De l'importance de la forme (et du gel)

Ici, vous retrouverez les tutoriels créés par la communauté, pour vous aider à progresser

De l'importance de la forme (et du gel)

Messagepar Joyako » 25 Sep 2016, 21:58

Tutoriel posté le 12 juillet 2014


ATTENTION: ce test a été réalisé sur l'opus 2013, de nombreux changements ont eu lieu depuis, et il est donc probable que ce guide ne soit plus fiable.


Salut tout le monde !
Alors voilà, PCM14 est en train de se télécharger et je trépigne d'impatience, donc je suis parti faire sur PCM13 ce que je me suis toujours demandé : quelle est l'influence réelle de la forme et des notes ?
SI vous vous intéressez aux calculs et à ma méthode, lisez ce qu'il y en-dessous. Si vous êtes une larve, passez au récap', tout à la fin
Donc j'ai effacé tous les coureurs de la DB, et je les ai remplacé par messieurs Soixante, Soixante-Dix et Quatre-Vingt, qui vont me servir pour mes batteries de tests ! On désactive toutes les options de forme, et on leur mettra 80 dans toutes les caractéristiques.

1er Test: le GEL

On s'est tous demandé si ce petit machin vert était réellement utile non ?
On va sur les Champs Élysées et on fait attaquer 1 coureur avec, et un coureur sans, voilà le résultat:
Image
Une toute petite différence, mais une différence quand même.

Absolument aucune différence de vitesse ! Seule la longueur de l'attaque change. Il restait à Soixante 1/10ème de sa barre rouge lorsque Quatre-Vingt s'est écrasé, important donc, mais pas décisif.
Vous allez me dire : "c'est sur du plat, ils ne peuvent pas creuser d'écarts", eh bien non, le test en montée est quasi-identique, à quelques mètres près (la pente écrase). Pas besoin de screenshot, je vous le promet.
Je viens de découvrir que les descentes avec un bon pourcentage n'usait que la barre jaune (honte à moi), donc ne claquez surtout pas le gel en descente.

2ème Test: la FORME

On active la forme aléatoire dans les modes tours, étapes et classiques et on retourne sur les champs.
(Le spoiler est du à ce que je pense être une erreur de protocole de ma part j'utilise l'effort curseur au lieu du relais, lisez-le si ça vous intéresse quand même)
On se retrouve avec n°80 à 1, n°60 à 3 et n°70 à 4. On les fait rejoindre les champs tranquillement (sans relais, seulement avec l'effort curseur à 50) et lorsqu'on passe sous le sprint intermédiaire, il reste 4 tours, soit 88km. On les mets à 75 et on attand qu'ils se distancent
Image
3, 2, 1....

Et là, surprise ! 0 écart, 0 différence au niveau des barres, rouges comme jaunes et vertes. RIEN. NEANT.
Un peu déçu, je pars dans la montagne. On a 1 pour 70, 2 pour 80 et 3 pour 60.
Là encore, déception.
Je prend l'étape Aime-Cluses (1er variant TDF de la FCD). Je les fait rejoindre le pied du Cormet de Roselend à 50%, ils le montent à 65%, puis les autres cols à 75%. NADA. Encore une fois, ils restent groupés, épuisement des barres similaires et rythmes cardiaques identiques (100%). C'est 80 qui a fait les montées en tête (en effort curseur, sa barre verte est un peu plus usée) mais aucune différence non plus.
Je commence à me poser des questions sur la forme :?

Je recommence la même étape, en me disant que ça peut être différent en les faisant relayer.
60, 80, 70 ont respectivement 1,2 et 3 de nouveau.
Je les met à 75% en relais dans le Cormet.
Lorsque 70 roule, ça fait du 178bpm pour lui, 177 pour 80 et 176 pour 60.
Lorsque 80 roule, 179bpm pour 70, 178 pour 80 et 176/7 pour 60.
Lorsque 60 roule, 181bpm pour 70, 180 pour 80 et 178 pour 60.
Vous l'avez compris, il y a des différences avec le mode relais. Et elle sont cohérentes, puisque l'épuisement des barres respecte l'ordre de forme. Ce serait donc plutôt un problème avec l'effort curseur, qui serait peut-être utilisable pour s'accrocher en cas de méforme. Marrant. Je n'ai pas pris les temps d'ascension, j'avoue je n'y a i pas pensé. Logiquement ils ont été plus rapides en relayant. Logiquement.
Pas besoin d'être magicien pour comprendre que ça aurait été la même chose sur le plat, mais on va le faire quand même.
2 pour 70, 3 pour 80 et 4 pour 60.
L'ordre est respecté de nouveau, pas de problème. Sauf que c'est du plat donc ils ne se distancent pas ;) .

3ème Test: la FORME DU JOUR

Ici c'est complètement aléatoire, j'avoue que je ne vais pas faire 77 fois la même course pour avoir pile les bonnes fdj, j'espère que vous comprenez :mrgreen: .
Je reprend mon étape de montagne, et notre cher 80 a droit à un +5 alors que ses deux compères ont 0.
Ils se relayent à 70% dans le Cormet, et on obtient ça:
Image
Logique, mais je ne sais pas trop comment chiffrer cette stat (ce que j'essayerais de faire ensuite). Vous imaginez la suite, 80 va garder cette barre +/- intacte alors que les deux autres se fatiguent au fur et à mesure. Ils seront à plat en haut du dernier col alors que 80 sera toujours frais comme un gardon.
On se doutait tous que +5 c'était fort, mais à stats égales c'est quand même impressionnant.

Pour essayer de chiffrer tout ça, on part en contre-la-montre entre Embruns et Chorges!
On commence avec la forme, on varie les efforts en désactivant la forme du jour
forme - temps / différence en %
effort: 65%
1 - 51'29''
1 - 51'39'' (+10'') / +0.32%
2 - 51'44'' (+15'') / +0.49%
2 - 51'56'' (+27'') / +0.87%
2 - 51'58'' (+29'') / +0.94%
3 - 51'58'' (+29'') / +0.94%
3 - 52'09'' (+40'') / +1.29%
3 - 52'15'' (+46'') / +1.49%
4 - 52'16'' (+47'') / +1.52%

Il y a DEFINITIVEMENT des décimales dans la forme des coureurs, un peu comme l'ancien système sur 100. En tout cas on voit que sur un chrono de +/- 52 minutes, et en admettant que le premier temps est le meilleur possible :
1 de forme: perte de perf maximum d'environ 0.40%
2: 0.45%<0.94%
3: 0.94%<1.50%
4: +1.50%
Je ne peux tester les formes inférieures en mode étape ;)
Sur une étape de 5h on a donc potentiellement 6 fois plus de perte de performance, et en gros on obtient:
1: -2.50%
2: 2.50%<5%
3: 5%<9%
4: +9%
On commence donc à perdre énormément de stat puisque 1% = 0.85pt de stat pour un coureur avec 85 de stat moyenne (on prendra la stat moyenne qui est plus pratique). Plus le coureur a des bonnes stats, plus la perte est importante (logique ce sont des %). Un coureur avec 50 de moyenne perdra 0.5 pt par % et ainsi de suite, il passerai ainsi a 47.5 de moyenne avec 2/3 de forme, ce qui correspond a perdre 32.5 pts sur ses stats en tout. Ca fait beaucoup. Et on parle d'un coureur qui a les stats les plus basses possibles, alors imaginez sur un cador.

Vous me suivez toujours ? On continue avec la forme du jour.
Pour la forme du jour, avec l'effort à 60% , on obtient ça:
Image
80 avait +2, 60 +1 et 70 avait 0. Très clair n'est-ce pas ? 6 sec d'écart pour chaque point de fdj
On peut donc supposer:
+5 - 52'29'' (-30'') / -0.94%
+4 - 52'35'' (-24'') / -0.75%
+3 - 52'41'' (-18'') / -0.56%

+2 - 52'47'' (-12'') / -0.38%
+1 - 52'53'' (-6'') / -0.19%
0 - 52'59''
-1 - 53'05'' (+6'')
-2 - 53'11'' (+12'')
-3 - 53'17'' (+18'')
-4 - 53'23'' (+24'')
-5 - 53'29'' (+30'')

les temps en italique sont déduits avec des calculs.

On déduit que chaque point de fdj correspond à environ 0.19% de capacités en plus, soit 0.16 dans chaque stats pour un coureur avec 85 de stat moyenne puisque le max est de 85. Il y a 13 stats, donc chaque point de fdj donne au total 2.1 points de stats. Il faut prendre en compte que certaine stats ne servent à rien en fonction des étapes, donc on peut miser sur: 1pt de stat générale/1pt de fdj.
Par exemple, un +5 signifie +0.81 dans chaque stat, ce qui est beaucoup lorsqu'on met tout bout à bout.
Je me suis basé sur 1 étape seulement, il faudrait vérifier en la refaisant.
45%
+1 - 1h01'16'' (-5'') / -0.14%
0 - 1h01'11''

50%
+1 - 57'17'' (-5.5'') / -0.16%
0 - 57'22''
-4 - 57'44'' (+22'') / +0.64%

55%
+5 - 54'23'' (-35'') / -1.06%
+1 - 54'51'' (-7'') / -0.21%
0 - 54'58''

60%
+2 - 52'28'' (-13'') / -0.41%
+1 - 52'34'' (-6.5'') /-0.21%
0 - 52'41''
-5 - 53'14'' (+33'') / +1.04%

63%
+5 - 51'22'' (-40'') / -1.28%
+1 - 51'54'' (-8'') / -0.26%
0 - 52'02''

66%
+4 - 49'29'' (-34'') / -1.13%
+3 - 49'39'' (-24'') / -0.80%
+1 - 49'55'' (-8'') / -0.27%
0 - 50'03''

67% (max)
+5 - 48'58'' (-44'') / -1.48%
+1 - 49'33'' (-9'') / -0.30%
0 - 49'42''

Bonus avec les intermédiaires!
n°1:
+5 - 14'18'' (-13'') / -1.49%
+1 - 14'28'' (-3'') / -0.34%
0 - 14'31''

n°2:
+5 - 41'22'' (-38'') / -1.51%
+1 - 41'52'' (-7'') / -0.32%
0 - 42'00''


On remarque que la marge augmente avec le %. Logique, plus on va vite, plus le chrono est court, donc plus les % d'écarts sont élevés. Mais même en annulant cela (%temps*100/%effort), on se rend compte que la différence augmente. On ne va pas se leurrer, on va généralement faire un chrono à fond, donc les chiffres intéressants sont 60/63/66/67%. entre 0.19 et 0.30% de performance en plus par point de fdj. En gros, plus on va vite, plus la fdj est rentable, et plus on a de fdj, plus on va vite. CQFD.
A plein régime on a quelque chose comme:
+5: +1.50% de perf
+4: +1.20%
+3: +0.90%
+2: +0.60%
+1: +0.30%
et inversement pour les -
On peut faire la même chose que pour la forme, sauf que la forme du jour s'applique APRES la forme de course, et est donc légèrement moins influente que prévue. Il faut donc associer les deux calculs. Si un coureur est à 100% de forme de course, il n'a pas de malus, mais ça ne devrait arriver que 1 ou 2 jours sur une saison donc ça n'arrive jamais en fait. On prendra 95%, ce qui correspond à la limite entre 2 et 3 de forme, c'est plus simple pour calculer :mrgreen: .
Donc la fdj d'un coureur à 95% respectera ceci :
5: 1.425%
4: 1.14%
3: 0.855%
2: 0.57%
1: 0.285%
Vous comprenez le principe.
J'ai bien envie d'appliquer la même chose qu'a la forme de course (50 min → 5h) mais ça donnerait énormément d'influence à la fdj et même si c'est pas complètement absurde au vu de l'étape de montagne, j'hésite.

Donc on transpose sur une étape de 5h là aussi, ce qui veut dire x6.
5: 8.55%
4: 6.84%
3: 5.13%
2: 3.42%
1: 1.71%

Un coureur à 95% de forme de course avec un +5 et une stat moyenne de 80 aurait donc une moyenne réelle de: 108.55% x 80 = 86.8.
Ca fait MASSE. C'est là que j'hésite sur mes calculs, donc si quelqu'un a une idée.

Récap':

Le gel est juste un petit boost de barre rouge lors d'une attaque (1/10, soit carrément pas grand chose)

La forme de course est un malus qui s'applique à tous les coureurs. Je l'exprime sous forme de pourcentage de performance perdue.
Forme: % Perf perdue
1: -2.50%
2: 2.50%<5%
3: 5%<9%
4: +9%
C'est un élément capital lorsque vous gérez vos coureurs!

La forme du jour est un bonus “aléatoire” (un coureur a de bonnes chance d'avoir une fdj positive si le profil de l'étape lui correspond) qui s'applique après la forme du jour. Ca reste un bonus mais il a une grande influence sur les performance de vos coureurs.

Pour vous faciliter la tâche, voici un truc très simple:
Vous avez un leader en grande forme (1) avec une statistique à 80 ? Chaque point de forme du jour lui donne 0,5 dans cette stat. Donc oui on peut dire que ça compte.

Attention tout de même, ma théorie est peut-être fausse, elle est uniquement basée sur des observations, je n'ai aucune connaissance précise sur le mécanisme du jeu et si ça se trouve, une bonne moitié de ce que j'ai dit est faux. Mais ça donne au moins une idée ^^.
Voilà, PCM14 est installé, je me suis bien amusé avec ça (j'y suis depuis 7h du mat', mon cerveau chauffe), et encore, à la base je devais calculer la même chose pour les notes des coureurs (la valeur en km/h ou perf d'1 pt de stat). J'espère qu'il y a des gens motivés qui ont tout lu et qui vont débattre avec moi!
Modifié en dernier par Joyako le 31 Juil 2017, 12:46, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Joyako
Coureur pro
 
Messages: 1693

Re: De l'importance de la forme (et du gel)

Messagepar toto » 26 Sep 2016, 05:49

Met dans le titre que c'est pcm13 non!?

Avatar de l’utilisateur
toto
Jersey rojo
 
Messages: 6069
Localisation: #ChavanelForce

Re: De l'importance de la forme (et du gel)

Messagepar jojo016 » 31 Déc 2016, 15:48

très instructif, merci à toi :heureux:

Avatar de l’utilisateur
jojo016
Chasseur de prime
 
Messages: 490


3 messages
Retourner vers Tutoriels

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité