ImageBordeaux80ème arrivée
81ème fois ville-étape
260 000 habitantsPréfecture de la Nouvelle-Aquitaine
1er passage depuis 2010
2ème ville-étape la plus visitée derrière Paris


Étape 8. Samedi 8 juillet : Libourne – Limoges (200,7 km)
Image
Image
Départ réel : 12h45 | Arrivée : 17h07 (46 km/h) ; 17h19 (44 km/h) ; 17h32 (42 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Les sprints peuvent se suivre mais ne se ressemblent pas nécessairement. Là où Limoges peut réserver des surprises, l’arrivée du jour sera plutôt ouverte aux sprinteurs les plus explosifs, capables d’encaisser une courte mais difficile montée en escaliers pour s’imposer dans le final.

ImageLibourne5ème arrivée25 000 habitantsSous-préfecture de Gironde (33)
ImageLimoges14ème arrivée
16ème fois ville-étape
132 000 habitantsPréfecture de la Haute-Vienne (87)


Étape 9. Dimanche 9 juillet : Saint-Léonard-de-Noblat – Puy de Dôme (182,4 km)
Image
Image
Départ réel : 13h45 | Arrivée : 18h05 (42 km/h) ; 18h18 (40 km/h) ; 18h33 (38 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Nul doute que l’émotion du retour au Puy de Dôme trente-cinq ans après stimulera l’appétit des grimpeurs les plus racés. Les reliefs auvergnats auront pris soin d’user les jambes des prétendants bien avant de se lancer à l’assaut de ce redoutable et majestueux sommet. Sur les 4 derniers kilomètres, en conclusion d’une journée à 3 600 mètres de dénivelé cumulé, la pente moyenne flirte avec les 12 %.

ImageSaint-Léonard-de-Noblat2ème départ4 400 habitantsSiège de la CC de Noblat
ImagePuy de Dôme14ème arrivée
1ère fois depuis 1988
-
Observatoire
Sommet de la chaîne des Puys
Seul col Hors Catégorie du Massif Central



Repos 1. Lundi 10 juillet : Clermont-Ferrand
Modifié en dernier par friton01 le 30 Juin 2023, 21:13, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:07

Deuxième semaine – Auvergne-Rhône-Alpes


Étape 10. Mardi 11 juillet : Vulcania – Issoire (167,2 km)
Image
Image
Départ réel : 13h20 | Arrivée : 17h19 (42 km/h) ; 17h31 (40 km/h) ; 17h44 (38 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Après une journée de repos bien méritée à Clermont-Ferrand, le Massif central sera encore au programme. Les places seront chères pour intégrer l’échappée. Cependant la traversée de la chaîne des Puys se chargera de sélectionner les baroudeurs les plus robustes avant de rallier Issoire.

ImageVulcaniaSite-étape inédit-Centre de culture scientifique et parc d'attractions sur le volcanisme
ImageIssoire2ème arrivée
5ème fois ville-étape
15 300 habitantsSous-préfecture du Puy-de-Dôme (63)


Étape 11. Mercredi 12 juillet : Clermont-Ferrand – Moulins (179,8 km)
Image
Image
Départ réel : 13h25 | Arrivée : 17h19 (46 km/h) ; 17h30 (44 km/h) ; 17h42 (42 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Une journée historique se prépare puisqu’avec l’arrivée à Moulins, la Grande Boucle aura fait étape dans toutes les préfectures de la France métropolitaine. Bien que les routes de l’Allier imposent une usure insidieuse des mollets avec des répétitions de montées « casse-pattes », la dernière ligne droite de 1 300 mètres en cœur de ville s’offrira aux sprinteurs.

ImageClermont-Ferrand9ème départ
12ème fois ville-étape
150 000 habitantsPréfecture du Puy-de-Dôme (63)
ImageMoulinsVille-étape inédite19 300 habitantsPréfecture de l'Allier (03


Étape 12. Jeudi 13 juillet : Roanne – Belleville-en-Beaujolais (168,8 km)
Image
Image
Départ réel : 13h20 | Arrivée : 17h21 (42 km/h) ; 17h33 (40 km/h) ; 17h46 (38 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Cette étape d’emblée vallonnée sera marquée par l’enjeu décisif de la formation de l’échappée. En cheminant dans les vignobles des crus du Beaujolais, une course de mouvement pourrait bien précéder les montées aux cols de la Croix Montmain et de la Croix Rosier. Le final en montée ferait une scène de qualité pour un sprint en tout petit comité.

ImageRoanne2ème départ34 000 habitantsSous-préfecture de la Loire (42)
ImageBelleville-en-BeaujolaisVille-étape inédite13 500 habitantsSiège de la CC Saône-Beaujolais (69)


Étape 13. Vendredi 14 juillet : Châtillon-sur-Chalaronne – Grand Colombier (137,8 km)
Image
Image
Départ réel : 13h55 | Arrivée : 17h10 (42 km/h) ; 17h21 (40 km/h) ; 17h32 (38 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Le format dynamique de cette étape entièrement tracée dans l’Ain laisse peu de place au doute. Il faudra certes aiguiser ses jambes dans la montée au plateau d’Hauteville-Lompnes, mais une échéance majeure attend les favoris du Tour après avoir visité Culoz : on jouera nécessairement cartes sur table dans l’ascension de la « pyramide du Bugey », avec 17,4 km à une pente moyenne de 7,1 %.

ImageChâtillon-sur-ChalaronneVille-étape inédite5 200 habitantsSiège de la CC de la Dombes (01)
ImageGrand Colombier2ème arrivée
6ème ascension
-Col du massif du Jura (01)


Étape 14. Samedi 15 juillet : Annemasse – Morzine Les Portes du Soleil (151,8 km)
Image
Image
Départ réel : 13h05 | Arrivée : 17h18 (38 km/h) ; 17h33 (36 km/h) ; 17h51 (34 km/h)



Christian Prudhome a écrit:Il est peu probable que les coureurs profitent de la vue sur le lac Léman en début de parcours, car les 4 200 mètres de dénivelé cumulé seront présents dans tous les esprits, en particulier les ascensions aux cols de la Ramaz et de Joux Plane. Chacun a aussi conscience qu’il faudra mobiliser des talents de descendeur pour plonger en vainqueur sur Morzine.

ImageAnnemasse2ème départ37 000 habitantsSiège de la CA Annemasse - Les Voirons (74)
ImageMorzine
Les Portes du Soleil
23ème arrivée
22ème fois ville-étape
2 800 habitantsStation de Haute-Savoie (74)


Étape 15. Dimanche 16 juillet : Les Gets Les Portes du Soleil – Saint-Gervais Mont-Blanc (179 km)
Image
Image
Départ réel : 13h20 | Arrivée : 18h00 (38 km/h) ; 18h17 (36 km/h) ; 18h36 (34 km/h)


Christian Prudhome a écrit:En conclusion d’une fin de semaine exigeante, le décor est planté pour une explication entre leaders. La visite particulièrement rythmée de la Haute-Savoie emmènera les coureurs au col de la Forclaz de Montmin, puis à la Croix Fry et aux Aravis. Les coups les plus sévères seront probablement portés dans la montée finale au Bettex dans la côte des Amerands, où certains passages atteignent les 17 % de pente.

ImageLes Gets
Les Portes du Soleil
Ville-étape inédite1 300 habitantsStation de Haute-Savoie (74)
ImageSaint-Gervais Mont-Blanc4ème arrivée5 800 habitantsStation de Haute-Savoie (74)




Repos 2. Lundi 17 juillet : Saint-Gervais Mont-Blanc
Modifié en dernier par friton01 le 30 Juin 2023, 22:00, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:08

Troisième semaine – Des Alpes à Paris par les Vosges


Étape 16. Mardi 18 juillet : Passy – Combloux (22,4 km) | CLM Individuel
Image
Image
Premier départ : 13h05 – Première arrivée : 13h41 | Dernier départ : 17h00 – Dernière arrivée : 17h36


Christian Prudhome a écrit:L’unique contre-la-montre de l’édition 2023 se caractérise à la fois par sa courte distance et par son profil avantageux pour les grimpeurs se sentant à l’aise dans l’exercice solitaire. La célèbre montée de Domancy étant au programme du jour. Pour autant, il s’agit d’une occasion pour celui qui s’élancera en jaune d’affirmer sa supériorité ou pour ses rivaux de lancer la reconquête susceptible de s’étaler sur toute la semaine.

ImagePassyVille-étape inédite11 300 habitantsSiège de la CC Pays du Mont-Blanc (74)
ImageComblouxVille-étape inédite2 100 habitantsStation de Haute-Savoie (74)


Étape 17. Mercredi 19 juillet : Saint-Gervais Mont-Blanc – Courclevel (165,7 km)
Image
Image
Départ réel : 12h30 | Arrivée : 17h03 (36 km/h) ; 17h22 (34 km/h) ; 17h45 (32 km/h)


Christian Prudhome a écrit:L’étape se présente comme un grand défi, avec plus de 5 000 mètres de dénivelé à encaisser ou à exploiter tout au long de la journée. Dans le final, il consistera notamment à revisiter l'impressionnant col de la Loze avant de plonger sur Courchevel où il restera à batailler sur la piste de l’altiport cabrée à 18 % de dénivelé.

ImageSaint-Gervais Mont-Blanc3ème départ
4ème fois ville-étape
5 800 habitantsStation de Haute-Savoie (74)
ImageCourchevel4ème arrivée2 400 habitantsStation de Savoie (73)


Étape 18. Jeudi 20 juillet : Moûtiers – Bourg-en-Bresse (184,9 km)
Image
Image
Départ réel : 13h35 | Arrivée : 17h31 (47 km/h) ; 17h42 (45 km/h) ; 17h53 (43 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Il aura fallu de la détermination aux sprinteurs pour encaisser le choc du séjour alpestre du Tour. Ils en seront récompensés par une étape où le tracé évite les bosses et devrait faciliter leur retour au premier plan. Sur le dernier kilomètre en ligne droite, ils pourront retrouver les sensations de leur pointe de vitesse maximale.

ImageMoûtiers3ème départ3 600 habitantsSiège de la CC Cœur de Tarentaise (73)
ImageBourg-en-Bresse3ème arrivée
6ème fois ville-étape
41 700 habitantsPréfecture de l'Ain (01)


Étape 19. Vendredi 21 juillet : Moirans-en-Montagne – Poligny (172,8 km)
Image
Image
Départ réel : 13h30 | Arrivée : 17h10 (47 km/h) ; 17h20 (45 km/h) ; 17h31 (43 km/h)


Christian Prudhome a écrit:L’étape serpente entre les nombreux lacs du Jura, sans chercher à s’aventurer sur les sommets du département. Ce n’est d’ailleurs pas la côte d’Ivory, située à une trentaine de kilomètres de l’arrivée, qui empêchera les sprinteurs de profiter d’une gigantesque piste de lancement : un peu plus de 8 kilomètres de ligne droite finale.

ImageMoirans-en-Montagne2ème départ2 200 habitantsCommune du Jura (39)
ImagePolignyVille-étape inédite4 400 habitantsSiège de la CC Arbois, Poligny, Salins – Cœur du Jura (39)


Étape 20. Samedi 22 juillet : Belfort – Le Markstein Fellering (133,5 km)
Image
Image
Départ réel : 13h45 | Arrivée : 16h54 (42 km/h) ; 17h05 (40 km/h) ; 17h17 (38 km/h)


Christian Prudhome a écrit:Il reste à la veille de l’arrivée un menu alsacien susceptible de provoquer des indigestions, y compris sur ce format raccourci, où le cumul d’escalade atteint 3 600 m. Si le match pour le Maillot Jaune est encore ouvert, tout est possible : après le Ballon d’Alsace, il y aura des options pour lancer des assauts au col de la Croix des Moinats, un peu plus loin au col de Grosse Pierre puis à la Schlucht avant d’attaquer le Petit Ballon et le Platzerwasel… Terrain miné !

ImageBelfort31ème départ
32ème fois ville-étape
50 000 habitantsPréfecture du Territoire de Belfort (90)
ImageLe Markstein
Fellering
Site-étape inédit-
1650 habitants
Station du Haut-Rhin (68)
4ème ascension du Platzerwasel


Étape 21. Dimanche 23 juillet : Saint-Quentin-en-Yvelines – Paris Champs Élysées (115,1 km)
Image
Image
Départ réel : 16h40 | Arrivée : 19h28 (41 km/h) ; 19h37 (39 km/h) ; 19h47 (37 km/h)


Christian Prudhome a écrit:C’est en forme olympique que devront se présenter les prétendants au dernier bouquet, sur un parcours dessiné en clin d’œil aux Jeux de Paris 2024, dont les épreuves de toutes les disciplines cyclistes se tiendront en grande partie dans les Yvelines. Les sprinteurs attendront le manège vertigineux des Champs-Élysées pour se mesurer.

ImageSaint-Quentin-en-Yvelines1er départ
2ème fois ville-étape
229 000 habitantsCommunauté d'Agglomération des Yvelines (78)
ImageParis
Champs Élysées
110ème arrivée
49ème sur les Champs Élysées
2 146 000 habitantsCapitale de la France
8 tours de circuit
Modifié en dernier par friton01 le 30 Juin 2023, 22:02, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:09

Les 22 équipes et 176 coureurs – Startlist


Les 22 équipes
Visuels faits par Froomey, Gaz, loik29 et Tomgtr7 : viewforum.php?f=210

ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImage


ÉquipeParticipationsVictoires d'étapesMeilleur classement général
AG2R Citroën Team29212e (Jean-Christophe Péraud, 2014 | Romain Bardet, 2016)
Alpecin-Deceuninck2429e (Xandro Meurisse, 2021)
Astana Qazaqstan Team15141er (Alberto Contador, 2009 | Vincenzo Nibali, 2014)
Bahrain Victorious654e (Mikel Landa, 2020)
BORA - Hansgrohe994e (Emanuel Buchmann, 2019)
Cofidis26103e (Bobby Julich, 1998)
EF Education - EasyPost15102e (Rigoberto Uran, 2017)
Groupama - FDJ26133e (Thibaut Pinot, 2014)
INEOS GrenadierS13191er (B. Wiggins, 2012 | C. Froome, 2013, 2015 à 2017 | G. Thomas, 2018 | E. Bernal, 2019)
Intermarché-
Circus-Wanty
507e (Louis Meintjes, 2022)
Jumbo - Visma39701er (Jonas Vingegaard, 2022)
Lidl - Trek1272e (Andy Schleck, 2011)
Movistar Team40341er (P. Delgado, 1988 | M. Indurain, 1991 à 1995 | O. Pereiro, 2006)
Soudal - Quick Step20495e (Julian Alaphilippe, 2019)
Team Arkéa - Samsic9010e (Warren Barguil, 2019)
Team DSM-Firmenich12192e (Tom Dumoulin, 2018)
Team Jayco AlUla1194e (Adam Yates, 2016)
UAE - Team Emirates25231er (Tadej Pogačar, 2020 et 2021)
Israel-Premier Tech3223e (Hugo Houle, 2022)
Lotto Dstny11184e (Jurgen Van den Broeck, 2012)
TotalEnergie23114e (Thomas Voeckler, 2011)
Uno-X Pro Cycling Team0




Les 176 coureurs
Image

Version du 30 juin – PCS
Modifié en dernier par friton01 le 02 Juil 2023, 11:38, modifié 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:09

Favoris




★★★★★
Jonas Vingegaard

★★★★
Tadej Pogacar

★★★
Romain Bardet, David Gaudu, Jai Hindley, Enric Mas, Ben O'Connor, Matthias Skjelmose, Adam Yates

★★
Pello Bilbao, Giulio Ciccone, Jack Haig, Guillaume Martin, Daniel Felipe Martinez, Louis Meintjes


Julian Alaphilippe, Egan Bernal, Tom Pidcock, Thibaut Pinot, Carlos Rodriguez, Simon Yates...




★★★★★
Mads Pedersen, Jasper Philipsen

★★★★
Biniam Girmay, Fabio Jakobsen, Thomas Pidcock

★★★
Tadej Pogacar, Jonas Vingegaard, Mattias Skjelmose, Wout Van Aert

★★
Julian Alaphilippe, Dylan Groenewegen, Christophe Laporte, Matthieu Van der Poel


Mark Cavendish, Peter Sagan...




Les barèmes sont désormais basés sur une échelle de quatre étoiles



★★★★
Giulio Ciccone

★★★
Tadej Pogacar, Jonas Vingegaard

★★
Julian Alaphilippe, Romain Bardet, Thibaut Pinot, Simon Yates


Un autre favori du général




★★★★
Tadej Pogacar

★★★
Personne si Pogacar est dans une forme ok

★★
Mattias Skjelmose


Felix Gall, Tobias Halland Johannessen, Matteo Jorgenson, Carlos Rodriguez
Modifié en dernier par friton01 le 27 Juin 2023, 22:19, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:09

Les Français sur le Tour de France 2023


Les équipes françaises
AG2R Citroën TeamComposition
Image Clément Berthet : 0 participation
Benoît Cosnefroy : 4 participations | 90ème en 2022
Stan de Wulf : 1 participation | 64ème en 2022
Felix Gall : 0 participation | 1 Giro disputé
Oliver Naesen : 7 participations | 61ème en 2020
Ben O'Connor : 2 participations | 4ème en 2021 | 1 étape en 2021
Nans Peters : 2 participations | 65ème en 2020 | 1 étape en 2020
Aurélien Paret-Peintre : 2 participations | 15ème en 2021 | 1 étape sur le Giro
InformationsPalmarès
Site internet ; Image Compte Twitter

Équipe créée en 1992 (sous cette appellation depuis 2021)
Directeur général : Vincent Lavenu
30ème participation
Objectifs :
    Classement général : Ben O'Connor, Aurélien Paret-Peintre
    Victoire d'étape
1 classement du meilleur grimpeur : Romain Bardet (2019)
2 classements du meilleur jeune : Benoit Salmon (1999), Pierre Latour (2018)
1 classement par équipe : 2014
3 prix de la supercombativité : Jacky Durand (1998), Christophe Riblon (2013), Romain Bardet (2015
21 victoires d'étapes
1. Jacky Durand, en 1998 à Montauban
2. Rodolfo Massi, en 1998 à Luchon
3. Jaan Kirsipuu, en 1999 à Challans
4. Christophe Agnoluto, en 2000 à Limoges
5. Jaan Kirsipuu, en 2001 à Strasbourg
6. Jaan Kirsipuu, en 2002 à Rouen
7. Jaan Kirsipuu, en 2004 à Charlerloi
8. Jean-Patrick Nazon, en 2004 à Wasquehal
9. Sylvain Calzati, en 2006 à Lorient
10. Vladimir Efimkin, en 2008 à Bagnères-de-Bigorre
11. Cyril Dessel, en 2008 à Jausiers
12. Christophe Riblon, en 2010 à Ax-3-Domaines
13. Christophe Riblon, en 2013 à l'Alpe d'Huez
14. Blel Kadri, en 2014 à Gérardmer-La Mauselaine
15. Alexis Vuillermoz, en 2015 à Mûr-de-Bretagne
16. Romain Bardet, en 2015 à Saint-Jean-de-Maurienne
17. Romain Bardet, en 2016 à Saint-Gervais - Mont Blanc
18. Romain Bardet, en 2017 à Peyragudes
19. Nans Peters, en 2020 à Loudenvielle
20. Ben O'Connor, en 2021 à Tignes
21. Bob Jugels, en 2022 à Châtel

CofidisComposition
Image Bryan Coquard : 5 participations | 3ème du maillot vert en 2014
Simon Geschke : 10 participations | 25ème en 2018 | 1 étape en 2015
Ion Izagirre : 8 participations | 22ème en 2018 | 1 étape en 2016
Victor Lafay : 1 participation
Guillaume Martin : 6 participations | 8ème en 2021 | Grimpeur Vuelta 2020
Anthony Perez : 5 participations | 83ème en 2022
Alexis Renard : 0 participation
Axel Zingle : 0 participation
InformationsPalmarès
Site internet ; Image Compte Twitter

Équipe créée en 1996
Directeur général : Cédric Vasseur
27ème participation
Objectifs :
    Victoires d'étapes : Bryan Coquard, Axel Zingle
    Classement général : Guillaume Martin
1 classement du meilleur grimpeur : Christophe Rinero (1998)
1 classement par équipe : 1998
1 prix de la supercombativité : Sylvain Chavanel (2008)
10 victoires d'étapes
1. Laurent Desbiens, en 1997 à Perpignan
2. David Millar, en 2000 au Futuroscope
3. David Millar, en 2002 à Béziers
4. David Millar, en 2003 à Nantes
5. Stuart O'Grady, en 2004 à Chartres
6. David Moncoutié, en 2004 à Figeac
7. David Moncoutié, en 2005 à DIgne-les-Bains
8. Jimmy Casper, en 2006 à Strasbourg
9. Samuel Dumoulin, en 2008 à Nantes
10. Sylvain Chavanel, en 2008 à Montluçon

Groupama-FDJComposition
Image David Gaudu : 5 participations | 4ème en 2022
Kevin Geniets : 1 participation | 47ème en 2022
Stefan Küng : 6 participations | 32ème en 2022
Olivier Le Gac : 3 participations | 87ème en 2022
Valentin Madouas : 3 participations | 10ème en 2022
Quentin Pacher : 2 participations | 35ème en 2021
Thibaut Pinot : 9 participations | 3ème en 2014 | 3 étapes | Jeune en 2014 | Grimpeur Giro 2023
Lars Van den Berg : 0 participation | 2 Giro disputés
InformationsPalmarès
Site internet ; Image Compte Twitter

Équipe créée en 1997 (sous cette appellation depuis 2018)
Directeur général : Marc Madiot
27ème participation
Objectifs :
    Classement général : David Gaudu
    Victoires d'étapes : David Gaudu, Valentin Madouas, Thibaut Pinot
    Faire sauter le forum : TiboPino
1 classement par points : Bradley McGee (2003)
1 classement du meilleur jeune : Thibaut Pinot (2014)
1 prix de la supercombativité : Jérémy Roy (2011)
13 victoires d'étapes
1. Christophe Mengin, en 1997 à Fribourg
2. Bradley McGee, en 2002 à Avranches
3. Bradley McGee, en 2003 à Paris
4. Baden Cooke, en 2003 à Sedan
5. Sandy Casar, en 2007 à Angoulême
6. Sandy Casar, en 2009 à Bourg-Saint-Maurice
7. Sandy Casar, en 2010 à Saint-Jean-de-Maurienne
8. Thibaut Pinot, en 2012 à Porrentruy
9. Pierrick Fédrigo, en 2012 à Pau
10. Thibaut Pinot, en 2015 à l'Alpe d'Huez
11. Arnaud Démare, en 2017 à Vittel
12. Arndaud Démare, en 2018, à Pau
13. Thibaut Pinot, en 2019 au col du Tourmalet

Team Arkéa SamsicComposition
Image Warren Barguil : 8 participations | 10ème en 2017 | 2 étapes en 2017 | Grimpeur en 2017
Jenthe Biermans : 0 participation | 2 Giro disputés
Clément Champoussin : 0 participations | 1 étape sur la Vuelta
Anthony Delaplace : 8 participations | 78ème en 2014
Simon Gugliemi : 0 participation | 3 grands tours disputés
Matis Louvel : 1 participation | 73ème en 2022
Luca Mozzato : 1 participation | 102ème en 2022
Laurent Pichon : 2 participations | 98ème en 2018
InformationsPalmarès
Site internet ; Image Compte Twitter

Équipe créée en 2005 (sous cette appellation depuis 2019)
Directeur général : Yvon Ledanois
10ème participation
Objectifs :
    Classement général : Warren Barguil (annexe)
    Victoire d'étape : Warren Barguil
    Maillot à pois : Warren Barguil
Aucune victoire d'étape


TotalEnergies (Pro Team – Wild card)Composition
Image Edvald Boasson Hagen : 12 participations | 3ème du maillot vert en 2017 | 3 étapes
Matthieu Burgaudeau : 2 participations | 67ème en 2022
Steff Cras : 1 participation
Valentin Ferron : 0 participation
Pierre Latour : 5 participations | 13ème en 2018 | 1 étape sur la Vuelta | Jeune en 2018
Daniel Oss : 10 participations | 69ème en 2014
Peter Sagan : 11 participations | 42ème en 2012 | 12 étapes | 7 Maillots verts
Anthony Turgis : 5 participations | 73ème en 2021
InformationsPalmarès
Site internet ; Image Compte Twitter

Équipe créée en 2000 (sous cette appellation depuis 2021)
Directeur général : Jean-René Bernaudeau
24ème participation
Objectifs :
    Victoire d'étape : Peter Sagan, Anthony Turgis
    Animer la course
2 classements du meilleur grimpeur : Anthony Charteau (2010), Thomas Voeckler (2012)
1 classement du meilleur jeune : Pierre Rolland (2011)
10 victoires d'étapes
1. Pierrick Fédrigo, en 2006 à Gap
2. Thomas Voeckler, en 2009 à Perpignan
3. Pierrick Fédrigo, en 2009 à Tarbes
4. Thomas Voeckler, en 2010 à Bagnères-de-Luchon
5. Pierrick Fédrigo, en 2010 à Pau
6. Pierre Rolland, en 2011 à l'Alpe d'Huez
7. Thomas Voeckler, en 2012 à Bellegarde-sur-Valserine
8. Thomas Voeckler, en 2012 à Bagnères-de-Luchon
9. Pierre Rolland, en 2012 à La Toussuire-Les Sybelles
10. Lilian Calmejane, en 2017 à la Station des Rousses


Les coureurs français dans des équipes étrangères
ÉquipeCoureursHistorique
Intermarché-Circus-WantyLilian Calmejane
Adrien Petit
4 participations | 30ème en 2018 | 1 étape en 2017
4 participations | 110ème en 2022
Jumbo-VismaChristophe Laporte8 participations | 74ème en 2022 | 4ème du maillot vert en 2022 | 1 étape en 2022
Lidl-TrekTony Gallopin10 participations | 21ème en 2017 | 1 étape en 2014
Soudal-Quick-StepJulian Alaphilippe
Rémi Cavagna
5 participations | 5ème en 2019 | 6 étapes | Grimpeur en 2018
1 participation | 113ème en 2020 | 1 étape sur la Vuelta
Team DSM-FirmenichRomain Bardet9 participations |2ème en 2016 | 3 étapes | Grimpeur en 2019


Les grandes chances françaises
Au général
Romain Bardet, David Gaudu, Guillaume Martin, Thibaut Pinot (?)
Au sprint
Bryan Coquard, Christophe Laporte
Dans les échappées
Axel Zingle
Dans les étapes accidentées
Julian Alaphilippe, Christophe Laporte, Valentin Madouas, Axel Zingle
Dans les étapes de montagne
Romain Bardet, Warren Barguil, David Gaudu, Guillaume Martin, Thibaut Pinot
Modifié en dernier par friton01 le 27 Juin 2023, 23:48, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:10

Les chiffres du Tour 2023


Généralités
En attente des chiffres d'ASO

Concernant la startlist
En attente de la startlist

Concertant le parcours
  • 3399,5 kilomètres
  • 22,4 kilomètres de contre-la-montre individuel
  • 60 difficultés répertoriées au Grand-Prix de la montagne
    • 30 en 1ère semaine
    • 24 en 2ème semaine
    • 16 en 3ème semaine
  • 30 difficultés de 2ème catégorie ou plus
    • 11 cols de 2ème catégorie
      • Côte de Vivero (E1)
      • Jaizkibel (E2)
      • Col de la Croix Saint-Robert (E10)
      • Col de la Croix Montmain, Col de la Croix Rosier (E12)
      • Côte des Amerands (E15)
      • Côte de Domancy (E16)
      • Côte de Longefoy (E17)
      • Ballon d'Alsace, Col de la Croix des Moinats, Col de Grosse Pierre (E20)
    • 13 cols de 1ère catégorie
      • Col de Marie Blanque (E5)
      • Col d'Aspin, Cauterets-Cambasque (E6)
      • Col de Cou, Col du Feu, Col de la Ramaz (E14)
      • Col de la Forclaz de Montmin, Col de la Croix Fry, Saint-Gervais Mont-Blanc (E15)
      • Col des Saisies, Cormet de Roselend (E17)
      • Petit Ballon, Col du Platzerwasel (E20)
    • 6 cols Hors catégorie
      • Col de Soudet (E5)
      • Col du Tourmalet (E6)
      • Puy de Dôme (E9)
      • Grand Colombier (E13)
      • Col de Joux Plane (E14)
      • Col de la Loze (E17)
  • 4 arrivées au sommet
    • Cauterets-Cambasque : 1ère catégorie – 6ème étape
    • Puy de Dôme : Hors catégorie – 9ème étape
    • Grand Colombier : Hors catégorie – 13ème étape
    • Saint-Gervais Mont-Blanc : 1ère catégorie – 15ème étape
  • 12 villes-étapes inédites
    Bilbao : départ et arrivée de la 1ère étape
    Amorebieta-Etxano : départ de la 2e étape
    Nogaro (65) : arrivée de la 4e étape
    Vulcania (63) : départ de la 10e étape
    Moulins (03) : arrivée de la 11e étape
    Belleville-en-Beaujolais (69) : arrivée de la 12e étape
    Châtillon-sur-Chalaronne (01) : départ de la 13e étape
    Les Gets Les Portes du Soleil (74) : départ de la 15e étape
    Passy (74) : départ de la 16e étape
    Combloux (74) : arrivée de la 16e étape
    Poligny (39) : arrivée de la 19e étape
    Le Markstein Fellering (68) : arrivée de la 20e étape
  • 2 pays traversés : Espagne, France

Comparatif des caractéristiques des tracés du Tour de France depuis 1994 :
Image

Les nombres de cols et le kilométrage retenus pour 2019 dans les calculs de moyennes sont ceux initialement prévus.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:10

Règlement de la course


a) Classement général individuel au temps
https://cdn.discordapp.com/attachments/210511081573974018/1096890426537033879/tour_minimaillot_time.png
Le classement général individuel au temps s’établit par l’addition des temps réalisés par chaque coureur dans les 21 étapes compte tenu des pénalités et des bonifications en temps.

En cas d’égalité de temps au classement général, les centièmes de seconde enregistrés par les chronométreurs lors du contre-la-montre « individuel » sont réincorporés dans le temps total pour départager les coureurs. En cas de nouvelle égalité, il est fait appel à l’addition des places obtenues à chaque étape et, en dernier ressort, à la place obtenue dans la dernière étape disputée.


https://cdn.discordapp.com/attachments/210511081573974018/1096890426293768314/tour_minimaillot_points.png b) Classement général individuel par points

Le classement général individuel par points s’obtient par l’addition des points enregistrés dans les classements individuels de chaque étape, selon les barèmes suivants, et compte tenu des pénalités en points :
  • Pour les étapes en ligne "sans difficulté particulière" (coefficient 1 : étapes 3, 4, 7, 8, 11, 18, 19 & 21) et "accidentée" (coefficient 2 : étape 2) :
    123456789101112131415
    50302018161412108765432

  • Pour les étapes en ligne "de parcours très accidenté" (coefficient 3 : étapes 1, 9, 10, 12 & 13) :
    123456789101112131415
    30252219171513119765432

  • Pour les étapes en ligne de "grande difficulté" (coefficient 4 : étapes 5 & 15) et "courte de grande difficulté" (coefficient 5, étapes 6, 14, 17 & 20) :
    123456789101112131415
    201715131110987654321

  • Pour l’étape en contre-la-montre individuel (coefficient 6 : étape 16) :
    123456789101112131415
    201715131110987654321

  • Pour chaque sprint intermédiaire :
    123456789101112131415
    201715131110987654321

En cas d’ex æquo dans un classement d’étape, les coureurs classés sont crédités des points qui leur seraient attribués, divisés par le nombre de concurrents concernés.
Les points ainsi obtenus sont arrondis au ½ point supérieur.
En cas d’égalité de points au classement général, les coureurs sont départagés par leur nombre de victoires d’étapes puis par le nombre de victoires dans les sprints intermédiaires comptant pour le classement général par points et enfin par le classement général individuel au temps.
Pour figurer au classement général individuel par points, les lauréats doivent obligatoirement terminer le Tour de France.
Dans le cas où un (ou des) coureur(s) est (sont) arrivé(s) hors délais sont repêchés par le Collège des commissaires, ils se verront retirer l’ensemble de leurs points acquis au classement général individuel par points.
Image


https://cdn.discordapp.com/attachments/210511081573974018/1096890425983369287/tour_minimaillot_mountain.png
c) Classement général du meilleur grimpeur

Le classement général individuel du meilleur grimpeur s’établit par l’addition des points obtenus sur l’ensemble des cols ou côtes ou arrivée en altitude, selon les barèmes suivants :
  • Difficulté de 4e catégorie
    1
    1
  • Difficulté de 3e catégorie
    12
    21
  • Difficulté de 2e catégorie
    1234
    5321
  • Difficulté de 1ère catégorie
    123456
    1086421
  • Difficulté Hors catégorie (NB : les points attribués au col de la Loze sont doublés)
    12345678
    201512108642

En cas d’égalité de points entre deux coureurs au classement général final du meilleur grimpeur, le coureur ayant obtenu le plus grand nombre de places de premier au sommet des cols ou montées hors catégorie sera déclaré vainqueur. Dans le cas où les coureurs concernés se retrouvent une nouvelle fois à égalité, les premières places obtenues dans les cols ou montées de 1re catégorie serviront à les départager. Il peut, éventuellement, être fait appel aux premières places obtenues au sommet des cols de 2e catégorie, des côtes de 3e catégorie ou des cols ou côtes de 4e catégorie et, éventuellement, au classement général final au temps. Pour figurer au classement général du meilleur grimpeur, les lauréats doivent obligatoirement terminer le Tour de France.

Dans le cas où un (ou des) coureur(s) est (sont) arrivé(s) hors délais sont repêchés par le Collège des commissaires, ils se verront retirer l’ensemble de leurs points acquis au classement général du meilleur grimpeur.

d) Classement des jeunes
https://cdn.discordapp.com/attachments/210511081573974018/1096890426830618685/tour_minimaillot_young.png
Le classement des jeunes est réservé aux coureurs nés depuis le 1er janvier 1998. Le premier d’entre eux au classement général individuel au temps est le leader journalier de ce classement et porte le maillot blanc (sauf dans l'éventualité où il est en tête d'un autre classement distinctif). À l’issue de la dernière étape, il est déclaré vainqueur du classement des jeunes.

Comme pour le classement général en cas d'égalité, les centièmes de seconde enregistrés par les chronométreurs lors du contre-la-montre « individuel » sont réincorporés dans le temps total pour départager les coureurs. En cas de nouvelle égalité, il est fait appel à l’addition des places obtenues à chaque étape et, en dernier ressort, à la place obtenue dans la dernière étape disputée.


e) Classement général par équipes
https://img.aso.fr/core_app/img-cycling-tdf-jpg/classement-par-equipe-hauts-de-seine/44234/0:0,200:250-200-0-100/43ce1
Le classement général par équipes s’établit par l’addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe, dans toutes les étapes. Dans les classements d’étape, en cas d’ex æquo, les équipes réalisant le même temps sont départagées par l’addition des places obtenues par leurs trois meilleurs coureurs au classement de cette étape. En cas de nouvelle égalité, les équipes sont départagées par la place de leur meilleur coureur au classement de l’étape.

Au classement général, en cas d’ex æquo, les équipes sont départagées par leur nombre de victoires d’étapes par équipe, puis par leur nombre de places de deuxième, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un nombre de places obtenues par l’une ou l’autre permette d’établir leur classement définitif. S’il y a toujours égalité, les équipes sont départagées par la place de leur meilleur coureur au classement général individuel.

Toute formation réduite à moins de 3 coureurs est éliminée du classement général par équipes.


f) Prix de la combativité
https://nsa39.casimages.com/img/2018/06/04/180604093322348363.png
Le prix de la combativité récompense le coureur le plus généreux dans l’effort et manifestant le meilleur esprit sportif. Ce prix, attribué dans les étapes en ligne à l’exception de la dernière étape, est décerné par un jury présidé par le directeur de l’épreuve :
    • Le plus combatif de l’étape porte dans l’étape suivante des dossards de numéros noirs sur fond doré (en remplacement des dossards rouges suite au changement de sponsor du prix) ;
    • Un Super-combatif est désigné par les membres du jury à la fin du Tour de France.


Bonifications

• Des bonifications sont attribuées dans toutes les arrivées des étapes en ligne et donc à l’exception de l’étape contre la montre par équipe et de l’étape contre-la-montre individuel. Elles sont de 10, 6 et 4 secondes aux trois premiers coureurs classés.

• Lors des 1ère, 2ème, 5ème, 14ème et 17ème étapes, un points bonus placé à un endroit stratégique (le sommet de la dernière difficulté) attribuera 8, 5 et 2 secondes de bonifications aux trois coureurs passant en tête à ce poit.


Règle des 3 kilomètres

En cas d’incident dûment constaté, dans les trois derniers kilomètres d’une étape en ligne, le ou les coureur(s) concerné(s) est (sont) crédité(s) du temps du ou des coureur(s) en compagnie du ou desquels il(s) se trouvai(en)t au moment de l’incident. Son (ou leur) classement sera celui du franchissement de la ligne d’arrivée. Est considéré comme incident tout événement indépendant des propres capacités physiques du coureur (chute, problème mécanique, crevaison) et de sa volonté de se maintenir avec les coureurs en compagnie desquels il se trouve au moment de l’incident. Les coureurs concernés par un incident doivent se faire connaître immédiatement auprès d’un commissaire en levant le bras et en se présentant auprès d’un commissaire dès la ligne d’arrivée franchie. Si à la suite d’une chute dûment constatée dans les trois derniers kilomètres un coureur est dans l’impossibilité de franchir la ligne d’arrivée, il sera classé à la dernière place de l’étape et crédité du temps du ou des coureur(s) en compagnie du ou desquels il se trouvait au moment de la chute. Pour les cas exceptionnels, le Collège des commissaires tranche sans appel. Cette mesure n’est pas applicable :
  • Pour l’arrivée de la 16e étape disputée en contre-la-montre individuel ;
  • Pour les arrivées en sommet des 6e, 9e, 13e, 15e et 17e étapes.


Chronométrage
Aux arrivées, tous les coureurs d’un même peloton seront crédités du même temps. À chaque coupure effective, lorsque l’écart entre deux coureurs est supérieur à 1 seconde, le commissaire chronométreur enregistre un nouveau temps. Néanmoins sur les étapes pouvant se terminer en sprint massif, une coupure effective sera considérée lorsque l’écart entre deux coureurs est supérieur à 3 secondes. Les 3e, 4e, 7e, 8e, 11e, 18e, 19e et 21e étapes sont identifiées comme des arrivées prévues en sprint massif.

Le commissaire chronométreur officie jusqu’à l’arrivée du véhicule balai. Il enregistre également les temps des coureurs arrivés après les délais impartis et remet la liste, avec les temps correspondants, au président du Collège des commissaires. Tous les temps enregistrés par le commissaire chronométreur sont arrondis à la seconde inférieure et seuls ces temps arrondis sont reportés au classement général. Pour l’établissement du classement de l'étape contre la montre, il est tenu compte des 1/100e de seconde qui servent éventuellement à départager les coureurs.


Ravitaillement et mesures environnementales

Le ravitaillement des coureurs s’effectue selon deux procédés :
    a) à postes fixes:
    Les ravitaillements à postes fixes sont effectués par le personnel d’accompagnement des équipes licencié d’une fédération affiliée à l’UCI. Ils ont lieu principalement dans les zones de ravitaillement délimitées par les banderoles et panneaux officiels, sauf cas particuliers préalablement signalés. Ils auront lieu obligatoirement du côté droit de la chaussée. Une zone de collecte des déchets est mise en place en entrée et en sortie de ces zones.

    b) depuis les véhicules suiveurs habilités :
    Les ravitaillements sont effectués à partir des véhicules des directeurs sportifs ou des véhicules d’assistance neutre. Des motos ravitaillement de l’organisation sont autorisés à ravitailler le(s) coureur(s) échappé(s) lorsque la voiture du directeur sportif n’est pas présente à l’avant de la course. Ces ravitaillements s’effectuent selon les règles kilométriques prévues par le règlement de l’UCI. Ils peuvent s’effectuer par musettes ou par bidons. Les règles de ces ravitaillements sont les suivantes :
    • D’une manière générale, le ravitaillement permanent est autorisé à partir du panneau situé près du 30e kilomètre et jusqu’au panneau annonçant la fin du ravitaillement à 20 kilomètres de l’arrivée. Le Collège des commissaires peut, en accord avec la direction de l’épreuve, modifier ces modalités durant l’étape en fonction des conditions climatiques ou de toute circonstance exceptionnelle ;
    • Les coureurs doivent se laisser glisser à la hauteur de la voiture de leur directeur sportif derrière celle de la direction de course ou des commissaires ;
    • En cas d’échappée, le ravitaillement est autorisé en dernière position du groupe pour autant que celui-ci ne comprenne pas un nombre de coureurs supérieur à quinze ;
    • Toute aspersion à partir d’un véhicule est rigoureusement interdite.
    Afin de respecter l’environnement et dans un souci de sécurité, il est interdit de se débarrasser d’aliments, de musettes, de bidons, de déchets ou de tout autre accessoire en dehors des zones de collecte ou de tout autre lieu prévu à cet effet. Le port et l’usage de récipients en verre sont formellement interdits. Si les coureurs acceptent de la part des spectateurs des boissons ou de la nourriture, ils le font à leurs risques et périls, y compris en matière de poursuites pénales.

Points UCI
Le Tour de France est inscrit au calendrier UCI WorldTour et attribue les points suivants au classement mondial
  • 1 300-1 040-880-750-620-520...15 points aux 60 premiers du classement général final
  • 210-150-110-90-70...5 points aux 15 premiers de chaque étape
  • 25 points par jour au porteur du Maillot Jaune de leader du classement général individuel
  • 250-150-110 points aux 3 premiers du classement général individuel final par points
  • 250-150-110 points aux 3 premiers du classement général individuel final de meilleur grimpeur.

Image Délais d'arrivée



Selon la nature des étapes et leurs difficultés, les délais d’arrivée sont variables en fonction de l’application de coefficients.
  • Coefficients d’élimination
    En fonction d’événements exceptionnels uniquement imprévisibles et de force majeure (conditions climatiques, routes coupées, accident ou incident grave, etc.) les délais peuvent être modifiés selon l’appréciation du Collège des commissaires, en accord avec la direction de l’épreuve.
    Bien entendu, tous les coureurs arrivant dans les nouveaux délais ainsi fixés demeurent qualifiés pour les autres étapes sans, pour autant, qu’un précédent puisse être créé pour la suite de l’épreuve.
  • Repêchages éventuels
    Le Collège des commissaires, après en avoir informé la direction de l’épreuve, peut exceptionnellement repêcher un ou plusieurs coureurs particulièrement malchanceux dans une étape. Dans ce dernier cas interviennent comme éléments d’appréciation : la moyenne générale de l’étape ; le point kilométrique où s’est produit l’incident ou l’accident ; l’énergie apportée par le (ou les) coureur(s) retardé(s) ; le possible encombrement des routes.
    Les délais étant calculés par rapport au temps réalisé par le coureur ou l’équipe classé(e) premier(e) de l’étape, les déclassements résultant des décisions du Collège des commissaires et connus ultérieurement ne peuvent en aucun cas donner droit à repêchage pour quelque coureur que ce soit. Dans le cas où des coureurs hors délais sont repêchés par le Collège des commissaires, ils se verront retirer l’ensemble de leurs points acquis au classement général des différents classements annexes.
    Coefficient 1
    Étapes sans difficulté particulière. Il est accordé un délai d’arrivée établi sur le temps réel du vainqueur augmenté de :
    • 4 % si la moyenne kilométrique est inférieure ou égale à 36 km/h ;
    • 5 % au-delà de 36 km/h jusqu’à 38 km/h ;
    • 6 % au-delà de 38 km/h jusqu’à 40 km/h ;
    • 7 % au-delà de 40 km/h jusqu’à 42 km/h ;
    • 8 % au-delà de 42 km/h jusqu’à 44 km/h ;
    • 9 % au-delà de 44 km/h jusqu’à 46 km/h ;
    • 10 % au-delà de 46 km/h jusqu’à 48 km/h ;
    • 11 % au-delà de 48 km/h jusqu’à 50 km/h ;
    • 12 % au-delà de 50 km/h.
    Coefficient 2
    Étapes de parcours accidenté. Il est accordé un délai d’arrivée établi sur le temps réel du vainqueur augmenté de :
    • 6 % si la moyenne kilométrique est inférieure ou égale à 35 km/h ;
    • 7 % au-delà de 35 km/h jusqu’à 36 km/h ;
    • 8 % au-delà de 36 km/h jusqu’à 37 km/h ;
    • 9 % au-delà de 37 km/h jusqu’à 38 km/h ;
    • 10 % au-delà de 38 km/h jusqu’à 39 km/h ;
    • 11 % au-delà de 39 km/h jusqu’à 40 km/h ;
    • 12 % au-delà de 40 km/h jusqu’à 41 km/h ;
    • 13 % au-delà de 41 km/h jusqu’à 42 km/h ;
    • 14 % au-delà de 42 km/h jusqu’à 43 km/h ;
    • 15 % au-delà de 43 km/h jusqu’à 44 km/h ;
    • 16 % au-delà de 44 km/h jusqu’à 45 km/h ;
    • 17 % au-delà de 45 km/h jusqu’à 46 km/h ;
    • 18 % au-dessus de 46 km/h.
    Coefficient 3
    Étapes de parcours très accidenté. Il est accordé un délai d’arrivée établi sur le temps réel du vainqueur augmenté de :
    • 10 % si la moyenne kilométrique est inférieure ou égale à 35 km/h ;
    • 11 % au-delà de 35 km/h jusqu’à 36 km/h ;
    • 12 % au-delà de 36 km/h jusqu’à 37 km/h ;
    • 13 % au-delà de 37 km/h jusqu’à 38 km/h ;
    • 14 % au-delà de 38 km/h jusqu’à 39 km/h ;
    • 15 % au-delà de 39 km/h jusqu’à 40 km/h ;
    • 16 % au-delà de 40 km/h jusqu’à 41 km/h ;
    • 17 % au-delà de 41 km/h jusqu’à 42 km/h ;
    • 18 % au-delà de 42 km/h jusqu’à 43 km/h ;
    • 19 % au-delà de 43 km/h jusqu’à 44 km/h ;
    • 20 % au-delà de 44 km/h.
    Coefficient 4
    Étapes de grande difficulté. Il est accordé un délai d’arrivée établi sur le temps réel du vainqueur augmenté de :
    • 7 % si la moyenne kilométrique est inférieure ou égale à 30 km/h ;
    • 8 % au-delà de 30 km/h jusqu’à 31 km/h ;
    • 9 % au-delà de 31 km/h jusqu’à 32 km/h ;
    • 10 % au-delà de 32 km/h jusqu’à 33 km/h ;
    • 11 % au-delà de 33 km/h jusqu’à 34 km/h ;
    • 12 % au-delà de 34 km/h jusqu’à 35 km/h ;
    • 13 % au-delà de 35 km/h jusqu’à 36 km/h ;
    • 14 % au-delà de 36 km/h jusqu’à 37 km/h ;
    • 15 % au-delà de 37 km/h jusqu’à 38 km/h ;
    • 16 % au-delà de 38 km/h jusqu’à 39 km/h ;
    • 17 % au-delà de 39 km/h jusqu’à 40 km/h ;
    • 18 % au-dessus de 40 km/h.
    Coefficient 5
    Étapes courtes de grande difficulté. Il est accordé un délai d’arrivée établi sur le temps réel du vainqueur augmenté de :
    • 10 % si la moyenne kilométrique est inférieure ou égale à 29 km/h ;
    • 11 % au-delà de 29 km/h jusqu’à 30 km/h ;
    • 12 % au-delà de 30 km/h jusqu’à 31 km/h ;
    • 13 % au-delà de 31 km/h jusqu’à 32 km/h ;
    • 14 % au-delà de 32 km/h jusqu’à 33 km/h ;
    • 15 % au-delà de 33 km/h jusqu’à 34 km/h ;
    • 16 % au-delà de 34 km/h jusqu’à 35 km/h ;
    • 17 % au-delà de 35 km/h jusqu’à 36 km/h ;
    • 18 % au-dessus de 36 km/h.
    Coefficient 6
    Étape contre la montre individuel. Il est accordé un délai d’arrivée établi sur le meilleur temps augmenté de 25 %

Image Liste des prix

1. Classement des étapes
    1. 11 000 €
    2. 5 500 €
    3. 2 800 €
    4. 1 500 €
    5. 830 €
    6. 780 €
    7. 730 €
    8. 670 €
    9. 650 €
    10. 600 €
    11. 540 €
    12. 470 €
    13. 440 €
    14. 340 €
    15. 300 €
    16. 300 €
    17. 300 €
    18. 300 €
    19. 300 €
    20. 300 €
2. Classement général final individuel
    a) Prix
    1. 500 000 €
    2. 200 000 €
    3. 100 000 €
    4. 70 000 €
    5. 50 000 €
    6. 23 000 €
    7. 11 500 €
    8. 7 600 €
    9. 4 500 €
    10. 3 800 €
    11. 3 000 €
    12. 2 700 €
    13. 2 500 €
    14. 2 100 €
    15. 2 000 €
    16. 1 500 €
    17. 1 300 €
    18. 1 200 €
    19. 1 100 €
    20. 1 000 € (jusqu'au 160e)
    b) Rente quotidienne au porteur du Maillot Jaune
    500 € par jour.
3. Classement par points
    a) Sprints intermédiaires
    1. 1 500 €
    2. 1 000 €
    3. 500 €
    b) Rente quotidienne au porteur du maillot vert
    300 € par jour.

    c) Classement général final
    1. 25 000 €
    2. 15 000 €
    3. 10 000 €
    4. 4 000 €
    5. 3 500 €
    6. 3 000 €
    7. 2 500 €
    8. 2 000 €
4. Classement du meilleur grimpeur
    a) Cols ou montées
    https://nsa39.casimages.com/img/2018/06/04/180604100203485599.png
    1. 800 €
    2. 450 €
    3. 300 €
    https://nsa39.casimages.com/img/2018/06/04/180604100202553597.png
    1. 650 €
    2. 400 €
    3. 150 €
    https://nsa39.casimages.com/img/2018/06/04/180604100202689020.png
    1. 500 €
    2. 250 €
    https://nsa39.casimages.com/img/2018/06/04/180604100203103238.png
    1. 300 €
    https://nsa39.casimages.com/img/2018/06/04/180604100203232702.png
    1. 200 €

    b) Rente quotidienne au porteur du maillot blanc à pois rouges
    300 € par jour.

    c) Classement général final
    1. 25 000 €
    2. 15 000 €
    3. 10 000 €
    4. 4 000 €
    5. 3 500 €
    6. 3 000 €
    7. 2 500 €
    8. 2 000 €
5. Classement des jeunes
    a) À chaque étape
    500 € pour le premier de chaque étape.

    b) Rente quotidienne au porteur du maillot blanc
    300 € par jour.

    C) Classement général final
    1. 20 000 €
    2. 15 000 €
    3. 10 000 €
    4. 5 000 €
6. Classement par équipes
    a) Étapes
    2 800 € pour l'équipe victorieuse de l'étape.

    b) Classement général final
    1. 50 000€
    2. 30 000 €
    3. 20 000 €
    4. 12 000 €
    5. 8 000 €
7. Classement de la combativité
    a) Chaque jour, à l'exception de l'étape contre-la-montre et de la dernière étape
    2 000 € pour le vainqueur, chaque jour.

    b) Super combatif
    20 000 € pour le vainqueur.

8. Primes exceptionnelles
  • Souvenir Henri Desgrange pour le premier au sommet du col de la Loze, plus haut col de cette édition, lors de la 17ème étape courue le 19 juillet : 5 000 €
  • Souvenir Jacques Goddet pour le premier au sommet du col du Tourmalet, col symbolique pour Jacques Goddet, lors de la 5ème étape courue le 5 juillet : 5 000 €
  • Prime du meilleur équipier... (3 X 3 000 €) 9 000 € : À l'issue de chacune des trois semaines de course, un jury élira le coureur considéré comme le meilleur équipier de la semaine
    TOTAUX
    • Classement des étapes : 601 650 €
    • Classement général individuel : 1 138 800 €
    • Classement par points : 131 000 €
    • Classement du meilleur grimpeur : 114 450 €
    • Classement des jeunes : 66 500 €
    • Classement par équipes : 178 000 €
    • Prix de la combativité : 58 000 €
    • Primes exceptionnelles : 19 000 €
  • Récapitulatif général : 2 308 200 € (2 282 000 € en 2022)
  • Taxe de reconversion et des syndicats des coureurs (11,82 %) : 272 829 €
  • Total des primes : 2 581 029 €

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:11

La course dans les médias

https://i.goopics.net/8eLn2.jpg


Image

Les directs

- 1er juillet (Bilbao – Bilbao) : à partir de 12h00 sur France 2 puis à 12h55 sur France 3 et à 15h00 sur France 2
- 2 juillet (Vitoria-Gasteiz – Saint-Sébastien) : à partir de 12h00 sur France 2 puis à 12h55 sur France 3 et à 15h00 sur France 2
- 3 juillet (Amorebieta-Etxano – Bayonne) : à partir de 12h55 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 4 juillet (Dax – Nogaro) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 5 juillet (Pau – Laruns) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 6 juillet (Tarbes – Cauterets-Cambasque) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 7 juillet (Mont-de-Marsan – Bordeaux) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 8 juillet (Libourne – Limoges) : à partir de 11h55 sur France 2 puis à 12h55 sur France 3 et à 15h00 sur France 2
- 9 juillet (Saint-Léonard-de-Noblat – Puy de Dôme) : à partir de 12h55 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2

- 11 juillet (Vulcania – Issoire) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 12 juillet (Clermont-Ferrand – Moulins) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 13 juillet (Roanne – Belleville-en-Beaujolais) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 14 juillet (Châtillon-sur-Chalaronne – Grand Colombier) : à partir de 13h25 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 15 juillet (Annemasse – Morzine Les Portes du Soleil) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 16 juillet (Les Gets Les Portes du Soleil – Saint-Gervais Mont-Blanc Le Bettex) : à partir de 12h55 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2

- 18 juillet (Passy – Combloux) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 19 juillet (Saint-Gervais Mont-Blanc – Courchevel) : à partir de 12h00 sur France 2 puis à 12h55 sur France 3 et à 15h00 sur France 2
- 20 juillet (Moûtiers – Bourg-en-Bresse) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 21 juillet (Moirans-en-Montagne – Poligny) : à partir de 13h00 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 22 juillet (Belfort – Le Markstein Fellering) : à partir de 13h25 sur France 3 puis à 15h00 sur France 2
- 23 juillet (Saint-Quentin-en-Yvelines – Paris-Champs Élysées) : à partir de 16h05 sur France 2

Les étapes seront commentées par Alexandre Pasteur, Laurent Jalabert et Marion Rousse. Thomas Voeckler prendra place sur la moto son 1 tandis que Nicolas Geay et Benoit Durand se partageront la seconde moto positionnée derrière le peloton. Franck Ferrand sera en charge du patrimoine, de l'histoire et de la géologie des lieux traversés. La diffusion sera reprise pour l'outre-mer sur les différentes antennes de Outre-mer La 1ère

A noter que pour la première fois chez les hommes (une expérimentation avait été menée sur le TDFF l'année dernière), des radios de directeurs sportifs seront diffusés pendant l'étape (avec une sélection et un différé pour ne pas fausser la course) et pourront être diffusés après l'arrivée pour donner des informations dans les débats d'après-course.

Le Tour de France Femmes sera également diffusé sur France 2 la semaine suivant la fin du Tour hommes et sera commenté par Nicolas Geay avec Laurent Jalabert comme consultant sportif et Nelson Monfort en charge du patrimoine.

Au rayon des reportages réguliers, le Tour de France de la biodiversité reviendra pour une 11ème édition avec une diffusion d'un reportage avant chaque étape puis sur la plateforme Lumni et Stade 2 accueillera une nouveauté avec un reportage sur un coureur tiré au sort selon son numéro de dossard chaque jour par Arnaud Matteoli.

France TV proposera également une soirée Tour de France le mercredi 28 juin sur France 2 avec deux documentaires :
    21h10 : Le Tour de France, une passion française par Jean-Louis Perez (97 minutes), documentaire inédit faisant intervenir une diversité de personnes parmi lesquelles Jean-Paul Ollivier.
    22h40 : Tour de France : le documentaire réalisé en unitaire par Yann L'Henoret (52 minutes) la version courte de la création originale Netflix à laquelle France TV a collaboré


Les émissions TV

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/53/France_2_2018.svg/30px-France_2_2018.svg.png Vélo Club, présenté par Laurent Luyat accompagné des différents consultants France TV dont Yoann Offredo avec des discussions et un retour sur les grands moments de la journée chaque jour jusqu'à 18h50.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/53/France_2_2018.svg/30px-France_2_2018.svg.png Image du jour, chaque soir à 20h40

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/dd/France_3_2018.svg/30px-France_3_2018.svg.png TLS - Tout le Sport spécial Tour de France, tous les jours sauf les dimanches et les journées de repos après l'édition habituelle de Tout le Sport

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/dd/France_3_2018.svg/30px-France_3_2018.svg.png Stade 2, spécial Tour de France, de 20h05 à 21h00, depuis le pied du Puy de Dôme le 9 juillet et depuis les Champs Élysées pour l'arrivée finale à Paris le 23 juillet.


Le numérique

Le dispositif numérique déployé cette année par France TV sera costaud avec plusieurs nouveauté et des continuités par rapports aux dernières éditions. Sur le numérique via le site et l’application francetvsport :
    Diffusion de toutes les étapes en offre multi-caméras pour choisir sa manière de regarder la course en direct
    Au niveau data : Race center avec les positions des coureurs, informations sur le parcours, les écarts et le classement
    Diffusion de la présentation des équipes au musée Guggenheim le 29 juin
    Chaine numérique pour 3 étapes (E6, E15, E20) avec commentaires et contenus enrichis par Andrea La Perna (France TV) et Robin Wattraint (First Team)
    Articles écrits et publications de vidéo...
Sur les réseaux sociaux et sites externes du groupe :
    Facebook/Twitter/Instagram/Tiktok : publication de d'extraits et de posts
    YouTube : publication des résumés des 21 étapes
    Twitch : Détour de France sur la chaîne france.tv (18 étapes). Une émission qui traitera "de sujets de société avec à chaque fois des intervenants, experts et témoins privilégiés".



Image

Comme chez France Télévisions, le Tour de France sera également à l'antenne chez Eurosport. Alors que l'on se doute que Guillaume Di Grazia accompagné par au moins Jacky Durand et Philippe Gilbert. Le reste du dispositif s'appuiera sur le dispositif international du groupe avec d'anciens coureurs attendus sur la moto dont Alberto Contador

Tout comme sur France TV, l'intégralité du Tour sera diffusé en direct sur Eurosport 1, Eurosport Player et GCN. Les directs seront entourés par Les Rois de la Pédales qui prépareront et analyseront l'étape du jour ainsi que l'actualité du Tour.

Présentation des équipes
- Jeudi 29 juin 18h30 sur Eurosport 1

Horaires des directs :

- 1er juillet (Bilbao – Bilbao) : en intégralité sur Eurosport 1
- 2 juillet (Vitoria-Gasteiz – Saint-Sébastien) : en intégralité sur Eurosport 1
- 3 juillet (Amorebieta-Etxano – Bayonne) : en intégralité sur Eurosport 1
- 4 juillet (Dax – Nogaro) : en intégralité sur Eurosport 1
- 5 juillet (Pau – Laruns) : en intégralité sur Eurosport 1
- 6 juillet (Tarbes – Cauterets-Cambasque) : en intégralité sur Eurosport 1
- 7 juillet (Mont-de-Marsan – Bordeaux) : en intégralité sur Eurosport 1
- 8 juillet (Libourne – Limoges) : en intégralité sur Eurosport 1
- 9 juillet (Saint-Léonard-de-Noblat – Puy de Dôme) : en intégralité sur Eurosport 1

- 11 juillet (Vulcania – Issoire) : en intégralité sur Eurosport 1
- 12 juillet (Clermont-Ferrand – Moulins) : en intégralité sur Eurosport 1
- 13 juillet (Roanne – Belleville-en-Beaujolais) : en intégralité sur Eurosport 1
- 14 juillet (Châtillon-sur-Chalaronne – Grand Colombier) : en intégralité sur Eurosport 1
- 15 juillet (Annemasse – Morzine Les Portes du Soleil) : en intégralité sur Eurosport 1
- 16 juillet (Les Gets Les Portes du Soleil – Saint-Gervais Mont-Blanc Le Bettex) : en intégralité sur Eurosport 1

- 18 juillet (Passy – Megève) : en intégralité sur Eurosport 1
- 19 juillet (Saint-Gervais Mont-Blanc – Courchevel) : en intégralité sur Eurosport 1
- 20 juillet (Moûtiers – Bourg-en-Bresse) : en intégralité sur Eurosport 1
- 21 juillet (Moirans-en-Montagne – Poligny) : en intégralité sur Eurosport 1
- 22 juillet (Belfort – Le Markstein Fellering) : en intégralité sur Eurosport 1
- 23 juillet (Saint-Quentin-en-Yvelines – Paris-Champs Élysées) : en intégralité sur Eurosport 1



Image Les commentateurs du Tour :
Il s'agit du 19ème Tour de France que Laurent Jalabert commentera en tant que consultant, un record qu'il détient devant Jacky Durand qui atteindra les 18 éditions suivies cette année. Durand devance le regretté Laurent Fignon qui s'était arrêté à 16 Tours.
Le record absolu de présence à la TV pour un journaliste est détenu par Jean-Paul Ollivier et ses 32 Tours qui devance les 26 Tours de Robert Chapatte et les 20 Tours de Thierry Adam.

Sur l'ORTF (1959-1974)
- 1959 : Georges de Caunes et Jean Quittard
- 1960 : Robert Chapatte
- 1961 : Robert Chapatte
- 1962 : Robert Chapatte
- 1963 : Robert Chapatte
- 1964 : Robert Chapatte
- 1965 : Robert Chapatte
- 1966 : Robert Chapatte
- 1967 : Léon Zitrone et Richard Diot
- 1968 : Léon Zitrone et Richard Diot
- 1969 : Léon Zitrone et Jean-Michel Leulliot
- 1970 : Léon Zitrone et Jean-Michel Leulliot. Bernard Giroux sur la moto son.
- 1971 : Léon Zitrone et Jean-Michel Leulliot. Bernard Giroux sur la moto son.
- 1972 : Léon Zitrone et Jean-Michel Leulliot. Bernard Giroux sur la moto son.
- 1973 : Léon Zitrone et Jean-Michel Leulliot. Bernard Giroux sur la moto son.
- 1974 : Léon Zitrone et Jean-Michel Leulliot. Bernard Giroux sur la moto son.


Sur TF1 (1975-1986)
- 1975 : Daniel Pautrat et Jean-Michel Leulliot. Roger Pingeon en consultant.
- 1976 : Léon Zitrone et Jean-Michel Leulliot
- 1977 : Léon Zitrone et Jean-Michel Leulliot
- 1978 : Léon Zitrone et Jean-Michel Leulliot. Raymond Poulidor en consultant.
- 1979 : Jean-Michel Leulliot et Raymond Poulidor en consultant
- 1980 : Jean-Michel Leulliot et Raymond Poulidor en consultant
- 1981 : Jean-Michel Leulliot et Raymond Poulidor en consultant
- 1982 : Jean-Michel Leulliot et Raymond Poulidor en consultant
- 1983 : Jean-Michel Leulliot et Raymond Poulidor en consultant
- 1984 : Jean-Michel Leulliot et Raymond Poulidor en consultant
- 1985 : Jean-Michel Leulliot et Raymond Poulidor en consultant
- 1986 : Jean-Michel Leulliot et Raymond Poulidor en consultant


Sur Antenne 2 (1976-1986)
- 1976 : Robert Chapatte et Pierre Salviac. Bernard Giroux sur la moto son.
- 1977 : Robert Chapatte et Pierre Salviac. Bernard Giroux sur la moto son.
- 1978 : Robert Chapatte et Pierre Salviac. Bernard Giroux sur la moto son.
- 1979 : Robert Chapatte et Bernard Giroux sur la moto son
- 1980 : Robert Chapatte et Bernard Giroux sur la moto son
- 1981 : Robert Chapatte et Raphaël Géminiani en consultant. Bernard Giroux sur la moto son.
- 1982 : Robert Chapatte et Raphaël Géminiani en consultant. Daniel Pautrat sur la moto son.
- 1983 : Robert Chapatte et Raphaël Géminiani en consutant. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1984 : Robert Chapatte et Raphaël Géminiani en consutant. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1985 : Robert Chapatte et Jacques Anquetil en consultant. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1986 : Robert Chapatte et Jean-Paul Ollivier sur la moto son


Sur Frances Télévisions (depuis 1987)
- 1987 : Robert Chapatte et Jacques Anquetil en consultant. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1988 : Robert Chapatte et Raymond Poulidor en consultant. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1989 : Robert Chapatte et Patrick Chêne. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1990 : Robert Chapatte et Patrick Chêne. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1991 : Robert Chapatte et Patrick Chêne. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1992 : Robert Chapatte et Patrick Chêne. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1993 : Robert Chapatte et Patrick Chêne. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1994 : Robert Chapatte et Patrick Chêne. Bernard Thévenet en consultant. Jean-Paul Ollivier sur la moto son.
- 1995 : Patrick Chêne et Bernard Thévenet en consultant. Jean-Paul Ollivier et Jean-René Godart sur les motos son.
- 1996 : Patrick Chêne et Bernard Thévenet en consultant. Jean-Paul Ollivier et Jean-René Godart sur les motos son.
- 1997 : Patrick Chêne et Bernard Thévenet en consultant. Jean-Paul Ollivier et Jean-René Godart sur les motos son.
- 1998 : Patrick Chêne et Bernard Thévenet en consultant. Jean-Paul Ollivier et Jean-René Godart sur les motos son.
- 1999 : Patrick Chêne et Bernard Thévenet en consultant. Jean-Paul Ollivier et Jean-René Godart sur les motos son.
- 2000 : Patrick Chêne et Bernard Thévenet en consultant. Jean-Paul Ollivier et Jean-René Godart sur les motos son.
- 2001 : Christian Prudhomme et Bernard Thévenet en consultant. Thierry Adam et JR Godart sur les motos son. JP Ollivier au patrimoine.
- 2002 : Christian Prudhomme et Bernard Thévenet en consultant. Thierry Adam et JR Godart sur les motos son. JP Ollivier au patrimoine.
- 2003 : Christian Prudhomme et Bernard Thévenet en consultant. Thierry Adam et Laurent Jalabert sur les motos son. JP Ollivier au patrimoine.
- 2004 : Christophe Josse et Bernard Thévenet en consultant. Thierry Adam et Laurent Jalabert sur les motos son. JP Ollivier au patrimoine.
- 2005 : Henri Sannier et Laurent Jalabert en consultant. Thierry Adam et Jean-René Godart sur les motos son. Jean-Paul Ollivier au patrimoine.
- 2006 : Henri Sannier et Laurent Fignon en consultant. Thierry Adam et Laurent Jalabert sur les motos son. Jean-Paul Ollivier au patrimoine.
- 2007 : Thierry Adam et Laurent Fignon en consultant. Laurent Bellet et Laurent Jalabert sur les motos son. Jean-Paul Ollivier au patrimoine.
- 2008 : Thierry Adam et Laurent Fignon en consultant. Laurent Bellet et Laurent Jalabert sur les motos son. Jean-Paul Ollivier au patrimoine.
- 2009 : Thierry Adam et Laurent Fignon en consultant. Laurent Bellet et Laurent Jalabert sur les motos son. Jean-Paul Ollivier au patrimoine.
- 2010 : Thierry Adam et Laurent Fignon en consultant. Laurent Bellet et Laurent Jalabert sur les motos son. Jean-Paul Ollivier au patrimoine.
- 2011 : Thierry Adam et Laurent Jalabert en consultant. Laurent Bellet et Nicolas Geay sur les motos son. Jean-Paul Ollivier au patrimoine.
- 2012 : Thierry Adam et Laurent Jalabert en consultant. Laurent Bellet et Nicolas Geay sur les motos son. Jean-Paul Ollivier au patrimoine.
- 2013 : Thierry Adam et Cédric Vasseur en consultant. Jean-François Kerckaert et Nicolas Geay sur les motos son. JP Ollivier au patrimoine.
- 2014 : Thierry Adam et Laurent Jalabert en consultant. Cédric Vasseur et Nicolas Geay sur les motos son. Jean-Paul Ollivier au patrimoine.
- 2015 : Thierry Adam et Laurent Jalabert en consultant. Cédric Vasseur et Nicolas Geay sur les motos son. Éric Fottorino au patrimoine.
- 2016 : Thierry Adam et Laurent Jalabert en consultant. Cédric Vasseur et Nicolas Geay sur les motos son. Éric Fottorino au patrimoine.
- 2017 : Alexandre Pasteur avec Laurent Jalabert et Marion Rousse en consultants. Cédric Vasseur et Thierry Adam sur les motos son. Franck Ferrand au patrimoine.
- 2018 : Alexandre Pasteur avec Laurent Jalabert et Marion Rousse en consultants. Thomas Voeckler et Thierry Adam sur les motos son. Franck Ferrand au patrimoine.
- 2019 : Alexandre Pasteur avec Laurent Jalabert et Marion Rousse en consultants. Thomas Voeckler et Thierry Adam sur les motos son. Franck Ferrand au patrimoine.
- 2020 : Alexandre Pasteur avec Laurent Jalabert et Marion Rousse en consultants. Thomas Voeckler et Thierry Adam sur les motos son. Franck Ferrand au patrimoine.
- 2021 : Alexandre Pasteur avec Laurent Jalabert et Marion Rousse en consultants. Thomas Voeckler et Nicolas Geay sur les motos son. Franck Ferrand au patrimoine.
- 2022 : Alexandre Pasteur avec Laurent Jalabert et Marion Rousse en consultants. Thomas Voeckler, Benoit Durand et Nicolas Geay sur les motos son. Franck Ferrand au patrimoine.
- 2023 : Alexandre Pasteur avec Laurent Jalabert et Marion Rousse en consultants. Thomas Voeckler, Benoit Durand et Nicolas Geay sur les motos son. Franck Ferrand au patrimoine.


Sur Eurosport (depuis 1992)
- 1992 : Patrick Chassé et Christophe Josse
- 1993 : Patrick Chassé et Vincent Barteau en consultant
- 1994 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau et Laurent Fignon en consultants
- 1995 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau et Laurent Fignon en consultants
- 1996 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Marc Madiot en consultants
- 1996 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Jean-François Bernard en consultants
- 1997 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Jean-François Bernard en consultants
- 1998 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Jean-François Bernard en consultants
- 1999 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Jean-François Bernard en consultants
- 2000 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Jean-François Bernard en consultants
- 2001 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Jean-François Bernard en consultants
- 2002 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Jean-François Bernard en consultants
- 2003 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Jean-François Bernard en consultants
- 2004 : Patrick Chassé avec Vincent Barteau, Laurent Fignon et Jean-François Bernard en consultants
- 2005 : Patrick Chassé avec Cyrille Guimard, Richard Virenque et Jean-François Bernard en consultants
- 2006 : Patrick Chassé avec Jacky Durand, Richard Virenque et Jean-François Bernard en consultants
- 2007 : Patrick Chassé avec Jacky Durand, Richard Virenque et Jean-François Bernard en consultants
- 2008 : Patrick Chassé avec Jacky Durand, Richard Virenque et Jean-François Bernard en consultants
- 2009 : Patrick Chassé avec Jacky Durand, Richard Virenque et Jean-François Bernard en consultants
- 2010 : Patrick Chassé avec Jacky Durand, Richard Virenque et Jean-François Bernard en consultants
- 2011 : Alexandre Pasteur et Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand, Richard Virenque et Christophe Moreau en consultants
- 2012 : Alexandre Pasteur et Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand, Richard Virenque et Christophe Moreau en consultants
- 2013 : Alexandre Pasteur et Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand et Richard Virenque en consultants
- 2014 : Alexandre Pasteur et Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand, Richard Virenque et Greg LeMond en consultants
- 2015 : Alexandre Pasteur et Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand, Richard Virenque, David Moncoutié et Stéphane Goubert en consultants
- 2016 : Alexandre Pasteur et Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand, Steve Chainel et Marion Rousse en consultants
- 2017 : Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand, Richard Virenque, Steve Chainel et David Moncoutié en consultants
- 2018 : Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand, Richard Virenque, Steve Chainel et David Moncoutié en consultants
- 2019 : Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand, Steve Chainel et David Moncoutié en consultants
- 2020 : Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand et Steve Chainel en consultants
- 2021 : Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand et Steve Chainel en consultants
- 2022 : Guillaume Di Grazia avec Jacky Durand, Steve Chainel et David Moncoutié en consultants
- 2023 : En attente



Les radios

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/83/Logo-radio-france.svg/200px-Logo-radio-france.svg.pngRadiofrance a prolongé son contrat avec ASO est la radio officielle du Tour de France qui est couvert principalement sur France Inter et sur les antennes locales de France Bleu.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/81/Logo_RMC_2002.svg/70px-Logo_RMC_2002.svg.png A venir

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/51/RTL_logo.svg/70px-RTL_logo.svg.png
A venir



Sur internet

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/f/f2/Tour_de_France_logo_2019.svg/70px-Tour_de_France_logo_2019.svg.png Site officiel
Race Center

https://i.goopics.net/oDkXG.png
Race Center Tissot

https://i.goopics.net/lDbAJ.png
Pro Cycling Stats

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/c/c8/Twitter_Bird.svg/50px-Twitter_Bird.svg.png
@LeGruppetto, @LeTour, @radiotour_fr

En cas de coup dur : https://twitter.com/FFLose
Modifié en dernier par friton01 le 13 Juin 2023, 04:52, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:12

Histoire


Épreuve créée en 1903 par le journal L'Auto, le Tour de France n'est pas l'épreuve cycliste la plus ancienne toujours existante mais incontestablement celle qui a l'histoire la plus riche et prestigieuse. On y trouve des instants joyeux comme les triomphes de Laurent Jalabert à Mende et de Richard Virenque à Morzine un 14 juillet, des évènements tristes comme les chutes de coureurs voyant s'envoler leurs chances de briller et des évènements improbables comme la 19ème étape du Tour de France 2019 entre tristesse face à l'abandon de Thibaut Pinot et les coulées de boue ayant interrompue la course au sommet de l'Iseran.

Parmi les évènements tragiques de l'épreuve, on peut citer les trois coureurs morts sur l'épreuve tout en sachant que d'autres ne sont pas morts sur l'épreuve mais pour des raisons liées à l'épreuve et que plusieurs suiveurs sont également mort sur la Grande Boucle.
    Francesco Cepeda – 14 juillet 1935 : mort lors d'une chute dans la descente du col du Galibier, une plaque au sommet rappelle le fait qu'il est le premier coureur à avoir perdu sa vie sur le Tour de France
    Tom Simpson – 13 juillet 1967 : mort dans l'ascension du Mont Ventoux, une stèle est installé dans l'ascension au lieu où il s'est définitivement effondré
    Fabio Casartelli – 18 jullet 1995 : mort lors d'une chute dans la descente du Col du Portet d'Aspet, une stèle lui est dédiée

Pour plus de détails sur l'histoire du Tour de France, les topics historiques du forum le guide historique officiel du Tour de France peuvent être intéressants à consulter : https://storage-aso.lequipe.fr/ASO/cycl ... ressed.pdf
La présentation étant déjà bien longue, je me limiterai à une liste des principaux évènements de chaque éditions puis à l'évocation rapide de quelques personnalités mythiques de l'épreuve.


Image
Jacques Anquetil et Raymond Poulidor au coude-à-coude sur les pentes du Puy-de-Dôme en 1964.

- 1902 : A la fin de l'année, le projet du Tour de France est proposé par Géo Lefèvre et adopté par L'Auto.
- 1903 : Départ du premier Tour de France devant le café Le Réveil-Matin à Montgeron le 1er juillet.
- 1904 : Après divers déclassements, Henri Cornet (19 ans) remporte la course. Il est toujours le plus jeune vainqueur de l'histoire.
- 1905 : Première du Ballon d’Alsace et des Alpes (col Bayard, côte de Laffrey). Premier départ et arrivée du Tour à Paris.
- 1906 : Création de la flamme rouge pour symboliser clairement le dernier kilomètre. Le Tour visite l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne.
- 1907 : Incursion en Suisse, à Genève, sur l'étape Lyon > Grenoble. Première arrivée à l'étranger, à Metz dans l'Empire Allemand.
- 1909 : Le Luxembourgeois François Faber devient le premier étranger à remporter la course.

La première compliquée de 1903

Si le Tour de France se dispute traditionnellement en juillet depuis le départ de la première édition en 1903, ce n'était pas prévu. Lorsque Henri Desgrange annonce la création du Tour de France en janvier 1903, il annonce que celle-ci se tiendra sur 5 semaines et commencera le 1er juin. Cependant en raison du faible nombre de coureurs inscrits à cause de la longueur temporelle trop longue de l'épreuve, des frais qu'ils leur fallait engager, Desgrange revoie sa copie en se soumettant aux demandes des principaux coureurs pour pouvoir maintenir son épreuve.

L'Auto réduit les frais que doivent engager les coureurs souhaitant faire le Tour et réduit la longueur temporelle de l'épreuve. Pour permettre aux coureurs de s'organiser suite à ces changements (et surtout pour qu'il y ait plus de participants), le départ de l'épreuve est décalé du 1er juin au 1er juillet. C'est ainsi que le départ est donné le 1er juillet de Montgeron (en raison d'un arrêté du préfet Lépine influencé par Pierre Giffard, patron du Vélo dans un contexte compliqué). Cette première étape est marquée par la rapidité des coureurs qui devancent l'arrivée de Géo Lefèvre à Lyon et les horaires prévus ainsi que la venue des spectateurs souhaitant les acclamer à leur arrivée quai de Vaise à Lyon.
enri Cornet est officiellement le plus jeune vainqueur du Tour suite à sa victoire en 1904, celui-ci n'a été sacré que plusieurs mois après en décembre de la même année après le déclassement des quatre premiers de cette édition. Ceux-ci sont en effet accusés de ravitaillement illégaux, d'entraînements par voitures ou par cyclistes (entre autres) par l'UVF qui cherche à porter un coup à L'Auto avec lequel elle est en conflit et au Tour dont elle jalouse le succès.

Cela profite au jeune Henri Cornet qui est encore aujourd'hui le plus jeune vainqueur du Tour. Cependant, il n'a pas levé les bras à l'arrivée du Tour contrairement à Tadej Pogačar qui devient ainsi en 2020 le plus jeune coureur de l'histoire du Tour à avoir été sacré à l'arrivée de l'épreuve avant de devenir le plus jeune double-vainqueur de l'épreuve en 2021.


- 1910 : Le Tour franchit les Pyrénées (cols des Ares, de Port, de Portet d’Aspet, de Peyressourde, d’Aspin, du Tourmalet et de l’Aubisque).
- 1911 : Le Tour à l’assaut des « Grandes Alpes » (cols du Lautaret, du Galibier, d’Allos, du Télégraphe, de Braus et de Castillon).
- 1912 : Un belge, Odile Defraye, remporte la course.
- 1913 : Retour définitif au classement aux temps après l’expérience du classement par points.
- 1914 : Les plaques de cadres sont créées.

1915-1918 : Pas de Tour de France


- 1918 : L'Auto annonce quelque jours après l'Armistice une nouvelle édition du Tour de France et en dévoile le parcours
- 1919 : Création du Maillot Jaune le 18 juillet à Grenoble, dans le Café de l’Ascenceur.

- 1920 : Les Belges trustent les sept premières places du classement général final.
- 1921 : Les presses étrangères (Belgique, Italie) et régionales disposent de voitures particulières
- 1922 : L’Izoard est escaladé pour la première fois.
- 1923 : La victoire finale d'Henri Pélissier permet au journal L'Auto de tirer à un million d'exemplaires.
- 1924 : Première victoire finale italienne (Ottavio Bottecchia). Albert Londres écrit l’article « Les forçats de la route ».
- 1925 : Aucun français dans les dix premiers, une premièr
- 1926 : Premier départ de province (Évian). Distance record : 5 745 km.
- 1927 : Les étapes tendent à se réduire (10 de moins de 200 kilomètres).
- 1928 : Première participation d’un coureur australien, Hubert Opperman.
- 1929 : Première émission radiophonique sur le Tour.

- 1930 : Création des équipes nationales, du Challenge International et de la Caravane publicitaire.
- 1931 : Les étapes du Tour continuent à se raccourcir, l’une d’elle se rapproche des 100 kilomètres (Gap > Grenoble, 102 km).
- 1932 : Un Allemand monte sur le podium : Kurt Stoepel (2e). Bonifications en temps accordées aux trois premiers de chaque étape.
- 1933 : Création du Grand Prix de la Montagne.
- 1934 : Première étape contre la montre individuel entre La Roche-sur-Yon et Nantes (80 kilomètres).
- 1935 : Premier contre-la-montre par équipes entre Nîmes et Montpellier. Apparition des demi-étapes.
- 1936 : Jacques Goddet succède au pied levé à Henri Desgrange, malade.
- 1937 : Emploi généralisé du dérailleur.
- 1938 : Les coureurs ne peuvent plus s’aligner à titre individuel.
- 1939 : Création des équipes régionales françaises (Nord-Est-Île-de-France, Ouest, Sud-Ouest, Sud-Est).

1940-1946 : Pas de Tour de France

- 1940 : Mort d'Henri Desgrange le 16 août à 75 ans, le Tour de France 1940 est officiellement annulé à la mi-avril.
- 1941 : Jacques Goddet refuse de réorganiser le Tour de France
- 1942 : Tentative de recréation d'un Tour de France par La France Socialiste avec le Circuit de France, c'est un échec.
- 1944 : Dernière parution de L'Auto le 17 août. Interdit de parution, ses biens dont le Tour de France sont saisis par l'État.
- 1946 : Création de L'Équipe le 28 février. Rivalités pour se prévaloir de l'héritage de Desgrange


- 1947 : Renaissance du Tour après sept ans d’interruption. Première étape dans une capitale étrangère (Bruxelles).
- 1948 : Première retransmission en direct en extérieur de la télévision française lors de la dernière étape.
- 1949 : Premier journal TV à Livry-Gargan le 29 juin, à la veille du départ, avec Pierre Sabbagh. Dernier "chemin de ronde" complet.

- 1950 : Premier retour dans le Massif Central depuis les incidents du col de la République en 1904, avec la Croix de Chauboret (CLM).
- 1951 : « Découverte » du Mont Ventoux.
- 1952 : Premières arrivées en altitude (Alpe-d’Huez, Sestrières, Puy de Dôme). Le Tour ne réalise plus un « chemin de ronde ».
- 1953 : Tour du Cinquantenaire. Création du maillot vert. La garde républicaine fait son entrée officiel sur la Grande Boucle.
- 1954 : Premier départ de l’étranger (Amsterdam).
- 1955 : Premières photos-finishs à l'arrivée. Troisième victoire consécutive historique de Louison Bobet.
- 1956 : Création du prix du super-combatif.
- 1957 : Premier reportage TV de Robert Chapatte, ancien coureur reconverti dans le journalisme.
- 1958 : Premier direct depuis la route du Tour grâce à quatre caméras fixes hissées au sommet de l'Aubisque et première arrivée au Parc.
- 1959 : Premier transfert en autocar entre Rennes et Blain. Premier transfert par train (Bordeaux - Mont-de-Marsan) l'année suivante.

- 1960 : Première diffusion "mobile" dans l'ascension de Peyressourde et dans la descente vers Luchon.
- 1961 : La R.T.F. retransmet en direct la dernière heure et demie de quatre étapes.
- 1962 : Chaque étape bénéficie d'une retransmission sur ses dix derniers kilomètres à l'aide de deux motos.
- 1963 : Toutes les étapes sont filmées à l'aide d'un hélicoptère.
- 1964 : Les changements de vélos sont désormais autorisés.
- 1965 : Premier Grand Départ depuis l'Allemagne Fédérale, à Cologne.
- 1966 : La lutte anti-dopage apparaît sur le Tour. Raymond Poulidor est le premier coureur contrôlé.
- 1967 : Création du prologue (5.7 km, à Angers) et dernière arrivée du Tour au Parc des Princes.
- 1968 : Première des sept arrivées finales du Tour au vélodrome de Vincennes, aussi appelé "La Cipale".
- 1969 : Retour durable à la formule des équipes de marques.

- 1970 : Un Scandinave sur le podium, Gosta Pettersson (Suède).
- 1971 : Premiers transferts aériens (Le Touquet - Paris et Marseille - Albi).
- 1972 : Étape en ligne de seulement 28 kilomètres entre Aix-les-Bains et le Mont Revard (victoire de Cyrille Guimard).
- 1973 : Année où Poulidor passe le plus près du Maillot Jaune (à 80 centièmes de Zoetemelk après le Prologue de Scheveningen).
- 1974 : Étape inédite en Grande-Bretagne (Plymouth). Transfert par mer.
- 1975 : Première arrivée sur les Champs-Élysées. Créations du maillot à pois et du maillot blanc.
- 1976 : Daniel Mangeas devient speaker animateur officiel du Tour. Il le restera jusqu'en 2014.
- 1977 : Les Pyrénées sont franchies dès la deuxième étape (Auch > Pau, 253 kilomètres).
- 1978 : Michel Pollentier devient le premier maillot jaune exclu du Tour, pour fraude au contrôle anti-dopage. Une triste première...
- 1979 : L’Alpe d’Huez est escaladé deux fois à 24 heures d’intervalle.

- 1980 : Abandon de Bernard Hinault à Pau et victoire finale de Joop Zoetemelk après avoir terminé six fois second.
- 1981 : Le maillot jaune est porté par un non-européen (Phil Anderson, Australie) pour la première fois.
- 1982 : Gérard Porte devient directeur du service médical. Il le restera jusqu'en 2010.
- 1983 : Formule open. Première participation d'une équipe colombienne.
- 1984 : Un maillot rouge est créé pour les sprints intermédiaires.
- 1985 : Les pédales automatiques et les roues lenticulaires arrivent sur le Tour.
- 1986 : Première victoire finale d’un non-européen (Greg LeMond, États-Unis). Un Canadien porte la tunique de leader (Alex Stieda).
- 1987 : Départ de Berlin-Ouest. Félix Lévitan est viré de la direction du Tour tandis que Jacques Goddet se met en retrait.
- 1988 : Création du Village départ, Pedro Delgado contrôlé positif à un produit interdit par le CIO mais pas par l'UCI gagne le Tour
- 1989 : Jean-Marie Leblanc, ancien coureur, devient directeur de l'épreuve. Écart le plus serré entre Greg LeMond et Laurent Fignon.

- 1990 : Première étape diffusée en intégralité : Saint Gervais > L'Alpe d'Huez (11e étape, 182.5 kilomètres).
- 1991 : L’équipe P.D.M., dont tous les coureurs sont malades, se retire après la onzième étape (Saint-Herblain).
- 1992 : Parcours européen. Départ d’Espagne (Saint-Sébastien).
- 1993 : Incursion dans l’Île de Noirmoutier (passage du Gois).
- 1994 : Le Tour emprunte en première mondiale le tunnel sous la Manche.
- 1995 : Chute mortelle de Fabio Casartelli dans la descente du Portet-d’Aspet. Passage sur le Pont de Normandie.
- 1996 : Vainqueur, Bjarne Riis avouera s’être dopé le 25 mai 2007. Les faits étaient alors prescrits par les règlements.
- 1997 : Première victoire allemande dans le Tour de France, soixante-cinq après le podium de Kurt Stoepel (2e en 1932).
- 1998 : Départ d’Irlande (Dublin). L'affaire Festina fait craindre une interruption du Tour.
- 1999 : « Tour du renouveau » après l’affaire Festina.

- 2000 : Le Tour de l’an 2000 part du Futuroscope. Réintroduction du maillot blanc, absent depuis 1988.
- 2001 : Plus gros écart entre une échappée et un peloton : 35’54’’, lors de l’étape Colmar > Pontarlier.
- 2002 : Les oreillettes sont utilisées par tous les coureurs.
- 2003 : Le Tour fête son centenaire. Premier maillot jaune porté par un sud-américain (Victor Hugo Peña, Colombie).
- 2004 : Skoda devient voiture officielle du Tour de France.
- 2005 : Dernière fois où les Champs-Élysées n’ont pas été le théâtre d’un sprint massif (victoire d’Alexandre Vinokourov).
- 2006 : L’affaire Puerto est déclenchée peu avant le départ de Strasbourg. Les principaux favoris sont interdits de départ.
- 2007 : Départ de Grande-Bretagne (Londres). Christian Prudhomme devient directeur de la course.
- 2008 : L’anglais Mark Cavendish remporte ses quatre premières étapes sur le Tour. Il en est aujourd’hui à 30 bouquets.
- 2009 : Grand Départ depuis Monaco. Le Mont Ventoux est programmé à la veille de l’arrivée finale.

- 2010 : Le Tourmalet est le théâtre d’une arrivée au sommet. Tous les vélos des vainqueurs d’étapes sont contrôlées.
- 2011 : Plus haute arrivée de l’histoire du Tour au sommet du Galibier (2 645m). Florence Pommerie devient directrice du service médical.
- 2012 : Première ascension de la Planche des Belles Filles.
- 2013 : Centième édition. Départ de la Corse qui accueille le Tour pour la première fois. Arrivée en soirée à Paris.
- 2014 : Départ le plus septentrional de l’histoire du Tour à l'époque dans le Yorkshire, un an après le plus méridional (en Corse).
- 2015 : ASO invite pour la première fois une équipe africaine : MTN-Qhubeka.
- 2016 : Dernier Tour de France de Gérard Holtz, deux ans après le dernier Tour de Jean-Paul Ollivier.
- 2017 : Toutes les étapes sont diffusées en intégralité.
- 2018 : Les équipes sont désormais composées de huit coureurs contre neuf précédemment.
- 2019 : Le Colombien Egan Bernal devient le premier coureur sud-américain vainqueur du Tour de France.

Les plus jeunes vainqueurs du Tour

Si Henri Cornet est officiellement le plus jeune vainqueur du Tour suite à sa victoire en 1904, celui-ci n'a été sacré que plusieurs mois après en décembre de la même année après le déclassement des quatre premiers de cette édition. Ceux-ci sont en effet accusés de ravitaillement illégaux, d'entraînements par voitures ou par cyclistes (entre autres) par l'UVF qui cherche à porter un coup à L'Auto avec lequel elle est en conflit et au Tour dont elle jalouse le succès dans une guerres entre instances cyclistes en France.

Cela profite au jeune Henri Cornet qui est encore aujourd'hui le plus jeune vainqueur du Tour. Cependant, il n'a pas levé les bras à l'arrivée du Tour contrairement à Tadej Pogačar qui devient ainsi en 2020 le plus jeune coureur de l'histoire du Tour à avoir été sacré à l'arrivée de l'épreuve avant de devenir le plus jeune double-vainqueur de l'épreuve en 2021.

- 2020 : Décalage de deux mois du Tour de France. Pendant plusieurs étapes, François Lemarchand remplace Prudhomme covidé.
- 2021 : Déjà plus jeune vainqueur du Tour depuis 1904, le Slovène Tadej Pogačar devient le plus jeune double-vainqueur de l'histoire.
- 2022 : Départ le plus septentrional de l'histoire au Danemark et victoire finale danoise de Jonas Vingegaard devant Pogacar.

http://nsa37.casimages.com/img/2017/01/31/170131043540704860.jpgLes directeurs du Tour de France :
  • 1903-1936 : Henri Desgrange
  • 1936-1988 : Jacques Goddet
  • 1962-1986 : Félix Lévitan Codirecteur
  • 1987 : Jean-François Naquet-Radiguet et Xavier Louy
  • 1988 : Jean-Pierre Courcol et Xavier Louy
  • 1989-2006 : Jean-Pierre Carenso et Jean-Marie Leblanc
  • 1994-2006 : Jean-Marie Leblanc
  • Depuis 2007 : Christian Prudhomme

Quelques personnalités marquantes du Tour
    Lance Armstrong : 2 victoires d'étapes, 36ème du Tour de France 1995.
    Jacques Augendre : journaliste puis historien du Tour de France depuis l'après-guerre.
    Antoine Blondin : plume mythique de L'Équipe.
    Pierre Chany : journaliste et historien emblématique du Tour de France et du cyclisme.
    Robert Chapatte : premier coureur à avoir répondu à une interview télévisé, devient journaliste et commentateur emblématique du Tour de France après sa retraite.
    Laurent Fignon : deux fois vainqueur du Tour de France (1983,1984), consultant TV emblématique des années 1990 à sa mort en 2010 où il avait été honoré par un prix spécial de la combativité pour son combat face au cancer.
    Jacques Goddet : directeur du Tour de France de 1936 à 1988, fondateur de L'Équipe, participe à la création d'un grand nombre de récompenses et épreuves sportives dont la Coupe des Clubs Champions et le Ballon d'Or
    Victor Goddet : père de Jacques (et Maurice), administrateur et trésorier de L'Auto, convint Desgrange de l'intérêt financier du Tour de France.
    Gérard Holtz : présentateur emblématique du Tour de France sur France TV.
    Yvette Horner : accordéoniste et chanteuse emblématique du Tour de France.
    Géo Lefèvre : inventeur du concept du Tour de France cycliste.
    Daniel Mangeas : speaker du Tour de France de 1974 à 2014.
    Jean-Paul Ollivier : journaliste TV sur le Tour de France pendant plus de 30 ans.
    Jean-Maurice Ooghe : réalisateur emblématique du Tour de France de 1997 à 2019.
    Raymond Poulidor : recordman de podiums (8) mais jamais porteur du maillot jaune sur le Tour de France, probablement le coureur français le plus populaire de l'histoire
    Alphonse Steinès : l'homme que tous les coureurs ont maudit consciemment ou inconsciemment pour avoir insisté auprès de Desgrange pour faire passer le Tour de France par les grands cols des Pyrénées et des Alpes.

Les derniers Français vainqueurs de la ...
    - 1ère étape : Julian Alaphilippe, à Landerneau en 2021
    - 2ème étape : Julian Alaphilippe, à Nice en 2020
    - 3ème étape : Julian Alaphilippe, à Épernay en 2019
    - 4ème étape : Arnaud Démare, à Vittel en 2017
    - 5ème étape : Thomas Voeckler, à Perpignan en 2009
    - 6ème étape : Laurent Jalabert, à Bruxelles (Belgique) en 1992
    - 7ème étape : Sylvain Chavanel, à la Station des Rousses en 2010
    - 8ème étape : Nans Peters, à Loudenvielle en 2020
    - 9ème étape : Sandy Casar, à Saint-Jean-de-Maurienne en 2010

    - 10ème étape : Julian Alaphilippe, au Grand-Bornand en 2018
    - 11ème étape : Tony Gallopin, à Oyonnax en 2014
    - 12ème étape : Romain Bardet, à Peyragudes en 2017
    - 13ème étape : Julian Alaphilippe, à Pau en 2019
    - 14ème étape : Thibaut Pinot, au col du Tourmalet en 2019
    - 15ème étape : Pierrick Fédrigot, à Pau en 2012

    - 16ème étape : Julian Alaphilippe, à Bagnères-de-Luchon en 2018
    - 17ème étape : Jean-Claude Colotti, à Montluçon en 1992
    - 18ème étape : Arnaud Démare, à Pau en 2018
    - 19ème étape : Christophe Laporte, à Cahors en 2022
    - 20ème étape : Thibaut Pinot, à L'Alpe d'Huez en 2015
    - 21ème étape : Eddy Seigneur, à Paris sur les Champs Élysées en 1994

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:12

Palmarès

• Premier vainqueur du Tour de France : Maurice Garin (1903)
• Premier vainqueur du Grand-Prix de la montagne : Vicente Trueba (1933)
• Premier vainqueur du classement par points : Fritz Schaer (1953)
• Premier vainqueur du classement du meilleur jeune : Francesco Moser (1975)

• Premier porteur du maillot jaune : Eugène Christophe (1919)
• Premier porteur du maillot à pois : Joop Zotemelk (1975)
• Premier porteur du maillot vert : Fritz Schaer (1953)
• Premier porteur du maillot blanc : Michel Pollentier (1975)

Image
1903 : Maurice Garin (1er) - Lucien Pothier (2e) - Fernand Augereau (3e)
1904 : Henri Cornet (1er) - Jean-Baptiste Dortignacq (2e) - Aloïs Catteau (3e)
1905 : Louis Trousselier (1er) - Hippolyte Aucouturier (2e) - Jean-Baptiste Dortignacq (3e)
1906 : René Pottier (1er) - Georges Passerieu (2e) - Louis Trousselier (3e)
1907 : Lucien Petit-Breton (1er) - Gustave Garrigou (2e) - Emile Georget (3e)
1908 : Lucien Petit-Breton (1er) - François Faber (2e) - Georges Passerieu (3e)
1909 : François Faber (1er) - Gustave Garrigou (2e) - Jean Alavoine (3e)

1910 : Octave Lapize (1er) - François Faber (2e) - Gustave Garrigou (3e)
1911 : Gustave Garrigou (1er) - Paul Duboc (2e) - Emile Georget (3e)
1912 : Odile Defraye (1er) - Eugène Christophe (2e) - Gustave Garrigou (3e)
1913 : Philippe Thys (1er) - Gustave Garrigou (2e) - Marcel Buysse (3e)
1914 : Philippe Thys (1er) - Henri Pélissier (2e) - Jean Alavoine (3e)

1919 : Firmin Lambot (1er) - Jean Alavoine (2e) - Eugène Christophe (3e)

1920 : Philippe Thys (1er) - Hector Heusghem (2e) - Firmin Lambot (3e)
1921 : Léon Scieur (1er) - Hector Heusghem (2e) - Honoré Barthélemy (3e)
1922 : Firmin Lambot (1er) - Jean Alavoine (2e) - Félix Sellier (3e)
1923 : Henri Pélissier (1er) - Ottavio Bottechia (2e) - Romain Bellenger (3e)
1924 : Ottavio Bottecchia (1er) - Nicolas Frantz (2e) - Lucien Buysse (3e)
1925 : Ottavio Bottecchia (1er) - Lucien Buysse (2e) - Bartolomeo Aimo (3e)
1926 : Lucien Buysse (1er) - Nicolas Frantz (2e) - Bartolomeo Aimo (3e)
1927 : Nicolas Frantz (1er) - Maurice Dewaele (2e) - Félicien Vervaecke (3e)
1928 : Nicolas Frantz (1er) - André Leducq (2e) - Maurice Dewaele (3e)
1929 : Maurice Dewaele (1er) - Giuseppe Pancera (2e) - Joseph Demuysère (3e)

Image
Ottavio Bottechia, « le bûcheron du Frioul », vainqueur des Tours 1924 et 1925

1930 : André Leducq (1er) - Learco Guerra (2e) - Antonin Magne (3e)
1931 : Antonin Magne (1er) - Joseph Demuysère (2e) - Antonio Pesenti (3e)
1932 : André Leducq (1er) - Kurt Stoepel (2e) - Francesco Camusso (3e)
1933 : Georges Spreicher (1er) - Learco Guerra (2e) - Giuseppe Martano (3e)
1934 : Antonin Magne (1er) - Giuseppe Martano (2e) - Roger Lapébie (3e)
1935 : Romain Maes (1er) - Ambroglio Morelli (2e) - Félicien Vervaecke (3e)
1936 : Sylvère Maes (1er) - Antonin Magne (2e) - Félicien Vervaecke (3e)
1937 : Roger Lapébie (1er) - Mario Vicini (2e) - Léo Amberg (3e)
1938 : Gino Bartali (1er) - Félicien Vervaecke (2e) - Victor Cosson (3e)
1939 : Sylvère Maes (1er) - René Vietto (2e) - Lucien Vlaeminck (3e)

Image
Gino Bartali, vainqueur de deux Tours (1938 et 1948) et trius Giros (1936, 1937 et 1946)

1947 : Jean Robic (1er) - Edouard Fachleitner (2e) - Pierre Brambilla (3e)
1948 : Gino Bartali (1er) - Albéric Schotte (2e) - Guy Lapébie (3e)
1949 : Fausto Coppi (1er) - Gino Bartali (2e) - Jacques Marinelli (3e)

1950 : Ferdi Kubler (1er) - Constant Ocker (2e) - Louison Bobet (3e)
1951 : Hugo Koblet (1er) - Raphaël Geminiani (2e) - Lucien Lazaridès (3e)
1952 : Fausto Coppi (1er) - Constant Ockers (2e) - Bernardo Ruiz (3e)
1953 : Louison Bobet (1er) - Jean Malléjac (2e) - Giancarlo Astrua (3e)
1954 : Louison Bobet (1er) - Ferdi Kubler (2e) - Fritz Schaer (3e)
1955 : Louison Bobet (1er) - Jean Brankart (2e) - Charly Gaul (3e)
1956 : Roger Walkowiak (1er) - Gilbert Bauvin (2e) - Jan Adriaenssens (3e)
1957 : Jacques Anquetil (1er) - Marcel Janssens (2e) - Adolf Christian (3e)
1958 : Charly Gaul (1er) - Vito Favero (2e) - Raphaël Geminiani (3e)
1959 : Federico Bahamontes (1er) - Henry Anglade (2e) - Jacques Anquetil (3e)

Image
Le campionissimo Fausto Coppi, deux Tours (1949 et 1952) parmi un énorme palmarès…

1960 : Gastone Nencini (1er) - Graziano Battistini (2e) - Jan Adriaenssens (3e)
1961 : Jacques Anquetil (1er) - Guido Carlesi (2e) - Charly Gaul (3e)
1962 : Jacques Anquetil (1er) - Joseph Planckaert (2e) - Raymond Poulidor (3e)
1963 : Jacques Anquetil (1er) - Federico Bahamontes (2e) - José Perez Frances (3e)
1964 : Jacques Anquetil (1er) - Raymond Poulidor (2e) - Federico Bahamontes (3e)
1965 : Felice Gimondi (1er) - Raymond Poulidor (2e) - Gianni Motta (3e)
1966 : Lucien Aimar (1er) - Jan Janssen (2e) - Raymond Poulidor (3e)
1967 : Roger Pingeon (1er) - Julio Jimenez (2e) - Franco Balmanion (3e)
1968 : Jan Janssen (1er) - Herman Van Springel (2e) - Ferdinand Bracke (3e)
1969 : Eddy Merckx (1er) - Roger Pingeon (2e) - Raymond Poulidor (3e)

Image
Felice Gimondi, vainqueur du Tour de France 1965 en tant que néo-pro…

1970 : Eddy Merckx (1er) - Joop Zoetemelk (2e) - Gösta Pettersson (3e)
1971 : Eddy Merckx (1er) - Joop Zoetemelk (2e) - Lucien Van Impe (3e)
1972 : Eddy Merckx (1er) - Felice Gimondi (2e) - Raymond Poulidor (3e)
1973 : Luis Ocana (1er) - Bernard Thévenet (2e) - José Manuel Fuente (3e)
1974 : Eddy Merckx (1er) - Raymond Poulidor (2e) - Vicente Lopez Carril (3e)
1975 : Bernard Thévenet (1er) - Eddy Merckx (2e) - Lucien Van Impe (3e)
1976 : Lucien Van Impe (1er) - Joop Zoetemelk (2e) - Raymond Poulidor (3e)
1977 : Bernard Thévenet (1er) - Hennie Kuiper (2e) - Lucien Van Impe (3e)
1978 : Bernard Hinault (1er) - Joop Zoetemelk (2e) - Joaquim Agostinho (3e)
1979 : Bernard Hinault (1er) - Joop Zoetemelk (2e) - Joaquim Agostinho (3e)

Image
Eddy Merckx, quintuple vainqueur du Tour de France, en 1969, 1970, 1971, 1972 et 1974.

1980 : Joop Zoetemelk (1er) - Hennie Kuiper (2e) - Raymond Martin (3e)
1981 : Bernard Hinault (1er) - Lucien Van Impe (2e) - Robert Alban (3e)
1982 : Bernard Hinault (1er) - Joop Zoetemelk (2e) - Johan Van der Velde (3e)
1983 : Laurent Fignon (1er) - Angel Arroyo (2e) - Peter Winnen (3e)
1984 : Laurent Fignon (1er) - Bernard Hinault (2e) - Greg LeMond (3e)
1985 : Bernard Hinault (1er) - Greg LeMond (2e) - Stephen Roche (3e)
1986 : Greg LeMond (1er) - Bernard Hinault (2e) - Urs Zimmermann (3e)
1987 : Stephen Roche (1er) - Pedro Delgado (2e) - Jean-François Bernard (3e)
1988 : Pedro Delgado (1er) - Steven Rooks (2e) - Fabio Parra (3e)
1989 : Greg LeMond - Laurent Fignon (2e) - Pedro Delgado (3e)

Image
Laurent Fignon et Greg LeMond, 5 Tours à eux deux, lors de la fameuse édition 1989 …

1990 : Greg LeMond (1er) - Claudio Chiappucci (2e) - Erik Breukink (3e)
1991 : Miguel Indurain (1er) - Gianni Bugno (2e) - Claudio Chiappucci (3e)
1992 : Miguel Indurain (1er) - Claudio Chiappucci (2e) - Gianni Bugno (3e)
1993 : Miguel Indurain (1er) - Tony Rominger (2e) - Zenon Jaskula (3e)
1994 : Miguel Indurain (1er) - Piotr Ugrumov (2e) - Marco Pantani (3e)
1995 : Miguel Indurain (1er) - Alex Zülle (2e) - Bjarne Riis (3e)
1996 : Bjarne Riis (1er) - Jan Ullrich (2e) - Richard Virenque (3e)
1997 : Jan Ullrich (1er) - Richard Virenque (2e) - Marco Pantani (3e)
1998 : Marco Pantani (1er) - Jan Ullrich (2e) - Bobby Julich (3e)
1999 : Non attribué - Alex Zülle (2e) – Fernando Escartin (3e)

Image
Miguel Indurain, l’extraterrestre, le seul homme à avoir gagné cinq fois d’affilée l’épreuve.

2000 : Non attribué - Jan Ullrich (2e) - Joseba Beloki (3e)
2001 : Non attribué - Jan Ullrich (2e) - Joseba Beloki (3e)
2002 : Non attribué - Joseba Beloki (2e) - Raimondas Rumsas (3e)
2003 : Non attribué - Jan Ullrich (2e) - Alexandre Vinokourov (3e)
2004 : Non attribué - Andreas Klöden (2e) - Ivan Basso (3e)
2005 : Non attribué - Ivan Basso (2e) - Jan Ullrich (3e)
2006 : Oscar Pereiro (1er) - Andreas Klöden (2e) - Carlos Sastre (3e)
2007 : Alberto Contador (1er) - Cadel Evans (2e) - Carlos Sastre (3e)
2008 : Carlos Sastre (1er) - Cadel Evans (2e) - Denis Menchov (3e)
2009 : Alberto Contador (1er) - Andy Schleck (2e) - Bradley Wiggins (3e)

Image
Andy Schleck, Alberto Contador et Cadel Evans … 4 Tours et 8 podiums à eux 3.

2010 : Andy Schleck (1er) - Samuel Sanchez (2e) - Jurgen Van den Broeck (3e)
2011 : Cadel Evans (1er) - Andy Schleck (2e) - Fränk Schleck (3e)
2012 : Bradley Wiggins (1er) - Christopher Froome (2e) - Vincenzo Nibali (3e)
2013 : Christopher Froome (1er) - Nairo Quintana (2e) - Joaquim Rodriguez (3e)
2014 : Vincenzo Nibali (1er) - Jean-Christophe Péraud (2e) - Thibaut Pinot (3e)
2015 : Christopher Froome (1er) - Nairo Quintana (2e) - Alejandro Valverde (3e)
2016 : Christopher Froome (1er) - Romain Bardet (2e) - Nairo Quintana (3e)
2017 : Christopher Froome (1er) - Rigoberto Uran (2e) - Romain Bardet (3e)
2018 : Geraint Thomas (1er) - Tom Dumoulin (2e) - Christopher Froome (3e)
2019 : Egan Bernal (1er) - Geraint Thomas (2e) - Steven Kruijswijk (3e)

Image
Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour en 2013, 2015, 2016 et 2017.

2020 : Tadej Pogačar (1er) - Primož Roglič (2e) - Richie Porte (3e)
2021 : Tadej Pogačar (1er) - Jonas Vingegaard (2e) - Richard Carapaz (3e)
2022 : Jonas Vingegaard (1er) - Tadej Pogačar (2e) - Geraint Thomas (3e)

Image
1933 : Vicente Trueba (Touriste-routier)
1934 : René Vietto (France)
1935 : Félicien Vervaecke (Belgique)
1936 : Julián Berrendero (Espagne-Luxembourg)
1937 : Félicien Vervaecke (Belgique)
1938 : Gino Bartali (Italie)
1939 : Sylvère Maes (Belgique)

1947 : Pierre Brambilla (Italie)
1948 : Gino Bartali (Italie)
1949 : Fausto Coppi (Italie)

1950 : Louison Bobet (France)
1951 : Raphaël Geminiani (France)
1952 : Fausto Coppi (Italie)
1953 : Jesus Lorono (Espagne)
1954 : Federico Bahamontes (Espagne)
1955 : Charly Gaul (Luxembourg)
1956 : Charly Gaul (Luxembourg)
1957 : Gastone Nencini (Italie)
1958 : Federico Bahamontes (Espagne)
1959 : Federico Bahamontes (Espagne)

Image
Charly Gaul, « L'Ange de la Montagne », deux classements de la montagne et un Tour de France à son palmarès

1960 : Imerio Massignan (Italie)
1961 : Imerio Massignan (Italie)
1962 : Federico Bahamontes (Margnat-Paloma-d'Alessandro)
1963 : Federico Bahamontes (Margnat-Paloma-Motel-Dunlop)
1964 : Federico Bahamontes (Margnat-Paloma-Dunlop)
1965 : Julio Jimenez (KAS-Kaskol)
1966 : Julio Jimenez (Ford France-Hutchinson)
1967 : Julio Jimenez (Espagne)
1968 : Aurelio Gonzalez (Espagne)
1969 : Eddy Merckx (Faema)

Image
Federico Bahamontes, l’Aigle de Tolède, quintuple vainqueur du classement de la montagne.

1970 : Eddy Merckx (Faema-Faemino)
1971 : Lucien Van Impe (Sonolor-Lejeune)
1972 : Lucien Van Impe (Sonolor)
1973 : Pedro Torres (La Casera-Bahamontes)
1974 : Domingo Perurena (KAS)
1975 : Lucien Van Impe (Gitane-Campagnolo)
1976 : Giancarlo Bellini (Brooklyn)
1977 : Lucien Van Impe (Lejeune-BP)
1978 : Mariano Martinez (Jobo-Superia)
1979 : Giovanni Battaglin (Inoxpran)

Image
Lucien Van Impe, premier homme à ramener le maillot à pois à Paris en 1975 ; 6 classements de la montagne au total !

1980 : Raymond Martin (Miko-Mercier-Vivagel)
1981 : Lucien Van Impe (Boston-Mavic)
1982 : Bernard Vallet (La Redoute-Motobecane)
1983 : Lucien Van Impe (Metauromobili-Pinarello)
1984 : Robert Millar (Peugeot)
1985 : Luis Herrara (Varta-Café de Colombia-Mavic)
1986 : Bernard Hinault (La Vie Claire-Radar)
1987 : Luis Herrara (Varta-Café de Colombia)
1988 : Steven Rooks (PDM)
1989 : Gert-Jan Theunisse (PDM)

Image
Pedro Delgado, Steven Rooks et Luis Herrera lors du Tour 1988 : les deux derniers ont gagné le maillot à pois.

1990 : Thierry Claveyrolat (RMO)
1991 : Claudio Chiappucci (Carrera Jeans)
1992 : Claudio Chiappucci (Carrera Jeans-Tassoni)
1993 : Tony Rominger (CLAS-Cajastur)
1994 : Richard Virenque (Festina)
1995 : Richard Virenque (Festina)
1996 : Richard Virenque (Festina)
1997 : Richard Virenque (Festina)
1998 : Christophe Rinero (Cofidis)
1999 : Richard Virenque (Team Polti)

Image
Claudio Chiappucci, Il Diable, double vainqueur du classement de la montagne en 1991 et 1992.

2000 : Santiago Botero (Kelme-Costa Blanca)
2001 : Laurent Jalabert (Team CSC-Tiscali)
2002 : Laurent Jalabert (Team CSC-Tiscali)
2003 : Richard Virenque (Quick Step-Davitamon)
2004 : Richard Virenque (Quick Step-Davitamon)
2005 : Michael Rasmussen (Rabobank)
2006 : Michael Rasmussen (Rabobank)
2007 : Mauricio Soler (Barloworld)
2008 : Carlos Sastre (CSC) suite au déclassement de Bernhard Kohl
2009 : Egoi Martinez (Euskaltel-Euskadi) suite au déclassement de Franco Pellizotti

Image
Richard Vainqueur, le recordman, maillot à pois de 1994 à 1997, en 1997, en 2003 et 2004 soit 7 fois !

2010 : Anthony Charteau (Bouygues Télécom)
2011 : Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi)
2012 : Thomas Voeckler (Europcar)
2013 : Nairo Quintana (Movistar)
2014 : Rafal Majka (Tinkoff-Saxo)
2015 : Christopher Froome (Team Sky)
2016 : Rafal Majka (Tinkoff)
2017 : Warren Barguil (Team Sunweb)
2018 : Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors)
2019 : Romain Bardet (AG2R La Mondiale)

Image
Rafal Majka, maillot à pois en 2014 et 2016.

2020 : Tadej Pogačar (UAE-Team Emirates)
2021 : Tadej Pogačar (UAE-Team Emirates)
2022 : Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma)

Image
1953 : Fritz Schaer (Suisse)
1954 : Fritz Schaer (Suisse)
1955 : Stan Ockers (Belgique)
1956 : Stan Ockers (Belgique)
1957 : Jean Forestier (France)
1958 : Jean Graczyk (France)
1959 : André Darrigade (France)

1960 : Jean Graczyk (France)
1961 : André Darrigade (France)
1962 : Rudi Altig (Saint Raphaël-Hutchinson)
1963 : Rik Van Looy (G.B.C-Libertas)
1964 : Jan Janssen (Pelforth-Sauvage)
1965 : Jan Janssen (Pelforth-Sauvage)
1966 : Willy Planckaert (Smiths)
1967 : Jan Janssen (Pays-Bas)
1968 : Franco Bitossi (Italie)
1969 : Eddy Merckx (Faema)

Image
Jan Janssen, trois classements par points au compteur.

1970 : Walter Godefroot (Salvarani)
1971 : Eddy Merckx (Molteni)
1972 : Eddy Merckx (Molteni)
1973 : Herman Van Springel (Rokado)
1974 : Patrick Sercu (Brooklyn)
1975 : Rik Van Linden (Bianchi-Campagnolo)
1976 : Freddy Maertens (Velda-Flandria)
1977 : Jacques Esclassan (Peugeot-Esso-Michelin)
1978 : Freddy Maertens (Velda-Laano-Flandria)
1979 : Bernard Hinault (Renault-Gitane)

Image
Freddy Maertens, triple maillot vert et vainqueur de 15 étapes.

1980 : Rudy Pevenage (Ijsboerke-Warncke)
1981 : Freddy Maertens (Sunair-Sport)
1982 : Sean Kelly (Sem-France Loire-Campagnolo)
1983 : Sean Kelly (Sem-Mavic-Reydel)
1984 : Franck Hoste (Europ Decor-Boule d'Or-Eddy Merckx)
1985 : Sean Kelly (Skil-Sem KAS Miko)
1986 : Eric Vanderaerden (Panasonic)
1987 : Jean-Paul van Poppel (Superconfex)
1988 : Eddy Planckaert (A.D.R-Mini Flat-IOC)
1989 : Sean Kelly (PDM)

Image
Sean Kelly, quatre maillot vert dans son escarcelle.

1990 : Olaf Ludwig (Panasonic)
1991 : Djamolidine Abdoujaparov (Carrera-Jeans)
1992 : Laurent Jalabert (ONCE)
1993 : Djamolidine Abdoujaparov (Lampre-Polti)
1994 : Djamolidine Abdoujaparov (Team Polti)
1995 : Laurent Jalabert (ONCE)
1996 : Erik Zabel (Deutsche Telekom)
1997 : Erik Zabel (Deutsche Telekom)
1998 : Erik Zabel (Deutsche Telekom)
1999 : Erik Zabel (Deutsche Telekom)

Image
Erik Zabel, 6 fois porteur du maillot vert sur le podium des Champs-Élysées

2000 : Erik Zabel (Deutsche Telekom)
2001 : Erik Zabel (Deutsche Telekom)
2002 : Robbie McEwen (Lotto-Adecco)
2003 : Baden Cooke (FDJeux.com)
2004 : Robbie McEwen (Lotto-Domo)
2005 : Thor Hushovd (Crédit Agricole)
2006 : Robbie McEwen (Davitamon-Lotto)
2007 : Tom Boonen (Quick Step-Innergetic)
2008 : Oscar Freire (Rabobank)
2009 : Thor Hushovd (Cervélo TestTeam)

Image
Robbie McEwen, triple vainqueur du classement par points.

2010 : Alessandro Petacchi (Lampre-Farnese Vini)
2011 : Mark Cavendish (Team HTC-Highroad)
2012 : Peter Sagan (Liquigas-Cannondale)
2013 : Peter Sagan (Cannondale)
2014 : Peter Sagan (Cannondale)
2015 : Peter Sagan (Tinkoff-Saxo)
2016 : Peter Sagan (Tinkoff)
2017 : Michael Matthews (Team Sunweb)
2018 : Peter Sagan (BORA – Hansgrohe)
2019 : Peter Sagan (BORA – Hansgrohe)

Image
Peter Sagan, recordman de victoires au classement par points avec 7 maillots vert ramenés à Paris !

2020 : Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step)
2021 : Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step)
2022 : Wout Van Aert (Jumbo-Visma)

Image
1975 : Francesco Moser (Filotex, 7e du général)
1976 : Enrique Martinez Heredia (KAS-Campagnolo, 23e)
1977 : Dietrich Thurau (Ti-Raleigh, 5e)
1978 : Henk Lubberding (Ti-Raleigh, 8e)
1979 : Jean-René Bernaudeau (Renault-Gitane, 5e)

1980 : Johan van der Velde (Ti-Raleigh, 12e)
1981 : Peter Winnen (Capri-Sonne, 5e)
1982 : Phil Anderson (Peugeot-Shell-Michelin, 5e)
1983 : Laurent Fignon (Renault-Elf, 1er)
1984 : Greg LeMond (Renault-Elf, 3e)
1985 : Fabio Parra (Café de Colombia, 8e)
1986 : Andrew Hampsten (La Vie Claire-Radar, 4e)
1987 : Raul Alcala (7 Eleven, 9e)
1988 : Erik Breukink (Panasonic-Isostar, 12e)
1989 : Fabrice Philipot (Toshiba-Kärcher-Look, 24e)

1990 : Gilles Delion (Helvetia-La Suisse, 15e)
1991 : Alvaro Mejia (Ryalcao-Postobon, 19e)
1992 : Eddy Bouwmans (Panasonic-Sportlife, 14e)
1993 : Antonio Martin Velasco (Amaya Seguros, 12e)
1994 : Marco Pantani (Carrera Jeans-Tassoni, 3e)
1995 : Marco Pantani (Carrera Jeans-Tassoni, 13e)
1996 : Jan Ullrich (Team Telekom, 2e)
1997 : Jan Ullrich (Team Telekom, 1er)
1998 : Jan Ullrich (Team Telekom, 2e)
1999 : Benoît Salmon (Casino, 16e)

Image
Jan Ullrich (3 fois) et Marco Pantani (2 fois), cinq classements du meilleur jeune à eux deux.

2000 : Francisco Mancebo (Banesto, 9e)
2001 : Oscar Sevilla (Kelme-Costa Blanca, 7e)
2002 : Ivan Basso (Fassa Bortolo, 11e)
2003 : Denis Menchov (iBanesto.com, 11e)
2004 : Vladimir Karpets (Illes Balears-Banesto, 13e)
2005 : Yaroslav Popovych (Discovery Channel, 12e)
2006 : Damiano Cunego (Lampre-Fondital, 12e)
2007 : Alberto Contador (Discovery Channel, 1er)
2008 : Andy Schleck (CSC-Saxo Bank, 12e)
2009 : Andy Schleck (Saxo Bank, 2e)

Image
Andy Schleck, trois fois meilleur jeune et recordman avec Jan Ullrich.

2010 : Andy Schleck (Saxo Bank, 1er)
2011 : Pierre Rolland (Europcar, 10e)
2012 : Tejay van Garderen (BMC Racing, 5e)
2013 : Nairo Quintana (Movistar, 2e)
2014 : Thibaut Pinot (FDJ.fr, 3e)
2015 : Nairo Quintana (Movistar, 2e)
2016 : Adam Yates (Orica-BikeExchange, 4e)
2017 : Simon Yates (Orica-Scott, 7e)
2018 : Pierre Latour (AG2R La Mondiale, 13e)
2019 : Egan Bernal (INEOS, 1er)

Image
Nairo Quintana, double vainqueur du maillot blanc. Il ne peut plus égaler Ullrich et Schleck.


2020 : Tadej Pogačar (UAE-Team Emirates, 1er)
2021 : Tadej Pogačar (UAE-Team Emirates, 1er)
2022 : Tadej Pogačar (UAE-Team Emirates, 2e)

Image
1930 : France
1931 : Belgique
1932 : Italie
1933 : France
1934 : France
1935 : Belgique
1936 : Belgique
1937 : France
1938 : Belgique
1939 : Belgique B

1947 : Italie
1948 : Belgique A
1949 : Italie A

1950 : Belgique A
1951 : France
1952 : Italie
1953 : Pays-Bas
1954 : Suisse
1955 : France
1956 : Belgique
1957 : France
1958 : Belgique
1959 : Belgique

1960 : France
1961 : France
1962 : St. Raphaël (France)
1963 : St. Raphaël (France)
1964 : Pelforth (France)
1965 : Kas (Espagne)
1966 : Kas (Espagne)
1967 : France
1968 : Espagne
1969 : Faema (Belgique)

1970 : Salvarani (Italie)
1971 : Bic (France)
1972 : Gan-Mercier (France)
1973 : Bic (France)
1974 : Kas (Espagne)
1975 : Gan-Mercier (France)
1976 : Kas (Espagne)
1977 : Ti-Raleigh (Pays-Bas)
1978 : Miko-Mercier (France)
1979 : Renault (France)

1980 : Miko-Mercier (France)
1981 : Peugeot (France)
1982 : Coop-Mercier (France)
1983 : Ti-Raleigh (Pays-Bas)
1984 : Renault (France)
1985 : La Vie Claire (France)
1986 : La Vie Claire (France)
1987 : Système U (France)
1988 : PDM (Pays-Bas)
1989 : PDM (Pays-Bas)

1990 : Z (France)
1991 : Banesto (Espagne)
1992 : Carrera (Italie)
1993 : Carrera (Italie)
1994 : Festina (Andorre)
1995 : ONCE (Espagne)
1996 : Festina (France)
1997 : Team Telekom (Allemagne)
1998 : Cofidis (France)
1999 : Banesto (Espagne)

2000 : Kelme (Espagne)
2001 : Kelme (Espagne)
2002 : ONCE (Espagne)
2003 : Team CSC-Tiscali (Danemark)
2004 : T-Mobile (Allemagne)
2005 : T-Mobile (Allemagne)
2006 : T-Mobile (Allemagne)
2007 : Discovery Channel (Etats-Unis)
2008 : CSC Saxo Bank (Danemark)
2009 : Astana (Kazakhstan)

2010 : RadioShack (Etats-Unis)
2011 : Garmin-Cervélo (Etats-Unis)
2012 : RadioShack-Nissan (Luxembourg)
2013 : Saxo-Tinkoff (Danemark)
2014 : AG2R La Mondiale (France)
2015 : Movistar (Espagne)
2016 : Movistar (Espagne)
2017 : Sky (Royaume-Uni)
2018 : Movistar (Espagne)
2019 : Movistar (Espagne)

2020 : Movistar (Espagne)
2021 : Bahrain - Victorious (Bahreïn)
2022 : Ineos Grenadiers (Royaume-Uni)

Image
1956 : André Darrigade (France)
1957 : Nicolas Barone (Île-de-France)
1958 : Federico Bahamontes (Espagne)
1959 : Gérard Saint (Ouest-Sud-Ouest)

1960 : Jean Graczyk (France)
1961 : Equipe Ouest-Sud-Ouest
1962 : Eddy Pauwels (Wiel's-Groene Leeuw)
1963 : Rik Van Looy (G.B.C.-Libertas)
1964 : Henry Anglade (Pelforth-Sauvage-Lejeune)
1965 : Felice Gimondi (Salvarani)
1966 : Rudi Altig (Molteni)
1967 : Désiré Letort (France)
1968 : Roger Pingeon (France)
1969 : Eddy Merckx (Faema)

1970 : Eddy Merckx (Faema-Faemino)
1971 : Luis Ocana (Bic)
1972 : Cyrille Guimard (Gan-Mercier)
1973 : Luis Ocana (Bic)
1974 : Eddy Merckx (Molteni)
1975 : Eddy Merckx (Molteni)
1976 : Raymond Delisle (Peugeot-Esso-Michelin)
1977 : Gerrie Knetemann (TI-Raleigh)
1978 : Paul Wellens (TI-Raleigh)
1979 : Hennie Kuiper (Peugeot-Esso-Michelin)

1980 : Christian Levavasseur (Miko-Mercier)
1981 : Bernard Hinault (Renault-Elf)
1982 : Régis Clère (Coop-Mercier)
1983 : Serge Demierre (Cilo-Aufina)
1984 : Bernard Hinault (La Vie Claire-Terraillon)
1985 : Maarten Ducrot (Kwantum Hallen-Yoko)
1986 : Bernard Hinault (La Vie Claire-Radar)
1987 : Régis Clère (Teka)
1988 : Jérôme Simon (Z-Peugeot)
1989 : Laurent Fignon (Super U-Raleigh-Fiat)

1990 : Eduardo Chozas (ONCE)
1991 : Claudio Chiappucci (Carrera Jeans)
1992 : Claudio Chiappucci (Carrera Jeans)
1993 : Massimo Ghirotto (ZG Mobili-Bottecchia)
1994 : Eros Poli (Mercatone Uno-Medeghini)
1995 : Hernán Buenahora (Kelme)
1996 : Richard Virenque (Festina)
1997 : Richard Virenque (Festina)
1998 : Jacky Durand (Casino-Ag2r)
1999 : Jacky Durand (Lotto-Mobistar)

2000 : Erik Dekker (Rabobank)
2001 : Laurent Jalabert (Team CSC-Tiscali)
2002 : Laurent Jalabert (Team CSC-Tiscali)
2003 : Alexandre Vinokourov (Deutsche Telekom)
2004 : Richard Virenque (Quick Step-Davitamon)
2005 : Oscar Pereiro (Phonak)
2006 : David de la Fuente (Saunier Duval-Prodir)
2007 : Amets Txuruka (Euskaltel-Euskadi)
2008 : Sylvain Chavanel (Cofidis)
2009 : Non attribué suite au déclassement de Franco Pellizotti

2010 : Sylvain Chavanel (Quick Step)
2011 : Jérémy Roy (FDJ)
2012 : Chris Anker Sorensen (Saxo Bank-Tinkoff Bank)
2013 : Christophe Riblon (AG2R La Mondiale)
2014 : Alessandro De Marchi (Cannondale)
2015 : Romain Bardet (AG2R La Mondiale)
2016 : Peter Sagan (Tinkoff)
2017 : Warren Barguil (Team Sunweb)
2018 : Dan Martin (UAE Team Emirates)
2019 : Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step)

2020 : Marc Hirschi (Team Sunweb)
2021 : Franck Bonnamour (B&B Hotels p/b KTM)
2022 : Wout Van Aert (Jumbo-Visma)

Image
1903 : Arsène Millocheau
1904 : Antoine Delotrière
1905 : Clovis Lacroix
1906 : Georges Bronchard
1907 : Albert Chartier
1908 : Henri Anthoine
1909 : Georges Devilly

1910 : Constant Collet
1911 : Lucien Roquebert
1912 : Maurice Lartigue
1913 : Henri Alavoine
1914 : Henri Leclercq

1919 : Jules Nempon

1920 : Charles Raboisson
1921 : Henri Catelan
1922 : Daniel Masson (Belgique)
1923 : Daniel Masson (Belgique)
1924 : Victor Lafosse (Belgique)
1925 : Fernand Besnier
1926 : André Drobecq
1927 : Jacques Pfister
1928 : Edouard Persin
1929 : André Léger

1930 : Marcel Ilpide
1931 : Richard Lamb
1932 : Rudolf Risch (Allemagne)
1933 : Ernest Neuhard
1934 : Antonio Folco (Italie)
1935 : Willi Kutschbach (Allemagne)
1936 : Aldo Bertocco
1937 : Aloyse Klensch (Luxembourg)
1938 : Janus Hellemons (Pays-Bas)
1939 : Armand Le Moal

1947 : Pietro Tarchini (Suisse)
1948 : Vitorio Seghezzi (Italie)
1949 : Guido De Santi (Italie)

1950 : Fritz Zbinden (Suisse)
1951 : Abdel-Kader Zaaf
1952 : Henri Paret
1953 : Claude Rouer
1954 : Marcel Dierkens (Luxembourg)
1955 : Tony Hoar (Grande-Bretagne)
1956 : Roger Chaussabet
1957 : Guy Million
1958 : Walter Favre (Suisse)
1959 : Louis Bisiliat

1960 : Herrero Berrendero (Espagne)
1961 : André Geneste
1962 : Augusto Marcaletti (Italie)
1963 : Willy Derboven (Belgique)
1964 : Anatole Novak
1965 : Joseph Groussard
1966 : Paolo Manucci (Italie)
1967 : Jean-Pierre Genet
1968 : John Clarey (Grande-Bretagne)
1969 : André Wilhelm

1970 : Frits Hoogerheide (Pays-Bas)
1971 : Georges Chappe
1972 : Alain Bellouis
1973 : Jaques-André Hochart
1974 : Lorenzo Alaimo (Portugal)
1975 : Jacques Boulas
1976 : Aad van den Hoek (Pays-Bas)
1977 : Roger Loysch (Belgique)
1978 : Philippe Tesnière
1979 : Gerhard Schönbacher (Autriche)

1980 : Gerhard Schönbacher (Autriche)
1981 : Faustino Cuelli (Espagne)
1982 : Werner Devos (Belgique)
1983 : Marcel Laurens (Belgique)
1984 : Gilbert Glaus (Suisse)
1985 : Manrico Ronchiato (Italie)
1986 : Ennio Salvador (Italie)
1987 : Mathieu Hermans (Pays-Bas)
1988 : Dirk Wayenberg (Belgique)
1989 : Mathieu Hermans (Pays-Bas)

1990 : Rodolfo Massi (Italie)
1991 : Rob Harmeling (Pays-Bas)
1992 : Fernando Quevedo (Espagne)
1993 : Edwig Van Hooydonck (Belgique)
1994 : John Talen (Pays-Bas)
1995 : Bruno Cornillet
1996 : Jean-Luc Masdupuy
1997 : Philippe Gaumont
1998 : Damien Nazon
1999 : Jacky Durand

2000 : Olivier Perraudeau
2001 : Jimmy Casper
2002 : Igor Flores (Espagne)
2003 : Hans De Clerq (Belgique)
2004 : Jimmy Casper
2005 : Iker Flores (Espagne)
2006 : Wim Vansevenant (Belgique)
2007 : Wim Vansevenant (Belgique)
2008 : Wim Vansevenant (Belgique)
2009 : Yauheni Hutarovich (Biélorussie)

2010 : Adriano Malori (Italie)
2011 : Fabio Sabatini (Italie)
2012 : Jimmy Engoulvent
2013 : Svein Tuft (Canada)
2014 : Cheng Ji (Chine)
2015 : Sébastien Chavanel
2016 : Sam Bennett (Irlande)
2017 : Luke Rowe (Grande-Bretagne)
2018 : Lawson Craddock (États-Unis)
2019 : Sebastian Langeveld (Pays-Bas)

2020 : Roger Kluge (Allemagne)
2021 : Tim Declercq (Belgique)
2022 : Caleb Ewan (Australie)

Image
1968 : Franco Bitossi
1969 : Eddy Merckx (Faema)

1970 : Eddy Merckx (Faema-Faemino)
1971 : Eddy Merckx (Molteni)
1972 : Eddy Merckx (Molteni)
1973 : Joop Zoetemelk (Gitane-Frigécrème)
1974 : Eddy Merckx (Molteni)

1980 : Ludo Peeters (Ijsboerke-Warncke)
1981 : Bernard Hinault (Renault-Elf-Gitane)
1982 : Bernard Hinault (Renault-Elf-Gitane)
1985 : Greg LeMond (La Vie Claire-Radar)
1986 : Greg LeMond (La Vie Claire-Radar)
1987 : Jean-François Bernard (Toshiba-La Vie Claire)
1988 : Steven Rooks (PDM)
1989 : Steven Rooks (PDM)

Image
1966 : Guido Neri (Molteni)
1968 : Georges Vandenberghe (Belgique)
1969 : Eric Leman (Flandria-De Clerck)

1970 : Cyrille Guimard (Fagor-Mercier)
1971 : Pieter Nassen (Mars-Flandria)
1972 : Willy Teirlinck (Sonolor)
1973 : Marc Demeyer (Carpenter-Shimano-Flandria)
1974 : Barry Hoban (Gan-Mercier)
1975 : Marc Demeyer (Carpenter-Confortluxe-Flandria)
1976 : Robert Mintkiewicz (Gitane-Campagnolo)
1977 : Pierre-Raymond Villemiane (Gitane-Campagnolo)
1978 : Jacques Bossis (Renault-Gitane)
1979 : Willy Teirlinck (KAS-Campagnolo)

1980 : Rudy Pevenage (Ijsboerke-Warncke Eis)
1981 : Freddy Maertens (Boule d'Or-Sunair)
1982 : Sean Kelly (Sem-France Loire)
1983 : Sean Kelly (Sem-Reydel-Mavic)
1984 : Jacques Hanegraaf (Kwantum Hallen-Yoko)
1985 : Jozef Lieckens (Lotto-Merckx)
1986 : Gerrit Solleveld (Superconfex-Yoko)
1987 : Gilbert Duclos-Lassalle (Z-Peugeot)
1988 : Frans Maasen (Superconfex-Yoko)
1989 : Sean Kelly (PDM-Ultima-Concorde)

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:13

Records et statistiques du classement général et des victoires d'étapes


Classement général
Les dossards vainqueurs
- 33 fois : 1
- 6 fois : 2, 11
- 4 fois : 15, 21, 51
- 3 fois : 4, 31, 33
- 2 fois : 7, 8, 12, 13, 14, 36, 131, 141
- 1 fois : 3, 5, 6, 10, 18 (Vingegaard), 19, 23, 32, 35, 38, 41, 45, 48, 61, 68, 72, 78, 80, 81, 91, 94, 97, 112, 123, 171, 181

Nombre de victoires finales :
5 : Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault, Miguel Indurain
4 : Christopher Froome
3 : Philippe Thys, Louison Bobet, Greg LeMond
2 : Lucien Petit-Breton, Firmin Lambot, Ottavio Bottecchia, Nicolas Frantz, André Leducq, Antonin Magne, Sylvère Maes, Gino Bartali, Fausto Coppi, Bernard Thévenet, Laurent Fignon, Alberto Contador, Tadej Pogačar

Nombre de victoires par pays :
    1 – 36 : France
    2 – 18 : Belgique
    3 – 12 : Espagne
    4 – 10 : Italie
    5 – 6 : Grande-Bretagne
    6 – 5 : Luxembourg
    7 – 3 : Etats-Unis
    8 – 2 : Danemark, Pays-Bas, Slovénie et Suisse
    12 – 1 : Allemagne, Australie, Colombie, Irlande
Vainqueurs les plus âgés :
    36 ans : Firmin Lambot (1922)
    34 ans : Henri Pélissier (1923), Gino Bartali (1948) et Cadel Evans (2011)
Vainqueurs les plus jeunes :
    19 ans : Henri Cornet (1904)
    21 ans : Tadej Pogačar (2020)
    22 ans : François Faber (1909), Octave Lapize (1910), Philippe Thys (1913), Romain Maes (1935), Felice Gimondi (1965), Laurent Fignon (1983), Egan Bernal (2019) et Tadej Pogačar (2021)
Plus petits écarts entre le vainqueur et son dauphin :
    8 secondes : Greg LeMond et Laurent Fignon (1989)
    23 secondes : Alberto Contador et Cadel Evans (2007)
    32 secondes : Oscar Pereiro et Andreas Kloden (2006)
    38 secondes : Jan Janssen et Herman Van Springel (1968)
Plus grand écarts entre le vainqueur et son dauphin :
2 heures 49 minutes 21 secondes : Maurice Garin et Lucien Pothier (1903)

Marques :
  1. Pinarello : 15 victoires | Delgado – 1988 ; Indurain – 1992, 1993, 1994 et 1995 ; Riis – 1996 ; Ullrich – 1997 ; Pereiro – 2006 ; Wiggins – 2012 ; Froome - 2013, 2015, 2016 et 2017 ; Thomas - 2018 ; Bernal - 2019
  2. Peugeot : 10 | Trousselier – 1905 ; Pottier – 1906 ; Petit-Breton – 1907 et 1908 ; Thys – 1913 et 1914 ; Lambot – 1922 ; Pingeon – 1967 ; Thévenet – 1975 et 1977
  3. Gitane : 9 dont 2 Renault-Elf-Gitane | Anquetil – 1963 et 1964 ; Van Impe – 1976 ; Hinault – 1978, 1979, 1981 et 1982 ; Fignon – 1983 et 1984 avec Renault-Elf
  4. Alcyon : 7 | Faber – 1909 ; Lapize – 1910 ; Garrigou – 1911 ; Defraye – 1912 ; Frantz – 1927 et 1928 ; De Waele – 1929
  5. Eddy Merckx : 5 | Eddy Merckx – 1969 à 1972, 1974

Nombre de porteurs du Maillot Jaune par nation :
  1. 85 : France
  2. 58 : Belgique
  3. 29 : Italie
  4. 19 : Pays-Bas
  5. 14 : Allemagne
  6. 12 : Espagne
  7. 9 : Grande-Bretagne, Luxembourg et Suisse
  8. .
  9. .
  10. 7 : Australie et Danemark
  11. .
  12. 3 : Colombie, Irlande
  13. .
  14. 2 : Canada, Norvège, Slovénie
  15. .
  16. .
  17. 1 : Afrique du Sud , Autriche , Estonie , États-Unis , Pologne , Portugal , Russie , Slovaquie , Ukraine
Nombre de maillots jaunes (demi-étapes incluses) :
  1. 111 : Eddy Merckx (97 jours)
  2. 79 : Bernard Hinault (76 jours)
  3. 60 : Miguel Indurain (60 jours)
  4. 59 : Chris Froome (59 jours)
  5. 52 : Jacques Anquetil (51 jours)
  6. 38 : Antonin Magne (38 jours)
Plus petit nombre de maillot jaune :
1/3 : Marinus Wagtmans, le matin du 27 juin 1971 au terme d’un contre-la-montre entre Mulhouse et Bâle.

Plus grand nombre de porteurs du Maillot Jaune sur un Tour :
8 porteurs :
    1958 : André Darrigade, Jos Hoevenaers, Wim Van Est, Gilbert Bauvin, Gerrit Voorting, André Darrigade, Raphaël Geminiani, Vito Favero, Raphaël Geminiani, Vito Favero, Charly Gaul
    1987 : Jelle Nijdam, Lech Piasecki, Erich Maechler, Charly Mottet, Martial Gayant, Charly Mottet, Jean-François Bernard, Pedro Delgado, Stephen Roche
Plus petit nombre de porteurs du Maillot Jaune sur un Tour :
1 porteur : Ottavio Bottecchia (1924), Nicolas Frantz (1928) et Romain Maes (1935)
2 porteurs :
    1920 : Louis Mottiat et Philippe Thys
    1921 : Mottiat et Léon Scieur
    1925 : Adelin Benoît et Ottavio Bottecchia
    1934 : Georges Speicher et Antonin Magne
    1961 : André Darrigade et Jacques Anquetil
    1970 : Italo Zilioli et Eddy Merckx
    1972 : Cyrille Guimard et Eddy Merckx
    1977 : Dietrich Thurau et Bernard Thévenet
    2012 : Fabian Cancellara et Bradley Wiggins

Victoires d'étapes
Nombre de victoires d’étapes :
  1. 34 : Eddy Merckx et Mark Cavendish
  2. .
  3. 28 : Bernard Hinault
  4. 25 : André Leducq
  5. 22 : André Darrigade
  6. 20 : Nicolas Frantz
  7. 19 : François Faber
  8. 17 : Jean Alavoine
  9. 16 : Charles Pélissier, René Le Grevès et Jacques Anquetil
Nombre de victoires d’étapes par nations (dont CLM par équipe) :
  1. 712 : France
  2. 488 : Belgique
  3. 269 : Italie
  4. 181 : Pays-Bas
  5. 129 : Espagne
    Voir PCS et Wikipédia pour le reste
Nombre de victoires d’étapes pour les coureurs français :
  1. 28 : Bernard Hinault
  2. 25 : André Leducq
  3. 22 : André Darrigade
  4. 17 : Jean Alavoine
  5. 16 : Jacques Anquetil, René Le Grevès et Charles Pelissier
  6. .
  7. .
  8. 12 : Louison Bobet, Louis Trousselier
  9. .
  10. 10 : Henri Pélissier et Maurice Archambaud
  11. .
  12. 9 : Laurent Fignon, Emile Georget, Antonin Magne, Georges Speicher et Bernard Thévenet
  13. .
  14. .
  15. .
  16. .
  17. 8 : René Vietto, Roger Hassenforder et Gustave Garrigou
  18. .
  19. .
  20. 7 : Raymond Poulidor, Richard Virenque, Cyrille Guimard, Jean-Pierre Danguillaume, Raphaël Geminiani, Jean-Baptiste Dortignacq, Georges Passerieu, Lucien Petit-Breton, Félix Goethals
Nombre de victoires en contre-la-montre :
  1. Bernard Hinault : 20 dont 5 prologues
  2. Eddy Merckx : 16 dont 3 prologues
  3. Jacques Anquetil : 11
Nombre de victoires en haute montagne :
  1. Eddy Merckx : 10
  2. Gino Bartali : 9
  3. Marco Pantani : 8
Nombre de victoires lors de la dernière étape :
  1. Mark Cavendish : 4 (2009 à 2012)
  2. Eddy Merckx : 3 (1972 à 1974)
  3. André Greipel (2015 et 2016), Marcel Kittel (2013 et 2014), Charles Pélissier (1930 et 1931), Nicolas Frantz (1927 et 1928) et Ottavio Bottecchia (1924 et 1925) : 2
Record de victoires d’étapes en un Tour :
8 : Charles Pélissier (1930), Eddy Merckx (1970 et 1974) et Freddy Maertens (1976)

Plus jeune vainqueur d’étape : Fabio Battesini, le 2 juillet 1931 à Brest : 19 ans, 4 mois et 13 jours

Plus ancien vainqueur d’étape : Pino Cerami, le 1er juillet 1963 à Pau : 41 ans, 3 mois et 3 jours

Alphabet : toutes les lettres de l’alphabet ont « remporté » une étape du Tour sauf une : le x !

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:14

Records et statistiques des classements annexes


Classement par points
Plus grand nombre de maillots verts remportés :
    7 : Peter Sagan (2012 à 2016, 2018 & 2019)
    6 : Erik Zabel (1996 à 2001)
    4 : Sean Kelly (1982, 1983, 1985, 1989)
Nombre de maillots verts par nations :
  1. 20 : Belgique
  2. 9 : France
  3. 7 : Allemagne et Slovaquie
  4. .
  5. 5 : Australie et Irlande
  6. .
  7. 4 : Pays-Bas
  8. 3 : Ouzbékistan
  9. 2 : : Grande-Bretagne, Italie, Norvège et Suisse
  10. .
  11. .
  12. .
  13. 1 : Espagne


Grand Prix de la montagne
Plus grand nombre de maillots à pois :
    7 : Richard Virenque (1994 à 1997, 1999, 2003 et 2004)
    6 : Federico Bahamontes (1954, 1958, 1959, 1962, 1963, 19964) et Lucien Van Impe (1971, 1972, 1975, 1977, 1981, 1983)
Nombre de maillots à pois par nations :
  1. 23 : France
  2. 16 : Espagne
  3. 12 : Italie
  4. 11 : Belgique
  5. 5 : Colombie
  6. 3 : Danemark
  7. 2 : Grande-Bretagne, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne et Slovénie
  8. .
  9. .
  10. .
  11. .
  12. 1 : Suisse


Classement du meilleur jeune
Plus grand nombre de maillots blancs :
    3 : Jan Ullrich (1996 à 1998), Andy Schleck (2008 à 2010) et Tadej Pogačar (2020 à 2022)
    2 : Marco Pantani (1994 et 1995), Nairo Quintana (2013 et 2015)
Nombre de maillots blancs par nations :
  1. 8 : France
  2. 5 : Colombie, Espagne, Italie et Pays-Bas
  3. .
  4. .
  5. .
  6. 4 : Allemagne
  7. .
  8. 3 : Etats-Unis, Luxembourg et Slovénie
  9. .
  10. .
  11. 2 : Australie, Grande-Bretagne et Russie
  12. .
  13. .
  14. 1 : Mexique, Ukraine


Classement par équipes de marque
Plus grand nombre de victoires au classement par équipes
    7 – Movistar (Banesto) : 1991, 1999, 2015, 2016, 2018, 2019, 2020
    5 – Mercier (Gan-Mercier, Miko-Mercier, Coop-Mercier) : 1972, 1975, 1978, 1980, 1982
    4 – Kas : 1965, 1966, 1974, 1976 | T-Mobile (Deutsche Telekom) : 1997, 2004, 2005, 2006
Nations aux équipes de marque les plus victorieuses à ce classement
  1. 20 : France
  2. 15 : Espagne
  3. 5 : Pays-Bas
  4. 4 : Allemagne
  5. 3 : Danemark, États-Unis, Italie
  6. .
  7. .
  8. 2 : Royaume-Uni
  9. 1 : Bahreïn, Kazakhstan, Luxembourg


Classement par équipes nationales
Équipes nationales victorieuses
  1. 10 : France (1930, 1933, 1934, 1937, 1951, 1955, 1957, 1960, 1961, 1967)
  2. 9 : Belgique (1931, 1935, 1936, 1938, 1948, 1950, 1956, 1958, 1959)
  3. 4 : Italie (1932, 1947, 1949, 1952)
  4. 1 : Belgique B (1939), Pays-Bas (1953), Suisse (1954), Espagne 1968


Classement puis prix de la super-combativité
Records de victoires
    4 : Eddy Merckx (1969, 1970, 1974, 1975)
    3 : Bernard Hinault (1981, 1984, 1986) et Richard Virenque (1996, 1997, 2004)
Palmarès par nation
  1. 33 : France
  2. 8 : Belgique
  3. 7 : Espagne
  4. 6 : Italie
  5. 4 : Pays-Bas
  6. 2 : Suisse
  7. 1 : Allemagne, Colombie, Danemark, Irlande, Kazakhstan, Slovaquie

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:14

Autres records et statistiques


Généralités
Nombre de participations :
    18 : Sylvain Chavanel (1 abandon, 1 retrait de l’équipe),
    17 : George Hincapie (1 abandon), Stuart O’Grady (2 abandons), Jens Voigt (2 abandons, 1 hors-délais)
    16 : Joop Zoetemelk (1 victoire), Haimar Zubeldia (1 abandon)
    15 : Lucien Van Impe (1 victoire), Guy Nulens (2 abandons), Viatcheslav Ekimov, Christophe Moreau (3 abandons, 1 exclusion), Thomas Voeckler
Vitesses maximales :
  • Du Tour, en moyenne : 42,026 km/h – Jonas Vingegaard en 2022
  • Pour une étape : 50,335 km/h – Mario Cippolini, Laval-Blois (194,5 km) en 1999
  • Pour un contre-la-montre : 55,446 km/h – Rohan Dennis, Utrecht-Utrecht (13,8 km) en 2015
  • Pour un prologue : 55,192 km/h – Chris Boardman, Lille-Euralille (7,2 km) en 1994
  • Pour un contre-la-montre par équipes : 57,841 km/h – Orica GreenEDGE, Nice-Nice (25 km) en 2013

Plus grand nombre de partants : 210 (1986)
Plus petit nombre de partants : 59 (1903)

Nombre de contre-la-montre par équipes dans l’histoire du Tour : 60, entre 1935 et 2023 (aucun depuis 2019)

Nombre maximal d’étapes : 25 et prologue (1987)
Plus longue étape : Les Sables-d'Olonne – Bayonne de 1919 à 1924 (482 km)
Parcours du Tour de France le plus long : 1926 – 5745 kilomètres

Nombre minimal d’étapes : 6 (1903 & 1904)
Plus courte étape en ligne : Luchon – Superbagnères en 1971 (19,6 km)
Parcours du Tour de France le plus court : 1904 – 2420 kilomètres

Premier vainqueur d'étape : Maurice Garin à Lyon en 1903
Dernier vainqueur d'étape en date : Jordi Meeus à Paris en 2023



Cumul des honneurs sur le Tour
Classements distinctifs
La lecture de ces statistiques est à mettre en perspective avec la création progressive des classements annexes.

Doublés classement général et grand prix de la montagne
    1938 : Gino Bartali
    1939 : Sylvère Maes
    1948 : Gino Bartali (2)
    1949 : Fausto Coppi
    1952 : Fausto Coppi (2)
    1959 : Federico Bahamontes
    1969 : Eddy Merckx
    1970 : Eddy Merckx
    2008 : Carlos Sastre
    2015 : Christopher Froome
    2020 : Tadej Pogačar
    2021 : Tadej Pogačar
    2022 : Jonas Vingegaard
Doublés classements général et par points
    1969 : Eddy Merckx
    1971 : Eddy Merckx
    1972 : Eddy Merckx
    1979 : Bernard Hinault
Doublés grand prix de la montagne et classement par points
    1969 : Eddy Merckx
Maillots blancs vainqueur du Tour de France
    1983 : Laurent Fignon
    1997 : Jan Ullrich
    2007 : Alberto Contador
    2010 : Andy Schleck
    2019 : Egan Bernal
    2020 : Tadej Pogačar
    2021 : Tadej Pogačar
Doublés grand prix de la montagne et classement du meilleur jeune
    2013 : Nairo Quintana
    2020 : Tadej Pogačar
    2021 : Tadej Pogačar
Doublés classement général et combativité
    1969 : Eddy Merckx
    1970 : Eddy Merckx
    1973 : Luis Ocaña
    1974 : Eddy Merckx
    1981 : Bernard Hinault
Doublés grand prix de la montagne et combativité
    1958 : Federico Bahamontes
    1969 : Eddy Merckx
    1970 : Eddy Merckx
    1986 : Bernard Hinault
    1991 : Claudio Chiappucci
    1992 : Claudio Chiappucci
    1996 : Richard Virenque
    1997 : Richard Virenque
    2001 : Laurent Jalabert
    2002 : Laurent Jalabert
    2004 : Richard Virenque
    2017 : Warren Barguil
Doublés classement par points et combativité
    1960 : Jean Graczyk
    1963 : Rik Van Looy
    1969 : Eddy Merckx
    2022 : Wout Van Aert

Les triplés sur les principaux classements d'une édition
    1970 : Eddy Merckx – Général, Montagne, Combativité
    2020 : Tadej Pogačar – Général, Montagne, Jeune
    2021 : Tadej Pogačar – Général, Montagne, Jeune
Le quadruplé sur les principaux classements d'une édition
    1969 : Eddy Merckx – Général, Montagne, Points, Combativité
Quintuplé sur les principaux classements d'une édition
    Personne mais Eddy Merckx l'aurait fait en 1969 si le classement du meilleur jeune avait existé

Évènements lors de la dernière étape
Changement de leader du général
  1. 1947 : Jean Robic prend pour la 1ère fois le maillot jaune au détriment de Pierre Brambilla
  2. 1968 : Jan Janssen prend pour la 1ère fois le maillot jaune au détriment de Herman Van Springel
  3. 1989 : Greg LeMond reprend le maillot jaune à Laurent Fignon
Vainqueurs du général et de la dernière étape
  1. 1903 : Maurice Garin
  2. 1906 : René Pottier
  3. 1908 : Lucien Petit-Breton
  4. 1924 : Ottavio Bottechia
  5. 1925 : Ottavio Bottechia
  6. 1928 : Nicolas Frantz
  7. 1932 : André Leducq
  8. 1935 : Romain Maes
  9. 1964 : Jacques Anquetil
  10. 1965 : Felice Gimondi
  11. 1968 : Jan Janssen
  12. 1969 : Eddy Merckx
  13. 1970 : Eddy Merckx
  14. 1971 : Eddy Merckx
  15. 1972 : Eddy Merckx
  16. 1974 : Eddy Merckx
  17. 1979 : Bernard Hinault
  18. 1982 : Bernard Hinault
  19. 1989 : Greg LeMond
Vainqueurs du classement par points et de la dernière étape
  1. 1960 : Jean Graczyk
  2. 1963 : Rik Van Looy
  3. 1969 : Eddy Merckx
  4. 1971 : Eddy Merckx
  5. 1972 : Eddy Merckx
  6. 1979 : Bernard Hinault
  7. 1981 : Freddy Maertens
  8. 1993 : Djamolidine Abdoujaparov
  9. 2002 : Robbie McEwen
  10. 2011 : Mark Cavendish
  11. 2020 : Sam Bennett
Modifié en dernier par friton01 le 16 Juin 2024, 16:58, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:14

Performances remarquables incluant le Tour de France


En carrière
Sur les grands tours
Vainqueurs des trois grands tours
CoureurGiro d'ItaliaTour de FranceVuelta a EspañaTotal (période)
Jacques Anquetil2 : 1960, 19645 : 1957, 1961 à 19641 : 19638 : 1957-1964
Felice Gimondi3 : 1967, 1969, 19761 : 19651 : 19685 : 1965-1976
Eddy Merckx5 : 1968, 1970, 1972 à 19745 : 1969 à 1972, 19741 : 197311 : 1968-1974
Bernard Hinault3 : 1980, 1982, 19855 : 1978, 1979, 1981, 1982, 19852 : 1978, 198310 : 1978-1985
Alberto Contador2 : 2008, 20152 : 2007, 20093 : 2008, 2012, 20147 : 2007-2015
Vincenzo Nibali2 : 2013, 20161 : 20141 : 20104 : 2010-2016
Christopher Froome1 : 20184 : 2013, 2015 à 20172 : 2011, 20177 : 2011-2018

Coureurs vainqueurs des grand prix de la montagne du Giro, du Tour et de la Vuelta
CoureurGiro d'ItaliaTour de FranceVuelta a EspañaTotal (période)
Federico Bahamontes1 : 19566 : 1954, 1958, 1959, 1962 à 19642 : 1957, 19589 : 1954-1964
Luis Herrera1 : 19892 : 1985, 19872 : 1987, 19915 : 1985-1991

Coureurs vainqueurs des classements à points du Giro, du Tour et de la Vuelta
CoureurGiro d'ItaliaTour de FranceVuelta a EspañaTotal (période)
Eddy Merckx2 : 1968, 19733 : 1969, 1971, 19721 : 19736 : 1968-1973
Djamolidine Abdoujaparov1 : 19943 : 1991, 1993, 19941 : 19925 : 1991-1994
Laurent Jalabert1 : 19992 : 1992, 19954 : 1994 à 19977 : 1992-1999
Alessandro Petacchi1 : 20041 : 20101 : 20053 : 2004-2010
Mark Cavendish1 : 20132 : 2011, 20211 : 20104 : 2010-2021

Coureurs vainqueurs des classements du meilleur jeune du Giro, du Tour et de la Vuelta
    Aucun

Coureurs ayant remporté le plus de grands tours
RangCoureurGiro d'ItaliaTour de FranceVuelta a EspañaTotal (période)
1 Eddy Merckx5 : 1968, 1970, 1972 à 19745 : 1969 à 1972, 19741 : 197311 : 1968-1974
2 Bernard Hinault3 : 1980, 1982, 19855 : 1978, 1979, 1981, 1982, 19852 : 1978, 198310 : 1978-1985
3 Jacques Anquetil2 : 1960, 19645 : 1957, 1961 à 19641 : 19638 : 1957-1964

Coureurs ayant remporté le plus de grands prix de la montagne de grand tour
RangCoureurGiro d'ItaliaTour de FranceVuelta a EspañaTotal (période)
1 Gino Bartali
Federico Bahamontes
1 : 1956
7 : 1935 à 1937, 1939, 1940, 1946, 1947
6 : 1954, 1958, 1959, 1962 à 1964
2 : 1938, 1948
2 : 1957, 1958
0
9 : 1954-1964
9 : 1935-1948
3 Lucien Van Impe2 : 1982, 19836 : 1971, 1972, 1975, 1977, 1981, 198308 : 1971-1983

Coureurs ayant remporté le plus de classements par points de grand tour
RangCoureurGiro d'ItaliaTour de FranceVuelta a EspañaTotal (période)
1 Erik Zabel06 : 1996 à 20013 : 2002 à 20049 : 1996-2004
2 Sean Kelly
Peter Sagan
0
1 : 2021
4 : 1982, 1983, 1985, 1989
7 : 2012 à 2016, 2018, 2019
4 : 1980, 1985, 1986, 1988
0
8 : 1980-1989
8 : 2012-2021

Coureurs ayant remporté le plus de classements du meilleur jeune de grand tour
RangCoureurGiro d'ItaliaTour de FranceVuelta a EspañaTotal (période)
1 Andy Schleck
Tadej Pogačar
1 : 2007
0
3 : 2008 à 2010
3 : 2020 à 2022
0
1 : 2019
4 : 2007-2010
4 : 2019-2022
3 Jan Ullrich
Nairo Quintana
Miguel Ángel López
0
1 : 2014
2 : 2018, 2019
3 : 1996 à 1998
2 : 2013, 2015
0
0
0
1 : 2017
3 : 1996-1998
3 : 2013-2015
3 : 2013-2017

Coureurs ayant remporté le plus d'étapes sur les grands tours
RangCoureurGiro d'ItaliaTour de FranceVuelta a EspañaTotal (période)
1 Eddy Merckx24 : 1967 à 1970, 1972 à 197434 : 1969 à 1972, 1974, 19756 : 197364 : 1967-1975
2 Mario Cipollini42 : 1989 à 1992, 1995 à 200312 : 1993, 1995 à 19993 : 200257 : 1989-2003
3 Mark Cavendish17 : 2008, 2009, 2011 à 2013, 2022, 202334 : 2008 à 2013, 2015, 2016, 20213 : 201054 : 2008-2023


Sur le Tour et d'autres courses
Coureurs vainqueurs du Tour de France et des championnats du monde au cours de leur carrière
  1. Georges Speicher : TDF 1933 & Mondiaux 1933
  2. Antonin Magne : TDF 1931 et 1934 & Mondiaux 1936
  3. Ferdi Kübler : TDF 1950 & Mondiaux 1951
  4. Fausto Coppi : TDF 1949 et 1952 & Mondiaux 1953
  5. Louison Bobet : TDF 1953 à 1955 & Mondiaux 1954
  6. Jan Janssen : TDF 1968 & Mondiaux 1964
  7. Felice Gimondi : TDF 1965 & Mondiaux 1973
  8. Eddy Merckx : TDF 1969 à 1972 et 1974 & Mondiaux 1967, 1974 et 1974
  9. Bernard Hinault : TDF 1978, 1979, 1981, 1982, 1985 & Mondiaux 1980
  10. Joop Zoetemelk : TDF 1980 & Mondiaux 1985
  11. Greg LeMond : TDF 1986, 1989 et 1990 & Mondiaux 1983 et 1989
  12. Stephen Roche : TDF 1987 & Mondiaux 1987
  13. Miguel Indurain : TDF 1991 à 1995 & Mondiaux (CLM) 1995
  14. Jan Ullrich : TDF 1997 & Mondiaux (CLM) 1999 et 2001
  15. Cadel Evans : TDF 2011 & Mondiaux 2009
  16. Bradley Wiggins : TDF 2012 & Mondiaux (CLM) 2014 & Mondiaux (Piste) 2003, 2007, 2008 et 2016
  17. Geraint Thomas : TDF 2018 & Mondiaux (Piste) 2007, 2008 et 2012
Coureurs vainqueurs du Tour de France et des Jeux Olympiques au cours de leur carrière
  1. Miguel Indurain : TDF 1991 à 1995 & JO (CLM) 1996
  2. Jan Ullrich : TDF 1997 & JO 2000
  3. Bradley Wiggins : TDF 2012 & JO (CLM) 2012 & JO (Piste) 2004, 2008 et 2016
  4. Geraint Thomas : TDF 2018 & JO (Piste) 2008 et 2012
Coureurs vainqueurs du Tour de France et de Paris-Roubaix au cours de leur carrière
  1. Maurice Garin : TDF 1903 & Roubaix 1897 et 1898
  2. Louis Trousselier : TDF 1905 & Roubaix 1905
  3. Henri Cornet : TDF 1904 & Roubaix 1906
  4. Octave Lapize : TDF 1910 & Roubaix 1909 à 1911
  5. François Faber : TDF 1909 & Roubaix 1911
  6. Henri Pélissier : TDF 1923 & Roubaix 1919 et 1921
  7. André Leducq : TDF 1930 et 1932 & Paris-Roubaix 1928
  8. Sylvère Maes : TDF 1936 et 1939 & Roubaix 1933
  9. Fausto Coppi : TDF 1949 et 1952 & Roubaix 1950
  10. Louison Bobet : TDF 1953 à 1955 & Roubaix 1956
  11. Felice Gimondi : TDF 1965 & Roubaix 1966
  12. Jan Janssen : TDF 1968 & Roubaix 1967
  13. Eddy Merckx : TDF 1969 à 1972 et 1974 & Roubaix 1968, 1970 et 1973
  14. Bernard Hinault : TDF 1978, 1979, 1981, 1982, 1985 & Roubaix 1981
Coureurs vainqueurs du Tour de France et de Bordeaux-Paris au cours de leur carrière
  1. Maurice Garin : TDF 1903 & Bordeaux Paris 1902
  2. Louis Trousselier : TDF 1905 & Bordeaux-Paris 1908
  3. François Faber : TDF 1909 & Bordeaux-Paris 1909
  4. Henri Pélissier : TDF 1923 & Bordeaux-Paris 1919
  5. Ferdi Kübler : TDF 1950 & Bordeaux-Paris 1953
  6. Louison Bobet : TDF 1953 à 1955 & Bordeaux-Paris 1959
  7. Jacques Anquetil : TDF 1957 et 1961 à 1964 & Bordeaux-Paris 1965
  8. Jan Janssen : TDF 1968 & Bordeaux-Paris 1966
Coureurs vainqueurs du Tour de France et de Paris-Tours au cours de leur carrière
  1. Lucien Petit-Breton : TDF 1907 et 1908 & Paris-Tours 1906
  2. François Faber : TDF 1909 & Paris-Tours 1909 et 1910
  3. Octave Lapize : TDF 1910 & Paris-Tours 1911
  4. Philippe Thys : TDF 1913, 1914 et 1920 & Paris-Tours 1917
  5. Henri Pélissier : TDF 1923 & Paris-Tours 1922
  6. Nicolas Frantz : TDF 1927 et 1928 & Paris-Tours 1929
  7. André Leducq : TDF 1930 et 1932 & Paris-Tours 1931
Coureurs vainqueurs du Tour de France et de Grand Prix des Nations au cours de leur carrière
  1. Antonin Magne : TDF 1931 et 1934 & GP 1934 à 1936
  2. Fausto Coppi : TDF 1949 et 1952 & GP 1946 et 1947
  3. Hugo Koblet : TDF 1955 & GP 1951
  4. Louison Bobet : TDF 1953 à 1955 & GP 1952
  5. Jacques Anquetil : TDF 1957 et 1961 à 1964 & GP 1953 à 1958, 1961, 1965 et 1966
  6. Felice Gimondi : TDF 1965 & GP 1967 et 1968
  7. Luis Ocaña : TDF 1973 & GP 1971
  8. Eddy Merckx : TDF 1969 à 1972 et 1974 & GP 1973
  9. Bernard Hinault : TDF 1978, 1979, 1981, 1982, 1985 & GP 1977 à 1979, 1982 et 1984
  10. Laurent Fignon : TDF 1983 et 1984 & GP 1989



En 12 mois
Sur les grands tours
Doublés Giro-Tour la même année
  1. Fausto Coppi (1) : 1949
  2. Fausto Coppi : 1952
  3. Jacques Anquetil (2) : 1964
  4. Eddy Merckx (3) : 1970
  5. Eddy Merckx : 1972
  6. Eddy Merckx : 1974
  7. Bernard Hinault (4) : 1982
  8. Bernard Hinault : 1985
  9. Stephen Roche (5) : 1987
  10. Miguel Indurain (6) : 1992
  11. Miguel Indurain : 1993
  12. Marco Pantani (7) : 1998
Doublés Tour-Vuelta la même année
  1. Jacques Anquetil : 1963
  2. Bernard Hinault : 1978
  3. Christopher Froome : 2017
Doublés sur les grands prix de la montagne de grands tours la même année
  1. Fausto Coppi : Giro-Tour 1949
  2. Charly Gaul : Giro-Tour 1956
  3. Federico Bahamontes : Vuelta-Tour 1958
  4. Julio Jiménez : Vuelta-Tour 1965
  5. Lucien Van Impe : Giro-Tour 1983
  6. Luis Herrera : Vuelta-Tour 1987
  7. Claudio Chiappucci : Giro-Tour 1992
  8. Tony Rominger : Vuelta-Tour 1993
Doublés sur les classements par points de grands tours la même année
  1. Rudi Altig : Vuelta-Tour 1962
  2. Jan Janssen : Vuelta-Tour 1967
  3. Sean Kelly : Vuelta-Tour 1985
  4. Djamolidine Abdoujaparov : Giro-Tour 1994
  5. Laurent Jalabert : Tour-Vuelta 1995
Doublés sur les classements du meilleur jeune de grands tours la même année
    Aucun
Victoires d'étapes sur les trois grands tours la même année
  1. Miguel Poblet : 1956
  2. Pierino Baffi : 1958
  3. Alessandro Petacchi : 2003

Sur le Tour et d'autres courses
Doublés Paris-Nice – Tour de France la même année
  1. Roger Lapébie : 1937
  2. Jacques Anquetil : 1957
  3. Jacques Anquetil : 1961
  4. Jacques Anquetil : 1963
  5. Eddy Merckx : 1969
  6. Eddy Merckx : 1970
  7. Eddy Merckx : 1971
  8. Alberto Contador : 2007
  9. Bradley Wiggins : 2012
  10. Egan Bernal : 2019
Doublés Critérium du Dauphiné – Tour de France la même année
  1. Louison Bobet : 1955
  2. Jacques Anquetil : 1963
  3. Eddy Merckx : 1971
  4. Luis Ocaña : 1973
  5. Bernard Thévenet : 1975
  6. Bernard Hinault : 1979
  7. Bernard Hinault : 1981
  8. Miguel Indurain : 1995
  9. Bradley Wiggins : 2012
  10. Christopher Froome : 2013
  11. Christopher Froome : 2015
  12. Christopher Froome : 2016
  13. Geraint Thomas : 2018
Triplés Paris-Nice – Critérium du Dauphiné – Tour de France la même année
  1. Jacques Anquetil : 1963
  2. Eddy Merckx : 1971
  3. Bradley Wiggins : 2012

Doublés Tour de Suisse – Tour de France la même année
  1. Eddy Merckx : 1974
  2. Egan Bernal : 2019

Champions du monde en titre vainqueurs du Tour de France
  1. Louison Bobet : 1955
  2. Eddy Merckx : 1972
  3. Bernard Hinault : 1981
  4. Greg LeMond : 1990
Doublés Tour de France – Championnats du monde la même année
  1. Georges Speicher : 1933
  2. Louison Bobet : 1954
  3. Eddy Merckx : 1971
  4. Eddy Merckx : 1974
  5. Stephen Roche : 1987
  6. Greg LeMond : 1989
  7. Miguel Indurain : 1995 (CLM)
Champion olympique en titre vainqueur du Tour de France
  1. Bradley Wiggins : 2012 (Piste 2008)
Doublé Tour de France – Jeux Olympiques la même année
  1. Bradley Wiggins : 2012 (CLM)

Doublés Tour de France – Milan-Sanremo la même année
  1. Lucien Petit-Breton : 1907
  2. Gustave Garrigou : 1911
  3. Fausto Coppi : 1949
  4. Eddy Merckx : 1969
  5. Eddy Merckx : 1971
  6. Eddy Merckx : 1972
Doublés Tour de France – Tour des Flandres la même année
  1. Louison Bobet : 1955
  2. Eddy Merckx : 1969
Doublés Tour de France – Paris-Roubaix la même année
  1. Louis Trousselier : 1905
  2. Octave Lapize : 1910
  3. Eddy Merckx : 1970
  4. Bernard Hinault : 1981
Doublés Tour de France – Liège-Bastogne-Liège la même année
  1. Eddy Merckx : 1969
  2. Eddy Merckx : 1971
  3. Eddy Merckx : 1972
  4. Tadej Pogačar : 2021
Doublés Tour de France – Tour de Lombardie la même année
  1. Fausto Coppi : 1949
  2. Eddy Merckx : 1971
  3. Eddy Merckx : 1972
  4. Bernard Hinault : 1979
  5. Tadej Pogačar : 2021
Modifié en dernier par friton01 le 14 Juin 2023, 00:38, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:15

La France sur le Tour


Les résultats français sur le Tour depuis 1903 :
1903 : Premier au général : Maurice Garin (1er) | 5 étapes (Maurice Garin, x3 ; Hippolyte Aucouturier, x2)
1904 : Premier au général : Henri Cornet (1er) | 5 étapes (Antonin Faure ; Henri Cornet ; François Beaugendre ; Jean-Baptiste Dortignacq, x2)
1905 : Premier au général : Louis Trousselier (1er) | 11 étapes/11 (Louis Trousselier, x5 ; Hippolyte Aucouturier, x3 ; Jean-Baptiste Dortignacq, x3)
1906 : Premier au général : René Pottier (1er) | 13 étapes/13 (Émile Georget ; René Pottier, x5 ; Georges Passerieu, x2 ; Louis Trousselier, x4 ; Jean-Baptiste Dortignacq)
1907 : Premier au général : Lucien Petit-Breton (1er) | 14 étapes/14 (Louis Trousselier, x2 ; Émile Georget, x6 ; Marcel Cadole ; Georges Passerieu, x2 ; Lucien Petit-Breton, x2 ; Gustave Garrigou, x2)
1908 : Premier au général : Lucien Petit-Breton (1er) | 10 étapes (Georges Passerieu, x3 ; Lucien Petit-Breton, x5 ; Jean-Baptiste Dortignacq ; Georges Paulmier)
1909 : Premier au général : Gustave Garrigou (2e) | 7 étapes (Ernest Paul ; Jean Alavoine, x2 ; Contant Ménager ; Louis Trousselier ; Gustave Garrigou ; Paul Duboc)

Image
Louis Trousselier, vainqueur du Tour de France 1905 et de 13 étapes entre 1905 et 1910

1910 : Premier au général : Octave Lapize (1er) | 11 étapes (Charles Crupelandt ; Émile Georget ; Octave Lapize, x4 ; Julien Maitron ; Georges Paulmier ; Ernest Paul ; Louis Trousselier ; Gustave Garrigou)
1911 : Premier au général : Gustave Garrigou (1er) | 12 étapes (Gustave Garrigou, x2 ; Charles Crupelandt, x2 ; Émile Georget ; Paul Duboc, x4 ; Maurice Brocco ; Marcel Godivier, x2)
1912 : Premier au général : Eugène Christophe (2e) | 8 étapes (Charles Crupelandt ; Eugène Christophe, x3 ; Octave Lapize ; Jean Alavoine, x3)
1913 : Premier au général : Gustave Garrigou (2e) | 2 étapes (Henri Pélissier ; Gustave Garrigou)
1914 : Premier au général : Henri Pélissier (2e) | 7 étapes (Émile Engel ; Jean Alavoine ; Octave Lapize ; Henri Pélissier, x3 ; Gustave Garrigou)

1919 : Premier au général : Jean Alavoine (2e) | 11 étapes (Henri Pélissier ; Francis Pélissier ; Jean Alavoine, x5 ; Honoré Barthélémy, x4)

Image
Gaston Rebry (France), Julien Vervaecke (Belgique), André Leducq (France) et Nicolas Frantz (Luxembourg) en 1928, à Paris

1920 : Premier au général : Honoré Barthélémy (8e) | 3 étapes (Henri Pélissier, x2 ; Félix Goethals)
1921 : Premier au général : Honoré Barthélémy (3e) | 5 étapes (Romain Bellenger ; Félix Goethals, x3 ; Honoré Barthélémy)
1922 : Premier au général : Jean Alavoine (2e) | 6 étapes (Robert Jacquinot, x2 ; Romain Bellenger ; Jean Alavoine, x3)
1923 : Premier au général : Henri Pélissier (1er) | 12 étapes (Robert Jacquinot, x2 ; Henri Pélissier, x3 ; Jean Alavoine, x3 ; Joseph Muller ; Romain Bellenger ; Félix Goethals, x2)
1924 : Premier au général : Joseph Muller (6e) | 4 étapes (Romain Bellenger, x2 ; Félix Goethals ; Arsène Alancourt)
1925 : Premier au général : Romain Bellenger (11e) | 1 étape (Romain Bellenger)
1926 : Premier au général : Georges Cuvilier (8e) | 0 étape
1927 : Premier au général : André Leducq (4e) | 6 étapes (Francis Pélissier ; Ferdinand Le Drogo ; André Leducq, x3 ; Antonin Magne)
1928 : Premier au général : André Leducq (2e) | 13 étapes (André Leducq, x4 ; Marcel Bidot ; Victor Fontan, x2 ; Antonin Magne, x2 ; Julien Moineau ; Pierre Magne ; Joseph Mauclair ; Marcel Huot)
1929 : Premier au général : Antonin Magne (7e) | 10 étapes (André Leducq, x5 ; Paul Le Drogo ; Julien Moineau ; Marcel Bidot ; Benoît Faure ; Charles Pélissier)

Image
Antonin Magne, Yves Le Goff et Alfons Schepers (Belgique) dans le col du Télégraphe lors de l'étape Aix-les-Bains - Grenoble de 1934

1930 : 1 équipe, 55 coureurs. | Premier au général : André Leducq (1er) | 13 étapes (Charles Pélissier, x8 ; André Leducq, x2 ; Jules Merviel ; Antonin Magne ; Louis Peglion) | Classement par équipes (France)
1931 : 1 équipe, 30 coureurs. | Premier au général : Antonin Magne (1er) | 8 étapes (André Godinat ; Charles Pélissier, x5 ; Antonin Magne ; André Leducq)
1932 : 1 équipe, 27 coureurs. | Premier au général : André Leducq (1er) | 7 étapes (André Leducq, x6 ; Roger Lapébie)
1933 : 1 équipe, 29 coureurs. | Premier au général : Georges Speicher (1er) | 9 étapes (Maurice Archambaud, x2 ; Georges Speicher, x3 ; Fernand Cornez ; André Leducq, x2 ; René Le Grevès)|Classement par équipes (France)
1934 : 1 équipe, 20 coureurs. | Premier au général : Antonin Magne (1er) | 20 étapes (Georges Speicher, x5 ; René Le Grevès, x4 ; Roger Lapébie, x5 ; René Vietto, x4 ; Antonin Magne, x2 ; Raymond Louviot) | Classement de la montagne (René Vietto)
1935 : Premier au général : Georges Speicher (6e) | 13 étapes (Charles Pélissier, x2 ; Maurice Archambaud, x2 ; René Vietto, x2 ; Georges Speicher ; René Le Grevès, x4 ; Julien Moineau ; André Leducq)
1936 : 1 équipe, 39 coureurs. | Premier au général : Antonin Magne (2e) | 13 étapes (Maurice Archambaud ; René Le Grevès, x6 ; Jean-Marie Goasmat ; Léon Level ; Paul Maye, x2 ; Sauveur Ducazeaux ; Antonin Magne)
1937 : 1 équipe, 33 coureurs. | Premier au général : Roger Lapébie (1er) | 9 étapes (Maurice Archambaud ; Henri Puppo ; Roger Lapébie, x3 ; Alphonse Antoine ; Paul Chocque, x2 ; Raymond Passat) | Classement par équipes (France)
1938 : 3 équipes, 36 coureurs. | Premier au général : Victor Cosson (3e) | 7 étapes (Jean Fréchaut, x3 ; Antonin Magne, x2 ; Dante Gianello ; Fabien Galateau ; André Leducq)
1939 : 5 équipes, 40 coureurs. | Premier au général : René Vietto (2e) | 17 étapes (Amédée Fournier, x2 ; Éloi Tassin ; Pierre Cloarec, x2 ; Raymond Louviot ; Edmond Pagès ; Raymond Passat ; Pierre Jaminet ; Maurice Archambaud, x4 ; Fabien Galateau ; Pierre Gallien ; Pierre Jaminet ; René Le Grevès)

1947 : 6 équipes, 58 coureurs. | Premier au général : Jean Robic (1er) | 12 étapes (René Vietto, x2 ; Jean Robic, x3 ; Lucien Teisseire, x2 ; Édouard Fachleitner ; Henri Massal ; Albert Bourlon ; Éloi Tassin ; Maurice Diot)
1948 : 6 équipes, 61 coureurs. | Premier au général : Guy Lapébie (3e) | 6 étapes (Guy Lapébie ; Jacques Pras ; Raoul Rémy ; Louison Bobet, x2 ; Bernard Gauthier)
1949 : 5 équipes, 46 coureurs. | Premier au général : Jacques Marinelli (3e) | 8 étapes (Marcel Dussault ; Lucien Teisseire ; Adolphe Deladda ; Guy Lapébie ; Louis Caput ; Jean Robic ; Émile Idée ; Raphaël Géminiani)

Image
Louison Bobet

1950 : 7 équipes, 63 coureurs. | Premier au général : Louison Bobet (3e) | 9 étapes (Nello Lauredi ; Marcel Dussault ; Marcel Molinès ; Custodio Dos Reis ; Raphaël Géminiani, x2 ; Louison Bobet ; Gino Sciardis ; Émile Baffert) | Classement de la montagne (Louison Bobet)
1951 : 6 équipes, 68 coureurs. | Premier au général : Raphaël Géminiani (2e) | 6 étapes (Georges Meunier ; Roger Lévêque ; Édouard Muller ; Raphaël Géminiani ; Louison Bobet ; Adolphe Deledda) | Classement de la montagne (Raphaël Géminiani) | Classement par équipes (France)
1952 : 6 équipes, 61 coureurs. | Premier au général : Jean Robic (5e) | 9 étapes (Nello Lauredi ; Pierre Molinéris ; Raphaël Géminiani, x2 ; Raoul Rémy ; Jean Robic ; Georges Decaux ; Jacques Vivier ; Antonin Rolland)
1953 : 6 équipes, 59 coureurs. | Premier au général : Louison Bobet (1er) | 10 étapes (Stanislas Bober ; Jean Malléjac ; Jean Robic ; André Darrigade ; Nello Lauredi ; Bernard Quennehen ; Maurice Quentin ; Louison Bobet, x2 ; Georges Meunier)
1954 : 6 équipes, 59 coureurs. | Premier au général : Louison Bobet (1er) | 15 étapes (Louison Bobet, x3 ; Marcel Dussault ; Dominique Forlini, x2 ; Jacques Vivier ; Gilbert Bauvin, x2 ; Jean Forestier ; Lucien Lazaridès ; Jean Dotto ; Lucien Teisseire ; François Mahé ; Robert Varnajo)
1955 : 6 équipes, 60 coureurs. | Premier au général : Louison Bobet (1er) | 9 étapes (Antoine Rolland ; Louison Bobet, x2 ; Roger Hassenforder ; André Darrigade ; Raphaël Géminiani ; Lucien Lazaridès ; Louis Caput ; Jean Forestier) | Classement par équipes (France)
1956 : 6 équipes, 57 coureurs. | Premier au général : Roger Walkowiak (1er) | 8 étapes (André Darrigade ; Roger Hassenforder, x4 ; Joseph Morvan ; Joseph Thomin ; Jean Forestier)
1957 : 6 équipes, 60 coureurs. | Premier au général : Jacques Anquetil (1er) | Classement par points (Jean Forestier) | Classement par équipes (France)
1958 : 4 équipes, 47 coureurs. | Premier au général : Raphaël Géminiani (3e) | 17 étapes (André Darrigade, x3 : René Privat, x3 ; France ; Jacques Anquetil, x4 ; Gilbert Bauvin ; André Trochut ; Roger Hassenforder, x2 ; Jean Stablinski ; Jean Bourlès ) | 9 étapes (André Darrigade, x5 ; Gilbert Bauvin ; Jean Gainche ; Tino Sabbadini ; Louis Bergaud) | Classement par points (Jean Graczyk)
1959 : 4 équipes, 48 coureurs. | Premier au général : Henri Anglade (2e) | 12 étapes (André Darrigade, x2 ; Robert Cazala ; Jean Graczyk ; Roger Rivière, x2 ; Roger Hassenforder ; Michel Dejouhannet ; Marcel Queheille ; Henry Anglade ; André Le Dissez ; Joseph Groussard) | Classement par points (André Darrigade)

Image
Jacques Anquetil et Raymond Poulidor dans le Puy de Dôme (1964)

1960 : 5 équipes, 46 coureurs. | Premier au général : Raymond Mastrotto (6e) | 10 étapes (Roger Rivière, x3 ; René Privat ; Jean Graczyk, x4 ; André Darrigade ; Pierre Beuffeuil) | Classement par points (Jean Graczyk) | Classement par équipes (France)
1961 : 4 équipes, 49 coureurs. | Premier au général : Jacques Anquetil (1er) | 11 étapes (André Darrigade, x4 ; Jacques Anquetil, x2 ; Anatole Novak ; Louis Bergaud ; Jean Stablinski ; Jean Forestier ; Robert Cazala) | Classement par points (André Darrigade) | Classement par équipes (France)
1962 : 7 équipes, 50 coureurs. | Premier au général : Jacques Anquetil (1er) | 7 étapes (André Darrigade ; Robert Cazala, x2 ; Jacques Anquetil, x2 ; Jean Stablinski ; Raymond Poulidor) | Classement par équipes (St. Raphaël)
1963 : 4 équipes, 29 coureurs. | Premier au général : Jacques Anquetil (1er) | 8 étapes (Pelforth ; Jacques Anquetil, x4 ; Guy Ignolin, x2 ; André Darrigade) | Classement par équipes (St. Raphaël)
1964 : 5 équipes, 35 coureurs. | Premier au général : Jacques Anquetil (1er) | 8 étapes (André Darrigade, x2 ; Jacques Anquetil, x4 ; Raymond Poulidor ; Jean Stablinski) | Classement par équipes (Pelforth)
1965 : 5 équipes, 33 coureurs. | Premier au général : Raymond Poulidor (2e) | 3 étapes (Ford France-Gitane-Dunlop ; Raymond Poulidor, x2)
1966 : 5 équipes, 35 coureurs. | Premier au général : Lucien Aimar (1er) | 2 étapes (Raymond Poulidor ; Pierre Beuffeuil)
1967 : 3 équipes, 30 coureurs. | Premier au général : Roger Pingeon (1er) | 8 étapes (Roger Pingeon ; Lucien Aimar ; José Samyn ; Raymond Riotte ; Raymond Mastrotto ; Jean Stablinski ; Paul Lemeteyer Raymond Poulidor) |Classement par équipes (France)
1968 : 3 équipes, 30 coureurs. | Premier au général : Roger Pingeon (5e) | 10 étapes (Charly Grosskost, x2 ; Georges Chappe ; André Desvages ; Jean Dumont ; Gilbert Bellone ; Roger Pingeon, x2 ; Jean-Pierre Genet ; Maurice Izier)
1969 : 5 équipes, 36 coureurs. | Premier au général : Roger Pingeon (2e) | 3 étapes (Roger Pingeon ; Raymond Delisle ; Pierre Matignon)

Image
Bernard Thévenet face à Eddy Merckx, le 13 juillet 1975 (Nice-Pra Loup)

1970 : 4 équipes, 32 coureurs. | Premier au général : Raymond Poulidor (7e) | 5 étapes (Cyrille Guimard ; Alain Vasseur ; Bernard Thévenet ; Christian Raymond ; Jean-Pierre Danguillaume)
1971 : 5 équipes, 35 coureurs. | Premier au général : Bernard Thévenet (4e) | 4 étapes (Jean-Pierre Genet ; Bernard Thévenet ; Bernard Labourdette ; Jean-Pierre Danguillaume) | Classement par équipes (BIC)
1972 : 5 équipes, 46 coureurs. | Premier au général : Raymond Poulidor (3e) | 7 étapes (Cyrille Guimard, x4 ; Yves Hézard ; Bernard Thévenet, x2) | Classement par équipes (Gan-Mercier)
1973 : 6 équipes, 53 coureurs. | Premier au général : Bernard Thévenet (2e) | 6 étapes (José Catieu ; Cyrille Guimard ; Jean-Pierre Danguillaume ; Bernard Thévenet, x2 ; Claude Tollet)
1974 : 6 équipes, 48 coureurs. | Premier au général : Raymond Poulidor (2e) | 7 étapes (Jean-Luc Molinéris ; Cyrille Guimard ; Jean-Pierre Genet ; Raymond Poulidor ; Jean-Pierre Danguillaume, x2 ; Francis Campaner
1975 : 5 équipes, 43 coureurs. | Premier au général : Bernard Thévenet (1er)| 3 étapes (Jacques Esclassan ; Bernard Thévenet, x2)
1976 : 6 équipes, 49 coureurs. | Premier au général : Raymond Poulidor (3e) | 3 étapes (Jacques Esclassan ; Raymond Delisle ; Hubert Mathis)
1977 : 4 équipes, 36 coureurs. | Premier au général : Bernard Thévenet (1er) | 8 étapes (Pierre-Raymond Villemiane ; Régis Delépine ; Jacques Esclassan ; Jean-Pierre Danguillaume, x2 ; Bernard Quilfen ; Bernard Thévenet ; Alain Meslet)| Classement par points (Jacques Esclassan)
1978 : 6 équipes, 54 coureurs.| Premier au général : Bernard Hinault (1er) | 7 étapes (Jacques Esclassan, x2 ; Bernard Hinault, x3 ; Mariano Martinez ; Christian Seznec ) | Classement de la montagne (Mariano Martinez) | Classement par équipes (Miko-Mercier-Hutchinson)
1979 : 5 équipes, 51 coureurs. | Premier au général : Bernard Hinault (1er) | 10 étapes (René Bittinger ; Bernard Hinault, x7 ; Christian Seznec ; Pierre-Raymond Villemiane) | Classement par points (Bernard Hinault) | Meilleur jeune (Jean-René Bernaudeau) | Classement par équipes (Renault-Gitane)

Image
Laurent Fignon et Bernard Hinault lors du Tour 1984 ... 7 victoires finales à eux deux.

1980 : 5 équipes, 48 coureurs. | Premier au général : Raymond Martin (3e) | 7 étapes (Bernard Hinault, x3 ; Jean-Louis Gauthier ; Raymond Martin ; Bernard Vallet ; Mariano Martinez) | Classement de la montagne (Raymond Martin) |Classement par équipes (Mercier)
1981 : 6 équipes, 48 coureurs.| Premier au général : Bernard Hinault (1er) | 6 étapes (Bernard Hinault, x5 ; Robert Alban) | Classement par équipes (Peugeot)
1982 : 6 équipes, 49 coureurs. | Premier au général : Premier au général (1er) | 6 étapes (Bernard Hinault, x4 ; Pierre-Raymond Villemiane ; Pascal Simon) | Classement de la montagne (Bernard Vallet) | Classement par équipes (Coop-Mercier)
1983 : 6 équipes, 45 coureurs. | Premier au général : Laurent Fignon (1er) | 9 étapes (Coop-Mercier-Mavic ; Dominique Gaigne ; Philippe Chevallier ; Régis Clère ; Pierre Le Bigaut ; Michel Laurent ; Jacques Michaud ; Philippe Leleu ; Laurent Fignon)| Meilleur jeune (Laurent Fignon)
1984 : 7 équipes, 55 coureurs. | Premier au général : Laurent Fignon (1er) | 12 étapes (Benard Hinault ; Marc Madiot ; Renault-Elf ; Laurent Fignon, x5 ; Pascal Jules ; Pascal Poisson ; Pierre-Henri Menthéour ; Frédéric Vichot)| Classement par équipes (Renault)
1985 : 6 équipes, 45 coureurs. | Premier au général : Bernard Hinault (1er) | 6 étapes (Bernard Hinault, x2 ; La Vie Claire ; Francis Castaing ; Frédéric Vichot ; Régis Simon) | Classement par équipes (La Vie Claire)
1986 : 6 équipes, 46 coureurs. | Premier au général : Bernard Hinault (2e)| 6 étapes (Thierry Marie ; Système U ; Bernard Hinault, x3 ; Jean-François Bernard) | Classement de la montagne (Bernard Hinault) | Classement par équipes (La Vie Claire)
1987 : 5 équipes, 41 coureurs. | Premier au général : Jean-François Bernard (3e)| (Christophe Lavainne ; Martial Gayant ; Régis Clère, x2 ; Jean-François Bernard, x2 ; Laurent Fignon) Classement par équipes (Système U)
1988 : 5 équipes, 41 coureurs. | Premier au général : Eric Boyer (5e) | 2 étapes (Jérôme Simon ; Thierry Marie)
1989 : 5 équipes, 40 coureurs. | Premier au général : Laurent Fignon (2e)| 4 étapes (Super U ; Joël Pelier ; Vincent Barteau ; Laurent Fignon) | Meilleur Jeune (Fabrice Philipot)

Image
Jan Ullrich, Bjarne Riis, Richard Virenque et Marco Pantani dans les Alpes en 1997

1990 : 4 équipes, 35 coureurs. | Premier au général : Fabrice Philipot (14e) | 4 étapes (Thierry Marie ; Thierry Claveyrolat ; Charly Mottet, x2) | Classement de la montagne (Thierry Claveyrolat) | Meilleur jeune (Gilles Delion) | Classement par équipes (Z-Peugeot)
1991 : 4 équipes, 40 coureurs. | Premier au général : Charly Mottet (4e) | 5 étapes (Thierry Marie, x2 ; Charly Mottet, x2 ; Thierry Claveyrolat)
1992 : 3 équipes, 36 coureurs. | Premier au général : Pascal Lino (5e) |6 étapes (Dominique Arnould ; Laurent Jalabert ; Gilles Delion ; Laurent Fignon ; Jean-Claude Colotti ; Thierry Marie) | Classement par points (Laurent Jalabert) |
1993 : 4 équipes, 37 coureurs. | Premier au général : Jean-Philippe Dojwa (15e) | 1 étape (Pascal Lino)
1994 : 5 équipes, 33 coureurs. | Premier au général : Luc Leblanc (4e)| 4 étapes (Jacky Durand, Luc Leblanc ; Richard Virenque ; Eddy Seigneur) | Classement de la montagne (Richard Virenque) | Classement par équipes (Festina-Lotus)
1995 : 4 équipes, 34 coureurs.| Premier au général : Laurent Jalabert (4e)| 3 étapes (Jacky Durand ; Laurent Jalabert ; Richard Virenque) | Classement par points (Laurent Jalabert) | Classement de la montagne (Richard Virenque)
1996 : 4 équipes, 37 coureurs. | Premier au général : Richard Virenque (3e) | 4 étapes (Frédéric Moncassin, x2 ; Cyril Saugrain ; Luc Leblanc)| Classement de la montagne (Richard Virenque) | Classement par équipes (Festina-Lotus)
1997 : 7 équipes, 45 coureurs. | Premier au général : Richard Virenque (3e) | 6 étapes (Cédric Vasseur ; Laurent Brochard ; Laurent Desbiens ; Richard Virenque ; Christophe Mengin ; Didier Rous) | Classement de la montagne (Richard Virenque)
1998 : 6 équipes, 38 coureurs. | Premier au général : Christophe Rinero (4e) | 1 étape (Jacky Durand) | Classement de la montagne (Christophe Rinero) | Classement par équipes (Cofidis)
1999 : 6 équipes, 37 coureurs. | Premier français : Richard Virenque (8e) | 0 étape | Classement de la montagne (Richard Virenque) |Meilleur jeune (Benoît Salmon)

Image
Thomas Voeckler, 10 jours en jaune en 2004 et en 2011

2000 : 6 équipes, 35 coureurs. | Premier au général : Christophe Moreau (4e) | 2 étapes (Christophe Agnolutto ; Richard Virenque)
2001 : 8 équipes, 51 coureurs.| Premier au général : François Simon (6e) |3 étapes (Christophe Moreau ; Laurent Jalabert, x2) | Classement de la montagne (Laurent Jalabert)
2002 : 6 équipes, 41 coureurs. | Premier français : David Moncoutié (13e) | 2 étapes (Patrice Halgand ; Richard Virenque) | Classement de la montagne (Laurent Jalabert)
2003 : 6 équipes, 41 coureurs. | Premier au général : Christophe Moreau (8e) | 2 étapes (Richard Virenque ; Jean-Patrick Nazon) | Classement de la montagne (Richard Virenque)
2004 : 6 équipes, 41 coureurs. | Premier au général : Christophe Moreau (12e) | 3 étapes (Jean-Patrick Nazon ; Richard Virenque ; David Moncoutié) | Classement de la montagne (Richard Virenque)
2005 : 5 équipes, 32 coureurs. | Premier au général : Christophe Moreau (11e) | 1 étape (David Moncoutié)
2006 : 6 équipes, 37 coureurs. | Premier au général : Cyril Dessel (6e) | 3 étapes (Jimmy Casper ; Sylvain Calzati ; Pierrick Fédrigo)
2007 : 6 équipes, 33 coureurs. | Premier au général : Stéphane Goubert (26e) | 2 étapes (Cédric Vasseur ; Sandy Casar)
2008 : 6 équipes, 40 coureurs. | Premier au général : Sandy Casar (13e) | 3 étapes (Samuel Dumoulin ; Cyril Dessel ; Sylvain Chavanel)
2009 : 5 équipes, 41 coureurs. | Premier au général : Christophe Le Mével (9e) | 4 étapes (Thomas Voeckler ; Brice Feillu ; Pierrick Fédrigo ; Sandy Casar)

Image
Thibaut Pinot et Romain Bardet, les grandes chances françaises des années 2010

2010 : 4 équipes, 35 coureurs. | Premier au général : John Gadret (17e) | 6 étapes (Sylvain Chavanel, x2 ; Sandy Casar ; Christophe Riblon ; Thomas Voeckler ; Pierrick Fédrigo) | Classement de la montagne (Anthony Charteau)
2011 : 5 équipes, 45 coureurs. | Premier au général : Thomas Voeckler (4e) | 1 étape (Pierre Rolland) | Meilleur jeune (Pierre Rolland)
2012 : 5 équipes, 44 coureurs. | Premier au général : Pierre Rolland (8e) | 5 étapes (Thibaut Pinot ; Thomas Voeckler, x2 ; Pierre Rolland ; Pierrick Fédrigo) | Classement de la montagne (Thomas Voeckler)
2013 : 5 équipes, 42 coureurs. | Premier au général : Romain Bardet (15e) | 1 étape (Christophe Riblon)
2014 : 5 équipes, 44 coureurs. | Premier au général : Jean-Christophe Péraud (2e) | 2 étapes (Blel Kadri ; Tony Gallopin) | Meilleur jeune (Thibaut Pinot) | Classement par équipes (AG2R La Mondiale)
2015 : 5 équipes, 41 coureurs. | Premier au général : Romain Bardet (9e) | 3 étapes (Alexis Vuillermoz ; Romain Bardet ; Thibaut Pinot)
2016 : 5 équipes, 37 coureurs. | Premier au général : Romain Bardet (2e) | 1 étape (Romain Bardet)
2017 : 5 équipes, 40 coureurs. | Premier au général : Romain Bardet (3e) | 5 étapes (Arnaud Démare, Lilian Calmejane, Romain Bardet, Warren Barguil x2)
2018 : 5 équipes, 35 coureurs. | Premier au général : Romain Bardet (6e) | 3 étapes (Julian Alaphilippe, x2 ; Arnaud Démare) | Classement de la montagne (Julian Alaphilippe) | Meilleur jeune (Pierre Latour)
2019 : 5 équipes, 34 coureurs. | Premier au général : Julian Alaphilippe (5e) | 3 étapes (Julian Alaphilippe, x2 ; Thibaut Pinot) | Classement de la montagne (Romain Bardet)

Image
Thibaut Pinot, une idôle dans son fief des Vosges

2020 : 6 équipes, 39 coureurs. | Premier au général : Guillaume Martin (11e) | 2 étapes (Julian Alaphilippe, Nans Peters)
2021 : 6 équipes, 33 coureurs. | Premier au général : Guillaume Martin (8e) | 1 étape (Julian Alaphilippe)
2022 : 6 équipes, 32 coureurs. | Premier au général : David Gaudu (4e) | 1 étape (Christophe Laporte)

Les vainqueurs français du classement général :
Nombre
Coureurs
5
Jacques Anquetil : 1957, 1961, 1962, 1963, 1964
Bernard Hinault : 1978, 1979, 1981, 1982, 1985
3
Louison Bobet : 1953, 1954, 1955
2
Lucien Petit-Breton : 1907, 1908
André Leducq : 1930, 1932
Antonin Magne : 1931, 1934
Bernard Thévenet : 1975, 1977
Laurent Fignon : 1983, 1984
1
Maurice Garin : 1903
Henri Cornet : 1904
Louis Trousselier : 1905
René Pottier : 1906
Octave Lapize : 1910
Gustave Garrigou : 1911
Henri Pélissier : 1923
Georges Speicher : 1933
Roger Lapébie : 1937
Jean Robic : 1947
Roger Walkowiak : 1956
Lucien Aimer : 1966
Roger Pingeon : 1967


Les vainqueurs français des classements annexes :
ClassementVainqueurs
Classement par points
Jean Forestier : 1957
Jean Graczyk : 1958, 1960
André Darrigade : 1959, 1961
Jacques Esclassan : 1977
Bernard Hinault : 1979
Laurent Jalabert : 1992, 1995
Grand Prix de la montagne
René Vietto : 1934
Louison Bobet : 1950
Raphaël Géminiani : 1951
Mariano Martinez : 1978
Raymond Martin : 1980
Bernard Vallet : 1982
Bernard Hinault : 1986
Thierry Claveyrolat : 1990
Richard Virenque : 1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2003, 2004 (7 fois)
Christophe Rinero : 1998
Laurent Jalabert : 2001, 2002 (2 fois)
Anthony Charteau : 2010
Thomas Voeckler : 2012
Warren Barguil : 2017
Julian Alaphilippe : 2018
Romain Bardet : 2019
Meilleur jeune
Jean-René Bernaudeau : 1979
Laurent Fignon : 1983
Fabrice Philipot : 1989
Gilles Delion : 1990
Benoît Salmon : 1999
Pierre Rolland : 2011
Thibaut Pinot : 2014
Pierre Latour : 2018
Classement par équipes
France : 1930, 1933, 1934, 1937, 1951, 1955, 1957, 1960, 1961, 1967
St. Raphaël : 1962, 1963
Pelforth : 1964
Bic : 1971, 1974
Mercier (Gan-Mercier, Miko-Mercier, Coop-Mercier) : 1972, 1975, 1978, 1980, 1982
Renault : 1979, 1984
Peugeot-Esso-Michelin : 1981
La Vie Claire : 1985, 1986
Système U : 1987
Z-Tomasso : 1990
Festina-Lotus : 1994, 1996
Cofidis-Le Crédit par Téléphone : 1998
AG2R La Mondiale : 2014
Combativité
André Darrigade : 1956
Nicolas Barone : 1957
Gérard Saint : 1959
Jean Graczyk : 1960
Équipe Ouest-Sud-Ouest : 1961
Henri Anglade : 1964
Désiré Letort : 1967
Roger Pingeon : 1968
Cyrille Guimard : 1972
Raymond Delisle : 1976
Christian Levavasseur : 1980
Bernard Hinault : 1981, 1984, 1986
Régis Clère : 1982, 1987
Jérôme Simon : 1988
Laurent Fignon : 1989
Richard Virenque : 1996, 1997, 2004
Jacky Durand : 1998, 1999
Laurent Jalabert : 2001, 2002
Sylvain Chavanel : 2008, 2010
Jérémy Roy : 2011
Christophe Riblon : 2013
Romain Bardet : 2015
Warren Barguil : 2017
Julian Alaphilippe : 2019
Franck Bonnamour : 2021
Combi
Bernard Hinault : 1981, 1982
Laurent Fignon : 1983, 1984
Jean-François Bernard : 1987


Les maillots jaunes français depuis 1919 :
85 porteurs. En gras, les coureurs ayant également remporté l'édition.

1919 : Eugène Christophe (3 jours)

1920 :
1921 :
1922 : Robert Jacquinot (3 jours), Eugène Christophe (3 jours), Jean Alavoine (5 jours)
1923 : Robert Jacquinot (1 jour), Henri Pélissier (6 jours)
1924 :
1925 :
1926 :
1927 : Francis Pélissier (5 jours), Ferdinand Le Drogo (1 jours)
1928 :
1929 : Victor Fontan (2 jours), André Leducq (1 jour)

1930 : Charles Pélissier (1 jour), André Leducq (13 jours)
1931 : Léon Le Calvez (1 jour), Charles Pélissier (2 jours), Antonin Magne (16 jours)
1932 : André Leducq (19 jours)
1933 : Maurice Archambaud (9 jours), Georges Speicher (12 jours)
1934 : Georges Speicher (1 jour), Antonin Magne (22 jours)
1935 :
1936 : Maurice Archambaud (5 jours)
1937 : Roger Lapébie (4 jours)
1938 : André Leducq (1 jour et demi)
1939 : Amédée Fournier (1 jour), Jean Fontenay (1 jour et demi), René Vietto (11 jours)

1947 : René Vietto (15 jours), Jean Robic (1 jour)
1948 : Louison Bobet (9 jours)
1949 : Marcel Dussault ( jour), Jacques Marinelli (6 jours)

1950 : Bernard Gauthier (7 jours)
1951 : Roger Levêque (6 jours), Gilbert Bauvin (1 jour)
1952 : Nello Lauredi (4 jours)
1953 : Roger Hassenforder (4 jours), Jean Robic (1 jour), François Mahé (1 jour), Jean Malléjac (5 jours), Louison Bobet (5 jours)
1954 : Gilbert Bauvin (2 jours), Louison Bobet (14 jours)
1955 : Antonin Rolland (12 jours), Louison Bobet (6 jours)
1956 : André Darrigade (6 jours), Roger Walkowiak (8 jours)
1957 : André Darrigade (1 jour), René Privat (3 jours), Jacques Anquetil (16 jours), Nicolas Barone (1 jour), Jean Forestier (2 jours)
1958 : André Darrigade (5 jours), Gilbert Bauvin (1 jour), Raphaël Géminiani (4 jours)
1959 : André Darrigade (2 jours), Robert Cazala (6 jours), Michel Vermeulin (3 jours)

Image

1960 : Joseph Groussard (1 jour), Henry Anglade (2 jours)
1961 : André Darrigade (une demi-journée), Jacques Anquetil (21 jours)
1962 : André Darrigade (2 jours), Jacques Anquetil (3 jours)
1963 : Jacques Anquetil (5 jours)
1964 : Georges Groussard (9 jours), Jacques Anquetil (6 jours)
1965 :
1966 : Jean-Claude Lebaube (1 jour), Lucien Aimar (6 jours)
1967 : Roger Pingeon (17 jours), Raymond Riotte (1 jour)
1968 : Charly Grosskost (3 jours), Jean-Pierre Genêt (1 jour)
1969 : Désiré Letort (1 jour)

Image

1970 :
1971 :
1972 : Cyrille Guimard (6 jours et demi)
1973 : José Catieau (4 jours)
1974 :
1975 : Bernard Thévenet (8 jours)
1976 : Raymond Delisle (2 jours)
1977 : Bernard Thévenet (8 jours)
1978 : Jacques Bossis (1 jour), Bernard Hinault (3 jours)
1979 : Jean-René Bernaudeau (1 jour), Bernard Hinault (17 jours)

Image

1980 : Bernard Hinault (3 jours et demi), Yvon Bertin (1 jour)
1981 : Bernard Hinault (18 jours et demi)
1982 : Bernard Hinault (12 jours)
1983 : Jean-Louis Gauthier (1 jour), Pascal Simon (7 jours), Laurent Fignon (6 jours)
1984 : Bernard Hinault (1 jour), Vincent Barteau (12 jours), Laurent Fignon (7 jours)
1985 : Bernard Hinault (16 jours)
1986 : Thierry Marie (3 jours), Dominique Gaigne (1 jour), Bernard Hinault (5 jours)
1987 : Charly Mottet (6 jours), Martial Gayant (2 jour), Jean-François Bernard (1 jour)
1988 :
1989 : Laurent Fignon (9 jours)

Image

1990 : Thierry Marie (1 jour), Ronan Pensec (2 jours)
1991 : Thierry Marie (3 jours), Luc Leblanc (1 jour)
1992 : Richard Virenque (1 jour), Pascal Lino (10 jours)
1993 :
1994 :
1995 : Jacky Durand (2 jours), Laurent Jalabert (2 jours)
1996 : Frédéric Moncassin (1 jour)
1997 : Cédric Vasseur (5 jours)
1998 : Laurent Desbiens (2 jours)
1999 :

Image

2000 : Laurent Jalabert (2 jours)
2001 : Christophe Moreau (1 jour), François Simon (2 jours)
2002 :
2003 : Jean-Pierre Nazon (1 jour), Richard Virenque (1 jour)
2004 : Thomas Voeckler (10 jours)
2005 :
2006 : Cyril Dessel (1 jour)
2007 :
2008 : Romain Feillu (1 jour)
2009 :

Image

2010 : Sylvain Chavanel (1 jour)
2011 : Thomas Voeckler (10 jours)
2012 :
2013 :
2014 : Tony Gallopin (1 jour)
2015 :
2016 :
2017 :
2018 :
2019 : Julian Alaphilippe (14 jours)

Image

2020 : Julian Alaphilippe (3 jours)
2021 : Julian Alaphilippe (1 jour)
2022 :

Les 10 Français ayant le plus portés le maillot jaune :
    1. Bernard Hinault : 75 fois (1978 à 1982, 1984 à 1986)
    2. Jacques Anquetil : 50 fois (1957, 1961 à 1964)
    3. Antonin Magne : 38 fois (1931, 1934)
    4. André Leducq : 35 fois (1929, 1930, 1932, 1938)
    5. Louison Bobet : 34 fois (1948, 1953 à 1955)
    6. René Vietto : 26 fois (1939, 1947)
    7. Laurent Fignon : 22 fois (1983, 1984 et 1989)
    8. Thomas Voeckler : 20 fois (2004 et 2011)
    9. André Darrigade : 19 fois (1956 à 1959, 1961 et 1962)
    10. Julian Alaphilippe : 18 fois (2019 à 2021)

Les 225 Français ayant participé au Tour depuis 2000 :
A : Christophe Agnolutto, Julian Alaphilippe, Bruno Armirail, Guillaume Auger, Ludovic Auger, Stéphane Augé

B : Yoann Bagot, Romain Bardet, Warren Barguil, Cyril Barthe, Stéphane Bergès, Jérôme Bernard, Julien Bernard, Giovanni Bernaudeau, Frédéric Bessy, Walter Bénéteau, Jean-Marc Bideau, William Bonnet, Franck Bonnamour, Geoffrey Bouchard, Thomas Boudat, Maxime Bouet, Nacer Bouhanni, Gilles Bouvard, Franck Bouyer, Florent Brard, Laurent Brochard, Frédéric Brun, Mickaël Buffaz, Mathieu Burgaudeau

C : Jérémy Cabot, Lilian Calmejane, Sylvain Calzati, Christophe Capelle, Sandy Casar, Jimmy Casper, Rémi Cavagna, Dimitri Champion, Pascal Chanteur, Anthony Charteau, Sébastien Chavanel, Sylvain Chavanel, Mikaël Chérel, Maxime Chevalier, Médéric Clain, Jérôme Coppel, Bryan Coquard, Benoît Cosnefroy, Jérôme Cousin, Cédric Coutouly, Arnaud Coyot

D : Carlos Da Cruz, Mickael Delage, Anthony Delaplace, Laurent Desbiens, Cyril Dessel, Pascal Déramé, Rémy Di Gregorio, Axel Domont, Fabien Doubey, Hervé Duclos-Lassalle, Laurent Dufaux, Samuel Dumoulin, Hubert Dupont, Jacky Durand

E : Christophe Edaleine, Nicolas Edet, Julien El Farès, Kenny Elissonde, Jimmy Engoulvent

F : Christophe Faudot, Brice Feillu, Romain Feillu, Pierrick Fédrigo, Frédéric Finot, Andy Flickinger, Armindo Fonseca, Julien Fouchard, Nicolas Fritsch

G : John Gadret, Jérémie Galland, Tony Gallopin, Damien Gaudin, David Gaudu, Philippe Gaumont, Cyril Gautier, Alexandre Geniez, Élie Gesbert, Anthony Geslin, Arnaud Gérard, Yohann Gène, Dorian Godon, Stéphane Goubert, Alexis Gougeard, Fabrice Gougot, Thierry Gouvenou, Fabien Grellier, Frédéric Guesdon

H : Saïd Haddou, Patrice Halgand, Romain Hardy, Maryan Hary, Cedric Herve, Pascal Hervé, Stéphane Heulot, Sébastien Hinault, Jonathan Hivert, Hugo Hofstetter, Yann Huguet, Thierry Hupont

J : Laurent Jalabert, Nicolas Jalabert, Xavier Jan, Benoît Jarrier, Fabrice Jeandesboz, Arnold Jeannesson, Lilian Jegou, Vincent Jérôme, Sébastien Joly

K : Blel Kadri, Christophe Kern, Yuriy Krivtsov

L : Mathieu Ladagnous, Victor Lafay, Anthony Langella, Christophe Laporte, Pierre Latour, Christophe Laurent, Loïc Lamouller, Yoann Le Boulanger, Olivier Le Gac, David Le Lay, Christophe Le Mével, Jérémy Lecrocq, Kévin Ledanois, Laurent Lefèvre, Cyril Lemoine, Geoffroy Lequatre, Guillaume Levarlet, Pascal Lino, Thierry Loder, Matis Louvel

M : Laurent Madouas, Valentin Madouas, Gilles Maignan, Laurent Mangel, Jean-Marc Marino, Guillaume Martin, Ludovic Martin, Miguel Martinez, Christophe Mengin, Maxime Médérel, Sébastien Minard, Amaël Moinard, Rudy Molard, David Moncoutié, Lloyd Mondory, Damien Monier, Christophe Moreau, Anthony Morin, Francis Mourey

N : Bryan Nauleau, Damien Nazon, Jean-Patrick Nazon

O : Yoann Offredo, Christophe Oriol, Paul Ourselin

P : Quentin Pacher, Aurélien Passeron, Remi Pauriol, Anthony Perez, Mathieu Perget, Olivier Perraudeau, Adrien Petit, Jean-Christophe Péraud, Pierre-Luc Périchon, Nans Peters, Laurent Pichon, Alexandre Pichot, Cédric Pineau, Jérôme Pineau, Thibaut Pinot, Samuel Plouhinec, Benoît Poilvet, Nicolas Portal, Arnaud Prétot

Q : Perrig Quemeneur

R : Kévin Reza, Franck Rénier, Christophe Riblon, Christophe Rinero, Jean-Cyril Robin, Pierre Rolland, Stéphane Rossetto, Didier Rous, Anthony Roux, Laurent Roux, Jérémy Roy, Clément Russo

S : Benoît Salmon, Eddy Seigneur, Florian Sénéchal, Romain Sicard, François Simon, Julien Simon, Geoffrey Soupe, Matthieu Sprick

T : Yannick Talabardon, Sébastien Talabardon, Benjamin Thomas, Olivier Trastour, Angelo Tulik, Anthony Turgis, Sébastien Turgot, Ludovic Turpin

V : Florian Vachon, Tristan Valentin, Cédric Vasseur, Benoît Vaugrenard, Clément Venturini, Arthur Vichot, Richard Virenque, Thomas Voeckler, Nicolas Vogondy, Alexis Vuillermoz

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:16

La Vuelta a Francia : L'Espagne et le Tour de France


Pays de grand tour, l'Espagne a souvent vue ses coureurs et ses équipes briller sur les routes du Tour de France puisque c'est notamment la troisième nation à avoir le plus remporter le classement général du Tour de France avec 12 succès derrière la Belgique et la France dont les 5 de Miguel Indurain corecordman de victoires sur l'épreuve.


Classement général
7 vainqueurs du Tour de France pour 12 succès
  1. 1959 : Federico Bahamontes devant Henri Anglade et Jacques Anquetil
  2. 1973 : Luis Ocaña devant Bernard Thévenet et José Manuel Fuente
  3. 1988 : Pedro Delgado devant Steven Rooks et Fabio Parra
  4. 1991 : Miguel Indurain devant Gianni Bugno et Claudio Chiapucci
  5. 1992 : Miguel Indurain devant Claudio Chiapucci et Gianni Bugno
  6. 1993 : Miguel Indurain devant Toni Rominger et Zenon Jaskula
  7. 1994 : Miguel Indurain devant Piotr Ugrumov et Marco Pantani
  8. 1995 : Miguel Indurain devant Alex Zülle et Bjarne Riis
  9. 2006 : Óscar Pereiro devant Andreas Klöden et Carlos Sastre
  10. 2007 : Alberto Contador devant Cadel Evans et non attribué
  11. 2008 : Carlos Sastre devant Cadel Evans et Denis Menchov
  12. 2009 : Alberto Contador devant Andy Schleck et Bradley Wiggins
Podiums
    Premier coureur espagnol sur le podium : Bernardo Ruiz – 3ème en 1952
    Premier coureur espagnol sur le podium : Alejandro Valverde – 3ème en 2015
    Coureur espagnol le plus présent sur le podium : Miguel Indurain – 5 fois premier de 1991 à 1995
    Nombre d'Espagnols étant montés sur le podium : 18
    Nombre d'éditions avec au moins un Espagnol sur le podium : 27
    Éditions avec plusieurs Espagnols sur le podium :
    1. 1963 : Jacques Anquetil | Federico Bahamontes | José Pérez Francés
    2. 1973 : Luis Ocaña | Bernard Thévenet | José Manuel Fuente
    3. 2006 : Óscar Pereiro | Andreas Klöden | Carlos Sastre
    Coureur espagnol le plus présent dans le top 10 : Pablo Delgado – 8 (1985 et 1987 à 1993)

Maillots jaunes
12 coureurs espagnols ont porté le maillot jaune :
    60 fois : Miguel Indurain – 1991, 1992, 1993, 1994, 1995
    17 fois : Luis Ocaña – 1971, 1973
    15 fois : Pedro Delgado – 1987, 1988
    11 fois : Alberto Contador – 2007, 2009
    8 fois : Óscar Pereiro – 2006
    7 fois : Federico Bahamontes – 1959, 1963
    7 fois : Igor González de Galdeano – 2002
    5 fois : Carlos Sastre – 2008
    2 fois : José María Errandonea – 1967
    2 fois : Alejandro Valverde – 2008
    1 fois : Miguel Poblet – 1955
    1 fois : Gregorio San Miguel – 1968
Miguel Indurain est le troisième coureur à avoir officiellement le plus porté le maillot jaune derrière Eddy Merckx (111 fois) et Bernard Hinault (79) mais une fois de plus que Christopher Froome (59).


Victoires d'étapes
Généralités
    Environ 129 victoires d'étapes (variation selon les sources, CLM par équipes non compris)
    64 vainqueurs différents
    Première victoire d'étape : Salvador Cardona – Bayonne > Luchon, 9ème étape du Tour de France 1929
    Dernière victoire d'étape : Omar Fraile – Saint-Paul-Trois-Châteaux > Mende, 14ème étape du Tour de France 2018
Records
    Coureur espagnol le plus victorieux : Miguel Indurain : 12 victoires
    Record de victoires d'étapes espagnoles en une édition : 1973 – 8 victoires (Luis Ocaña x6, Vicente López Carril, Pedro Torres)

Classements annexes
ClassementVictoiresVainqueurs
Grand Prix de la montagne
18
Vicente Trueba : 1933
Julián Berrendero : 1936
Jesús Loroño : 1953
Federico Bahamontes : 1954, 1958, 1959, 1962, 1963, 1964
Julio Jiménez : 1965, 1966, 1967
Aurelio González : 1968
Pedro Torres : 1973
Domingo Perurena : 1974
Carlos Sastre : 2008
Egoi Martinez : 2009
Samuel Sánchez : 2011
Classement par points
1
Óscar Freire : 2008
Meilleur jeune
5
Enrique Martínez Heredia : 1976
Antonio Martín Velasco : 1993
Francisco Mancebo : 2000
Óscar Sevilla : 2001
Alberto Contador : 2007
Classement par équipes
16
Kas : 1965, 1966, 1974, 1976
Espagne : 1968
Banesto (Movistar) : 1991, 1999, 2015, 2016, 2018, 2019, 2020
ONCE : 1995, 2002
Kelme : 2000, 2001
Combativité
7
Federico Bahamontes : 1958
Luis Ocaña : 1971, 1973
Eduardo Chozas : 1990
Óscar Pereiro : 2006
David de la Fuenta : 2007
Amets Txurruka : 2008
Combi
0
Aucun


Villes-étapes espagnoles du Tour de France
Grands Départs
  1. 1992 : Saint-Sébastien
  2. 2023 : Pays Basque
Villes-étapes
  1. Saint-Sébastien : 1949, 1992, 2023
  2. Barcelone : 1957, 1965, 2009
    (Circuit de Montjuich : 1957)
  3. La Seu d'Urgell : 1968, 1974
  4. Vitoria-Gasteiz : 1977, 2023
  5. Jaca : 1991
  6. Pampelune : 1996
  7. Val d’Aran (Pla de Beret) : 2006
  8. Vielha Val d'Aran : 2016
  9. Bilbao : 2023
  10. Amorebieta-Etxano : 2023

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:16

La géographie du Tour


Les villes-étapes
Les villes qui ont accueilli le plus d'étapes du Tour depuis 1903 :
  1. Paris – 153 (43 départs et 110 arrivées)
  2. Bordeaux – 134 (54 et 80)
  3. Pau – 128 (66 et 62)
  4. Bagnères-de-Luchon – 106 (56 et 50)
  5. Grenoble – 77 (41 et 36) et Nice (40 et 37)
  6. .
  7. Metz – 69 (35 et 34)
  8. Marseille – 68 (33 et 35) et Perpignan (34 et 34)
  9. .
  10. Caen – 67 (33 et 34)
  11. Briançon – 66 (34 et 32)
  12. Bayonne – 62 (31 et 31)
  13. Montpellier – 59 (29 et 30)
  14. Brest – 57 (30 et 27)
  15. Nantes – 54 (26 et 28)
  16. Belfort – 53 (30 et 23)
  17. Toulouse – 52 (26 et 26)
  18. Roubaix – 50 (26 et 24)
  19. Gap – 48 (24 et 24)
  20. Saint-Étienne – 49 (22 et 27)
  21. Strasbourg – 46 (23 et 23)
  22. Aix-les-Bains – 44 (22 et 22)
  23. Morzine – 42 (19 et 23)
  24. La Rochelle – 39 (19 et 20)
  25. Angers – 38 (19 et 19)
  26. L'Alpe d'Huez – 37 (6 et 31)
  27. Dunkerque – 36 (19 et 17), Nîmes (17 et 19) et Le Havre (16 et 20)
  28. .
  29. .
  30. Lyon – 35 (17 et 18)
  31. Besançon – 34 (16 et 18)
  32. Cherbourg-Octeville – 33 (17 et 16)
  33. Les Sables-d'Olonne – 32 (16 et 16), Lille (17 et 15) et Rouen (15 et 17)
Les villes qui ont accueilli le plus d'étapes du Tour depuis 1947 :
  1. Pau – 108 (55 départs et 53 arrivées)
  2. Paris – 94 (13 et 81)
  3. Bordeaux – 90 (33 et 57)
  4. Bagnères-de-Luchon – 56 (31 et 25)
  5. Saint-Étienne – 49 (22 et 27)
  6. Briançon – 46 (24 et 22)
  7. Roubaix – 43 (23 et 20)
  8. Montpellier – 39 (19 et 20)
  9. Gap – 38 (19 et 19)
  10. L'Alpe d'Huez – 36 (5 et 30), Angers (18 et 18) et Toulouse (18 et 18)
  11. .
  12. .
  13. Morzine – 35 (19 et 16)
  14. Rouen – 32 (15 et 17)
  15. Besançon – 30 (14 et 16) et Nantes (14 et 16)
  16. .
  17. Caen – 29 (14 et 16), Grenoble (17 et 12), Metz (15 et 14) et Versailles (14 et 15)
  18. .
  19. .
  20. .
  21. Dijon – 28 (14 et 14) et Marseille (13 et 15)
  22. .
  23. Aix-les-Bains – 27 (14 et 13)
  24. Bruxelles – 25 (13 et 12), Limoges (12 et 13) et Nancy (11 et 14)
  25. .
  26. .
  27. Strasbourg – 24 (12 et 12)
  28. Liège – 23 (12 et 11), Lyon (11 et 12) et Mulhouse (10 et 13)


Les cols du Tour
Premier col franchi par le Tour de France : col du Pin-Bouchain – 759 mètres (monts du Lyonnais), 1ère étape du Tour 1903

Les cols les plus empruntés de 1947 à 2023 :
  1. Tourmalet - 60 (dont 3 arrivées)
  2. Aspin et Soulor (seulement 13 fois catégorisé) – 55 https://i.goopics.net/O8JKx.jpg
  3. .
  4. Peyresourde – 51
  5. Aubisque – 49 (dont 2 arrivées)
  6. Galibier – 37 (dont 1 arrivée)
  7. Télégraphe – 36
  8. Portet d'Aspet – 34
  9. L'Alpe-d'Huez – 32 (dont 31 arrivées)
  10. Ares (31) et Madeleine – 27
  11. .
  12. Izoard – 26 (dont 1 arrivée)
  13. Lautaret – 26
  14. Colombière – 23
  15. Vars – 22
  16. Croix-de-Fer et Glandon – 21
  17. .
  18. Faucille et Portillon – 20
  19. .
  20. Aravis et Menté – 19
  21. .
  22. Granier – 17
  23. Marie-Blanque et Mont Ventoux – 16
Les cols et les montées les plus hauts franchis par le Tour de France :
  1. Bonette - Restefonds – 2802 mètres
  2. Iseran – 2770 mètreshttps://i.goopics.net/kZOje.jpg
  3. Agnel – 2744 mètres
  4. Galibier – 2645 mètres (depuis 1979)
  5. Galibier – 2556 mètres (jusqu’en 1978)
  6. Grand-Saint-Bernard – 2469 mètres
  7. Granon – 2413 mètres
  8. Envalira – 2408 mètres
  9. Val Thorens – 2365 (depuis 2019)
  10. Izoard – 2360 mètres
  11. Lombarde – 2351 mètres
  12. Cayolle – 2326 mètres
  13. Loze – 2305 mètres (inédit)
  14. Val-Thorens – 2275 mètres (jusqu’en 1994)
  15. Allos – 2250 mètres
  16. Andorre Arcalis – 2240 mètres
  17. Portet – 2215 mètres
  18. Petit-Saint-Bernard – 2188 mètres
  19. Tourmalet – 2115 mètres
La montée la plus haute par massif franchie sur le Tour de France :
    Alpes : Bonette - Restefonds – 2802 mètres
    Pyrénées : Envalira – 2408 mètres
    Massif Central : Pas de Peyrol (Puy Mary) – 1589 mètres
    Jura : Mont du Chat – 1504 mètres
    Vosges : Grand Ballon – 1336 mètres
Arrivées d'étapes les plus hautes depuis 1947
    Col de l'Iseran – 2770 mètres (interruption de la 19ème étape du Tour de France 2019)
  1. Galibier Serre-Chevalier – 2645 mètres
  2. Serre-Chevalier Col du Granon – 2413 mètres
  3. Val Thorens – 2365 mètres
  4. Izoard – 2360 mètres
  5. Méribel Col de la Loze – 2304 mètres

Le Tour dans les départements
Analyse du monde

Premières fois des préfectures en tant que ville-étape
Moulins, préfecture de l'Allier, est pour la première fois ville-étape du Tour de France cette année.
Les départements d'outre-mer n'ont pas été visités par le Tour de France.
01 : Bourg-en-Bresse – 2002
02 : Laon – 1938
03 : Moulins – 2023
04 : Digne-les-Bains – 1933
05 : Gap – 1931
06 : Nice – 1906
07 : Privas – 1966
08 : Charleville-Mézières – 1927
09 : Foix – 2001
10 : Troyes – 1939
11 : Carcassonne – 1947
12 : Rodez – 1984
13 : Marseille – 1903
14 : Caen – 1905
15 : Aurillac – 1959
16 : Angoulême – 1975
17 : La Rochelle – 1905
18 : Bourges – 1973
19 : Tulle – 1976
2A : Ajaccio – 2013
2B : Bastia – 2013
21 : Dijon – 1906
22 : Saint-Brieuc – 1938
23 : Guéret – 2004
24 : Périgueux – 1961
25 : Besançon – 1905
26 : Valence – 1996
27 : Évreux – 1978
28 : Chartres – 2004
29 : Quimper – 1958
30 : Nîmes – 1905
31 : Toulouse – 1903
32 : Auch – 1975
33 : Bordeaux – 1903
34 : Montpellier – 1930
35 : Rennes – 1905
36 : Châteauroux – 1998
37 : Tours – 1955
38 : Grenoble – 1905
39 : Lons-le-Saunier – 1937
40 : Mont-de-Marsan – 1971
41 : Blois – 1971
42 : Saint-Étienne – 1950
43 : Le Puy-en-Velay – 1954
44 : Nantes – 1903
45 : Orléans – 1964
46 : Cahors – 1994
47 : Agen – 1951
48 : Mende – 1995
49 : Angers – 1936
50 : Saint-Lô – 2016
51 : Châlons-en-Champagne – 1974
52 : Chaumont – 1974
53 : Laval – 1999
54 : Nancy – 1905
55 : Bar-le-Duc – 2001
56 : Vannes – 1925
57 : Metz – 1907
58 : Nevers – 1962
59 : Lille – 1906
60 : Beauvais – 1980
61 : Alençon – 1984
62 : Arras – 1991
63 : Clermont-Ferrand – 1951
64 : Pau – 1930
65 : Tarbes – 1933
66 : Perpignan – 1910
67 : Strasbourg – 1919
68 : Colmar – 1931
69 : Lyon – 1903
70 : Vesoul – 1972
71 : Mâcon – 1991
72 : Le Mans – 1952
73 : Chambéry – 1996
74 : Annecy – 1939
75 : Paris – 1903-1904
76 : Rouen – 1949
77 : Melun – 1967
78 : Versailles – 1958
79 : Niort – 1950
80 : Amiens – 1932
81 : Albi – 1953
82 : Montauban – 1998
83 : Toulon – 1905 (pas préfecture à l'époque), jamais une préfecture du Var en activité n'a été ville-étape.
84 : Avignon – 1951
85 : La Roche-sur-Yon – 1934
86 : Poitiers – 1955
87 : Limoges – 1951
88 : Épinal – 1954
89 : Auxerre – 1965
90 : Belfort – 1907
91 : Évry-Courcouronnes – 2001
92 : Nanterre – 1986
93 : Bobigny – 1984
94 : Créteil – 1969
95 : Cergy-Pontoise – 1984


Le Tour de France à l'étranger
Ville des Grands Départs à l'étranger
  1. 1954 – Amsterdam
  2. 1958 – Bruxelles
  3. 1965 – Cologne
  4. 1973 – Scheveningen
  5. 1975 – Charleroi
  6. 1978 – Leyde
  7. 1980 – Francfort-sur-le-Main
  8. 1982 – Bâle
  9. 1987 – Berlin-Ouest
  10. 1989 – Luxembourg
  11. 1992 – Saint-Sébastien
  12. 1996 – Bois-le-Duc
  13. 1998 – Dublin
  14. 2002 – Luxembourg
  15. 2004 – Province de Liège (Liège)
  16. 2007 – Londres
  17. 2009 – Monaco
  18. 2010 – Rotterdam
  19. 2012 – Province de Liège (Liège)
  20. 2014 – Yorkshire (Leeds)
  21. 2015 – Utrecht
  22. 2017 – Düsseldorf
  23. 2019 – Bruxelles
  24. 2022 – Copenhague, Danemark
  25. 2023 – Pays Basque (Bilbao)
  26. 2024 – Florence, Émilie-Romagne
Pays étrangers qui ont accueilli le Grand Départ :
  1. Pays-Bas - 6 fois (1954, 1973, 1978, 1996, 2010 & 2015)
  2. Belgique - 5 fois (1958, 1975, 2004, 2012 & 2019)
  3. Allemagne - 4 fois (1965, 1980, 1987 & 2017)
  4. Luxembourg - 2 fois (1989, 2002) | Grande Bretagne (2008, 2014) | Espagne (1992, 2023)
  5. .
  6. .
  7. Suisse - 1 fois (1982) | Irlande (1998) | Monaco (2009) | Danemark (2022) | Italie (2024)

Record de pays étrangers visités en une seule édition : 6 en 1992 (Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas)
Première ville-étape à l'étranger : 1907 - Metz | 1913 - Genève

Les villes étrangères qui ont accueilli le plus d'étapes du Tour depuis 1903 :
  1. Bruxelles – 25 (13 départs et 12 arrivées)
  2. Liège – 23 (12 et 11)
  3. Genève – 20 (10 et 10)

Capitales ayant été villes-étapes du Tour de France depuis 1903 :
    Paris : 1ères fois en 1903-1904, puis tous les ans jusqu'en 2023
    Monaco : 1939, 1952, 1953, 1955, 1964, 2009, 2024
    Bruxelles : 1947, 1949, 1958, 1960, 1962, 1978, 1979, 1981, 1992, 2010, 2019
    Luxembourg : 1947, 1982, 1989, 1992, 2002
    Amsterdam : 1954
    Andorre-la-Vieille : 1964, 1993, 1997, 2009, 2021
    Bâle : 1971, 1982
    Berlin-Ouest : 1987 (pas capitale à l'époque)
    Dublin : 1998
    Londres : 2007, 2014
    Copenhague : 2022

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782

Re: [WT] Tour de France 2023 (01-23/07)

Messagepar friton01 » 13 Juin 2023, 04:16

L'édition 2022

Image

Sur le forum

Les étapes
ÉtapeDateDépartArrivée
KM
Vainqueur
Image 1Vendredi 1er juillet Copenhague (København) Copenhague (København)13,2 Yves Lampaert
Image 2Samedi 2 juillet Roskilde Nyborg202,2 Fabio Jakobsen
Image 3Dimanche 3 juillet Vejle Sonderbørg182 Dylan Groenewegen
Image 4Mardi 5 juilletDunkerqueCalais171,5 Wout Van Aert
Image 5Mercredi 6 juilletLille MétropoleArenberg Porte du Hainaut153,7 Simon Clarke
Image 6Jeudi 7 juillet BincheLongwy219,9 Tadej Pogačar
Image 7Vendredi 8 juilletTomblaineLa Super Planche des Belles Filles176,3 Tadej Pogačar
Image 8Samedi 9 juilletDôle Lausanne186,3 Wout Van Aert
Image 9Dimanche 10 juillet AigleChâtel Les Portes du Soleil192,9 Bob Jungels
Image 10Mardi 12 juilletMorzine Les Portes du SoleilMegève148,1 Magnus Cort
Image 11Mercredi 13 juilletAlbertvilleCol du Granier Serre Chevalier151,7 Jonas Vingegaard
Image 12Jeudi 14 juilletBriançonAlpe d'Huez161,5 Thomas Pidcock
Image 13Vendredi 15 juilletLe Bourg-d'OisansSaint-Étienne192,6 Mads Pedersen
Image 14Samedi 16 juilletSaint-ÉtienneMende192,5 Michael Matthews
Image 15Dimanche 17 juilletRodezCarcassonne202,5 Jasper Philipsen
Image 16Mardi 18 juilletCarcassonneFoix178,5 Hugo Houle
Image 17Mercredi 19 juilletSaint-GaudensPeyragudes129,7 Tadej Pogačar
Image 18Jeudi 20 juilletLourdesHautacam143,2 Jonas Vingegaard
Image 19Vendredi 22 juilletCastelnau-MagnoacCahors188,3 Christophe Laporte
Image 20Samedi 23 juilletLacapelle-MarivalRocamadour40,7 Wout Van Aert
Image 21Dimanche 24 juilletParis La Défense ArenaParis – Champs Élysées115,6 Jasper Philipsen

Récapitulatif
  • 6 victoires d'étapes pour la Belgique
  • 4 victoires pour le Danemark
  • 3 victoires pour la Slovénie
  • 2 victoires pour l'Australie et les Pays-Bas
  • 1 victoire pour le Canada, la France, le Luxembourg et le Royaume-Uni
  • 3 victoires pour Tadej Pogačar et Wout Van Aert
  • 2 victoires pour Jasper Philipsen et Jonas Vingegaard

Évolution des classements
Étape
Général
Points
Montagne
Jeune
Équipes
1
Yves Lampaert Yves Lampaert
Tadej Pogačar Jumbo-Visma
2
Wout Van Aert Wout Van Aert Magnus Cort Tadej Pogačar Jumbo-Visma
3
Wout Van Aert Wout Van Aert Magnus Cort Tadej Pogačar Jumbo-Visma
4
Wout Van Aert Wout Van Aert Magnus Cort Tadej Pogačar Jumbo-Visma
5
Wout Van Aert Wout Van Aert Magnus Cort Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
6
Tadej Pogačar Wout Van Aert Magnus Cort Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
7
Tadej Pogačar Wout Van Aert Magnus Cort Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
8
Tadej Pogačar Wout Van Aert Magnus Cort Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
9
Tadej Pogačar Wout Van Aert Simon Geschke Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
10
Tadej Pogačar Wout Van Aert Simon Geschke Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
11
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Simon Geschke Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
12
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Simon Geschke Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
13
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Simon Geschke Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
14
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Simon Geschke Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
15
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Simon Geschke Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
16
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Simon Geschke Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
17
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Simon Geschke Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
18
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Jonas Vingegaard Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
19
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Jonas Vingegaard Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
20
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Jonas Vingegaard Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
21
Jonas Vingegaard Wout Van Aert Jonas Vingegaard Tadej Pogačar INEOS Grenadiers
Étape
Général
Points
Montagne
Jeune
Équipes


Les classements finaux
Classement général
  1. Jonas Vingegaard : 79h33'20"https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/48/Jonas_Vingegaard_-_2022.jpg/450px-Jonas_Vingegaard_-_2022.jpg
  2. Tadej Pogačar + 2'43"
  3. Geraint Thomas + 7'22"
  4. David Gaudu + 13'39"
  5. Aleksandr Vlasov + 15'46"
    Nairo Quintana + 16'33"
  6. Romain Bardet + 18'11"
  7. Louis Meintjes + 18'44"
  8. Alexey Lutsenko + 22'56"
  9. Adam Yates + 24'52"
  10. Valentin Madouas + 35'59"
  11. Bob Jungels + 45'23"
  12. Neilson Powless + 46'57"
  13. Luis León Sánchez + 49'18"
  14. Thibaut Pinot + 50'25"
  15. Patrick Konrad + 56'54"
Classement par points
  1. Wout Van Aert - 480 pts
  2. Jasper Philipsen - 286 pts
  3. Tadej Pogačar - 250 pts
  4. Christophe Laporte - 171 pts
  5. Fabio Jakobsen - 159 pts
Grand Prix de la montagne
  1. Jonas Vingegaard - 72 pts
  2. Simon Geschke - 65 pts
  3. Giulio Ciccone - 61 pts
  4. Tadej Pogačar - 61 pts
  5. Wout Van Aert - 59 ptshttps://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/bb/Tour_de_France_2022_Day_17_%2852231091616%29.jpg/450px-Tour_de_France_2022_Day_17_%2852231091616%29.jpg
Classement du meilleur jeune
  1. Tadej Pogačar : 79h36'03"
  2. Thomas Pidcock + 58'32"
  3. Brandon McNulty + 1h28'36"
  4. Matteo Jorgenson + 1h31'14"
  5. Andreas Leknessund + 1h54'48"
Classement par équipes
  1. INEOS Grenadiers : 239h03'03"
  2. AG2R Citroën Team + 37'33"
  3. Jumbo-Visma + 44'54"
  4. BORA - hansgrohe + 1h48'45"
  5. Movistar Team + 2h11'22"
Super-combatif : Wout Van Aert

Image

Avatar de l’utilisateur
friton01
Directeur sportif
 
Messages: 20782


22691 messages
Retourner vers 2023

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités